Dating You Hating You | Christina Lauren

Date de sortie : 1 juin 2017
Merci Hugo New Romance

Après plusieurs années à suivre les déboires d’une bande d’amis, la transition peut parfois faire peur et c’est un peu ma crainte avec ce nouveau roman by Christina Lauren. Le résumé n’est pas sans rappeler un certain Beautiful Bastard, mais je peux vous dire que la comparaison s’arrête là, bien que l’histoire conserve les codes d’une romance l’intrigue est beaucoup moins axée sur le sexe et la romance est beaucoup plus douce et subtile.  J’aime beaucoup les relations entre collègues, ce goût d’interdit et cette tension qui grimpe pour se ressentir dans leur travail est assez jubilatoire à regarder.

Evie et Carter sont deux agents très doués à Los Angeles, alors que la jeune femme exerce ce métier depuis quelques années, on peut dire qu’avec deux ans à son actif, le jeune homme débute de manière remarquable. Alors qu’ils sont tous les deux invités à une soirée chez un  couple d’amis dont ils sont proches, ils font connaissance dans une ambiance où ils sont les seuls célibataires. Immédiatement ils s’entendent à merveille et s’accordent à dire qu’ils ne seraient pas judicieux de commencer quelques choses avec leur métier, pourtant l’attraction est tellement forte qu’ils commencent à penser qu’ils auraient peut-être une chance. Alors qu’ils savourent leur idylle naissance, ils tombent des nus lorsque leurs agences rivales fusionnent, les les mettant en compétition pour le même poste.

Le changement est assez subtil, Evie a toujours été un requin dans équipe et malgré un manque de confiance en elle, son métier c’est toute sa vie et elle n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Son personnage est à l’image de toutes les héroïnes de Christina Lauren, forte, indépendante et surtout avec un petit caractère. On est loin de la fleur fragile pourtant, sa relation avec son patron la montre sous un jour plus vulnérable et on réalise qu’elle n’est pas si froide qu’il n’y paraît. Carter va immédiatement ressentir de l’attraction et réaliser qu’il est en compétition avec sa presque-petite-amie va être un vrai coup dur, il va avoir du mal à gérer et une certaine jalousie va commencer à germer. C’est vrai qu’on pourrait croire que ça ne les met pas en valeur d’être envieux, mais il y a une certaine part d’humain dans ce qui leur arrive. Leur patron les pousses à se sauter à la gorge en hésitant pas à les rabaisser.

La compétition va lentement s’instaurer sans jamais entrer dans la méchanceté, les petits piques vont se transformer en trait d’humour et une mini-guerre va doucement germer, leurs petites plaisanteries m’auront valu quelques sourires, mais c’est surtout le lien qu’ils créent malgré eux qui m’a fait rêver. Ils vont tout faire pour lutter contre leur désir et on ressent qu’ils regrettent de ne pas avoir vécu complètement leur alchimie, alors lorsque enfin ils se laissent aller c’est un soulagement et j’ai vraiment été une groupie de les voir se tourner autour. Il faut dire qu’ils sont particulièrement mignons ensembles et terriblement compatibles comme ne cesse de leur répéter leurs amis. Il est inconcevable pour eux de commencer une relation en étant en compétition, pourtant tout semble les pousser l’un vers l’autre.

Une romance contemporaine adorable, qui malgré le contexte de compétition des deux héros va réussir à conserver son humour, sa tension sexuelle et surtout une bonne dose d’Amour. Ils se sont rencontrés au mauvais moment pourtant tout dans leur attitude leur laisse comprendre qu’ils ont trouvé la bonne personne et on ne peut pas leur en vouloir d’avoir eu quelques moments d’égarement avant de réaliser qu’ils avaient désespérément besoin l’un de l’autre, car à deux on est plus forts. Je me suis fortement attaché à la bande d’amies loufoques de l’héroïne, aux conseils maladroits du meilleur ami et à l’ambiance générale. J’ai passé un moment tellement agréable que je regrette déjà d’avoir terminé ma lecture, pourtant c’était plus fort que moi j’avais ce besoin viscéral de le terminer pour pouvoir respirer normalement.

 

Publicités

Tamed | Emma Chase (Love Game #3)

Love game 3 de Emma ChaseTrès bonCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

En découvrant dans le tome 2, que Matthew et Dolores (respectivement meilleurs amis de Drew et de Kate) étaient désormais un couple, j’ai eu l’impression de louper un wagon. Ayant été très déçue par le tome précédent, j’avais beaucoup d’aprioris en commençant ce troisième opus.

Ce tome nous fait remonter dans le temps, à l’époque où Drew essayait tant bien que mal de séduire Kate. Relaté du point de vue de Matthew nous découvrons les débuts de son histoire avec Dee. Matthew, est un homme qui a la tête sur les épaules, il est conscient qu’un jour, il se posera, se mariera et aura probablement des enfants, en attendant il profite et contrairement à Drew, il n’a aucune règle à respecter sauf celle de s’éclater. Quand Matthew apprends que la sexy Dee est ouverte pour quelques parties de jambes en l’air, il se félicite de temps de facilité et fonce tête baissée, mais évidemment, les choses ne se passent pas vraiment comme prévu.

On découvre une Dee, qui est l’exact opposé de Kate, fragile et douce, elle a su me toucher tant par sa méfiance que par son caractère excentrique, qui fait d’elle un personnage adorablement déjanté. On voit qu’elle essaye de lutter contre ses doutes et d’accorder sa confiance à Matthew, qui se plie en quatre pour lui prouver qu’il est digne de sa confiance. Étrangement alors que ça ne m’avait pas dérangée avec le premier tome, j’aurais apprécié connaître les sentiments de Dee, qui est un personnage totalement imprévisible dans ses réactions, on ne sait jamais comment elle va réagir.

Comme vous le savez peut-être, après un énorme coup de cœur pour le tome 1, j’ai été extrêmement déçue par la suite qui n’était selon moi, pas à la hauteur. Alors, un changement de personnages c’était le bon plan, j’ai décidé de redonner une chance à cette saga. Et puis, c’est un vrai plaisir retrouvé Drew, Kate et l’adorable petite Mackenzie toujours aussi rafraîchissante.

L’histoire entre Matthew et Dee, commence assez rapidement pour au final stagné pendant une petite partie du roman. Ils ne s’apprivoisent pas au début, mais pendant leur relation, ils se découvrent à l’horizontale et s’apprécient en connaissant l’autre. Matthew sait gérer parfaitement les difficultés avec Dee, trouvant des mots rassurants dans toutes les circonstances. J’ai définitivement un faible pour les voix masculines, mais Drew reste mon chouchou. Matthew est un personnage masculin adorable et sa relation avec Dee est vraiment mignonne, c’est une jolie romance contemporaine toute en simplicité.

Je dirais que contrairement aux tomes précédents, nous avons un couple beaucoup plus posés et aussi beaucoup moins vulgaire, J’admets que certaines scènes sont hot, mais ça reste soft. On retrouve l’humour qui m’avait tant manqué, avec un personnage masculin avec un peu moins charismatique que Drew, mais tout aussi attachant. A noter que le langage typiquement d’homme de Cro-Magnon est toujours présent, mais beaucoup moins cru et ce n’est pas désagréable.

En bref, on reste dans la lignée des autres tomes, Emma Chase a réussi à parfaitement doser les ingrédients qui avaient fonctionné dans le premier opus, sans nous servir du réchauffé. Les personnages ont un caractère totalement différent, la romance est beaucoup moins compliquée et on retrouve quelques passages drôles. C’est un peu le tome de la réconciliation, alors je laisse une chance au dernier tome qui me fera peut-être oublier le flop du tome précédent.

Retrouvez mon avis sur « Love Game #1 » ICI
Retrouvez mon avis sur « Love Game #2 » ICI
Signature LuxnBooks

Love Game | Emma Chase (Love Game #1)

ImpressionDès le départ, j’ai su que je succomberai à cette romance, tout dans l’écriture me plaisait, et en temps de révision, c’est difficile quand ton livre te tente plus que tes cours. Ici ma lecture est passée de moment terriblement drôle et agaçant à la fois. L’auteur sait manier les mots pour nous donner envie d’être là et dans la seconde d’après nous énerver par des comportements. Et très franchement ça marche ! La particularité de ce livre, c’est qu’il est rédigé du point du vu du héros ce qui est quasiment inexistant dans d’autres romans. La seconde particularité c’est l’interaction entre le personnage Drew et la lectrice que j’ai très franchement adoré. C’est agréable de voir qu’il s’adresse à nous, il y a une véritable interaction avec le personnage principal et selon moi, ça l’humanise davantage.

Notre héros s’appelle Drew et très franchement c’est un connard, arrogant et un sacré séducteur, qui obtient tout ce qu’il veut sans réellement à avoir à se battre pour l’obtenir. Les femmes lui tombent dans les bras et au travail il est un dieu. Dans ces conditions être un connard c’est un peu inné chez lui. Et il ne s’en cache pas, il nous dit clairement qu’il est un vrai salaud et ça l’amuse. Les femmes sont pour lui un passe-temps, il rit aux dépens de ses amis en couple, un vrai célibataire ! A noter que j’adore son cynisme, ça le rend encore plus arrogant, mais tellement sexy. Mais ce charmant salaud, va vite déchanter en faisant la connaissance de la sublime Kate. Qui en premier lieu repousse ses avances, on sent qu’elle n’est pas du tout intéressée par notre séducteur et qui plus est fiancée.

Kate va devenir un défi pour Drew, mais il va rapidement redescendre sur terre quand cette jolie brune va manquer de lui voler sa place dans l’entreprise de sa vie. Et va s’en suivre, des échanges entre nos deux personnages à tomber. De la mesquinerie, des piques : un vrai BONHEUR ! D’ailleurs par moment, cela me faisait penser au roman ‘Beautiful Bastard’. Comme on dit : « Entre la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas ». Et visiblement, il n’en faut pas beaucoup pour succomber. Pour le coup, avoir l’avis de Kate aurait pu être pas mal, car on a du mal à savoir ce qu’elle pense vraiment de Drew. Elle est présentée comme une femme forte, indépendante, débrouillarde et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. On a l’impression d’avoir Drew au féminin. Je trouve que leur rapprochement se fait doucement et c’est agréable de voir le comportement de Drew changer. Il se rend peu à peu compte qu’à côté de Kate le reste est plutôt fade et ce n’était pas trop tôt ! Au départ, il ne semblait pas sérieux et c’était un peu agaçant de le voir tout prendre à la légère donc j’ai adoré la bonne gifle qui lui a fait ravaler ses paroles de beau parleur. Et ça fait un bien fou !

Très franchement, j’ai adoré et j’avais peur d’être plongé dans ce cerveau masculin. C’est d’ailleurs assez particulier comme démarche, puisque l’auteur est une femme. Je ne sais pas si c’est représentatif de ce que la communauté masculine pense, mais j’ai eu le sourire aux lèvres pendant une bonne partie du livre. Encore un énorme coup de cœur, j’ai hâte de me replonger dans un autre opus et c’est tellement bon quand tu peux plus lâcher ton livre. L’écriture de Emma Chase est très agréable et fluide donc ça aide à le dévore rapidement.
Signature LuxnBooks