Si un jour tu es à moi | Melanie Harlow (Happy Crazy Love #2)

Résumé :

Claire French ne sait pas très bien pourquoi elle a annoncé qu’elle viendrait accompagnée lorsqu’une collègue l’a invitée à son mariage. Elle n’a pas d’homme dans sa vie.
La seule solution est de payer un escort boy : ils passeront la soirée ensemble et elle ne le reverra plus jamais.
Elle n’avait pas prévu que Theo, son compagnon pour ce mariage, serait aussi séduisant et agréable ; qu’il illuminerait une soirée qui s’annonçait morne et ennuyeuse.
Theo est amusant, libre comme l’air. Cela lui donnerait presque envie de le revoir. Et plus encore…
Theo a l’habitude de vivre de petits boulots et son travail d’escort pour quelques heures lui convient très bien. C’est un emploi honnête et sans risque, contrairement à ses autres jobs. A condition de bien respecter les règles du jeu : une seule soirée !
Maire Claire est délicieuse et irrésistible. Est-il digne d’elle ? Après son enfance chaotique et les nombreuses erreurs qu’il a commises, il ne le croit pas…
Claire parviendra-t-elle à accepter l’homme qu’il est vraiment ?
Merci à Hugo New Romance pour ce superbe envoi.
Date de sortie : 7 décembre 2017

Après avoir découvert un premier roman de Melanie Harlow qui m’a laissé complètement en amoureux de son univers, ses personnages et bien évidemment une plume envoûtante, il était indispensable pour moi de lire ce second opus. Alors évidemment, à peine reçu je me suis jeté sur ma lecture et en quelques heures la magie avait opéré et ce qui est appréciable c’est qu’elle réussit à se démarquer du premier.

Claire French a été une véritable révélation pour moi, c’est difficile à expliquer mais je me suis retrouvée dans chacune de ses décisions, ses réactions étaient évidentes et sa manière de se protéger identique à la mienne. J’éprouve rarement ce genre de connexion avec les héroïnes, mais Claire est une belle personne, qu’il est difficile de ne pas apprécier. Tout commence par un mariage et un mensonge, complètement désespéré d’être seule et se retrouver à nouveau à la table des célibataires, Claire laisse échapper l’existence d’un petit-ami. Bien évidemment, le petit-ami imaginaire va devoir se matérialiser rapidement à ses côtés pour ne pas être ridiculeusement seule. Après avoir étudié toutes les possibilités, elle se tourne vers un site pouvant la mettre en relation avec un homme le temps d’une soirée. Un soir, légèrement éméché, elle met sa honte de côté et rédige un message à un escort, qui accepte de la rencontrer pour parler des détails. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que derrière le masque d’arrogance, se cache un homme séduisant et qui semble la cerner mieux que personne.

Lorsque Theo a fait son apparition, le coup de foudre n’a pas été immédiat. Son attitude et sa manière de s’exprimer, donnaient l’image d’un homme égocentrique et son arrogance était assez rebutante. Néanmoins on ne peut pas lui enlever sa capacité à observer les gens et analyser leur mécanisme de défense. Lorsqu’il rencontre Claire il est frappé par sa beauté, mais il n’a aucune intention de rompre leur contrat, cependant face à une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle, il va tenter de lui venir en aide, car il ne fait aucun doute que cette jeune femme a besoin de prendre son envol. Il m’aura fallu un seul chapitre pour apprécier infiniment Theo, cette image qu’il renvoie n’a absolument rien à voir avec l’homme qu’il est, bien qu’il n’en soit pas conscient, c’est un homme d’une grande générosité, qui n’a pas fini de vous surprendre, malgré son besoin de prendre la fuite.

Claire a beau être entourée, sa solitude devient de plus en plus pesante. Alors qu’elle voit ses deux meilleures amies plus heureuses que jamais et sa sœur épanouie dans sa vie, elle peine à comprendre pourquoi de son côté l’amour ne vient pas à elle. Seul Theo va lui montrer qu’elle s’empêche d’être heureuse, tant d’une point de vu personnel, que professionnel. Hésitante, honteuse, intimidée… ce sont les émotions qui traversent la jeune femme et la sécurité de son cocon est réconfortante, il aura simplement fallu qu’un homme libre vienne tout remettre en question. Theo n’a pas l’intention d’abuser de la gentillesse de sa cliente, mais l’alchimie entre eux est difficile à ignorer, pourtant plus ils se rapprochent et plus les difficultés liées au passé de Theo grandissent, on va voir nos héros succomber d’une manière inattendue et se questionner sur la vitesse de la naissance de leurs sentiments. Submergé par son passé et son présent, le jeune homme m’a vraiment brisé le cœur dans son combat, difficile de lui en vouloir quand on voit ce qu’il traverse. Je l’ai vu lutter et se relever grâce à Claire, mais également mener ses propres combats pour son amour pour elle. Il va s’avérer être un héros très secret et mystérieux, mais une fois que les révélations se font, leur amour m’a touché et mon cœur s’est brisé pour Theo.

En bref, cette histoire a énormément de qualité et j’ai été touchée par la puissance des émotions. Cet amour qui réunit nos héros est intense et pure, mais leur difficulté à se confier se ressent dans l’expression des sentiments. Je pense notamment à cette fuite des mots, pour se consacrer à des activités sexuelles intenses et bestiales. L’utilisation de l’érotisme, n’a jamais été un problème pour moi, mais par moments j’aurais apprécié qu’ils s’expriment autrement que par le sexe. Theo est un héros abîmé par la vie et derrière la confiance, se cache des blessures qui sont loin d’avoir cicatrisé et je suis réellement admirative des réactions de Claire. J’ai trouvé qu’ils s’apportaient une belle complémentarité amoureuse et ça renforce l’intensité des émotions. Sans oublier bien sûr le duo Jamie et Margot qui répondent toujours présentes pour soutenir leur amie. Un amour touchant, une belle amitié et des héros fascinants. Sans oublier le bonheur de retrouver la plume de Melanie Harlow.

Mon avis sur Si nos chemins se croisent #1 ICI
Publicités

Septembre | Audrey Carlan (Calendar Girl #9)

Ce roman est le tome 9 d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Une série qui se bonifie avec le temps, ce tome je l’attendais particulièrement au vu de l’évolution de l’histoire. Ici encore, nous avons un virage dans l’histoire et l’intrigue prend un tournant plus sombre. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé l’aspect familial de ce tome et on ne cesse d’être étonné.

Après avoir appris dans le tome précédent que son père était dans un état critique, Mia et Maddy quitte le Texas pour retrouver son père à Las Vegas. Pourtant ce mois au côté de son père va lui coûter bien plus qu’elle ne l’imaginait, alors que Blaine se fait de plus en plus pressant, les nouvelles de Wes sont inexistantes et l’inquiétude de la jeune femme ne cesse d’augmenter. Dans la tourmente, elle va devoir gérer la situation comme elle le faisait, pourtant désormais elle n’est plus seule et les deux sœurs vont pouvoir compter sur la famille.

C’est avec beaucoup de tendresse que j’ai appréciée découvrir le personnage de Max, comme dans le tome précédent Audrey Carlan a choisi de développer ce nouveau personnage qui est exactement celui qu’il fallait aux filles, il a une manière de protéger sa famille et de répondre à leurs besoins qui le rend d’autant plus touchant et bien évidemment, il est difficile d’oublier à quel point les filles ont besoin d’être entourées.

Dans ce tome, Mia va se rendre compte que ce qui s’appliquait au passé, n’est désormais plus d’actualité dans cette nouvelle vie qu’elle découvre. Dans ce tome, on va s’explorer les liens familiaux et c’est dans les coups durs qu’on réalise ce que la famille est prête à faire. Après de manière générale, ce tome n’est pas parfait, mais pas mauvais pour autant, c’est juste que l’accumulation de drames n’était pas nécessaire sur un tome aussi court, nul besoin de surenchérir les rebondissements, car l’histoire se suffit à elle-même.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI
Retrouvez mon avis sur Juillet #7 ICI
Retrouvez mon avis sur Août #8 ICI

Août | Audrey Carlan (Calendar Girl #8)

Ce roman est le 8ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Ce tome prend un tournant totalement inattendu et les secrets qui vont être révélé vont faire trembler le monde de Mia. Quel bonheur de voir que l’intrigue prend une direction enfin intéressante et j’apprécie grandement cette stabilité qui s’est instauré depuis quelques tomes, je prends confiance dans l’avenir de nos héros. Point très important ce tome apporte un vent de fraîcheur nécessaire pour se renouveler.

Avant de s’envoler pour la résidence de son nouveau client, Mia va profiter de sa semaine de repos pour s’acclimater à sa nouvelle condition. C’est tellement agréable de la voir détendu et souriante, mais lorsque l’heure du départ à sonné, elle a dû se remettre au boulot sans oublier que la situation est différente maintenant et j’étais impatiente de découvrir cet aspect inédit du récit. A son arrivée à Dallas, elle est accueillie par son nouveau client Maxwell Cunningham, ce charmant cow-boy s’est donné pour mission de retrouver sa sœur afin de lui léguer des parts dans la société que son père lui à transmises à son décès, venant d’apprendre son existence le cow-boy va proposer un marché à Mia.

Il était temps de s’éloigner du schéma répétitif des tomes précédents, je suis restée réticente au fil des tomes et ce n’est que tout récemment que je suis ravie de la tournure de la série. C’était à mon sens une prise de risque nécessaire pour l’avancée de l’histoire et surtout indispensable pour éprouver de l’empathie pour ces personnages. Mia est une jeune femme que nous avons découvert dans des situations charnelles et désinvoltes, pourtant il aura fallu énormément de temps avant de découvrir la fragilité, l’Amour et ce tome va monter d’un cran les émotions. Bien loin des autres tomes qui nous avaient habitués à un cadre érotique, Août va s’intéresser aux sentiments profonds de son héroïne et sa vulnérabilité est définitivement ce qui la rend la plus charmante, c’est ce qui manquait à la série pour ne pas être un banal récit érotique.

En bref, un nouveau souffle indispensable qui aborde avec un angle intéressant une partie plus personnelle de la vie de Mia. Le décor que plante Audrey Carlan est complètement différent et les tomes les plus récents ont réussi à m’accrocher à l’histoire d’une manière inattendue. Certes l’issue de ce tome est prévisible, mais c’est avec plaisir que j’ai foncé la tête la première dans ce récit. Un peu de nouveauté ne fait pas de mal et maintenant il reste à voir comme Mia va s’en sortir pour le mois de Septembre.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI
Retrouvez mon avis sur Juillet #7 ICI

Juillet | Audrey Carlan (Calendar Girl #7)

Ce roman est le 7ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai du mal à croire que cette série ait réussi à me surprendre dans mes prévisions. Je suis ravie du tournant que prend l’intrigue et les discussions entre les personnages nous ont offert quelques moments touchants. J’ai toujours vu Mia comme une héroïne qui ne se laisse jamais faire et son caractère nous a toujours montré sa force de caractère. Ce mois de juillet va nous montrer que derrière toutes les forces, se cachent des faiblesses qui lorsqu’elles sont exposées nous montre un personnage complètement différent.

Après le traumatisme du mois précédent, Mia débute une nouvelle mission sous le soleil de Miami. A son arrivée, elle a la surprise de découvrir que ce n’est pas son client qui l’accueille, mais son assistante qui n’a pas la langue dans sa poche. Immédiatement sous le charme de cette jeune femme, elle ne va pas être déçu lorsqu’elle va faire la connaissance du nouvel artiste en vogue dans le monde du hip-hop. Pour cette nouvelle mission, Anton Santiago recherche une femme séduisante qui pourra incarner une séductrice dans son prochain clip. L’attirance est immédiate et contre toute attente, cette légèreté du début va se transformer en une réaction inattendue, qui va donner un nouveau tournant à ses projets.

Comme à son habitude, Mia n’a pas les yeux dans sa poche et lorsqu’elle est en contact d’un bel homme, elle ressent immédiatement une certaine attirance. Sur ce point, elle m’agace un peu à réfléchir sur le physique de ses clients, toujours se baser sur des premières impressions, alors qu’elle sait que l’intellect de ses clients lui a toujours enseigné de ne passe fier aux apparences. Contrairement à ce que j’imaginais, j’ai apprécié découvrir un tome particulier, beaucoup centré sur des émotions pures, plutôt que toujours céder aux pulsions physiques. Dans ce nouvel opus, Mia va comprendre beaucoup de choses sur son expérience d’escort et elle va apprendre à s’écouter elle-même, pour enfin réaliser ce dont elle a besoin.

Encore une fois, Mia ne va pas faire de tourisme mais comme à son habitude elle va tisser des liens solides avec son nouveau client et son entourage proche. J’ai trouvé ce tome assez différent des précédents et ce qui est intéressant avec cette série, c’est que malgré mes réticences à la voir succomber à ses clients, aucun tome ne se ressemble et chaque histoire tire son épingle du jeu. Je n’aurais jamais cru pouvoir de nouveau apprécier cette série, mais depuis Juin il semblerait que l’histoire se stabilise un peu et arrête de jouer au yoyo avec mes émotions. Le mois d’août ne devrait pas faire long feu, il faut dire que Juillet rejoint fièrement mon top 3 et ce n’est pas trop tôt, car seule la curiosité me retenait de continuer.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI

 

Juin | Audrey Carlan (Calendar Girl #6)

Ce roman est le 6ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Nous sommes arrivés à une phase de transition pour Mia, ce tome marque une étape importante pour cette année décisive. Il devient également beaucoup plus difficile de vous exposer les faits sans risquer de trop vous en dire. Nous sommes arrivés à la moitié de cette année et le futur paraît plus incertain que jamais, difficile de se protéger alors qu’il reste encore six mois où il peut se passer n’importe quoi.

Ce mois de Juin va être un peu différent , notamment car elle a été embauché pour être au bras d’un homme âgé et qu’elle ne l’intéresse pas de la manière dont elle s’y attend. Cet homme puissant souhait simplement que Mia l’accompagne pour un projet important et cela la plonge dans un univers totalement inconnu, cette manière de parader au bras d’un homme n’est pas dans ses habitudes. Pourtant alors que le père ne l’intéresse pas, elle va pouvoir compter sur son charmant fils Aaron Shipley, qui est d’une beauté à couper le souffle. Je ne vous cache pas que lorsqu’ils se sont rencontrés, j’ai levé les yeux au ciel, Mia craque tellement facilement devant un bel homme que parfois j’ai du mal à la suivre.

J’ai beaucoup aimé la nostalgie qui transparaît de ce livre, Mia va repenser à tout ce qu’elle a vécue et faire le point sur sa vie. Être escort ce  n’est pas un choix et pourtant elle est déterminée à payer sa dette toute seule, sans compter que sans ce métier elle n’aurait pas rencontré ces hommes exceptionnels qui vont s’avérer très présents dans ce tome et j’ai réalisé à quel point elle est entourée. Lorsqu’elle a débuté ce travail, la jeune femme était plus seule que jamais et aujourd’hui, elle a une armée de beaux mecs qui est prête à tout pour elle. La voir réaliser qu’ils sont sa famille fait chaud au cœur, pour elle qui a toujours manqué d’amour. Aujourd’hui elle peut compter sur ses amis pour être présents.

Un mois de juin qui m’a bien plu en plein cœur de Washington, pour le coup niveau tourisme ce n’est pas trop ça, mais  Mia va vivre un mois très intense. Comme à son habitude la jeune femme ne va pas hésiter à jouer les entremetteuses et c’est toujours un plaisir de la voir agir pour les autres. Audrey Carlan réussi encore une fois a redonné du souffle à sa série, qui ne cesse de jouer le yoyo avec mon cœur. Ce tome se démarque de ses prédécesseurs et nous offre un aperçu de ce qui nous attend en juillet.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI