Romance Contemporaine

Le Rôle de sa vie | Lucy Parker (London Celebrities #1)

Résumé :
Comédienne dans une troupe de théâtre londonienne, Lainie Graham vient d’apprendre sa propre rupture sentimentale dans la presse people. Et voilà qu’à présent on lui demande de redorer le blason de Richard Troy, qu’elle ne peut pas sentir ! L’acteur a beau être une star des planches, il a une très mauvaise réputation à cause de son fichu caractère. Après d’âpres négociations, Lainie accepte le marché proposé. La voilà donc partie pour un mois de fausse romance avec l’insupportable Troy !
De répliques acerbes en sarcasmes mordants, elle découvre peu à peu l’homme qui se cache derrière ce tempérament de feu et qui ne la laisse pas indifférente…

Je suis contente cette année J’ai Lu sort un peu plus de romance contemporaine et je ressors de cette histoire avec le sourire aux lèvres. C’est la lecture parfaite quand on veut une romance sans prise de tête et avec un peu d’humour.

Dans un décor londonien nous faisons la connaissance de Lainie Graham actrice dans une troupe de théâtre où chaque soir elle doit jouer avec son ex petit ami qui occupe le rôle principal et avec qui elle entretient des rapports conflictuels depuis qu’elle a appris leur rupture dans la presse. Comme on peut s’y attend c’est hyper gênant, mais j’ai trouvé qu’elle en ressortait plutôt digne. Malgré cette déconvenue, elle est plutôt apprécié des médias et n’hésite pas à utiliser son statut pour mettre en avant des associations aux causes importantes.

Pour les communicants de Richard Troy, l’acteur star de la troupe c’est la femme qu’il lui faut pour redorer le blason de l’acteur qui est entaché par une mauvaise réputation due à son caractère. C’est pourquoi elle se voit proposer le rôle de fausse petite amie le temps que la presse oublie ses frasques. Seulement pour la jeune femme il est inconcevable d’accepter ce nouveau statut, car il est tout ce qu’elle déteste et il ne semble n’avoir jamais avoir fait attention à elle. Sans compter qu’il est imbuvable, mais lorsqu’on lui propose un don conséquent pour son association, Lainie se laisse tenter par l’expérience.

Et on peut dire que la jeune femme ne va pas être déçue du voyage, car jouer les faux couples avec un homme qu’on supporte difficilement va mettre sa patience à rude épreuve. Faire semblant d’être follement amoureuse quand la presse observe va s’avérer difficile, surtout que lorsqu’ils sont seuls ils peinent à ne pas se balancer des piques. Certaines scènes m’ont d’ailleurs amusées, et comme on pourrait s’y attendre la haine va faire place à d’autres sentiments.

On s’attache plutôt facilement au personnage de Lainie, elle est la douceur incarnée et elle n’en est qu’au début de sa carrière et a conservé sa simplicité. Du côté de Richard, même s’il a des bons côtés, je l’ai quand même trouvé assez exécrable et à force de le découvrir on comprend un peu son attitude, mais il en reste parfois crispant. Et finalement j’ai trouvé que Lainie s’en tirait plutôt bien avec lui et elle a une repartie qui contribue à le remettre à sa place et c’est assez jouissif, car elle est la seule qui ose lui dire ce qu’elle pense.

Deux petits bémols, un du côté de la narration qui est à la troisième personne et qui me donne toujours l’impression d’être tenue à distance, l’écriture est vraiment entraînante, mais ça enlève une part d’émotion des personnages qui s’empêche moins sur leur ressenti. Et du coup ça influence mon impression que le récit manque de profondeur et on reste en surface sans réellement approfondir, par exemple on ne décèle pas le fameux moment où nos héros n’éprouvent plus de haine. On apprécie bien évidemment de les voir se rapprocher, mais on ne savoure pas totalement la chose.

Après ça n’empêche pas d’aimer sa lecture et les amateurs de romances qui mêlent amour et haine, et les faux-couples, devraient apprécier la découverte, car au fil des pages ont observe une évolution dans la personnalité des personnages et les répliques entre Lainie et Richard sont plutôt amusantes. Un bon moment de lecture sans prise de tête qui fait du bien au moral.

Young Adult

Fake | Jenn P. Nguyen

Résumé :

Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies ! Ils se sont supportés pendant toutes les vacances d’été, tous les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste…
Depuis qu’ils sont ados, les mamans n’ont qu’une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple rêvé, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être ensemble pendant deux semaines, puis rompre afin de calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c’était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait…
Je remercie les éditions New Way pour l’envoi de ce roman

Je termine cette lecture avec un avis mitigé, je ne dirais pas que je suis déçue parce qu’on passe un bon moment et que l’histoire est fluide, mais objectivement on survole l’histoire et les personnages ne sont pas totalement aboutis. Et en même temps, c’est le genre d’histoire sans prise de tête qui peut réserver des surprises lorsqu’on veut simplement lire pour se détendre et passer un bon moment.

Mia et Jake ont grandi ensemble, mais en grandissant ils se sont éloignés et on ne peut pas dire que leur rapport soit excellent. On peut même dire qu’il subisse cette proximité et pour cause leurs mères sont amis et ne font rien l’une sans l’autre, voyage, repas ou encore visite annuelle chez le dentiste. Loin d’être subtile, les deux mamans ne cachent pas que leur but est de voir leur enfant se mettre en couple, quitte à intervenir dans la vie sentimentale de leur progéniture. Mia et Jake sont arrivés à un stade où ils se supportent difficilement, et cette pression constante ne fait que renforcer leur calvaire, alors au détour d’une conversation il décide de prétendre qu’ils sont ensemble pendant deux semaines, pour rompre en bon éduforme et ainsi enterrer le désir de leurs mères.

Je me rends compte en écrivant cette chronique que je ne connais pas grand chose sur les personnages principaux. Il est avéré qu’il se déteste, mais finalement on apprend qu’ils étaient amis petit et on ne comprend pas vraiment pourquoi il ne se supporte pas. J’ai d’ailleurs trouvé Mia parfois dure envers Jake qui n’a pas fait grand-chose pour subir cette aversion, mais au contact l’un de l’autre ils vont retrouver la complicité qu’ils avaient autrefois tissée. J’ai trouvé les deux mamans un peu psychopathes sur les bords, on dépasse le rôle d’entremetteuse, mais on finit par s’attacher à ces deux femmes plus clairvoyantes que leurs enfants. Et bien évidemment, ce plan va engendrer des complications et leur stratégie va les poursuivre jusqu’au lycée.

Je déplore quelques longueurs dans la mise en place de l’histoire et une accélération dans les derniers chapitres ce qui déséquilibre un peu le rythme. Et ça influence forcément mon ressenti, et personnellement bien que j’ai apprécié l’histoire n’en restera pas pourtant gravé dans mon histoire. Néanmoins pour l’été c’est le genre d’histoire qu’on apprécie lire sur la plage, avec la mer en fond sonore et un parasol pour éviter l’insolation. Et puis l’humour contribue à rendre l’histoire drôle et touchante, surtout du côté de Jake.

Young Adult

When it’s real | Erin Watt

Résumé :

Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout… un caractère bien trempé !
À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d’exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu’il a changé…
C’est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande sœur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille » normale « . La preuve : elle n’aurait jamais accepté cette mission si sa famille n’avait pas des soucis d’argent. Elle n’a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d’Hollywood sont loin de lui déplaire.
Mais en ce qui concerne Oakley, c’est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n’est pas comme s’ils allaient vraiment craquer l’un pour l’autre dans la vraie vie ! N’est-ce pas ?
Merci Hugo New Way pour cet envoi

J’étais impatiente de découvrir le duos d’auteurs qui compose le pseudo Erin Watt dans un nouveau registre, après avoir découvert La Princesse de Papier et apprécié de manière mitigée les Royal, cette nouvelle lecture était l’occasion de laisser une nouvelle chance à cette plume entraînante. Pas de doute, Elle Kennedy-Jen Frederick ne sont plus à présenter et dans ce roman adolescent, elle s’intéresse le milieu de la célébrité et plus précieusement aux déboires d’un jeune chanteur avec une réputation sulfureuse.

Oakley Ford est un chanteur à succès, qui semble se faire remarquer uniquement lors de ses sorties publiques, où il abuse de l’alcool et des femmes. Afin de redonner une image plus mature à leur client, ses équipes décident de lui trouver une fausse petite amie et par la même occasion attirer un producteur à succès qu’Oakley rêve de rencontrer. Ce rôle de fille douce et sage c’est Vaughn Bennett qui va le tenir, la jeune fille à tout pour plaire, grande sœur dévouée, serveuse à temps partiel pour subvenir aux besoins de sa famille et suffisamment normale pour refuser ce job. Seulement la réalité financière va contraindre Vaughn à accepter ce contrat.

Finalement on se laisse facilement entraîner par l’histoire, malgré un côté assez prévisible. Vaughn va devoir mettre de son côté son idylle avec son petit ami pour pouvoir honorer ce contrat. Bien évidemment, la situation va légèrement échapper à son contrôle et le petit ami secret va rapidement avoir du mal à supporter la séparation. Néanmoins, la maison de disque est assez carré et on ne tombe pas dans le cliché pour autant avec des clauses de confidentialité pour protéger Oakley. Tout le scénario est conçu par étapes pour éviter que la situation ne leur échappe, mais c’est sans compter sur un héros impulsif et à la limite de l’abruti prétentieux.

On ne peut pas dire que la première rencontre soit un coup de foudre, Vaughn va tomber dans les limbes de la célébrité et Oakley va montrer le pire de lui-même. On ressent dès le début le poids de l’obligation des deux parties et ce n’est qu’une fois contraint de se fréquenter, que nos héros vont progressivement laisser tomber leur barrière. Il faut dire qu’ils ont tous les deux leurs démons, Vaughn se sent un peu perdu et elle a besoin de temps pour trouver sa voie. C’est au contact d’Oakley qu’elle va comprendre qu’il est important de choisir un métier qui nous passionne pour ne pas se sentir enfermé. Ce qui n’empêche pas le jeune homme d’être confronté à ses propres problèmes et lorsqu’il parvient à ne pas être exécrable, son personnage est hyper touchant et sensible.

On aborde un angle de vue intéressant de la célébrité et de la solitude qu’elle peut engendrer sans jamais être seul. Quelques scènes assez marquantes son le reflet d’une triste réalité et on est spectateur de comportements détestables certes la célébrité est un choix, mais certains comportements ne sont pas justifiés. C’est ce qui fait qu’on s’attache à notre faux couple, tant grâce à l’humour que par des scènes mignonnes qui rendent cette lecture tellement douce. Et s’il vous faut encore une raison de vous le procurer, la couverture ne vous suffit-elle pas ?