Le chant du cœur | Amy Harmon (The Law of Moses #2)

Mon pauvre cœur vient d’en prendre un sacré coup. Encore une fois Amy Harmon a réussi à transmettre un message fort des émotions fortes, les personnages portent ce récit avec une justesse qui m’a donné des frissons pendant ma lecture. A chaque fois c’est la même chose, je suis littéralement transportée dans l’histoire et je vis au rythme des révélations, au même titre que les personnages.

Nous avions fait ses connaissances dans La Loi du Cœur, David « Tag » Taggert était alors un homme brisé lorsqu’il a rencontré Moïse. Aujourd’hui les deux hommes sont devenus les meilleurs amis possibles et Tag voit enfin son rêve se réaliser. Adulé sur le ring, il dirige également plusieurs établissements à succès entouré de ses proches. Lorsqu’il rencontre Amélie « Millie » Anderson il ne s’attendait pas à être autant bouleversée par cette femme qui n’avait pourtant rien à voir avec ses précédentes conquêtes. Chaque minute en sa compagnie n’est jamais suffisante, chaque sourire lui remplit le cœur de joie et il sent à quel point elle est son miracle. Sous oublier Henry, cette histoire ne serait pas la même sans ce personnage qui m’a insufflé une tendresse infinie pour ce personnage hors du commun.

Après un début difficile, j’ai rapidement pris mes marques avec le style d’Amy Harmon qui nécessite toujours un petit temps d’adaptation. En écrivant cette chronique, je me rends compte à quel point cette femme est un génie. Le récit commence par un évènement inattendu, un simple coup de téléphone va nous montrer l’étendue de ce qui nous attend. De simples cassettes laissées là, sans explications vont venir nous compter le récit de toute une vie, ce moment où tout à changer et surtout pourquoi nous en sommes là aujourd’hui. Au fil des pages, l’incompréhension a été remplacé par des morceaux de vérités. Tel un puzzle qu’on reconstruit, nous avons pu grâce aux pensées de Tag revivre les moments clés de son histoire avec Millie. Quand mon hypothèse a commencé à se vérifier, je suis immédiatement tombé dans le déni, j’espérais me tromper car il n’était pas concevable pour moi que l’auteur ose nous faire une chose pareille.

La relation va se construire petit à petit et j’ai immédiatement été attendri par la complicité qui se dessinait entre nos héros. D’abord une relation timide, rattaché à un sentiment d’amitié, puis voyant les barrières tomber les unes après les autres, je n’ai pu qu’être spectatrice d’un tel amour. Vous savez celui qui vous tombe dessus alors que vous ne vous y attendez pas, vous tombez de tellement haut que vous-même vous n’y croyez pas. Vous continuez de tomber éperdument amoureux pour ne plus faire qu’un avec la personne, chaque battement du cœur devient une douce mélodie et l’amour éclate au grand jour.

Le chant d’une sirène qui nous envoûte et nous appelle, c’est la sensation que j’ai ressentie en lisant cette histoire. Vous l’aurez compris, ma lecture me laisse complètement envoûté et je ne peux que vous recommander cette magnifique histoire. C’est incroyable comme le pouvoir des mots peut parfois agir sur nous et nous laisser des séquelles importantes. Une magnifique ode à la vie.

Retrouvez mon avis sur La loi du cœur #1 ICI
Publicités

Immaculée | Katelyn Detweiler (#1)

ImmaculéeJe dois admettre que je recule depuis plusieurs mois la lecture de ce roman, j’ai été grandement influencée par les nombreuses déceptions qui entouraient cette histoire. J’étais quand même déçue de le mettre de côté, car la couverture est sublime et j’avais envie de lui donner sa chance, mais quand une première impression vous colle à la peau c’est déjà mauvais signe. Du coup, j’ai laissé passer les semaines et j’ai redescendu d’un cran mes attentes concernant l’intrigue. Et là, surprise,. Je le sors de ma PAL et l’écriture fluide m’embarque, me pose question et fini par bien me plaire.

L’accroche résume plutôt bien la situation : « Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte. ». Mina est une élève studieuse qui est première de sa promotion, son petit ami Nate est le plus ambitieux du lycée et son groupe d’amis fait partie des élèves populaires de l’école. Son avenir est tracé et sa famille est fière de la voir prétendre à de grandes universités. Seulement de curieux symptôme vont tout remettre en question et lorsque le diagnostic tombe, il est totalement inconcevable pour Mina qu’une chose pareil se produise. Une grossesse n’est absolument pas envisageable, puisque la jeune femme est toujours vierge et lorsque la nouvelle va s’ébruiter, son entourage va se diviser en deux camps bien distincts : ceux qui lui font confiance et ceux qui lui tournent le dos.

On n’est loin de ce à quoi je m’attendais en débutant ce roman et j’ai eu raison de céder à la curiosité, car le personnage de Mina m’est apparu très sympathique. A seulement dix-sept ans, elle va montrer une force de caractère stupéfiante et elle va se battre pour ses convictions, alors même que ses amis vont progressivement lui tourner le dos. Cependant face à l’absence de certain, elle va pouvoir compter sur le soutien indéfectible de son amie de toujours Hannah, qui va tout faire pour protéger les intérêts de sa meilleure amie. Mais également, l’amour que sa maman lui porte, cette dernière ne va pas hésiter à soutenir sa fille quoi que cela lui en coûte et c’est magnifique de voir l’amour que lui porte sa mère.

Le résumé indique clairement l’orientation religieuse du récit et au final, même s’il est question de foi, on aborde des thèmes beaucoup plus difficiles et en tant que lecteur ont se sent un peu impuissant face à la montée de la haine. Pourtant cet évènement va également être l’occasion pour Mina de reconnaître les personnes sur qui elle peut compter et se découvrir de nouveaux alliés. Il fait également réfléchir sur les mentalités et l’implication de certaines personnes, l’influence des médias, des réseaux sociaux et leur impact. Alors après, c’est vrai qu’il y a pas de rebondissement, mais on avance en même temps que la grossesse de Mina et elle prend en maturité. Je suis très curieuse de lire la suite, la plume de l’auteure m’a vraiment séduite et l’originalité du récit a contribué à captiver mon intérêt. Je pense que c’est le genre d’histoire qu’on adore ou qu’on déteste, mais il n’y a pas d’entre-deux.

Lucie