New Romance

Hard to Score | K. Bromberg (Play Hard #3)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

Un troisième opus qui se démarquent des précédents et qui insufflent une bouchée d’air frais très appréciable. A l’inverse de ces sœurs Brexton a conservé son âme de romantique et malgré les échecs, elle conserve un côté fleur bleue.

Nous faisons la connaissance de Brexton troisième sœur de la fratrie Kincade, qui ne recule devant rien pour recruter les meilleurs sportifs pour l’agence et sa chasse au client va la conduire à s’intéresser à un jeune quarterback prometteur. Sur place son attention va se porter sur le quarterback remplaçant Drew Bowman, un jeune homme qu’elle connaît très bien puisque leurs deux familles passaient leurs étés ensemble, jusqu’à ce qu’un scandale éclate. Même après dix ans, l’alchimie entre eux semble toujours aussi présente et vient consolider ce lien qu’ils avaient. Seul le passé semble être un obstacle à leur idylle et ils devront affronter les secrets pour pouvoir vivre leur histoire.

Je ne suis pas une grande fan des histoires de deuxième chance, mais quand je vois Brexton et Drew se redécouvrir c’est ce qui me fait vibrer dans les romances. Brexton a tendance à se faire chahuter par ses sœurs, car elle a tendance à tomber amoureuse très vite et même si elle a conscience qu’elle doit protéger son cœur, elle a cette capacité à vivre totalement son histoire d’amour avec Drew malgré la peur et les doutes. J’ai beaucoup apprécié cet aspect de sa personnalité, elle est amoureuse de l’amour et malheureusement ça lui a joué des tours par le passé, mais cette fois elle sait que c’est le bon.

Retrouver Brexton après toutes ses années va être une épreuve pour Drew qui va prendre un aller simple pour le passé et tous ses non-dits qui ont creusé un fossé entre lui et sa famille. Il semble inconcevable de tomber amoureux de la fille de l’homme qui a détruit sa famille et pourtant, ces retrouvailles sont comme une évidence. Il est inconcevable pour lui de rester éloigner de la jeune femme malgré que le passé le pousse à rester à distance. J’ai trouvé ce personnage très bon construit, il a un côté tendre qui convient parfaitement à Brexton et il va s’avérer être un partenaire très à l’écoute et un brin romantique.

Un roman qui comble parfaitement mes attentes de romantique et il détrône les deux autres sœurs Kincade que j’ai rencontrées. Brexton est incomparable, à la fois tellement plus douce et ouverte que je pouvais qu’être séduite par cette femme. Et contre toute attente un personnage jusqu’alors détestable semble avoir trouvé une infime part d’humanité. Cette lecture me motive complètement pour découvrir le final de la série avec la benjamine.

New Romance

Hard to Hold | K. Bromberg (Play Hard #2)

Résumé :
Lorsque l’agente de sportifs Lennox Kincade, reine de beauté, découvre que le joueur de l’équipe de football de première division qu’elle est supposée recruter, n’est autre que Rush McKenzie, un joueur vedette, enfant terrible du football, elle comprend qu’elle a pactisé avec le diable !
Anglais. Tatoué. Sexy. Au coeur d’un énorme scandale…
Ce qui aurait dû redorer sa réputation entachée, est sur le point de s’effondrer.
L’objectif ? Le persuader de rester aux États-Unis.
Aussi vrai qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir, si quelqu’un apprenait que leur relation n’est pas purement professionnelle, cela ne ferait que donner raison à tous leurs détracteurs.
Ce roman qui mêle univers du sport et scandales vous tiendra en haleine.

Une autrice qu’on ne présente plus dans le paysage de la New Romance et encore une fois ça été une lecture qui m’a donné le sourire et qui malgré une intrigue assez similaire avec le premier tome, parvient à faire passer un bon moment. Après une première introduction de la fratrie Kincade, j’avais hâte de découvrir le caractère bien trempé de l’une des autres sœurs.

Lennox Kincade est une excellente agente de sportif et parvient toujours à ses fins pour ajouter un sportif à son tableau de chasse. Dans un milieu où les hommes sont souvent sexistes et elle doit se battre pour se démontrer à ses détracteurs qu’elle n’est pas qu’une belle plante qui couche avec ses clients pour obtenir des contrats. Alors qu’elle surprend une conversation odieuse qui met en doute ses compétences, sa combativité va la pousser à accepter une offre afin de prouver qu’elle peut recruter Rush McKenzie, joueur vedette au cœur d’un scandale, mais avant ça ils vont devoir collaborer comme ambassadeur.

J’ai une légère préférence pour ce second opus, car ça me frustre toujours un peu les retrouvailles et pour le coup, les premières rencontres ont le don de me captiver. Celle-ci est très appréciable et ont ressent immédiatement l’alchimie et l’attirance sexuelle dès leurs premiers échanges. Et également l’intrigue qui se met en place et qui met en évidence les failles d’une héroïne qu’on attendait être une vraie lionne et qui pourtant à ses propres faiblesses et se laisse parfois influencer par ses doutes liés au milieu dans lequel elle évolue et également à cause de maladresse de sa famille qui l’affaiblisse un peu plus.

Rush joueur star de football à Liverpool est au cœur d’un scandale et contraint de faire profil bas, il va décider de s’exiler à Los Angeles pour se faire oublier et pour souffler un peu face à l’instance de la presse. Son agent va lui négocier un contrat pour promouvoir la ligue américaine et il se retrouve associé à Lennox qui a été embauchée pour dire oui à ses moindres désirs. Bien évidemment le destin va en rajouter une couche puisqu’ils vont devoir cohabiter et Lennox va tout faire pour maintenir notre sportif à distance. Et ça va nous valoir quelques scènes torrides. Sans que le côté émotionnel soit en reste, on apprécie la manière dont Lennox se retrouve et on apprend à connaître Rush malgré les rumeurs. Et on découvre un duo sublime qui s’est indéniablement trouvé.

On peut compter sur K. Bromberg pour abordés des sujets forts comme elle sait si bien le faire et la construction d’une romance drôle, touchante, pétillante et où on peut voir deux êtres se trouver au pire moment de leur vie et se donner la force de retrouver confiance en soi et surtout de laisser l’amour faire des merveilles au corps et au cœur. J’ai hâte de lire le prochain tome qui est d’ors et déjà dans ma pile à lire et devrait être lu prochainement.

New Adult, Romance Contemporaine

Quatre ans plus tard | Monica Murphy (One Week Girlfriend #4)

ImpressionExcellentCe livre est le 4ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

C’est avec une petite pointe de mélancolie que je termine ce  quatrième et dernier tome. Dire adieu à cette série qui figure parmi mes préférés, n’est pas facile. J’ai eu l’espoir de retrouver toute la magie qui m’avait envoûté dans les deux premiers tomes et c’est tout ce qui m’a séduite de ce roman.

Notre petit Owen a bien grandi depuis que notre adolescent rebelle soutenait sa sœur Fable, en lui offrant tout l’amour dont elle manquait cruellement avant sa rencontre avec Drew. Quatre ans plus tard, Owen mène une vie dans l’excès, l’alcool, la drogue et les femmes lui offre tout ce dont il a besoin. Pourtant, ses notes en chutes libres le font descendre de son petit nuage, puisqu’il risque de perdre son poste dans l’équipe de football. Après consultation avec sa conseillère, Fable décide d’embaucher une tutrice, afin qu’il améliore ses notes. Dès leur première rencontre, il est clair qu’Owen et Chelsea n’ont absolument rien en commun et pourtant… Les regards qu’ils se lancent ne trompe personne.

Owen n’est pas si différent de lorsqu’il était adolescent, seulement les erreurs qu’il commet on un impact plus grave à l’âge adulte. Il se sert de la Beuh, des femmes et de l’alcool comme un moyen de fuir ce qui le bouffe de l’intérieur. Par volonté d’indépendance, il a choisi de ne pas suivre Fable et Drew et de rester vivre seule dans la ville qu’il a toujours connue. Pourtant il ne s’est jamais senti aussi isolé, sans compter sur la réapparition de sa mère, qui risque définitivement de l’entraîner dans sa chute. Owen est intelligent et il est doué comme joueur de football, seulement il ne s’en donne pas les moyens et succomber à ses vices est tellement plus simples que d’affronter la nature de ses problèmes.

Chelsea est un prodige, à 19 ans elle est en troisième année, seulement son intelligence l’a isolé des autres pendant toute sa scolarité. Après toutes ses années, s’est devenu un handicap pour elle et son manque de sociabilité ne lui permet pas de rencontrer d’autres hommes. Sa mère l’a toujours mise en garde contre les hommes et son enfance n’a fait qu’illustrer ses propos et elle en vient à détester les hommes autant qu’elle déteste son propre père. Voilà pourquoi, aujourd’hui Chelsea est vierge et légèrement coincé, mais elle se soigne, du moins elle essaye. Malheureusement pour elle il est difficile de ne pas se rendre compte de son manque d’expérience et Owen ne va pas hésiter à accentuer son malaise et cela va bien l’amuser de voir avec quelle facilité il arrive à la faire rougir.

Owen et Chelsea avaient tous les deux des idées préconçues l’un envers l’autre, pourtant à force de se côtoyer ils vont se rendre compte que le sportif n’est pas si stupide et le petit génie coincé, ne demande qu’à s’ouvrir. C’est un vrai plaisir de découvrir l’homme qu’est devenu Owen et on voit toute la fierté de sa sœur lorsqu’ils sont ensemble. J’ai été ravie d’avoir des nouvelles de Drew et Fable, qui poursuivent leur petit bout de chemin avec leur fille. Tout s’accélère autour de lui et s’écroule à une vitesse effarante, il a besoin de prendre son temps avec Chelsea. Malgré son passif de coureur, Owen est d’une douceur exemplaire avec Chelsea et leur relation évolue lentement, car il veut lui prouver qu’il tient à elle. Je n’ai pas toujours adhéré à son attitude de fuite, mais ce tome est à la hauteur de mes espérances et clôture la série d’une jolie manière. Une romance simple et efficace, qui remplit son rôle

Retrouvez mon avis sur Une semaine avec lui (#1) ICI
Retrouvez mon avis sur Deux mois sans elle (#2)  ICI
Retrouvez mon avis sur Trois secrets entre nous (#3) ICI
Signature Lucie