Romance Contemporaine

Let you love me | Kennedy Ryan (Grip #1)

Résumé :
Gérer la carrière du musicien le plus prometteur de la décennie, Bristol sait le faire : c’est son métier. Mais résister au désir magnétique qui les lie, ça, c’est sa hantise.
Bristol doit se rendre à l’évidence : huit ans après la semaine magique qu’elle a passée avec lui, Grip, le meilleur ami de son frère, n’a rien perdu de son talent, ni de son charme. Celui qui composait pour sortir de la misère des ghettos est devenu l’un des plus grands espoirs du hip-hop, et la tentation incarnée. Irrésistible, envoûtant et désormais célèbre, il a réveillé d’un simple regard les sentiments vertigineux qu’elle a longtemps réprimés. Elle a toujours su qu’il réussirait. Tout comme elle a toujours su que leur relation n’avait aucun avenir. Mais aujourd’hui, c’est elle, Bristol, qui va devoir manager sa carrière. Tout en cachant les sensations explosives que Grip provoque encore en elle. Son défi : rester professionnelle. Son problème : Grip n’a aucune intention de renoncer à elle…

Tout d’abord la première chose à savoir si vous lisez cette chronique, c’est qu’il existe un prequel qui raconte la première rencontre entre les protagonistes et je vous la recommande chaudement avant d’entamer cette lecture.

Bristol est née dans le milieu de la musique, mais on lui a toujours répété que contrairement à son frère elle n’a aucun talent particulier, alors il semblait normal de se diriger vers un métier qui était l’envers du décor et aujourd’hui, elle est comblée dans sa carrière de manageuse. Grâce à la carrière de son frère, elle a la chance d’avoir pu obtenir des contrats importants auprès d’artistes reconnus.  Depuis 8 ans, elle dirige ses artistes d’une main de maître pour les faire briller aux yeux du public. Cette année toute son attention s’est portée sur Grip, le meilleur ami de son frère qui après des années de galère se fait enfin connaître et Bristol va tout faire pour que son premier album soit un succès, tout en tentant de conserver ses distances comme elle le fait depuis des années, seulement Grip est déterminé à jouer de ses charmes pour enfin pouvoir conquérir le cœur de la jeune femme qu’il convoite.

Je n’aurais pas découvert Bristol dans le prequel, j’aurais pu avoir quelques a priori sur cette forte personnalité. Au premier abord elle renvoie l’image d’une femme hautaine qui se croit supérieure aux autres et en creusant un peu, on découvre qu’elle s’est forgé une carapace depuis le départ de son frère lorsqu’elle était adolescente. Et pour beaucoup elle est la définition même de la blanche privilégier qui doit tout à la fortune de ses parents, pourtant on comprend rapidement qu’elle est bosseuse et protège son cœur des souffrances. On est confronté à un choc des cultures puisque Grip a vécu une enfance confronté à l’injustice, aux gangs et trafic de drogue, luttant pour s’en sortir. Aujourd’hui, il gagne suffisamment d’argent, mais la brutalité policière ne l’a jamais épargné et ça se ressent dans ses compositions.

Difficile de ne pas relever les références au mouvement Black Lives Matter compte tenu du contexte et ça m’a fait réaliser que c’était la première fois que je lisais un roman avec un couple métisse, c’est quand même assez incroyable de relever le manque de représentation dans la littérature française. Je pense que le moment n’aurait pas pu être mieux choisi pour découvrir cette romance et j’ai pris plaisir à découvrir un héros différent issu d’un milieu défavorisé qui grâce à sa poésie a réussi à se faire connaître dans le milieu hip-hop. Pour la première fois depuis longtemps, j’ai terminé ma lecture avec des émotions en pagaille, un message qui raisonne en moi et tout simplement des personnages qui s’éloignent du schéma habituel dans les romances contemporaines.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas été autant captiver par l’alchimie entre les personnages d’une romance, une semaine passée ensemble aura fait éclore des sentiments forts qui au fil des années n’auront fait que se consolider et se transformer une tension sexuelle qui va donner des sueurs froides aux lecteurs. Bristol m’a parfois frustrée avec ses idées préconçues, mais Grip aura su équilibrer la balance à quelques reprises. Ce roman m’a fait passer par plusieurs émotions telles que la frustration, l’inquiétude ou encore la joie et c’est justement ce qui a rendu ce récit vivant et addictif. Je croise les doigts pour qu’Harlequin nous traduisent le deuxième tome pour prolonger la magie.

Romance Contemporaine

Ennemis (et plus si affinités) | Mia Sosa

Résumé :
Acceptez-vous de prendre pour ennemi et collègue la personne ici présente ?
Quel est le comble pour une wedding planneuse ? Se faire abandonner devant l’autel. Ca ressemble à une mauvaise blague mais c’est bien ce qui est arrivé à Carolina Santos. Pour autant, elle continue d’aider les couples à faire de leur mariage le plus jour de leur vie. Et elle est douée, vraiment douée. A tel point qu’un prestigieux hôtel lui fait une proposition qui pourrait changer sa vie. Il y a juste un problème : pour obtenir le poste de ses rêves, elle va devoir collaborer avec l’homme qui a convaincu son ex fiancé de la planter le jour de leur mariage.
Max Hartley, expert en marketing, a enfin l’opportunité de sortir de l’ombre de son frère et faire ses preuves auprès du grand hôtel qui a fait appel à leur entreprise familiale. Même si, pour cela, il va devoir passer les prochaines semaines avec l’ex fiancée de son aîné, qui le déteste profondément. A raison : c’est à cause d’un de ses discours anti-mariage et avinés que le marié a déserté les lieux. Et plus il va passer du temps avec elle, plus il va se demander pourquoi son frère a quitté une femme aussi drôle, intelligente et attachante…

Un vrai bonheur de lecture qui fait un bien fou au moral, l’auteure parvient à dépeindre le portrait de personnage dans une situation complexe et à rendre les interactions réjouissantes, sans oublier une pointe d’émotion.

Carolina Santos est une dynamique weeding-planneuse qui fait de son métier une priorité. Ce qui n’est pas bon pour les affaires, c’est se faire larguer le jour de son mariage et devoir affronter que le plus beau jour de sa vie s’écroule comme un château de cartes et le comble quand son propre fiancé a pris la fuite avant de lui envoyer son frère pour lui annoncer la nouvelle. Après une difficile reconstruction, sa carrière professionnelle prend un tournant lorsqu’un grand groupe hôtelier souhaite collaborer avec elle pour un nouveau projet. Seulement le destin va s’en mêler et la confronter à travailler avec son ex-fiancé et Max, son frère, en oubliant ses rancœurs.

Lina est une héroïne comme on aime en rencontrer il est assez rare pour le souligner dans une romance, mais appartient à la communauté Brésilienne et elle va pouvoir compter sur une famille soudée pour la soutenir dans ses décisions et pour l’aider à s’en sortir. J’ai adoré la complicité qu’il y a entre eux et la mise en avant de cette culture qui m’est inconnue. Sa position de femme de couleur l’a toujours forcé à maîtriser ses émotions et bien qu’elle adore son métier, elle conserve une réserve pouvant être apparentée à de la froideur. Sa rencontre avec Max va mettre ses nerfs à rude épreuve et au contact de son ennemi elle va progressivement s’ouvrir.

Max est un personnage absolument adorable, toujours relégué au second plan à cause de son frère, il va développer un esprit de compétition vis-à-vis de lui et ce projet est l’occasion pour lui de faire ses preuves en solo. L’entreprise familiale ne lui a jamais vraiment accordé sa chance et son frère s’est toujours débrouillé pour se mettre en avant. Bien que Lina ne soit pas forcément la partenaire la plus simple, il va prendre à cœur de sublimer son travail et à force de la côtoyer il va découvrir que l’image qu’il avait de cette jeune femme est bien différente de la réalité. Et au fil des pages une certaine vulnérabilité émerge et on n’aspire qu’à le protéger de son passé.

En toute honnêteté le début du roman met un peu de temps à démarrer, mais sous couvert de l’humour on progresse avec ce binôme de travail atypique. Une fois l’intriguée lancée et le lecteur alpagué, on ne peut que se laisser porter par la plume de l’autrice. La romance est menée par un duo rafraîchissant qui va développer une entente naturelle, pour basculer dans une attirance évidente. En bref, c’est drôle, léger et ça fait du bien au moral.

Romance

No Tears for You | L.J. Shen

Résumé :
Il est des passions contre lesquelles il ne sert à rien de lutter…
Il y a dix ans, Rory et Mal ont partagé la nuit d’amour la plus mémorable de leur vie. Alors que rien ne les prédestinait à se revoir, ces deux inconnus se sont promis de tout quitter pour l’autre s’ils étaient un jour amenés à se recroiser.
Depuis cette soirée, chacun a refait sa vie. Rory a un super boulot, un super appart et un super copain. En somme, elle est à des kilomètres de celle qu’a rencontré Mal, dix ans auparavant. Ce dernier est devenu une star de la musique que s’arrachent les plus grandes maisons de disques. Malgré son succès auprès des femmes, il n’a pas oublié Rory et le pacte qu’ils ont fait lors de leur rencontre.
Lorsqu’ils se retrouvent à New York, Rory est troublée par les sentiments contradictoires que Mal fait resurgir en elle. Respectera-t-elle la promesse qu’elle lui a faite ou choisira-t-elle de tourner le dos au passé ?
Je remercie les éditions Harlequin (&H) et NetGalley pour cette lecture

Depuis que j’ai découvert L.J. Shen impossible de louper ses publications, alors en voyant que la version numérique était maintenue pour avril, j’ai profité du confinement pour me faire un petit plaisir de lecture. Il y a une sorte de noirceur qui plane souvent au-dessus de ces héros et ce roman ne fait pas exception.

Si vous me suivez depuis longtemps vous savez que les retrouvailles ont tendance à me frustrer, car il n’y a pas l’alchimie de la première rencontre et tout ce que ça implique. Ici on alterne entre passé et présent, sans que ça soit dérangeant. Il y a dix ans, Rory et Mal se sont rencontrés en Irlande et ont partagé une nuit inoubliable. Alors qu’ils vivent chacun dans un pays différent, ils se sont promis de tout quitter si le destin les faisait se rencontrer à nouveau. Depuis les années ont passé et chacun à refait sa vie, sans jamais vraiment oublier l’autre, alors lorsqu’ils se retrouvent à New-York, Rory est troublée et le contrat se rappelle à eux.

Rory est une jeune femme dynamique qui adore son travail de photographe, sa situation semble s’être stabilisée avec un petit ami qui va bientôt faire sa demande, et qui possède toutes les qualités d’un mari aimant. Même si elle n’a jamais vraiment oublié Mal, elle est résignée à ne pas chercher l’Irlandais allant contre les clauses de leur pacte. Lorsque le label pour lequel elle travaille organise une soirée, son passé va se présenter sous les traits d’un bel Irlandais qui a laissé des souvenirs inoubliables dans sa mémoire et il va venir bousculer son quotidien.

Mal n’a plus rien à voir avec le jeune homme qu’il était, c’est un compositeur reconnu et admiré de tous. Rory est immédiatement troublée, car il est à la fois le même et différent de celui qu’elle a quitté. Et malgré leur pacte, les retrouvailles ne vont pas se passer comme ils l’avaient imaginé. Pire, ils vont devoir collaborer pour le projet d’un artiste, et cela va la contraindre à retourner en Irlande, là où tout à commencer et là où les secrets ont vu le jour.

Le ton est donné depuis le premier chapitre, et la frustration ne va faire que grandir. Le passé a une place importante dans l’intrigue et L.J. Shen va disséminer des réponses via des flash-back, tout en nous torturant avec le présent. Chaque révélation est parfaitement dosée et même si les premières suppositions font leur apparition, on ne peut que se laisser porter par l’intensité de sentiments. J’ai énormément apprécié cette romance, la relation qui unit les personnages est comme un lien invisible qui s’illumine et se consolide au fil des pages.

Une romance qui réunit tous les ingrédients pour savourer cette gourmandise : un couple à l’attirance indéniable, du drame, des secrets et une pointe où les instances semblent jouer les personnages. L.J. Shen parvient sans difficulté à faire succomber son lecteur et on est spectateur d’une pièce de théâtre aux révélations étonnantes.

Romance Contemporaine

La librairie des rêves suspendus | Emily Blaine

Résumé :
Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…

Une auteure désormais incontournable dans le paysage littéraire français, et plus particulièrement dans l’écriture de comédie romantique. Alors bien évidemment, l’annonce d’un nouveau roman a immédiatement attiré mon attention et la révélation de la couverture n’a fait que motiver mon achat.

Nous faisons la connaissance de Maxime Maréchal star montante du cinéma, malheureusement plus connu pour ses frasques que pour son jeu d’acteur. Après une énième bagarre l’acteur est condamné à effectuer des travaux d’intérêt généraux dans une librairie dans un petit village de Charente. Sur place Maxime est loin d’être un employé modèle et la pétillante Sarah va devoir supporter l’agressivité de son nouveau locataire.

Au premier abord Maxime est assez suffisant et son agressivité n’a rien de charmant. On peut même dire que la première rencontre est loin d’être alléchante, l’agressivité qui l’habite le rend assez antipathique et ses réactions envers ses proches n’a fait que donner une mauvaise image de lui. Sa condamnation ne va faire que renforcer sa colère et pour lui cette peine n’est pas méritée donc bien évidemment son arrivée dans la librairie de Sarah ne va pas se faire dans les meilleures conditions et les présentations vont jeter un froid. Alors quand progressivement on voit quelques signes d’évolution on se surprend à apprécier cet homme et on découvre un homme touchant.

Sarah elle a tout pour plaire et contrairement à notre héros, elle garde son calme en toute circonstance et sa gentillesse est salué de tous. Sa librairie et ses livres sont toutes sa vie et malgré l’inquiétude de ses proches, la jeune femme vie sa passion pleinement. Seulement après plusieurs problèmes financiers la passion ne suffit plus, alors quand un ami lui propose d’accueillir Maxime l’aspect financier est trop intéressant pour refuser et elle a désespéramment besoin d’aide pour les travaux qu’elle n’a pas les moyens de financer. Très belle rencontre, j’ai tendance à me reconnaître dans le côté lectrice passionnée parfois asociale et j’ai été touché par sa timidité, qui donne envie de la protéger. Alors la magie opère auprès de Maxime qui devient plus soucieux des autres, plus particulièrement Sarah, qui fait la différence.

J’ai apprécié l’environnement dans sa globalité, la complicité qu’il y a entre les personnages principaux et les mots justes des personnages secondaires qui gravitent autour de nos héros. Notamment Damien et Anita, qui parviennent à apporter de beaux conseils ou encore Baptiste qui semble avoir un rôle important pour Sarah, mais qui malheureusement disparaît rapidement. Un livre qu’on découvre plus touchant qu’il n’y paraît avec des thèmes qu’on n’attend pas. Comme à son habitude la plume d’Emily Blaine parvient à nous embarquer dans son univers et on ne peut qu’apprécier cette lecture qui délivre un message plein de tendresse.

New Adult, Romance

Love Redemption | Laura Brown

Résumé :
Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues
Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

Difficile de parler de cette histoire sans évoquer les sublimes émotions qui s’en dégagent et l’originalité du récit n’a fait que confirmer à quel point la romance est bouleversante. J’ai lu ce résumé à l’annonce de la sortie et il n’a pas été bien compliqué de l’ajouter à mon panier dès sa lecture, bien évidemment plusieurs semaines après ça, mes souvenirs n’étaient que partiels et dès le premier chapitre j’ai su que ce roman allait être une magnifique histoire et quelle belle leçon de vie que de plonger dans le quotidien de deux personnes extraordinaires.

Carli a appris à ne jamais montrer ses faiblesses et aujourd’hui à l’université, elle contrôle tous les aspects de sa vie. Consciente qu’elle ne peut compter que sur elle-même, elle travaille dur afin de pouvoir obtenir son diplôme et enfin réaliser son rêve de devenir enseignante, seulement lors d’un cours indispensable pour sa moyenne, les premiers obstacles d’apprentissage vont mettre en lumière sa difficulté à s’intégrer en tant que malentendante et la jeune femme va devoir prendre conscience qu’elle a besoin d’aide. Dans son apprentissage, elle va pouvoir compter sur Reed, un élève qui va lui être d’une aide précieuse et qui va progressivement franchir sa carapace.

Je suis en totale admiration devant le parcours de Carli, cette sublime jeune femme courageuse et intelligente a été élevé dans une famille qui ne tolérait pas l’imperfection, alors elle a toujours caché ce qu’elle qualifie de faiblesse en tachant de vivre sa vie normalement sans montrer à quiconque ses problèmes pour comprendre certaines conversations. De nature très solitaire, elle va néanmoins devoir accepter l’aide mise en place par l’université et au contact de Reed, apprendre qu’être malentendant n’a rien d’une honte et qu’elle est vivante.

Du côté de notre héros, il y a de quoi activer l’alerte book boyfriend, Reed est un héros touchant. Bien que traumatisé par une précédente relation, il va être une rencontre déterminante pour Carli. Voyant les réticences de la jeune femme, il va se montrer extrêmement patient et d’une incroyable douceur. Difficile de ne pas succomber face à ce héros qui a toujours pour plaire et qui va faire ressortir le meilleur de notre héroïne.

Quelques passages auraient mérité d’être approfondi, mais ce qu’il faut retenir c’est la justesse avec laquelle le thème est mise en avant. Laura Brown a choisi d’aborder un sujet qui lui est familier et c’est avec beaucoup d’émotions qu’elle va traiter ce sujet important, sans jamais en faire trop. C’est l’histoire d’une rencontre qui va tout changer, une romance qui va naître de la plus belle des manières et des héros hors du commun qui vont apprendre à s’épanouir au contact de l’autre. Difficile pour moi de vous expliquer toutes les raisons qui font que ce roman mérite d’être lu, car elles dévoilent une partie de l’intrigue, mais sachez que l’intrigue est superbe.

Romance Contemporaine

Something About You | Mily Black

Résumé :
Elle est le genre de femme que personne n’ose contrarier. Personne, sauf lui 
Jo n’a pas l’habitude qu’on lui tienne tête. Il faut reconnaître qu’avec ses cheveux bleus, ses nombreux tatouages, son franc-parler et son expertise en mécanique, la plupart des gens qui la croisent détournent le regard. Mais pas Andrew Anderson. Le bras droit de Mme Nichols – la puissante femme d’affaires qui vient de la recruter comme chauffeur particulier –   aurait même tendance à la défier  ; une attitude hautement risquée de la part de cet homme charismatique qui donne au costume-cravate une tout autre dimension. Jo ne s’y trompe pas  : sous ses dehors policés, Andrew Anderson dissimule un tempérament de guerrier. Et elle a bien envie de tester le self-control de son nouveau collègue…
Merci aux Éditions Harlequin et NetGallet France pour ce roman

Auteure incontournable dans ma bibliothèque numérique, j’ai été ravie de constater que Mily Black allait être publiée dans la collection &H. Habituée à lire des chicks-lit toujours plus déjantées et romantiques les unes que les autres. Pour ce roman, c’est avec plaisir qu’on plonge dans une histoire quelque peu différente, bien que toujours ancrée dans un humour caractéristique de l’auteure, c’est une intrigue plus sombre qui mène la danse.

Nous allons suivre Joséphine une héroïne qui n’a pas froid aux yeux et immédiatement j’ai été séduite dans sa manière d’interagir. Physiquement elle n’a rien de quelconque, ses tatouages font partie intégrante de sa personnalité et ses cheveux bleus l’empêchent de passer inaperçue. Au-delà de l’aspect physique, son franc parler fait toute la différence et si vous osez vous frotter à cette superbe femme, attention aux répercussions.

Après un grand besoin de nouveauté Jo quitte tout pour s’installer Boston, où elle tente de vivre le rêve américain. Nouvellement embauchée comme chauffeur par Mme Nichols, la jeune femme se retrouve propulsée dans le monde des affaires où elle  a du mal à trouver sa place et bien que le poste corresponde parfaitement à sa passion pour la mécanique, elle ne cesse de s’écharper avec Andrew Anderson le bras droit de sa patronne, qui semble attaché aux convenances. On peut dire que les rapports de Jo et Andrew vont rester conflictuels et comme bien souvent la première impression laisse des séquelles, ce qui va rendre difficiles leurs échanges et ils seront nombreux puisque Mme Nichols est proche de celui qui ne cesse de chercher Jo.

Impossible de ne pas apprécier Jo, on est face à une rebelle qui s’est battue toute sa vie et qui a perdu confiance en la gentillesse d’autrui, difficile de montrer le meilleur de soi-même quand les personnes qui auraient dû vous soutenir s’en vont les unes après les autres. Après une enfance difficile et une adolescence dans les quartiers, Jo réalise qu’elle est mal entourée et malgré une amitié sincère avec Samia, son besoin de fuir est plus fort que tout. Les États-Unis n’ont rien à voir avec la France, elle va progressivement laisser tomber son agressivité pour s’épanouir dans une nouvelle vie au contact de personnes moins nocives.

L’indétrônable roman chouchou de Mily Black conserve son statut, mais globalement très satisfaite de ma lecture et à mon sens c’est l’héroïne qui fait toute la différence, Andrew est également charmant, mais peut-être un peu trop lisse et j’aurais souhaité le voir exprimer davantage ses émotions. Bien que le récit soit un peu plus sombre que ce à quoi m’avait habituée l’auteure, selon moi le pari est plutôt réussi. On a un parfait dosage entre humour et drame, de quoi ravir les fans de Mily Black. J’ai aperçu brièvement l’annonce d’un second tome et si mes pronostiques sont bons, je sens que l’histoire va beaucoup me plaire.