Warcross | Marie Lu (Warcross #1)

Résumé :
La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable
jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

J’ai repéré ce roman à sa sortie tant pour les retours positifs de son intrigue que par le nom son auteure réputée pour son autre série à succès. C’est ma copine Fanbooks76 qui aura mis fin à mes attentes en m’offrant ce roman pour mon anniversaire, bien évidemment avec toutes les sorties il aura fallu attendre d’être en vacances pour qu’à mon tour je puisse découvrir cette histoire. Immédiatement j’ai été très emballée lors de ma première rencontre avec notre héroïne qui est absolument incroyable et terriblement attachante.

Depuis le décès de son père, la vie n’a pas fait de cadeau à Emika et malgré la détermination de la jeune à s’en sortir les dettes vont définitivement la mettre dans une posture difficile. Contrainte de travailler comme chasseuse de primes, elle tout faire pour obtenir l’argent nécessaire, mais face à la réalité seul l’univers de Warcross peut lui faire oublier ses problèmes. Le jeu en réseau le plus convoité de sa génération, mais face à la gravité de sa situation elle va prendre une décision inconsidérée et pirater le plus grand tournoi de l’année. Immédiatement la jeune femme est repérée par le créateur du jeu. Confrontée à une proposition d’Hideo Tanaka, Emika va accepter une offre qui risque de totalement changer le monde qu’elle a toujours connu.

Dès le premier chapitre, le caractère d’Emika m’a vraiment séduite, c’est une jeune femme habituée à s’en sortir seule et confronté à sa combativité, il est difficile de ne pas craquer. J’apprécie la force qui se dégage de son personnage, sans pour autant qu’on est une héroïne robotisée, elle a sa part de vulnérabilité et c’est son moteur pour s’en sortir. Son intelligence, son habilité et sa capacité à réfléchir dans l’urgence vont la tirer de plusieurs situations, mais au vu des premiers éléments de son caractère, on a du mal à imaginer qu’elle ai pu se laisser porter par ses émotions en cédant à l’appel du piratage en pleine compétition. Bien évidemment, elle va s’en tirer comme un chef et c’est à ce moment que nous aurons une image précise de celle qu’elle est vraiment.

Je trouve qu’on aborde un sujet important, en s’intéressant à la réalité virtuelle. Bien qu’on axe pas nécessairement l’histoire sur les limites entre le réel et le virtuel, on a une vision d’ensemble de plusieurs personnages avec des passés compliqués qui s’en sortent grâce au jeu et à l’échappatoire qu’il offre. Emika va être un peu l’exception à la règle, car jusqu’ici elle n’avait jamais vraiment eu le temps de se consacrer au jeu de manière professionnelle et cette immersion va mettre en lumière ses capacités. On voit au fil des pages que ce jeu à un impact à l’échelle mondiale et progressivement l’importance qu’il prend aux yeux du public. C’est intéressant parce que cet univers tout le monde y a plus ou moins accès à différents niveaux et pourtant malgré le réseau, j’ai trouvé notre héroïne très seule par moments. J’aimerais explorer son côté sociable et j’aime à penser qu’après plusieurs années en solitaire, de belles alliances pourraient se créer et de solides amitiés pourraient voir le jour.

Notre héroïne va nous entraîner dans des révélations toutes plus captivantes les unes que les autres,  et j’ai trouvé intéressant qu’on surf à la fois dans Warcross, mais également dans un univers plus sombre le Dark World où tout est permis. Emika va redoubler d’inventivité pour infiltrer un univers où le virtuel à des aspects beaucoup plus sombres et bien évidemment, son besoin de réponses va nous entraîner dans un univers incroyablement mystérieux. Lorsque je débute une nouvelle série, j’ai tendance à être sur mes gardes pour à peu près l’ensemble des personnages sauf l’héroïne. Mon cerveau analyse les personnages, leur réaction et bien que certain moment nous offre des scènes où la tension retombe un peu, mes hypothèses se vérifient parfois. Ici des éléments sont prévisibles, mais ça n’enlève rien au mystère et ça accentue mon questionnement concernant le prochain opus.

Ce premier opus est un bon tome introductif, on saisit les subtilités de l’univers et on comprend les enjeux de ce jeu en réseaux. Quelques points auraient mérité un approfondissement, mais la suite n’exclut pas qu’on revienne dessus. Après les avis élogieux que j’ai pu lire sur Marie Lu, je suis ravie de pouvoir apprécier moi aussi la plume de cette auteure. Après la lecture de plusieurs dystopies, ravie de m’être plongée dans un roman de fantasy où le monde continue de tourner, mais où les machins ont pris une place importante. On pourrait dire, que nous sommes aux prémices d’une évolution majeure pour le monde et que la répression habituelle pourrait être à son commencement. Cette série promet des émotions fortes et une héroïne prête à tout pour ses convictions.

Publicités

Ultime Tentation | Meredith Wild (Hacker #5)

img_20161016_112323ultime-tentationBon

Après les drames du tome précédent, Blake et Erica se sont enfin accordé un voyage de noces digne de ce nom. L’objectif du couple de jeune marié est de s’éloigner du tumulte de Boston et de profiter au maximum de leur amour. Alors que le voyage est idyllique et le amour ne cesse de grandir, le couple va malheureusement devoir revenir à la réalité. Un scandale politique lié à Daniel va venir entacher leur retour, visant directement Blake et son passé de hacker. Alors qu’il est acculé, il refuse de dévoiler des informations capitales qui pourraient impliquer de perdre tout ce qu’il a construit avec Erica.

On peut dire que la lune de miel a remis les pendules à l’heure et le couple est plus soudée que jamais. Pourtant retourner à Boston va replonger Blake dans son silence et ce manque de confiance va sérieusement ébranler Erica. On pourrait croire qu’à ce stade de leur relation, il arriverait à surmonter leur vieux démon et il va falloir un électrochoc à Blake pour réaliser ses secrets envers la jeune femme.

De manière générale l’équilibre entre l’intrigue et la romance sont assez mal dosé. Je suis une grande partisane de la romance, il est vrai que c’est appréciable de voir le couple échanger des petits moments. Cependant j’ai trouvé qu’on s’attardait un peu trop sur des passages longuement évoqués dans les tomes précédents, certes les héros ont des préoccupations pour leur avenir, mais à l’image du reste de la série on ne développe pas assez l’intrigue liée au monde du hacking, des évènements vont venir remuer la vie tranquille du couple et pourtant des détails vont venir s’immiscer dans la relation, à ce stade de l’histoire je m’attendais à les voir plus en osmose. Après, certains moments restent mignons, mais mise à part leur attirance tout reste en surface et rien n’avance vraiment pour l’intrigue.

Une conclusion, qui fait plaisir à voir et qui est méritée pour le couple après tant d’épreuves, cependant la série traîne en longueur et développer sur cinq tomes une intrigue un peu pauvre en rebondissements est assez difficile pour le lecteur, car la plupart du temps il ne se passe pas beaucoup de choses et quand l’histoire devient intéressante, l’auteure n’exploite pas complètement son idée. La plume est fluide, mais très sincèrement entre chaque tome j’avais déjà du mal à me souvenir de ce qui était arrivé dans les tomes précédents, qu’on peut être sûre que dans quelques semaines j’aurais définitivement oublié cette série. Une lecture agréable mais qui ne m’aura pas marqué.

Lucie

Liens défendus | Meredith Wild (Hacker #4)

ImpressionTrès bonJ’aime beaucoup cette série, mais le problème c’est que j’ai tendance à oublier l’intrigue entre chaque tome. Je suis plutôt satisfaite de cette suite, même si le côté Hacker est encore une fois relayé au second plan. Le couple est plus fort que jamais et ils vont devoir affronter ensemble les évènements. Leur couple semble plus solide et c’est un bon point, cela rend leur couple plus réaliste.

A l’approche du mariage, Erica et Blake devraient être plus heureux que jamais et bien que l’amour ne cesse de grandir, le monde autour d’eux va venir semer de nouveaux problèmes. A commencer par Sophia, l’ex de Blake qui n’a pas dit son dernier mot et qui entend bien se venger de n’avoir pas obtenu ce qu’elle désirait. Et comme à son habitude Erica va aller droit dans les problèmes, Blake semble vouloir oublier le passé mais comment avancer quand on ne connaît pas tous les sombres secrets de son fiancé ? Qu’est-ce que Le Club représente dans le passé son fiancé ?

L’entourage d’Erica n’est pas en reste, Daniel a beau être resté à distance, des journalistes semblent s’intéresser à la relation qu’elle entretien avec le politicien. Son père ne va pas tarder à se manifester et d’une main de fer, va tout tenter pour obtenir des réponses. J’ai été surprise de la volonté d’Erica, son besoin de réponses en remuant le passé peut parfois être exaspérant, mais j’ai compris sa démarche. Son besoin de connaître Blake en dehors de la chambre à coucher est un besoin légitime et même si elle va s’attirer des ennuis, l’amour qui la lie à Blake m’a vraiment fait plaisir. Plus rien n’arrivera à les séparer, ils ont compris qu’ils sont plus forts à deux et j’ai envie de dire, que ce n’est pas trop tôt.

En bref, une histoire plus convaincante que les tomes précédents et une intrigue bien menée, même si le côté hacker ne revient que vers la fin du roman. J’admets que ce n’est pas ma série préférée, mais c’est toujours un plaisir de plonger dans leur univers et j’ai hâte de connaître l’épilogue de cette histoire. Et j’ose espérer que les claques qui se sont perdus depuis le début de cette série, vont être un peu plus violente pour cette fin. Le style de l’auteure est très plaisant et même si je ne suis pas torturée par les questions, c’est toujours un moment sans prise de tête, un roman se dévore rapidement.

Retrouvez mon avis sur Hacker #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Hacker #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Hacker #3 ICI
Signature Lucie

Vertiges Charnels | Meredith Wild (Hacker #3)

ImpressionBonCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Dans ce troisième opus, nous retrouvons Blake et Erica plus amoureux que jamais. Leur séparation forcée a cependant laissé quelques séquelles et la nature de Blake le rattrape au grand galop, exigeant qu’Erica lui accorde toute sa confiance et malgré les efforts de la jeune femme, ce n’est jamais suffisent. Décidée à lui prouver qu’elle ne va pas s’éloigner, elle se fait peu à peu taire ses angoisses et laisse un contrôle  total à Blake. Et la domination va prendre un rôle très important dans leur relation.

Je dois dire que j’ai été un peu énervé par le comportement de Blake, Erica fait son possible pour lui accorder tout le contrôle dont il a besoin et on sait à quel point c’est difficile pour elle, mais ce n’est jamais assez. La domination dans la chambre à coucher c’est une chose, mais se soumettre dans sa vie professionnelle va s’avérer plus problématique pour Erica. Ils sont tous les deux à la tête d’une entreprise et elle veut faire ses preuves, mais avec un Blake toujours plus dominant, ce n’est pas évident de trouver le juste milieu qui puisse contenter chacun d’eux.

Sans compter que les problèmes ne sont jamais bien loin, l’entreprise d’Erica va subir encore une énième attaque et du côté de notre businessman, le côté professionnel n’est pas non plus au beau fixe. Ils vont tous les deux, devoir s’unir et rester souder afin de pouvoir combattre cette énième menace, tout en faisant leur propre projet. Leurs ennemis vont faire front pour leur nuire et malheureusement c’est Erica qui se trouver en première ligne et elle va devoir redoubler d’efforts pour s’en sortir.

Malgré toute la qualité de la plume, je dois avouer que ce tome est en dessous des deux autres. Notamment à cause de quelques lenteurs dans le début du roman et également, parce que j’ai l’impression de ne plus reconnaître les personnages du début. Erica est une femme à la fois fragile et dotée d’une volonté impressionnante, pourtant elle est étouffée par le besoin constant de Blake de domination et de contrôle. Ce qui rend son personnage, énervant et limite cliché. Je pensais qu’il avait enfin trouvé un équilibre dans le tome précédent, mais je suis un peu déçue de voir ses traits de caractère poussé vers l’extrême. Malgré tout l’intérêt que je porte à cette série, la volonté de faire 5 tomes m’échappent complètement, mais je vais tout de même me laisser tenter par la suite.

Retrouvez mon avis sur  Dangereuses affinités #1  ICI
Retrouvez mon avis sur  Fatales Attractions #2  ICI
Signature Lucie

 

 

Fatales attractions | Meredith Wild (Hacker #2)

ImpressionTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Un tome que j’attendais et pourtant mes souvenirs concernant le tome 1 était flou. J’étais heureuse de retrouver les personnages et j’ai réappris leur histoire au gré de la naissance de l’intrigue. Après une attaque d’un groupe de hacker sur son site, Erica essaye de remettre à flot son site internet, tout en essayant de garder à distance son amoureux et investisseur Blake. Décidée à s’éloigner de l’influence de celui-ci, elle va prendre son envol, à commencer par un bureau dans ses moyens.

La relation entre Blake et Erica va continuer de gagner en intensité, ils ont toujours autant de mal à ne pas se toucher à tout moment. Pourtant une chose est claire, Erica veut avancer professionnellement sans l’intervention de son homme d’affaires de petit-ami et ce n’est pas parce qu’il est obsessionnel avec elle, qu’elle va se laisser faire. Ce n’est pas facile de faire entendre raison à Blake, mais Erica entend bien mener sa barque comme elle le souhaite et sans mélanger relation personnelle et professionnelle. Erica va prendre conscience qu’elle fait confiance à Blake et même si elle ne va plus le fuir, c’est lui qui va émettre des réserves, car compte tenu de son vécue, il a peur de la brusquer avec ses goûts particuliers et essaye de se contenter du classique pour ne l’effrayer.

Ce tome, va mettre un peu de côté le passé de Blake et le hacking ne va pas occuper une place aussi importante que je l’attendait compte tenu des révélations du tome précédent. L’intrigue va davantage se diriger vers l’entourage d’Erica, notamment l’évolution de sa start-up et les nouveaux employés qui y seront associés, la fin va d’ailleurs nous rêver quelques détails intéressants, que j’étais loin d’imaginer et au final, même si on ne le comprend pas, le passé de Blake et le présent d’Erica sont liés.

Le personnage de Daniel, va également occuper une place importante dans la vie d’Erica, puisqu’il va revendiquer sa place de père dans sa vie et il va apporter son lot d’intrigue, de par son statut d’homme politique. Des nouveaux mystères vont voir le jour et si au départ j’étais un peu sceptique quant à la tournure que prenait l’histoire, j’ai fini par assembler les pièces du puzzle et quand la fin arrive on comprend que tout a du sens et j’ai vraiment hâte de découvrir où la suite va nous conduire.

Retrouvez mon avis sur  Dangereuses affinités #1  ICI
Signature Lucie