Swimming Pool | Sarah Crossan

Résumé :
Kasienka est polonaise
et elle vient d’arriver
en Angleterre avec sa mère.
Mais la vie ici n’a rien d’une vie rêvée.
Heureusement, il y a la piscine,
il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation,
il y a William…

Je remercie Babelio et Rageot pour cette masse critique privilégié.
Date de sortie : 16 mai 2018

Il y a des romans qu’on n’attend pas et qui s’éloignent de nos goûts, mais qui nous font passer des émotions qu’on comprend et qui laisse des traces. La première fois que j’ai découvert Sarah Crossan, c’était lors de ma lecture de Inséparables. Je suis ressortie de cette lecture à la fois bouleverser et émerveiller par la beauté des mots. Je n’étais pas au courant qu’un nouveau roman de cette auteure allait être publié donc lorsque j’ai découvert qu’on me proposait de lire le dernier roman de Sarah Crossan, traduit par Clémentine Beauvais, j’étais curieuse de voir si les mots de cette auteure avaient toujours du pouvoir, mais j’ai surtout été frappée par la délicatesse.

Kasienka est à un âge où il est difficile de s’assumer, mais lorsqu’on est étrangère et qu’on départ dans un pays qui n’est pas le sien, il est parfois difficile d’être acceptée. D’origine polonaise, la jeune fille n’a jamais voulu quitter son pays natal, mais contrainte de suivre sa mère dans ses projets, elle se retrouve en Angleterre avec un anglais précaire et ses camarades pas vraiment décidée à l’intégrer. Afin de fuir ses problèmes Kasienka va trouver une échappatoire à la piscine du collège où elle se laisse porter par l’eau et où elle rencontre William, qui réveille en elle des émotions jusqu’alors jamais ressenties. Au fil des pages nous allons suivre une héroïne douce qui cherche juste à être elle-même et il est impossible de ne pas s’attacher à cette jeune fille touchante.

Au premier abord j’ai été surprise du jeune âge de notre héroïne et j’ai rapidement apprécié être dans la tête de cette jeune fille un peu perdue. Kasienka n’a rien de difficile et bien qu’elle aurait préféré poursuivre sa vie en Pologne, elle va tout faire pour être acceptée, à la fois par sa mère, que par ses camarades. Les émotions passent parfaitement et il n’est pas difficile de ressentir les questionnements d’une adolescente à un tournant de sa vie, qui va devoir se battre pour son bonheur. On aborde des thèmes fort liés à l’adolescence, notamment l’image des étrangers, le harcèlement, le premier amour et le rôle dans sa famille après que celle-ci est éclatée.

Le style du récit est encore une fois d’une grande originalité et pour le coup, je suis toujours autant surprise d’être émue en lisant un roman qui au final n’a pas de réelle interaction. Après concernant ce roman en particulier, bien que j’ai apprécié ce moment de tendresse, j’ai trouvé la fin un peu brusque et je pense qu’elle aurait mérité quelques pages supplémentaires. Ce sont des romans qui me sortent de ma zone de confort et qui me font découvrir la beauté de la poésie, il n’est pas difficile d’apprécier le récit et les pages défilent avec plaisir.

Publicités

Trois de tes secrets | Julie Buxbaum

Résumé :
Jessie trouvera-t-elle qui est son mystérieux bienfaiteur ?
Nouvelle dans un lycée huppé de Los Angeles, Jessie ne se sent pas à sa place. Alors qu’elle songe à rentrer à Chicago, elle reçoit un mail providentiel et… anonyme : un expéditeur inconnu lui prodigue de précieux conseils pour s’intégrer et éviter les pièges de Wood Valley. Jessie ignore tout de son ange gardien mais décide de lui faire confiance. Pour faire tomber le masque, elle l’incite toutefois à lui révéler trois de ses secrets…

L’achat de ce roman est la définition même d’un achat impulsif. Bien évidemment j’ai vu ce roman passer dès sa sortie et j’avais très envie de le lire, mais ce sont les premières réactions qui m’ont convaincu qu’il me fallait moi aussi découvrir cette mystérieuse correspondance. Je n’avais pas réalisé que l’histoire aborderait des thèmes aussi touchants et aujourd’hui, en écrivant cette chronique je mesure le chemin parcouru pour notre héroïne et la force avec laquelle Jessie s’en est sorti seule dans la souffrance est poignant.

Après un déménagement express, Jessie se à devoir vivre dans une maison où elle ne se sent pas chez elle et en prime elle se retrouve dans un lycée à Los Angeles digne de Gossip Girl. On ne peut pas dire que cette première semaine fasse partie des meilleurs, mais un mail d’un mystérieux correspondant va tout changer. Personne-en-Particulier, va lui proposer son aide pour s’intégrer dans cette école où l’apparence et les relations sont plus importantes que tout. D’abord réticente elle décide de lui faire confiance, car il ne semble pas lui vouloir de mal.

Jessie est une jeune femme mature pour ses seize ans et immédiatement j’ai apprécié être dans sa tête. Elle se pose les bonnes questions et malgré sa méfiance, elle va vite réaliser qu’elle a besoin d’aide pour s’intégrer, les premiers conseils de PEP vont s’avérer honnêtes et à force de confiance durement acquise, une relation amicale va se tisser au travers de l’écran. Les échanges drôles vont laisser la place à des échanges plus sérieux et rapidement ils vont devenir indéniable qu’ils ont besoin l’un comme l’autre de ces échanges.

Bien évidemment en tant que lectrice, j’ai émis plusieurs hypothèses sur l’identité de PEP et l’auteure ne va pas hésiter à brouiller les pistes et insinuer le doute. Quelques personnages masculins vont faire leur apparition et dans le lot certains se démarqueront, pour ma part il n’a pas été difficile de décider qui serait mon chouchou et j’ai espéré jusqu’à la fin. Au-delà du mystère qui entoure PEP, des thématiques fortes vont être abordé et j’ai trouvé certains passages d’une incroyable douceur, notamment car Jessie se montre parfois très vulnérable et la voir s’épanouir malgré les difficultés est tout ce que je lui souhaitais pendant ma lecture.

En bref, une belle relation qui démarre virtuellement et qui insuffle suffisamment de confiance à notre héroïne pour l’aider à s’en sortir dans la vie réelle. J’étais loin d’imaginer qu’on traiterait des sujets aussi touchants de manière si juste. Chaque instant de cette lecture est un vrai plaisir, c’est un récit adorable et rempli de belles intentions et qui je l’espère vous transportera autant que moi. A lire de toute urgence.