Did I Mention I Miss You ? | Estelle Maskame (D.I.M.I.L.Y. #3)

img_20161104_182730dimilyTrès-bonCe roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Et voilà dernier tome de cette série qui m’aura faite passer par pas mal d’émotion, souvent contradictoire, mais totalement addictive. J’attends ce dernier opus avec impatience, car la fin du tome précédent était tellement inattendue que j’avais envie de savoir comment nos héros allaient s’en sortir. Ce tome est à mon sens le meilleur de la série, les héros sont beaucoup plus matures.

A la fin tome précédent, Tyler prenait la terrible décision de s’éloigner de Santa Monica, pour essayer de se reprendre en main, mais il s’éloignait surtout d’Eden sa demi-sœur de qui il était amoureux depuis deux ans. C’est sans surprise que nous retrouvons Eden au début d’un nouvel été, après un an à étudier à Chicago, la jeune femme est de retour dans cette ville qui a vu naître leur amour. Sauf que cette année, la jeune femme est désespérément seule et doit assumer seule les responsabilités que la révélation de sa relation avec Tyler a engendrée. Bien qu’elle puisse compter sur sa meilleure amie Rachel, on ne peut pas dire que les autres acceptent l’idée de sa brève histoire avec Tyler à commencer par son père, qui ne lui adresse la parole que pour d’absolus nécessités et encore on constate que leur rapport son plus mauvais que jamais, tout comme avec Jamie qui rejette cette relation.

C’est une Eden assez morose que nous retrouvons, en ce 4 juillet elle n’est pas prête à se rappeler ce qui s’est passé les deux étés derniers et l’ambiance est très pesante. Lorsqu’elle apprend que Tyler est de retour, sa colère va prendre le dessus, elle ne peut pas concevoir qu’il soit rentré et s’attend à la découvrir impatiente de le revoir. Lui-même ne s’attendait pas à revenir dans une telle ambiance, son départ était pour lui une question de survie et il n’a pas réfléchi aux conséquences que son départ aurait. Pourtant, ses sentiments envers Eden sont toujours aussi fort et il va tout faire pour la convaincre de le suivre avec lui pour un ultime été, à tenter de renouer avec celle qu’il aime.

Je dois dire que dans ce tome, j’ai surtout été marquée par la maturité de Tyler. Depuis le début c’est un garçon à problèmes et on ne peut pas dire que ses décisions étaient les meilleurs. Dès son retour nous allons pouvoir constater qu’il est calme et apaisé, alors qu’Eden est furieuse et même si je n’ai pas toujours été fan de ses décisions, sa colère est quand même méritée. Leur relation est plus belle que jamais, ils vont découvrir que les sentiments ne meurent pas malgré la distance et Tyler va s’avérer pleins de surprise dans ses explications. C’est vrai que les décisions d’Eden semblent un peu rapides et on a du mal à imaginer que tout puisse se dérouler comme ça, mais leur relation est irréaliste depuis le départ, donc ce n’est pas si surprenant de les voir se rapprocher comme toujours à vitesse accélérée.

Une saga qui m’aura fait grincer des dents par moments,mais qui gagne en maturité. Ce tome est sous le signe de l’espoir et des secondes chances, j’ai trouvé ça mignon. J’ai beaucoup apprécié de retrouver Tyler et Eden, mais également Karen et Ella, qui vont s’avérer être des anges gardiens sur qui ils pourront compter. La fin aurait mérité d’être un peu développé, car des zones d’ombre demeurrent, mais dans un sens ça conclut également parfaitement leur histoire. Une série qui ne conviendra pas forcément à tout le monde, mais l’univers est très addictif et je ne regrette pas d’avoir continué.

Retrouvez mon avis sur D.I.M.I.L.Y. #1 ICI
Retrouvez mon avis sur D.I.M.I.L.Y. #2 ICI
Lucie
Publicités

Le jour où tu es revenue | Amy Reed (Invincible #2)

IMG_20160901_233618Le-jour-où-tu-es-revenueBonCe roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Avant toute chose, j’aimerais remercier NetGalley et les éditons Mosaïc pour la lecture de ce roman. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai attendu ce tome comme un évènement, mais l’annonce de la sortie de la suite d‘Invincible, m’a fait plaisir car la fin du tome précédent était terrible et nos héros restait dans une situation difficile qui annonçait des changements pour le tome à venir. Bien qu’un peu déçue, j’ai été ravie du changement de narration, notamment car Evie m’avait laissée une mauvaise impression. Ce tome s’éloigne un peu du thème du précédent, qui traitait de la maladie et bien que le deuil est une place importante dans cette histoire, c’est principalement la traversée de Marcus qui va nous intéresser.

Après une rupture brutale, Marcus gardait néanmoins l’espoir que tout n’était pas perdu et un SMS provenant d’Evie lui donnait la possibilité de réparer ce qui avait été cassé entre eux. Malgré tout ce qu’elle a pu lui dire pour le repousser, le jeune homme n’est pas prêt à la laisser partir. En arrivant sur la plage, il n’était pas prêt à la retrouver en mauvaise posture et il va se surpasser pour la sauver, même si elle pense ne pas avoir besoin de lui. Seulement, en arrivant à l’hôpital tout le monde a vu en lui le fautif. Celui qui a conduit Evie droit dans le mur et celui qui est à l’origine de son auto-destruction. Malgré tout son amour pour la jeune fille, toutes les barrières vont se dresser entre lui et Evie.

Dans sa quête de rédemption, nous allons suivre Marcus dans plusieurs drames qui ont marqué sa vie. Le récit est écrit d’une manière intelligente, mêlant, le présent,  le passé du jeune homme et également des détails concernant ce qu’il a partagé avec Evie, depuis qu’il l’a rencontrée. Ce qui est intéressant, c’est que l’auteure est minutieuse dans son approche du monde de Marcus, il a mis des années à s’effondrer et les abandons qui ont marqués sa vie. A force de soutenir Evie dans sa descente aux enfers, nous avons à peine prit conscience que Marcus était également fragile et perdre Evie, va s’avérer être une épreuve difficile. Il n’a pas toujours été entouré et même maintenant que sa famille essaye d’être là pour lui, il plonge dans une spirale auto-destructrice et c’est là que je suis dérangée, car bien que l’histoire soit différente, le schéma est sensiblement le même avec quelques variantes.

Le personnage d’Evie fait quelques apparitions et on ne peut pas dire qu’elle m’est faite grande impression. Entre son égoïsme, sa fuite et le fait qu’elle ne prenne pas ses responsabilités, on ne peut pas dire que j’ai été ravie de la revoir. Vu l’ampleur de ses problèmes, il était évident qu’elle allait devoir se remettre sur pied et guérir, le problème c’est qu’elle ne pense pas aux conséquences et chacune de ses décisions vont faire du mal à Marcus, qui n’arrive plus à sortir la tête de l’eau. On le voit s’enfoncer dans l’obscurité, qu’on aimerait pouvoir intervenir, mais ses blessures sont tellement enfouies, qu’Evie va venir tout réanimer et même si elle ne peut pas grand-chose pour lui, elle m’a exaspéré dans sa manière de lui parler et de le fuir. Malgré la plume entraînante je m’attendais à une suite différente.

Retrouvez mon avis sur Invincible #1 ICI
Lucie

Did I Mention I Need You ? | Estelle Maskame (D.I.M.I.L.Y. #2)

DIMINYCe livre est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Parfois on passe un bon moment dans une histoire, alors que les personnages et leurs actions nous rendent dingue. Cette série exerce un pouvoir assez déroutant, j’ai passé une bonne partie du roman à vouloir frapper les personnages. Leurs mauvaises décisions vont entraîner une série de réactions qui auraient pu être évité s’ils avaient eu un peu de jugeote, seulement voilà je suis complètement accro à cette histoire et ça m’ennuie de l’admettre, mais malgré leur comportement affreux je n’ai pas réussi à m’empêcher de dévorer chacune des pages et attendre leur happy-end.

Eden et Tyler ne se sont pas vu depuis un an, leur histoire étant impossible, elle a décidé de donner une chance à sa relation avec Dean. Pourtant, lorsque son demi-frère l’invite à venir passer six semaines à New York, avec aucun parent pour venir interférer dans leur relation, elle ne peut s’empêcher de tout abandonner pour le rejoindre. Et malgré que ce soit son dernier été à passer en compagnie de son petit ami, le besoin de voir Tyler est plus fort que tout et elle part le retrouver, persuadé qu’elle veut seulement se prouver qu’ils sont passé à autre chose, mais peut-on vraiment résister à l’amour ?

Je pense que si vous êtes arrivé jusque-là dans cette chronique, vous comprendrez ce qui m’a profondément dérangée. J’admets que la situation est compliquée et tombée amoureuse de son demi-frère est difficile à accepter. Lorsque Eden a choisi de mettre un terme à leur relation, elle n’avait pas tort dans le sens où personne ne va accepter cet amour interdit. Ce qui rend son personnage détestable, c’est sa manière de se rabattre sur Dean, elle éprouve de la sympathie pour lui et c’est la solution de facilité, mais partir six semaines chez Tyler, en sachant que son gentil petit ami va sagement attendre son retour, après qu’elle est revue son ex est profondément odieux. Je vous jure ça me dégoûte, alors oui pendant quelques pages ils vont tenter de résister parce que ce n’est pas très sympa pour ce pauvre Dean, mais bon au final ils vont vite l’oublier et ne pas réfléchir à leurs choix.

Le truc c’est que malgré toute l’antipathie que je peux éprouver pour ces deux personnages, leur relation est belle. Leur amour impossible est douloureux et ne pas pouvoir être ensemble les déchire, encore une fois dans ce tome ils jouent un peu au jeu du chat et de la souris, mais leur amour est indéniable et lorsqu’ils sont ensemble, on est sous le charme. Tyler est particulièrement irrésistible dans ce tome, son année à discuter de son passé lui a été bénéfique, il est beaucoup plus calme et apaisé, sans compter qu’il semble avoir complètement arrêté les drogues, ce qui rend leur relation plus belle dans ce second opus. Un peu déçue par la fin, qui laisse un arrière-goût de déjà vu, j’aurais bien aimé que l’auteure ne soit pas si prévisible, mais j’ai hâte de découvrir la suite.

Retrouvez mon avis sur D.I.M.I.L.Y. ? #1 ICI
Lucie

PhonePlay | Morgane Bicail

ImpressionBonN’étant pas adepte des fanctions (surtout pour des raisons pratiques), j’ai néanmoins entendu suffisamment de bien de cette histoire pour avoir envie de découvrir moi-même ce roman. Alors en lisant le résumé et voyant la couverture je me suis lancée et ce fut une lecture vraiment plaisante.

Alyssa est une jeune fille de 16 ans, banale au lycée elle passe plutôt inaperçue. Mais intérieurement elle bouillonne d’ennui, sa vie est un éternel recommencement et ses parents sont plutôt absents de manière généralement. Mais l’image de la petite fille modèle l’use profondément et elle a désespérément besoin de sortir de cette routine. Alors lorsqu’elle reçoit un message d’un parfait inconnu, qui lui propose de jouer afin de découvrir son identité en lui promettant qu’il lui appartiendrait, le côté joueur se réveille et elle décide de relever le défi lancé par cet inconnu.

Au départ un peu réticente, elle va voir un moyen de s’amuser et à travers chaque échange, un lien va se créer. Les discussions dans un premier temps détachées, vont devenir plus profonde et sa volonté de trouver son identité vont diminuer, de peur de perdre cette relation qui se crée. Seulement, il est difficile d’avoir totalement confiance alors que la personne en face est un inconnu. Petit bémol concernant la recherche du mystérieux lycéen, l’héroïne n’est pas très curieuse sur son interlocuteur, dommage.

J’ai rapidement été captivé par les échanges, mais plus le temps passait plus j’avais envie que le jeu reprenne, car c’est vraiment frustrant de voir l’héroïne se contenter de cette relation, alors que je mourrai d’envie d’en savoir plus. Au fil des pages, j’ai élaboré certaines théories et la bonne est arrivée vers la fin donc ça n’a pas perturbé ma lecture. Je n’avais aucune attente particulière en commençant donc on ne peut pas dire que je sois déçue c’est une histoire simple qui m’a fait passer un bon moment. L’histoire aurait peut-être mérité un petit coup de Peps, à partir de la révélation j’ai trouvé que l’intrigue tombait un peu et que ça devenait longuet. Mise à part ça, je suis plutôt contente de ma lecture, qui m’a détendue tout un après-midi. C’est mignon, que demander de plus ?

Signature Lucie

Je t’ai rêvé | Francesca Zappia

ImpressionIl s’est passé quelque chose. Ce livre, mon Dieu… ce livre… tout simplement génial. L’histoire est originale, les personnages touchants et l’intrigue inédite. En commençant ma lecture, j’ai su que j’étais perdue. Je n’arrive pas à le reposer, j’avais ce besoin de continuer pour savoir ce que la suite allait me réserver. Alors je ne vous raconte pas la contrariété de devoir le reposer pour aller voter. J’ai passé mon après-midi à dévorer cette merveille et ça fait du bien de tomber sur des merveilles pareilles.

Alex a été diagnostiquée schizophrène lorsqu’elle était petite, en grandissant elle a été habituée à gérer sa maladie. Son quotidien est marqué par sa prise de médicaments, sans qui elle ne pourrait pas vivre normalement. Elle voudrait passer inaperçu, mais avec sa chevelure couleur feu c’est impossible. Alors elle essaye de se faire discrète et de vivre comme les autres. Pourtant, parfois quand elle pense que tout va bien, elle flanche et ses démons reviennent bousculer cette vie, qu’elle a mise longtemps à construire. Pour sa dernière année de terminale, Alex est contrainte de changer de lycée, pour elle l’enjeu est simple : obtenir son bac. Seulement, lorsqu’on a dix-ans et qu’on n’arrive pas à différencier le réel des hallucinations ce n’est pas simples. Alex va devoir s’armer de patience et analyser ce monde qui l’entoure pour ne pas sombrer complètement dans ses doutes.

Cette nouvelle année va être une chance de pouvoir redémarrer de zéro, sans que personne ne sache rien de sa maladie. J’ai été bluffé, par la plume de l’auteure qui arrive à nous plonger dans les pensées d’Alex de manière troublante. On est spectateur d’un narrateur qui doute de tout ce qu’il voit, alors en tant que lecture il est difficile de différencier le réel, de l’imaginaire. C’est vraiment déstabilisant de ne pas pouvoir se fier à ce qui se passe. J’ai beaucoup aimé la manière dont Alex se rassure, à l’aide de son appareil photo car n’arrivant pas à faire confiance à ses sens, elle n’a que son appareil pour la rassurer. Et même si ses parents l’aiment de tous leurs cœurs, elle n’arrive pas à leur faire confiance afin de leur demander confirmation, par peur de ce que celà pourrait entraîner, alors ses relations avec sa mère sont un peu difficiles, sans compter que sa psy les influence dans leur prise de décision. Lorsqu’elle va rencontrer Miles, elle va douter à de nombreuses reprises et se poser beaucoup de questions pour déterminer si elle est saine d’esprit ou si elle imagine tout ça.

La maladie d’Alex est motrice de l’histoire, mais c’est principalement la manière dont elle gère la situation qui est au cœur de l’histoire. Et elle va se donner les moyens pour vivre normalement, à commencer par des amitiés inattendues et l’expérience de la vie. Sans compter une mini-intrigue, qui vient s’ajouter et qui nous fait douter de ce que voit réellement Alex. C’est peut-être un peu abracadabrantesque, mais c’est addictif. En vérité, on n’est jamais certain de tout ce qui se déroule dans ce roman, lorsque des sentiments amoureux ou amicaux vont commencer à voir le jour, ma propre peur à fait son apparition. Je n’ai pas pu m’empêcher d’être toucher par la naissance de leurs sentiments, avec une question qui tournait en boucle : Et si, c’était son imagination ? Elle va vivre une vraie aventure et se être elle-même pour la première fois de sa vie.

Un livre tout simplement unique et renversant. C’est difficile de vous expliquer à quel point, c’est un énorme coup de cœur. Ce roman réunit tous les éléments pour vous envoûter, une histoire magnifique, des personnages humains et terriblement touchants, qui ont des faiblesses, mais qui savent les utiliser à bon escient et une plume incroyablement réaliste, qui m’a transportée du début à la fin. Un thème original, qui fait réfléchir sur notre société et l’impact d’une telle maladie, extrêmement difficile à comprendre et dont on ne guérit pas complètement. C’est totalement enthousiaste que je vous recommande cette lecture ou imaginaire et réalité se confondent. Reste à savoir, si vous saurez faire la différence entre le vrai, du faux. Pour ma part je suis ravie de cette lecture parfaite !

Signature Lucie