Raced | K. Bromberg (Driven #3.5)

ImpressionCe livre est le 3,5 ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

C’est toujours intéressant de revivre des moments clés d’une histoire qui vous a fasciné, l’intérêt de cette nouvelle c’est qu’elle nous offre des bonus sans que ce soit une réécriture complètement. Je pense qu’en tant que fan, je ne pouvais pas espérer mieux pour être conquise.

J’ai beau adorer la plume de l’auteure, mais j’ai eu un peu de mal à rentrer complètement dans l’histoire. Les monologues sont très présents et Colton a un bordel inimaginable dans sa jolie petite tête, j’ai aimé le découvrir aussi vulnérable que dans l’épilogue de Fueled. Raced nous permet de découvrir les pensées de Colton, notamment lorsqu’il a rencontré Rylee pour la première fois, c’est marrant de voir le chemin parcours. Lui si sure de lui, qui essayait de séduire et qui au final a perdu le contrôle de la situation. Cette rencontre va être le point de non-retour et le début d’un combat émotionnel.

Je crois qu’on a tous un moment où Colton nous fait succomber et malgré son arrogance dans le premier tome, ses pensées nous avaient manqués. Plongée dans ses pensées est une expérience unique, car il est déchiré par la contradiction. Il n’a jamais ressenti quelque chose d’aussi fort et dans un premier temps, il va être dans le déni, imaginer que le sexe va lui suffire, seulement tel un drogué il va rapidement se rendre compte qu’il a besoin de plus. Son passé va également avoir un impact sur ses décisions, car il se juge trop cabossé pour pouvoir rendre tout l’amour que Rylee lui porte.

J’ai passé un très bon moment en compagnie de Colton et Rylee, je pense que ce bonus est le tome de l’acceptation. La boucle est bouclée, nous connaissons tout ce qui est possible de connaître sur la vie du couple. Je crois pouvoir dire, qu’une page se tourne et au vu de l’extrait bonus, j’espère avoir l’occasion  de découvrir Becks et Haddie rapidement, car il est temps de passer à autre chose et de découvrir quelque chose de différent. Colton restera à jamais ma plus belle découverte de 2015. ♥

Retrouvez mon avis sur Driven #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Fueled #2  ICI
Retrouvez mon avis sur Crashed #3 ICI
Signature Lucie
Publicités

Confess | Colleen Hoover

ImpressionJ’ai lu ce roman en lecture commune avec ma copine Evanne et ça été un vrai bonheur d’enchaîner les onomatopées en sa compagnie. Toujours sur la même longueur d’onde, nous avons été en parfaite synchronisation émotive. Je pensais le lire rapidement, mais dire que je l’ai dévorée est un euphémisme. Je n’ai pas sauté sur la VO par manque de temps, mais cette sortie c’était un peu l’évènement du jour et dès qu’il a été entre mes mains, j’ai été incapable de m’arrêter avant d’avoir terminé jusqu’à la dernière ligne cette histoire. Je crois que c’est la première fois de ma vie, que je ne lis pas la quatrième de couverture avant de commencer un roman, c’est une expérience surprenante et à défaut d’aller en dédicace, je suis tellement heureuse de cette lecture. Je ne trouve rien à redire de négatif et c’est la première fois, depuis Hopeless que son personnage masculin est totalement irréprochable et irrésistible.

Aubern Reed est une jeune femme un peu blasé par sa vie, elle n’est pas très épanouie dans sa vie professionnelle et alors qu’elle cherche une solution pour trouver un second emploi, elle va tomber sur une galerie d’art à Dallas, qui a désespérément besoin d’une hôtesse le temps d’un vernissage. Bien que l’entretien soit assez unique en son genre, elle va sympathiser avec le jeune artiste Owen Gentry.

J’ai trouvé ce roman un peu différent des autres romans de Colleen Hoover, je ne saurais pas expliquer ce qui se différencie de cette histoire. Mais encore une fois, elle a réussi à me transporter dans un univers parallèle et cette fois, elle va s’intéresser à l’art. Je ne m’attendais absolument pas à découvrir toutes ces merveilles et aborder le thème des confessions, en utilisant de réelles confessions est à la fois magnifiques et terribles. Je crois qu’elle a cette capacité à donner vie à un univers inédit, en s’appuyant sur des émotions fortes et je peux vous assurer que c’est un vrai ascenseur émotionnel.

Aubern et Owen vont apporter leur lot de rebondissements et lorsque je croyais que les choses se calme un peu. Mon cœur avait encore un loupé et je crois que notre lecture avec Evanne, a été ponctuée d‘Oh My God !!!! A tous les chapitres. C’est terrible d’être si douée pour retourner le cerveau de ses lectures, elle a cette capacité à nous surprendre et quand on pense avoir trouvé un début de réponses, elle nous la fait à l’envers. Sans compter ses personnages toujours plus touchants. Aubern essaye de s’en sortir et l’attirance qu’elle éprouve envers Owen, va la prendre par surprise. Ils ont tous les deux des vies compliquées, malgré les aspects négatifs de la vie d’Owen, j’ai été tellement admirative de cette volonté de donner toujours le meilleur à Aubern. La vie ne lui a pas fait de cadeaux et pourtant chacune de ses pensées est le reflet de son amour et c’est tellement romantique. Il agit toujours dans son intérêt à elle et on ne peut qu’être touchée par tant de bienveillance.

Malgré les témoignages parfois difficiles, Colleen Hoover a encore une fois réussi un dosage parfait entre humour et drame. La romance est terriblement adorable et les nombreuses scènes entre notre couple vont voler quelques sourires à bons nombres d’entre vous. Mais également une bonne dose de cri, car nous allons de rebondissement, en rebondissements. Les personnages secondaires, quant à eux vont également arracher quelques cris de rage, notamment Lydie qui est totalement imbuvable et j’ai réfléchi à plusieurs manières d’en finir avec elle, le tout dans d’atroces souffrances. J’aurais aimé ne jamais en finir avec cette histoire et en même temps, les fins de chapitres étaient une vraie torture. Une romance adorable, drôle et une plume qui donne encore le meilleur. Je crois qu’encore une fois on peut dire que c’est un succès, je suis dans une phase post-orgasmique qui me ferait presque croire que le destin réserve quelques jolies surprises. Je redemanderais bien une petite dose pour prolonger l’expérience un peu plus longtemps et laisser les personnages continuer de vivres heureux.

Retrouvez l’avis de Fanbooks76 ICI

Signature Lucie

Aced | K. Bromberg (Driven #4)

ImpressionJ’ai commencé ce roman en lecture commune avec Charlotte du blog Les Voyages Littéraires, malgré ma bonne volonté j’ai rapidement été dépassée. Quelques lignes se sont transformés en quelques pages, et les quelques pages sont rapidement devenus plusieurs chapitres. Je n’ai pas compris tout de suite que je m’étais emballée et le temps de réagir, j’avais dévoré plus de la moitié du roman. Je pense que rien que ce besoin de tourner les pages est révélateur sur la mon ressenti de ce quatrième tome.

Lorsque j’ai appris que K. Bromberg préparait une suite j’ai été effrayée. Parce que oui, touchée à ma série chouchou de l’année 2015 ça fait peur, la fin était parfaite, l’épilogue m’a donné des papillons et mes yeux ont brillé de malice. Alors même si j’avais très envie de retrouver Rylee et Colton (oui surtout mon petit pilote), l’angoisse d’être déçue était toujours présente et puis les premiers avis sont tombés et j’ai commencé à être davantage excitée de pouvoir me replonger dans les aventures de notre couple.

L’histoire reprend 6 ans après la fin des évènements du tome 3. Rylee et Colton sont un couple marié et heureux. Sur le petit nuage, ils commencent à baisser leur garde, parce que dans leur paradis les mauvaises choses n’ont pas leur place, seul compte leur bonheur. La passion est à son comble, leur amour est plus fort que jamais et les scènes hot sont là pour nous rappeler à quel point c’est chaud bouillant ! Seulement, un évènement totalement inattendu va surgir de leur passé et toute leur certitude vont voler en éclats et les dégâts vont être plus douloureux que jamais, car totalement inattendus.

Ne comptez pas sur moi pour vous dresser un rapide résumé de l’histoire, je vous laisse le soin de vous prendre une claque à votre tour. Sachez seulement, que notre couple est plus fort que jamais et vous allez découvrir à quel point six années peuvent être bénéfiques. A commencer par Colton, plus sexy que jamais et surtout très fière d’être un homme désormais marié et notre petite Rylee va nous montrer une nouvelle facette de sa personnalité qu’on n’attendait pas et qui va forcément vous attendrir. Sans oublier les garçons… Alalala, qu’est-ce qu’ils ont grandi nos petits bonhommes, Shane est désormais à l’université et il devenu un homme et il dégage un charme naturel, tout en conservant sa vulnérabilité et puis notre petit Zander à lui aussi bien changé, mais il est toujours aussi mignon.

En bref, j’avais peur que ce tome, soit celui de trop. En vérité ce tome est totalement légitime, on découvre le chemin parcouru depuis le premier tome et le couple qui a longtemps subi un entourage nocif est plus soudé que jamais. Ma crainte était principalement de voir le couple se déchirer et d’avoir l’impression que ce qu’ils ont vécu jusqu’ici serait effacé. A lieu de ça, je n’ai pas réussi à le lâcher, j’ai savouré chaque réplique, chaque petit instant de bonheur et j’ai adoré chaque page. Ce tome réunit le meilleur de la série et les quitter ne va pas être facile. Je n’abandonne pas totalement l’ambiance, je compte sur Raced pour retrouver Colton dans toute sa splendeur de pilote sexy et arrogant.

Retrouvez l’avis de Charlotte ICI
Retrouvez mon avis sur Driven #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Fueled #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Crashed #3 ICI
Signature Lucie

Victorious | M.S. Force (Quantum Trilogy #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.
Je remercie Mélusine et les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce Service Presse

Je termine cette série assez perplexe… J’avais beaucoup d’attente pour ce tome et ça n’a été qu’une série d’yeux levé au ciel, d’exaspération, voire même parfois d’ennui. Définitivement une série avec une très belle plume, mais une histoire que je vais oublier rapidement, car vraiment pas crédible. Sans compter que ce tome est une succession interminable de scène de sexe, j’attendais le moment où il se passerait un évènement marquant, mais l’intrigue est inexistante et cela rend ce tome plus faible.

Ce tome avait l’avantage de mettre en lumière les pratiques sexuelles de Flynn, bien que je trouvais incompatibles ses désirs avec ceux de Natalie, j’attendais quand même avec impatience de voir l’évolution de leur sexualité et surtout la manière dont ils allaient pouvoir gérer ensemble cet écart dans leurs besoins. Et bien là c’est une déception, je n’ai réussi à aucun moment à croire que cette situation pouvait être véridique. Natalie qui devient une bonne petite femme soumise devant son dominateur de mari, je n’y crois pas du tout et ça m’a perturbée pendant toute ma lecture.

Le problème c’est que même la plume qui m’a encore une fois transportée, n’a pas réussi à me faire oublier que les « petits » défauts des autres tomes étaient trop présents dans celui-ci. Les scènes de sexe sont trop nombreuses, trop poussé compte tenu de la situation personnelle de Natalie et tous les points positifs liés à l’univers, tel que le monde du cinéma ou même le petit côté institutrice coincée attachante, je n’ai rien retrouvé dans ce tome. Où étaient les personnages secondaires ? Pourquoi ils sont seuls au monde, avec pour seul but : se reproduire à longueur de journée. Les soupçons du FBI étaient un bon point de départ et je m’attendais à ce que cela soit plus mis en avant. Alors oui, la révélation à la fin est plutôt inattendue et je tire son chapeau à l’auteure pour avoir réussi à m’avoir étonnée, mais c’est la seule chose qui ne m’a pas ennuyée dans ce tome et ça arrive à la fin du roman.

Je sais que ma chronique peut paraître assassine, mais ce n’est pas que ce tome est mauvais. On retrouve quand même l’addictivité et heureusement que ça se lit vite, parce qu’au final il ne se passe rien de mémorable. Ce tome est clairement en dessous des autres tomes et c’est dommage d’avoir le senti que c’est un peu bâclé, pour tout vous dire j’étais heureuse de pouvoir passer à autre chose. Heureusement les personnages restent attachants, parce que c’est un final qui manque de piquant.

Retrouvez mon avis sur Virtuous #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Valorous #2  ICI

Signature Lucie

Risk | Fleur Ferris

ImpressionExcellentCe roman est une lecture commune avec ma copine Aurélie du blog The Lovely Teacher. Je n’aime pas catégoriser mes lectures, mais ce roman fait vraiment réfléchir sur ce qu’offre Internet. Je recommande tout particulièrement aux adolescents, mais également à leurs parents. La plume est addictive et on est entouré de personnages qui se posent les bonnes questions, qui devront apprendre à vivre avec leur choix et ouvrir les yeux faces à un thème qui les dépassent, la cybercriminalité.

Lorsqu’on grandit avec la fille de la meilleure amie de sa mère, l’amitié est comme une évidence. Taylor et Sierra sont amies depuis toujours, bien que très différentes l’une de l’autre. Alors que Taylor est timide et réservée, Sierra est audacieuse et exubérante, ce qui crée parfois un sentiment de jalousie, alors quand Jacob Jones rencontré sur internet semble s’intéresse à Taylor, elle s’imagine enfin avoir été remarquée par le jeune homme, pourtant encore une fois c’est Sierra qui obtient un rendez-vous. Seulement lorsque la jeune fille ne rentre pas le lendemain, ni le jour suivant, la jalousie laisse place à un sentiment plus inquiétant et la panique va commencer à gagner Taylor.

Quinze ans c’est l’âge insouciant, alors personne ne va s’alarmer. Sans compter que Sierra n’est pas toujours très fiable, seulement, au fil des heures qui vont s’écouler, Taylor va commencer à se poser les bonnes questions et malgré les peurs d’une enfant, l’instinct va prendre le dessus et elle va avouer les circonstances liées à la disparition de sa meilleure amie. Les premiers chapitres sont le reflet de l’innocence des deux jeunes filles, à cet âge nous avons toute fait des erreurs seulement dans le cas de Taylor, elle va devoir apprendre à vivre avec ses choix. Au début du roman, j’avais peur face de ne pas accrocher car les réactions des deux adolescentes sont loin de mes préoccupations et puis, la disparition de Sierra va être un vrai coup de poing et ils en ressortiront grandis après ce drame. J’ai beaucoup aimé la relation avec les adultes, notamment la maman de Taylor, ou encore son professeur. Nous ne sommes pas dans l’accusation, Callum, Riley on conscience de la gravité de la situation et ils vont essayer de surmonter ce drame, chacun d’une manière différente et ils seront à jamais lié.

Je suis vraiment admirative de la manière dont est traité le sujet, ce qui fait la force du récit c’est l’objectivité de Fleur Ferris. On ne diabolise pas l’utilisation d’internet par les jeunes, seulement à un moment donné on comprend que parfois, bien que tout se passe à merveille pour certain, tout bascule pour d’autres. On les voit passer de l’enfance, à l’âge adulte malgré eux et c’est difficile de les voir culpabiliser. Lorsque Taylor va rentrer dans une phase d’acceptation, va naître une merveilleuse idée qu’elle va alimenter et voir grandir. La collection Hugo New Way est une véritable mine d’or, les sujets abordés sont indispensables et c’est également l’occasion de sensibiliser un jeune public.

Retrouvez la chronique de The Lovely Teacher ICI
Signature Lucie