New Romance

Book Boyfriend | C. S. Quill (Campus drivers #2)

 

Résumé :
Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des cœurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.
Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué !
S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

Un second opus qui me conforte dans mon intérêt pour cette série, et qui se démarque du précédent avec un humour très présent et un couple de héros qui interagisse avec de belles réparties. La passion de Carrie pour les romans d’amour, est un petit clin d’œil aux lectrices et j’ai apprécié que Donovan s’en serve de bible pour être un meilleur petit ami.

Donovan est peut-être le Campus Drivers qui sortait le moins du lot avec quatre fortes personnalités, mais sa réputation le précède et la gent féminine est sous son charme. Un évènement déclencheur dans sa vie personnelle va lui faire prendre conscience de son comportement et vraiment troubler par cette révélation il va chercher à améliorer son comportement auprès de Lois et Becca, qui vont prendre ça avec humeur et le diriger vers Carrie la colocataire de cette dernière. Bien qu’elle ne croit pas aux histoires d’amour, la jeune femme dévore les romances et Donovan va tenter d’être un élève studieux et appliquer les conseils de sa coach pour être le meilleur petit ami.

Sportif et Campus Drivers adulé, Donovan n’a jamais eu besoin d’aide pour séduire une femme et le jeune homme n’aurait pas été troublée par une révélation, il n’aurait jamais envisager de se poser avec une femme. On apprécie sa prise de conscience et les efforts qu’il déploie pour améliorer son comportement. J’ai trouvé amusant d’écouter les conseils d’une lectrice et consommatrice de book boyfriend, on est typiquement dans une dynamique qui fonctionne avec un humour très présent et une héroïne avec une repartie incroyable. Donovan n’avait jamais vraiment été en contact avec Carrie et à force de passer du temps l’un avec l’autre, ils vont tous les deux apprendre à se connaitre et mettre de côté leurs préjugés. Les raisons de ce coaching prêtent à sourire, mais la prise de conscience est honorable et touchante.

On écrivant cette chronique, je réalise qu’on s’est beaucoup concentré sur le parcours de Donovan et l’histoire de Carrie bien qu’évoquer par bribes, reste assez flou. On connaît les raisons de son rejet de l’amour, mais on s’intéresse à son histoire que dans les dernières pages et bien que l’histoire soit très appréciable comme ça, c’est vrai que j’aurais aimé de la découvrir durant ses séjours chez elle, qui sont des éléments clés de son histoire. On découvre cependant une jeune femme solitaire au caractère affirmé, qui n’hésite pas à faire redescendre Donovan sur terre. Son passif est touchant et on comprend parfois qu’elle préfère oublier son quotidien en se laissant porter par un livre.

J’ai trouvé ce deuxième tome rempli d’humour, frais et chaque soir je prenais plaisir à replonger dans cette histoire. Je suis curieuse découvrir la suite.

New Romance

Henry | Emma Chase (Il était une fois #2)

Résumé :
Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités.
C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas).
Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine.
Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la sœur d’une des participantes : Sarah.
Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…
Une comédie romantique qui réunit la Belle, intelligente et timide, et la Bête, à la fois sauvage et tendre.
Merci Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Un conte de fées moderne absolument craquant, une suite que j’attendais avec impatience et qui m’a surpris bien au-delà de mes espérances. Henry est un personnage totalement imprévisible, sa désinvolture m’avait fait beaucoup rire dans le précédent opus, mais derrière se cachait un personnage plus fragile qu’on ne le pensait. Le potentiel de ce futur roi était déjà brillant dans le tome consacré à Nicholas, mais c’est cette suite m’a fait tomber amoureuse d’un personnage comme on les aime dans la littérature. J’ai été bercé par les contes de Walt Disney et replongé dans une version revisitée qui prône l’amour malgré les différences, c’est totalement l’histoire qu’il me fallait pour m’envoler. Bien évidemment cette histoire ne serait rien sans la plus belle des princesses, Sarah est un personnage qu’on attend pas et son caractère en fait l’une des plus belles héroïnes de romance, de mon côté la magie a totalement fonctionné et je n’ai pu qu’être subjugué par cette superbe histoire d’amour.

Henry a toujours eu la meilleure position dans la monarchie, toujours second et bien souvent éloigné des conflits lié à la politique du pays. Bien qu’il en ait toujours fait qu’à sa tête, il a toujours occupé une place privilégiée au côté de sa grand-mère et le décès de ses parents a contribué à cette proximité, jusqu’ici il a toujours pu bénéficier de l’amour de la reine et son rôle n’a jamais été aussi problématique que celui de Nicholas, qui devait se mettre en opposition à certain choix. Aujourd’hui, le Prince adoré, n’est plus autant populaire auprès de la Reine Mère et des décisions pas toujours réfléchis ne vont pas aider à se faire bien voir dans son tout nouveau rôle. Contraint à quelques ajustements avant de pouvoir être celui qu’on attend de lui, la Reine offre à son petit-fils une retraite provisoire pour comprendre la pleine mesure de ce qui l’attend. Sauf que Henry a une autre idée en tête, à commencer par le tournage d’une télé réalité qui élira la future femme de notre Prince.

Ce projet pas forcément adapté à la situation, va pourtant amener de belles surprises à commencer par des participantes sulfureuses, mais dès que son regard va se poser sur Sarah, la sœur d’une des participantes la situation va se compliquer. Sarah est tout ce qu’il n’est pas, douce, gentille, effacée et cette authenticité va complètement retourner notre héros, habituée à la séduction, il va complètement changer d’attitude et son instinct de protection va rapidement créer un lien particulier. Au contact d’Henry, la timidité de notre héroïne va prendre moins d’ampleur et malgré un rapport parfaitement platonique, ils vont se laisser porter par un sentiment de bien-être. Bien que la situation ne soit pas adaptée à la naissance d’une romance, Henry va montrer une image qu’on n’attendait pas et une vulnérabilité qu’il n’avait encore jamais dévoilé. Une romance particulièrement touchante et une héroïne qui m’a immédiatement renvoyée vers ma passion pour la littérature.

Sans compter qu’on a un parfait dosage entre humour et thème plus sérieux, on est face à une histoire d’amour presque parfaite et ça fait bien longtemps que je n’avais pas été aussi emballée par une romance. Des bonnes lectures il y en a pleins, mais des romances qui me donnent l’impression que l’héroïne est une représentation de soi, c’est très rare et pour le coup, le pari est réussi. Je suis absolument conquise par l’histoire, les personnages, les thèmes abordés et la romance à se procurer pour rêver les yeux ouverts.

Mon avis sur Nicholas #1 ICI
Coup de Coeur <3, Young Adult

Everything Everything | Nicola Yoon

ImpressionCe roman a été un véritable coup de foudre. Dans un premier temps, j’ai flashé sur cette magnifique couverture, ensuite il s’est malencontreusement retrouvé dans mon panier et hop, le voilà parti en expédition me laissant impatience. Après un périple quelque peu chaotique il a fini par atterrir dans ma boîte aux lettres et là, j’ai été émerveiller par la beauté de cet objet livre. Ni une, ni deux je me suis immédiatement lancée dans cette magnifique lecture et ça a été un voyage littéraire étonnant.

Madeline est une jeune femme de 18 ans, qui n’a pas la chance de vivre comme tout le monde. Atteinte d’une maladie rare, elle est une enfant bulle et elle n’a pas la possibilité de sortir en dehors de sa maison. Mur blanc, sas de décontamination, contrôle médical journalier… voilà son quotidien. Pourtant malgré tout ce qu’on pourrait croire, elle respire la joie de vivre et son monde lui convient parfaitement. Elle a d’ailleurs développée une relation fusionnelle avec sa maman, qui prend soin d’elle depuis sa naissance et cette complicité lui suffit amplement. Pourtant, lorsque des nouveaux voisins viennent emménagent en face, elle est attirée par le changement. De nouveaux symptômes vont venir s’ajouter à sa maladie, un cœur qui bat vite, les mains moites, l’estomac retourné. Le diagnostic est clair, il s’appelle Olly, il est grand, beau et un sourire qui perturberait n’importe quelle fille.

Olly est mystérieux, il ne tient pas sur ses pieds et surtout sa voisine l’intrigue. Un simple regard a attiré son attention et la curiosité à fait le reste, pourtant accéder jusqu’à Madeline va être compliqué et il va redoubler d’inventivité pour pouvoir lui parler. C’est ainsi, qu’un échange par mail, va se transformer en une grande aventure dont ils n’avaient pas idée. J’ai tout de suite été sous le charme de cette rencontre hors du commun et du lien qui va se créer toute en douceur, avec des échanges tantôt drôle, émouvant et malicieux. Seulement Madeline, a beau connaître beaucoup de choses à force de se perdre dans ses romans, elle reste ignorante du monde qui l’entoure et sa fraîcheur fait un bien fou, elle n’est pas polluée par ce qui l’entoure et sa pureté est touchante. Elle a beau être heureuse de partager sa vie avec Carla son infirmière et sa maman, elle se sent atrocement seule, alors lorsqu’elle va avoir la chance de discuter avec Olly de littérature, de mathématique ou n’importe quoi susceptible d’égayer sa vie elle va vivre chaque minute de leur échange et prétendre à s’imaginer une vie différente.

La couverture est plutôt représentative de cette lecture une magnifique explosion de couleurs. Je suis passé par un nombre impressionnant d’émotions, l’histoire a ses moments tristes ce n’est pas toujours facile d’être enfermé dans sa propre maison, mais en même temps c’est une déclaration d’amour à la vie. Ce roman se vit de l’intérieur et on entre complètement dans l’esprit de Madeline, il y a une interaction unique liée aux nombreuses illustrations qui font partie du monde que s’est construit la jeune fille. J’ai été frappée par la simplicité du style d’écriture de Nicola Yoon et toute l’ambiance vraiment adorable, je ne m’attendais absolument pas à être aussi surprise par l’évolution de ma lecture. On pourrait croire qu’avec un tel résumé, l’histoire soit triste et bien pas tellement, c’est surtout une superbe histoire qui nous rappelle que la vie est un cadeau et qu’il faut profiter de chaque instant.