Romance

L’Enjeu | Angela Behelle

Je remercie les éditions Pygmalion et Babelio pour ce partenariat.

Depuis que j’ai terminé ma lecture, je tente de réfléchir à la manière dont je vais vous présenter ma chronique. Le résumé en dit à la fois beaucoup et pas assez, mais c’est assez représentatif de l’histoire. Je crois pouvoir dire que seule Angela Behelle est capable de me mettre dans un état pareil, à chaque fois c’est la même chose. Prenez une histoire classique et ajoutez-y une bonne dose de complication qui vont à la fois vous ravir et vous frustrer. C’est assez inexplicable comme ressenti, j’ai éprouvé tout au long de ma lecture des émotions tellement contradictoires qu’à certains moments je ne saurais dire si j’aimais ou j’enrageais. Toujours est-il que la fluidité de la plume et l’addictivité du récit auront eu raison de moi, malgré une certaine réticence à accepter l’intrigue.

Emma Loudhéac, 28 ans est une avocate passionnée, à tel point qu’elle n’a pas fréquenté d’homme depuis presque trois ans. Alors qu’elle s’accorde une soirée au vernissage de sa meilleure amie, elle va faire la connaissance d’un homme troublant qui va lui faire ressentir des émotions qu’elle n’avait pas éprouvées depuis plusieurs années. D’abord réticente, elle va finir par se laisser convaincre par une nuit charnelle et à cet instant tout ce qu’elle croyait connaître va voler en éclats et ses priorités vont s’en trouver changées .

L’histoire démarre assez rapidement et j’ai d’ailleurs été déstabilisé par la façon dont s’enchainent les évènements. Pendant ma lecture, j’avais beaucoup de questions en tête, notamment où cherchait à nous amener l’auteure dans son récit et puis progressivement, la lumière se fait et on comprend les raisons pour lesquels tout semble se dérouler en accéléré. Je ne vous cache pas que ma frustration grandissait au même rythme que les décisions de notre héroïne. De cette relation va naître un tas d’émotions contradictoires, à la fois pour l’héroïne qui va devoir se poser les bonnes questions et également pour le lecteur, qui aurait peut-être fait les choses différemment, sans pour autant changer l’essence de l’histoire. J’ai crié (beaucoup), j’ai été énormément frustrée face à des choix parfois inexplicables et puis j’ai reconnu le talent, car il y a peu d’auteurs qui arrivent à vous faire vivre une lecture, comme j’ai vécue celle-ci. Notamment en me faisant accepter l’inacceptable.

Concernant le personnage masculin, il est préférable de s’en tenir à son nom : M. Stirvin. Ça ne serait pas rendre justice à l’histoire que de rentrer dans un descriptif. Cet homme ne ressemble à aucun autre, il sait ce qu’il veut et l’obtenir. Il a cette capacité à insuffler le respect et sa domination en fait un personnage très intense. Sans compter les scènes de sexe qui sont toutes plus érotiques les unes que les autres, l’alchimie sexuelle ne fait aucun doute et elle occupe d’ailleurs une place très importante, voire centrale dans la relation qui unit nos héros.

J’ai beaucoup hésité à commencer ce roman, notamment car je n’ai jamais terminé la Société et je savais que ce spin-off pourrait ne pas être apprécié à sa juste valeur. Et puis, vous savez comment ça se passe, l’envie grandie et après il est trop tard pour faire marche arrière. Très sincèrement, très peu de passage font référence à la série donc si vous êtes dans mon cas, sachez qu’à aucun moment je ne me suis sentie perdu. Après, il est fortement conseillé de l’avoir lu pour comprendre les subtilités et pouvoir apprécier totalement l’histoire. A mon sens, malgré le besoin de poursuivre ma lecture et cette volonté d’en savoir plus, certaines zones d’ombre demeurent concernant les raisons qui poussent l’héroïne à prendre certaines décisions et pour le coup c’est inattendu.

En bref, je ne peux que vous recommander de vous accrocher à votre frustration et de vous laisser porter par cette histoire surprenante. On était loin de ce à quoi je m’attendais et je suis heureuse d’avoir poursuivi l’histoire malgré mes réticences. Ce besoin de compréhension a guidé ma lecture et à l’image de ses précédents romans Angela Behelle réussit encore une fois à m’emmener ailleurs, où on accepte ce qui dans la réalité serait perçu comme dérangeant. Aucune comparaison possible avec les romances que j’ai pu lire et encore une fois je m’incline face à la manière dont cette auteure réussit à captiver son lecteur, sans pour autant le faire accepter ce qu’il lit. Mon seul regret concerne la romance, j’aurais aimé ressentir une vraie différence entre le côté charnel et l’Amour, car différencier le cœur et la raison n’est pas aisé et c’est ce qui m’a manqué.

New Romance

Hudson & You | Laurelin Paige (Fixed on you #4)

Un tome à lire après avoir lu l’ensemble de la trilogie

Un tome certes pas indispensable, mais qui a le mérite de nous replonger dans l’histoire de notre sulfureux couple. Hudson est un personnage qui est resté mystérieux jusqu’à la dernière ligne, pouvoir enfin me faire une idée de ses pensées les plus intimes, est complémentaire à l’histoire initiale, avec Alayna comme narratrice et replonge dans les scènes qui ont marqué la vie du couple. Laurelin Paige, nous livre l’histoire d’un héros vulnérable et torturé et j’ai parfois eu l’impression de le redécouvrir.

Je ne pense pas que j’aurais pu autant apprécier les émotions qui s’en dégagent, si je l’avais lu dès que la trilogie s’est terminé. Le fait de revivre l’histoire d’un œil nouveau est intéressant parce que je me remémorais au fil des pages les instants privilégiés que le couple à partager. Et en même temps, on comprend ce qui a poussé cet homme à devenir celui qu’il était quand il a rencontré Alayna. Sa relation malsaine avec Célia est née d’un jeu et leurs rapports sont assez difficiles à comprendre, pourtant la dimension psychologique est toujours aussi intense et le malaise très bien exploitée.

Il est intéressant de voir qu’à travers les yeux d’une autre personne, la même histoire peut avoir été vécue d’une manière différente. Hudson a toujours eu l’impression qu’il ne ressentait aucune émotion et le fait de se sentir différent l’a poussé à se comporter d’une manière tordue. Ces jeux et les dégâts qu’ils engendrent m’ont parfois mise mal à l’aise et en même temps, ce besoin d’éprouver quelques choses pour Hudson explique en partie son comportement. Tout va changer lorsqu’il va poser les yeux sur Alayna, on ressent la tempête intérieure et ses difficultés à accepter ce trop-plein d’émotions, j’ai toujours pensé que l’obsession et leur folie les avaient réuni pourtant lire cette histoire m’a fait réaliser qu’il s’agissait d’un coup de foudre et les évènements qui les ont rapprochés sont terribles, mais en même temps face aux lacunes sentimentales d’Hudson il est difficile de blâmer le jeu, qui lui aura donné la force de s’approcher.

En bref, lire l’histoire du point de vue d’Hudson a été très instructif, j’ai beaucoup aimé être dans sa tête, découvrir la naissance de ses premières émotions et bien évidemment revivre les moments clés de la série. Ce personnage complexe aura su me toucher par son approche de la vie et découvrir son parcours m’a étonné. On découvre également des scènes inédites qui montrent à quel point cet homme est intense, sa manière de vouloir maîtriser la situation est à l’image du personnage, mais bien évidemment les choses sont loin de se dérouler selon ses plans et c’est ce moment de l’histoire qui m’a fait découvrir sa vraie personnalité. Totalement en  amour devant cet épilogue à croquer qui m’a donné des papillons.
Retrouvez mon avis sur Fixed on you #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Found on you #2  ICI
Retrouvez mon avis sur Forever wih you #3  ICI
Young Adult

Blacklistée | Cole Gibsen

ImpressionJ’avais très envie de découvrir ce roman, car le sujet du harcèlement était sous le feu des projecteurs il n’y a encore pas si longtemps. J’ai été vraiment touchée par la manière dont l’auteure choisit d’aborder ce thème et il est difficile de rester de marbre face à tant de détresse.

Regan Flay fille d’une députée est ce qu’on pourrait appeler populaire, sa mère exige d’elle un comportement irréprochable et un engagement sans failles à de nombreuses activités pouvant favoriser le dossier universitaire de sa fille. Pourtant sous cette apparence de fille parfaite, Regan souffre de nombreuses crises d’angoisse, car la pression est souvent difficile à supporter, mais cacher ses troubles lui donne l’impression de ne pas avoir de faille. Elle n’est pas à proprement parler quelqu’un de foncièrement méchante, mais sa mère lui a appris à se sortir de toutes les situations et la manipulation est parfois un moyen efficace d’obtenir ce qu’elle souhaite, pour satisfaire les ambitions de sa mère. Chaque faiblesse doit être éradiquer, car sa mère n’accepte pas l’échec et son poste de députée occupe chacune de ses pensées et Regan  le vit très mal.

La publication de ses textos et messages privés Facebook dans tout le lycée, va considérablement changer la popularité de Regan et en l’espace d’une journée, elle va passer du statut de princesse, à celui de victime. Tout ce qu’elle a pu faire va être exposé aux yeux de tous les élèves et elle va se retrouver complètement seule, sans personne pour vivre ça avec elle. Elle va pourtant trouver un soutien inattendu auprès de Nolan, un marginal qui n’est pas des plus sociables. Et même si elle n’est pas décidée à l’intégrer à sa vie, il va se faire une place et tous les deux vont découvrir à quel point les apparences sont trompeuses. Aucun des deux n’avait imaginé pouvoir se rapprocher l’un de l’autre.

J’ai trouvé le récit réaliste et très bien dosés. J’avais peur que l’auteure nous entraîne dans l’extrême et au final, les attaques sont subtiles, mais suffisamment destructrices pour rendre notre héroïne vulnérable. Je pense que je me suis attachée à elle, car elle de nombreuses failles. Sa recherche de la perfection va la conduire à se laisser entraîner dans des combines et même si elle n’a pas le rôle du bourreau principal, c’est surtout son manque d’intérêt pour les blessures des autres qui vont lui vouloir un revers de la médaille. J’ai apprécié qu’elle se remette rapidement en question et dans un premier temps sans qu’on la pousse à s’excuser. Ensuite, au contact de Nolan elle va reprendre confiance.

En bref, Blacklistée est le genre de roman que vous aurez du mal à reposer lorsque vous l’aurez commencé et rien que pour le sujet mené à merveille, je vous recommande cette lecture qui fait vraiment réfléchir et si chacun pouvait apporter un peu plus d’amour et moins de haine, le harcèlement n’existerait plus. C’est quand même révoltant, qu’un groupe puisse décider qu’une certaine personne sera la victime, tout ça parce qu’elle est différente. Chacun devrait avoir le droit d’être qui, il veut. Si vous ne l’avez pas déjà acheté, je ne sais pas ce que vous attendez, il ne faut pas passer à côté.

Signature Lucie