Mai | Audrey Carlan (Calendar Girl #5)

Voyant les premiers avis tomber, c’est sans surprise que ce tome joue encore une fois avec mes nerfs. Je ne saurais pas expliquer pourquoi je m’accroche, l’univers, le concept ou tout simplement le désir de connaître l’issue de cette histoire. Toujours est-il, que ce tome ne m’a pas séduite autant que j’y étais habituée.

Après un retour express à Las Vegas, Mia a pu profiter de sa meilleure amie Ginelle et jouer les parents protecteurs pour sa sœur Maddy. On retrouve Mia dans une situation inédite, puisqu’elle fait la rencontre du petit-ami de sa sœur et on peut dire que ce dîner chez les parents du jeune homme va lui apporter une nouvelle fracassante. Pas du tout préparée à ça, j’ai été surprise de la découvrir si protectrice, car au fil de ses missions, on a tendance à oublier que sa famille est au centre de sa vie.

Comme annoncé dans le tome précédant ce mois de mai va être beaucoup moins contraignant. En effet Mia est embauchée comme Mannequin pour une marque de maillot de bain grande taille. En arrivant, elle va faire la connaissance de son partenaire et on ne peut pas dire qu’il se soit encombré des convenances, immédiatement ils vont céder à leur pulsion primaire et ce mois va être sous le signe du plaisir. Comme le mois de février, il m’aura manqué de réel sentiment et j’ai trouvé ce tome plus creux que les précédents, notamment concernant sa relation avec Taï, il n’y a pas suffisamment d’émotions sincères.

Néanmoins ce tome va être placé sous le signe du torride et de la famille, j’ai été ravie de connaître un peu mieux Maddy, on voit à quel point Mia est proche d’elle et ça m’a réchauffée le cœur. Quelques scènes sont intéressantes pour mieux cerner la jeune femme et au final, on découvre que sans sa petite sœur, elle se cherche encore. Pour mon plus grand regret, Wes disparaît progressivement et je suis déçue de ne pas voir leur relation se consolider, car il appartient à son cercle de proches. La suite sera probablement dans la même veine et j’ai bien compris que son travail va prendre une place importante dans les mois à venir. Je n’arrive pas à me résoudre à abandonner donc rendez-vous le mois prochain pour découvrir ce que Mia nous réserve à Washington DC. Je ne suis pas impatience, mais curieuse de lire la suite de ses aventures.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI

 

Flash | Kendall Ryan (Love by Design #1)

ImpressionBonJe ressors de ma lecture un peu mitigée, j’ai beaucoup aimé certain aspect de la romance et les personnages sont attachants. Pourtant à de nombreuses reprises, j’ai été surprise de la direction empruntée et des actions des personnages, allant parfois jusqu’à la déception.

Emerson Clarke vient juste d’être embauchée pour être l’assistante de Fiona, une patronne tyrannique à la tête d’une agence de mannequinât. Originaire d’une petite ville du Tennessee, ce job est l’occasion pour la jeune femme de côtoyer le milieu de la mode. Même si travailler avec Fiona est un cauchemar, la vue de top-model aide largement à supporter l’ambiance pesante. Rapidement un jeu de séduction va s’instaurer entre Ben Shaw le modèle chouchou de la patronne et Emmy, la simplicité de la jeune femme va attirer le modèle et l’attirance va prendre le dessus et vont entamer un début de relation.

Dès le départ, le prologue donne le ton est donné Kendall Ryan nous dévoile une bombe en nous dévoilant la fin et c’est une véritable bombe de quoi en déstabiliser plus d’une. Je dois dire, que j’ai même hésité à continuer, car ce n’est pas ce que je préfère ce genre de situation. Emmy c’est un peu un cliché vivant, naïve, facilement impressionnable et clairement qui se laisse marcher sur les pieds par son insupportable patronne. Je dois dire que son manque de caractère m’a énervé plus d’une fois, car elle pardonne trop vite, mais une part d’elle est attachante, elle veut y croire et on ne peut pas lui en vouloir d’espérer. Ben apporte quelques détails au fil de l’histoire à certain moment clé et c’est appréciable, car il est très mystérieux. Il donne l’image d’un homme fragile, qui subit un peu sa condition de mannequin, malgré qu’il soit très professionnel et sa relation ambigu avec Fiona pose question et franchement moi je ne comprends pas, elle ne mérite pas que Ben soit si attentionné avec elle.

La romance est assez classique, leur relation débute sur un échange de mail et de SMS très hot, faisant monter la température, comme la plupart des scènes érotiques. Les personnages n’ont clairement rien en commun et ont évolué dans un monde différent, bien que Ben soit opposé à toute relation sérieuse, Emmy va se laisser entraîner dans un tourbillon d’érotisme. J’ai été assez surprise de la tournure de certain évènement, car Emmy explique que pour elle  le sexe et l’amour sont liés, pourtant une scène bien particulière ne correspond pas du tout à son caractère. Et clairement, je ne suis pas public de ces scène certes c’est sensuel, mais j’arrive pas à comprendre et c’est incohérent. J’ai aussi été dérangée par le vocabulaire, à la limite de la vulgarité parfois et qui gâche un peu les moments entre nos héros.

En bref, j’ai passé un bon moment, mais soyons honnête on est loin du coup de cœur. Visiblement la suite apportera une conclusion à l’histoire de nos héros, donc je me laisserais tenter par la suite en espérant que cette salope de Fiona est une fin grandiose ! Je suis quand même curieuse de la suite, car la plume de l’auteure est entraînante et suffisamment addictive pour me garder dans l’aventure.
Signature LuxnBooks