Romance, Romance Historique

La chronique des Bridgerton 1 & 2 | Julia Quinn

Résumé :
Très chers lecteurs, quelle saison !
Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé.
Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi. Hélas, l’élue a une sœur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte.
Cela nous promet bien des péripéties.
Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer !
Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1813

Comme beaucoup d’entre vous j’ai découvert cette série littéraire grâce à l’adaptation Netflix, et quelle série ! J’ai été complètement dévorée par l’histoire, les personnages et la sublime bande originale qui n’a fait que moderniser cette histoire. Bien évidemment quand je n’ai plus eu d’épisodes, le manque à commencer à se faire sentir et pour retrouver l’ambiance qui m’avait tant plus, mes espoirs se sont dirigés vers la réédition et bien que la série est pris des libertés, ça ne m’a pas dérangé, car ces ajustements ont été bénéfiques pour mettre en valeur la série et donner envie de se procurer les livres.

Je me suis posé la question si je lisais Daphné et le duc après avoir visionné la série et je tenais absolument à faire le comparatif, car on sait tous que les adaptations ne sont pas toujours fidèles. Dans le cas précis, on a clairement une volonté de moderniser le récit, mais on garde l’esprit de la série de livres. Dans le premier opus, nous faisons la connaissance de la famille Bridgerton et notamment de Daphné Bridgerton une débutante qui fait sa deuxième saison et qui aspire à un mariage d’amour comme celui de ses parents. Alors qu’aucun prétendant ne semble attirer ses faveurs, elle fait la connaissance fortuite de Simon Bassett, duc de Hastings un homme convoité les célibataires de Londres. Suite à cette rencontre, ils décident s’apporter une aide mutuelle en prétendant être tombé sous le charme l’un de l’autre, Simon lui permet d’attirer un meilleur parti et en échange, il pourra tenir les femmes à distance.

Les choses ne vont pas se passer comme ils l’espéraient et de nombreux évènements vont les pousser l’un vers l’autre et ils vont développer des sentiments qu’il peine à s’avouer. J’ai beaucoup apprécié l’importance de la fratrie et on développe un intérêt pour les personnages secondaires qui ne font que nous pousser à continuer la série de livres. Je ne suis pas une grande amatrice de romances historiques et j’en viens à regretter ce désintérêt. Néanmoins j’ai pu lire beaucoup d’avis partagé concernant une scène problématique dans les deux récits et  à notre époque c’est dérangeant, et l’adaptation aurait peut-être dû être plus vigilante, mais honnêtement les romans sont sorties il y a des années et il est difficile d’évoquer quelque chose qui n’était pas un problème à l’époque de l’écriture et encore moins à l’époque du récit. Je ne cautionne absolument pas, mais je ne vois pas trop comment on pourrait supprimer ce passage sans dénaturer l’histoire.

Du côté du vicomte Anthony Bridgerton, on a un récit absolument délicieux et un libertin prêt à se ranger, non pas sans condition : ce qu’il veut c’est une femme, mais pas d’amour. Son choix se porte tout naturellement sur Edwina Sheffield la favorite de la saison, seulement pour oser s’approcher de sa future femme, il est de notoriété public qu’il faut obtenir l’autorisation de sa sœur Kate qui a énormément d’influence et Anthony va se heurter à une femme de caractère, qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et qui a beaucoup à dire sur la réputation de notre célèbre libertin. Malgré plusieurs échanges vigoureux, il se met en tête de prouver qu’il est un homme recommandable. Va s’ensuivre une série de scènes drôles où Anthony et Kate vont se dire tout ce qu’il pense l’un de l’autre et l’alchimie qui va se dégager entre eux va faire grimper la température, j’ai adoré les échanges entre ces deux-là et les thèmes évoqués.

Je pourrais encore en dire beaucoup de la réédition de ces deux tomes, car cette série me fascine et une fois lancée au cœur de cette famille, on n’a qu’une envie, c’est de découvrir les autres histoires de cœur de la fratrie. Je suis impatience de découvrir l’adaptation de la saison 2, et surtout visualiser cette incroyable alchimie à l’écran. J’espère néanmoins qu’on se démarquera un peu plus de ces deux tomes, qui étaient assez similaires dans la construction de l’histoire. Je suis heureuse d’avoir découvert Julia Quinn, qui a un style très appréciable et j’ai adoré le côté chronique mondaine en début de chapitre qui ajoute un côté un peu cancanier très intéressant pour le lecteur.

Chick-Lit

Ce qui reste à Vegas | Laura Ziepe

Résumé :
Emma est sur le point de se marier, c’est la dernière ligne droite avant le jour J. Malgré le stress des derniers préparatifs, elle devrait se réjouir à l’approche de ce qui s’annonce comme le plus beau moment de sa vie. Pourtant, elle a des doutes : son fiancé est-il vraiment le bon ?
Quand elle se réveille le matin du grand jour avec au doigt une bague qu’elle n’a jamais vue, elle panique : qui a-t-elle bien pu épouser la veille ?
Je remercie les éditions Hauteville pour l’envoi de ce roman

Une chouette lecture que j’ai un peu tardé à sortir de ma PAL, le confinement et la reprise du boulot ont légèrement déréglé mon cycle de lecture et j’ai eu du mal à me plonger dans celui-ci. Mon seul regret concerne le résumé, qui n’a franchement rien à voir avec l’histoire et pour le coup ça pourrait en décevoir certain, car bien que le mariage soit au centre de l’histoire on va surtout s’intéresser à la vie de trois amies qui se retrouver pour le mariage de l’une et suivre les déboires de ces jeunes femmes à Las Vegas.

Tout d’abord nous suivons Emma notre future mariée qui se donne à fond pour les derniers préparatifs du mariage et qui réalise peu à peu qu’elle a des doutes sur celui qui pourrait être ou non l’homme de sa vie. En parallèle nous abordons un thème que je vais devoir éviter d’évoquer avec vous pour vous spoiler, mais j’ai trouvé que c’était un thème actuel et qu’on se posait de bonnes questions.

Ensuite nous allons retrouver les deux meilleures amies de notre héroïne Holly et Kim, qui ont également leurs propres doutes. A commencer par Holly maman de deux enfants fraîchement célibataire qui va devoir affronter le fait que son ex, fréquente une autre femme. La jeune femme va se retrouver célibataire après plusieurs années en couple et va devoir gérer son nouveau statut.

Et enfin Kim, heureuse maman d’une petite famille parfaite et d’un mari qui semble lui aussi être le parfait compagnon du vie, qui va voir son couple remis en question après qu’un événement soit survenu avant son départ. La jeune femme va apprendre au contact de ses amis à équilibrer son statut de maman et de femme et tenter de remettre sur pied son couple.

Nous avons trois héroïnes avec un fort caractère qui m’ont fait passer un bon moment, durant ces quelques jours à Las Vegas ces jeunes femmes vont totalement remettre en question leur manière de vivre et ressouder leur amitié qui a subi le temps qui passe. L’histoire est légère et on prend plaisir à alterner entre les pensées deux trois héroïnes qui sont toutes à un tournant de leur vie. Quel dommage que le résumé ne soit pas représentatif de cette histoire qui aborde pourtant des thèmes intéressants qui ont su me toucher par moments.

Malgré l’attente dans ma PAL, je ne regrette pas de l’avoir découvert pendant mes vacances, car j’étais plus détendu et plus réceptive au récit et grâce à une plume entraînante et un récit léger, on passe un très bon moment. On navigue entre le parcours de trois jeunes femmes qui ont chacune leur histoire avec pour point commun un lien affectif qui les unit, on passe par plusieurs phases, le questionnement, le doute pour finalement écouter leurs cœurs.

Chick-Lit, New Romance

4 jours de folie | Emma Hart

Résumé :
Imaginez la situation : vous êtes sur le point de quitter incognito l’appartement du garçon avec lequel vous venez de passer la nuit. Quand, soudain, vous décidez de laisser votre numéro de téléphone. L’instant d’après, vous vous retrouvez face à une omelette et un café et vous demandez au bel inconnu d’être votre faux petit ami pour le mariage de votre sœur le week-end suivant.
C’est comme ça que Poppy arrive au mariage de sa sœur au bras d’un garçon dont elle ne sait rien. Ni son nom de famille, ni comment elle l’a rencontré, ni où il a grandi, ce qu’il a étudié à l’université, ni combien de frères et sœurs il a.
Elle ne sait pas non plus que c’est Adam Winters, la star de l’équipe de hockey d’Orlando, qui s’avère être le joueur préféré de son père, mais aussi l’idole de son petit-neveu.
Et là, c’est parti pour quatre jours de quiproquos, de malentendus, de situations ubuesques que Poppy et Adam vont devoir gérer tant bien que mal. Et si ce petit jeu les rapprochait…
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi

Un plaisir de retrouver la plus d’Emma Hart après l’avoir découvert il y a quelques années et disparu aussi vite qu’elle était apparu dans nos bibliothèques. J’apprécie toujours quand le catalogue d’Hugo s’agrandit et d’autant plus quand je connais déjà la plume de l’auteur.

Poppy est une héroïne unique et ses actions ne pourront que conforter cette idée. Après s’être réveillé dans le lit d’un inconnu, la jeune femme va faire une proposition improbable à son hôte, au pied du mur la jeune femme va jeter ses dernières cartes et inviter le meilleur coup de sa vie à jouer les faux petits amis le temps d’un mariage en famille durant 4 jours. Déterminée à ne pas se rendre seule à ce week-end elle va se laisser dicter par le désespoir et élaborer un plan dans la cuisine d’un parfait inconnu afin qu’il soit son cavalier.

Dès les premières pages un sentiment de légèreté m’a envahit et cette semaine c’est tout ce don j’avais besoin. Poppy est une héroïne attachante, un brin maladroite, drôle et parfois sarcastique. Désespérée à l’idée d’être seule à affronter sa mère pendant quatre jours, elle est face à la solution de la dernière chance et elle va longuement l’observer avant d’oser se lancer. Bien évidemment, lorsqu’on fait la connaissance de la famille de Poppy on comprend que nous serons confronté à des situations amusantes. Elle va pouvoir compter sur Adam, le parfait petit ami qui va faire forte impression sur sa famille et on apprécie son naturel, à aucun moment il ne se force et il va tomber sous le charme du naturel de Poppy et succomber à l’attirance qui les consume.

Le temps d’un week-end, nous allons voir nos héros interagir et se découvrir, alors que leur histoire aurait dû s’arrêter à une simple nuit. On retrouve plusieurs thèmes qui devraient ravir les amateurs de romances avec un décor de mariage et même si l’intrigue du faux petit ami a déjà été exploité par d’autres tous les ingrédients sont réunis pour qu’on apprécie chaque passage et personnellement je ne m’en lasse vraiment pas. Mon seul regret c’est que leur rencontre ne soit pas retranscrite et qu’on ne puisse qu’imaginer l’échange de regards.

Je n’ai jamais pris autant de temps qu’en ce moment pour terminer une lecture, mais c’était mon instant réconfort et ça fait du bien au moral une histoire aussi mignonne. Cette lecture aura été une jolie parenthèse et c’est une romance doudou idéale pour l’été. J’espère pouvoir découvrir à nouveau Emma Hart dans d’autres romans, car c’est toujours des instants gagnants.

New Romance

L’Anti-lune de miel | Christina Lauren

Résumé :

Quand deux ennemis jurés partent en (faux) voyage de noces à Hawaï, tout peut arriver… même de trouver l’amour.

Olive Torres s’est habituée à être la jumelle malchanceuse : mésaventures inexplicables, licenciement récent.. elle semble comiquement poursuivie par la guigne. Sa soeur Ami, au contraire, incarne l’éternelle gagnante, au point même de parvenir à financer l’intégralité de son mariage en remportant des jeux concours. Malheureusement pour Olive, il y a pire que sa malchance chronique : elle se voit forcée de passer toutes les festivités de la noce en compagnie d’Ethan Thomas, le témoin du marié (et son ennemi juré)….

Olive se prépare à vivre un enfer, déterminée à faire bonne figure. Mais lorsque tous les invités sont victimes d’une intoxication alimentaire, la fête vire au cauchemar, et, seuls, Olive et Ethan s’en sortent indemnes. Soudain, une lune de miel tous frais payés se trouve à portée de main, et Olive préférerait mourir plutôt que de laisser Ethan profiter du paradis sans elle.

Convenant d’une trêve temporaire, ils s’envolent tous les deux pour Maui. Après tout, dix jours de bonheur valent bien la peine de jouer au couple de jeunes mariés amoureux, n’est ce pas ? Mais étrangement, faire semblant dérange de moins en moins Olive. En réalité,elle se sentirait presque assez… chanceuse, pour une fois !

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi

Les romans de Christina Lauren sont pour moi des incontournables de la New Romance, je ne rate jamais une sortie et cette fois encore j’étais impatiente de faire la connaissance de ces nouveaux personnages et pouvoir m’imprégner de leur histoire. J’aime la simplicité avec laquelle est dépeint le portrait d’homme et femme que tout oppose et qui pourtant son frapper par la force de leur sentiment. Je suis arrivé à un stade où je fais entièrement confiance à ce duo qui parvient à chaque fois à m’apporter une dose de bonheur lorsque viens le temps de lire quelques pages, qui eux-même se transformer en plusieurs chapitres et où le sourire ne quitte jamais mes lèvres.

L’histoire débute par un mariage, nous y faisons la connaissance d’Olive sœur jumelle de la mariée. A l’inverse de de sœur, la jeune femme enchaîne les catastrophes et contre toute attente, cette cérémonie idyllique (et gratuite) va se terminer dans le plus grand des chaos puisque tous les invités vont avoir une intoxication alimentaire qui va clouer les mariés au lit pour plusieurs jours. Contre toute attente, Olive échappe à l’intoxication, au même titre que son ennemi juré, le frère du marié. Pour ne pas perdre la lune de miel qui a été gagné dans un lieu paradisiaque, les mariés insistent pour qu’ils profitent à leur place. D’abord réticente, la jeune femme accepte de s’envoler pour Maui, convaincu qu’ils peuvent rester chacun de leur côté sans s’entre-tuer.

Sur place les choses ne vont pas vraiment se passer comme elle l’imaginait et pour notre plus grand plaisir nous allons assister à des chamailleries hilarantes et un rapprochement inattendu, qui va renvoyer des signes de tension sexuelle de plus en plus intense. Leur manière de se lancer des piques ou d’écorcher le prénom de l’autre pour le faire enrager, retranscrit parfaitement le genre de romance que j’apprécie. Bien qu’il se côtoie depuis des années, ils vont se découvrir durant le séjour et bien que dix jours ce soit cours, ils vont être frappés par leurs préjugés et apprendre à lâcher prise. C’est typiquement les relations que j’apprécie et chaque fois ça me procure des émotions qui me font rentrer dans ma bulle, et en prime le décor est totalement dépaysant.

Bien que l’histoire soit légère, on aborde des sujets plus sérieux qui font qu’on s’attache immédiatement aux personnages. La romance s’installe en douceur et nous faisons la connaissance des personnages en même temps qu’ils se redécouvrent. Les amateurs de romances entre ennemis devraient se régaler et en prime, les voir simuler une relation de jeunes mariés devrait ravir les autres. De mon côté, bien qu’Ethan ai quelques défauts, j’ai adoré la manière dont la romance se développe et j’ai vraiment apprécié le caractère d’Olive, ses réactions parfois loufoques et ses choix qu’elle assume malgré son manque d’optimisme, elle n’hésite pas à se battre pour ses convictions.

Un roman idéal pour les vacances, un indispensable à prévoir dans ses valises ou pour voyager sans quitter son salon. Je ne peux que vous recommander cette romance toute douce qui vous mettra du baume au cœur.

Romance Contemporaine

Ennemis (et plus si affinités) | Mia Sosa

Résumé :
Acceptez-vous de prendre pour ennemi et collègue la personne ici présente ?
Quel est le comble pour une wedding planneuse ? Se faire abandonner devant l’autel. Ca ressemble à une mauvaise blague mais c’est bien ce qui est arrivé à Carolina Santos. Pour autant, elle continue d’aider les couples à faire de leur mariage le plus jour de leur vie. Et elle est douée, vraiment douée. A tel point qu’un prestigieux hôtel lui fait une proposition qui pourrait changer sa vie. Il y a juste un problème : pour obtenir le poste de ses rêves, elle va devoir collaborer avec l’homme qui a convaincu son ex fiancé de la planter le jour de leur mariage.
Max Hartley, expert en marketing, a enfin l’opportunité de sortir de l’ombre de son frère et faire ses preuves auprès du grand hôtel qui a fait appel à leur entreprise familiale. Même si, pour cela, il va devoir passer les prochaines semaines avec l’ex fiancée de son aîné, qui le déteste profondément. A raison : c’est à cause d’un de ses discours anti-mariage et avinés que le marié a déserté les lieux. Et plus il va passer du temps avec elle, plus il va se demander pourquoi son frère a quitté une femme aussi drôle, intelligente et attachante…

Un vrai bonheur de lecture qui fait un bien fou au moral, l’auteure parvient à dépeindre le portrait de personnage dans une situation complexe et à rendre les interactions réjouissantes, sans oublier une pointe d’émotion.

Carolina Santos est une dynamique weeding-planneuse qui fait de son métier une priorité. Ce qui n’est pas bon pour les affaires, c’est se faire larguer le jour de son mariage et devoir affronter que le plus beau jour de sa vie s’écroule comme un château de cartes et le comble quand son propre fiancé a pris la fuite avant de lui envoyer son frère pour lui annoncer la nouvelle. Après une difficile reconstruction, sa carrière professionnelle prend un tournant lorsqu’un grand groupe hôtelier souhaite collaborer avec elle pour un nouveau projet. Seulement le destin va s’en mêler et la confronter à travailler avec son ex-fiancé et Max, son frère, en oubliant ses rancœurs.

Lina est une héroïne comme on aime en rencontrer il est assez rare pour le souligner dans une romance, mais appartient à la communauté Brésilienne et elle va pouvoir compter sur une famille soudée pour la soutenir dans ses décisions et pour l’aider à s’en sortir. J’ai adoré la complicité qu’il y a entre eux et la mise en avant de cette culture qui m’est inconnue. Sa position de femme de couleur l’a toujours forcé à maîtriser ses émotions et bien qu’elle adore son métier, elle conserve une réserve pouvant être apparentée à de la froideur. Sa rencontre avec Max va mettre ses nerfs à rude épreuve et au contact de son ennemi elle va progressivement s’ouvrir.

Max est un personnage absolument adorable, toujours relégué au second plan à cause de son frère, il va développer un esprit de compétition vis-à-vis de lui et ce projet est l’occasion pour lui de faire ses preuves en solo. L’entreprise familiale ne lui a jamais vraiment accordé sa chance et son frère s’est toujours débrouillé pour se mettre en avant. Bien que Lina ne soit pas forcément la partenaire la plus simple, il va prendre à cœur de sublimer son travail et à force de la côtoyer il va découvrir que l’image qu’il avait de cette jeune femme est bien différente de la réalité. Et au fil des pages une certaine vulnérabilité émerge et on n’aspire qu’à le protéger de son passé.

En toute honnêteté le début du roman met un peu de temps à démarrer, mais sous couvert de l’humour on progresse avec ce binôme de travail atypique. Une fois l’intriguée lancée et le lecteur alpagué, on ne peut que se laisser porter par la plume de l’autrice. La romance est menée par un duo rafraîchissant qui va développer une entente naturelle, pour basculer dans une attirance évidente. En bref, c’est drôle, léger et ça fait du bien au moral.

Romance

Un bonheur imparfait | Colleen Hoover

Résumé :
Graham et Quinn sont tombés profondément amoureux il y a sept ans. Après une rencontre improbable, ils ont vite compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Et puis ils se sont mariés et ont commencé à parler de fonder une famille.
Les mois, les années ont passé et Quinn et Graham ne sont toujours que deux et leur couple semble s’effriter un peu plus chaque jour. Le désir de Quinn de devenir mère est devenue une obsession qu’elle n’est plus très sûre que Graham partage totalement. Leur relation se distend et ils semblent de moins en moins se comprendre.
Est-ce que l’amour même quand il est aussi fort peut mourir quand les épreuves se multiplient ou au contraire peut-il en sortir renforcé ?
Merci Hugo Roman pour l’envoi de cette merveille

Après un passage à vide littéraire, les récentes sorties de Hugo Roman m’ont redonné le goût aux belles histoires et j’enchaîne les lectures qui bousculent mes émotions. Ce roman, je l’ai attendu à la fois avec impatience et appréhension, notamment car depuis que j’ai découvert Colleen Hoover j’ai eu l’impression de vivre plusieurs vies et certaines histoires m’ont touché plus que d’autres, mais récemment je n’ai pas complètement décollé. Je ressors de cette lecture assez bouleversée par la beauté du message et l’authenticité avec laquelle on relate l’histoire de ce couple qui traverse une violente des tempêtes qui gagne en intensité.

Il y a sept ans Quinn et Graham se sont rencontrés dans une situation particulière et bien que ça ne soit pas propice à débuter une relation,  l’attirance est immédiate et est rapidement replacée par un amour intense. Aujourd’hui après plusieurs années d’un amour fusionnel, le couple est plus éloigné que jamais et le poids de l’absence d’enfant pèse sur leur couple. Alors que Quinn ne vit plus que dans l’espoir de fonder une famille, Graham va tenter de s’accrocher et pourtant malgré l’amour évident, leur relation se dégrade progressivement et Quinn sombre peu à peu. Face aux épreuves le couple va voir la distance se creuser.

J’étais loin d’imaginer que l’intrigue aurait un écho aussi intense sur moi. Je me suis identifié à ce que vie Quinn et j’ai été spectateur d’une situation qui empire de pages en pages, tout va crescendo et j’ai senti mon cœur à vif. Imaginez une plaie à vif qui saigne, on désinfecte et place un pansement pour protéger la blessure, mais brusquement on arrache le pansement et la souffrance revient. C’est approximativement ce que j’ai ressenti pendant ma lecture, je suis passé de la souffrance à l’apaisement entre chaque chapitre. Quinn narre l’histoire avec tellement de douleur que j’ai moi-même éprouvé sa peine et à plusieurs reprises j’en ai eu le souffle coupé. Il y a cette détresse dans le roman qui rend forcément le lecteur empathique et on est spectateur d’un huis clos.

J’ai trouvé Colleen Hoover assez pertinente dans son analyse de la stérilité et pendant ma lecture, j’ai faits le parallèle avec ma propre vie, sans arrêt les êtres humains se jugent que ce soit le jugement d’une trentenaire célibataire ou tout simplement, les questions qu’on pose à des jeunes mariés lorsqu’ils n’ont pas encore d’enfants. On ne devrait pas subir des questions aussi envahissantes, car personne n’a toutes les cartes en main et personne n’imagine à quel point les mots peuvent être blessants dans certains cas. J’ai trouvé le thème particulièrement difficile, les sentiments éprouvés par nos personnages sont poignants et c’est très différent de tout ce que j’ai peu lire jusqu’ici. L’histoire d’amour est au cœur de l’intrigue, mais c’est un autre combat qui est mené.

C’est toujours les histoires les plus douloureuses qui sont les plus bouleversantes et cette histoire ne fait pas exception. Certe le personnage de Quinn va en irriter plus d’un, mais je l’ai trouvé habité par des émotions contradictoires qu’elle ne maîtrise pas. Même si elle ne s’en rend pas compte, elle va pouvoir compter sur Graham l’une des plus belles personnes que j’ai pu rencontrer. J’ai vu que des confrères blogueuses le qualifiaient de parfait, personnellement je trouve qu’il est juste humain et même s’il veut bien faire, il est démuni et la situation le pousse malgré lui à commettre des erreurs. Pour la première fois, je n’ai pas apprécié cette histoire parce qu’elle me faisait rêver d’une romance belle et d’un amour inconditionnel, c’est le réalisme qui rend ce récit touchant.

J’ai une pensée pour tous ces couples qui traversent cette dure réalité et aux difficultés qu’ils rencontrent, une part de moi leur souhait de garder espoir, mais surtout de rester souder face aux épreuves. C’est le genre de lecture avec un message qui reste gravé et bien que la naissance de la romance entre Quinn et Graham soit absolument adorable, je retiendrais surtout le chemin parcouru. Incontestablement l’une de mes plus belles lectures de l’année, d’une incroyable tristesse, mais en même temps on a envie de garder espoir pour eux.