Le jour où tu es revenue | Amy Reed (Invincible #2)

IMG_20160901_233618Le-jour-où-tu-es-revenueBonCe roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Avant toute chose, j’aimerais remercier NetGalley et les éditons Mosaïc pour la lecture de ce roman. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai attendu ce tome comme un évènement, mais l’annonce de la sortie de la suite d‘Invincible, m’a fait plaisir car la fin du tome précédent était terrible et nos héros restait dans une situation difficile qui annonçait des changements pour le tome à venir. Bien qu’un peu déçue, j’ai été ravie du changement de narration, notamment car Evie m’avait laissée une mauvaise impression. Ce tome s’éloigne un peu du thème du précédent, qui traitait de la maladie et bien que le deuil est une place importante dans cette histoire, c’est principalement la traversée de Marcus qui va nous intéresser.

Après une rupture brutale, Marcus gardait néanmoins l’espoir que tout n’était pas perdu et un SMS provenant d’Evie lui donnait la possibilité de réparer ce qui avait été cassé entre eux. Malgré tout ce qu’elle a pu lui dire pour le repousser, le jeune homme n’est pas prêt à la laisser partir. En arrivant sur la plage, il n’était pas prêt à la retrouver en mauvaise posture et il va se surpasser pour la sauver, même si elle pense ne pas avoir besoin de lui. Seulement, en arrivant à l’hôpital tout le monde a vu en lui le fautif. Celui qui a conduit Evie droit dans le mur et celui qui est à l’origine de son auto-destruction. Malgré tout son amour pour la jeune fille, toutes les barrières vont se dresser entre lui et Evie.

Dans sa quête de rédemption, nous allons suivre Marcus dans plusieurs drames qui ont marqué sa vie. Le récit est écrit d’une manière intelligente, mêlant, le présent,  le passé du jeune homme et également des détails concernant ce qu’il a partagé avec Evie, depuis qu’il l’a rencontrée. Ce qui est intéressant, c’est que l’auteure est minutieuse dans son approche du monde de Marcus, il a mis des années à s’effondrer et les abandons qui ont marqués sa vie. A force de soutenir Evie dans sa descente aux enfers, nous avons à peine prit conscience que Marcus était également fragile et perdre Evie, va s’avérer être une épreuve difficile. Il n’a pas toujours été entouré et même maintenant que sa famille essaye d’être là pour lui, il plonge dans une spirale auto-destructrice et c’est là que je suis dérangée, car bien que l’histoire soit différente, le schéma est sensiblement le même avec quelques variantes.

Le personnage d’Evie fait quelques apparitions et on ne peut pas dire qu’elle m’est faite grande impression. Entre son égoïsme, sa fuite et le fait qu’elle ne prenne pas ses responsabilités, on ne peut pas dire que j’ai été ravie de la revoir. Vu l’ampleur de ses problèmes, il était évident qu’elle allait devoir se remettre sur pied et guérir, le problème c’est qu’elle ne pense pas aux conséquences et chacune de ses décisions vont faire du mal à Marcus, qui n’arrive plus à sortir la tête de l’eau. On le voit s’enfoncer dans l’obscurité, qu’on aimerait pouvoir intervenir, mais ses blessures sont tellement enfouies, qu’Evie va venir tout réanimer et même si elle ne peut pas grand-chose pour lui, elle m’a exaspéré dans sa manière de lui parler et de le fuir. Malgré la plume entraînante je m’attendais à une suite différente.

Retrouvez mon avis sur Invincible #1 ICI
Lucie
Publicités

Repartis pour un tour | Kristan Higgins (Blue Heron #3)

Repartis pour un tourJe remercie les éditions Mosaïc & NetGalley pour ce service presse. Kristan Higgins est une auteure incontournable dont je ne loupe jamais les sorties, même s’il est vrai que depuis quelques parutions j’avais du mal à rentrer complètement dans l’intrigue, car les histoires ne se démarquaient plus autant. Je suis ravie de m’être laissée convaincre par cette lecture, l’histoire est rafraîchissante et s’éloigne du schéma habituel tout en conservant les codes propres à l’auteure. Les personnages sont drôles, attachants et on ressent immédiatement la connexion entre le couple et on craque forcément.

Dans les tomes précédents, nous avons croisé Colleen O’Rourke cette jolie barmaid que tout le monde adore et qui derrière son bar est une oreille attentive et surtout une entremetteuse. Avec son frère jumeau Connor ils sont inséparables et pourtant complètement indépendants. Depuis quelques années ils co-dirige le O’Rourke, le bar de la ville où tout le monde se réunit et c’est également l’occasion pour Colleen d’être aux petits soins pour ses amis. Ses talents pour associer les couples sont reconnus et elle se fait toujours une joie de pouvoir réunir deux personnes qui sont fait l’une pour l’autre.

Tout le monde voit en elle, une jeune femme libérée qui profite de son célibat, seulement sous cet aspect insouciant ses peurs et ses incertitudes concernant son passé sont bien présentes. Il y a dix ans, elle avait tout pour être heureuse en couple avec son premier amour Lucas Campbell, leur projet d’avenir était au centre de leur préoccupation, lorsque tous ses rêves se sont effondré, son cœur s’est totalement brisé et depuis elle n’a eu que des relations sans lendemain pour ne plus souffrir.

Un drame familial va amener Lucas à quitter Chicago pour revenir en ville et lorsqu’ils vont se revoir les dix années qui se sont écoulés ne vont plus avoir existé. L’attirance et les sentiments sont toujours là et bien que Colleen ne pardonne pas cet abandon, elle ne va pas réussir à garder ses distances. Surtout quand son talent d’entremetteuse vise Bryce le cousin de Lucas. Parallèlement comme à son habitude, nous allons aborder des sujets liés à la famille O’Rourke lié à l’abandon de l’être aimé.

Difficile après avoir passé plusieurs années avec le même homme d’oublier de l’aimer, surtout quand on voit chaque jour sa nouvelle vie sous les yeux. Jeanette et Colleen vont toutes les deux faire face à une remise en question, peut-on tout pardonner par amour ? Pour une fois le dosage familial est parfait et l’histoire n’empiète pas trop sur la romance. Encore une fois, les malentendus, les maladresses ou tout simplement les moments gênants ont fait mon bonheur. Colleen est sans conteste une héroïne adorable et une amie dévouée qui en séduira plus d’une. Mais Lucas n’est pas en reste, malgré sa réserve l’attirance entre nos héros est indéniable et mon sourire ne m’a pas quitté pendant ma lecture. Un vrai régal ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas ressenti ça pour un Kristan Higgins.

Retrouvez mon avis sur A un détail près #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Sans plus attendre #2 ICI

 

Pour survivre | Katie McGarry (Pushing the limits #4)

ImpressionTrès bonCe livre est le 4ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Un tome incontournable que j’ai pris plaisir à lire, j’aimais déjà beaucoup les autres tomes et le bonheur continue. L’histoire est encore une fois intense et on ne peut que s’attacher aux personnages, souffrir dans les moments douloureux et sourire grâce aux petites attentions, qui ont le don de me faire fondre.

Haley est une jeune fille sans histoire, qui cherche simplement à se fondre dans la masse pourtant, dans sa vie privée tout est beaucoup plus compliqué. Jusqu’à il y a quelques mois, elle trouvait du réconfort en pratiquant sa passion pour le kick-boxing, mais un drame a réussi à lui enlever, même son envie de combattante. Une nuit, en allant acheter des médicaments pour son père, elle est face à deux jeunes drogués, qui en ont après elle, bien que capable de se défendre un jeune homme surgisse pour la protéger et prendre les coups à sa place, il s’appelle West et il est diablement sexy.

Pour celle qui aurait un trou de mémoire, West c’est le frère de Rachel. Celui à l’origine de la disparition de l’argent de sa petite sœur et à force de vouloir protéger sa famille, il a fini par faire des bêtises qui a conduit sa sœur à l’hôpital. Je n’avais plus beaucoup de souvenir du tome précédent, alors difficile de se replonger dans l’histoire, mais j’avais souvenir que notre petit gosse de riches avait la main lourde sur les drogues et l’alcool, alors en découvrant un preux chevalier, j’ai été agréablement surprise. Notamment sa capacité à vouloir protéger les gens auxquels il tient. Après avoir empêché Haley de se prendre des coups, il n’aurait jamais cru la retrouver le lundi suivant au lycée et même si elle va chercher à l’éloigner, il va persister et attirer l’attention de Matt, l’ex de Haley qui a le don de la terrifier.

Haley et West, on beau être issu de milieu différent ils vont se découvrir des points communs qu’ils n’auraient jamais imaginés. Cette vulnérabilité qui va les rapprocher, va aussi les conduire à s’attirer les foudres d’un ex, un peu trop zélé. En voulait jouer au protecteur, West va être contraint d’honorer un combat dont il ne maîtrise pas du tout la discipline. Cela va lui valoir de nombreux entraînements avec la charmante Haley, avec qui il a bien du mal à conserver une amitié sans complication. Et on peut dire que notre héros est à la hauteur de ses prédécesseurs, adorable, drôle pas aussi prétentieux qu’il n’y paraît, fragile et en même temps orgueilleux. Il nous a offerts pleins de jolies phrases ultra-romantique. Malgré son côté un peu dur, j’ai beaucoup aimé Jax qui a un cœur tendre et j’aurais beaucoup aimé lire davantage à son sujet, donc je croise les doigts.

En bref, encore un tome qui offre une romance adorable et des personnages torturée, qui grâce l’amour vont s’ouvrir. Je suis heureuse d’avoir une fois de plus retrouvé le style de cette auteur. Et j’ai hâte de découvrir Abby plus en profondeur, son personnage m’intrigue depuis bien trop longtemps et j’ai besoin de faire la lumière sur son histoire pour comprendre ce personnage complexe.

Retrouvez mon avis sur Prêts à tout ICI
Retrouvez mon avis sur Pas sans lui ICI
Signature Lucie

 

Sans plus attendre | Kristan Higgins (Blue Heron #2)

ImpressionCe livre est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Tout d’abord, je tiens à remercier NetGalley France et les Éditions Mosaïc, pour ce roman que j’attendais avec une grande impatience. Dans cette suite, nous allons nous intéresser à l’histoire d’Honor. La grande sœur de Faith, à beau être au centre de la fratrie, elle se comporte comme une vraie mère poule et veille sur la famille, depuis la mort de sa mère. Dans le premier opus, c’est une jeune femme dynamique et sûre d’elle que nous découvrions et son travail était au centre de toutes ses préoccupations.

Jusqu’ici, elle était plutôt satisfaite de sa situation, mais une visite médicale va tout changer. A 35 ans, son horloge biologique a atteint le seuil où ses chances de concevoir diminuent. Complètement anéantie par cette révélation, elle va remettre en question son mode de vie et désireuse d’avoir une famille, elle va se tourner vers le seul homme de sa vie Brogan. A proprement parler, ils n’ont pas de relation amoureuse, mais depuis presque dix-sept ans, ils se fréquentent par intermittence. C’est donc tout naturellement qu’elle va se tourner vers lui pour lui parler de son projet de mariage. Sauf qu’elle n’avait pas prévu, un refus, qui va faire extrêmement mal à son égo et à son cœur.

Le coup est rude, mais elle va finir par accuser le coup. Sauf que quelques semaines plus tard, sa meilleure amie et son ex-sex-friend, lui annoncent leur mariage. C’est le coup de grâce pour Honor, qui explose complètement, pour un grand moment d’anthologie signée Kristan Higgins. Bien gênant, bien humiliant et surtout hilarant.  C’est par l’intermédiaire de Goggy son adorable grand-mère, qu’elle va faire la connaissance de Tom. Après plusieurs années à travailler sur le sol américain, ce bel anglais risque d’être renvoyé dans un pays, s’il ne trouve pas rapidement un moyen d’obtenir une carte verte.

Je dois dire, que j’ai une petite préférence pour ce tome 2, j’ai trouvé l’histoire un peu différente et c’est ce qui m’avait manqué dans l’histoire de Faith et Levi. En obtenant pour un mariage de convenance, Honor s’imagine pouvoir faire bonne figure et pourquoi pas envisager d’avoir un enfant et avec Tom, qu’elle apprécie. Mais comme d’habitude la situation va complètement lui échapper et la famille Holand va venir ajouter son grain de sel. On retrouve toute la joyeuse bande, les chamailleries de Goggy et Pops, les propos salaces de Pru et le romantisme de Faith. C’était un vrai plaisir de retrouver tout le monde. Honor est un personnage attendrissant, elle a toujours assumé des responsabilités trop importantes pour son âge et aujourd’hui, elle en a presque oublié de vivre sa propre vie.

Notre héroïne va jeter son dévolu sur une petite boule de poils trop mignonne, pour le plus grand malheur de Tom, qui n’est pas au goût de la bête. Spike réussit à susciter la tendresse et il est à l’origine de quelques scènes rigolotes. Comme à son habitude Kristan Higgins, réussit à construire un réel univers, avec des personnages qui gravitent autour et qui ont leurs propres problèmes. Les personnages sont bien construits, le charme anglais de Tom fait des miracles et les gaffes d’Honor sont adorables, le tout avec un thème plus sérieux. Car le désir d’enfant d’Honor est touchant et on a envie qu’elle trouve enfin le bonheur d’être maman et surtout, on veut la voir comprendre qu’elle peut être aimée.

A certain moment, j’ai trouvé certain passage un peu longuet et bien que j’adore l’auteure, j’aimerais la voir s’éloigner un peu de son schéma habituel. J’adore cette auteure, mais plus le temps passe, plus la magie diminue. J’ai trouvé la fin un peu précipité et j’aurais aimé, une scène plus profonde, avec de vraies explications. Néanmoins, une romance doudou, toute mignonne qui met du baume au cœur.

Retrouvez mon avis sur A un détail près #1  ICI
Signature Lucie

Invincible | Amy Reed (Invincible #1)

ImpressionTrès bonTout d’abord, je tiens à remercier NetGalley France et les Éditions Mosaïc, pour ce roman que j’attendais avec une grande impatience. Je m’attendais à tomber sur un roman beaucoup plus léger qu’il n’y paraît. Au lieu de ça, j’ai terminé avec une envie de pleurer pour l’héroïne, il y a une accumulation croissante de plein de petits détails, qui nous font craindre le moment où Evie va exploser. Et c’est vraiment très émouvant et aussi difficile d’être impuissant face à cette détresse.

Evie est une jeune fille sage, gentille, avec une famille aimante, des amis attentionnés et un petit ami amoureux d’elle, qui est totalement parfait. Pourtant, sa vie est beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît, à commencer par son cancer, qui gagne du terrain et son incapacité à se déplacer autrement qu’en fauteuil, à cause de sa fichue jambe cassée. Malgré son combat, la maladie l’a conduite à une hospitalisation sérieuse au service d’oncologie pédiatrique. Vivre dans un hôpital, entourée d’enfants malades est une épreuve difficile à supporter, c’est dans ces circonstances que des amitiés qui n’auraient jamais vu le jour ailleurs se sont créés, notamment le trio infernal complété par Stella et Caleb. Personne n’aurait pu croire que la parfaite pom-pom girl pourrait trouver du soutien avec une punk et un garçon timide, pourtant ensemble ils sont plus forts et se soutiennent.

Lorsque les médecins annoncent des résultats peu concluant, Evie décide d’interrompre son traitement et malgré le soutien de son entourage, elle n’en peut plus de s’acharner, alors qu’elle décline à chaque jour qui passe. En paix, avec l’idée de mourir elle fait progressivement ses adieux à sa famille, ses amis et son petit-ami. Contre toute attente, les semaines passent et sa santé finit par s’améliorer et le diagnostic est sans appel, Evie a gagné son combat contre le cancer. Cette nouvelle va être assombrie par un drame qui va totalement lui faire perdre pied et le retour à la vie normale va s’avérer difficile.

Comment reprendre le cours normal de sa vie, quand on a fait ses adieux au monde des vivants ? Evie n’a pas de réponse à cette question. Alors que tout le monde autour d’elle est ravie de son retour, elle prend conscience que sa vie n’est plus la même et qu’au cours de sa maladie, elle est devenue quelqu’un de totalement différente. Personne autour d’elle ne comprend, ses besoins et tout le monde s’attend à ce qu’elle redevienne la gentille petite fille que tout le monde connaissait. Mais, c’est impossible pour elle. Nous allons assister impuissant, à la monter de la colère de l’héroïne. Ses proches cherchent à la dorloter et elle étouffe, personne ne comprend ce qu’elle ressens. Pourtant, malgré tout ce qu’elle pense, elle reste fragile et même si sa colère, lui apporte la force, elle n’est pas prête à accepter l’aide. J’avoue que j’ai eu du mal à comprendre ses réactions, mais je pense que ce qui lui est arrivé est tellement énorme, qu’elle extériorise comme elle le peut et elle finit par ne plus savoir la personne qu’elle est vraiment. Evie va s’éloigner progressivement de sa vie d’avant, et celle de l’hôpital.

Sa rencontre avec Marcus, va un peu la sortir du gouffre et leur relation à quelques points intéressants. Notamment, parce qu’il lui permet de s’évader un peu, mais je suis perplexe à son sujet, notamment parce que son personnage, a un côté sombre. Et même si leur relation est mignonne, j’aurais aimé qu’elle puisse davantage se reposer sur lui. Elle va de plus en plus avoir du mal à se sortir la tête de l’eau et malgré sa volonté de s’en sortir, elle va tomber dans une spirale d’auto-destruction. Au fil des pages, je me suis inquiétée, j’ai pleuré, car les émotions sont fortes et l’histoire touchante. Un roman très réaliste, j’ai aimé qu’on s’éloigne de la fille malade qui va mourir, mais au contraire nous montrer les difficultés rencontrées pour retrouver la vie qu’elle a perdue. Ne vous attendez pas à un roman léger, l’héroïne est remplie de colère et chacune de ses émotions gagnent en intensité, on est spectateur d’une douleur qui dépasse l’entourage d’Evie et j’aurais aimé pouvoir intervenir.

Une lecture vraiment très intéressante et la plume de l’auteure est très convaincante. J’ai moi-même finit avec une certaine colère, dirigée principalement vers l’auteure, car la fin est vraiment très cruelle pour le lecteur ! A noter, que la suite sera du point de vu de Marcus, de quoi nous laisser l’opportunité de le cerner un peu plus et, j’ai très peur pour cette suite, car on est arrivé à un point de non-retour et j’espère vraiment qu’Amy Reed, va réussir à nous redonner des frissons et que les émotions seront toujours aussi intenses, car on risque de prendre un tournant très différent. Prévoyez des mouchoirs.

Signature Lucie