Lincoln | Rachel Van Dyken (Famous Love #1)

Résumé :
Dans ce monde régi par les statistiques, les mathématiques, les calculs et la logique, il avait fallu que je tombe sur la dernière coqueluche de Hollywood.
Lincoln Greene.
Un regard gris profond, les cheveux châtains à reflets roux un brin sauvage façon héros de Outlander et un corps de rêve. L’ensemble créait le spécimen mâme parfait.
Et moi…, j’étais toujours accrochée à lui.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

La rédaction de cette chronique est relativement compliquée, et mon ressenti difficile à décortiqué. Je pense que c’est lié à cette période un peu compliqué où j’ai dû mettre un peu de côté cette lecture pour des obligations personnelles et à force de devoir couper ma lecture, je n’ai pas savouré totalement la découverte de cette histoire. Pourtant dans l’ensemble c’est une lecture mignonne et j’ai passé un bon moment, mais en ce moment j’ai envie de ressentir des émotions brutes et malgré les qualités de cette romance, l’intensité n’est pas au rendez-vous.

Dans ce premier opus nous suivons Dani une jeune fille de dix-sept ans qui s’est murée dans le silence depuis le décès brutal de ses parents, malgré le soutien infaillible de sa sœur et de ses meilleurs amis, la jeune femme s’est construite une bulle où elle se sent en sécurité. De retour dans sa ville natale pour soutenir le mari réalisateur de sa sœur, Dani est contrainte de devenir l’assistante de la coqueluche d’Hollywood et acteur principal du film Lincoln Greeen. Face à l’alchimie évidente de nos deux héros, la jeune femme va progressivement s’ouvrir et réapprendre à apprécier cette vie qui l’a abimé et ensemble ils vont se découvrir une connexion puissante.

Sur le papier, c’est totalement le genre d’histoire qui m’attire : une héroïne torturée qui lutte contre ses démons et une célébrité qui remarque son assistante invisible. Le duo fonctionne plutôt bien, la romance démarre lentement et nos héros sont confrontés à leur alchimie évidente. C’est d’ailleurs ce qui rend cette histoire mignonne et sans prise de tête, mais durant ma lecture j’aurais apprécié qu’on creuse du côté du passé de nos personnages, on évoque un thème difficile et bien qu’il soit au centre de l’histoire, le traumatisme de Dani reste relativement survolé et l’histoire reste prévisible. J’apprécie toute fois l’alternance des points de vue, indispensable pour comprendre la personnalité de nos personnages et appréciable après connaissance de certains éléments.

J’ai découvert Rachel Van Dyken lors de ma lecture de sa série Reborn, ses personnages avaient été une vraie découverte et le coup de foudre littéraire assez immédiat. Dans cette nouvelle série, on retrouve une plume fluide et addictive, avec des personnages qui ont un petit quelque chose qui les rend attachants, mais le côté male Alpha est un peu trop présent, que ce soit Lincoln ou les personnages secondaires qui sont trop protecteur, c’est limite gênant et vraiment disproportionné. Petite déception également concernant l’intrigue qui reste très superficiel et pas aussi prometteuse que le laissait supposer la quatrième de couverture lors de ma lecture.

En bref, un premier tome plutôt agréable et qui introduit le début d’une série prometteuse. Les quelques points négatifs ci-dessus mérite d’être évoqué, mais n’empêche pas d’apprécier la découverte de cette série et les personnages ont tout pour séduire les lecteurs. Sans compter les évocations concernant le second opus laisse supposer un thème très intéressant et s’il est traité convenablement, je sens que mon cœur va devoir s’accrocher. Belle découverte, mais la suite doit faire ses preuves pour réussir à me convaincre totalement.

Publicités

Archer’s Voice | Mia Sheridan

ImpressionSortie prévue le 4 février 2016

Je crois que je ne remercierais jamais assez Marie de chez Hugo Roman d’avoir accepté de m’envoyer ce service presse. Ce roman j’en entends parler depuis des années et par manque de temps, je n’ai jamais eu l’occasion de lire la VO, donc en apprenant qu’il serait traduit c’était le moment idéal. J’ai été ravie de le recevoir et en même temps, j’avais une petite pointe d’appréhension car quand on voit le succès unanime, on a toujours peur d’être le vilain petit canard qui n’a pas su apprécier une histoire à sa juste valeur. Et je dois dire que j’étais loin d’imaginer à quel point cette histoire allait me bouleverser.

Il y a des histoires qui nous marqueront à jamais notre vie de lecteur. Archer’s Voice fait partie de ses romans qui resteront inoubliables, tout simplement parce qu’il a réussi à faire naître des milliers de papillons. La narration est portée par deux héros qui ont à la fois tout et rien en commun. Bree Prescott débarque dans une petite ville du Maine, suite à un drame. Elle a décidé sur un coup de tête de tout quitter et de venir s’installer dans un endroit qui lui rappelait de bons souvenirs. Elle va tenter de tout reprendre à zéro, pour oublier un évènement qui a traumatisé sa vie. Quelque temps après son installation, elle va tomber sur Archer Hale qui va tout de suite attirer sa curiosité, tant par son look un peu sauvage que par son comportement mystérieux et son désir de le connaître va la pousser vers lui.

Je ne crois pas avoir déjà rencontré un personnage aussi parfait qu’Archer, son histoire l’a rendu craintif, dure et pourtant, il a une âme tellement pure qu’on a du mal à croire qu’un être aussi formidable, ait pu avoir une vie aussi horrible. Il y a le désir d’en apprendre davantage sur le passé d’Archer, mais c’est surtout cette capacité à se dévoiler progressivement qui a réussi à faire battre la chamade à mon cœur. Ses réactions sont totalement inédites pour un personnage masculin et c’est impressionnant de découvrir l’homme qu’il a toujours caché au reste du monde. On va découvrir des bribes de son passé et j’en ai eu l’estomac retourné, je n’avais qu’une envie le prendre dans mes bras et le câliner pour qu’il oublie tout. Sa rencontre avec Bree est la meilleure chose qu’il pouvait lui arriver et voir qu’il la laisse rentrer dans son univers, est tellement touchant que j’en aurais presque pleuré pour lui. Il y a cette innocence qui fait qu’à moins d’être sans cœur, on ne peut qu’être émerveillé de ses réactions envers Bree et la femme en moi en crève de jalousie, face à temps de mignonitude.

Bree peut paraître forte, mais elle a ses fragilités et son instinct va la pousser à s’intéresser à un homme, qui fait partie du décor. Tout le monde sait qui il est, mais personne ne se soucis de lui. Elle a cette capacité à regarder plus loin que ce qu’on veut bien lui montrer et c’est grâce à sa persévérance et son naturel qu’elle va établir un sentiment de confiance avec Archer. Telle une bête un peu sauvage, elle va l’apprivoiser et le lien qui va se créer va éloigner ses propres démons. Ce lien, va naître d’une manière particulière et je pense que c’est toute la beauté de cette histoire, car le fait qu’Archer ne parle plus depuis des années va les forcer à communiquer à leur manière, un peu comme un langage secret qu’eux-seuls peuvent comprendre et grâce à Bree, il va refaire surface dans la réalité qu’il a fuit.

C’est l’histoire de deux anges aux ailes brisées, qui vont trouver grâce à l’Amour la force de survivre. C’est une histoire bouleversante, authentique qui m’a complètement retornée, je n’aurais jamais cru pouvoir ressentir autant de sentiments contradictoires. C’est une histoire merveilleusement belle, j’ai vécu chaque scène de l’intérieur. Ces héros c’étaient moi. Cette histoire, c’était la mienne et cette romance c’était celle que j’imagine. Cela va bien au-delà d’un coup de cœur. J’ose espérer que les autres romans de Mia Sheridan seront traduits, sinon c’est une foutue connerie. Je crois pouvoir dire que je suis tombée irrémédiablement amoureuse d’un personnage de fiction, je pensais avoir trouvé le book boyfriend parfait, mais ça c’était avant de rencontrer Archer, si un tel homme existe dans ce monde, je crois que je ne m’en remettrais pas. Une romance Incroyable. Exceptionnelle  Bouleversante. Qu’est-ce que vous attendez ?! Ne passez pas à côté de cette pépite. A lire AB-SO-LU-ME-NT !

Signature Lucie