Suspense / Thriller

Le mal dans la peau | Mia Sheridan

Résumé :
Trouvera-t-elle un jour la paix ? Le cauchemar de Josie Stratton remonte à neuf ans. Alors qu’elle n’était qu’une toute jeune femme, elle a été enlevée, retenue prisonnière et torturée durant dix interminables mois avant de parvenir à s’échapper de l’enfer.
Aujourd’hui, elle essaie de se reconstruire, un pas après l’autre. Mais alors qu’elle pensait que son bourreau s’était suicidé, de nouvelles victimes apparaissent. Des jeunes femmes séquestrées et torturées qui, elles, n’ont pas eu la chance de survivre.
Josie est prête à tout pour aider l’inspecteur Zach Copeland dans son enquête. Car elle veut participer à l’arrestation du meurtrier, bien sûr, mais aussi parce que l’incroyable Zach est le premier, après toutes ces années, qui parvient à l’approcher, à l’émouvoir… et à faire renaître en elle le désir, ce trésor qu’elle pensait perdu à tout jamais. Elle lui est infiniment reconnaissante pour ce cadeau inattendu, même si elle sait bien, tout au fond d’elle, qu’elle est trop brisée pour aimer à nouveau.

Un roman qui à mon sens n’est pas adapté à la collection New Romance, car il s’agit d’un thriller, la romance bien que présente est au second plan et on se focalise principalement sur l’enquête, si on passe outre ce détail le récit est captivant et plonge le lecteur dans une histoire qui fait froid dans le dos.

Comment surmonter le traumatisme quand on a vécu l’horreur ? Il y a neuf ans Josie Stratton a découvert le pire chez l’être humain, enlevée dans son propre appartement, séquestrée, torturée et retenue prisonnière durant dix mois avant de parvenir à s’échapper, la jeune femme est malgré tout parvenu à se reconstruire malgré les cicatrices toujours à vif. Aujourd’hui elle se concentre sur un nouveau projet et tente de maintenir cette épreuve dans le passé.

Lorsqu’un imitateur émergent et que plusieurs détails rappellent le calvaire de Josie, l’inspecteur Zach Copeland va reprendre contact avec la jeune femme pour tenter d’élucider cette nouvelle affaire. Josie est une héroïne incroyable qui a vécu l’épreuve la plus dévastatrice et qui pourtant n’est pas brisée, son courage est assez impressionnant. Au fil du récit nous frissonnons de l’horreur et honnêtement ce roman n’est pas à mettre en toutes les mains, car l’autrice de nous épargne pas. Les révélations vont devenir captivantes, car on veut remonter le fil des évènements et connaître la vérité.

On s’éloigne vraiment du style auquel Mia Sheridan m’avait habitué et bien que les descriptions soient peut-être un peu trop précises, on se laisse transporter par le récit et on devient un spectateur impuissant fasse à un cauchemar. Je pense qu’en tant que femme c’est un film qu’on s’est déjà fait dans une ruelle sombre, mais honnêtement je n’étais même plus sereine dans ma propre chambre. Il y a un côté un peu malsain et en même temps le désir d’avoir des réponses. L’histoire est surprenante et même si la fin n’est pas celle que j’attendais, je constate qu’il existe un tome compagnon consacré à un personnage important donc je suppose que le dénouement sera dans ce final.

New Romance

Le Collectionneur de vœux | Mia Sheridan

Résumé :
Lorsque Clara arrive à La Nouvelle Orléans pour y intégrer la compagnie de danse locale, la jeune ballerine est un peu perdue. Elle ne connaît pas cette ville et veut la découvrir. C’est lors d’une de ses promenades qu’elle découvre la plantation Windisle.
Abritée derrière un grand mur, la propriété est envahie par une végétation luxuriante et semble abandonnée. Mais Clara découvre vite qu’un jeune homme, Jonah, y vit en reclus. Il est défiguré et refuse qu’elle le voie. Mais Clara parvient à établir une relation avec lui, qui s’approfondit à chaque visite dans le cadre merveilleux de la propriété abandonnée.
Quelle est l’histoire de cet homme en souffrance ? Et quelle terrible sort a frappé autrefois ces lieux, les condamnant à la ruine et l’abandon ?

J’étais ravie à l’annonce de cette parution, pouvoir lire à nouveau Mia Sheridan après une longue absence. J’ai profité de ce long week-end pour m’octroyer des instants lectures et ça fait longtemps que je n’avais pas pris le temps de dévorer un roman sans qu’une semaine ne s’écoule. Et honnêtement c’était une bonne lecture que j’ai pris plaisir à découvrir et qui a réussi à attiser ma curiosité avec une seconde histoire dans l’intrigue.

Nous faisons la connaissance de Clara une jeune ballerine qui vient t’intégrer le corps de ballet à la Nouvelle Orléans et qui débarque seule dans une ville inconnue et qui peine à s’intégrer dans cet environnement ou la compétition n’aide pas à tisser des liens et où elle est à la fois heureuse d’avoir intégré cette compagnie et triste de réaliser son rêve loin de son père malade. Elle pourra cependant compter sur sa voisine pour apprendre à connaître celle ville et elle parvient à attiser sa curiosité avec une histoire tragique liée à la plantation Windisle. Immédiatement captivée par cette malédiction, elle se rend sur place et découvre une célébrité locale avec un grand mur où les gens viennent faire des vœux. Pensant que le domaine est abandonné, elle découvre avec surprise que Jonah le propriétaire vit en reclus depuis son accident.

Difficile de ne pas être séduite par Clara une héroïne douce et gentille qui est franchement incroyable. Elle a grandit dans l’amour d’un père qui a tout sacrifié pour qu’elle réalise ses rêves et malgré la joie d’être une danseuse accompli, il est difficile d’être en arriver et là de ne pas pouvoir en profiter avec son père. Loin de sa famille, elle va néanmoins se prendre d’affection pour une vieille voisine et se passionner par une vieille légende. Sa rencontre avec Jonah va être un bonus et au gré de leurs échanges il va se tisser un lien fort entre eux et elle va tenter d’en apprendre plus sur les ancêtres du jeune homme.

Concernant Jonah le prologue n’annonce pas forcément un coup de cœur pour ce jeune avocat ambitieux qui est prêt à défendre l’indéfendable sans éprouver le moindre remords. L’image n’est pas forcément flatteuse et pourtant l’annonce d’un évènement dramatique va susciter la curiosité pour comprendre comment on en est arrivé là. Une chose est sûre il n’a plus rien à voir avec celui qu’il était tant mentalement que physiquement. Vous vous en doutez avec une réécriture de La Belle et la Bête, notre héros va s’en trouver fortement défiguré. Malgré la présence d’employés de maison, la solitude se fait sentir depuis huit ans et l’alchimie qu’il va ressentir envers Clara va l’obliger à lutter contre ses craintes.

J’ai vraiment adoré la romance, ils ont ce lien qui s’établit assez rapidement et qui donne l’impression d’être comme une évidence, Clara malgré ses envies va être d’une incroyable douceur et l’accompagner dans ses doutes, apporter une lueur d’espoir dans cette vie qu’il pensait terminer. Et la confiance qu’ils vont développer est incroyable, on voit Jonah devenir un autre homme et s’ouvrir à son rythme et en même temps on les voit tomber amoureux l’un de l’autre sans jugement et malgré la peur de Jonah, Clara n’a que faire de son apparence, car elle est déjà amoureuse de son âme et veut juste atteindre son cœur.

En parallèle nous découvrons l’histoire d’amour entre Angelina Loreaux fille illégitime du propriétaire de la plantation Windisle et d’une esclave et John Whitfield, riche homme blanc dont l’issue de leur romance est connue du lecteur, mais qu’on prend plaisir à découvrir dans de brefs chapitres. On a juste envie de voir éclater la vérité au grand jour pour résoudre le mystère.

Suspense / Thriller, Young Adult

Si tu me lis | Katy Loutzenhiser

Résumé :
Jusqu’où seriez-vous prête à aller pour votre meilleure amie ?
Quand sa meilleure amie Priya disparaît, Zan ne peut pas croire qu’elle l’ait ghostée. Après tant d’années d’amitié, elle refuse son silence. Plus elle y pense, plus Zan est persuadée que Priya est en danger. Mais à part le troublant Logan, qui vient d’arriver dans son lycée, personne ne la croit. Zan commence à perdre pied, au point d’aller toujours plus loin dans son enquête. Trop loin ?

J’ai l’impression que ça fait une éternité que je n’avais pas lu de roman de la maison d’édition Pocket Jeunesse, mais j’avais repéré ce roman à sa sortie, mais c’est ma copine Fanbooks76 qui me l’a offert pour mon anniversaire et je la remercie encore pour ce cadeau. Je ne lis que très peu de thriller, mais j’ai apprécié sortir de ma zone de confort avec ce roman et je n’étais pas très dépaysé avec une petite romance et une intrigue captivante.

Zan et Priya sont meilleures amies depuis l’enfance et elles ont vécu de belles choses ensemble. Lorsque Priya déménage c’est un coup dur, mais elles se sont promis de ne pas s’oublier et de garder le contact. Seulement plusieurs semaines après le déménagement, Zan est confrontée au silence de sa meilleure amie, mais elle refuse d’accepter que Priya soit décidée sciemment de l’ignorer. Alors que son entourage tente de lui faire comprendre que la vie peut séparer les plus belles amitiés, Zan se persuader que Priya est en danger et lorsqu’un nouvel élève arrive dans son lycée, elle décide de se lancer avec lui dans une enquête pour obtenir des réponses. 

Zan est une héroïne touchante, jusqu’ici elle n’avait jamais été séparé de sa meilleure amie, alors survivre à son année de terminale sans sa seule amie est déjà difficile à vivre, mais être confrontée au silence de Priya ça va la plonger dans une profonde tristesse. Pour sa famille, la jeune femme a seulement besoin de s’acclimater à sa nouvelle vie, mais plus le temps passe et plus Zan est persuadée que ce silence n’est pas normal. Difficile de concilier instinct et raison, quand tout le monde semble trouver une explication à cette disparition et trouver le comportement de Zan de plus en plus suspect.

L’intrigue est portée par une narration du point de vue de Zan et le doute s’insinue également dans l’esprit du lecteur. Au fil des pages, on passe par plusieurs hypothèses, disparition volontaire, danger imminent ou drame familiale, nous n’avons aucune certitude jusqu’au dernier chapitre où le mystère semble s’éclaircir et nous offre les réponses à toutes nos questions. J’ai beaucoup apprécié que Zan aille au bout de ses convictions et qu’elle n’hésite pas à passer pour une folle si ça lui permet d’obtenir des réponses. En parallèle la jeune femme doit également affronter sa propre histoire familiale et elle pourra compter sur son nouvel ami pour la soutenir et l’aider dans son enquête.

En bref, une très bonne lecture qu’on prend plaisir à découvrir avec un récit fluide et une histoire captivante. On s’attache à l’histoire de Zan et on passe par plusieurs émotions de la tristesse, du doute, de la détermination et cet esprit combatif m’a beaucoup plu. On garde un bon rythme dans le récit et vers la fin tout s’accélère pour nous offrir un dénouement à la hauteur.

Suspense / Thriller, Young Adult

Sadie | Courtney Summers

Résumé :

Sadie, 19 ans, s’est volatilisée. Pour West McCray, journaliste à New York, il s’agit d’une banale disparition. Mais quand il découvre que sa petite soeur, Mattie, a été tuée un an auparavant et que sa mère a elle aussi disparu, sa curiosité est éveillée. West se lance alors à la recherche de Sadie et les témoignages qu’il recueille vont alimenter sa série de podcasts…
Sadie, elle, n’a jamais pensé que son histoire deviendrait le sujet d’une chronique à succès. Elle ne désire qu’une chose : trouver l’homme qui a tué sa soeur.
Qui est réellement cet homme ? Comment est-il entré dans la vie de Mattie ? Tandis que Sadie remonte la piste du tueur, West remonte celle de Sadie. Et se dessine, progressivement, la figure d’un homme – d’un monstre ! – qui pourrait bien frapper à nouveau…
West retrouvera-t-il Sadie à temps ?
Je remercie Babelio et les Éditions De La Martinière Jeunesse pour l’envoi de ce roman

J’ai repéré ce roman à l’annonce de sa traduction en France, beaucoup de blogueurs étaient ravis de pouvoir se procurer ce roman qui a reçu de nombreux avis élogieux à sa sortie aux USA. J’ai commencé à faire mes petites recherches et même si le thriller n’est pas mon genre de prédilection, je n’ai rien contre un roman à suspense mené brillamment. Alors bien évidemment en voyant qu’une masse citrique privilégiée était organisée par Babelio, je n’ai pas hésité longtemps avant de tenter ma chance. Je dois dire que cette lecture n’a rien à voir avec les romans que j’ai pu lire, la narration est originale et le suspense grandissant qui m’a captivé.

L’histoire débute par la disparition de Sadie, 19 ans. A première vue, c’est une banale histoire de fugue, et le journaliste West McCray ne s’y serait pas intéressé si on ne l’avait pas poussé à s’intéresser à l’histoire de la jeune fille. Sa grand-mère de cœur est prête à tout pour retrouver sa petite Sadie et en découvrant que Mattie la sœur de la jeune fille a été retrouvé morte il y a plusieurs mois, sa curiosité le pousse à poursuivre ses recherches et ils découvrent rapidement que la mère des deux jeunes filles s’est également volatilisée. Cette enquête menée sous la forme d’un podcast, va captiver les auditeurs et le lecteur qui découvrent de nouveaux éléments grâce à de nombreux témoignages. Sous la forme de plusieurs épisodes, le journaliste va dresser le portrait d’une jeune fille à la vie brisée et les révélations vont changer à jamais la vie de West McCray. Lorsque la vérité éclate, le lecteur est confronté à l’horrible réalité et découvre impuissant le destin auquel est confrontée Sadie.

Sous la forme de chapitres en alternance, nous suivons nos deux narrateurs dans une enquête entre passé et présent. Chacun d’eux vient apporter sa pierre à l’édifice, grâce à des rencontres qui contribuent à apporter des éléments de réponse sur ce qui est à l’origine de la disparition de la jeune fille. Sadie est une héroïne étonnante, qui s’arme de courage pour la mémoire sœur et qui a tout simplement mis sa vie de côté pour la personne qu’elle aimait le plus au monde. Les chapitres qui lui sont consacrés sont bluffants et les découvertes de West McCray m’ont bouleversée, et tous ceux qui ont rencontré Sadie n’en sortiront pas indemnes.

Le format empêche les longueurs et les nombreux entretiens contribuent à maintenir un rythme rapide. Dès les premiers chapitres on se laisse porter par l’histoire et les thèmes aborder en font un roman avec un puissant message. Beaucoup l’ont souligné dans les avis que j’ai pu lire, la fin peut s’avérer surprenante, mais la réalité emprunte souvent des chemins différents, donc ce choix n’est pas forcément incohérent.

Romance

Envoûtée | Jennifer L. Armentrout (Ombre et Mystère #1)

Résumé :

Julia vient d’accepter un poste d’infirmière à domicile, où elle a pour tâche de veiller sur une jeune fille à l’état fragile. Ses employeurs sont les frères De Vincent, propriétaires d’un domaine au cœur du Bayou dont ils viennent d’hériter. Quand Julia découvre l’imposant manoir, elle éprouve une étrange sensation. Les lieux semblent empreints d’un lourd secret, voire hantés. Plus surprenant encore, l’homme qui l’accueille, Lucian De Vincent, n’est autre que le séduisant inconnu avec lequel elle a flirté la veille au soir…

Jennifer L. Armentrout est l’une des auteures les plus présentes dans ma bibliothèque, vous comprendrez que cette nouveauté n’est pas mis longtemps à rejoindre ma PAL. J’étais impatiente de découvrir un nouveau roman contemporain, malgré que ma PAL soit remplie de roman fantastique écrit par l’auteure. Voyant que la suite approchait, il était temps de me lancer dans cette nouveauté et malgré un démarrage un peu lent et une narration qui m’a un peu freiné, et puis les choses se sont naturellement débloqué.

Après plusieurs années difficiles, Julia s’apprête à démarrer une nouvelle vie. Un déménagement et un nouvel emploi, la jeune infirmière vient d’être embauché pour s’occuper d’une jeune fille fragile. A son arrivée dans un domaine au cœur du bayou, elle fait la connaissance des frères De Vincent, trois hommes mystérieux qui compte sur sa discrétion. Sur place, Julia découvre un univers très éloigné du sien et elle tente de maintenir à distance le cadet Lucien De Vincent, l’inconnu séduisant qui a flirté avec elle la veille et qui n’a pas dit son dernier mot.

Dans l’ensemble le mystère qui entoure la famille De Vincent est captivant et les événements qui se dévoilent suscite l’intérêt du lecteur, mais rapidement la romance occupe une place importante et le jeu de chat et de la souris des personnages éclipse une partie de l’intrigue. Notamment la personnalité des personnages certes un portrait est dressé d’eux, mais on ne va pas au bout des choses. Julia a un passé compliqué et déménager va lui permettre de se ressourcer, hors lorsque passé et le présent s’entrechoquent, ça n’a finalement aucune importance et bien qu’elle tire sa force de son nouvel employeur, ça rend ses insécurités moins importantes. Néanmoins, on éprouve un attachement pour elle, sa gentillesse et son professionnalisme font du bien à la fratrie, trop habitués à être en contact avec des femmes intéressées et de ce point de vue elle est rafraîchissante.

Lucien a des bons côtés et sa franchise est plutôt drôle et ça permet quelques scènes où la température prend quelques degrés. Je me serais attendue à plus de complexité compte tenu de l’histoire de la famille, mais il reste assez cliché, l’homme riche blasé d’avoir toutes les femmes qu’il veut, mais son côté Cro-Magnon est plutôt attirant. Cependant au début, il y a des questions concernant ses motivations et ses secrets font planer une atmosphère lugubre, rapidement atténué par l’intérêt qu’on a pour la romance.

Bien que la romance soit au premier plan, l’intrigue se concentre sur les secrets de famille et l’habitation de la fratrie est gorgé de mystère. Les rumeurs la disent hantée et bien qu’on souhaite garder un côté rationnel, les faits portent à confusion et on ne sait pas vraiment si le côté paranormal est imaginé ou réel. C’est assez troublant et ça rend l’histoire d’autant plus captivante, mais la romance occupe une place trop importante pour développer cet aspect de l’histoire et malgré les questions de notre héroïne, on ne va pas au bout des choses. On se rattrape sur le mystère qui entoure Maddie et comme Julia on veut comprendre ce qui est arrivé.

Certes l’histoire à des défauts, mais la romance tient la route et les héros arrivent à convaincre, leur rapprochement est subtile et très sexy, Julia parvient à s’affirmer et Lucien redouble de charme. Les autres personnages apportent leur lot de mystère et les révélations sur les frères De Vincent parviennent à donner envie de poursuivre l’aventure malgré la difficulté à les cerner. Je me laisserais volontiers tenter par la suite.

Science Fiction, Young Adult

La Revanche | Marie Lu (Warcross #2)

Résumé :

La suite du phénomène Warcross !
Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo, l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?

Une suite que j’ai pris plaisir à découvrir et qui m’a fait passer un très bon moment. Il n’aura pas fait long feu, tant grâce à son intrigue captivante que par ses personnages attachants. J’étais loin d’imaginer que l’aventure prendrait cette direction et malgré quelques défauts, j’ai apprécié l’action qui en découle.

Emika Chen n’a pas choisi la direction qu’à prise sa vie depuis sa rencontre avec Hideo Tanaka, mais depuis les révélations du projet de ce brillant créateur, elle est déterminée à l’empêcher de poursuivre sa propagation. Elle qui n’a toujours pu compter que sur sa seule personne, va pouvoir se reposer sur les Phoenix Riders, qui ont gagné sa confiance et son amitié. Lorsqu’elle découvre que sa tête a été mise à prix, Emika réalise qu’elle n’est plus en sécurité et sa survie dépend du mystérieux Zéro. Dans un climat de tension, elle va devoir choisir son camp et la confiance est difficile à accorder quand on apprécie celui qu’on combat.

Dans ce dernier opus, il se passe beaucoup d’événements et l’action est omniprésente, pour mon plus grand plaisir. Grâce aux descriptions on plonge la tête la première dans l’intrigue et l’imagination travaille à cent à l’heure. J’ai trouvé original que l’intrigue se déroule dans une ville au Japon, habitué à lire des romans avec pour cadre les États-Unis c’est monnaie courante, donc on apprécie ce décor inédit. Et bien évidemment, le côté virtuel vient consolider l’originalité du récit avec un univers très bien exploité qui comme je le disais plus haut, ne cesse de faire marcher l’imagination du lecteur, tant l’intrigue est complexe et le suspense n’est pas en reste.

J’ai juste quelques regrets concernant l’évolution d’Emika qui a toujours été une battante et bien qu’elle se batte pour ses convictions, j’ai trouvé qu’elle avait trop souvent le rôle d’un pion dans l’histoire, même si j’admets que les personnages sont plus travaillés et on voit une profondeur qui n’était pas autant présente dans le premier tome et on aborde des thèmes qui mettent en avant leur diversité, il y a une réelle volonté d’offrir des personnages plus étoffés. Warcross est une duologie que j’ai apprécié découvrir et qui se démarque par son originalité.

Mon avis sur Warcross #1 ICI