New Romance

Disgrace | Brittainy C. Cherry

Résumé :
Grace Harris a toujours été du genre obéissant, toujours soucieuse de faire plaisir. Digne fille des prêcheurs de la ville elle a dès l’enfance tenu a montrer le bon exemple.
Après la trahison de son mari, elle a découvert qu’elle en avait assez de faire plaisir à tout le monde.
Jackson Emery a depuis toujours été méprisé et jugé par les habitants de la ville. Il était le mouton noir et personne ne voulait avoir affaire avec lui ou son père à cause de sa réputation de mauvais garçon. Cependant personne n’a jamais pris le temps d’essayer de le connaître vraiment et de voir le garçon brisé en lui, personne jusqu’à ce qu’il la rencontre.

Cette romance est encore une fois une très belle lecture et je n’en attendais pas moins de Brittainy c. Cherry. Les émotions sont un peu différentes de ses précédents romans et peut-être qu’elle m’a moins touché, mais honnêtement ce sont mes attentes qui évoluent car la qualité est toujours au rendez-vous et je referme ce roman le sourire aux lèvres et des rêves plein la tête.

Grace Harris a grandi au centre de tous les regards, fille du pasteur de la ville elle a toujours agi dans l’intérêt de sa famille et elle est du genre à suivre ce qu’on attend d’elle. Aujourd’hui âgée d’une trentaine d’années, la jeune femme doit faire face à la trahison de son mari, après quinze ans de mariage. En attendant de pouvoir s’installer dans son nouvel appartement, Grace va prendre la décision de rentrer dans sa ville natale, sur place la jeune femme est confrontée aux regards des autres et va devoir apprendre à gérer sa souffrance. Elle va rapidement prendre conscience qu’à force de faire plaisir à tout le monde, elle s’est littéralement perdu et cette séparation va être l’occasion pour elle se réapprendre et de découvrir celle qu’elle a toujours voulu être.

Jackson Emery est l’exact opposé tout le monde le connaît et personne ne pourrait en dire du bien, les habitants ont toujours porté des jugements sur lui et sa famille et personne ne leur a jamais tendu la main. A son retour en ville, Grace ne va pas faire exception et immédiatement avoir des préjugés envers Jackson qui va bien lui rendre. Seulement alors qu’elle tente de se remettre de la trahison de son mari, Jackson va montrer une part de sa personnalité dont personne n’a idée et Grace va peu à peu se rendre compte qu’il faut parfois se faire sa propre idée sur les gens. On s’attache facilement à ce duo improbable.

Jackson est solitaire et se comporte comme un rustre, mais son histoire nous permet de comprendre ce qui l’a conduit à se comporter comme ça. Il a tout fait pour que Grace ne s’approche pas de lui, mais face à la persévérance de la jeune femme et tout simplement parce que leur relation était une évidence ils vont tous les deux s’apporter énormément. D’un côté, lui va permettre à Grace de s’émanciper et d’apprendre à se moquer du regard des autres et elle va montrer à Jackson que même si la solitude est un choix, on n’est jamais plus heureux que quand on est entouré par des êtres aimants. Leur passion pour la littérature va consolider ce lien qu’ils ont développé naturellement et ensemble ils vont affronter la tempête et prouver qu’il faut aller au-delà des apparences.

On aborde avec beaucoup de douceur des thèmes difficiles et j’ai été admirative du parcours de Grace qui a un vécu difficile. Au début j’étais un peu frustrée de la manière dont elle s’effaçait face aux autres et j’avais envie qu’elle ne se laisse pas faire face à la méchanceté, mais c’est un chemin long à parcourir et elle s’en est sortie à merveille, il lui aura fallu rencontrer Jackson pour apprendre à s’écouter. Après des débuts difficiles, on succombe facilement aux échanges pleins de mignonneries et qui était tout ce dont j’avais besoin. On a une très belle alchimie qui contribue à en vouloir toujours plus et on ne peut qu’être conscient de la qualité d’écriture.

New Romance

Regretting you | Colleen Hoover

Résumé :
La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu’elle.
Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu’elle.
Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu’elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la sœur de Morgan.
Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d’un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu’il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

Depuis quelques années, Colleen Hoover fait partie de mon palmarès des autrices à ne pas manquer. Je pense qu’on peut dire que je lui fais une confiance aveugle, puisque j’ai acheté et lu ce roman sans avoir connaissance de l’intrigue. Je pense que ce choix à contribuer à laisser l’effet de surprise et m’a permis de profiter pleinement du développement de l’histoire.

Regretting You c’est l’histoire d’une mère et sa fille. Morgan et Clara que tout oppose et qui vont devoir apprendre à vivre avec leur différence lorsqu’un drame survient. Au travers de chapitre en alternance les deux femmes vont apprendre à se reconstruire et tenter de s’en sortir. Honnêtement les événements m’ont pris par surprise et j’étais loin de m’attendre à quelque chose d’aussi bouleversant. Au fil des pages, la tristesse finit par déteindre sur la lecture et nous sommes témoins du déchirement d’une mère et sa fille.

Morgan, la mère était âgée de dix-sept ans lorsqu’elle a appris sa grossesse et tomber enceinte après le lycée a radicalement changé ses projets d’avenir. Aujourd’hui elle a trente-quatre ans et même si elle se satisfait de sa vie, elle n’est pas vraiment heureuse et se questionne sur son avenir. Le drame qui va survenir va tout remettre en cause et j’ai trouvé l’atmosphère pesante, elle est restée solide pour sa fille, prête à tout pour la protéger et elle souhaite plus que tout qu’elle ne reproduise pas ses propres erreurs. J’ai trouvé ses réactions admirables certes elle est perdue, mais elle garde le cap malgré le chagrin et la colère. A certain moment elle est dépassée par les réactions de sa fille, mais ça n’en reste pas moins une mère touchante et une battante.

Clara, la fille a seize ans, l’âge où on se rebelle contre ses parents et pourtant jusqu’à ce que sa vie change, elle n’avait jamais fait de vagues. Je pensais avoir plus d’empathie pour elle, mais même si j’étais émue par son histoire, ses choix m’ont parfois semblé égoïstes. Elle est habitée par une rage qui consume tout sur son passage et elle va faire souffrir les autres par besoin de vengeance et ça va rendre son personnage plus antipathique. Je sais qu’elle est jeune, mais ça montre un côté assez immature. Néanmoins je l’ai beaucoup apprécié quand elle est proche d’un certain garçon qui a tout du book boyfriend.

Les premiers chapitres sont intrigants, on se demande dans quelle direction on va et on découvre ces deux femmes dans leur normalité. Après quelques chapitres on reste bouche bée des révélations et j’ai enchainé les chapitres avec plaisir alternant entre deux héroïnes différentes, mais habitées par la même souffrance. Alors qu’on avance dans la vie de Clara, j’ai trouvé que pour Morgan c’était davantage un chemin psychologique et j’ai apprécié cette femme pleine de charme. On attend la confrontation et lorsqu’elle arrive malgré un vrai plaisir j’ai trouvé qu’elle se terminait trop rapidement et même si j’ai adoré cette lecture je suis restée sur ma faim. Néanmoins l’écriture de Colleen Hoover fait oublier les quelques défauts tant on prend du plaisir à la lire.

New Romance

Stairway to Heaven | Delinda Dane

ésumé :
Craquant en bad boy tatoué.
Irrésistible en papa modèle.
Il y a quelques années seulement, Tristan était un autre homme. Désabusé, indifférent au succès immense qu’il rencontrait en tant que tatoueur et curieux de toutes les addictions : drogues, alcool… femmes. mais c’est justement une femme qui a bouleversé sa vie. Enfin, une version miniature : Briar Rose, un mois, fruit d’une nuit furtive avec une inconnue, a été déposé e un matin sur le pas de sa porte, abandonné e par sa mère. Depuis, plus rien n’a jamais été pareil.
Aujourd’hui, Tristan ne vit et ne respire que pour sa fille, une adorable blondinette de quatre ans. Et s’il y a un sujet qu’il traite avec beaucoup de sérieux, c’est le choix de la personne qui prendra soin de son trésor lorsqu’il travaille au salon de tatouage.
Quand il reçoit Heaven Harper pour un entretien, il sait d’office qu’elle ne sera pas retenue pour le poste de baby-sitter. Elle est désordonnée, maladroite et, il faut bien l’admettre, beaucoup trop attirante. Très loin, donc, de l’image qu’il se faisait de sa future Mary Poppins !
Pourtant il doit bien prendre en compte l’attachement immédiat de Briar Rose pour cette étonnante jeune femme.
Alors, Tristan cède. Pour sa fille, il saura mettre de côté ses réticences… et son trouble.

Alerte à la lecture trop chouette !  Une histoire que j’ai apprécié lire et des personnages qu’on prend plaisir à rencontrer, sans oublier bien-sûre la découverte d’une nouvelle autrice. Je me suis empressé de commander la version papier pour garder un souvenir dans ma bibliothèque.

L’histoire n’a rien d’inédit et pourtant tous les éléments sont réunis pour que ça fonctionne. Nous faisons la connaissance du sulfureux Tristan qui malgré un succès grandissant peinant à s’en sortir, multipliant les excès et accumulant les femmes. C’est dans ce contexte que le jeune femme fait la connaissance de sa fille, qu’il a eu lors d’une brève aventure. Malgré ses quelques mois, ce petit être va bouleverser sa vie et complètement changer son mode de vie.

Des années plus tard, Briar Rose est son rayon de soleil et sa raison de vivre, alors lorsqu’il entreprend de lui trouver une nouvelle nounou, il va tout faire pour trouver la meilleure personne pour s’occuper de sa fille et son choix était loin de se porter sur Heaven qui n’a aucune des qualités qu’il juge nécessaire. Pourtant il est indéniable que du haut de ses six ans, sa fille a fait son choix.

Je crois qu’on peut déjà dire que le pitch d’un père célibataire à suffit à m’attirer dans les filets de cette histoire, et le petit bonus c’est sa passion pour son métier de tatoueur. Il faudrait être difficile pour ne pas apprécier ce papa poule qui a une forte personnalité et qui est prêt à tous les sacrifices pour sa fille. Ce qui le pousse à engager une femme qui va à l’encontre de toutes les règles qu’il s’était fixé, car sa fille s’est prise d’affection pour cette jeune femme et après un mauvais départ il va admettre qu’elle a la patience requise pour sa fille.

Heaven est une héroïne à laquelle on se prend rapidement de sympathique, elle a un caractère doux et une patience admirable qui va de pair avec sa personnalité et on ne peut qu’apprécier sa répartie. Elle a conscience qu’elle n’est qu’une employée, mais ne se laisse pas pour autant marcher sur les pieds et lorsque Tristan dépasse les bornes, elle se fait un plaisir de le remettre à sa place pour mon plus grand plaisir. L’alchimie va sauter aux yeux dès le départ et bien que les débuts soient difficile, leur amour pour Briar Rose va les rapprocher et leur permettre de développer une complicité.

Vous l’aurez compris je vous recommande chaudement cette lecture, c’est une romance doudou comme on aime en lire.

New Romance

Sex not Love | Vi Keeland

Résumé :
Natalia et Hunter sont d’accord sur une chose : ils ne souhaitent pas se lancer dans une relation sérieuse.

Natalia sort d’un relation qui a mis à mal sa confiance en la gent masculine : l’homme qui partageait sa vie est en prison pour escroquerie et lui a laissé sa fille adolescente à élever. Alors quand elle rencontre Hunter lors du mariage d’amis communs, elle admet volontiers qu’il lui plaît assez pour passer une nuit avec lui mais elle ne souhaite pas aller plus loin. Surtout qu’il vit en Californie alors qu’elle réside à New York.

Mais elle va de nouveau croiser Hunter qui doit passer quelques semaines dans sa ville et il semble toujours attiré par elle. Pourquoi ne pas entamer une relation simple, sexuelle, pour leur plaisir mutuel ?

Natalia cède à la tentation même si elle sait qu’elle prend le risque de s’attacher à un Hunter au charme irrésistible et plus mystérieux qu’elle ne le pensait.

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi

J’ai un petit faible pour les premières rencontres dans les romances de Vi Keeland, celle-ci ne fait pas exception à la règle puisque Natalia et Hunter se rencontrent dans des circonstances amusantes lors d’un mariage et on ne cesse de naviguer dans une atmosphère légère, malgré un passif qui l’est un peu moins et qui va encore une fois parvenir à toucher la corde sensible.

Les mariages c’est l’endroit parfait pour rencontrer de nouvelles personnes, sauf pour nos héros qui ont tous les deux en commun cette volonté de ne pas se lancer dans une relation. Natalia sort tout juste d’un divorce compliqué et bien que son attirance soit indéniable envers Hunter, elle sait pertinemment qu’il ne peut que lui attirer des problèmes. Alors que leurs chemins se séparent elle décide de lui laisser un faux numéro et contre toute attente ils vont de nouveau se croiser et Hunter va décider mettre à profit son début d’amitié avec la jeune femme pour lui proposer du sexe sans amour, ce qui semble répondre à ses réticences tout en succombant à l’alchimie sans crainte.

J’ai beaucoup apprécié la manière dont l’histoire est mise en place, on pourrait croire que dès le début les héros décident de devenir sex friend, mais la relation se met doucement en place et leur meilleurs amis étant mari et femme, ils vont garder des bons rapports en ayant toujours conscience qu’ils se reverront et leurs échanges sont bons enfants. Hunter ne va pas hésiter à user de ses atouts sans jamais dépasser les bornes et en écoutant toujours les réactions de Natalia . Ils vont développer à force de se côtoyer une belle amitié et on va progressivement comprendre qu’on va au delà de l’attirance et qu’il y a une alchimie qu’ils cherchent à repousser et en même temps qui les attire.

L’histoire secondaire est également très touchante et on comprends au fil des pages les raisons qui ont poussé les deux personnages à se barricader dans des relations superficielles. J’ai encore une fois un gros faible pour le personnage masculin qui est audacieux, séduisant, drôle et attentif, mettant lumière un personnage bien construit qui gagne à être connu. Des bribes de son passé nous sont données pièce par pièce comme un puzzle qui prend forme et rapidement on comprend que la fin va nous briser le cœur. On peut compter sur l’instant présent pour panser nos plaies à vif et Hunter parvient sans mal à apporter douceur et humour. Il ne m’en fallait pas plus pour succomber.

J’ai apprécié l’entêtement de Hunter, face aux tentatives de Natalia de le tenir à distance et ça nous plonge dans des scènes amusantes qui m’ont tiré quelques sourires. On jongle habilement entre l’émotion et la légèreté, ce qui m’a beaucoup plu. Après ce n’est pas forcément le roman de l’autrice qui m’aura le plus marqué, mais elle parvient toujours à me donner le sentiment d’être sur mon petit nuage et c’est une incontournable de ma bibliothèque.

New Romance

Tahoe, le collectionneur | Katy Evans (Manwhore #3)

Résumé :
Peut-on vraiment être amie avec le plus irrésistible des séducteurs ?
Tahoe Roth n’est pas le genre d’homme à avoir une nouvelle fille à son bras chaque semaine. Non, il préfère en avoir deux ou trois à la fois. Ce n’est même pas de sa faute : il peut à peine sortir sans qu’une horde d’admiratrices se jette sur lui, et il est si difficile de faire un choix…
Regina Wylde a bien compris la situation et c’est pour cette exacte raison qu’elle a décidé il y a quelques années que Tahoe serait son ami, rien de plus. Un ami troublant, dont les yeux bleus insondables la laissent encore parfois rêveuse…
Mais maintenant, tout va changer : elle a rencontré un homme et elle espère bien que cette toute nouvelle relation éloignera Tahoe de ses pensées pour toujours. C’est son plan, elle s’y tiendra. Si seulement Tahoe n’avait pas, depuis qu’il la sait en couple, cette petite lueur dans le regard… Une étincelle rageuse qui signifie  » Tu m’appartiens. « 

Je remercie les éditions Hugo New Way pour l’envoi de ce roman

La suite d’une série dont je n’ai le souvenir que le titre, en toute honnêteté j’ai débuté ce troisième opus comme s’il s’agissait d’une découverte, car c’était le flou concernant l’histoire. Je me suis posée en début de soirée pour début ce roman et j’étais déjà impatiente de retrouver les personnages à mon réveil, on peut dire que Katy Evans sait faire monter la tension sexuelle entre ces personnages et je dois avouer que j’ai passé une bonne partie du roman être frustrée le besoin de voir ces deux personnages succomber à la passion.

Pour celle qui ont une meilleure mémoire que moi nous retrouvons dans cette suite Tahoe Roth, le meilleur ami de Malcom Saint et Regina Wylde, la meilleure amie et colocataire de Rachel Livingston les personnages des précédents opus. Contre toute attente ces deux-là vont développer une amitié alors que tous les opposes. Tahoe est un séducteur qui n’a jamais caché son plaisir d’avoir une femme à chaque bras, chacune de ses apparitions attire les regards féminins et Regina malgré son attirance a bien compris qu’elle ne ferait jamais le poids, alors elle se satisfait d’une amitié ambigüe avec cet homme séduisant et va se laisser mener vers une relation plus stable et moins risquée.

Regina est une héroïne qui m’a beaucoup plus et ses pensées m’ont beaucoup touché, car il m’est parfois arrivé d’avoir les mêmes. Depuis le départ de Rachel, la jeune femme est partagée entre la joie de voir sa meilleure amie heureuse et le poids de la solitude. Ses deux meilleures amies sont heureuses en ménage et la jeune femme regarde le bonheur de celles-ci avec l’envie de pouvoir prétendre à la rencontre qui va tout changer. Lorsqu’elle rencontre Trent, sa présence est réconfortante et même si la passion n’est pas là, il a toutes les qualités pour être l’homme qui lui offrira la stabilité et malgré l’attirance qu’elle éprouve pour Tahoe, elle sait qu’il ne pourra jamais se consacrer qu’à une seule femme et elle ne se considère pas assez bien pour lui à tous points de vue.

L’absence de point de vue de Tahoe m’a frustrée car je n’arrive pas à cerner ses intentions et pourtant dans chacun de ses choix il a cherché à protéger Regina, lorsqu’elle était mal, il a toujours répondu présent et même s’il n’a jamais caché son goût pour les femmes, il a été un ami précieux pour la jeune femme. C’est d’ailleurs ses actes qui ont contribué à faire grimper la température, on assiste à un jeu de chat et de la souris torride, où les deux protagonistes luttent contre une force invisible et tous les deux c’est juste une évidence.

New Romance

Falling again | Morgane Moncomble

Résumé :
Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.
Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.
Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.
Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour.

Je dois dire que la découverte de cette romance m’a laissé curieuse envers les k-dramas, l’autrice a décidé de rendre hommage à ces séries coréennes qu’elle affectionne et bien que ce soit un univers qui m’est totalement inconnu, en toute honnêteté la définition qu’elle en fait correspond aux raisons qui me font apprécier les romances. Ici nous avons une histoire mignonne, bien que prévisible, mais la romance laisse rarement place à la surprise et je ne pense pas être la seule à être amoureuse des happys-ending. A vrai dire, l’histoire est douce et j’ai pris plaisir à découvrir les héros et les personnages secondaires qui gravitent autour d’eux et qui font penser à une grande famille.

Tout débute par une amitié d’enfant qui se promet l’amour, puis seize ans plus tard ces enfants sont devenus adultes et se retrouvent par le plus grand des hasards au sein de la même société, alors que Fleur est comblée de joie de retrouver son ami/amour d’enfance, Adam semble n’avoir aucun souvenir de la jeune femme, ce qui évidemment va poser beaucoup de questions.

Fleur a toujours voulu être écrivaine, mais un rêve ne paie pas les factures et la jeune femme voit ça comme un échec, ce qui nous montre immédiatement une héroïne en position de fragilité qui a perdu toute confiance en son travail, mais également se dévalorise et semble porter un énorme poids sur les épaules. Poussée par ses amies et colocataires, Fleur va accepter une opportunité professionnelle qui va la forcer à surmonter ses angoisses et contre toute attente, elle va se retrouver à devoir travailler avec Adam, son ami d’enfance. Les retrouvailles ne vont pas se passer comme elle l’imaginait et la jeune femme est partagée entre le bonheur et un sentiment plus profond qui nous fait comprendre qu’il s’est passé quelque chose qui les a séparé.

Adam est un surdoué qui excelle dans son travail, mais il est inapte socialement. Malgré les tentatives de rapprochement de ses collègues, il a toujours maintenu une distance entre lui et les autres, ce qui le plonge davantage dans sa solitude. L’arrivée de Fleur dans l’équipe va d’abord le contrarier et immédiatement il va être froid envers sa nouvelle collègue, malgré ses tentatives de rapprochement. Pourtant malgré cette aversion, il va ressentir une certaine attirance pour cette pétillante jeune femme qui semble se faire apprécier de tous et qui ne cesse de se trouver sur son chemin.

La romance est classique et il m’a manqué la petite étincelle qui fait la différence pour apprécier pleinement ma lecture, mais j’ai beaucoup aimé l’amitié qui unit Fleur, Dana et Eleanor. Une chouette histoire qui est encore une fois très bien écrite et c’est agréable de lire Morgane Moncomble.