New Romance

Maybe Now | Colleen Hoover (Maybe #2)

Résumé :
Ridge et Sydney ont trouvé l’amour, malgré tous les obstacles qui s’étaient dressés entre eux, dans Maybe Someday. Leur histoire, ainsi que celle de tous leurs amis, se poursuit maintenant. Ridge et Sydney sont profondément amoureux mais il reste des questions non résolues. Comment vivre tranquillement alors que Maggie, l’ex de Ridge est maintenant seule et doit faire face à ses graves problèmes de santé sans aucune aide ? Si Sydney s’en veut toujours d’avoir été la cause de la séparation de Ridge et Maggie, elle a du mal à accepter ce qui les lie encore. Quant à Maggie, elle a toujours été consciente que sa pathologie réduirait son espérance de vie mais doit-elle se refuser toute chance de bonheur ? Ridge et Sydney et Maggie continuent leur vie, ensemble ou de leur côté, au milieu de leurs amis, toujours aussi drôles et déjantés et dans une atmosphère musicale, celle du groupe de Ridge et son frère.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Sortie prévue le 4 juin 2020

Maybe Someday et Colleen Hoover ont marqué ma vie de lectrice au fer rouge, ce roman hors du commun m’a bouleversé par bien des aspects et la romance entre Ridge et Sydney a modifié à jamais ma perception de l’amour. L’annonce du projet Wattpad m’a d’abord troublé, mais quitter ces personnages avaient été tellement difficile qu’il était inconcevable de ne pas tenter l’expérience. Après plusieurs haut et bas concernant la traduction j’ai malheureusement dû me résoudre à abandonner cette lecture. Alors cette publication c’était l’occasion de replonger dans cette mer d’émotions. On ressent clairement une volonté de mettre en avant le personnage de Maggie, mais je me suis toujours demandé ce qui se passait après pour les personnages.

L’histoire reprend après le final de Maybe Someday ou nous plonge dans le quotidien de Ridge, Sydney, Warren, Bridgette et… Maggie. Bien que l’histoire se termine en happy-end, les événements du premier tome a laissé des traces chez chacun des personnages. A commencer par Ridge et Sydney qui vont enfin pouvoir laisser libre cours à leur désir si souvent réprimé, mais également à trouver un équilibre de couple avec le fantôme de Maggie et l’impossibilité évidente qu’elle puisse gérer sa maladie seule.

Maggie est resté un personnage très silencieux et je peux comprendre que Colleen Hoover ait voulu nous faire découvrir le personnage de Maggie. Entre sa maladie et la fin de sa relation avec Ridge on ne peut pas dire qu’elle est été gâtée, alors ce second tome ce fut l’occasion de la découvrir sous un nouveau jour et de lui offrir ma fin qu’elle mérite. A travers les yeux de ceux qui la connaisse bien ou moins bien nous allons découvrir et suivre le parcours de cette jeune femme à qui l’avenir réserve de bonnes surprises après la tempête de Maybe Someday.

Bridgette et Warren, restent fidèles à eux-mêmes, et apporte cette touche de folie qu’eux seuls sont capables. On a du mal à imaginer que des personnages si différents soient si complémentaires et cette amitié c’est ce qui fait leur force. Ce groupe d’ami offre une belle leçon de vie et les voir renforcer leur amitié m’a beaucoup touché. Pour certain ça peut sembler peu probable qu’une telle amitié existe, mais ça montre qu’il est important de profiter de la vie sans regarder en arrière et surtout sans regret.

Cette suite n’est pas indispensable à l’histoire, mais si comme moi vous avez du mal à quitter l’atmosphère de cette romance vous serez comblés par l’évolution du couple Ridge et Sydney qui n’a jamais été aussi bien assorti, bien évidemment vous rirez des trouvailles de Bridgette et Warren, mais surtout vous apprécierez découvrir Maggie. Une conclusion pleine d’espoir.

Mon avis sur Maybe Someday #1 ICI
Mon avis sur Maybe Not #1.5 ICI

New Romance

Eleanor & Grey | Brittainy C. Cherry

Résumé :
Eleanor et Greyson sauront – ils saisir leur seconde chance, et retrouver la force de s’aimer à nouveau ?
Eleanor et Greyson, opposés en tous points, se rencontrent au lycée, tombent amoureux, et deviennent uniques l’un pour l’autre, jusqu’à ce que la vie et son lot de malheurs les sépare alors qu’ils ont 17 et 18 ans.
Lorsque 10 ans plus tard, Eleanor accepte ce boulot de nounou dans les beaux quartiers, comment aurait- elle pu imaginer, qu’elle devrait s’occuper des enfants de Greyson, son amour de jeunesse ? Mais le garçon qu’elle avait connu par le passé, est devenu un homme – un homme froid, solitaire, détaché de tout.
Le sourire qui perçait parfois dans le regard tourmenté du garçon qui avait ravi son cœur de jeune fille, suffisait à convaincre Eleanor que ce garçon-là, valait la peine qu’on se batte pour le retrouver. Tout ce qu’espère Eleanor c’est d’avoir la chance de laisser une marque à son tour, sur l’âme de Greyson East, qui l’a marquée à jamais.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi

Une lecture qui ne laisse pas indifférent, dès les premiers chapitres nous savons que nous ressortions pas indemne. Brittainy C. Cherry est une autrice qui sait décrire à la perfection des émotions authentiques. On sait qu’on va souffrir, mais il est impensable de ne pas vouloir partager l’histoire d’Eleanor et Greyson, ils ont cette complicité assez inexplicable qui leur permet de surmonter les épreuves en se reposant sur l’autre.

Le roman se découpe en deux parties qui nous emporte dans un ascenseur émotionnel, la première est consacrée à la rencontre d’Eleanor et Greyson durant leur jeunesse. La seconde qui représente deux-tiers du roman est centrée sur leurs retrouvailles des années plus tard. J’ai tendance à être frustré des histoires de seconde chance, car il n’y a pas la naissance des premiers sentiments et ce roman permet d’allier les bases de l’histoire, avec une rencontre déterminante pour ces deux héros. Pouvoir opposer le passé et le présent, c’est l’occasion de découvrir l’évolution d’Eleanor et Greyson qui n’ont plus rien à voir avec les adolescents qu’ils étaient.

La force des romans de Brittainy C. Cherry c’est sa capacité à évoquer des thèmes sensibles avec justesse. Ces histoires n’ont rien d’abracadabrantesques tout ce qu’elle décrit peut arriver à n’importe qui et on peut ressentir la souffrance de nos héros comme s’ils étaient des amis. Eleanor est une héroïne solitaire et introvertie qui préfère une bonne lecture à une interaction sociale. Grey renvoi l’image du garçon populaire, sportif et apprécié de tous, en apparence il est l’exact opposé de la jeune femme. Pourtant si on va au-delà des apparences Grey va rapidement gagner des points avec sa générosité, et pour le coup il a gagné mon cœur quand il s’est trouvé son point commun avec Eleanor et qu’il lui a permis de s’évader le temps de quelques heures.

Dans la seconde partie les rôles sont inversés, Eleanor s’est reconstruite et malgré quelques cicatrices elle est épanouie grâce à son emploi de nounou. C’est une femme drôle, sarcastique et intelligence que nous retrouvons. A la fin son contrat, elle est recommandée auprès d’une nouvelle famille et lorsqu’elle rencontre son employeur elle a la surprise de retrouver Grey, qui n’a plus rien à voir avec l’adolescent ouvert qu’il était. Ce dernier est père de deux enfants et depuis le décès de sa femme il sombre peu à peu, faisant de lui un homme froid. L’arrivée d’Eleanor dans leur vie va se révéler être un vrai soutien pour la famille East. Les rôles vont s’inverser et cette fois-ci c’est la jeune femme qui va aider Grey à surmonter une épreuve et progressivement s’ouvrir.

En conclusion ce roman est très touchant et il fera verser quelques larmes à certain. On aborde avec délicatesse le deuil et ses conséquences sur la vie des personnages. Il est difficile de rester de marbre face à tant de souffrance et cette lecture laissera forcément une trace. J’ai apprécié découvrir l’alchimie entre les personnages pas forcément du point de vue romantique, mais ils sont complémentaires. Je vous recommande chaudement cette lecture qui saura remuer vos émotions pour en ressortir bouleversé.

New Romance

Combust | K. Bromberg (Everyday Heroes #2)

Résumé :
« Quand un soldat du feu embrase tout sur son passage « 
Jusqu’où le pompier Grady Malone fera-t-il grimper la température ?

La compositrice de chansons, Dylan McCoy s’est brûlée les ailes. À cause de son petit ami qu’elle a trouvé au lit … avec une autre.

Son agent l’oblige à continuer à collaborer avec lui jusqu’à ce qu’ils aient finalisé les chansons de son nouvel album et à tenir leur rupture sous silence. De retour à Sunnyville, elle rencontre son nouveau coloc, Grady, et ne dirait pas non à une aventure-pansement pour se remettre de sa déception amoureuse. Elle résiste pourtant et refuse de se laisser enflammer par Grady Malone, un pompier sexy, charismatique et sans complexe. Un homme qui porte à la fois ses propres cicatrices – sur son dos, celles de la culpabilité du survivant, dans son âme,– et la peur dans son cœur.

Mais alors qu’un visiteur imprévu met à l’épreuve leur statut de colocataires, leur indéniable attirance va t-elle s’évaporer ? Ou prendront-ils le risque de jouer avec le feu ?

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

Un deuxième opus qui parvient à détrôner mon ressenti du premier tome, tant par ses thèmes forts que par le portrait de ces deux héros. Je ne vous cache pas qu’en terminant cette lecture, les pompiers sont devenus mon nouveau passe-temps ; cette lecture n’a fait qu’alimenter mon imagination déjà fertile. Il faut dire que le parallèle entre le métier de pompier et le sexe n’a cessé d’être alimenté, je pourrais moi aussi participer aux nombreuses expressions qui me viennent lorsque j’évoque Grady Malone et le feu qu’il provoque.

L’histoire de Grant et d’Emmy m’avait déjà beaucoup touché, mais bien que les deux récits soient incomparables celui de Grady et Dylan a eu un écho différent chez moi, car bien qu’il soit indéniable que les deux thèmes sont bouleversants quand on se sent directement concerné le ressenti n’est évidemment pas le même. Comme dans beaucoup d’histoire d’amour celle-ci commence par une rupture douloureuse, après avoir surpris son petit-ami avec une autre, Dylan éprouve le besoin de changer d’air et sur les conseils de son frère, elle se décide à accepter d’être la colocataire de Grady Malone, le temps de pouvoir écrire de nouvelles chansons. Dès leur rencontre elle est émerveillée par cet homme magnifique qui semble sûr de lui et qui fait forte impression auprès des femmes. Au fil des jours, la vérité prend forme sous les yeux de la jeune femme et les souffrances qu’ils ont endurées.

Chaque fois K. Bromberg vise juste avec ses sujets percutants, jusqu’ici je n’ai jamais été déçue et comme je le disais plus haut toutes mes lectures que j’ai pu découvrir abordent des thèmes bouleversants, mais parfois comme c’est le cas ici je fais le parallèle avec mes propres sentiments et l’impact n’est pas le même. On a dosage parfait entre le drame, l’amour et l’humour, le tout sublimé par des personnages authentiques qui donnent l’impression de nous inclure dans leur vie et depuis ma rencontre avec la famille Malone, j’aimerais pouvoir faire partie de ce clan soudé qui a traversé des épreuves, mais ils s’en sortent progressivement grâce à l’Amour. Grady et Dylan ont tous les deux des blessures psychologiques et physiques qui ont contribué à fragiliser la confiance de nos héros et lorsqu’ils vont être confronter aux craintes de l’autre, ils vont se pousser l’un et l’autre pour s’en sortir.

Encore une fois les émotions sont parfaitement retranscrites et on s’immerge complètement dans l’histoire jusqu’à la dernière ligne. J’ai beaucoup apprécié la vulnérabilité des deux personnages et un jeu de séduction va s’instaurer entre les personnages qui ne sont pas prêts à avouer leur attirance et laissent la tension sexuelle s’amplifier. Contribuant également à accentuer la frustration du lecteur qui attend le moment où les personnages vont céder à leur pulsion et quand ce moment arrive c’est la combustion et c’est chaud bouillant !

Un deuxième tome que j’ai particulièrement apprécié et qui n’a fait que renforcer mon amour pour la famille Malone, tout est réuni pour ne pas ressortir indemne de cette lecture et bien évidemment quand le dernier chapitre tome, on aimerait pouvoir prolonger l’aventure. Je n’ai qu’une hâte découvrir le dernier de la fratrie, savourer chaque ligne de son histoire et en même temps, je redoute l’heure des adieux.

Mon avis sur Cuffed #1 ICI
New Romance

Cuffed | K. Bromberg (Everyday Heroes #1)

Résumé :
Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon. Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.
Je remercie les Éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Lorsque l’une de mes autrices favorite sort un nouveau roman, je n’éprouve aucune hésitation avant que cette histoire devienne l’objet de ma convoitise. Il faut dire que j’étais impatiente de pouvoir découvrir les nouveaux personnages de cette saga et comme à son habitude K. Bromberg aborde un thème qui ne va pas épargner nos héros. Tous les ingrédients étaient réunis pour être touchée par le parcours de ces deux âmes.

Il y a 20 ans Grant et Emmy étaient inséparables, mais un drame va les conduire à être brutalement. Aujourd’hui Grant Malone est devenu agent de police et lors d’une patrouille, il tombe par hasard sur celle qu’il n’est jamais parvenu à oublier. La petite fille timide a laissé la place  à une jeune femme pleine de vie qui semble profiter de chaque instant. Pourtant malgré la joie qu’il éprouve à l’idée de retrouver son amour d’enfance Emmy érige des barrières, car Grant est le seul à connaître son passé trouble et la jeune femme n’est pas prête à replonger dans la période la plus douloureuse de sa vie. C’est sans compter sur la force de persuasion de notre héros.

Je ne devrais pas être étonnée, mais chaque fois c’est la même surprise lorsque je fais la connaissance des personnages principaux de K. Bromberg. Ma première rencontre avec Grant Malone m’a fait forte impression et j’ai été séduite par ces traits de caractère. A commencer par sa volonté à suivre les traces de son père dans la police, et la passion avec laquelle il exerce ce métier. Il renvoie une image d’homme solide, fort, qui représente l’autorité et en même temps il dégage une forte humanité qui le pousse à s’impliquer dans les affaires. Il est caractérisé comme souffrant du complexe du héros, alors lorsqu’il revoie son amie d’enfance cela va raviver de nombreux souvenirs et plus particulièrement ce qu’il considère comme son plus gros échec : protéger Emmy.

Emerson n’a plus rien à voir avec la jeune fille qu’elle était il y a vingt ans, aujourd’hui elle est une femme forte et indépendante qui partage sa vie entre ses amis et sa passion pour son travail. Bien qu’elle soit de retour dans sa ville natale, la jeune femme ne s’était pas préparer à se trouver face à Grant, alors que ce dernier est ravie de pouvoir retrouver son amie d’enfance, Emerson n’éprouve pas le même bonheur et la jeune femme ne tarde pas à décamper. Ce caractère fuyant va lui coller à la peau pendant une bonne partie du roman, malgré l’insistance de Grant et l’attirance évidente qu’elle éprouve pour lui. Pour la jeune femme il n’est pas concevable de replonger dans les souvenirs et Grant représente tout ce qu’elle tente désespéramment d’oublier et qui l’empêche d’avancer.

J’ai beaucoup apprécié le court format des chapitres qui m’a finalement poussé à tourner les pages et à en vouloir toujours plus. C’est amplifier par la naissance d’une romance éprouvante, et plus particulièrement grâce au charisme de Grant qui va user de tous ses charmes pour convaincre celle qui a une place importante dans son cœur. Face à la fragilité émotionnelle d’Emerson, la romance va se mettre en place doucement et Grant va redoubler d’inventivité pour attendrir la jeune femme et regagner sa confiance. Et à l’image de notre héros il va falloir garder son calme face aux réactions de notre héroïne, parfois frustrantes, mais qui ont contribué au développement de la romance. Un premier opus riche en émotions qui introduit un nouvel univers qu’il me tarde de découvrir, les frères Malone ont déjà toute mon attention. En bref, une belle romance émouvante.

New Romance

Love and Other Words | Christina Lauren

Résumé :
Macy, interne en pédiatrie, prépare son mariage avec un homme plus âgé qu’elle, aisé financièrement, tout en gardant ses distances. Lorsqu’elle tombe sur Elliot – son premier et unique amour – la vie parfaite qu’elle avait construite commence à se craqueler.
Jadis, Elliot était tout pour Macy. Son ami studieux et maladroit s’était transformé en l’homme auquel elle ouvrirait son cœur après le décès de sa mère… avant qu’il ne le brise le soir-même où il lui déclarait son amour.
Dix ans après leur rupture, le hasard réunit deux amours de jeunesse séparés pour de mystérieuses raisons.
Combien de temps faudra-t-il aux deux héros pour découvrir ce qui a provoqué leur rupture ?
Ce qui a mal tourné ?
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Sortie prévue le 14 novembre 2019

Je viens tout juste de terminer cette lecture et en toute honnêteté j’ai passé ma journée plongée dans cette lecture avec des questions plein la tête. Indéniablement la plume est toujours aussi addictive et la romance bien que différente se révèle intéressante. Pourtant, j’ai du mal à rassembler mes émotions pour retranscrire mon ressenti, sans surprise la romance est centrale à l’histoire et bien que les personnages soient éperdument amoureux l’un de l’autre, nous sommes contraints de les voir garder cette distance frustrante à cause d’un secret qu’il me tardait de découvrir. Seulement avec cette attente j’ai trouvé que ça provoquait quelques longueurs et j’aurais préféré que les révélations se fassent plus rapidement pour laisser agir la magie déjà bien présente. Et il est impossible de ne pas succomber à leur amour des mots et de la littérature.

Les histoires de seconde chance bien souvent ça passe ou ça casse, j’ai tendance à être frustrée lorsque je n’ai pas assisté à la fameuse première rencontre, alors il y a une sorte de compromis dans cette histoire puisqu’on suit les personnages entre le passé et le présent. A mon sens ça m’a permis de créer un vrai lien avec Macy et Elliot, on apprend à découvrir les deux amis, année après année et les voit affronter ensemble les épreuves. Après dix années sans le moindre contact, les retrouvailles vont s’avérer maladroites et au delà du malaise évident qui en serait presque risible si on ne ressentait pas la détresse de notre héroïne, cela met en avant un secret.

Macy et Elliot ne se sont pas vu depuis dix ans et le destin va les mettre sur le chemin l’un de l’autre au détour d’un café. Malgré les années les mécanismes sont toujours là et c’est comme si, ils ne s’étaient jamais quittés, faisant remonter les bons moments comme les mauvais, plongeant Macy dans un profond désarroi. Jusqu’ici la jeune femme avait trouvé un équilibre entre son travail d’interne et Sean son fiancé, tout ce qu’il y a satisfaisant aux yeux de Macy, mais revoir Elliot après toutes ces années va la replonger dans son passé, la forçant à analyser la vie dont elle rêvait et celle qu’elle a désormais. Contribuant également à augmenter le questionnement des lecteurs.

Lorsque les révélations commencent à se révéler j’ai un instant pensé que c’était d’une simplicité déconcertante, et c’était sans compter sur le talent des deux auteures qui parviennent à retourner la situation en abordant un large choix de thèmes tous plus touchants les uns que les autres. Les personnages ne pourront pas vous laisser indifférents, que ce soit la sensibilité de leurs premiers échanges, ou la fragilité du présent, c’est le genre de relation comme on en vit rarement dans une vie, celle où deux âmes-sœurs se rencontrent. Bien que l’histoire soit simple, on a une vraie complexité dans le caractère des personnages ce qui va les rapprocher. Un roman qui se lit d’une seule traite, grâce à une plume entraînante qui attise la curiosité des lecteurs.

New Romance

Nos âmes tourmentées | Morgane Moncomble

Résumé :
Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaieté de cœur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.

Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible.

Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.
Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ?

Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

Je n’avais pas prévu de lire ce roman tout de suite et puis comme tout être humain, plus tu vois quelque chose et plus la convoitise est attisée donc sur un coup de tête je me suis fait un petit plaisir. Je ne crois pas avoir chroniqué mes précédentes lectures, mais j’ai déjà les autres romans de Morgane Moncomble et bien que je n’avais rien à reprocher à l’histoire ou à la plume, la romance ne m’avait pas transportée. Ce nouveau roman a fait beaucoup parlé de lui et même si j’ai conscience que l’auteure à une grosse communauté de fans, pour beaucoup ce roman était le meilleur de l’auteure donc moi aussi j’avais envie de me lancer et je dois avouer que je rejoins l’avis général. On a une vraie prise de risque et la romance est plus sombre et c’est ce qui rend cette lecture si entraînante.

Quand j’ai découvert le prologue un sentiment de panique pour les personnages m’a traversée, j’ai éprouvé de la crainte face aux épreuves qu’ils allaient pouvoir traverser en 476 pages. D’ailleurs ne vous fiez pas à la brique, la lecture est très fluide et personnellement je l’ai lu en pratiquement 24h. On n’attend malheureusement pas le seuil du coup de cœur, mais franchement ça s’est joué à quelques émotions, car l’histoire est complètement géniale, le passé des personnages a de quoi vous briser le cœur et les thèmes abordés sont très forts.

Suite au décès de sa mère, Azalea Green est contrainte de revenir à Charleston, sa ville natale pour régler la succession. Malgré la distance qu’elle a tentée de mettre des années plus tôt, la jeune femme replonge immédiatement dans ses sombres souvenirs. Déterminée à expédier le plus rapidement possible la vente de la maison, elle va devoir faire face à son passé et aux gens qu’elle a laissés derrière elle. Lorsqu’elle fait la connaissance de son voisin Eden, elle sent immédiatement qu’il pourrait être un danger pour son équilibre, de son côté il voit plus loin que ses sourires et est prêt à tout comprendre qui est réellement Azalea Green.

Je suis admirative de Azalea, cette superbe jeune femme a vécu une adolescence difficile et partir était le moyen de se sauver. Ce retour à Charleston va être une épreuve difficile pour elle, car tous les souvenirs vont affluer et elle n’avait jamais affronté ce passé qui l’a tant fait souffrir. C’est impossible de rester indifférent à la souffrance de cette héroïne qui a tout fait pour s’en sortir, mais qui comme toute personne peut atteindre son point de rupture. Sa rencontre avec Eden va la sortir de sa zone de confort et même si c’est minime, elle va progressivement s’ouvrir. Et cette rencontre c’est une bouffée d’air frais pour le lecteur qui la voit enfin pouvoir compter sur quelqu’un, elle qui a toujours ou presque été seule, va avoir un soutien de taille prêt à tout pour elle.

Parlons-en de ce sublime spécimen masculin qu’est Eden. Mesdames et Messieurs ayez le cœur bien accroché, parce que ce personnage est le voisin idéal : Attentionné, drôle, protecteur et têtu, on rêve toute de rencontrer un homme qui n’écoute pas les rumeurs pour se faire sa propre opinion et qui est prêt à tout pour ceux qu’il aime. Bien qu’il ait également ses propres problèmes, il va être un soutien inconditionnel pour Azalea et sa manière de se rapprocher d’elle m’a vraiment touché. Car même si, j’ai beaucoup parlé des thèmes et émotions des personnages, la romance est également magnifique et les voir tomber amoureux l’un de l’autre ça m’a ému, car je me suis dit qu’il s’était trouvé malgré les épreuves et qu’ensemble ils seraient plus forts.

J’ai apprécié les citations féministes en début de chapitre et l’engagement d’Azalea pour la cause féminine, même si je ne connais pas personnellement Morgane Moncomble, à travers les réseaux sociaux ont voit que ça lui tient à cœur alors j’ai trouvé important qu’on en parle, même si ça devrait être une évidence. Quand on voit l’âge de l’auteure, on réalise que la maturité n’a pas d’âge et elle parvient à faire passer des messages importants et mettre en lumière des thèmes avec beaucoup de réalisme. Un livre à découvrir !