Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire | Joanna Bolouri

Résumé :

À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à des centaines de kilomètres de sa famille trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui fait beaucoup trop de bruit la nuit… Mais qu’importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l’inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Le temps des questions indiscrètes et des moqueries est enfin derrière elle ! Mais quand elle s’aperçoit que Robert lui ment depuis le début, Emily décide de rompre. Et maintenant, comment affronter sa famille pendant les fêtes ? Elle fait alors appel au fêtard d’à côté…
Je remercie les éditions Milady pour cet envoi

Jusqu’ici, je ne me suis jamais faite de PAL de saisons, mais pour ce roman impossible de ne pas le lire en plein mois de décembre et ressentir la magie de Noël. J’ai attendu quelques jours avant de le sortir de ma PAL histoire d’être accordé à l’ouverture du calendrier de l’avant. Quelle belle surprise, c’était le premier roman que je lisais de Joanna Bolouri et c’est une comédie romantique comme je les aime : drôle, tendre et craquante.

Je réalise que je lis souvent des romans avec des personnages proches de ma tranche d’âge et pour le coup c’est la première fois qu’une héroïne dépasse la trentaine, ce n’est pas dénuée de sens car comme beaucoup je m’identifie à des héroïnes qui ont des points communs avec moi et contre toute attente, même si l’âge à une place importante dans cette histoire, ce n’est pas dérangeant  puisque à l’origine de quelques situations cocasses.

Après plusieurs années de célibat, Emily est confrontée depuis plusieurs années à l’insistance de sa famille pour connaître l’évolution de sa vie sentimentale, cette année elle file le parfait amour avec Robert et elle espère bien venir accompagner au traditionnel Noël familial. Lorsqu’elle annonce la nouvelle à sa famille, elle ne peut échapper aux questions toutes plus intrusives les unes que les autres, mais cette année les choses sont différentes, elle pourra affronter sa famille sans devoir justifier sa solitude. Seulement, la situation se complique lorsque quelques jours avant leur départ elle apprend la vérité sur Robert et décide de rompre. Emily se retrouve face à un choix difficile : avouer la vérité ou s’arranger pour sauver les apparences. Contre toute attente, elle décide de faire appel à Evan son voisin insupportable qui lui pourrit la vie avec ses nuits agitées.

Bien évidemment vous vous doutez que la situation va réserver quelques scènes drôles, mais en même temps l’alchimie n’est pas loin donc parfois la tension crépite. J’aime beaucoup la manière dont on découvre les rapports houleux des deux voisins, ce n’est pas vraiment qu’il se déteste, mais Evan est une source de stress dans la vie d’Emily et le manque de sommeil va la pousser à se venger d’une manière assez amusante. Il s’avère qu’Evan va se révéler être un soutien inattendu et malgré qu’il ne soit pas ami, il va accepter d’aider Emily. Durant ces quatre jours, ils vont se découvrir de manière plus approfondi. C’est une chick-lit charmante, avec une famille touchante et des personnages attachants qui vont nous ouvrir la porte de leur maison le temps d’un réveillon (très alcoolisé).

Je suis assez surprise de la place qu’occupe la romance, souvent dans ce type de roman on la place en second plan et bien que l’héroïne profite de ce retour aux sources pour réévaluer sa vie de presque quarantenaire après une énième séparation, elle trouve une alchimie inattendue auprès de son insupportable invité. Et du côté d’Evan, la magie opère à merveille, tant pour son physique avantageux que pour sa personnalité, qui allie humour, romantisme et insouciance. Une fois les préjugés mis de côté, la relation va évoluer tout en douceur, un temps bloqué par la différence d’âge, mais surmonté par la naissance d’une réelle complicité et ils vont pouvoir compter l’un sur l’autre. La fin un peu précipitée a fait retomber mon excitation, mais c’est une très belle romance de Noël.

Publicités

Qui a embrassé le père Noël ?! | Louisa Méonis

Résumé :

Cher père Noël, cette année, je voudrais : un homme.

 

Cette fois-ci, c’en est trop ! Gwenlan veut bien faire un effort, mais il devrait y avoir des limites à la torture quand même. C’est une chose qu’Étienne, son ex-mari, l’ait quittée il y a deux ans pour se mettre en couple avec son collègue et meilleur ami, mais voilà qu’elle doit maintenant assister à leur mariage qui aura lieu… la veille de Noël ! Autant dire qu’elle se serait volontiers passée de ce cadeau. D’autant plus que, pour faire bonne figure, Gwenlan va devoir trouver quelqu’un pour l’accompagner et, même si elle a cédé à la pression de son entourage en s’inscrivant sur un site de rencontres, c’est loin, très loin d’être gagné. Mais tout n’est pas encore perdu : peut-être que le père Noël pensera à elle cette année ?

Une histoire à mettre entre toutes les mains, la bonne humeur est contagieuse et la romance attendrissante. Une lecture parfaite pour se détendre et mon seul regret c’est que l’histoire soit si courte.

Gwenlan est une maman comblée d’amour par ses trois enfants et eux seul arrive à lui insuffler du bonheur depuis que son mari est parti avec son associé et meilleur ami il y a deux ans. Contrainte de s’adapter à une nouvelle vie qui la coupe de sa famille un week-end sur deux, elle se voit confrontée à l’une des épreuves les plus difficiles de sa vie, puisque son ex-mari Étienne a décidé de se remarier et pour souder leur famille il souhaiterait qu’elle soit présente pour cet heureux évènement pour afficher son soutien et cela annonce une veille de Noël particulière.

Malgré une intrigue pas spécialement amusante, Louisa Méonis réussit à traiter un sujet difficile avec beaucoup d’humour. On retrouve les codes qui jusqu’ici m’ont toujours séduit dans ses romances, une héroïne un peu pommée mais attachante, une famille envahissante qui sort du lot et bien évidemment un humour associé à une romance adorable. Poussée par ses collègues et sa mère, elle va tenter de remonter en selle et rencontrer un homme via un site internet et pourquoi pas être l’heureux élu à son bras, mais rien ne va se passer comme prévu.

J’ai beaucoup aimé la manière dont est amenée la relation, Gwen est dans une phase complexe de sa vie et il est difficile de faire le deuil de dix ans de mariage avec un homme qu’on idolâtrait. Sans compter que renoncer à ses enfants de manière provisoire renforce le sentiment de solitude de notre héroïne et bien que la situation ne soit pas plaisante, on est dans une optique de détente et certaines scènes prêtent à sourire. De même qu’on s’attache à des personnages qu’on aurait dû détester et c’est justement cette bienveillance qui rend ce roman plaisant. Un style fluide, un récit un peu loufoque qui est la signature de l’auteure et dans tout ça la romance n’est pas en reste.

C’est beaucoup trop court et ça s’en ressent parfois dans l’évolution du récit, mais c’est liée au format et n’empêche pas d’être embarquée. Je suis ravie de m’être laissée porter par l’histoire.

Tout en haut de ma liste | Emily Blaine

Résumé :

Découvrez la nouvelle romance d’Emily Blaine et (re)tombez amoureux de Noël ! 

Six destinées, trois rencontres, des kilos de neige et des montagnes d’amour : découvrez le nouveau roman choral d’Emily Blaine !

Jefferson est paumé. Depuis qu’il a arrêté ses études, il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie. Au point d’accepter de participer à cette étude sociologique bizarre que lui propose sa sœur. Mais, quand il rencontre Alana, le deuxième cobaye, il comprend qu’il ne sera plus jamais perdu.
Olivia est coincée. Pour attirer l’attention de celui qu’elle aime depuis le lycée, elle s’est enterrée sous les mensonges. Désormais, elle doit présenter à ses parents son petit ami imaginaire, Callum. Callum existe… sauf que Callum est juste un ami. Un ami sympa au point de jouer le rôle d’un fiancé ?
Mason étouffe. Malgré sa célébrité, il se sent plus seul que jamais et ne sait plus qui il est vraiment. Alors, quand il découvre une petite annonce qui propose de retaper un vieux chalet en échange du gîte et du couvert, il fonce. Son hôtesse Stella aura bien le temps de se rendre compte qu’il a légèrement surestimé ses compétences en bricolage…

Je remercie les éditions Harlequin et NetGalley France pour la lecture de ce roman

Ce roman marque le début de ma période préférée, nous ne sommes qu’en novembre et pourtant j’ai adoré pouvoir me plonger dans une histoire de Noël. Incontournable des romans d’Emily Blaine, c’est toujours avec le sourire que je referme ses romans et malgré le format un peu court, on passe un moment excellent en compagnie.

Olivia a rencontré celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie à l’âge de 7 ans et pendant toute sa scolarité elle a bavé les yeux grands ouverts sur ce garçon qui ne semblait pas la remarquer. Bien des années plus tard, il se souvient d’elle et c’est par l’intermédiaire d’un mensonge innocent que la jeune femme va se retrouver à devoir présenter son petit ami imaginaire, Callum. Sauf que Callum est loin d’être imaginaire et celui qu’elle considère comme un simple voisin et ami, va se montrer sous un nouveau jour, plein de charme, séduisant et c’est le genre de situation où l’humour et l’amour vont se mélanger pour nous offrir des scènes drôles, gênante et romantique.

Jefferson a arrêté ses études pour trouver sa voie et il est un peu perdu lorsqu’il réfléchit à son avenir. Afin d’aider sa sœur, il accepte de participer un projet sociologique d’abord réticent face à cette étude, il va avoir un coup de foudre pour le deuxième cobaye Alana. Une simple rencontre va changer la vie de ces deux personnes qui n’expliquent pas eux-même ce besoin d’apprendre à se connaître et l’alchimie va être palpable pour le lecteur, qui en tant que spectateur apprécie la manière dont ces deux héros vont se laisser guider par leurs émotions.

Mason est une star. Au sommet de sa carrière il ressent pourtant une oppression lorsqu’il pense à tous ceux qui l’entourent. Une belle villa, un métier de rêve et des personnes qui gravitent sans arrêt autour de lui, allant jusqu’à l’étouffer. Alors qu’il envisage de s’éloigner quelque temps de la médiatisation, il tombe sur une annonce étonnante. Lui qui n’a jamais été un manuel, il va se retrouver embauché pour retaper un vieux chalet en échange d’une chambre. Sur place il est accueilli par la pétillante Stella et comme moi vous allez succomber à son caractère à la fois distant et touchant. Malgré les barrières, elle va se laisser approcher tout en douceur.

A travers l’histoire de trois couples, nous allons découvrir que les réponses se trouvent parfois dans l’amour. Au départ j’étais un peu déboussolé par l’idée de suivre plusieurs héros et jusqu’ici j’avais toujours des préférences envers certains personnages. Pour le coup, on passe un moment absolument adorable dans ces trois histoires et c’est vraiment la lecture idéale pour se mettre dans l’ambiance des fêtes. Il se dégage toujours quelque chose de particulier à Noël et voir l’amour naître à une période aussi belle, ça me donne le sourire. C’est un avant-goût des fêtes et j’ai adoré retrouver la plume d’Emily Blaine. J’ai aimé me sentir proche de ces personnages, l’ambiance des fêtes laisse toujours un sentiment de bien-être et ces trois petites romances sont drôles, touchantes et la magie opère. Après ça vous n’aurez qu’une envie, préparer un chocolat chaud, regarder la neige tomber et bien évidemment faire votre liste au père-noël. Une lecture doudou qui remplit ses promesses.

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi | Juliette Bonte

mon-ex-sa-copine-mon-faux-mec-et-moiTrès-bonLa petite romance feeling good, qui fait du bien au moral et qui tombe à pique à l’approche des fêtes. Je n’aurais pas pu mieux choisir ma lecture et je tiens à remercier NetGalley et Harlequin pour ce roman terriblement drôle et pétillant. J’ai tendance à être assez méfiance avec les romances HQN, car il m’arrive de ne pas toujours accrocher au style, de certaines plumes francophones, j’ai d’abord été attirée par sa couverture toute mignonne qui semblait être de circonstance à l’approche des fêtes et j’ai terminé d’être convaincu en voyant l’enthousiasme de nos chers blogueurs littéraires.

Chloé Martin est loin d’être l’employée du mois, dans son agence de voyages où elle travaille. Elle a la réputation d’être incompétente et ses éternels retards ne font rien pour arranger son image, contre toute attente son patron lui offre une opportunité inattendue, un séjour professionnel dans un chalet en Savoie, d’abord méfiance, elle y voit l’occasion de montrer ce dont elle est capable, mais c’est également le début des ennuis, hôtel miteux, combinaison loin d’être séduisante, une pratique du ski un peu douteuse et surtout la pire chose au monde, son ex en plein séjour romantique avec sa fiancée, accessoirement canon et celle avec qui il l’a trompée. Face à l’horreur de la situation, elle pourrait rester caché pendant tout son séjour et tenter d’oublier le fiasco de ce séjour, mais un coup du destin va pousser l’homme le plus énervant qu’il soit à se faire passer mon son petit ami.

Chloé est une héroïne comme je les aime et c’est également une catastrophe ambulante. J’ai rarement vu une femme qui a autant la poisse et c’est terrible à dire, mais ses périples m’auront valu quelques sourires, c’est difficile de croire qu’une personne si petite puisse être si malchanceuse. Même si bien souvent, elle est la seule responsable de la situation dans laquelle elle se place et pourtant, elle est consciente d’accumuler les emmerdes, mais ça ne l’empêche pas d’être une personne drôle, rafraîchissante et parfois un peu hystérique sur les bords. A commencé par sa rencontre avec Nick, loin de se laisser faire, elle va pourtant un peu se ridiculiser comme dans beaucoup de situations impliquant le jeune homme. Pourtant sous ses airs moqueurs, le jeune homme va la sublimer lorsqu’elle sera à son bras. Il va jouer à merveille son rôle de petit ami parfait et la tirer d’une situation embarrassante d’une manière assez chevaleresque. Je dois dire que sa manière de chuchoter à l’oreille de Chloé m’aurait presque donné des frissons et les joutes verbales sont savoureuses pour mon côté romantique.

J’ai aimé que l’auteur n’en fasse pas trop dans les catastrophes, certes les situations prêtes à sourire mais elle dose à merveille le moment pour que l’histoire reste plausible et drôle. Je n’avais aucune attente et c’est probablement ce qui a rendu ce moment délicieux, la fin est un peu rocambolesque, mais c’est ce qui donne son charme au récit. J’ai découvert une auteure avec un style addictif et une romance toute mignonne avec une petite dose de malice. En fait c’est principalement les retombées des nombreuses poisses de l’héroïne qui rythme le récit et en bonus, un sexy personnage masculin qui en fera rêver plus d’une. C’est frais, léger, idéal pour accompagner la période de Noël.

Lucie

La danse hésitante des flocons de neige | Sarah Morgan (Les frères O’Neil #1)

 ImpressionBon

Je suis faible. Je n’ai pas d’autre mot pour qualifier cet achat pas du tout prévu au programme. Les sorties littéraires étaient relativement calmes et les copines m’ont influencée, je l’avoue. Nous ne sommes pas vraiment à la bonne période de l’année pour ce genre de lecture, mais j’en entendais tellement de bien que je me suis dit que ça me ferait patienter jusqu’aux prochaines sorties qui me faisaient de l’œil. Jusqu’ici aucun problème, seulement quand on n’a un autre roman dans la tête, c’est fatal. C’est un peu ce qui s’est passée avec cette lecture, j’ai beaucoup aimé, mais ce n’était pas le roman que je voulais et du coup, je n’ai pas été aussi touchée que je l’aurais souhaitée et ça m’embête.

Kayla Green est une accro au boulot, sa vie se résume à son travail et elle donne tout ce qu’elle a dans sa passion. Tel un robot, rien ne peut la détourner de son boulot, pourtant même si elle souhaite le cacher, la seule chose qui la perturbe c’est Noël. Cette période lui évoque de mauvais souvenirs, bien souvent elle s’enferme dans son bureau et s’éloigne le plus possible de tout ce qui renvoie à cette fête. Cette année les choses vont être un peu différentes, son travail va l’amener à travailler pour une entreprise familiale dans le Vermont. Son dirigeant Jackson O’Neil va lui proposer de venir passer 1 semaine dans sa station de ski, afin de mieux connaître son activité. Un chalet isolé, la neige et personne à plusieurs mètres à la ronde tous les éléments semblaient réuni pour fuir Noël.

Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que la famille de Jackson serait aussi présente durant ce séjour et voir cette complicité entre le Clan O’Neil va raviver de douloureux souvenir. Alors qu’elle pensait pouvoir avoir du répit et oublier son passé, elle va se confronter à ce qu’elle a toujours craint et grâce au charme de notre charmant Jackson, la jeune femme froide et distante, va progressivement laisser la place à quelqu’un de plus épanouie qui a beaucoup plus de cœur qu’elle ne l’imagine et cette période terrible va s’avérer difficile, mais pas insurmontable pour la jeune femme.

Je comprends ce que tout le monde a trouvé à ce roman, l’histoire est vraiment mignonne et le lire à la période de Noël, enroulé dans un plaid semble idéale. Le problème c’est que je n’étais pas dans le bon état d’esprit et que je voulais tellement le finir pour pouvoir commencer un autre roman, que j’ai probablement gâché le potentiel de cette histoire. Kayla est vraiment une héroïne attachante et on se met facilement à sa place, on apprend à comprendre le rejet de Noël et l’empathie est immédiate malgré sa froideur en société. Je regrette un peu que les choses se passent si rapidement, tout se déroule sur quelques jours et j’ai trouvé ça trop court pour qu’elle se dévoile complètement. Mais j’admets que le charme Jackson y est pour beaucoup, difficile de succomber à un personnage aussi adorable et qui fait son possible pour protéger Kayla.

Une romance toute mignonne qui réchauffe les cœurs pendant l’hiver et une famille soudée qui nous réserve de bonnes surprises. Je ne vous cache pas que j’ai lu la fin en diagonale, Confess m’attendait et je n’avais pas la patience de laisser de côté arriver à cinquante pages de la fin. Me tapez pas les copines, ça peut pas marcher à tous les coups et je suis sûre qu’au bon moment ce roman, m’aurait beaucoup séduite. En attendant, j’ai passé un bon moment, même si la fin était un peu longue. A tout ceux qui n’aiment pas Noël, ce roman ne dégouline pas de mièvrerie et pour une fois il donne la parole à ceux qui ne supporte pas cette fête.

Signature Lucie