Romance

Cap de séduire pour Noël ? | Mily Black

Résumé :
Si elle veut préserver son coeur, elle devra le battre au jeu des sentiments.
Léopoldine savait déjà que sa colocataire était du genre imprévisible. Mais elle ne s’attendait certainement pas à ce que celle-ci ait invité Samuel, son nouveau voisin, et Yann, l’ami de ce dernier, sans même la prévenir. Si elle n’est pas du genre à baisser la garde facilement, elle se souvient encore des frissons qui ont parcouru son corps lorsqu’elle a aperçu Samuel la première fois. De prime abord, cet homme aux longs cheveux blonds et à la carrure imposante lui a semblé très intimidant… et surtout beaucoup trop séduisant. Tout à fait le style de mecs dont elle a appris à se méfier… Alors elle comptait bien tenir celui-ci à distance. Mais c’était sans compter sa chère colocataire, qui vient de leur proposer une idée « brillante » : se lancer une liste de vingt-quatre défis jusqu’à Noël. De toute évidence, la stratégie « éviter le voisin » n’est plus une option…

Au moment où j’écris cette chronique nous serons le 24 décembre demain, donc je pense qu’on peut officiellement clôturer ma pile à lire de saison et cette petite lecture, sera très certainement ma dernière romance de Noël de l’année. J’ai beaucoup aimé les chapitres sous forme de Calendrier de l’Avant et ça l’aurait presque donné envie de lire un chapitre par jour pour l’originalité.

Samuel est un personnage au physique imposant, tout chez lui peut paraître intimidant : sa carrure, sa barbe fournie qui lui donne des airs d’ours, et sa grosse voix qui impose le respect. Lorsque Léopoldine le rencontre, elle est intimidée et Samuel va immédiatement être intrigué par cette jeune femme qui semble vouloir disparaître dans le décor. Afin de percer le mystère qui entoure sa voisine, le viking va tenter de mettre en avant sa gentillesse et sa tendresse, mais la tâche va s’avérer être compliquée.

J’ai beaucoup aimé la narration d’un point de vue totalement masculin et ça permet d’attiser la curiosité sur l’histoire de Léopoldine, qui au fil des jours en dévoile un peu plus sur sa personnalité. Bien qu’il soit d’abord réticent à se lancer dans ce calendrier de l’avant sous forme de défi, l’attirance qu’il éprouve pour Léopoldine va le pousser à revenir chaque soir. Malgré un côté un peu rustre on prend plaisir à le voir devenir aussi doux qu’un agneau lorsqu’il côtoie Léopoldine . Il va s’avérer être surprenant toujours à l’écoute du moindre signe d’inconfort de la jeune femme et il va beaucoup se questionner sur les raisons de sa méfiance. La curiosité est à son comble et on ne peut qu’élaborer des théories et savourer l’ouverture de Léopoldine comme une victoire.

L’idée des 24 défis est originale et bien que la romance soit au centre de l’intrigue, l’amitié qui unit notre quatuor est également très belle. Que ce soit la complicité entre Samuel et Yann, ou la tendresse entre Léopoldine et Carine. Tous les quatre vont être témoin du jeu de séduction qui va naître entre Léopoldine et Samuel, bien que notre héroïne ne soit pas forcément consciente de l’effet qu’elle produit, elle va nous offrir une belle évolution et dévoiler une belle personnalité. La romance est touchante et on ne peut qu’être attendri.

Encore une fois Mily Black parvient à insuffler une dose de bonheur dans sa lecture et à défaut d’avoir pu vivre les aventures de nos héros covid oblige)ça donnera des idées pour quand ces activités seront de nouveaux possibles. Une chouette romance de Noël que je vous recommande. Bon par contre, je suis un peu déçue de mon bilan de Noël avec seulement trois livres lus, mais ces trois romances ont contribué à la magie de Noël et tout ce qu’on attend quand on ouvre une lecture de Noël l’atmosphère et la romance doudou.

Romance

Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël | Valentine Stergann

Résumé :
Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.
À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils.
Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ?

Je poursuis mon immersion dans l’ambiance de Noël en piochant une petite romance bien sympathique qui m’a donné l’impression de voyager. J’ai repéré ce roman dès sa sortie, mais ce n’est qu’en apprenant que son autrice avait publié Si belle, Sybille que j’ai craqué. J’avais déjà très envie de découvrir l’histoire, mais je voulais surtout savoir si la plume de l’autrice me plaisait autant dans un roman moins jeunesse. Ce qui rapproche ces deux romans, c’est qu’on aborde des thèmes de société que je trouve important d’évoquer en littérature.

Irène notre héroïne est à un tournant de sa vie et elle se pose beaucoup de questions sur ses envies, son avenir et ses besoins. Alors lorsque une vieille amie de sa défunte grand-mère lui lègue une maison en Angleterre, elle y voit une opportunité de changer d’air et de se redécouvrir en tant que femme. Soudainement vivre cette aventure devient vitale pour Irène et c’est comme ça qu’elle s’envole en solo pour Charleston pour vivre cette nouvelle vie.

Sur place elle va faire la connaissance d’une partie des habitants de cette petite communauté, à commencer par Jacob son voisin qui va s’avérer être un complice attachant et immédiatement une relation de confiance va naître entre eux, il lui permettra parfois de se reposer que quelqu’un et d’apporter des conseils à Irène. Et elle va en avoir besoin, car dès qu’elle fait la connaissance de son autre voisin, celui-ci n’hésite pas à lui claquer la porte au nez.

Les personnages principaux et secondaires sont assez complémentaires, chacun apporte sa pierre à cette histoire et les sentiments qu’ils développent, bien que différents sont tout aussi touchants. D’un côté un à une belle histoire d’amitié et une complicité qui vous fera sourire et de l’autre, une héroïne qui manie habituellement le dressage d’ours mal léchés. Irène c’est le rayon de soleil de cette histoire et pourtant son parcours m’a attristé, elle est dans un moment clés de sa vie et ce voyage va lui apporter la remise en question dont elle avait besoin. Malgré les doutes, elle va habilement se redécouvrir en tant que femme et fera tout pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.

Rodolphe son voisin, va s’avérer être d’une incroyable impolitesse et ses interactions aux débuts auraient mérité quelques baffes. Rapidement nous en apprenons plus sur son histoire et bien qu’il reste un personnage difficile à cerner, j’étais curieuse de découvrir son histoire. Et malgré son côté un peu rustre, chaque bribe d’informations nous pousse à être attendri par son parcours, et on est à la fois fière de lui quand il remonte doucement la pente, et triste pour lui quand il a des bas. Sa rencontre avec Irène va changer sa vie et elle va insuffler le grain de folie qui lui manquait et grâce à cette relation naissante, il va progressivement laisser sa voisine rentrer dans sa vie, mon seul regret c’est la rapidité, je m’attendais à voir notre ours, plus difficile à amadouer.

Néanmoins ça n’enlève rien à l’histoire qui est vraiment sympathique et qui m’a vraiment fait passer un bon moment. C’est typiquement le genre d’histoire que j’espérais lire en cette période de Noël et la plume de l’autrice a encore une fois parfaitement atteint son objectif. Imaginez un plaid tout doux, un chocolat chaud bien gourmand et une romance de Noël que demandez de plus ?

Romance

N’oublie pas les chocolats ! | Tamara Balliana

Résumé :
Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?
Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

Si vous me suivez depuis quelques années vous savez sans doute que la période de Noël est le seul moment où j’ai une pile à lire de saison et j’ai trouvé que cette année les romances de Noël se démarquait particulièrement notamment chez les Éditions Hugo Roman qui n’était pas habitué à nous proposer ce type de lecture. Ce roman est sorti début octobre, mais je trouvais qu’il était encore un peu tôt pour déjà plonger dans cette ambiance si particulière et à force de le voir sur les réseaux sociaux, il n’a pas été difficile de l’ajouter dans mon panier.

Devi n’a pas grandi bercé par la magie de Noël et aujourd’hui c’est une période qu’elle déteste particulièrement. Comme chaque année elle attend que cette période se termine, seulement lorsqu’elle perd son travail le seul secteur qui embauche à l’approche des fêtes est un magasin de jouets dans son village natal d’Alsace. Passé l’ironie de la situation, Devi se résigne à postuler et tombe littéralement dans le pays du Père-Noël : costume de lutins pour les employés, parents dans le rush de Noël et patron en adoration devant les fêtes de Noël. 

Lorsque Gabriel fait la connaissance de Devi, il est dérouté par son honnêteté et en même temps charmé par sa spontanéité. Sur un malentendu il embauché la candidate qui lui semble la plus motivée et va rapidement découvrir que la réserve de la jeune femme, cache en réalité une aversion pour les fêtes de Noël. Lui étant passionné par cette période au point de porter des pulls moches de Noël et de décorer son magasin et sa maison comme l’antre du Père-Noël, il va se fixer l’objectif de lui faire apprécier la magie des fêtes de Noël. Et puis il ne peut pas passer à côté du petit quelque chose qu’il ressent quand elle est à proximité de lui et si vous voulez mon avis on aimerait toute rencontrer un Gabriel, il a toutes les qualités requises pour charmer ses lecteurs et puis son attitude de manière générale est appréciable, il a un côté malicieux, il est travailleur et je l’ai trouvé très à l’écoute face aux incertitudes de Devi

Devi est une héroïne solitaire qui aime son petit confort et qui a parfois du mal à sociabiliser avec les autres. Ce nouveau travail bien que provisoire est un défi pour se faire apprécier par ses collègues et sur les conseils de sa meilleure amie, elle va s’ouvrir à sa manière en partageant sa passion pour la création de chocolat et en distribuant des bouchées d’amour à son entourage qui vont tous succomber. Autre particularité qui m’a beaucoup plu, c’est sa passion pour les émissions de tueurs en série qui ne font qu’alimenter imagination et ça vaudra quelques réflexions amusantes et j’ai trouvé que ça la rendait attachante.

La romance entre les deux Devi et Gabriel est douce et mignonne, et on la savoure comme un chocolat. On est dans une histoire légère, tout en abordant quelques thèmes importants le tout dans une atmosphère qui respire Noël. Tous les ingrédients sont réunis pour apprécier cette lecture, tant du côté des personnages, que part son histoire légère et sans prise de tête. 

Romance

Christmas Actually | Joanna Bolouri

Résumé :
Et si l’amour de votre vie était la petite amie de votre meilleur ami ?
Quelques jours avant les fêtes de fin d’année, Nick perd son prestigieux emploi dans un cabinet d’avocats et se voit contraint d’accepter un travail de Père Noël. Il rencontre alors Alfie, un adorable petit garçon de cinq ans, qui souhaite pour Noël que sa mère, Sarah, soit de nouveau heureuse et cesse de pleurer son mari disparu trois ans auparavant. Attendri, Nick décide d’organiser un rendez-vous entre Sarah et son meilleur ami qui est célibataire, Matt. Mais alors que Sarah et Alfie prennent une place de plus en plus importante dans la vie de Nick, celui-ci se rend vite compte que le bonheur naissant de Sarah et de Matt pourrait bien lui briser le cœur…
Je remercie les éditions Hauteville pour l’envoi de ce roman

J’ai eu le coup de foudre pour cette superbe couverture et je peux vous dire que l’histoire est tout autant mignonne. J’avais déjà découvert et apprécié un autre roman de Joanna Bolouri, mais celui-ci m’a séduite du début à la fin. Après on ne va pas se mentir, j’étais un peu effrayée de découvrir cette histoire lorsque j’ai lu la quatrième de couverture, mais l’histoire est tellement bien construite et douce qu’on ne peut que passer un moment doudou.

Il faut savoir que la narration est exclusivement masculine et cette particularité m’a vraiment charmé car Nick est un personnage touchant. L’histoire débute par un licenciement et cela porte un coup au moral de notre héros, car malgré plusieurs tentatives il n’arrive pas à se sortir de cette phase de chômage malgré une expérience professionnelle d’avocat et un CV qu’il n’a rien à envier. Afin de subvenir à ses besoins, il va accepter un emploi de Père-Noël dans un grand centre commercial et ça ne va pas arranger son état d’esprit quant à ses compétences. C’est dans ces circonstances qu’il fait la connaissance de l’adorable Alfie un enfant de 4 ans qui souhaite que pour Noël sa maman soit de nouveau heureuse. Il organise alors un rendez-vous entre Sarah, la maman et Matt son meilleur ami, sans réaliser qu’il fait peut-être une erreur.

C’est totalement le genre de comédie romantique qu’on imagine découvrir en téléfilm de Noël. Nick est un héros qu’on prend plaisir à découvrir, et c’est appréciable de voir que les hommes aussi traversent des phases de doutes et de remises en question. C’est un homme vraiment incroyable tant d’un point de vue amical qu’humain. Il a cette aisance avec Alfie qui est très séduisant et son amitié avec Matt est vraiment belle. Je ne m’attendais pas à autant de bagages émotionnels et les deux hommes ont vécu beaucoup de choses ensemble et ils ont toujours été là l’un pour l’autre et ils m’ont fait beaucoup rire.

Et puis il y a Sarah, la belle et douce jeune femme qui a perdu son mari il y a quelques années et qui recommence doucement à vivre. Ne vous attendez pas à une histoire d’infidélité ou d’homme qui trahit son meilleur ami, car on est loin de prendre cette direction. C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui vont développer une belle complicité et qui vont nous faire passer d’agréablement moment, sans jamais dépasser la limite de l’acceptable. Nick est un homme avec des valeurs et même lorsqu’il prend conscience de son attirance pour Sarah, il ne va jamais rien tenter et se contenter de savourer l’instant présent.

Et que dire de l’adorable Alfie, c’est un personnage attendrissant qui va développer une belle amitié avec Nick et qui veut simplement voir sa maman sourire de nouveau à la vie. J’ai vraiment beaucoup aimé ce petit bonhomme. En bref, vous l’aurez compris je vous recommande chaudement cette lecture si vous avez un PAL de Noël ou non, car c’est du bonheur à l’état pur.

Romance Contemporaine

Tu fais quoi pour Noël ? Je t’évite | Juliette Bonte

Résumé :
Encore plus près de son ennemi »… manquait plus que ça !

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Je remercie les éditions Harelquin et NetGalley pour l’envoi numérique

J’avais découvert Juliette Bonte dans une romance de Noël et je gardais un très bon souvenir de Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, alors en cette période où les films de Noël reviennent sur nos écrans, les chocolats chauds réchauffent nos week-ends c’était la période idéale pour me replonger dans une romance de Noël.

Depuis plusieurs mois Savannah a rencontré l’homme de sa vie en la personne de James, alors étant inséparable de sa meilleure amie Charlie il était impensable de ne pas passer ses soirées du vendredi soir avec la jeune femme. Le groupe d’amis du jeune homme semble soudé et le courant passe plutôt bien avec la jeune femme, sauf avec Blade. Charlie déteste Blade et le jeune homme ne supporte pas Charlie depuis leur première rencontre. Sous le regard de leurs amis, les noms d’oiseaux volent et ils divertissent régulièrement la bande avec leurs échanges. Seulement, quand un projet de vacances de Noël est évoqué, Charlie tente de faire marche arrière, car si elle déteste Blade, elle a Noël en aversion. Et si Blade l’apprend, il va faire de son séjour un enfer.

Charlie et Blade sont plutôt divertissants, n’hésitant pas à redoubler d’ingéniosité pour pourrir la vie de l’autre et c’est ces échanges qui rendent le récit savoureux, mais bien évidemment le reste du groupe n’est pas en reste, progressivement nous apprenons à connaître les six amis qui ont chacun des bagages assez chargés et bien que Charlie ne se pense pas intégrée, elle va faire la connaissance d’une vraie famille. Et la jeune femme en a bien besoin, toujours fragilisé par les blessures de son enfance et j’ai admirative de son amitié avec Savannah. Les deux jeunes femmes ont su trouver une belle amitié malgré un environnement difficile et pour son amie Charlie est prête à tout. Cette fragilité est perçue par la jeune femme comme une faiblesse, alors elle ne laisse personne atteindre sa carapace. Seulement être en contact de Blade fait ressortir toutes ses insécurités.

Le décor de Noël est parfait pour démarrer la saison des romances de Noël, j’ai pris un malin plaisir à découvrir les crasses de nos héros et les dialogues m’ont beaucoup fait rire. Tout est réuni pour passer un bon moment, dans une atmosphère où la magie de Noël pourrait faire des miracles sur nos héros. En résumé, je n’aurais pas pu trouver meilleure première lecture pour la saison que ce soit pour la romance, ou tout simplement pour le message que cette famille d’amis véhicule. Toujours aussi fan de la plume de Juliette Bonte.

New Romance

La magie de l’hiver | Carrie Elks (The Shakespeare sisters #3)

Résumé :

Kitty Shakespeare, étudiante en cinéma, est fermement décidée à tirer profit de son nouvel emploi de jeune fille au pair au service de Jonas, sept ans, fils de l’éminent producteur Everett Klein. Certes, ce n’est pas la carrière qu’elle espérait poursuivre en quittant Londres pour L.A., mais comme les entretiens d’embauche la paralysent, c’est sa dernière chance d’impressionner un personnage influent d’Hollywood. Si elle s’occupe bien de son fils, il se penchera sûrement sur son travail. C’est sans compter sur Adam, l’irrésistible frère de Everett. Car entre eux, ce n’est pas vraiment le coup de foudre.
Adam Klein a beau être séduisant, il est également grincheux et grossier, et il n’est guère disposé à se remettre en question pour une baby-sitter. Pas après les épreuves qu’il traverse depuis un an. Tout ce qu’il veut, c’est s’isoler dans son chalet, à l’écart de son frère qui a détruit sa vie. Si seulement il parvenait à ignorer Kitty qui fait tambouriner son coeur…
A la veille de Noël, Kitty et Adam réalisent que le grand amour n’est jamais simple. Mais le chemin qui mène à un happy end n’est-il pas semé d’embûches ?
Je remercie les éditions New Romance pour l’envoi de ce roman

Un troisième opus très attendu malgré la saison hivernale qui m’emballait un peu moins à cette saison de l’année, mais finalement comme à chaque fois la période de Noël est généralement propice aux belles histoires d’amour. Bien que j’aie beaucoup apprécié l’histoire et la naissance de la romance, ces deux héros ne sont pas mes préférés, mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. Il a une forme de huis clos entre les héros qui accentue l’alchimie et fait monter la tension, c’est à la fois hot et mignon.

Kitty est la benjamine de la fratrie Shakespeare, passionnée de cinéma elle a décidé de s’expatrier aux États-Unis et plus particulièrement à Los Angeles, où elle étudie le cinéma. Afin de valider son année, elle doit trouver un stage mais malgré qu’elle soit l’une des meilleures de sa promotion sa timidité lors des entretiens est parfois un frein. Contre toute attente elle décroche un entretien chez Klein Production, mais son entretien ne va pas se passer comme elle l’espérait et sa demande de stage va se terminer en entretien d’embauche pour être jeune fille au pair auprès de Jonas fils du célèbre producteur Everett Klein. D’abord réticence, la jeune femme va finalement accepter en espérant faire bonne impression et trouver un stage à l’issue de cette expérience.

Sur place les choses ne vont pas vraiment se passer comme elle l’espérait, et dès son arrivée elle fait la connaissance du taciturne Adam, qui renvoi l’image d’un homme borné, grincheux et grossier, et ce n’est pas une pimbêche de Los Angeles qui va lui apprendre la vie. Car depuis un homme, il traverse une épreuve difficile et bien que les fêtes approchent, il a bien l’intention de rester éloigné de son frère qui a détruit sa vie. Seulement c’est sans compter sur la présence de Jonas, en totale admiration devant son oncle et qu’Adam, aime plus que tout. Il va découvrir que l’image qu’il se fait de Kitty est faussée, et bien que leur relation n’ait pas démarré sur le bon pied, nos héros vont découvrir qu’ils ont bien plus en commune qu’il l’imaginait et laisser leurs cœurs les guider.

Kitty est une héroïne absolument adorable, qu’on prend plaisir à découvrir, au fil des pages le portrait d’une jeune femme d’une incroyable gentillesse et d’un dévouement sans failles pour ses proches va se dessiner. Sa rencontre avec Jonas va accentuer sa douceur, car immédiatement elle se prend d’affection pour ce petit bonhomme et un lien fort se créer entre eux. Grâce à la simplicité de cette héroïne, il n’est pas difficile de s’identifier à la jeune femme, bien qu’elle n’hésite pas à s’affirmer, elle a également une fragilité qu’elle n’hésite pas à mettre avant, qui rend son personnage encore plus authentique. Sans oublier, la fraîcheur des échanges avec ses sœurs qui m’ont fait chaud au cœur et lorsque la jeune femme évoque sa maman, mon attachement s’est renforcé.

Bien que j’aie apprécié ma lecture, je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour totalement succomber à l’histoire. Noël est la seule période de l’année où l’apprécie lire une PAL de saison. A Noël tout est différent, l’ambiance n’a rien à voir et mon état d’esprit est complètement différent. Lire cette histoire avec le soleil qui éblouit est assez particulier et pour le coup, la magie de Noël n’a pas totalement pris. Néanmoins, cette romance hivernale réunit tous les éléments pour toucher les lecteurs, sans compter que comme les tomes précédents, la plume de l’auteure est fluide et on se laisse facilement porter vers la fin, sans jamais perdre le sourire.

Mon avis sur Les Promesses de l’été #1 ICI
Mon avis sur A la grâce de l’automne #2 ICI