Tu fais quoi pour Noël ? Je t’évite | Juliette Bonte

Résumé :
Encore plus près de son ennemi »… manquait plus que ça !

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Je remercie les éditions Harelquin et NetGalley pour l’envoi numérique

J’avais découvert Juliette Bonte dans une romance de Noël et je gardais un très bon souvenir de Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, alors en cette période où les films de Noël reviennent sur nos écrans, les chocolats chauds réchauffent nos week-ends c’était la période idéale pour me replonger dans une romance de Noël.

Depuis plusieurs mois Savannah a rencontré l’homme de sa vie en la personne de James, alors étant inséparable de sa meilleure amie Charlie il était impensable de ne pas passer ses soirées du vendredi soir avec la jeune femme. Le groupe d’amis du jeune homme semble soudé et le courant passe plutôt bien avec la jeune femme, sauf avec Blade. Charlie déteste Blade et le jeune homme ne supporte pas Charlie depuis leur première rencontre. Sous le regard de leurs amis, les noms d’oiseaux volent et ils divertissent régulièrement la bande avec leurs échanges. Seulement, quand un projet de vacances de Noël est évoqué, Charlie tente de faire marche arrière, car si elle déteste Blade, elle a Noël en aversion. Et si Blade l’apprend, il va faire de son séjour un enfer.

Charlie et Blade sont plutôt divertissants, n’hésitant pas à redoubler d’ingéniosité pour pourrir la vie de l’autre et c’est ces échanges qui rendent le récit savoureux, mais bien évidemment le reste du groupe n’est pas en reste, progressivement nous apprenons à connaître les six amis qui ont chacun des bagages assez chargés et bien que Charlie ne se pense pas intégrée, elle va faire la connaissance d’une vraie famille. Et la jeune femme en a bien besoin, toujours fragilisé par les blessures de son enfance et j’ai admirative de son amitié avec Savannah. Les deux jeunes femmes ont su trouver une belle amitié malgré un environnement difficile et pour son amie Charlie est prête à tout. Cette fragilité est perçue par la jeune femme comme une faiblesse, alors elle ne laisse personne atteindre sa carapace. Seulement être en contact de Blade fait ressortir toutes ses insécurités.

Le décor de Noël est parfait pour démarrer la saison des romances de Noël, j’ai pris un malin plaisir à découvrir les crasses de nos héros et les dialogues m’ont beaucoup fait rire. Tout est réuni pour passer un bon moment, dans une atmosphère où la magie de Noël pourrait faire des miracles sur nos héros. En résumé, je n’aurais pas pu trouver meilleure première lecture pour la saison que ce soit pour la romance, ou tout simplement pour le message que cette famille d’amis véhicule. Toujours aussi fan de la plume de Juliette Bonte.

La magie de l’hiver | Carrie Elks (The Shakespeare sisters #3)

Résumé :

Kitty Shakespeare, étudiante en cinéma, est fermement décidée à tirer profit de son nouvel emploi de jeune fille au pair au service de Jonas, sept ans, fils de l’éminent producteur Everett Klein. Certes, ce n’est pas la carrière qu’elle espérait poursuivre en quittant Londres pour L.A., mais comme les entretiens d’embauche la paralysent, c’est sa dernière chance d’impressionner un personnage influent d’Hollywood. Si elle s’occupe bien de son fils, il se penchera sûrement sur son travail. C’est sans compter sur Adam, l’irrésistible frère de Everett. Car entre eux, ce n’est pas vraiment le coup de foudre.
Adam Klein a beau être séduisant, il est également grincheux et grossier, et il n’est guère disposé à se remettre en question pour une baby-sitter. Pas après les épreuves qu’il traverse depuis un an. Tout ce qu’il veut, c’est s’isoler dans son chalet, à l’écart de son frère qui a détruit sa vie. Si seulement il parvenait à ignorer Kitty qui fait tambouriner son coeur…
A la veille de Noël, Kitty et Adam réalisent que le grand amour n’est jamais simple. Mais le chemin qui mène à un happy end n’est-il pas semé d’embûches ?
Je remercie les éditions New Romance pour l’envoi de ce roman

Un troisième opus très attendu malgré la saison hivernale qui m’emballait un peu moins à cette saison de l’année, mais finalement comme à chaque fois la période de Noël est généralement propice aux belles histoires d’amour. Bien que j’aie beaucoup apprécié l’histoire et la naissance de la romance, ces deux héros ne sont pas mes préférés, mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. Il a une forme de huis clos entre les héros qui accentue l’alchimie et fait monter la tension, c’est à la fois hot et mignon.

Kitty est la benjamine de la fratrie Shakespeare, passionnée de cinéma elle a décidé de s’expatrier aux États-Unis et plus particulièrement à Los Angeles, où elle étudie le cinéma. Afin de valider son année, elle doit trouver un stage mais malgré qu’elle soit l’une des meilleures de sa promotion sa timidité lors des entretiens est parfois un frein. Contre toute attente elle décroche un entretien chez Klein Production, mais son entretien ne va pas se passer comme elle l’espérait et sa demande de stage va se terminer en entretien d’embauche pour être jeune fille au pair auprès de Jonas fils du célèbre producteur Everett Klein. D’abord réticence, la jeune femme va finalement accepter en espérant faire bonne impression et trouver un stage à l’issue de cette expérience.

Sur place les choses ne vont pas vraiment se passer comme elle l’espérait, et dès son arrivée elle fait la connaissance du taciturne Adam, qui renvoi l’image d’un homme borné, grincheux et grossier, et ce n’est pas une pimbêche de Los Angeles qui va lui apprendre la vie. Car depuis un homme, il traverse une épreuve difficile et bien que les fêtes approchent, il a bien l’intention de rester éloigné de son frère qui a détruit sa vie. Seulement c’est sans compter sur la présence de Jonas, en totale admiration devant son oncle et qu’Adam, aime plus que tout. Il va découvrir que l’image qu’il se fait de Kitty est faussée, et bien que leur relation n’ait pas démarré sur le bon pied, nos héros vont découvrir qu’ils ont bien plus en commune qu’il l’imaginait et laisser leurs cœurs les guider.

Kitty est une héroïne absolument adorable, qu’on prend plaisir à découvrir, au fil des pages le portrait d’une jeune femme d’une incroyable gentillesse et d’un dévouement sans failles pour ses proches va se dessiner. Sa rencontre avec Jonas va accentuer sa douceur, car immédiatement elle se prend d’affection pour ce petit bonhomme et un lien fort se créer entre eux. Grâce à la simplicité de cette héroïne, il n’est pas difficile de s’identifier à la jeune femme, bien qu’elle n’hésite pas à s’affirmer, elle a également une fragilité qu’elle n’hésite pas à mettre avant, qui rend son personnage encore plus authentique. Sans oublier, la fraîcheur des échanges avec ses sœurs qui m’ont fait chaud au cœur et lorsque la jeune femme évoque sa maman, mon attachement s’est renforcé.

Bien que j’aie apprécié ma lecture, je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour totalement succomber à l’histoire. Noël est la seule période de l’année où l’apprécie lire une PAL de saison. A Noël tout est différent, l’ambiance n’a rien à voir et mon état d’esprit est complètement différent. Lire cette histoire avec le soleil qui éblouit est assez particulier et pour le coup, la magie de Noël n’a pas totalement pris. Néanmoins, cette romance hivernale réunit tous les éléments pour toucher les lecteurs, sans compter que comme les tomes précédents, la plume de l’auteure est fluide et on se laisse facilement porter vers la fin, sans jamais perdre le sourire.

Mon avis sur Les Promesses de l’été #1 ICI
Mon avis sur A la grâce de l’automne #2 ICI

Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire | Joanna Bolouri

Résumé :

À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à des centaines de kilomètres de sa famille trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui fait beaucoup trop de bruit la nuit… Mais qu’importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l’inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Le temps des questions indiscrètes et des moqueries est enfin derrière elle ! Mais quand elle s’aperçoit que Robert lui ment depuis le début, Emily décide de rompre. Et maintenant, comment affronter sa famille pendant les fêtes ? Elle fait alors appel au fêtard d’à côté…
Je remercie les éditions Milady pour cet envoi

Jusqu’ici, je ne me suis jamais faite de PAL de saisons, mais pour ce roman impossible de ne pas le lire en plein mois de décembre et ressentir la magie de Noël. J’ai attendu quelques jours avant de le sortir de ma PAL histoire d’être accordé à l’ouverture du calendrier de l’avant. Quelle belle surprise, c’était le premier roman que je lisais de Joanna Bolouri et c’est une comédie romantique comme je les aime : drôle, tendre et craquante.

Je réalise que je lis souvent des romans avec des personnages proches de ma tranche d’âge et pour le coup c’est la première fois qu’une héroïne dépasse la trentaine, ce n’est pas dénuée de sens car comme beaucoup je m’identifie à des héroïnes qui ont des points communs avec moi et contre toute attente, même si l’âge à une place importante dans cette histoire, ce n’est pas dérangeant  puisque à l’origine de quelques situations cocasses.

Après plusieurs années de célibat, Emily est confrontée depuis plusieurs années à l’insistance de sa famille pour connaître l’évolution de sa vie sentimentale, cette année elle file le parfait amour avec Robert et elle espère bien venir accompagner au traditionnel Noël familial. Lorsqu’elle annonce la nouvelle à sa famille, elle ne peut échapper aux questions toutes plus intrusives les unes que les autres, mais cette année les choses sont différentes, elle pourra affronter sa famille sans devoir justifier sa solitude. Seulement, la situation se complique lorsque quelques jours avant leur départ elle apprend la vérité sur Robert et décide de rompre. Emily se retrouve face à un choix difficile : avouer la vérité ou s’arranger pour sauver les apparences. Contre toute attente, elle décide de faire appel à Evan son voisin insupportable qui lui pourrit la vie avec ses nuits agitées.

Bien évidemment vous vous doutez que la situation va réserver quelques scènes drôles, mais en même temps l’alchimie n’est pas loin donc parfois la tension crépite. J’aime beaucoup la manière dont on découvre les rapports houleux des deux voisins, ce n’est pas vraiment qu’il se déteste, mais Evan est une source de stress dans la vie d’Emily et le manque de sommeil va la pousser à se venger d’une manière assez amusante. Il s’avère qu’Evan va se révéler être un soutien inattendu et malgré qu’il ne soit pas ami, il va accepter d’aider Emily. Durant ces quatre jours, ils vont se découvrir de manière plus approfondi. C’est une chick-lit charmante, avec une famille touchante et des personnages attachants qui vont nous ouvrir la porte de leur maison le temps d’un réveillon (très alcoolisé).

Je suis assez surprise de la place qu’occupe la romance, souvent dans ce type de roman on la place en second plan et bien que l’héroïne profite de ce retour aux sources pour réévaluer sa vie de presque quarantenaire après une énième séparation, elle trouve une alchimie inattendue auprès de son insupportable invité. Et du côté d’Evan, la magie opère à merveille, tant pour son physique avantageux que pour sa personnalité, qui allie humour, romantisme et insouciance. Une fois les préjugés mis de côté, la relation va évoluer tout en douceur, un temps bloqué par la différence d’âge, mais surmonté par la naissance d’une réelle complicité et ils vont pouvoir compter l’un sur l’autre. La fin un peu précipitée a fait retomber mon excitation, mais c’est une très belle romance de Noël.

Qui a embrassé le père Noël ?! | Louisa Méonis

Résumé :

Cher père Noël, cette année, je voudrais : un homme.

 

Cette fois-ci, c’en est trop ! Gwenlan veut bien faire un effort, mais il devrait y avoir des limites à la torture quand même. C’est une chose qu’Étienne, son ex-mari, l’ait quittée il y a deux ans pour se mettre en couple avec son collègue et meilleur ami, mais voilà qu’elle doit maintenant assister à leur mariage qui aura lieu… la veille de Noël ! Autant dire qu’elle se serait volontiers passée de ce cadeau. D’autant plus que, pour faire bonne figure, Gwenlan va devoir trouver quelqu’un pour l’accompagner et, même si elle a cédé à la pression de son entourage en s’inscrivant sur un site de rencontres, c’est loin, très loin d’être gagné. Mais tout n’est pas encore perdu : peut-être que le père Noël pensera à elle cette année ?

Une histoire à mettre entre toutes les mains, la bonne humeur est contagieuse et la romance attendrissante. Une lecture parfaite pour se détendre et mon seul regret c’est que l’histoire soit si courte.

Gwenlan est une maman comblée d’amour par ses trois enfants et eux seul arrive à lui insuffler du bonheur depuis que son mari est parti avec son associé et meilleur ami il y a deux ans. Contrainte de s’adapter à une nouvelle vie qui la coupe de sa famille un week-end sur deux, elle se voit confrontée à l’une des épreuves les plus difficiles de sa vie, puisque son ex-mari Étienne a décidé de se remarier et pour souder leur famille il souhaiterait qu’elle soit présente pour cet heureux évènement pour afficher son soutien et cela annonce une veille de Noël particulière.

Malgré une intrigue pas spécialement amusante, Louisa Méonis réussit à traiter un sujet difficile avec beaucoup d’humour. On retrouve les codes qui jusqu’ici m’ont toujours séduit dans ses romances, une héroïne un peu pommée mais attachante, une famille envahissante qui sort du lot et bien évidemment un humour associé à une romance adorable. Poussée par ses collègues et sa mère, elle va tenter de remonter en selle et rencontrer un homme via un site internet et pourquoi pas être l’heureux élu à son bras, mais rien ne va se passer comme prévu.

J’ai beaucoup aimé la manière dont est amenée la relation, Gwen est dans une phase complexe de sa vie et il est difficile de faire le deuil de dix ans de mariage avec un homme qu’on idolâtrait. Sans compter que renoncer à ses enfants de manière provisoire renforce le sentiment de solitude de notre héroïne et bien que la situation ne soit pas plaisante, on est dans une optique de détente et certaines scènes prêtent à sourire. De même qu’on s’attache à des personnages qu’on aurait dû détester et c’est justement cette bienveillance qui rend ce roman plaisant. Un style fluide, un récit un peu loufoque qui est la signature de l’auteure et dans tout ça la romance n’est pas en reste.

C’est beaucoup trop court et ça s’en ressent parfois dans l’évolution du récit, mais c’est liée au format et n’empêche pas d’être embarquée. Je suis ravie de m’être laissée porter par l’histoire.

Tout en haut de ma liste | Emily Blaine

Résumé :

Découvrez la nouvelle romance d’Emily Blaine et (re)tombez amoureux de Noël ! 

Six destinées, trois rencontres, des kilos de neige et des montagnes d’amour : découvrez le nouveau roman choral d’Emily Blaine !

Jefferson est paumé. Depuis qu’il a arrêté ses études, il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie. Au point d’accepter de participer à cette étude sociologique bizarre que lui propose sa sœur. Mais, quand il rencontre Alana, le deuxième cobaye, il comprend qu’il ne sera plus jamais perdu.
Olivia est coincée. Pour attirer l’attention de celui qu’elle aime depuis le lycée, elle s’est enterrée sous les mensonges. Désormais, elle doit présenter à ses parents son petit ami imaginaire, Callum. Callum existe… sauf que Callum est juste un ami. Un ami sympa au point de jouer le rôle d’un fiancé ?
Mason étouffe. Malgré sa célébrité, il se sent plus seul que jamais et ne sait plus qui il est vraiment. Alors, quand il découvre une petite annonce qui propose de retaper un vieux chalet en échange du gîte et du couvert, il fonce. Son hôtesse Stella aura bien le temps de se rendre compte qu’il a légèrement surestimé ses compétences en bricolage…

Je remercie les éditions Harlequin et NetGalley France pour la lecture de ce roman

Ce roman marque le début de ma période préférée, nous ne sommes qu’en novembre et pourtant j’ai adoré pouvoir me plonger dans une histoire de Noël. Incontournable des romans d’Emily Blaine, c’est toujours avec le sourire que je referme ses romans et malgré le format un peu court, on passe un moment excellent en compagnie.

Olivia a rencontré celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie à l’âge de 7 ans et pendant toute sa scolarité elle a bavé les yeux grands ouverts sur ce garçon qui ne semblait pas la remarquer. Bien des années plus tard, il se souvient d’elle et c’est par l’intermédiaire d’un mensonge innocent que la jeune femme va se retrouver à devoir présenter son petit ami imaginaire, Callum. Sauf que Callum est loin d’être imaginaire et celui qu’elle considère comme un simple voisin et ami, va se montrer sous un nouveau jour, plein de charme, séduisant et c’est le genre de situation où l’humour et l’amour vont se mélanger pour nous offrir des scènes drôles, gênante et romantique.

Jefferson a arrêté ses études pour trouver sa voie et il est un peu perdu lorsqu’il réfléchit à son avenir. Afin d’aider sa sœur, il accepte de participer un projet sociologique d’abord réticent face à cette étude, il va avoir un coup de foudre pour le deuxième cobaye Alana. Une simple rencontre va changer la vie de ces deux personnes qui n’expliquent pas eux-même ce besoin d’apprendre à se connaître et l’alchimie va être palpable pour le lecteur, qui en tant que spectateur apprécie la manière dont ces deux héros vont se laisser guider par leurs émotions.

Mason est une star. Au sommet de sa carrière il ressent pourtant une oppression lorsqu’il pense à tous ceux qui l’entourent. Une belle villa, un métier de rêve et des personnes qui gravitent sans arrêt autour de lui, allant jusqu’à l’étouffer. Alors qu’il envisage de s’éloigner quelque temps de la médiatisation, il tombe sur une annonce étonnante. Lui qui n’a jamais été un manuel, il va se retrouver embauché pour retaper un vieux chalet en échange d’une chambre. Sur place il est accueilli par la pétillante Stella et comme moi vous allez succomber à son caractère à la fois distant et touchant. Malgré les barrières, elle va se laisser approcher tout en douceur.

A travers l’histoire de trois couples, nous allons découvrir que les réponses se trouvent parfois dans l’amour. Au départ j’étais un peu déboussolé par l’idée de suivre plusieurs héros et jusqu’ici j’avais toujours des préférences envers certains personnages. Pour le coup, on passe un moment absolument adorable dans ces trois histoires et c’est vraiment la lecture idéale pour se mettre dans l’ambiance des fêtes. Il se dégage toujours quelque chose de particulier à Noël et voir l’amour naître à une période aussi belle, ça me donne le sourire. C’est un avant-goût des fêtes et j’ai adoré retrouver la plume d’Emily Blaine. J’ai aimé me sentir proche de ces personnages, l’ambiance des fêtes laisse toujours un sentiment de bien-être et ces trois petites romances sont drôles, touchantes et la magie opère. Après ça vous n’aurez qu’une envie, préparer un chocolat chaud, regarder la neige tomber et bien évidemment faire votre liste au père-noël. Une lecture doudou qui remplit ses promesses.