New Romance

Hard to Lose | K. Bromberg (Play Hard #4)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Chase Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsqu’elle reçoit avec cinq ans de retard, une simple lettre égarée du joueur de baseball, lanceur prodige du club de LMB (ligue majeure de baseball) qu’elle est censée signer, comment renoncer à lui, sans tirer au clair, un mystère qui la hante depuis des années.

Une série qui a débuté de manière assez moyenne pour continuer sur une très belle lancée dans la suite des aventures des sœurs Kincade. On l’attendait le tome consacré à la petite dernière chouchouter par le clan et on est sur une romance qui sonne comme une évidence.

Chase Kincade n’a jamais résisté à un défi et lorsqu’il est question de recruter un client elle se donne à fond dans son travail et depuis la fin de sa dernière relation elle ne vit que pour la société et ses nouveaux contrats, au détriment de sa vie personnelle. Lorsqu’elle reçoit une lettre avec 5 ans de retard, la jeune femme est obnubilée par ce joueur de base-ball qui leur a écrit et dans l’intérêt de l’agence elle y voit une opportunité. Son enquête va la mener dans une petite ville ou résident d’anciens militaires.

Dès le premier soir elle se laisse porter dans un bar, car c’est bien connu les gens parlent. Contre toute attente elle va faire la connaissance du charmant propriétaire avec qui l’alchimie va être immédiate et on perçoit une belle complicité à naître dès les premiers échanges. Puisque Chase tente de se fondre dans la masse pour enquêter sans attirer l’attention, elle se laisse tenter par les locaux et notamment Gunner qui est la distraction parfaite pour la durée de son séjour.

Dans cet opus on s’éloigne un peu du côté sportif au profit d’un univers plus dur et plus vif puisqu’on va s’intéresser à des anciens combattants de retour à la vie civile avec leurs peurs et leurs blessures. Ok sait tout de suite que l’histoire va être plus difficile car le thème abordé est douloureux pour Gunner et en même temps on a une certaine légèreté porter par le duo Chase / Gunner qui profite de la vie et se crée des souvenirs inoubliables.

On reste dans un schéma de romances assez similaires et en même temps c’est un tome qui se démarque par ses thèmes abordés et par l’environnement un peu différent. Je n’en attendais pas moins de K. Bromberg qui parvient encore une fois à nous livrer une romance à la fois touchante et laisse le cœur léger. J’ai passé un excellent moment et je suis ravie de constater que la série ne s’arrête pas là puisque le plus détestable des agents aura visiblement droit à une réhabilitation.

Romance Contemporaine, Young Adult

En équilibre | Morgane Moncomble

Résumé :
Lara, dix-sept ans, vit à New York avec ses parents et sa sœur jumelle, Amélia. Toutes deux sont très fusionnelles, et pour Lara, ça a toujours été elle et sa sœur contre le monde entier. Depuis leur plus jeune âge, elles sont passionnées de cirque et sont même inscrites dans un club. Mais alors que pour Amélia, le cerceau aérien devient un hobby, pour Lara, il reste fondamental : une de ses façons de respirer. Si bien qu’elle voudrait en faire son métier, et un jour peut-être se produire sur la scène du plus grand Cabaret du monde ! Seulement, ses parents ne voient pas les choses sous cet angle. D’autant que, si les deux sœurs se ressemblent en tout point, il y a bien une chose qui les différencie : là où sa sœur est mince, Lara est considérée comme une fille grosse. Une image douloureuse à porter, et génératrice d’une grande anxiété pour la jeune fille. Elle va devoir lutter contre ses démons et ses T.O.C. qui lui rendent la vie infernale. Pourtant, elle reste- ra prête à toute pour prouver qu’elle aime son corps, et qu’il ne l’empêchera jamais d’être la meilleure, perchée dans les airs…

Ca fait un moment que je n’avais pas découvert un roman qui sort du lot, tant du côté des personnages, que de l’environnement et des thématiques abordés. La première partie du roman était déjà très bonne, mais dans la seconde partie on franchit l’excellence avec la retranscription d’émotions intenses.

Lara et Amélia deux sœurs jumelles très fusionnelles pratiques le cirque depuis leur plus jeune âge, passionnée par cette discipline les deux sœurs sont inscrites dans un club et excellent dans la pratique du cerceau aérien. Alors qu’une nouvelle année déterminante débute pour l’avenir de Lara, Amelia prend progressivement ses distances et décide d’arrêter ce hobby afin de se consacrer à d’autres activités. La nouvelle est difficile à encaisser pour Lara qui rongée par l’anxiété est persuadée qu’elle ne brillera jamais sans un partenaire pour la retenir. Son choix va se porter sur un ancien élève Casey et elle va tout faire pour le convaincre de participer au spectacle de fin d’année avec elle.

Dès le début du roman l’envie de protéger Lara est omniprésente, car il aura suffi de quelques pages pour ressentir sa détresse face à un combat intérieur entre elle et cette voix omniprésente qui ne fait qu’alimenter ses peurs irrationnelles et accentuer ses doutes. Cette souffrance personne n’en a conscience, car aux yeux du monde elle est déterminée, drôle et elle assume ses formes qui sont pourtant une source de conflit à la maison. J’ai été subjugué par cette talentueuse jeune femme qui veut réaliser son rêve et vivre sa passion.

Et pour que ça puisse aboutir, elle va choisir Casey pour partenaire. Le problème c’est que lui a une autre idée en tête et il a fait une croix sur le cirque pour se consacrer à ses études. D’ailleurs, sans que Lara puisse l’expliquer, car ils sont constamment en compétition pour être major de promotion, le jeune homme vient de redoubler son année et ça ne fait qu’attiser sa curiosité. Je dois dire que nous avons là un personnage comme je les aime, un jeune homme loyal, drôle, attentif aux autres et bien plus observateur qu’on pourrait s’y attendre. Ils vont devoir lutter contre leur instinct de compétition pour devenir ami et pouvoir créer une alchimie qui rendra leur numéro parfait.

On aborde des thématiques importantes et à l’image de notre héroïne on sent l’étau se resserre, on peine à respirer et on a peur de ce qui pourrait arriver. Ce besoin de protection ne cesse d’augmenter et il y a une forme d’urgence face à notre inquiétude grandissante. Pourtant il y a cette lueur qui brille grâce à l’alchimie entre Lara et Casey qui forme un duo incroyable tant sur la scène que dans la vie. J’ai eu les yeux qui pétillent pendant une bonne partie du roman et ce malgré les sujets douloureux, mais Casey parvient à apaiser ses craintes. Et ça fait du bien un personnage aussi bienveillant, car ce n’est pas le cas de tout son entourage. J’ai eu du mal avec ses parents qui sont vraiment difficile à apprécier, ils sont dure avec Lara et pas toujours juste dans leurs reproches.

On a également des personnages assez représentatifs de notre société et c’est cette diversité qui rend ce récit riche. Sans compter que la thématique du cirque / cabaret se démarque et nous plonge dans un univers unique et j’ai beaucoup apprécié découvrir autre chose. C’est pour ce genre de récit poignant et en même temps rempli d’espoir que je continue à lire du Young Adult, car bien plus qu’un genre pour adolescence c’est aborder des sujets qui méritent une visibilité et même si cette histoire n’est pas un coup de cœur, elle n’en demeure pas moins extrêmement touchante et je vous recommande cette lecture.

Romance

Un peu plus d’amour que d’ordinaire | Emily Blaine

Résumé :
Il n’est jamais trop tard pour se créer des souvenirs
Valentine a toujours vécu dans l’ombre de son père, sportif de haut niveau. Pour limiter les séparations douloureuses au fil des déménagements, elle a décidé de rester à l’écart des autres. Aujourd’hui, son père a besoin d’elle  : atteint de la maladie d’Alzheimer, il nécessite une surveillance constante. Elle, qui a toujours fait en sorte de se débrouiller toute seule, n’a dès lors d’autre choix que de trouver quelqu’un pour l’aider.
Depuis qu’il a annoncé sa retraite alors qu’il est au sommet de sa carrière de rugbyman en Australie, Luke a besoin de faire le point sur sa vie. Ce job d’aide à domicile pour le sportif qu’il a longtemps vénéré tombe à pic, et il regorge d’idées pour stimuler la mémoire glissante de cet homme malmené par la maladie. Mais, lorsqu’il rencontre Valentine, Luke a envie de relever un nouveau défi : faire vivre à la jeune femme solitaire l’adolescence qu’elle n’a jamais eue.

Une romance mignonne comme on aime en découvrir, malgré un thème plus sombre et une histoire moins lumineuse, Emily Blaine parvient encore une fois à envouter avec une histoire délicate, touchante et pleine d’espoir.

Notre héroïne Valentine n’a pas grandi de manière classique, fille d’un célèbre rugbyman sa vie a été guidée par les déménagements, matchs et compétitions de rugby. Dès son adolescence, la jeune fille parvient à limiter la casse lors des séparations et parvient à rester à l’écart sans jamais s’impliquer dans des relations amicales. Aujourd’hui adulte, la jeune femme mène une vie solitaire et n’a toujours pu compter que sur elle-même. Lorsque la santé de son père atteint de la maladie d’Alzheimer se dégrade, elle est contrainte d’accepter une main tendue inattendue et vivre tout ce qu’elle a loupé dans son adolescence.

Alors qu’il est au sommet de sa carrière, Luke surprend tout le monde en annonçant qu’il prend sa retraite. Lorsque son meilleur ami lui apprend un heureux évènement, le jeune retraité décide de mettre ses interrogations de côté et de rejoindre la France pour faire le point sur sa vie, ses envies et ses projets. Sur place, il fait la connaissance de la fragile Valentine qui semble vivre dans son propre monde et maintenir à distance tous ceux qui tente de s’approcher. Fasciné par cette mystérieuse jeune femme, il se fait un devoir devenir son ami et lui faire vivre tout ce qu’elle a manqué.

A force de persuasion il arrive à franchir les barrières qu’elle a construite la jeune femme et décide de lui venir en aide, lorsque son père ancienne gloire du rugby nécessite une surveillance constante. Valentine a une relation très touchante avec son père et ses propos transcrivent immédiatement une certaine fierté et un amour inconditionnel. Malgré son chagrin de voir son père perdre peu à peu de ses souvenirs, elle va se montrer forte et lui offrir le meilleur confort de vie. On est face à une relation bouleversante et j’ai trouvé attendrissant les passages entre Luke et Victor, ils forment un duo attachant et ensemble ils vont s’allier pour que Valentine remette en question ses choix, afin qu’elle puisse s’épanouir.

Je pense que vous l’aurez compris, ce roman beaucoup plus poignant que les autres romans de l’autrice est parvenu à m’insuffler des bouffées d’air lorsque le récit devenait émouvant et comme à son habitude, la romance remplie toutes mes espérances. J’ai beaucoup apprécié ce rapprochement grâce à la nourriture, c’est gourmand et amusant, mais c’est surtout la détermination de Luke qui fait toute la différence et mon imagination débordante a fait le reste. Et en prime on a cette fierté quand notre cygne déploie ses ailes.

Romance

N’oublie pas les chocolats ! | Tamara Balliana

Résumé :
Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?
Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

Si vous me suivez depuis quelques années vous savez sans doute que la période de Noël est le seul moment où j’ai une pile à lire de saison et j’ai trouvé que cette année les romances de Noël se démarquait particulièrement notamment chez les Éditions Hugo Roman qui n’était pas habitué à nous proposer ce type de lecture. Ce roman est sorti début octobre, mais je trouvais qu’il était encore un peu tôt pour déjà plonger dans cette ambiance si particulière et à force de le voir sur les réseaux sociaux, il n’a pas été difficile de l’ajouter dans mon panier.

Devi n’a pas grandi bercé par la magie de Noël et aujourd’hui c’est une période qu’elle déteste particulièrement. Comme chaque année elle attend que cette période se termine, seulement lorsqu’elle perd son travail le seul secteur qui embauche à l’approche des fêtes est un magasin de jouets dans son village natal d’Alsace. Passé l’ironie de la situation, Devi se résigne à postuler et tombe littéralement dans le pays du Père-Noël : costume de lutins pour les employés, parents dans le rush de Noël et patron en adoration devant les fêtes de Noël. 

Lorsque Gabriel fait la connaissance de Devi, il est dérouté par son honnêteté et en même temps charmé par sa spontanéité. Sur un malentendu il embauché la candidate qui lui semble la plus motivée et va rapidement découvrir que la réserve de la jeune femme, cache en réalité une aversion pour les fêtes de Noël. Lui étant passionné par cette période au point de porter des pulls moches de Noël et de décorer son magasin et sa maison comme l’antre du Père-Noël, il va se fixer l’objectif de lui faire apprécier la magie des fêtes de Noël. Et puis il ne peut pas passer à côté du petit quelque chose qu’il ressent quand elle est à proximité de lui et si vous voulez mon avis on aimerait toute rencontrer un Gabriel, il a toutes les qualités requises pour charmer ses lecteurs et puis son attitude de manière générale est appréciable, il a un côté malicieux, il est travailleur et je l’ai trouvé très à l’écoute face aux incertitudes de Devi

Devi est une héroïne solitaire qui aime son petit confort et qui a parfois du mal à sociabiliser avec les autres. Ce nouveau travail bien que provisoire est un défi pour se faire apprécier par ses collègues et sur les conseils de sa meilleure amie, elle va s’ouvrir à sa manière en partageant sa passion pour la création de chocolat et en distribuant des bouchées d’amour à son entourage qui vont tous succomber. Autre particularité qui m’a beaucoup plu, c’est sa passion pour les émissions de tueurs en série qui ne font qu’alimenter imagination et ça vaudra quelques réflexions amusantes et j’ai trouvé que ça la rendait attachante.

La romance entre les deux Devi et Gabriel est douce et mignonne, et on la savoure comme un chocolat. On est dans une histoire légère, tout en abordant quelques thèmes importants le tout dans une atmosphère qui respire Noël. Tous les ingrédients sont réunis pour apprécier cette lecture, tant du côté des personnages, que part son histoire légère et sans prise de tête. 

Romance, Young Adult

Cette fois peut-être | Kasie West

Résumé :
Une année, neuf événements, neuf chances de… tomber amoureuse ?
Mariages, enterrements, fêtes de fin d’année, quelle que soit l’occasion, Sophie Evans est là pour vous servir ! De toute manière, elle n’a pas trop le choix depuis qu’elle travaille pour le fleuriste local de sa petite ville natale. Et croyez bien qu’elle arrange les bouquets et gère les drames familiaux comme personne.
Mais voilà qu’Andrew Hart arrive comme une cerise sur le gâteau, avec son arrogance et ses faux airs BCBG. Le fils chéri du nouveau chef en vue de la région accompagne
son père sur tous les événements du coin.
Traduction : Sophie l’a dans les pattes en permanence. Pourtant, elle ne désire qu’une chose : faire son travail correctement pour pouvoir se payer son école de design l’année prochaine. Mais dès qu’elle tourne le dos, Andrew se débrouille pour lui rendre la vie infernale.
Jusqu’au jour où elle se demande si les complications ne rendent finalement pas la vie plus épicée…
Je remercie les éditions Hugo New Way pour l’envoi de ce roman

Ma panne lecture semble progressivement s’envoler, alors j’ai profité de ce long week-end pour découvrir la dernière parution de Kasie West. Je n’avais aucune attente concernant ma lecture et on peut dire que c’est un roman rafraîchissant. Comme à son habitude l’autrice parvient à dépeindre le portrait de personnages touchants, associé à une histoire à la fois légère et travaillée, ce qui m’a fait passer un chouette moment. 

Nous faisons la connaissance de Sophie Evans, une jeune lycéenne qui travaille chez la fleuriste de sa petite ville afin de pouvoir réaliser son rêve. Depuis toute petite la jeune fille rêve d’intégrer une école de stylisme à New-York et de quitter cette petite ville. Son rêve n’étant pas gratuit elle se tue à la tâche en assistant à tous les événements de la ville et en travaillant d’arrache-pied afin que tout se déroule bien. Lors d’un énième événement, elle fait la connaissance du célèbre chef Jeff Hart et de son fils Andrew. Immédiatement leur rencontre fait des étincelles et bien évidemment elle va se retrouver à devoir travailler avec le jeune homme à chaque événement organisé par la petite ville, les invités n’ont qu’à bien se tenir. 

Sophie est une héroïne attachante que j’ai apprécié découvrir, elle se donne les moyens d’atteindre son rêve absolu et même si son entourage semble ne pas croire qu’elle parviendra à quitter cette ville, elle s’accroche à sa passion. Elle a un côté à la fois réservée dans sa personnalité et une touche d’extravagance qu’on découvre à travers ses tenues. Son poste d’assistante ne la passionne pas forcément, mais elle a acquis des compétences indéniables depuis qu’elle fait ce métier. Sa rencontre avec Andrew va faire ressortir le pire de sa personnalité et face à l’arrogance de ce fils de « star » elle ne va pas hésiter à le remettre à sa place lorsque c’est nécessaire.

Andrew est un personnage qui m’a donné le sourire, il renvoi une image snob alors qu’en faisant sa connaissance on découvrir une personnalité beaucoup plus complexe. J’attendais avec impatience l’événement suivant pour assister à ses échanges avec Sophie, semaines après semaines ils se renvoient la politesse tout en restant bon enfant et ça prête à sourire. Ces deux-là ont du caractère et mon côté un peu sadique apprécie les relations où les personnages ne se supportent pas et qui découvrent que la frontière est mince entre la haine et l’amour. 

Kasie West aborde des thèmes modernes où l’amitié, l’amour et la famille seront au centre des préoccupations. J’ai apprécié faire la connaissance de ces personnages qui au premier abord semblent heureux, mais qui vont nous dévoiler leurs incertitudes, sans jamais abandonner un ton léger où l’humour trouve sa place grâce aux joutes entre Andrew et Sophie. Le style de l’histoire se démarque des autres romans de l’auteure et on attend avec impatience que l’événement suivant arrive, car nos personnages se découvrent et progressivement leurs sentiments arrivent à maturation. Une fois de plus l’autrice parvient à offrir une lecture qui met du baume au cœur et c’est tout ce dont j’avais besoin, j’aurais d’ailleurs bien prolongé l’instant. 

Romance

La crêperie des petits miracles | Emily Blaine

IMG_20200406_173648_848

Résumé :
La recette du bonheur contient toujours un peu de courage… et beaucoup d’amour
Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.
Très-bonJe remercie les Éditions Harlequin et NetGalley pour roman

J’ai l’habitude d’acheter chaque roman d’Emily Blaine, le confinement m’aura poussé vers sa version numérique et ce voyage à St Malo a été très dépaysant. Coincé dans mon appartement sans balcon et terrasse, j’ai pu partir en Bretagne sans quitter mon salon. J’ai également été très heureuse de replonger dans un roman de l’autrice qui parvient toujours à écrire de jolie romance et c’est d’autant plus appréciable avec son côté gourmand.

L’histoire se déroule entre la Bretagne et la Région Parisienne, nous allons suivre Adèle une jeune cheffe qui était reconnue de tous et a un prestigieux poste au Bristol, mais qui a tout quitté trois ans plus tôt pour venir se ressourcer à St-Malo. Sa route va croiser celle de Joséphine la gérante de la crêperie qui va l’embaucher comme serveuse. Trois ans plus tard, la situation n’a pas beaucoup évolué pour Adèle, Joséphine son amie et patronne va lui poser un ultimatum : reprendre la crêperie avec un investisseur ou dire adieu à ce restaurant.

Je dois dire qu’on s’attache beaucoup au parcours Adèle, sa réticence à s’approcher d’une cuisine alors que c’est sa passion m’a touché, on la voit se débattre avec son passé et son envie de retourner derrière en fourneau. Elle est d’une grande générosité et elle se démène pour ses amis, sa fragilité va être mise à rude épreuve lorsqu’elle va faire la rencontre d’Arnaud. Ce chef d’entreprise est tout ce qu’elle n’est pas et face à lui, elle va réveiller la combativité qui sommeille en elle, prête à tout pour le convaincre d’investir.

De son côté Arnaud est un personnage intéressant, tout juste divorcé il apprend à accepter cette séparation et se bat pour garder le contact avec sa fille. Ayant obtenu une garde alternée il va remettre en question son mode de vie et ce requin des affaires va lâcher un peu du lest. Sa rencontre avec Adèle n’était pas prévue et il va être prêt à tout pour obtenir des réponses. Elle est un mystère et il ne se serait jamais attendu à sa proposition.

J’ai apprécié le thème culinaire et n’ayant plus d’œufs je me suis parfois sentie un peu frustrée par les gâteaux ou les recettes qui avaient l’air délicieusement appétissante. On est très axé sur la partie négociation et c’est vrai qu’on passe un bon moment, mais je m’attendais à ce que la collaboration soit plus présente.

Mention spéciale pour Zoé qui est un personnage craquant qui m’a fait sourire. Les personnes secondaires ont une place importante et les amitiés sont bien exploitées, que ce soit Elisa ou encore Alexis qui ont un rôle dans les décisions de nos héros et qui bien que différent sont très intéressants à suivre.

Lucie