La librairie des rêves suspendus | Emily Blaine

Résumé :
Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…

Une auteure désormais incontournable dans le paysage littéraire français, et plus particulièrement dans l’écriture de comédie romantique. Alors bien évidemment, l’annonce d’un nouveau roman a immédiatement attiré mon attention et la révélation de la couverture n’a fait que motiver mon achat.

Nous faisons la connaissance de Maxime Maréchal star montante du cinéma, malheureusement plus connu pour ses frasques que pour son jeu d’acteur. Après une énième bagarre l’acteur est condamné à effectuer des travaux d’intérêt généraux dans une librairie dans un petit village de Charente. Sur place Maxime est loin d’être un employé modèle et la pétillante Sarah va devoir supporter l’agressivité de son nouveau locataire.

Au premier abord Maxime est assez suffisant et son agressivité n’a rien de charmant. On peut même dire que la première rencontre est loin d’être alléchante, l’agressivité qui l’habite le rend assez antipathique et ses réactions envers ses proches n’a fait que donner une mauvaise image de lui. Sa condamnation ne va faire que renforcer sa colère et pour lui cette peine n’est pas méritée donc bien évidemment son arrivée dans la librairie de Sarah ne va pas se faire dans les meilleures conditions et les présentations vont jeter un froid. Alors quand progressivement on voit quelques signes d’évolution on se surprend à apprécier cet homme et on découvre un homme touchant.

Sarah elle a tout pour plaire et contrairement à notre héros, elle garde son calme en toute circonstance et sa gentillesse est salué de tous. Sa librairie et ses livres sont toutes sa vie et malgré l’inquiétude de ses proches, la jeune femme vie sa passion pleinement. Seulement après plusieurs problèmes financiers la passion ne suffit plus, alors quand un ami lui propose d’accueillir Maxime l’aspect financier est trop intéressant pour refuser et elle a désespéramment besoin d’aide pour les travaux qu’elle n’a pas les moyens de financer. Très belle rencontre, j’ai tendance à me reconnaître dans le côté lectrice passionnée parfois asociale et j’ai été touché par sa timidité, qui donne envie de la protéger. Alors la magie opère auprès de Maxime qui devient plus soucieux des autres, plus particulièrement Sarah, qui fait la différence.

J’ai apprécié l’environnement dans sa globalité, la complicité qu’il y a entre les personnages principaux et les mots justes des personnages secondaires qui gravitent autour de nos héros. Notamment Damien et Anita, qui parviennent à apporter de beaux conseils ou encore Baptiste qui semble avoir un rôle important pour Sarah, mais qui malheureusement disparaît rapidement. Un livre qu’on découvre plus touchant qu’il n’y paraît avec des thèmes qu’on n’attend pas. Comme à son habitude la plume d’Emily Blaine parvient à nous embarquer dans son univers et on ne peut qu’apprécier cette lecture qui délivre un message plein de tendresse.

Too Late | Colleen Hoover

Too-LateColleen Hoover. Un nom qui vous parle forcément si vous êtes mordue de New Adult. Lorsqu’elle se lâche ça donne cette petite merveille sur Wattpad et pour ceux qui ne lisent pas en V.O. Fyctia a commencé la traduction française. J’avais un peu la flemme de lire en anglais, il faut dire que ça nécessite un peu plus de concentration, alors j’ai sauté sur l’occasion pour débuter en français. Au vu de la lenteur aussi frustrante que désespérante, j’ai fini par tout lâcher et le tourner sur Wattpad et j’en suis encore toute retournée, il n’a rien à voir à ce dont j’étais habituée et ce n’en est que meilleur.

Sloan est prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime. Asa est la solution à tous ses problèmes et même si elle est malheureuse, elle est capable de subir la présence de cet homme dangereux. Asa veut gérer son business et agrandir ses possibilités, mais par-dessous tout, il veut Sloan, alors il n’est pas près de la laisser le quitter. Un seul regard a suffit à Carter, pour savoir que Sloan était tout ce qu’il n’a jamais espéré, pourtant elle est tout ce qu’elle doit fuir, car Asa est prêt à tout pour ce qui lui appartient.

Vous aussi vous voyez comment cette histoire a un arrière-goût de tragédie ? A travers ce texte à trois voix, nous allons plonger dans une romance sombre, qui va nous conduire au bord du précipice. Je peux vous assurer que vous êtes loin de vous imaginer ce que j’ai traversé avec cette histoire. A commencer par Sloan, mon dieu elle possède un courage et une force de caractère qu’on est loin d’imaginer, par amour, elle va subir le caractère de son petit ami Asa et même si elle ne l’aime pas, il est une sécurité pour elle, alors quand elle pense à ce qu’il lui apporte, elle s’oublie complètement et le laisse s’insinuer dans son lit. Pendant deux ans, elle a subi cette relation sans vraiment avoir de porte de sortie, et puis Carter a commencé à se faire une place dans son cœur, rendant la situation de plus en plus intolérable.

En face nous avons deux hommes que tout oppose, Carter est intelligent, pourtant il semble tremper dans les affaires d’Asa, un caractère tendre, protecteur et son regard d’une douceur indescriptible. A côté nous avons Asa, il est loin d’être clean et assume parfaitement sa part d’ombre, il aime Sloan plus que tout, il lui est inconcevable qu’elle puisse ne pas l’aimer et même si elle envisageait de partir, il ne la laisserait jamais faire. A partir de là, tu sens que ça va être terrible, tu vois les choses qui ne cessent d’empirer et je dois dire que j’étais d’avoir une imagination assez fertile. Asa est un poison et là où Colleen Hoover est douée, c’est qu’elle arrive à nous donner envie d’en savoir plus à son sujet, tout en continuant à le haïr. Bon, peut-être que certains seront plus indulgents, mais moi j’ai été incapable de m’attacher à cette raclure ! Heureusement que Carter est à tomber, parce que je ne donnais pas cher de la peau de Sloan et mon cœur ne l’aurait pas supporter après toutes ces épreuves.

J’ai adoré détester Asa, j’ai senti mon cœur se briser pour Sloan et se reconstituer grâce à Carter. On pourrait croire qu’après tout ce que mon cœur à subit pendant cette lecture, la pression retomberait et bien au contraire, les évènements montent en puissante et c’est loin d’être une lecture de tout repos. Que dire à part que c’est atrocement bon ! Définitivement une grande auteure qui a de la magie au bout des doigts. En espérant que Fyctia s’active un peu, pour la version française.

Lucie

Graff’Coeur | Fanny André

ImpressionBonA vingt-trois ans, Léna prend conscience que sa vie prend un tournant plutôt éloigné de ses projets. Malgré sa passion pour les graffitis, elle n’a pas réussi à continuer ses études aux Beaux-Arts et se réveiller à côté d’un type inconnu est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Sur un coup de tête, elle décide de retourner à Londres car les souvenirs qui y sont affectés sur les plus heureux de son adolescence et puis Caden, celui avec qui elle a vécu une relation passionnelle y vit avec sa sœur Ellen. Nostalgique de cette époque, elle va y voir un signe pour renouer ses relations avec les jumeaux.

Et c’est également l’occasion de redonner du souffle à son art de rue et tenter sa chance dans un pays étranger. Alors qu’à son arrivée, la complicité renait immédiatement avec Ellen, ses retrouvailles avec Caden vont s’avérer glaciales. En effet, elle n’est pas la seule à avoir changé depuis quatre ans et le poète romantique, au look un peu bohème a laissé la place au business man, contrôle freak. Sans compter, qu’elle attend toujours les explications de son départ précipité, seulement elle va également devoir faire avec son adorable fiancée, aux manières parfaites et qui correspond totalement au mode de vie du tout nouveau Caden. Alors que Léna est tout le contraire, et malgré les années elle a gardé son esprit rebelle et son goût de l’insouciance, au grand désarroi de celui-ci.

Je n’avais aucune attente en commençant ma lecture, donc globalement c’est plutôt détente et il m’aura tenu compagnie pendant l’après-midi. Pourtant, malgré tout l’intérêt de l’intrigue, j’ai trouvé ça un peu trop calme et je m’attendais à ce que ça bouge un peu plus. La passion de Léna n’est pas suffisamment mise en avant, on a l’impression que c’est un petit passe-temps. Par contre, j’ai beaucoup aimé l’esprit rebelle de l’héroïne, elle ne se laisse pas dicter sa conduite et s’éloigne du moule. C’est d’ailleurs cette partie de sa personnalité qui a toujours séduit Caden et même s’il a changé, il est ravie de voir qu’elle a conservé son grain de folie. Leur échange dégage une bonne dose d’électricité et on voit tout de suite que la flemme n’est pas éteinte, donc évidemment on veut savoir pourquoi il est parti et surtout pourquoi il a renoncé à sa personnalité, pour cette vie parfaite et bien rangée.

A côté de ça, j’ai l’impression que les personnages sont survolés, l’univers artistique est vraiment présent que ce soit l’art de rue évoqué, la musique qui a une place importante, ou la poésie. Mais, on a des personnages qui demeurent un mystère et qui soient dits en passant, n’ont pas l’air de beaucoup travailler, mais bon ça à la rigueur ça me fait sourire. J’ai du mal à expliquer les raisons de cette impression d’être restée à l’extérieur, la romance est mignonne, l’univers plutôt bien trouvé, mais je n’ai pas le sentiment de connaître le moi-intérieur des personnages et même si j’ai passé un bon moment, je voulais davantage d’explications que les personnages soient plus approfondis, avoir le sentiment de les avoir rencontrés le temps d’un après-midi et mieux les connaître. Sans compter que du côté des personnages principaux on avait beaucoup de potentiel avec Dane, Anna et même Ellen.

En bref, ma chronique peut paraître dure et en me relisant, on a l’impression que je n’ai pas aimé grand chose, alors qu’au contraire pour une première lecture de l’auteure, je trouve ça plutôt encourageant et j’aime beaucoup le style d’écriture. Peut-être que mon impression est due à une plume débutante, ou peut-être que c’est moi qui suis passée à côté… Mais ça reste une lecture vraiment agréable et je suis loin d’être déçue par ma lecture, puisque ça m’a permis de découvrir l’auteure.

Signature Lucie

Dark Wild Night | Christina Lauren (Wild Seasons #3)

ImpressionExcellentCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai l’impression que ça fait une éternité que j’attends d’avoir en ma possession l’histoire de Lola et Oliver. Je suis juste complètement attendrie par ce couple et ils ont bien mérité leur position de chouchou. Laissez-moi vous rafraîchir la mémoire, après une nuit alcoolisée, Mia s’est retrouvée mariée à Ansel, Harlow à Finn et Lola à Oliver. Alors que les premiers décidaient de poursuivre leur mariage, les autres couples décidaient de divorcer pour oublier cette erreur. Vous connaissez sans doute l’histoire des autres couples, cette histoire c’est celle de Lola et Oliver, qui ont fait le choix de rester amis.

Jusqu’à présent leur amitié ne leur à jamais poser le moindre problème et si tout le monde sait qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il préfère fermer les yeux et rester dans le confort d’une amitié sincère. D’autant plus, qu’ils sont tous les deux persuadés que l’autre ne ressent pas la même chose, donc aucun ne va essayer de changer les choses et même si l’attirance est évidente pour tout le monde sauf eux, ils vont chercher à oublier leur désir naissant, qui vient changer la vision qu’ils ont de leur amitié.

Je ne vous cache pas que je n’ai pas compris l’orientation du résumé, je n’ai pas du tout vu l’histoire sous cet angle et j’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’un autre roman, tellement on est à côté de la plaque. Lola est à un moment de sa vie où tout va changer et son amitié avec Oliver est un point d’ancrage pour elle, sa bande dessinée va être adaptée au cinéma et au delà de la bonne nouvelle, c’est un travail qu’elle n’avait pas imaginé, sans compter que sa prochaine BD doit bientôt être remise à son éditeur, ce dont elle a besoin c’est d’un ami pour l’épauler. De son côté Oliver, se pose de plus en plus de questions sur les sentiments de Lola et ne souhaitant pas la brusquer il va se contenter de ce qu’il a avec elle et la soutenir et être complètement dévouée et à l’écoute de sa meilleure amie.

Lola a une histoire familiale compliquée et elle a du mal à s’ouvrir aux autres. Oliver le voit et le comprend, il ne l’a jamais laissée tomber et leur amitié va devenir tellement importante, qu’elle va finir par passer devant son amitié avec Harlow. J’avais reproché la lenteur de la saison 1 et c’est justement ce qui fait la magie de ce tome. L’histoire se déroule doucement, sans brusquer nos héros et l’amitié, laisse la place à l’attirance, puis à des sentiments plus forts. Ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est cette douceur entre les personnages. Pas besoin d’en faire des tonnes, c’est simple et c’est justement ce qui rend cette histoire adorable. J’ai attendu la formation de ce couple à l’instant où je les ai découverts et découvrir l’histoire de Loliver est un vrai bonheur, à la hauteur de tout ce que j’aurais pu imaginer.

Cette suite, est un peu différente des tomes précédents notamment, car Lola est un personnage réfléchi et n’a pas l’impulsivité dHarlow, ou le goût de l’aventure de Mia. Et bien que nos deux mâles soient hot, j’ai été complètement charmé par la simplicité et l’authenticité d’Oliver. Ma seule déception, qui d’ailleurs était un peu le même dans les tomes précédents, concerne les projets de Lola qui laissent un peu sur notre faim, j’ai toujours ce sentiment de ne pas savoir comment sont censées évoluer les choses. C’est dommage et frustrant. Visiblement, la suite est attendue pour février 2016 et le personnage de London m’intrigue. On obtient quelques petites informations croustillantes à son sujet et ça met l’eau à la bouche. Encore une fois c’est une vraie réussite, Christina Lauren est au top.

Retrouvez mon avis sur Sweet Filthy Boy #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Dirty Rowdy Thing #2  ICI
Signature Lucie