Corps à corps | J.B. Salsbury (Fight #1)

Corps à corpsUne petite histoire sans prétention qui fait passer un bon moment. Quelques similitudes avec Fight for Love en feront tiquer certains d’entre vous, le niveau n’est pas aussi bon. Je trouvais le début très prometteur, mais rapidement l’histoire est devenue un peu trop abracadabrante. Les personnages principaux et secondaires arrivent à susciter l’intérêt du lecteur et ça reste une lecture sympathique.

Raven Moretti, 20 ans est une jeune femme solitaire qui bosse comme mécanicienne dans un garage. Grâce à sa rencontre avec Guy, un professeur qui l’a guidé, elle a la chance de pouvoir vivre de sa passion. Ce père de substitution est ce qui se rapproche le plus d’une famille, le prologue va nous plonger dans le contexte assez sordide de l’origine de la conception de Raven. Son nom c’est tout ce qui la relit à ce père absent que tout le monde connaît à Las Vegas comme le plus gros proxénète et sa mère une jeune femme pommée qui se prostitue. Malgré un contexte familial très compliqué, la jeune femme a réussi par miracle à s’en sortir et se préserver de cet univers glauque.

Jonah, 26 ans est réputé dans le milieu de la boxe pour être invaincue, passionnée de mécanique il va proposer au meilleur mécanicien de Guy de venir retaper son bébé à quatre roues. Réputé à Vegas pour aimer les plaisirs de la chair il va tomber des nus lorsqu’il va faire la connaissance de Raven, son innocence et sa beauté vont tout de suite produire une réaction qu’il n’a encore jamais connue. Afin de pouvoir s’approcher d’elle de manière moins conventionnelle, il va lui proposer de venir travailler à son domicile. Malheureusement malgré le potentiel de la romance, j’ai été un peu déçue de la rapidité à laquelle ils capitulent. J’aurais aimé les voir se tourner autour, s’apprivoiser, sentir qu’ils sont perturbés par leurs sentiments. Alors oui, leur couple est crédible et fait sourire, mais tout va un peu trop vite, à commencer par Jonah, qui change radicalement de mode de vie sans constater une évolution.

Comme tout mâle Alpha qui se respecte, notre héros va être protecteur, jaloux et relativement possessif avec sa belle mécanicienne. Bien que la romance soit un peu trop clichée, on s’attache facilement aux personnages et l’histoire personnelle de Raven est un vrai plus à l’histoire. Peut-être que compte tenu de sa vie, elle est un peu trop fleur fragile, mais ça reste adorable. Au contact de Jonah elle va s’affirmer et s’épanouir en tant que jolie jeune femme et cela va nous valoir quelques scènes charnelles plutôt craquantes et jamais dans la vulgarité. J’ai trouvé un peu dommage que le résumé dévoile un peu trop l’intrigue, car j’ai perdu l’effet de surprise lors d’une révélation importante et c’est désagréable.

Un roman agréable à lire, même s’il manque parfois de crédibilité, les personnages sont attachants et Blake est vraiment très drôle je serais presque tenté de lire la suite pour le retrouver, ainsi que Eve qui est touchante, on s’attache forcément à elle lorsqu’on voit ce qui lui arrive. Dommage que l’univers lié à la boxe n’ait pas été plus développé que ça, j’attendais vraiment autre chose de ce côté-là. Une romance sympa, mais qui ne transmet pas assez d’émotions et manque de profondeur.

Publicités

Dévoilée | Jodi Ellen Malpas (Une nuit #3)

ImpressionCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Je ne sais pas comment c’est possible, mais j’avais oublié que le 21 octobre dernier sortait l’ultime tome de cette saga qui m’aurait rendu heureuse tout au long de ma lecture. En voyant mon erreur, je me suis jetée dessus dès que je l’ai pu et quel bonheur. J’ai retrouvé toute la magie du premier tome et malgré un début un peu lent,  je crois que je ne pouvais pas rêver meilleure fin. De l’addictivité à l’état pur.

A la fin du tome précédent, nous quittions Livy et Miller en pleine fuite, pour protéger la jeune femme du sombre passé de notre ténébreux gentleman. La fin nous laissait sous le choc face à une fois qui ressemblait étrangement à la mère d’Olivia et malgré les quinze jours passés à New-York coupé des drames, la jeune femme n’est toujours pas certaine de ce qu’elle a pu voir et malgré les soupçons de Miller, elle n’a pas encore partagé ses craintes avec lui. Un évènement inattendu va les contraindre à rentrer à Londres et la fuite n’est plus envisageable même si le danger se rapproche de la jeune femme.

Malgré les réticences de William concernant le couple, celui-ci va les aider à trouver une solution pour que Miller puisse obtenir sa liberté. Ils vont malheureusement manquer de temps et la noirceur liée au monde de Miller va venir se mettre entre le couple. Dans ce dernier tome, j’ai vraiment pu voir l’évolution du couple, Livy va arrêter de fuir et apprendre à tenir tête de son gentleman, malgré les erreurs du jeune homme, elle va constamment rester à son côté et ce malgré les doutes. De son côté, Miller réussit à maîtriser ses obsessions, pour les remplacer par un besoin viscéral d’être à proximité d’Olivia, mais pour mon plus grand plaisir le stress va faire revenir ses adorables manies et je suis ravie d’avoir retrouvé ce qui faisait son charme, car il s’était un peu perdu dans le tome précédent.

Nan occupe une place particulière dans cette série, car elle est une constante dans la vie de la jeune femme et nous allons la voir au meilleur de sa forme pour continuer de réunir Miller et Livy. On va aussi découvrir qu’elle est plus fragile qu’il n’y paraît et surtout qu’elle est loin d’être aveugle sur ce qu’il l’entoure. Je suis en admiration devant cette femme qui veut voir sa petite fille enfin heureuse. Élément curieux, nous allons pouvoir constater que William et la vieille dame sont plutôt proches et qu’il n’est pas aussi mauvais qu’on aurait pu le penser en faisant en connaissant son rôle dans l’histoire. Bon il est toujours aussi agaçant a essayé d’éloigner Livy et son autorité est parfois exaspérante, mais sa motivation vient simplement de son attachement pour la jeune femme et sa volonté de la protéger.

Le présent de Livy va être mis au second plan et des éléments de son passé vont venir semer le trouble et je ne m’y attendais pas du tout, car l’histoire était souvent centrée sur le passé et les activités de Miller. Huuum Miller, j’ai enfin retrouvé l’homme qu’il était au début et sa manière de vénérer Olivia est tellement fascinante. Il va comme à son habitude garder ses pensées et ses secrets et c’est bien souvent à cause d’une bourde d’Olivia que va éclater la vérité. Son passé va être exposé et on va apprendre à le connaître plus intimement. Ses TOC vont continuer de le rendre adorable et même s’ils sont moins visibles, on voit clairement que lorsqu’il perd le contrôle c’est plus fort que lui et il succombe à ses manies, son costume, sa coiffure et surtout sa possessivité vont refaire leur apparition.

Leur relation va vraiment être plus forte que tout et il va tout faire pour pouvoir se obtenir sa liberté. Un nouveau personnage va faire son apparition Charlie, présenté comme le bâtard immoral et Sophia va continuer à jouer un rôle pour tenter d’éloigner de récupérer Miller. Quelques personnages vont cruellement manquer dans cette conclusion, notamment Gregory ou encore Cassie qui ne font que de rares apparitions. Je crois que si les trop nombreuses scènes de sexe des cents premières pages, ce tome est tout simplement la conclusion PARFAITE. Le récit est rythmé de rebondissements, mais l’amour des personnages est à son apogée et ils sont bien décidés à rester ensemble quoi que cela leur en coûte. Et l’épilogue, on en parle ? Mon Dieu, découvrir les pensées de Miller était inespéré et ces quelques pages m’ont fait fondre, ça m’a juste donné envie de donner son truc à Miller Hart.

Retrouvez mon avis sur La Promesse #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Le Refus #2  ICI
Signature Lucie

Le refus | Jodi Ellen Malpas (Une nuit #2)

ExcellentCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Un vrai bonheur de replonger dans l’univers de cette série. Les éditeurs ont réussi à me faire enrager un nombre incalculable de fois à force de repousser la sortie de ce second opus et je n’ai pas longtemps hésité avant de retrouver ces héros si complémentaire et tellement adorable.

A la fin du tome précédent, nous quittions Livy et Miller en pleine tourmente, les révélations sur les activités d’escort-boy du jeune homme et la collision entre le passé et le présent, nous offrait un final grandiose, puisqu’elle prenait la fuite face à William et Miller. Plusieurs jours après cette nuit désastreuse, c’est une jeune femme au bord du gouffre que nous retrouvons et ni Nan, ni Gregory n’arrive à lui redonner le moral. Sans compter que William s’immisce un peu trop dans la vie de la jeune femme, lui révélant également une partie du passé de sa mère. Parallèlement, elle tente de fuir ses sentiments, mais il n’est jamais bien loin et il ne la laissera jamais s’éloigner de lui sans lui expliquer.

Dans cette suite les choses se compliquent un peu et pas mal de personnes ne sont pas ravie de la relation entre Livy et Miller. Ils sont un peu seul contre tous et avec le seul soutien de Nan. Par moment, j’ai eu un peu de mal avec le comportement de Livy, elle se pose trop de questions et ne voit pas ce qu’elle a en face des yeux et j’avais envie de la secouer. Un point un peu négatif c’est la disparition d’une partie des Toc de Miller, j’adorais son originalité et son besoin viscéral d’ordre. En même temps c’est un choix qui se tient, ses habitudes ont été complètement chamboulées avec l’arrivée de Livy et il fait une sorte de transfert qui modifie une partie de son comportement.

Quel bonheur de retrouver mon petit Miller, ce tome lui est clairement destiné. Alors qu’on croyait que la faiblesse venait de Livy, on découvre un homme complètement perdu et qui a vraiment besoin d’être aidée par la jeune femme. Son besoin de contrôle lui procure un sentiment de sécurité et le fait qu’il transfère ça à Livy veut tout dire, il a besoin d’elle. Je suis plutôt satisfaite des explications de Miller et j’ai été rassurée sur deux/trois points. Je peux comprendre que Livy est l’impression d’avoir découvert un autre homme, mais clairement c’est un homme brisé sans elle et ses réactions envers elle montre l’étendue de ses sentiments. On ressent vraiment sa peur de la perdre et pour la première fois, il ne contrôle plus rien. Il est totalement impuissant et en pleine détresse. J’avais envie de lui faire des câlins.

A côté de ça, Livy qui avait fui le monde de sa mère, se retrouve entraîner dans celui de Miller malgré elle. On ressent beaucoup plus le danger et j’ai été englouti dans sentiment d’oppression. Le passé de Miller commence à prendre forme et on mesure l’étendue des problèmes qui se dressent devant le couple. Petit bémol concernant l’impulsivité des personnages qui changent d’avis toutes les trente secondes, puis regrette. Hormis ces petits détails la magie a opérée encore une fois et l’histoire m’a conforté dans l’originalité et j’ai hâte de découvrir les surprises que nous réserve la suite. Une suite à la hauteur de mes espérances et l’attente a été récompensée. Cette série est définitivement une perle.

Retrouvez mon avis sur La Promesse #1  ICI
Signature Lucie

La promesse | Jodi Ellen Malpas (Une nuit #1)

ImpressionExcellentUne romance à la limite de l’érotisme dont je n’ai pas entendu parler sur la blogosphère. J’étais septique en lisant le prologue et je n’étais pas sûre d’accrocher à l’histoire qui semblait étrange. Et au final, c’est une agréable surprise qui a su me garder captivée jusqu’à la dernière page.

Olivia Taylor est une jeune femme de 24 ans, totalement renfermée sur elle-même. Depuis quelques années elle s’occupe de sa grand-mère Nan. Loin d’être dérangée par ce mode de vie, elle vit presque en recluse : ni sortie, ni alcool, ni homme dans sa vie. Sa beauté, ne l’empêche pas de se faire draguer dans le café où elle est serveuse, pourtant aucun homme ne semble à la hauteur pour attirer l’attention de Livy. Jusqu’au jour où elle rencontre un homme magnifique, avec un beau costume, des yeux bleus à tomber. Dès l’instant où elle va faire sa connaissance, elle ne va plus pouvoir détacher les yeux de cet homme. La seule preuve de son existence c’est la présence d’une serviette avec un mot et l’initial M. Alors qu’elle croyait ne jamais le revoir, elle ne va pas cesser de le croiser dans des galas de charité où elle est serveuse. Et il va être très clair, il souhaite obtenir une nuit complète à la vénérer, soit vingt-quatre heures, consacré uniquement au plaisir, sans sentiments, ni attaches.

Livy va se livrer un combat intérieur, pour prendre la bonne décision à cette proposition. Miller Hart l’attire, mais accepter voudrait dire renoncer à ce qu’elle s’est toujours promis de ne pas faire. La fuite semble la décision la plus sûre pour son cœur. Gregory son meilleur ami et ses collègues semblent voir en elle une jolie fille douce et fragile, chacun cherche à la protéger et l’éloigner de cet homme. Les secrets ne semblent pas tous provenir de Miller, Livy a elle aussi ses secrets. Son manque de relation sociale est lié à ce qu’elle cherche à cacher,e elle s’est obligé à vivre dans sa solitude, car elle ne veut surtout pas ressembler à sa mère. Cette femme qui est à l’origine de beaucoup de maux et dont elle ne parle jamais, créant le mystère sur son histoire. Comment accepter de passer une unique nuit avec Miller, alors que sa plus grande peur est d’être utilisé simplement parce qu’elle est aussi belle que sa mère. Prendre une décision va complètement la déstabiliser. Accepter ne semble pas sans danger pour son cœur et rapidement, ils vont se rendre compte qu’une nuit n’est pas suffisent.

Miller est un control freak, autoritaire, sûre de lui, un homme qui à l’habitude d’obtenir tout ce qu’il veut. Son personnage dégage une image autoritaire et comprend rapidement que c’est un peu malgré lui. Ordonné, organisé, ces petites habitudes semblent indispensables à son quotidien et justement, ce côté obsessionnel c’est ce qui le rend attachant, car il n’arrive pas à les contrôler. Lui qui ne semble pas souriant, a réussi à me décrocher quelques sourires, c’est attendrissant. On pourrait tout de suite croire, qu’il est attiré par le style dominateur, la baise rapide et bien non. J’ai d’ailleurs été surprise par son côté doux envers Livy. Il s’oblige à être soigneux, appliqué, à faire durer les choses, sans jamais entrer dans la violence, il ne dévore pas il savoure, c’est tendre et lent. Au départ, je pensais vraiment que j’allais le détester, car son comportement était vraiment agaçant, ces manies insupportables et au fil des pages ont fini par le cerner, on passe outre sa froideur et son détachement, qui a une explication. Et je suis tombée sous le charme de ce héros inattendu, de cet homme pas ordinaire et incompris.

En conclusion, on peut dire que j’ai adoré ma lecture, on s’approche du coup de cœur, mais les quelques répétitions et la longueur du roman m’ont empêché d’être totalement conquise. Je dois dire, que depuis que je l’ai terminé je suis perturbée dans le bon sens du terme, je reste avec plein de questions en suspense, curieuse de savoir ce qui va se passer pour nos héros. J’espère vraiment que l’attente ne sera pas trop longue parce que cette saga attire toute mon attention. A la limite de l’érotisme, cette romance m’a conquise bien plus que je m’y attendais. J’attends avec impatience de découvrir la suite.
Signature LuxnBooks