New Romance

Nos âmes tourmentées | Morgane Moncomble

Résumé :
Lorsqu’Azalea revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaieté de cœur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.

Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler. Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible.

Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin. Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.
Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ?

Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

Je n’avais pas prévu de lire ce roman tout de suite et puis comme tout être humain, plus tu vois quelque chose et plus la convoitise est attisée donc sur un coup de tête je me suis fait un petit plaisir. Je ne crois pas avoir chroniqué mes précédentes lectures, mais j’ai déjà les autres romans de Morgane Moncomble et bien que je n’avais rien à reprocher à l’histoire ou à la plume, la romance ne m’avait pas transportée. Ce nouveau roman a fait beaucoup parlé de lui et même si j’ai conscience que l’auteure à une grosse communauté de fans, pour beaucoup ce roman était le meilleur de l’auteure donc moi aussi j’avais envie de me lancer et je dois avouer que je rejoins l’avis général. On a une vraie prise de risque et la romance est plus sombre et c’est ce qui rend cette lecture si entraînante.

Quand j’ai découvert le prologue un sentiment de panique pour les personnages m’a traversée, j’ai éprouvé de la crainte face aux épreuves qu’ils allaient pouvoir traverser en 476 pages. D’ailleurs ne vous fiez pas à la brique, la lecture est très fluide et personnellement je l’ai lu en pratiquement 24h. On n’attend malheureusement pas le seuil du coup de cœur, mais franchement ça s’est joué à quelques émotions, car l’histoire est complètement géniale, le passé des personnages a de quoi vous briser le cœur et les thèmes abordés sont très forts.

Suite au décès de sa mère, Azalea Green est contrainte de revenir à Charleston, sa ville natale pour régler la succession. Malgré la distance qu’elle a tentée de mettre des années plus tôt, la jeune femme replonge immédiatement dans ses sombres souvenirs. Déterminée à expédier le plus rapidement possible la vente de la maison, elle va devoir faire face à son passé et aux gens qu’elle a laissés derrière elle. Lorsqu’elle fait la connaissance de son voisin Eden, elle sent immédiatement qu’il pourrait être un danger pour son équilibre, de son côté il voit plus loin que ses sourires et est prêt à tout comprendre qui est réellement Azalea Green.

Je suis admirative de Azalea, cette superbe jeune femme a vécu une adolescence difficile et partir était le moyen de se sauver. Ce retour à Charleston va être une épreuve difficile pour elle, car tous les souvenirs vont affluer et elle n’avait jamais affronté ce passé qui l’a tant fait souffrir. C’est impossible de rester indifférent à la souffrance de cette héroïne qui a tout fait pour s’en sortir, mais qui comme toute personne peut atteindre son point de rupture. Sa rencontre avec Eden va la sortir de sa zone de confort et même si c’est minime, elle va progressivement s’ouvrir. Et cette rencontre c’est une bouffée d’air frais pour le lecteur qui la voit enfin pouvoir compter sur quelqu’un, elle qui a toujours ou presque été seule, va avoir un soutien de taille prêt à tout pour elle.

Parlons-en de ce sublime spécimen masculin qu’est Eden. Mesdames et Messieurs ayez le cœur bien accroché, parce que ce personnage est le voisin idéal : Attentionné, drôle, protecteur et têtu, on rêve toute de rencontrer un homme qui n’écoute pas les rumeurs pour se faire sa propre opinion et qui est prêt à tout pour ceux qu’il aime. Bien qu’il ait également ses propres problèmes, il va être un soutien inconditionnel pour Azalea et sa manière de se rapprocher d’elle m’a vraiment touché. Car même si, j’ai beaucoup parlé des thèmes et émotions des personnages, la romance est également magnifique et les voir tomber amoureux l’un de l’autre ça m’a ému, car je me suis dit qu’il s’était trouvé malgré les épreuves et qu’ensemble ils seraient plus forts.

J’ai apprécié les citations féministes en début de chapitre et l’engagement d’Azalea pour la cause féminine, même si je ne connais pas personnellement Morgane Moncomble, à travers les réseaux sociaux ont voit que ça lui tient à cœur alors j’ai trouvé important qu’on en parle, même si ça devrait être une évidence. Quand on voit l’âge de l’auteure, on réalise que la maturité n’a pas d’âge et elle parvient à faire passer des messages importants et mettre en lumière des thèmes avec beaucoup de réalisme. Un livre à découvrir !

Romance Érotique

Wallbanger | Alice Clayton (Cocktail #1)

ImpressionTrès bonLe début d’année a été assez laborieux, mes livres dans ma PAL n’arrivaient pas à canaliser mon envie des futures publications. Résultat : frustration, ennuie et surtout abandons… Du coup, j’attends ce roman avec grande impatience et puis c’était aussi l’occasion de débuter dans la joie et la bonne humeur une lecture commune avec Aude, Aurélie, Cindy, Charlotte et Nathalie.

Je crois qu’on ne pouvait pas tomber mieux comme lecture commune, ce roman réunit tous les éléments pour que ce soit une réussite. Notamment l’humour qui occupe une place importante, mais aussi un duo de héros qui mène la romance d’une main de maître, tant par leurs répliques que dans leur caractère. En emménageant dans l’appartement de ses rêves, Caroline Reynolds n’imaginait pas être tirée du sommeil par des bruits nocturnes provenant de chez son voisin, encore moins subir ça sur plusieurs nuits de rang. La pilule est d’autant plus difficile à avaler pour la jeune femme qui est dans une période d’abstinence un peu trop prolongée à son goût. A la fois énervée et jalouse, elle finit par s’amuser à donner des surnoms à son harem et affubler son tombeur de voisin, d’un surnom tout aussi amusant le « Cogneur de Mur » et bien d’autres tout aussi recherchés.

Leur rencontre n’a pas été immédiate et c’est agréable, car avec Caroline nous allons pouvoir partir dans une imagination débordante, avec pour seul indice sa manière d’interagir avec ses partenaires. Or un soir, la fatigue, combinée à la frustration vont la mener à frapper à la porte de Simon, son séduisant voisin. Et ils ne vont cesser de se croiser, pour peu à peu apprendre à se connaître et progressivement développer une amitié attendrissante et surtout avec humour. Et on était toutes d’accord pour dire, que le chat est un personnage à part entière. Au départ un peu surprise, il est vite devenu un personnage avec beaucoup de charme et c’est un vrai petit diable (et un peu flippant).

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la manière dont l’auteure instaure une complicité entre nos héros sans jamais se précipiter, tout en restant à la fois tendre et amusante. L’humour ne brise pas du tout les moments entre Simon et Caroline, bien au contraire il est source de rapprochement. Mais toujours avec une certaine réserve, Simon est mystérieux et on comprend que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Sa manière d’agir pose question et pourtant, on a toutes été séduites par ses actions et sa description physique fait baver. Il dégage une aura, sa manière de réagir, ou simplement d’interagir, fait de lui un personnage très attachant et en tant que femme, mon radar ne peut pas passer à côté d’un homme pareil. Et puis, le pire c’est que même avec son harem on l’accepte complètement. Caroline est très bien entourée avec ses copines et ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de mec qu’elle se morfond.

Son métier et sa patronne lui rendent bien, seule ombre au tableau, sa libido n’est pas au top et ça commence sérieusement à devenir problématique surtout avec un voisin aussi bruyant. J’ai également apprécié la manière dont l’auteure évite les scènes à rallonge, avec des passages plus relax, je pense notamment aux échanges de SMS entre les personnages principaux où secondaire qui sont assez réaliste et nous font sourires tant c’est malicieux et gourmand. Vous ne verrez plus la pâtisserie de la même manière et l’avantage c’est que vous aurez le plaisir sucré et sans prendre aucun gramme.

Difficile de rester morose après une lecture aussi craquante, la romance à la sensualité d’une romance érotique et la légèreté d’une comédie. La tension sexuelle est présente pendant une bonne partie du roman et la petite touche d’humour a réussi à adoucir la frustration pour en savourer chaque ligne, avec un sourire digne d’un enfant le jour de Noël. Même une fois terminé j’ai toujours les yeux qui pétillent face à une romance aussi délicieuse et ça a été un plaisir d’échanger avec les copinautes. Idéal pour lutter contre la déprime, sourire garantie. Tout est réunit pour succomber à cette romance originale.

Retrouvez la chronique de Aurélie ICI
Retrouvez la chronique de Charlotte ICI
Signature Lucie