Romance Contemporaine

Le Rôle de sa vie | Lucy Parker (London Celebrities #1)

Résumé :
Comédienne dans une troupe de théâtre londonienne, Lainie Graham vient d’apprendre sa propre rupture sentimentale dans la presse people. Et voilà qu’à présent on lui demande de redorer le blason de Richard Troy, qu’elle ne peut pas sentir ! L’acteur a beau être une star des planches, il a une très mauvaise réputation à cause de son fichu caractère. Après d’âpres négociations, Lainie accepte le marché proposé. La voilà donc partie pour un mois de fausse romance avec l’insupportable Troy !
De répliques acerbes en sarcasmes mordants, elle découvre peu à peu l’homme qui se cache derrière ce tempérament de feu et qui ne la laisse pas indifférente…

Je suis contente cette année J’ai Lu sort un peu plus de romance contemporaine et je ressors de cette histoire avec le sourire aux lèvres. C’est la lecture parfaite quand on veut une romance sans prise de tête et avec un peu d’humour.

Dans un décor londonien nous faisons la connaissance de Lainie Graham actrice dans une troupe de théâtre où chaque soir elle doit jouer avec son ex petit ami qui occupe le rôle principal et avec qui elle entretient des rapports conflictuels depuis qu’elle a appris leur rupture dans la presse. Comme on peut s’y attend c’est hyper gênant, mais j’ai trouvé qu’elle en ressortait plutôt digne. Malgré cette déconvenue, elle est plutôt apprécié des médias et n’hésite pas à utiliser son statut pour mettre en avant des associations aux causes importantes.

Pour les communicants de Richard Troy, l’acteur star de la troupe c’est la femme qu’il lui faut pour redorer le blason de l’acteur qui est entaché par une mauvaise réputation due à son caractère. C’est pourquoi elle se voit proposer le rôle de fausse petite amie le temps que la presse oublie ses frasques. Seulement pour la jeune femme il est inconcevable d’accepter ce nouveau statut, car il est tout ce qu’elle déteste et il ne semble n’avoir jamais avoir fait attention à elle. Sans compter qu’il est imbuvable, mais lorsqu’on lui propose un don conséquent pour son association, Lainie se laisse tenter par l’expérience.

Et on peut dire que la jeune femme ne va pas être déçue du voyage, car jouer les faux couples avec un homme qu’on supporte difficilement va mettre sa patience à rude épreuve. Faire semblant d’être follement amoureuse quand la presse observe va s’avérer difficile, surtout que lorsqu’ils sont seuls ils peinent à ne pas se balancer des piques. Certaines scènes m’ont d’ailleurs amusées, et comme on pourrait s’y attendre la haine va faire place à d’autres sentiments.

On s’attache plutôt facilement au personnage de Lainie, elle est la douceur incarnée et elle n’en est qu’au début de sa carrière et a conservé sa simplicité. Du côté de Richard, même s’il a des bons côtés, je l’ai quand même trouvé assez exécrable et à force de le découvrir on comprend un peu son attitude, mais il en reste parfois crispant. Et finalement j’ai trouvé que Lainie s’en tirait plutôt bien avec lui et elle a une repartie qui contribue à le remettre à sa place et c’est assez jouissif, car elle est la seule qui ose lui dire ce qu’elle pense.

Deux petits bémols, un du côté de la narration qui est à la troisième personne et qui me donne toujours l’impression d’être tenue à distance, l’écriture est vraiment entraînante, mais ça enlève une part d’émotion des personnages qui s’empêche moins sur leur ressenti. Et du coup ça influence mon impression que le récit manque de profondeur et on reste en surface sans réellement approfondir, par exemple on ne décèle pas le fameux moment où nos héros n’éprouvent plus de haine. On apprécie bien évidemment de les voir se rapprocher, mais on ne savoure pas totalement la chose.

Après ça n’empêche pas d’aimer sa lecture et les amateurs de romances qui mêlent amour et haine, et les faux-couples, devraient apprécier la découverte, car au fil des pages ont observe une évolution dans la personnalité des personnages et les répliques entre Lainie et Richard sont plutôt amusantes. Un bon moment de lecture sans prise de tête qui fait du bien au moral.

Young Adult

La vérité sur Alice | Jennifer Mathieu

ImpressionTrès bonDans un premier temps je veux remercier Siham du blog Les Faces Cachées d’une Flèche, qui grâce à son concours m’a permis de gagner ce roman. Je pense que c’est mon côté un peu sensible, mais j’ai vraiment trouvé ce roman triste, le réalisme du récit me faisait parfois oublier que ce n’était qu’une fiction et j’arrive à m’imaginer sans mal, d’être dans la peau d’Alice.

Par l’intermédiaire de quatre personnages, nous allons découvrir l’histoire d’Alice Franklin. Une jeune fille qui du jour au lendemain doit assumer les insultes et le statut de traînée du lycée, après le départ d’une rumeur suite à une soirée qui prêtant qu’elle aurait eu une relation sexuelle avec deux garçons différents le même soir. Je dois dire que j’ai été particulièrement révoltée par la méchanceté des protagonistes. Les personnages qui auront la parole, ont participé, de manière directe ou indirecte à l’état actuel des choses et à travers les évènements qu’ils vont nous relater, un portrait plus ou moins vrai d’Alice va être dressé et c’est le début des nombreuses hypothèses.

Elaine, la reine du lycée. Kelsie l’ancienne amie. Josh le meilleur ami du garçon qui a eu une relation avec Alice et pour finir Kurt, le garçon qui est dans l’ombre. Tous à un moment donné, ont été témoins d’un événement. Étrangement, on aurait pu croire que la plus garce de toute serait la petite princesse du lycée et bien non, j’ai été tellement en colère contre Kelsie. Contre cette manière de lancer des rumeurs bêtes et méchantes, de faire du mal à une personne qui au final n’avait rien demandé à personne. Alice n’a pas toujours pris les bonnes décisions, mais chacun de ses actes n’ont jamais porter préjudice à personne. Elle était heureuse dans la vie qu’elle menait et de simples mots, ont tout gâché et on détruit une partie d’elle-même, tout ça pour paraître, pour se préserver. J’aurais beaucoup aimé que l’auteure poursuivit dans cette direction, mais tout le potentiel du récit n’a pas été totalement étoffé.

J’ai attendu le moment où Alice allait nous donner sa version des faits, mais son chapitre est un peu trop rapide. J’aurais beaucoup aimé, que certains éléments soient mis en lumière, pour mieux comprendre ce qui a pu déraper à ce point. Même si l’essentiel est dit en quelques lignes, je suis gourmande moi ! Un roman qui ne m’a pas laissée indifférente, sans compter qu’on découvre un entourage nocif pour l’héroïne, heureusement que Kurt veille. J’ai beaucoup aimé son personnage, ses difficultés en société le rendent touchant et j’aurais bien prolongé l’aventure, pour avoir le plaisir de le voir s’ouvrir encore plus à Alice. Je recommande, si ça pouvait ouvrir les yeux face à la bêtise.

Signature Lucie