Furious | L.J. Shen (Sinner #4)

Résumé :
Il avait tout prévu. Sauf le désir qu’elle lui inspire.
Bane. Un homme dangereux, impétueux, sans limites. Tout le monde le sait, même Jesse qui, depuis qu’elle s’est fait violemment agresser, s’est complètement coupée du reste du monde. Alors, le jour où elle le croise en sortant de chez son médecin, elle est immédiatement sur ses gardes. Car, elle en est persuadée, cette rencontre n’est pas un hasard. Bane la cherchait. Mais qu’est-ce qu’un homme comme lui, capable d’avoir le monde à ses pieds, peut bien vouloir d’une femme brisée comme elle ? En temps normal, Jesse n’aurait pas tenté de le savoir. Malheureusement pour elle, l’insistance de Bane ne lui laisse guère le choix…

Bane est un personnage fascinant qui m’a tapé dans l’oeil dès qu’on a fait sa connaissance dans Scandalous. Chaque tome fait monter d’un cran mon appréciation et même si celui-ci ne se hisse pas au top, il n’a rien à envier à ses prédécesseurs. J’ai trouvé qu’on abordait dans ce tome des sujets douloureux et Jesse est l’héroïne qui m’a le plus toucher dans cette série, tant par son passé que par le chemin parcourut à la fin du roman.

Jesse reprend doucement sa vie en main après un drame, mais sa méfiance n’a rien perdu et elle demeure continuelle sur ses gardes. Sa vie est une routine bien rodée et ça lui convient parfaitement. Lorsqu’elle fait la connaissance de Bane, il n’est pas question de le laisser s’approcher d’elle, pourtant cet homme dangereux souhaite par tous les moyens en savoir plus par Jesse et à force d’instance le jeune homme va doucement s’approcher de cette mystérieuse jeune femme qui semble porter le poids du monde sur ses épaules.

Bane est connu comme le loup blanc à Todos Santos et il n’a jamais caché qu’il n’était pas un homme honnête, son business fonctionne plutôt bien, mais il a des rêves plus ambitieux et même s’il n’a pas été élevé dans une famille riche, il s’en sort plutôt bien aujourd’hui. Sa rencontre avec Jesse c’est comme un rafraîchissement, lui qui n’a jamais dû se battre pour obtenir une femme, se retrouve à devoir redoubler d’attention pour une femme qui le regarde à peine. Cette souffrance qui l’habite, il la perçoit, mais celle qu’il cherche à sauver c’est la battante, celle qui s’est tu depuis trop longtemps et ce qu’il décèle en elle va au-delà de tout ce qu’il aurait pu imaginer. Il a un certain charme et l’aura de danger qu’il dégage n’est pas si effrayante que ça quand on rentre dans sa carapace.

Dès le prologue le sort de Jesse est scellé et c’est ce qui en fait l’une des plus belles héroïnes, car malgré les souffrances et la douleur permanente, elle va devenir une héroïne courageuse et même si le chemin est long avant de pouvoir dire qu’elle s’en est sortie, elle m’a complètement bouleversée. Il y a des sujets qui nous touchent plus que d’autres et il est impossible de ne pas pouvoir éprouver d’empathie pour cette femme formidable. Découvrir qu’après tant d’épreuves, la solitude est aussi présente dans la vie de Jesse, c’est difficile à encaisser. Bane est loin d’être un homme comme on en rêve, mais parfois il ne faut pas écouter tous les ragots et laisser son cœur parler, sans se soucier de ce que pensent les autres. Et ensemble ils sont plus forts, ça les rend d’autant plus compatibles.

Avec ce dernier opus de la série Sinner of Saint, on peut dire que L.J. Shen aura réussi à devenir une auteure incontournable chez Harlequin et j’espère avoir le plaisir de la redécouvrir dans d’autres récits, le temps que nous puissions découvrir la future série consacrée aux enfants chéris de nos Hot Heroes. Un tome toujours aussi fluide et des héros hors du commun qui laisseront une trace dans notre historique de lecteur tant ils sont uniques.

Mon avis sur Devious #2 ICI
Mon avis sur Scandalous #3 ICI
Publicités

Le Royaume en danger | Erin Watt (Les Héritiers #5)

Résumé :
Depuis que Hartley Wright a rencontré Easton Royal, sa vie n’est plus la même. Elle se découvre des ennemis à chaque coin de rue. Lorsque se produit l’accident qui lui vole ses souvenirs, elle ne peut plus faire confiance à personne, pas même au garçon aux yeux bleus qui lui promet que tout ira bien.
Parce que, si la mémoire de Hartley est pleine de trous, son instinct lui dit que Easton est dangereux. Elle ne sait pas s’il va la sauver ou la détruire. Le chaos qu’il apporte partout où il va est trop dur à gérer, les sentiments intenses qu’il évoque sont trop confus pour être démêlés. Easton veut qu’elle se souvienne. Hartley pense qu’il vaut mieux oublier. Elle a peut-être raison.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Ce roman est le 5ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Les adieux ne sont pas aussi tristes que je l’aurais imaginé en débutant cette série, mais cette conclusion n’est pas désagréable pour autant. La plume de ce duo à quatre mains fait encore une fois des merveilles avec quelques améliorations appréciables depuis que j’avais quitté Easton et Hartley. L’insouciance des présentations à laisser la place à une certaine gravité, sans pour autant oublier l’humour caractéristique de la famille Royal.

Le final du tome précédent vous a probablement laissé quelques séquelles, et ce début ne va rien arranger. L’heure est grave et face à la réalité les obstacles vont s’avérer plus difficiles à surmonter. Les premiers chapitres vont nous mettre face aux conséquences des actes de tous les personnages impliqués dans le final. Les séquelles vont s’avérer être aussi sévères des deux côtés et le trouble va rendre la confiance complexe. Le doute n’aura jamais été autant présent, pourtant parfois il faut apprendre à accorder sa confiance avec le cœur.

Hartley devient plus vulnérable, mais son comportement la rend davantage humaine. On est loin de la jeune fille hargneuse du tome précédent, c’est comme si une seconde chance lui était offerte pour faire les choses différemment et j’ai apprécié la voir recommencer de zéro. Bien qu’elle soit par moments un peu seule, elle va pouvoir compter sur Easton pour la soutenir et même si de son côté il a quelques problèmes, il va se montrer digne de confiance pour être un point d’ancrage indispensable pour la jeune femme.

Après on met un peu trop vite de côté les problèmes d’Easton qui se reprend en main sans réelle difficulté. Pour le coup, j’ai eu du mal à croire que ses addictions puissent être balayées aussi facilement, mais son côté gentleman est appréciable. Le couple va se heurter à une situation complexe après les évènements du tome précédent et bizarrement le réconfort qu’ils éprouvent ensemble va convaincre une bonne partie de la famille, mais j’ai trouvé ça un peu trop bisounours que tout le monde accepte si facilement la situation, mais bon ça reste mignon.

Déception concernant l’absence des personnages secondaires, qu’est-ce que les interactions entre la fratrie Royal m’ont manqué. Pas assez de scène où on retrouve les frères dans le meilleur de leur forme. Bien évidemment l’absence de Reed se fait ressentir, tant pour le lecteur que pour Ella, qui passe pas mal de temps seule et qui doit s’occuper de ses frères comme une maman. Même constat du côté de Callum qui s’absente encore une fois pendant une bonne partie du roman et qui laisse ses fils au pire moment. Ce qui rend l’histoire incohérente sur certains aspects et au final j’ai trouvé que l’histoire tirait se force grâce à la consolidation de la romance.

L’intrigue retrouve un second souffle dans la deuxième partie du roman, on s’intéresse aux mystères évoqués dans le précédent opus et les premières révélations vont être intéressantes. On découvre des éléments assez prévisibles, mais qui n’empêchent pas d’être sous pression. On met rapidement fin aux agissements, mais je n’ai pas choisi cette histoire pour son développement policier. La romance vacille entre des moments terribles, des révélations difficiles, des sentiments naissants et une confiance retrouvée. J’ai trouvé, l’histoire plaisante et la fluidité du récit vous fera passer un très bon moment et la famille Royal à la séduction dans le sang.

Mon avis sur La Princesse de Papier #1 ICI
Mon avis sur Le Prince Brisé #2 ICI
Mon avis sur La Prison dorée #3 ICI
Mon avis sur Le Prince Déchu #4 ICI

Le Prince Déchu | Erin Watt (Les Héritiers #4)

Résumé :
Easton Royal a tout pour lui : la beauté physique, l’argent, l’intelligence. Son but dans la vie, c’est de s’amuser autant que possible. Il ne pense jamais aux conséquences de ses actes.
Mais quand Hartley Wright fait son apparition, elle bouscule la vie tranquille d’Easton. Malgré le fait qu’elle soit très attirée par Easton, elle est celle qui lui dira non. Easton ne la comprend pas et, forcément, il n’en est que plus attiré.
Hartley veut qu’il grandisse et, en attendant elle ne veut pas de lui.
Elle a probablement raison. Rivalité. Règles. Regrets. Pour la première fois dans la vie d’Easton, être un Royal ne suffit pas. Il est sur le point d’apprendre que plus on part de haut, plus dur est la chute.
Merci Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Une lecture toujours aussi fluide, les pages se tournent réelle difficulté et même si j’aurais apprécié une intrigue un peu moins classique, l’histoire à de bons côtés. Depuis ma découverte de cette série et mon presque coup de cœur pour le premier opus, j’espère toujours éprouver cette petite étincelle qui s’éteint progressivement. Easton est un personnage intrigant qui m’avait tapé dans l’oeil dans les précédents tomes et même si, j’avais moins d’attente pour ce tome, il demeure une petite part de déception, car l’intrigue peine à décoller.

Easton Royal est un aimant à conquête, il est beau, riche et intelligent, pourtant il n’a aucune réelle motivation dans la vie et il prend tout à la rigolade. Son seul mantra c’est profiter et s’amuser, sans jamais penser aux conséquences de ses actes. Alors qu’il commet une énième erreur sans se préoccuper de ce que cela peut entraîner, son chemin croise Hartley Wright, qui ne cache pas son mépris et son désintérêt pour le jeune homme, pourtant conscient qu’elle n’est pas indifférente à son charme, la jeune femme souhaite simplement que sa vie reste sur les rails et Easton est la représentation même des ennuis. Confronté pour la première fois à un refus, le jeune homme va mener une campagne de séduction, car il veut comprendre ce refus et y remédier.

Après le ténébreux Reed Royal, on change de registre, même si le côté homme torturé est encore une fois valable. J’ai été frappé par la différence de caractère, Easton est un personnage qui m’a frappé par son immaturité. Étant dans une spirale d’auto-destruction, le jeune homme va prendre une série de mauvaises décisions et bien évidemment, tout acte à des conséquences, sauf que bien souvent les dégâts ne le concernant pas seulement, il entraîne régulièrement les autres dans ses ennuis et sa rencontre avec Hartley va avoir le mérite de le pousser à se remettre en questions, même si il a de gros problèmes qui ne vont pas se résoudre aussi facilement. J’étais très emballée par son histoire et même s’il a un bon fond, il ce côté égoïste qui le rend parfois difficile à supporter.

Du côté de Hartley, il y a cette opposition entre le côté fragile et cette combativité qui la pousse à tenir Easton à distance. Même si on ne comprend pas toujours ses réactions, elle instaure des règles qui vont apprendre à cadrer Easton et bien que la romance n’en soit qu’à ses prémices, la relation qui se tisse entre nos héros à quelques aspects touchants qui n’ont malheureusement pas été poussé. La jeune femme a ses propres problèmes et rapidement le mystère qui entoure ses réactions va s’épaissir, car les premiers indices sont difficiles à assembler. Ses réactions sont parfois un peu disproportionné, mais j’ai apprécié son combat personnel.

Encore une fois la fin garde son lectorat prisonnier avec des questions plein la tête. J’ai retrouvé des similitudes avec les précédents tomes, ils sont construits sur la même base et même si, j’ai eu plus de mal à m’attacher aux personnes Easton est un personnage qui a montré qu’il avait des problèmes et on s’inquiète facilement pour lui lorsque la situation se complique. J’espère simplement, que la suite va être un peu plus entraînante, car l’histoire a eu plus de mal à prendre et au vu des évènements énoncés à la fin, cette suite pourrait être surprenante. Une lecture agréable qui malgré quelques défauts, réussie à susciter l’envie de lire le final.

Mon avis sur La Princesse de Papier #1 ICI
Mon avis sur Le Prince Brisé #2 ICI
Mon avis sur La Prison Dorée #3 ICI

Madame Malcolm | Katy Evans (Manwhore #2.5)

Merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman
Date de sortie : 9 novembre 2017

Difficile de dire adieu à ce couple qui se complète à merveille et surtout un amour qui nous aura fait vivre l’histoire de l’intérieur, alors je ne sais pas vous, mais quand je vois que même Katy Evans a du mal à leur dire adieu, je me dis que je ne suis pas la seule à leur dire adieu. Si vous pensez que cette nouvelle est une suite, je vous arrête tout de suite, voyez plutôt ce tome comme un bonus. Personnellement je suis particulièrement fan des épilogues à la fin des romans, alors y consacrer un tome entier moi ça me suffit pour passer un bon moment.

Cette nouvelle c’est l’occasion d’étaler un peu plus l’amour entre Malcolm et Rachel, après avoir accepté de devenir la femme de notre sublime Malcolm Saint, la jeune femme va nous conduire avec elle jusqu’à l’hôtel. A travers de courts chapitres, nous allons vivre des moments de bonheur avec nos héros et partager des moments privilégiés avec leurs amis. Ne vous attendez pas à de nombreux rebondissements, ce n’est pas le rôle de cette nouvelle et ça n’aurait pas pu être totalement exploité. Certains sujets reviendront sur le tapis et de nouvelles révélations pourraient être utiles pour introduire les tomes suivants, mais hormis ces petits clins d’œil l’histoire se consacre exclusivement à mettre à l’honneur notre héros et profiter un peu plus de l’univers de Katy Evans.

Je suis ravie d’avoir retrouvé Malcolm et Rachel pour cet évènement qu’on attendait tous depuis qu’ils se sont rencontré. Maintenant, la boucle est bouclée et le célibataire le plus convoité des États-Unis va devenir le mari le plus convoité. La simplicité du récit fait le charme de l’histoire et j’ai apprécié participer aux préparatifs pour au final, lire le plus beau des adieux. Je n’aurais pas dit non à un ultime chapitre, mais je suis persuadée que notre couple de futur marié va voir s’ouvrir devant eux un avenir radieux. Une lecture adorablement romantique.

Mon avis sur Malcolm le sulfureux #1 ICI
Mon avis sur Malcolm +1 #2 ICI