Sans Pitié | Maya Banks (KGI #6)

ImpressionExcellentAussitôt en ma possession, aussitôt dévorée. Je dois dire que j’attendais avec impatience de découvrir P.J. et Cole, leur joute verbale dans les précédents tomes étaient très alléchantes. Et après une journée à le dévorer, je suis totalement conquise et sous le charme de Cole. Chaque tome arrive à se renouveler, après deux précédentes déceptions celui-ci arrive en première position des KGI.

Depuis quatre ans, P.J. est tireur d’élite au sein du KGI, sous les ordres de Steele. Depuis son arrivée, elle est en compétition avec l’autre tireur d’élite de l’équipe Cole, leur pique constante est dangereusement proche du flirt. Un soir, de retour de mission où la solitude se faire sentir, ils succombent à l’attirance qu’il ressent l’un pour l’autre. Le lendemain de cette folle nuit, le KGI appelle P.J. et Cole pour une mission, pas le temps de s’épancher sur ce qu’il vient d’arriver, il embarque pour le Tennessee. Lorsque la mission tourne au cauchemar pour P.J., l’ensemble de l’équipe s’en trouve affecté, car la jeune femme a échappé de peu à une mort certaine. Complètement traumatisée par les évènements, se sentant honteuse, elle décide de fuir son équipe pour mettre en place une vendetta. Après plusieurs à retourner ciel et terre pour la retrouver, Cole retrouve enfin la trace de notre guerrière et il est bien décidé à la garder auprès de lui, même si cela implique de risquer sa propre vie.

P.J. est un peu différente des autres femmes Kelly, principalement parce qu’elle fait partie de l’équipe et qu’elle a toujours été une guerrière. Contrairement aux autres femmes, elle cherche à sauver les apparences, évoluer dans un univers d’homme la force à se surpasser et toujours être à la hauteur pour sauver les fesses de ses équipiers. Habituée à la voir au must de sa forme, on la découvre dans une situation de vulnérabilité sans qu’elle ne soit en position de victime. Honteuse de ce qui s’est passée, elle va décider d’agir seule, car elle a l’impression que son équipe la considère comme une femme faible. De nature très secrète, elle va progressivement se laisser apprivoiser par Cole, qui va redoubler de tendresse pour la conquérir et ne va pas hésiter à mettre ses sentiments à nus.

Cole est un homme, de caractère, qui aime taquiner sa coéquipière, mais bien conscient de sa valeur et il n’hésite pas à dire qu’elle est la meilleure, sans avoir peur que sa virilité en prenne un coup. Très affecté par le départ de P.J., Cole va montrer une forme de fragilité et il va beaucoup culpabiliser de ne pas avoir pu intervenir. Douceur, patience, honneur et protecteur, représente à la perfection Cole, un homme peu moins Cro-Magnon est appréciable, pas besoin d’être un homme des cavernes, un peu de tendresse m’a énormément plu et sa relation avec P.J. m’a touchée, car plus dans la sensibilité.

En bref, je ne pensais pas pouvoir dire que la série reprendrait son souffle, mais ce tome est excellent et on retrouve le charme des tomes précédents. La famille Kelly est un peu en retrait dans ce tome, mais compte tenu des évènements une forme de pudeur et de solitude était importante pour construire un schéma mêlant, un avant, un après et une gestion des sentiments. Je suis sous le charme de ces militaires; mais j’ai une large préférence pour ce couple, qui a su se renouveler et j’ai hâte de retrouver le reste de l’équipe. Je retrouve l’entrain qui me manquait depuis quelques tomes et j’ai hâte.
Signature LuxnBooks

Publicités

En lignes de sang | Nancy Bush (Nulle part #2)

ImpressionCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

Dans le tome précédent, nous quittions l’inspecteur September Rafferty alors qu’elle venait de recevoir un dessin, avec la mention ensanglantée « ELLE PAIE POUR ELLE ». Les premiers éléments de l’enquête semble la menée directement à son passé. Le tueur semble vouloir attirer son attention et l’observer à distance. Lors des interrogatoires, un nom sort du lot : Jake Westerly, un ancien camarade de classe qui ne l’a jamais laissée indifférente dans son  adolescence. Leurs retrouvailles va la troubler, mais elle n’arrive pas à l’imaginer coupable de telles atrocités. Pourtant, écouter son instinct est trop faible comme preuves, surtout lorsqu’elle sait que la cible du tueur, c’est elle.

September commence à s’interroger sur les motivations du tueur, pour comprendre le dossier elle va devoir se replonger dans son passé. Ses relations avec son père ne sont pas très bonnes, principalement à cause de son choix de carrière. Son soutien elle l’obtient de la part de son frère Auggie, qui l’écoute et la soutient lorsqu’elle en éprouve le besoin. Il est déterminé à la protéger de cette enquête, il ne veut pas croire que sa sœur puisse être la cible d’un tueur et encore moins imaginer qu’un membre de la famille soit impliqué dans ces meurtres.

De son côté, Jake ressent lui aussi une forte attirance et se remémore leur passé commun, mais il est blessé par les accusations de September et en même temps, il est partagé entre colère et inquiétude, car il veut protéger September du tueur. Déterminé à ne pas subir ses accusations, il va mener sa petite enquête et coller aux basques de l’inspectrice sur les traces de leur passé. L’attirance entre eux est palpable, ils ne vont pas mettre longtemps à succomber et se redonner une vraie chance.

Je regrette un peu que l’enquête soit placée au second plan, on se consacre davantage aux histoires de famille de September, qui a des rapports conflictuels avec son père et sachant que ses soupçons se portent sur quelqu’un qu’elle connaît, elle se questionne sur son entourage proche. La complicité entre les jumeaux est trop aussi intense que dans le premier opus, ils s’appellent régulièrement et se soutiennent dans les emmerdes, on retrouve avec plaisir un Auggie toujours aussi protecteur avec les femmes de sa vie. Il est distancé de près par Jake, qui veut trouver le tueur avec September. Lorsque le tueur se rapproche de September, ses pensées deviennent de plus en plus confuses et violentes. Les bribes d’informations qui nous rapproche de l’identité du tueur sont certes infimes, mais on veut découvrir ce qui se cache derrière cette série de meurtre et comprendre ce qui les rapprochent.

Même si au départ, j’ai été dérangée, par l’enquête un peu moins présente, j’ai été surprise de l’intérêt que l’auteure porte à la famille de l’héroïne. On est dans un schéma différent des enquêtes policières, l’environnement familiale est mis en évidence rendant l’inspectrice plus humaine, ici notre héroïne à une vie privée un peu chaotique. C’est appréciable de découvrir la femme qui se cache sous son uniforme. Une femme déterminée, mais qui se laisse déstabiliser par un homme qui l’a toujours attirée, une sœur prête à tout pour son frère, une fille fragilisée par la perte de sa mère et une flic qui veut découvrir l’identité de son tueur et surtout pourquoi sont-ils liés l’un à l’autre.

En bref, malgré quelques longueurs dans l’enquête, on s’attache à l’histoire des personnages. J’ai adoré la romance, telle deux adolescents ils sont pris au piège de leur attirance. Par ailleurs, l’instabilité mentale du tueur, le rend mystérieux et d’autant plus dangereux pour mon plus grand plaisir.  Il mélange ses sentiments un combo de haine, d’amour, de besoin sexuel. On sent la bête qui va surgir, craignant le pire pour la confrontation finale. Pendant presque la totalité du roman, je n’ai pas réussi à m’imaginer qui pouvait être le tueur, car on n’est confronté à très peu de suspect. J’ai adoré le final, il est riche en émotions comme je les aime et l’épilogue met l’eau à la bouche pour la suite.

Retrouvez mon avis sur En ligne de mire #1  ICI
Signature LuxnBooks

Wicked Lies | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #2)

Avis Wicked Lies - Nancy BushTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

L’histoire reprend avec de nouveaux personnages principaux, au moment où Justice  vient de s’évader de l’hôpital psychiatrique. Son objectif est de finir le travail commencé 2 ans plus tôt. Sa cible c’est Laura, qu’il va rapidement contacter lui faisant comprendre qu’il était après elle.

A la fin du tome précédent les femmes du Chant des Sirènes pensaient être en sécurité avec l’arrestation de Justice. Pourtant évadé depuis peu, il est attiré par la grossesse de Laura. Élevée au sein de la communauté, Laura a décidé de vivre sa vie à l’extérieur en devenant infirmière. Aujourd’hui fraîchement divorcée de son médecin de mari et lassée de ses infidélités, elle a choisie de reprendre sa liberté. L’arrivée soudaine d’une grossesse va chambouler ses projets et attirer les sens de Justice qui veut continuer sa vengeance envers les sœurs de la communauté et tuer toutes les sœurs.

Comprenant grâce à son don de télépathie, que Justice en a après elle, elle va tenter de se faire discrète, mais c’est sans compter sur l’acharnement du journaliste Harrison Frost, qu’elle va finir par accepter de collaborer avec lui en contactant Justice, afin de l’attirer vers elle et mettre fin à la terreur. Pour Harison c’est une opportunité en or, pour faire un scoop et ainsi se retrouver sa crédibilité journalistique. Rapidement, il va s’attacher à Laura, ses objectifs de scoop vont peu à peu s’effacer au profit d’un réel intérêt pour la jeune femme et une volonté de la protéger.

Dans cette suite, nous faisons la connaissance des résidentes de la communauté du Chant des Sirènes et nous commençons progressivement à élucider le mystère qui les entoure. Le personnage de Catherine qui s’occupe de la communauté, semble avoir beaucoup de secrets, pourtant elle n’a pas de mauvaises intentions. J’ai été heureuse d’en apprendre un peu plus à leur sujet, car j’étais resté curieuse au cours du premier tome, puisque Becca n’arrivait pas à rentrer en contact avec elles. On découvre également ses origines et on revient à sa rencontre, puisqu’elle revient sur les traces de Justice. C’est agréable de découvrir ce que ces deux dernières années lui ont réservé à elle et Hudson.

J’ai quelques regrets avec cette suite, j’ai trouvé l’univers beaucoup moins prenant et la relation entre les personnages un peu trop dans les suppositions. Compte tenu du nombre important de page, je m’attendais à une intrigue davantage élaborée. Les répétitions sont nombreuses et les personnages tournent en rond, pendant beaucoup trop longtemps. Les auteures insistent trop sur les pensées des personnages, au lieu de privilégier les actions. Par ailleurs, beaucoup trop de personnages interagissent et par moment j’avoue avoir été perdue sur l’identité du personnage qui parlait.

Malgré tout, le couple de héros est captivant et touchant, on ressent leur attachement l’un envers l’autre. L’histoire est un peu trop longue à se mettre en place, mais on passe un bon moment. La fin gagne en intensité et la confrontation m’a beaucoup plu. L’épilogue réussi à attirer ma curiosité en introduisant l’intrigue du tome suivant. J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

Retrouvez mon avis sur Wicked Game #1  ICI

Signature LuxnBooks

La septième victime | Mary Burton (Texas Rangers #2)

ImpressionTrès bonUn second tome qui m’a réconcilié avec ce début de saga un peu décevant. Mais j’avais adoré son roman précédent et j’ai eu raison de lui donner une seconde chance avec cette suite, car Mary Burton a réussi à m’embarquer dans un univers parfaitement maîtrisé et faire monter la pression.

Il y a sept ans, Lara Church a échappée à l’Étrangleur de Seattle, droguée, violée et laissée pour morte sur le bord de l’autoroute, elle ne conserve cependant aucun souvenir de sa terrible agression. Effrayée, elle fait le choix de prendre la route avec seulement sa voiture, elle souhaite seulement échapper à cet enfer. La mort de sa grand-mère va mettre fin à sept années de vadrouille dans le pays en s’installant à Austin. La découverte du cadavre d’une jeune femme blonde, correspondant au mode opératoire du tueur va conduire le Texas Ranger James Beck à s’intéresser la septième victime du tueur : Lara.

Passionnée par son métier Beck va prendre très à cœur cette enquête, car il éprouve le besoin de protéger les femmes et qu’il ne supporte pas qu’on s’en prenne à elles. Sa rencontre avec Lara, va accentuer ce côté protecteur, malgré que la jeune femme donne l’image d’une dure à cuire, il va tout faire pour découvrir l’identité du tueur. Bien déterminé à ce que les souvenirs de la jeune femme lui reviennent, il ne va pas hésiter à être un peu bourru avec elle et la secouer. Les deux caractères vont avoir du mal au départ, car Lara garde un très mauvais souvenir des forces de l’ordre, ainsi que des psychologues, alors pas question que Beck décide ce qui est le mieux pour elle.

Le personnage de Lara est assez étonnant, vue de l’extérieur elle est très fermée, solitaire et ne sort jamais sans son chien Lincoln et son fusil n’est jamais bien loin. On pourrait croire qu’après une expérience traumatisante, elle soit prudente pourtant elle ne cesse de se mettre en danger. Pourtant, elle est du genre à partir pendant sept ans seuls sur les routes, sortir aux aurores pour une balade en forêt et depuis son agression, elle se passionne pour la photographie, son modèle de prédilection va vers les scènes de crimes, dont celles de son bourreau. Fascinée par la mort, la jeune artiste va progressivement sortir de sa cachette et va recommencer à vivre cette vie qu’elle avait mise de côté.

L’intrigue est centrée sur l’enquête et de la reconstruction des souvenirs de Lara, qui sont enfouies. Alors que le début de l’histoire est centré sur les victimes du tueur, progressivement on va dériver sur la mémoire de la jeune femme et qui ajoute des éléments à l’enquête. Alors que la première rencontre de Beck et Lara était explosive, leur relation va stagner pour se concentrer sur l’avancement de l’enquête, notamment en offrant le point de vue du tueur et de l’ancien inspecteur chargé de l’enquête à Seattle : Raines qui ne vit plus que pour découvrir l’identité du tueur et mettre fin à cette enquête.

Les personnages sont attachants, ils réussissent à bien tenir l’enquête et leurs instants à deux sont mignons, bien que trop court. J’aurai aimé que la romance soit davantage mise en avant, car par moment j’avais envie qu’ils passent à la vitesse supérieur, mais les choix de Mary Burton sont cohérents par rapport au caractère de ses personnages, le vécu de Lara nécessite de prendre son temps. Un regret concernant l’identité de l’assassin un peu trop prévisible selon moi, mais un second tome avec une bonne intrigue qui tient la route et qui captive. Un bon moment de lecture.
Signature LuxnBooks

 

 

 

Secrets dévoilés | Lisa Renee Jones (Sombre, divin et mortel #1)

ImpressionTrès bonJ’ai découvert Lisa Renee Jones, dans « Si j’étais elle », une romance érotique qui avait été un véritable coup de cœur. Alors, quand j’ai vu qu’elle sortait, je n’ai pas hésité et je me suis toute suite laissée convaincre. C’est une jolie surprise, les personnages ont réussi à me séduire et la romance m’emporter.

Lindsey Paxton est contrainte de rentrer chez elle, car son père atteint d’un cancer. Il y a quelques années Lindsey, a choisie de fuir le cabinet juridique de son père, à la suite d’un procès qui l’a profondément marquée. Elle a renoncé à sa carrière d’avocate et travaille aujourd’hui pour le FBI. Son père souhaite qu’elle dirige le cabinet, mais elle a d’autres projets, elle doit convaincre Mark Reeves de revenir au cabinet pour le diriger à sa place, comme il était initialement prévu. Dans un premier temps, il va catégoriquement refuser, puis revenir sur sa décision sous certaine condition. Premièrement, il reviendra sur une durée de 6 mois, pour la former elle à ce poste, deuxièmement ils feront équipe sur un procès qui risque de mettre en jeu l’image du cabinet et elle prendra sa propre décision.

Le prologue va rapidement donner le ton sur une série de meurtre, la parole va être donnée au tueur, qui s’intéresse aux mêmes types de jeunes femmes, blondes, menues et aux cheveux longs. Les héros vont rapidement faire le lien avec Lindsey qui correspond parfaitement au physique de la jeune femme. Le tueur va d’ailleurs nous exprimer clairement ses motivations : Il veut Lindsey.

Afin de défendre Roger Williams, accusé du meurtre de ces jeunes femmes. Lindsey et Mark vont se lancer dans une enquête, qui va les rapprocher du procès qui avait coûté la carrière l’avocate. Ces meurtres suivent les mêmes schémas, alors que le meurtrier est sous les verrous. Au cours de cette enquête, les deux avocats vont se rapprocher et même si Lindsey va essayer de lutter contre son attirance, elle va rapidement succomber tout en restant sur la réserve. Elle maintient une distance, qui va éveiller la curiosité de Mark, qui sent que la jeune femme dresse des barrières.

La romance est pleine de passion et de sensualité, le côté suspense est mis de côté au profit de la romance. L’enquête est secondaire, au profit de la relation entre Mark et Lindsey qui démarre rapidement, donnant de jolies scènes charnelles entre les personnages. Je m’attendais à une héroïne à fort caractère compte tenu de sa profession, mais c’est une jeune femme fragilisée par son passé, qui a laissé de nombreuses traces, qui se ressentent dans chacune de ses décisions. Principalement avec Mark, en qui elle n’a clairement pas confiance. Malgré qu’il fasse tout son possible pour lui faire comprendre qu’il n’est pas nocif pour elle, mais plein de bonnes intentions.

C’est un tome très agréable à découvrir, l’alchimie entre les personnages est indéniable et leur relation sensuelle, en somme une romance contemporaine à la hauteur. Cependant ce roman était présenté comme un romantic-suspense, j’avais également des attentes au sujet de l’enquête. Malheureusement, cette partie n’a pas été convaincante mon avis est donc un peu mitigé, mais pas totalement négatif.
Signature LuxnBooks