Shades of Shadows | V. E. Schwab (Shades of Magic #2)

Résumé :

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le premier, gris, est le nôtre. Le second, rouge, déborde de magie. Dans le troisième, blanc, elle s’est faite rare, et dans le dernier, noir, elle a tout dévoré. Quatre mois ont passé depuis qu’un talisman maléfique est tombé entre les mains de Kell, depuis que le corps de son ennemi a été expédié dans le Londres noir en compagnie du joyau.
Lila s’en est allée. Sans mot dire, au bout de trois jours d’épreuves inimaginables, elle a abandonné là Kell, sur un quai du Londres rouge, pour partir explorer le monde. Depuis, le jeune homme est assailli de rêves menaçants, dont il ne se réveille que pour penser à elle. La capitale bouillonne de fièvre car dans quelques jours commencent les Jeux des éléments, une compétition qui réunit les meilleurs magiciens de trois royaumes voisins, souvent en guerre par le passé. En prévision de l’événement, un navire à la réputation légendaire se rapproche d’ailleurs de la cité, ramenant de vieux amis à terre. Mais pendant ce temps, un autre Londres se réveille et revient petit à petit à la vie. Or rien ne peut venir bouleverser l’équilibre de la magie : pour qu’une ville prospère, une autre doit forcément décliner…
 Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Un second opus qu’il me tardait de découvrir et qui malgré un début  lent, aura réussi à me convaincre. L’attente aura été récompensée par une intrigue captivante et des personnages qui offre un nouvel aspect de leur identité.

Les évènements du précédent opus ont indéniablement changé Kell et Lila, on les retrouve plus mures dans cet opus et marqués par ce qu’ils ont vécu. L’histoire reprend quatre mois après la fin du premier tome, Lila est partie profiter de sa liberté et elle n’a pas hésité à laisser Kell derrière elle sur le quai du Londres rouge. Pourtant, bien qu’elle apprivoise cette nouvelle vie, ses pensées ne sont jamais bien loin du Prince. C’est à bord d’un navire de pirate que nous la retrouvons et bien qu’elle ait exploré une partie du monde. La réalité la rattrape lorsque la capitaine de son navire, décide de rentrer à Londres pour participer aux Jeux des éléments.

Beaucoup de choses se sont passés durant ces quatre mois, et il serait facile d’en dévoiler trop. J’ai tendance à penser que ce deuxième opus illustre parfaitement le tome de transition et c’est bien souvent ce qui me frustre dans les suites. De nouveaux personnages vont nous être présentés et il était important de les rencontrer dans leur quotidien pour apprendre à les découvrir. Il aura donc fallu plusieurs chapitres pour connaître passé et présent de notre équipage et pendant ce temps Kell n’a jamais été aussi seul. Ses décisions vont le placer dans une position compliquée et comme le précédent opus, la question de liberté va être centrale. J’ai apprécié voir Lila évoluer et bien que ses vieux démons l’empêchent de totalement se sentir en terre conquise, elle va apprendre à s’ouvrir malgré elle et s’épanouir à sa manière. A l’inverse de Kell qui n’a plus que son frère adoptif qui le retienne, et même de son côté certaine décision peuvent être discutable et personnellement certaines m’ont irrité.

On s’éloigne un peu du complot du tome précédent en intégrant des jeux à l’intrigue, mais en parallèle un autre Londres revient peu à peu à la vie, menaçant l’équilibre du Londres rouge. J’ai apprécié me trouver à la place d’un narrateur omniprésent, nous avons accès à des éléments inconnus de nos personnages et ça contribue à un sentiment d’urgence. Pendant que le Londres rouge est en fête, les ennemis de la couronne reprennent des forces. A mesure que le jeu se rapproche de la finale, le plan de l’autre Londres prend forme et ça m’a mise les nerfs en pelote. A côté de ça, les retrouvailles Kell & Lila se seront fait attendre, mais sachez que ce fût à leur image.

Je suppose que maintenant qu’on a une vue d’ensemble sur l’étendue des dégâts, on peut envisager un troisième et dernier opus épique. J’ai beaucoup d’attente concernant l’ultime tome et en même temps, quelques craintes concernant l’avenir des personnages. Nous avons une forme d’action un peu différente, car nos personnages ne luttent pas pour leur vie, mais l’intrigue liée au jeu et plaisante et Lila parvient encore une fois à s’attirer des ennuis pour notre plus grand plaisir. Une bonne suite, qui prend malgré tout son rythme un peu tardivement.

Mon avis sur Shades of Magic #1 ICI
Publicités

Shades of Magic | V.E. Schwab (Shades of Magic #1)

Résumé :
Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !
Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

L’engouement pour cette auteure et ce roman me donnait fortement envie de me lancer dans cette série, qui a été relativement présente sur les réseaux sociaux depuis sa publication, mais avec les nombreuses sorties, des choix ont dû se faire et contre toute attente c’est ma copine book_ouioui qui aura sauté le pas pour moi en me l’offrant. Impatiente de découvrir cet univers dont j’ai tellement entendu parler et cette lecture fut un régal.

Kell est ce qu’on appelle un Voyageur, un magicien capable de voyager d’un monde à l’autre. Ces mondes, sont au nombre de quatre et chacun de ces Londres à sa particularité : le Londres gris ne possède aucune magie, le Londres rouge à la sentir florale est une vraie bouffée d’air frais, dans le Londres Blanc les magiciens sont convoités avec envie et enfin le Londres noir qui s’est laissé dévorer et où il ne reste rien, forçant les voyageurs à couper les ponts avec ce monde glacial. Chargé par le souverain du Londres rouge de transmettre des missives aux autres souverains, Kell a l’interdiction de transporter des objets d’un monde à l’autre, pourtant le jeune homme va se livrer à un trafic qu’il voyait sans conséquence et qui va le plonger au cœur du risque. Il commet l’irréparable en acceptant de transporter une pierre noire et son passage dans le Londres gris va rapidement comprendre son erreur et alors qu’il est en danger sa route va croiser celle de Lila, une talentueuse voleuse, qui va lui subtiliser la pierre de toutes les convoitises et sa magie va attirer toutes sortes d’ennemis.

Kell est un personnage qui semble respecter les règles et sa position de fils adoptifs de la famille royal l’oblige à respecter les règles, mais étant l’un des derniers voyageurs sont rôle est indispensable pour l’équilibre. Ses petits trocs semble à première vue sans conséquences, mais son frère le Prince Rhy va rapidement le mettre en garde contre cette habitude et les risques encourus s’il se fait prendre. Les conséquences, il ne va pas tarder à les connaître, j’ai apprécié sa conscience et sa volonté de résoudre le problème sans mêler sa famille au danger. Il est très humain et plutôt lucide sur sa situation familiale, car il a beau avoir été recueilli par la famille royale et considérer Rhy comme son frère, son rôle lui enlève une certaine liberté d’agir comme il le souhaite.

Lila est une héroïne comme je les aime. Je suis sous le charme de son parcours, bien qu’assez solitaire la jeune femme n’a besoin de personne pour se tirer des pires situations et la voir débrouillarde, combative et maître de sa vie est tout ce que j’aime chez une héroïne. Habituée à découvrir des demoiselles en détresse, on est loin du schéma avec une héroïne à la langue bien pendue et tel un chat, elle retombe toujours sur ses pattes. Sa rencontre avec Kell va provoquer par son penchant à faire les poches de manière aléatoire et on peut dire qu’elle va faire le vol de sa vie, et provoquer un raz-de-marée la forçant à prendre des risques pour une noble cause.

Un début un peu lent à démarrer et ma lecture saccadée n’a pas dû aider pour assimiler les subtilités de l’univers construit par V.E. Schwab, une fois l’histoire mise en place, l’intrigue prend le dessus et le besoin de connaître la suite, fait que je me suis laissé par porter par le périple de nos héros. L’histoire est portée par un duo charismatique et la suite promet un vent de liberté. Un récit original qui aborde le thème de la magie sous un nouvel angle.

Couronne-moi | Geneva Lee (Royal Saga #3)

Couronne-MoiCe livre est le 3ème tome d’une série

J’aimerais remercier les éditions Hugo & Cie, ainsi que leurs Attachées Presse pour l’envoi de ce dernier tome, mais également pour cette superbe couverture qui m’a complètement fait craquer. J’ai vu des avis un peu durs concernant cette série, je n’irais pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un immense coup de coeur, mais je dois admettre que malgré la prévisibilité et le manque d’originalité, je me suis rapidement laissé entraîner par l’intrigue. J’aime beaucoup l’idée de base mêlant érotisme et protocole lié au statut royal. Il est vrai que cet aspect n’est pas autant présent que je l’attendais, mais cette manière de vivre intensément leur amour est quelque chose qui m’a touché.

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la fin du tome précédent et Clara et Alexander vivent un amour tranquille, après des débuts difficiles ils ont réussi à trouver l’équilibre parfait pour maintenir leur relation et ils peuvent enfin se faire confiance. Bien évidemment cette tranquillité va être perturbée, par d’énièmes secrets, ils font dire qu’ils sont tous les deux doués pour taire certains évènements importants et comme tout finit toujours par se savoir, les confrontations vont s’avérer chaotique.s Je n’ai pas toujours adhérer aux décisions des héros, mais nous sommes dans une optique de protection, la vérité peut faire du mal, mais préserver sa moitié peut être douloureux quand la vérité éclate.

Le début de l’histoire avance doucement, Clara est en plein dans les préparatifs du mariage et son stress ne cesse de monter. Sans compter que son futur statut d’épouse Royal, va demander quelques ajustements dans sa vie et renoncer à son confort va être difficile pour la jeune femme. Sans compter qu’Alexander va devoir gérer la sécurité de sa future épouse, car depuis son agression il est plus que jamais sur ses gardes. Cependant le Roi fait barrage et la sécurité du palais ne va pas leur être d’une grande aide pour maintenir Clara en sécurité, il va néanmoins pouvoir compter sur Norris.

Bien qu’encore une fois nos deux tourtereaux sont un peu trop actif sur le plan sexuel, je dois dire que la seconde moitié du roman va partir dans une direction intéressante. Les rebondissements vont s’enchainer et malgré le côté un peu prévisible de la chose, dans l’ensemble ça reste malgré tout une très bonne série, avec une écriture addictive et des personnages attachants que j’ai été ravie de découvrir. Alexander est un personnage complexe qui a évolué grâce à la douceur de Clara, cette capacité qu’elle a de le rendre meilleur le rend d’autant plus touchant, il va faire des erreurs, mais leur amour est indéniable et leur connexion m’a séduite et on voit vraiment le chemin parcouru.

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai été surprise par le dénouement, mais Geneva Lee a réussi parfaitement à maintenir une ambiance stressante. Cette série comporte beaucoup de similitudes avec Cinquante Nuances de Grey et le niveau reste un peu faible en comparaison, mais tout est réuni pour passer un très bon moment, dans une ambiance sensuelle, érotique et où l’Amour emporte tout sur son passage. En plus, lire cet épilogue directement à Londres m’a arraché quelques sourires. J’ai cru comprendre qu’un autre personnage serait mis à l’honneur et j’en suis ravie.

Retrouvez mon avis sur Royal Saga #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #2 ICI
Lucie

 

Captive-moi | Geneva Lee (Royal Saga #2)

Captive-moiCe livre est le 2ème livre d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Avant tout, j’aimerais remercier ma maison d’édition chouchou Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse. J’ai eu la chance de pouvoir découvrir cette suite tant attendue quelques jours avant sa sortie et je ne m’attendais pas à retrouver ce plaisir de lecture. Je ne vous cache pas que j’avais beaucoup d’attente concernant cette suite et ma peur était qu’on continue de se rapprocher dangereusement de Fifty Shades of Grey. J’ai été agréablement surprise de voir que ce tome prend son envol et garde l’essence de son intrigue en se consacrant un peu plus aux pratiques BDSM, tout en restant dans une excuse sensualité. Bien que l’intrigue ne soit pas exceptionnelle, je me suis complètement laissé emporter par leurs secrets et par la fragilité de leur couple face à tous leurs problèmes.

Nous retrouvons Clara au fond du trou, qui a fui l’amour de sa vie pour ne pas être le vilain petit secret d’Alexander. Face aux épreuves, elle va se retourner vers la seule personne qui a toujours été là pour elle Belle. Sa meilleure amie va lui offrir toute la protection dont elle est capable et bien que le cœur de Clara soit brisé, elle va tenter de reprendre le cours de sa vie. Les jours vont passer et elle va se créer un rythme : métro, boulot, dodo pour ne pas s’écrouler. Alors qu’elle va réussir à ne pas totalement s’effondrer sous le poids de la douleur, une révélation de Jade va venir tout remettre en cause et la sortir de sa grotte et lui apporter certaines réponses qu’il lui manquait depuis plusieurs semaines.

Je dois dire que j’ai été très surprise de découvrir la force qui se cache derrière le personnage de Clara. Elle n’a qu’une seule certitude, elle aime Alexander de tout son cœur, mais elle ne peut pas accepter sa proposition qui finirait par la détruire. Après un heureux hasard, il ne va plus vouloir sortir de sa vie et le Prince va nous montrer que parfois les actes sont plus parlant que certains mots. Face à l’évidence de son amour, Clara va décider de mettre ses doutes de côté et c’est là que l’évolution va être la plus visible. Elle qu’on voyait si fragile, va tout faire pour empêcher les secrets d’éloigner le couple encore fragile, elle va apprendre à Alexander à lâcher prise et à lui montrer tous ses côtés les plus sombres, avec pour seul but de les unir. Les rares chapitres du point de vue du jeune homme, vont nous montrer que sous sa force il y a quelques fêlures et une volonté de tout faire pour protéger Clara.

Ce tome nous a conduits dans une direction un peu inattendue, j’imaginais que l’intrigue se concentrerait sur d’autres points de l’histoire et le passé de nos héros vont faire un paquet de dégâts sur leur passage, mais le couple n’aura jamais été aussi fort que face aux difficultés. Les dernières pages ont eu raison de moi, Alexander est pleins de surprises et j’ai assisté à un grand moment de romantisme digne des plus belles comédies romantiques. L’épilogue a mis mes nerfs à rude épreuve et j’ai bien peur que la suite soit terrible pour mon cœur. J’ai trouvé ce tome meilleur que le précédent opus et je suis toujours aussi fan de ce conte de fée moderne, qui est d’un érotisme indéniable. Geneva Lee maîtrise son histoire grâce à une plume fluide et addictive. Rendez-vous le 13 juillet !

Retrouvez mon avis sur Commande-moi #1 ICI
Lucie Signature

Commande-moi | Geneva Lee (Royal Saga #1)

Disponible en librairie le 4 mai 2016.

Je remercie Mélusine, ainsi que l’attachée presse de Hugo Roman qui m’ont envoyé ce service presse. En lisant le résumé, j’ai repensé à l’histoire de Sisi et je me suis imaginé un beau prince qui tombe amoureux d’une roturière. En toute honnêteté, on est loin du petit conte de fées gentillets et la chasteté est loin d’être au programme et on va avoir des scènes très chaudes, qui vont faire monter la température.

Clara Bishop est issue d’un milieu aisé, qui pourtant n’a pas toujours eux de l’argent. Face à la passivité de sa mère, elle a toujours souhaité faire une carrière à succès et mériter chaque centime. Fraîchement diplômée d’Oxford, elle a réussi à décrocher un job prestigieux, mais avant de se lancer dans la vie active, la soirée de remise des diplômes où les meilleurs parts sont présents sera l’occasion d’en finir avec sa vie d’étudiante. De nature assez réservée, elle va profiter d’un moment pour s’éclipser et sa fuite va la conduire à aérer dans un couloir pour profiter d’un moment de solitude. Seulement, elle va se rendre compte qu’elle n’est pas seule et bien qu’incapable de déterminer où elle a rencontré cet homme au charme dévastateur, elle va le sortir d’une mauvaise passe d’une manière assez audacieuse.

Ce qu’elle était loin d’imaginer, c’est que cela va lui coûter plus cher qu’elle ne l’aurait cru. Quelques jours plus tard, elle découvre que son moment d’évasion est en une de tous les journaux à scandales et bien que flou, sa bouche est bien collée contre celle du Prince héritier Alexander de Cambridge. Après avoir tenté de la retrouver, il va profiter de l’éclatement du scandale pour la revoir et leurs retrouvailles vont donner le ton. Il a l’habitude d’obtenir ce qu’il veut et il est loin d’être le Prince Charmant des contes de fées, ce qu’il souhaite c’est prendre le contrôle et donner du plaisir. Ce n’est pas sans rappeler un certain Christian Grey, on pourra d’ailleurs constater quelques similitudes dans les réactions, qui m’auront fait grincer des dents car un peu trop prévisible. Cependant, l’intrigue va prendre un tournant un peu plus royal et on va découvrir deux héros avec des secrets qu’ils ont bien l’intention de garder.

Ils vont tous les deux se mettre d’accord pour débuter une histoire charnelle, avec pour seules règles le plaisir et l’exclusivité. On peut dire qu’ils vont faire des étincelles au lit, mais rapidement les paparazzis vont venir y mettre leur grain de sel et leur histoire ne va pas rester secrète bien longtemps. Je dois admettre que l’histoire va un peu trop vite et les complots liés au statut de Alexander ne vont pas tarder à venir éclabousser la douce Clara, qui malgré l’image sûre d’elle, est beaucoup plus fragile qu’elle ne le laisse supposer. On aborde un thème très intéressant et malgré qu’on utilise ses faiblesses contre elle, cette fragilité la rend d’autant plus attachante. Alexander voit en elle une femme qu’il doit protéger et il va se faire un devoir de la soutenir quelle que soit leur relation. Seulement, elle n’est pas la seule à avoir des bagages lourds, ses secrets à lui sont sombres et le rendent dangereux.

A noter que j’ai beaucoup aimé la correspondance qu’établit Alexander avec Clara, avec les téléphones portables, nous avons perdu l’habitude des lettres manuscrites et j’ai trouvé ces petites attentions charmantes, cette manière de missives donne l’impression d’être retourné au temps de la royauté et crédibilise totalement l’histoire. Si on creuse un peu plus, l’intrigue a du potentiel et je dirais le tome 2 peut s’avérer intéressant si on s’éloigne des influences des romans similaires. La plume de Geneva Lee contribue grandement à l’envie de continuer l’histoire, j’attends de voir ce que la suite a dans le ventre et j’espère une immersion dans les pensées d’Alexander qui demeure une énigme.