New Romance

La Reine de Pique | Meghan March (Mount Serie #2)

Résumé :

Je le déteste, mais chaque fois qu’il entre dans la pièce, mon corps me trahit. Comment peut-on, dans le même temps, désirer et craindre la même personne ? Je savais qu’il m’embrouillerait. Mais je ne savais pas que ce serait l’anarchie totale dans ma tête.
Je ne me rendrai pas. Je ne montrerai pas ma faiblesse. Je tiendrai bon et je m’en sortirai avec mon coeur et mon âme intacts.
Même s’il a d’autres projets…
Car quand Lachlan Mount entre en jeu, les dés sont forcément pipés.
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse
Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Un deuxième opus qui se démarque très largement du premier tome qui m’avait laissé un sentiment mitigé. Notamment lié à l’érotisme beaucoup trop présent au profit des sentiments et dès les premiers chapitres ont ressent un changement dans la tête des personnages finalement on découvre notre héros plus attachant qu’il ne l’avait été jusqu’ici tout en conservant sa légendaire froideur et sa poigne de fer.

Je pense que la fin en a laissé plusieurs assez choqué et personnellement, heureusement qu’il y avait cette fin, car j’aurais eu des doutes pour continuer la série et en ayant terminé aujourd’hui ma lecture, je sais que ça aurait été une erreur, donc je suis ravie que ma curiosité soit rentré en ligne de compte. Finalement on conserve les éléments que j’avais appréciés, tout en gommant les défauts et en consolidant un peu l’intrigue.

On retrouve nos héros perturbés à différents degrés et ce nouvel aspect, les rends plus humain et moins détestable. Du côté de Mount, sa froideur se fissure un peu et on en découvre un peu plus sur le mystère qui entoure le personnage et son passé vient apporter quelques explications sur l’homme qu’il est aujourd’hui. D’ailleurs, moi qui l’avait trouvé assez détestable dans le premier opus, j’ai un peu changé mon avis et à l’image de Keira j’ai apprécié le redécouvrir à la fois en tant que maître de son royaume, et comme simple homme.

Keira n’est pas non plus en reste, certes elle a perdu un peu de sa fougue lorsqu’elle est en présence de Mount, mais je vois ça comme une forme d’acceptation face à ses désirs, qu’elle n’assumait pas forcément. Et ça renforce son côté femme d’affaire qui n’a pas peur d’obtenir ce qu’elle veut tout en revêtant à tout moment son masque de femme d’affaires respectée dans un milieu d’hommes. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un roman féministe, mais finalement elle s’est épanouie dans la domination qu’exerce notre héros et Mount a appris à adapter son contrôle à la chambre à coucher, donc ça en fait un bon équilibre avec les envies de chacun comblées.

L’histoire se met tranquillement en place et ce tome permet de s’intéresser davantage aux héros, d’introduire des personnages secondaires et d’instaurer un climat de confiance où chaque pièce du puzzle commence doucement à se mettre en place. A commencer par la relation qui m’a davantage séduite et qui laisse passer un peu de lumière dans l’obscurité. Encore une fois on constate que Meghan March est la reine des cliffhangers, mais cette fin est frustrante, mais intérieurement je jubile à l’idée de découvrir le final

Mon avis sur Le Roi sans Pitié #1 ICI

Romance Érotique

Le Roi sans Pitié | Meghan March (Mount Serie #1)

Résumé :

Vous ne connaissez pas mon nom, mais je contrôle tout ce que vous voyez et tout ce que vous ne voyez pas. Mon pouvoir n’a pas de limites et mes envies sont toujours satisfaites.
Elle ne sait pas qu’elle a attiré mon attention. Elle aurait dû être plus prudente. Elle va m’appartenir. Il est temps de récupérer ce qu’on me doit. Keira Kilgore, vous êtes maintenant la propriété de Lachlan Mount.
La combinaison de l’action, du suspense et des relations torrides des protagonistes fait de ce livre une lecture divertissante et captivante !
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse

Une lecture en demi-teinte, qui me laisse un peu face à une page blanche pour l’écriture de cette chronique. J’ai pris le temps de bien analyser mon ressenti pendant ma lecture et quelques bémols ont rendu mon avis mitigé, mais l’écriture est fluide et l’histoire se déroule sans qu’on s’ennuie, notamment grâce au caractère volcanique des deux personnages qui font indéniablement grimper la température.

Keira Kilgore est à la tête de l’entreprise familiale depuis quelques mois malgré les difficultés, la jeune femme mène d’une main de maître et bien que la distillerie soit réputée, les problèmes d’argent viennent ternir son avenir. Notamment une dette contractée par son défunt mari, auprès du redoutable Lachlan Mount qu’elle se voit incapable de rembourser. Seulement elle a attiré son attention, et il est prêt à tout pour qu’elle lui appartienne.

Keira est une héroïne qui accumule les problèmes, issue d’un milieu privilégié elle subit aujourd’hui un sévère retour du bâton. A commencer par un mariage qui s’est terminé en échec et en prime son mari est mort avant le divorce, puis face aux nombreux problèmes d’argent, la jeune dirigeante va tenter de sauver l’entreprise familiale en redoublant de travail, seulement face à une énorme dette Keira va devoir se rendre à l’évidence pour protéger ses proches, elle n’a pas d’autres choix que de céder à la proposition de Lachlan. Elle a un caractère assez explosif qui dévoile une force inattendue et même si elle n’a aucune chance, sa combativité est admirable.

Lachlan Mount demeure un personnage mystérieux qui n’a rien dévoilé de son jeu, sauf dans les dernières pages et je doute qu’on soit au bout de nos surprises. Il n’a pas réussi à m’attirer plus que ça et je l’ai trouvé parfois grossier, ce qui enlevait une certaine classe à cet homme d’affaires craint de tous. Ses motivations nous sont cachées et les rares chapitres qui lui sont consacrés n’apportent que des réponses à court terme. On sait simplement que c’est un personnage influant, qui est craint de tous et que personne ne connaît vraiment. Le portrait est intrigant, mais son attitude est assez rebutante, donc ça me laisse un sentiment partagé.

Ce tome introductif, nous permet de rencontrer nos personnages principaux et de poser un contexte à l’histoire, ainsi qu’un décor de la Nouvelle-Orléans malheureuse pas exploité. On rentre assez rapidement dans le vif du sujet, avec des scènes érotiques suggérées, mais avec un manque d’émotions, au profit de la transaction commerciale qui est encore trop présente. Keira n’a pas choisi cette situation, et le vocabulaire utilisé dresse une barrière, certain propos entre deux amants sont acceptables dans la mesure où il y a un accord mutuel. Ici le désir est flagrant, mais le consentement est flou et c’est ce qui rend la lecture plus difficile à apprécier, car Keira déteste les méthodes de Lachlan et sa tête ne cesse de haïr celui qui la met dans cette position, mais son corps a des réactions humaines faces au désir qu’elle ne contrôle pas. Ce qui m’empêche d’être totalement conquise, c’est l’absence de rapport non physique et vous savez que j’attache de l’importance à la romance.

Romance

Mon ange, mon pirate | Mily Black

Résumé :

Ange est une jeune femme sans histoire
Jusqu’au soir où elle doit réécrire la sienne.
Ange avait tout pour être heureuse : un petit ami, une famille, un travail passionnant. Tout aurait été pour le mieux si son monde n’avait pas volé en éclat la nuit du Nouvel An.
Désormais célibataire, Ange n’a qu’un homme dans sa vie qu’elle chérit plus que tout : son petit pirate. Pour lui, elle est prête à enchaîner les nuits blanches, à dépenser ses maigres économies, au point d’accepter une collaboration peu ordinaire sur un gros dossier pour sa société.
Simuler des fiançailles, est-ce vraiment si difficile ? Tout dépend du partenaire, et de sa motivation.
Je remercie Mily Black pour l’envoi de cet ebook.

Depuis quelques années, lorsque Mily Black sort un roman c’est un arrêt au stand obligatoire, l’annonce de Mon ange, mon pirate s’est démarqué par une prise de risque inédite puisque malgré plusieurs éditeurs qui lui ont fait confiance, notre auteure a choisi de sortir ce roman en auto-édité. Je ne suis pas auteur, mais je suppose que ça s’apparente à ce jeter dans le vide, avec la peur au ventre. J’ai décidé de partager ce moment de lecture avec la blogueuse Bib Hors les murs et j’ai été ravie de lire en simultanée avec toi et d’autant plus qu’on a apprécié notre lecture avec une vue d’ensemble plutôt semblable et un ressenti très positif sur l’histoire et ses personnages.

Ange est ce qu’on qualifierait d’une femme simple, à une chose prêt sa vie à éclater la nuit de la St Sylvestre et rare sont les personnes de son entourage à connaître l’impact qu’a eu cette journée dans la vie. Désormais célibataire, la jeune femme peut compter sur le soutien de sa maman et sa seule motivation pour avancer c’est son pirate qu’elle aime plus que tout. Malgré les nuits blanches, Ange se donne corps et âme dans son travail pour en tirer quelques économies. Cette situation ne pouvant plus durer, la jeune femme va accepter une collaboration particulière pour un gros client de son agence et même si simuler des fiançailles est loin d’être simple, la motivation est là et il va falloir faire des concessions pour supporter son partenaire.

L’intrigue peut sembler être du déjà vu, mais à plusieurs reprises nous avons été agréablement surprises par les rebondissements. A commencer par les secrets qui entourent la vie privée d’Ange, son entourage ne semble pas desceller que sa vie à changer et c’est quand même assez fou tout ce qu’elle a vécue sans être entourée. Il y a une forme de pudeur concernant sa nouvelle vie, la jeune femme n’a pas le temps de s’apitoyer par son sort et même si elle est soumise à un stresse très important, elle est entièrement dévouée. Elle n’aurait jamais acceptée une telle collaboration si elle n’avait pas vraiment besoin de la contrepartie, alors même si elle n’est pas à l’aise à l’idée de jouer la comédie avec un fiancé, elle va mettre sa fierté de côté, tout pour son pirate.

Certaines scènes pourraient s’avérer pesantes, tant le thème est douloureux et pourtant, Ange à une force de caractère impressionnante et malgré sa prise de distance avec ses amis, elle va pouvoir compter sur ses collègues lorsque cela sera nécessaire. C’est d’ailleurs le seul moment où elle se permet de lâcher prise et même s’il y a des jours plus difficiles que d’autres, des scènes sont rafraîchissantes grâce à un humour parfaitement dosé. Avec Bib on a réussi à avoir quelques divergences sur l’équipe à supporter et ce fût une petite victoire très appréciable. D’ailleurs l’équipe en question est à croquer et il fait même la vaisselle, ce qui est non négligeable !

Vous aurez sans doute remarqué que j’ai volontairement laissé des zones d’ombre ce n’est pas par sadisme, mais sachez que ça contribue à apprécier l’histoire, les rebondissements sont très bien amenés et la surprise est souvent de mise créant un doute intéressant. On s’est carrément accordé une après-midi lecture pour venir à bout de nos questionnements et spéculations. Et bien que l’histoire soit différente, dans le sens où le thème ne prête pas forcément à sourire, certains aspects ont largement été récompensé, à commencer par mon côté fan girl grâce à une romance à la fois mignonne et chaude comme la braise. Tout est réuni pour apprécier pleinement cette l’histoire, tant parce qu’elle est touchante et différente, mais également grâce à des personnages drôles, complices, touchants et très très intenses. Une prise risque effrayante, mais qui est réussie.