Nouvelle Chance | Fleur Hana (Follow Me #2)

Après avoir complètement craqué pour le premier opus de cette série, je me suis empressée de m’acheter le reste de la série et c’est avec un grand plaisir que j’ai poursuivi la suite des aventures de ces colocataires/infirmiers. Ce tome ne m’a pas autant émoustillé que le premier tome qui avait été pour moi une révélation, mais l’émotion et la romance sont totalement à la hauteur de mes espérances.

A l’image de ses personnages, Fleur Hana nous raconte avec douceur et authenticité le parcours difficile de deux personnages que tout oppose, mais qui vont pourtant trouver du réconfort l’un avec l’autre. Dès le début, la simplicité d’Anthony a été l’une des premières choses que j’ai remarquées et c’est avec beaucoup d’émotion que je l’ai vu évolué au contact de Margaux. Lorsqu’il se rencontre la jeune femme, c’est sa fragilité qui va le frapper et malgré les avertissements de son entourage, qui sont nombreux à la trouver froide, il va écouter son cœur et tenter de l’aider à réparer son cœur brisé. Une complicité évidente va rapidement les lier l’un à l’autre, pourtant alors qu’Anthony commence à éprouver plus que de l’amitié pour la jeune femme, Margaux, peine à oublier la relation qu’elle a laissée derrière elle.

En commençant ce roman, j’ai immédiatement été frappée par une grande affection pour Anthony. Il exerce un métier difficile et on voit clairement qu’il a du mal à ne rien éprouver lorsque ses patients souffre, c’est admirative que je l’ai vu surmonter les épreuves et en même temps se battre contre ses sentiments. Difficile de ne pas succomber à la douceur évidente de ce personnage, qui va s’avérer être une oreille attentive pour sa voisine en difficulté. Malgré la peine qu’il peut éprouver ou le doute qui s’insinue dans sa tête, il ne va jamais baisser les bras et tout faire pour obtenir celle qui fait battre son cœur. Alors oui, au début en voyant Margaux paraître insensible, j’avais du mal à apprécier son personnage et au contact d’Anthony, j’ai appris à la découvrir d’une manière moins critique pour au final éprouver de la compassion pour elle malgré ses mauvais choix. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle chance qui leur est offerte.

Ce tome est un peu différent puisque nous sommes au cœur de colocation et dans le tome précédent, ce n’était que des apparitions partielles. L’ambiance est absolument géniale, on ressent l’amitié qui les unit et on va pouvoir vivre avec eux des moments amusants, complices et parfois constaté qu’ils sont présents lorsqu’un des membres de cette famille flanche. Chaque visite d’Emma a été rafraîchissante et mon seul regret concerne ses apparitions trop furtives, cette petite fille m’a terriblement manqué.

En bref, un tome qui aura réussi le pari de se démarquer, les liens entre nos personnages sont toujours aussi puissant et les hommes de cette maison sont tous terriblement attachants. C’est vrai qu’on a l’habitude de rencontrer des personnages bourrés de testostérones, alors j’aime penser que certains peuvent être tout aussi séduisants, en étant plus sensible et j’ai été absolument conquise par Anthony. C’est avec beaucoup de tendresse que j’ai vu deux héros s’aimer, malgré les embûches et les voir se tourner autour m’a ravie. C’est vrai que Margaux n’est pas forcément très réceptive, mais cette complicité ne ment pas. Le troisième opus sera lu dans les jours à venir, j’ai particulièrement hâte de découvrir ce qui peut unir ces deux personnages qui n’ont pourtant pas l’air de se supporter.

Retrouvez mon avis sur Seconde Chance #1 ICI
Publicités

Seconde Chance | Fleur Hana (Follow Me #1)

« Tel est pris, qui croyait prendre ». Ce proverbe correspond parfaitement à mon état d’esprit, j’ai commencé ce roman sans grande conviction, car j’avais envie d’une romance contemporaine et qu’avec la pause estivale ma pile est un peu vide. J’éprouve beaucoup de difficultés à me lancer dans des romans écrits par des françai(e)s, notamment car on ressent parfois trop la langue française et bien souvent j’ai été déçue de l’écriture, alors depuis quelque temps j’ai mes habitudes et je ne découvre que très rarement des auteurs qui arrivent à me contenter. Contre toute attente, c’est moi qui me suis laissée prendre au piège de l’écriture et le charisme de ces personnages et leur envie d’une seconde chance.

Je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’ai immédiatement ressenti une connexion avec Lise et Ange. Qui n’a jamais rêvé d’une seconde chance lorsqu’une relation s’est terminée un peu brusquement, c’est le cas de nos héros. Ici nous allons suivre les retrouvailles de deux adultes, qui se sont aimés alors qu’ils n’étaient que des adolescents. Il y a neuf ans, ils étaient tout l’un pour l’autre, pourtant le besoin d’autre chose a poussé Lise à voler de ses propres ailes. Aujourd’hui malgré les années, les regrets sont toujours aussi étouffants et lorsqu’elle va se retrouver au contact de celui qui a eu tant de mal à se remettre de son départ, le besoin d’une seconde chance va être plus fort que tout.

En débutant ma lecture, j’avais peur du côté pathétique de la situation, notamment voir Lise ramper pour réparer ses erreurs et ce n’est absolument pas la sensation que j’ai éprouvée lorsqu’ils ont commencé à se retrouver au contact l’un de l’autre. Tout est subtil, c’est d’abord un peu gênant de rentrer dans leur intimité et progressivement, la peine et la douleur qu’ils éprouvent vont rendre la situation touchante. Chacun a ses propres craintes, mais le naturel est tel qu’on peut facilement imaginer la scène. Bien évidemment pour remédier au côté un peu pesant, il fallait une bonne dose d’humour et qui de mieux qu’un personnage en mode boulet de canon. Je crois qu’on peut dire que je suis tombée amoureuse d’Emma, sa fraîcheur, sa douceur, son naturel et bien évidemment celui qui a rendu tout ça possible.

Ange est un héros qui n’a rien à voir avec ceux que j’ai pu côtoyer, au premier abord sa force physique et son caractère parfois froid sont difficile à comprendre, mais sa plus grande faiblesse a toujours été Lise, alors le voir flancher et devenir hésitant est inattendue. Il a cette fragilité qui nous rappelle que même le plus costaud des hommes, peut lui aussi avoir peur et c’est une raison supplémentaire d’avoir envie de lui faire un câlin. La puissance de leur sentiment ne fait aucun doute et malgré les neuf années écoulées, les échanges entre Lise et Ange sont intenses, on est assailli par la peur, le doute et surtout le besoin.

En bref, une plume addictive qui nous propulse à la rencontre d’un groupe d’amis unit où chacun se révèle intrigant. Le charme a continué d’opérer lorsque nos héros vont se laisser aller, je ne pense pas avoir été la seule à attendre ce moment où la romance allait enfin être plus forte que tout. C’est avec plaisir que j’ai découvert cette histoire, de nombreuses fois le sourire aux lèvres et bien évidemment le cœur en ébullition. J’ai été attendrie, touché, envieuse, heureuse et le temps d’une lecture amoureuse.

L’Opportuniste | Tarryn Fisher (Love Me with Lies, #1)

Il y a certains romans qui vous laissent une forte impression et des émotions décuplées, je termine celui-ci avec le sentiment d’avoir lu un roman inédit qui m’a surprise et j’ai été embarquée dès les premiers chapitres dans une histoire originale et déstabilisante, ce qui rend le récit encore plus addictif.

Olivia Kaspen est une héroïne unique en son genre, d’une froideur à toutes épreuves, elle n’hésite pas à manipuler ou mentir pour arriver au bout de ses objectifs. Ses certitudes ont volé en éclats lorsque Caleb Drake est entré dans sa vie et son cœur a fini en miettes lorsqu’il a quitté sa vie. Après trois ans a tenté de survivre, elle tombe par hasard sur lui, persuadé qu’il ne veut rien avoir à faire avec elle, elle tente de l’éviter sans succès. Réalisant que le jeune homme est amnésique elle se rend compte qu’une seconde chance s’offre à elle, même si c’est immoral, plus rien ne compte que de passer du temps avec Caleb.

Je pense que si vous êtes arrivé jusque-là c’est que vous réaliser qu’Olivia s’éloigne des héroïnes typiques et pourtant tous ses défauts je peux vous assurer qu’elle est une héroïne fragile et touchante comme on les aime. Elle a conscience de la barrière entre le bien et le mal, mais Caleb va se trouver sur son chemin et face à l’Amour de sa vie elle ne peut pas laisser passer cette chance de tout réparer. Intérieur elle va mener un combat qu’elle n’arrivera pas à gagner, entre la raison qui voudrait qu’elle se tienne éloigner de cet homme et l’Amour qui voudrait pouvoir retrouver ce qu’ils ont perdu il y a trois ans.

Caleb est un personnage qu’on a du mal à cerner, il faut dire que lui-même ne sait pas qui il est, mais il va se rapprocher d’Olivia malgré que une fiancée de sa vie d’avant. Tout ce qu’il pensait appartenir à sa vie ne le satisfait plus aujourd’hui et il a besoin de côtoyer Olivia, l’alchimie est évidente, mais la jeune femme rester à distance inatteignable, protégé par un mur. Il va nous montrer la meilleure part de lui-même et immédiatement on comprend les raisons qui ont poussé Olivia à manipuler pour en arriver là. Les premiers secrets vont nous être révélés et d’autres vont venir s’ajouter à l’intrigue.

Les nombreuses immersions dans le passé vont être primordiales pour comprendre le vécu de nos héros et le chemin parcouru. J’ai appris à comprendre Olivia et l’apprécier malgré ses mauvaises décisions. L’Amour est puissant et dans leur cas tout est tellement intense qu’à un moment quelque chose à cédé et l’émotion est palpable. En découvrant la scène qui a tout fait basculer j’avais le cœur serré, tellement impuissante de voir que tout s’est écroulé, alors le présent donne espoir. J’aurais pu facilement avoir un coup de cœur pour cette histoire, tant l’originalité et imprévisibilité m’ont plu, mais je le frôle de peu.

Enfin toi | Molly McAdams (Thatch #1)

img_20161224_112159_057enfin-toiBonSortie prévue le 25 janvier 2017.

Je remercie NetGalley et Harlequin de m’avoir permis d’être bien accompagnée pendant les fêtes. Je ne sais pas ce qui m’arrive en ce moment, mais je me monte tellement la tête avec les sorties à venir, qu’une fois dans mes petites mains, je me retrouve déçue car trop éloigné de ce que j’attendais de ma lecture. Je me sens pas totalement comblée, passer un bon moment mais attendre le déclic qui ne vient pas ça a forcément un impact sur ma notation et je suis déçue car ça reste mignon, mais il m’a manqué l’explosion d’émotions.

Grey et Ben sont amoureux depuis 7 ans, alors qu’ils avaient décidé d’attendre d’obtenir leur diplôme pour se marier, ils préfèrent ne pas perdre une minute et s’unir. A trois jours du mariage, les préparatifs battent leur plein et un drame va venir tout remettre en cause. En effet, son fiancé meurt brutalement, mettant un terme à tous leur projet et détruisant par la même occasion la vie de la jeune femme. Deux ans plus tard, Grey vient d’obtenir son diplôme et la vie est toujours aussi difficile pour elle. Elle peut néanmoins compter sur Jagger son ami de toujours et accessoirement le meilleur ami de son défunt fiancé.

A 22 ans, Grey n’est plus que l’ombre d’elle-même et personne dans son entourage n’arrive à l’aider à remonter la pente. La seule personne qui puisse comprendre sa souffrance c’est Jagger et en deux ans, il ne l’a jamais laissée tomber. Il est l’ami sur qui elle peut se reposer et celui qui arrive à lui arracher ses rares sourires. Dès le premier chapitre on comprend l’ampleur de leur amitié et aussi les dégâts dans la vie de Grey, clairement c’est une loque et elle est au fond du trou. J’ai apprécié de voir son évolution et même si ça prend du temps, elle va doucement reprendre sa vie en main, grâce à la présence Jagger.

Sous ce regard malicieux se cache un artiste talentueux, qui n’a pas grandi dans les meilleures conditions, mais qui soutient sa jeune sœur. Même Grey il n’est pas prêt à l’abandonner et pour cause, il est amoureux d’elle depuis qu’il est adolescent et il donnerait tout pour revoir la jeune femme heureuse. Il aurait gard » le secret encore longtemps, seulement c’est bien connu tout fini toujours par ce savoir et cette révélation va venir tout remettre en cause entre les deux amis et une nouvelle fois, la secousse va provoquer des dégâts. Il faut dire que Grey était loin d’imaginer que son meilleur ami puisse la voir autrement que comme la fiancée de son ami. J’admets que la situation n’est pas évidente, mais Jagger à quand même un petit quelque chose qui le rend irrésistible et sa tendresse envers Grey est adorable.

Je termine ma lecture un peu mitigée j’ai trouvé l’histoire agréable, mais j’ai attendu en vain que les émotions déferlent compte tenu le sujet sensible, mais à aucun moment je n’ai ému. C’est vrai que Grey est déchiré entre son passé et son futur, mais les sentiments amoureux viennent de nulle part et évidemment la jeune femme panique, car c’est une révélation. Jagger c’est toujours comporté en bon ami et même si on décèle rapidement ses sentiments, la révélation est un peu brutale, notamment car on n’a pas eu le temps de voir les sentiments de Grey naître. Ben occupe une place centrale dans sa vie et soudainement en apprenant l’amour que lui porte Jagger, elle réalise qu’elle ne lui est pas insensible. Après c’est vrai qu’ils sont mignons ensembles, mais le déclencheur m’a manqué et pendant ma lecture j’ai réalisé que la romance était un prétexte pour affronter tout ce qui se passe autour de leur relation. Ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais, alors c’est frustrant ce moment tu ne ressens rien.

Lucie

Les arbres chantent au printemps | Hélène Philippe

ImpressionBonLa collection HQN aura définitivement ma peau, les sorties de juin sont terriblement tentantes. En voyant le résumé et la couverture je n’ai pas résisté longtemps et je me suis lancée sans hésitation.

Lorraine est une jeune enseignante de 29 ans, malgré son métier le contact avec les autres est difficile pour elle depuis un évènement qui a changé sa vie des années plus tôt. Consciente de sa condition, elle essaye de se socialiser notamment avec ses collègues, mais chaque sortie est difficile pour elle. Son plus gros problème concerne son incapacité à avoir une relation « normale » avec un homme. Vivant dans un coin isolé pour ne pas avoir à se mêler aux autres, elle fantasme néanmoins sur son voisin Eric, qui ne semble pas connaître son existence. Récemment divorcé, il n’a pas d’autre choix que lui demander de garder son fils les vendredis soirs, en échange de quoi il lui propose de s’occuper de l’entretien de son chalet, ainsi que divers travaux pouvant lui faciliter son quotidien.

Ses habitudes vont en être bouleversé et cela va être difficile pour elle de côtoyer un homme pour qui elle éprouve des émotions contradictoires. Comment se comporter quand on est à la fois effrayé et excité par un homme dont elle n’attendait pas l’intérêt. Ma lecture m’a rapidement fait penser au roman de Mily Black que j’ai terminé il y a quelques jours et je n’ai pas réussi à dissocier les deux histoires. Lorraine va rester sur ses gardes et voyant que quelques choses « cloches » Eric va être d’une patience exemplaire. Leur relation démarre peut-être un peu vite pour le lecteur, même si dans le roman les ellipses font passer le temps plus rapidement. Le fils de Eric est d’une maturité déconcertante pour ses 12 ans et il est plutôt drôle quand il s’y met, c’est aussi un des rares personnages secondaires.

J’ai trouvé l’intrigue plutôt réaliste, puis ils se fréquentent, ensuite leur relation évolue et au cours de cette relation Eric tente de dompter les peurs de Lorraine et très progressivement les barrières tombent. Ne vous attendez pas à beaucoup d’action, c’est simplement l’histoire d’une relation avec ses hauts et ses bas et évidemment quelques petits éléments perturbateurs. Mais, nos héros prennent le temps de se connaître, d’instaurer une relation de confiance et la vie fait le reste. Lorraine est touchante, mais je n’ai pas éprouvé beaucoup d’empathie pour son personnage, compte tenu de son histoire je m’attendais à être bouleversée pour elle. Mais au final j’étais juste un peu triste pour elle. Je ne suis pas une grande fan de Eric, malgré sa tendresse évidente et sa patience, certaine de ses décisions m’ont déçue et son côté un peu soumis, notamment avec son ex-femme n’ont pas arrangés les choses.

En bref, je suis un peu déçue, parce que je n’ai pas réussi à ne pas comparer ma lecture à In My (Real) Love Life et pour le coup c’était assez perturbant, car j’aurais aimé m’en détacher et je n’ai cessé de comparer. Hélène Philippe nous offres une jolie romance pleine de douceur et rempli de tendresse. On peut facilement se retrouver dans cette relation, car les personnages sont réalistes et attachants.
Signature LuxnBooks