New Romance

L’As de cœur | Morgane Moncomble

Résumé :
S’il y a bien une chose que Rose et Levi ont en commun, autre qu’un passé sombre, c’est le poker. Elle est née avec un don ; il a passé sa vie à dépouiller les casinos du monde entier pour un jour devenir le meilleur. Arrivé à son apogée, un seul obstacle se dresse devant lui : Tito Ferragni, sa némésis de toujours. Si son honneur lui a jusqu’ici évité de révéler au public les nombreuses tricheries de Tito, Levi refuse de se laisser faire plus longtemps.
Cette année, un seul homme remportera le Tournoi Mondial de Poker, et ce sera lui. Pour cela, il fait appel à Rose, un détecteur de mensonges sur pattes en recherche d’argent facile. Capable d’affirmer qui bluffe et qui dit la vérité, elle accepte de devenir son arme secrète. Mais si Levi refuse de se laisser distraire par l’attirance qu’il ressent envers elle, Rose compte bien lui rendre la tâche difficile.
Entre vengeance, mensonges et secrets, tout devient possible à Las Vegas…

Pas un coup de cœur, mais toujours un plaisir de retrouver cette autrice qui parvient toujours à proposer un récit qui aborde des thématiques atypiques et toujours une romance qu’on prend plaisir à découvrir. J’ai bien aimé l’immersion dans le milieu du poker qui change complètement et c’est un dépaysement.

Nous faisons la connaissance de deux personnages qui vont se rencontrer grâce au poker et se rapprocher à cause d’un sombre passé qu’il partage. Lors d’une partie de poker Levi est subjugué par le talent de Rose qui fait d’elle une redoutable joueuse, arrivée à un tournant de sa carrière, Levi doit absolument sortir vainqueur face à son concurrent de toujours Tito Ferragni, c’est dans cette optique qu’il décide de proposer à Rose d’exploiter son don pour améliorer sa technique et ainsi devenir son arme secrète. Rester professionnel va s’avérer plus compliqué que prévu face à l’attirance naissante.

Rose est un personnage complexe qu’on aime et déteste à la fois. A première vue Rose est une jeune femme indépendante qui a ne laisse pas les hommes indifférents, à commencer par les joueurs de poker qui semblent voir en elle une belle plante et qui n’ont aucune idée des capacités incroyables de la jeune femme. Progressivement ses faiblesses vont être mises en lumière et on va découvrir que derrière les sourires et le glamour, il y a un passif compliqué et des secrets inattendus vont être révélés. Je dois dire que son parcours semé d’embuches m’a rendu admirative dans ses choix et dans ses combats.

Encore une fois Morgane Moncomble a la capacité de mettre en lumière personnage masculin qui parvient à toucher une corde sensible. Il a ce côté fascinant et mystérieux qui nous donne envie d’en savoir plus. Son désir de vengeance attise la curiosité on veut comprendre ses motivations et ça nous permet de découvrir un aspect intéressant de sa personnalité puisqu’il va élaborer un plan presque infaillible pour mettre en lumière les sombres côtés de son concurrent de toujours. J’ai apprécié sa personnalité qui sort du moule et la mise en avant d’une particularité qui rend ce personnage hors norme.

On retrouve la patte de l’autrice avec des personnages haut en couleur qui mettent en avant la diversité et des personnages secondaires que j’ai apprécié découvrir. Ils m’ont fait passer par toutes les émotions et malgré les épreuves, ils restent soudés. On imaginerait sans mal un spin-off pour prolonger l’aventure et offrir une conclusion moins ouverte et plus poussée dans l’avenir. On a également un univers original avec un tournoi de poker à Las Vegas et la mise en place d’un plan de vengeance au gré des révélations et rebondissements. Sans oublier l’alchimie qui se développe entre Rose et Levi, difficile de passer à côté ce duo explosif qui va mutuellement se faire tourner la tête et bousculer les projets de toute une vie.

Il y a un côté assez frustrant dans le fait d’avoir eu plusieurs coups de cœur dans la bibliographie d’une autrice, car même si on ne le veut pas et bien le degré d’exigence monte forcément d’un cran ou plus et j’ai passé un bon moment, j’ai été prise d’affection pour les personnages, j’ai apprécié les thèmes abordés, mais je m’attends toujours à être bouleversé par le récit. C’est totalement subjectif, mais j’attends toujours à ressentir les émotions de certains romans qui ont su trouver le chemin de mon cœur sans pouvoir l’expliquer et revivre pour la première fois ce que j’ai ressenti avec un autre roman. C’est un peu mon ressenti en terminant ce roman, il a tout pour plaire et j’ai moi-même beaucoup aimé ma lecture, mais je voulais le feu d’artifice et il n’a pas explosé assez fort pour atteindre le point sensible à l’intérieur de mon cœur.

New Romance

Hard to Lose | K. Bromberg (Play Hard #4)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Chase Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsqu’elle reçoit avec cinq ans de retard, une simple lettre égarée du joueur de baseball, lanceur prodige du club de LMB (ligue majeure de baseball) qu’elle est censée signer, comment renoncer à lui, sans tirer au clair, un mystère qui la hante depuis des années.

Une série qui a débuté de manière assez moyenne pour continuer sur une très belle lancée dans la suite des aventures des sœurs Kincade. On l’attendait le tome consacré à la petite dernière chouchouter par le clan et on est sur une romance qui sonne comme une évidence.

Chase Kincade n’a jamais résisté à un défi et lorsqu’il est question de recruter un client elle se donne à fond dans son travail et depuis la fin de sa dernière relation elle ne vit que pour la société et ses nouveaux contrats, au détriment de sa vie personnelle. Lorsqu’elle reçoit une lettre avec 5 ans de retard, la jeune femme est obnubilée par ce joueur de base-ball qui leur a écrit et dans l’intérêt de l’agence elle y voit une opportunité. Son enquête va la mener dans une petite ville ou résident d’anciens militaires.

Dès le premier soir elle se laisse porter dans un bar, car c’est bien connu les gens parlent. Contre toute attente elle va faire la connaissance du charmant propriétaire avec qui l’alchimie va être immédiate et on perçoit une belle complicité à naître dès les premiers échanges. Puisque Chase tente de se fondre dans la masse pour enquêter sans attirer l’attention, elle se laisse tenter par les locaux et notamment Gunner qui est la distraction parfaite pour la durée de son séjour.

Dans cet opus on s’éloigne un peu du côté sportif au profit d’un univers plus dur et plus vif puisqu’on va s’intéresser à des anciens combattants de retour à la vie civile avec leurs peurs et leurs blessures. Ok sait tout de suite que l’histoire va être plus difficile car le thème abordé est douloureux pour Gunner et en même temps on a une certaine légèreté porter par le duo Chase / Gunner qui profite de la vie et se crée des souvenirs inoubliables.

On reste dans un schéma de romances assez similaires et en même temps c’est un tome qui se démarque par ses thèmes abordés et par l’environnement un peu différent. Je n’en attendais pas moins de K. Bromberg qui parvient encore une fois à nous livrer une romance à la fois touchante et laisse le cœur léger. J’ai passé un excellent moment et je suis ravie de constater que la série ne s’arrête pas là puisque le plus détestable des agents aura visiblement droit à une réhabilitation.

New Romance

Hard to Score | K. Bromberg (Play Hard #3)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

Un troisième opus qui se démarquent des précédents et qui insufflent une bouchée d’air frais très appréciable. A l’inverse de ces sœurs Brexton a conservé son âme de romantique et malgré les échecs, elle conserve un côté fleur bleue.

Nous faisons la connaissance de Brexton troisième sœur de la fratrie Kincade, qui ne recule devant rien pour recruter les meilleurs sportifs pour l’agence et sa chasse au client va la conduire à s’intéresser à un jeune quarterback prometteur. Sur place son attention va se porter sur le quarterback remplaçant Drew Bowman, un jeune homme qu’elle connaît très bien puisque leurs deux familles passaient leurs étés ensemble, jusqu’à ce qu’un scandale éclate. Même après dix ans, l’alchimie entre eux semble toujours aussi présente et vient consolider ce lien qu’ils avaient. Seul le passé semble être un obstacle à leur idylle et ils devront affronter les secrets pour pouvoir vivre leur histoire.

Je ne suis pas une grande fan des histoires de deuxième chance, mais quand je vois Brexton et Drew se redécouvrir c’est ce qui me fait vibrer dans les romances. Brexton a tendance à se faire chahuter par ses sœurs, car elle a tendance à tomber amoureuse très vite et même si elle a conscience qu’elle doit protéger son cœur, elle a cette capacité à vivre totalement son histoire d’amour avec Drew malgré la peur et les doutes. J’ai beaucoup apprécié cet aspect de sa personnalité, elle est amoureuse de l’amour et malheureusement ça lui a joué des tours par le passé, mais cette fois elle sait que c’est le bon.

Retrouver Brexton après toutes ses années va être une épreuve pour Drew qui va prendre un aller simple pour le passé et tous ses non-dits qui ont creusé un fossé entre lui et sa famille. Il semble inconcevable de tomber amoureux de la fille de l’homme qui a détruit sa famille et pourtant, ces retrouvailles sont comme une évidence. Il est inconcevable pour lui de rester éloigner de la jeune femme malgré que le passé le pousse à rester à distance. J’ai trouvé ce personnage très bon construit, il a un côté tendre qui convient parfaitement à Brexton et il va s’avérer être un partenaire très à l’écoute et un brin romantique.

Un roman qui comble parfaitement mes attentes de romantique et il détrône les deux autres sœurs Kincade que j’ai rencontrées. Brexton est incomparable, à la fois tellement plus douce et ouverte que je pouvais qu’être séduite par cette femme. Et contre toute attente un personnage jusqu’alors détestable semble avoir trouvé une infime part d’humanité. Cette lecture me motive complètement pour découvrir le final de la série avec la benjamine.

Fantasy, Young Adult

Ultime soupir | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #3)

Résumé :
À seulement dix-sept ans, Layla doit faire un choix : lumière ou ténèbres ? Le séduisant démon Roth ou le charmant Zayne ? Tandis que son cœur balance, elle doit affronter un nouveau problème : son meilleur ami Sam a été attaqué puis tué par un redoutable Lilin qui a pris son apparence. Dorénavant, Layla n’a plus qu’une idée en tête : se rendre en enfer pour y sauver l’âme de Sam. Mais le prédateur rôde, et la jeune fille doit impérativement protéger sa ville et ses semblables. Perdue entre le bien et le mal, la raison et la passion, Layla devra écouter sa petite voix intérieure, la seule capable de la guider vers un avenir meilleur…
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

J’attendais avec impatience la conclusion de Dark Elements, il faut dire que le triangle amoureux avait de quoi rendre dingue et vous savez quel point je déteste l’indécision en romance. Je remercie l’autrice qui ne fait pas durer le choix pendant tout le roman et qui apaise notre frustration assez rapidement. J’avais eu vent que cette décision était résultat d’un sondage proposé aux lecteurs et je salue cette sage décision qui était parfaite.

Globalement je n’ai rien à redire sur la romance qui est juste un choix évident et chaque scène à fait battre mon cœur. Néanmoins j’ai trouvé que du côté de l’action ça aurait pu être plus étoffé. Les confrontations avec le Lilin sont un peu décevantes sans réel combat. Certes on a quelques révélations intéressantes au sujet de Layla, mais ça reste assez minime. Layla reste assez jeune et on peut comprendre qu’elle est des préoccupations de son âge et que sa romance avec le héros soit assez présente et ce n’est pas gênant en soit, mais je m’attendais à un équilibre entre romance et fantasy et là c’est au détriment de l’intrigue.

Au vu de l’ambiance fin du monde pourrait s’attendre à un final complexe, mais en fait c’est tout le contraire, tout va trop vite et on résout un peu trop facilement les problèmes. Même en écrivant cette chronique je me dis que je n’ai pratiquement rien à raconter, car il ne se passe pas grand-chose. Bien évidemment ça reste un Jennifer L. Armentrout donc on passe forcément un bon moment, mais quand c’est une autrice chouchou j’ai tendance à vouloir toujours plus et même si la romance m’a comblé, j’ai un goût d’inachevé.

Une bonne conclusion à la série, on apprécie découvrir l’évolution de Layla, qui a prit confiance en elle et en ses capacités, mais honnêtement ce n’est pas inoubliable en comparaison de la série Lux qui reste gravé dans mon cœur de lectrice.

Suspense / Thriller, Young Adult

Si tu me lis | Katy Loutzenhiser

Résumé :
Jusqu’où seriez-vous prête à aller pour votre meilleure amie ?
Quand sa meilleure amie Priya disparaît, Zan ne peut pas croire qu’elle l’ait ghostée. Après tant d’années d’amitié, elle refuse son silence. Plus elle y pense, plus Zan est persuadée que Priya est en danger. Mais à part le troublant Logan, qui vient d’arriver dans son lycée, personne ne la croit. Zan commence à perdre pied, au point d’aller toujours plus loin dans son enquête. Trop loin ?

J’ai l’impression que ça fait une éternité que je n’avais pas lu de roman de la maison d’édition Pocket Jeunesse, mais j’avais repéré ce roman à sa sortie, mais c’est ma copine Fanbooks76 qui me l’a offert pour mon anniversaire et je la remercie encore pour ce cadeau. Je ne lis que très peu de thriller, mais j’ai apprécié sortir de ma zone de confort avec ce roman et je n’étais pas très dépaysé avec une petite romance et une intrigue captivante.

Zan et Priya sont meilleures amies depuis l’enfance et elles ont vécu de belles choses ensemble. Lorsque Priya déménage c’est un coup dur, mais elles se sont promis de ne pas s’oublier et de garder le contact. Seulement plusieurs semaines après le déménagement, Zan est confrontée au silence de sa meilleure amie, mais elle refuse d’accepter que Priya soit décidée sciemment de l’ignorer. Alors que son entourage tente de lui faire comprendre que la vie peut séparer les plus belles amitiés, Zan se persuader que Priya est en danger et lorsqu’un nouvel élève arrive dans son lycée, elle décide de se lancer avec lui dans une enquête pour obtenir des réponses. 

Zan est une héroïne touchante, jusqu’ici elle n’avait jamais été séparé de sa meilleure amie, alors survivre à son année de terminale sans sa seule amie est déjà difficile à vivre, mais être confrontée au silence de Priya ça va la plonger dans une profonde tristesse. Pour sa famille, la jeune femme a seulement besoin de s’acclimater à sa nouvelle vie, mais plus le temps passe et plus Zan est persuadée que ce silence n’est pas normal. Difficile de concilier instinct et raison, quand tout le monde semble trouver une explication à cette disparition et trouver le comportement de Zan de plus en plus suspect.

L’intrigue est portée par une narration du point de vue de Zan et le doute s’insinue également dans l’esprit du lecteur. Au fil des pages, on passe par plusieurs hypothèses, disparition volontaire, danger imminent ou drame familiale, nous n’avons aucune certitude jusqu’au dernier chapitre où le mystère semble s’éclaircir et nous offre les réponses à toutes nos questions. J’ai beaucoup apprécié que Zan aille au bout de ses convictions et qu’elle n’hésite pas à passer pour une folle si ça lui permet d’obtenir des réponses. En parallèle la jeune femme doit également affronter sa propre histoire familiale et elle pourra compter sur son nouvel ami pour la soutenir et l’aider dans son enquête.

En bref, une très bonne lecture qu’on prend plaisir à découvrir avec un récit fluide et une histoire captivante. On s’attache à l’histoire de Zan et on passe par plusieurs émotions de la tristesse, du doute, de la détermination et cet esprit combatif m’a beaucoup plu. On garde un bon rythme dans le récit et vers la fin tout s’accélère pour nous offrir un dénouement à la hauteur.

New Romance

Regretting you | Colleen Hoover

Résumé :
La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu’elle.
Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu’elle.
Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu’elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la sœur de Morgan.
Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d’un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu’il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

Depuis quelques années, Colleen Hoover fait partie de mon palmarès des autrices à ne pas manquer. Je pense qu’on peut dire que je lui fais une confiance aveugle, puisque j’ai acheté et lu ce roman sans avoir connaissance de l’intrigue. Je pense que ce choix à contribuer à laisser l’effet de surprise et m’a permis de profiter pleinement du développement de l’histoire.

Regretting You c’est l’histoire d’une mère et sa fille. Morgan et Clara que tout oppose et qui vont devoir apprendre à vivre avec leur différence lorsqu’un drame survient. Au travers de chapitre en alternance les deux femmes vont apprendre à se reconstruire et tenter de s’en sortir. Honnêtement les événements m’ont pris par surprise et j’étais loin de m’attendre à quelque chose d’aussi bouleversant. Au fil des pages, la tristesse finit par déteindre sur la lecture et nous sommes témoins du déchirement d’une mère et sa fille.

Morgan, la mère était âgée de dix-sept ans lorsqu’elle a appris sa grossesse et tomber enceinte après le lycée a radicalement changé ses projets d’avenir. Aujourd’hui elle a trente-quatre ans et même si elle se satisfait de sa vie, elle n’est pas vraiment heureuse et se questionne sur son avenir. Le drame qui va survenir va tout remettre en cause et j’ai trouvé l’atmosphère pesante, elle est restée solide pour sa fille, prête à tout pour la protéger et elle souhaite plus que tout qu’elle ne reproduise pas ses propres erreurs. J’ai trouvé ses réactions admirables certes elle est perdue, mais elle garde le cap malgré le chagrin et la colère. A certain moment elle est dépassée par les réactions de sa fille, mais ça n’en reste pas moins une mère touchante et une battante.

Clara, la fille a seize ans, l’âge où on se rebelle contre ses parents et pourtant jusqu’à ce que sa vie change, elle n’avait jamais fait de vagues. Je pensais avoir plus d’empathie pour elle, mais même si j’étais émue par son histoire, ses choix m’ont parfois semblé égoïstes. Elle est habitée par une rage qui consume tout sur son passage et elle va faire souffrir les autres par besoin de vengeance et ça va rendre son personnage plus antipathique. Je sais qu’elle est jeune, mais ça montre un côté assez immature. Néanmoins je l’ai beaucoup apprécié quand elle est proche d’un certain garçon qui a tout du book boyfriend.

Les premiers chapitres sont intrigants, on se demande dans quelle direction on va et on découvre ces deux femmes dans leur normalité. Après quelques chapitres on reste bouche bée des révélations et j’ai enchainé les chapitres avec plaisir alternant entre deux héroïnes différentes, mais habitées par la même souffrance. Alors qu’on avance dans la vie de Clara, j’ai trouvé que pour Morgan c’était davantage un chemin psychologique et j’ai apprécié cette femme pleine de charme. On attend la confrontation et lorsqu’elle arrive malgré un vrai plaisir j’ai trouvé qu’elle se terminait trop rapidement et même si j’ai adoré cette lecture je suis restée sur ma faim. Néanmoins l’écriture de Colleen Hoover fait oublier les quelques défauts tant on prend du plaisir à la lire.