La loi du silence | Tillie Cole (Hades Hangmen #5)

Résumé :
 « Quand il m’embrassa, le monde s’évanouit. Toute la douleur, tous les démons qui assombrissaient mon esprit disparurent dans un merveilleux néant, chassés par son parfum qui me consumait, éloignant les ténèbres. »
Sergent des Hades Hangmen, Xavier « AK » Deyes est hanté par ses démons. Lorsque l’occasion se présente de racheter ses erreurs passées, le jeune homme est déterminé. Il se porte volontaire pour accomplir une mission délicate : infiltrer un groupe de trafiquants afin de sauver Phebe des griffes du mystérieux Meister. AK reconnaît immédiatement en cette jeune femme qui n’a connu que souffrance depuis son enfance dans une secte sordide, une âme soeur en quête de rédemption. Ensemble, ils pourront enfin affronter les fantômes de leur passé et peut-être trouver l’amour…
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Un cinquième opus qui parvient à se démarquer, tout en concervant les émotions qui m’avaient tant plu dans les précédents. Certains trouveront qu’on est dans la surenchère, pour ma part la magie opère toujours avec la plume de Tillie Cole et ce tome apporte une touche d’espoir qui m’a ému. La fragilité qui ressort des deux héros rend cette histoire encore plus troublante et la violence vécue fait toujours bondir mon cœur face à tant d’injustice et des croyances absolument abjectes et révoltantes. Préparez-vous à approuver de vives émotions.

Phebe a été élevé dans une religion qu’elle n’a jamais contestée, pour elle la vie qu’elle avait dans la communauté a toujours été en accord avec ses croyances. Seulement après plusieurs années à accepter sa souffrance et celle des autres, la jeune femme a commencé à remettre en cause ses convictions et bien que faible, les premiers signes de révoltes vont progressivement se déceler dans les autres tomes. Je me mets à la place de cette sœur, qui n’a jamais rien connu d’autres et participe aux croyances d’un peuple en décalage avec l’extérieur. Difficile d’oser s’émanciper quand ta seule famille est à tes côtés, pourtant à travers des gestes désintéressés ce personnage va nous montrer qu’elle est une belle âme et qu’elle aussi mérite d’être sauvée. Phebe n’aurait jamais cru ses sauveurs seraient les Hades Hangmen et AK est déterminée à la sortir de cet enfer.

Xavier « AK » Deyes est hanté par les erreurs de son passé, l’une d’elles a besoin de son aide pour s’en sortir, alors lorsque le Vice-Président envoi des hommes pour sortir la sœur de sa femme des grilles Meister, un membre du Klan, AK n’hésite pas et le sergent est prêt à tout pour récupérer cette superbe rouquine qu’il a laissée derrière lui. Immédiatement face aux démons de Phebe il ressent un écho à ses propres souffrances et alors qu’il pensait avoir laissé le passé derrière lui, il est envahi par sa propre souffrance menaçant de tout engloutir sur son passage. Venir en aide à cette superbe jeune femme c’est mettre en sourdine ses propres fantômes, tout est réuni pour se perdre corps et âme l’un dans l’autre. Et lorsque le passé ressurgit, préparez-vous au pire.

Ce tome s’éloigne un peu des pratiques du club et même si les bikers ne sont jamais bien loin, on ressent que AK n’a pas été élevé au sein du club. Les mentions de l’extérieur sont beaucoup plus présentes et j’ai apprécié découvrir le parcours de ce sniper qui à contribuer à intégrer de nouveau membres, tel que Flamme et qui malgré son passé, fait partie intégrante du trio de psychopathe. Les épreuves que nos héros ont traversées ont contribué à ceux qu’ils sont désormais et immédiatement j’ai ressenti de l’attachement pour AK qui n’a pas eu une vie facile et il est appréciable de voir la vie lui sourire un peu avec l’arrivée de Phebe à ses côtés. Les évènements s’enchainent de manière cohérente et une nouvelle intrigue semble se profiler. Sans compter que la jeunesse semble avoir beaucoup à offrir.  Il me tarde de lire le prochain tome ! Ma seule crainte réside dans le fait que les tomes sont de plus en plus durs et j’ai peur de découvrir jusqu’où nos personnages vont souffrir.

Mon avis sur Hors la loi #1 ICI
Mon avis sur Sans foi, ni loi #2 ICI
Mon avis sur La loi d’attraction #3 ICI
Mon avis sur Au-dessus des lois #4 ICI
Publicités

Au-dessus des lois | Tillie Cole (Hades Hangmen #4)

Résumé :
« Je l’aimais… J’ignorais comment, mais par miracle, dans toute cette folie, malgré la pression et le chagrin de ces dernières semaines… j’avais offert mon coeur à cet homme, dont l’esprit était aussi fragile que le mien.
Je savais que je pouvais le sauver. »
Depuis l’échec de son plan, Caïn n’est plus qu’un être brisé croupissant au fond d’une cellule. Lui qui a vécu et roulé avec le tristement célèbre gang de Bikers Hades Hangmen, au nom d’une foi lui promettant la gloire n’a désormais plus rien… jusqu’à ce qu’une nouvelle voisine de cellule éveille en lui un instinct protecteur longtemps oublié. Tandis qu’ils se rapprochent, Caïn est de plus en plus décidé à réparer ses torts pour sauver celle qu’il aime par-dessus tout… même si cette bataille doit le mener aux portes de l’enfer.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Le premier constat qui ne vous aura pas échappé c’est le passage du format poche au semi-poche, une vraie désolation pour la collectionneuse que je suis et une frustration pour classer la série dans sa bibliothèque. Passé le choc, j’ai débuté ce roman avec une certaine appréhension. Caïn/Rider est un personnage que l’ont a appris à détester depuis les évènements des premiers tomes, cette suite n’est pas forcément mon favoris, mais c’est un tome de transition indispensable qui nous montre les difficultés du pardon et de la la rédemption.

La difficulté c’est d’apprécier le démarrage alors qu’on a des appréhension sur Caïn/Rider, certes dans le tome précédent il a enfin prit une bonne décision, mais le chemin est long avant qu’on puisse de nouveau éprouver de la sympathie pour Caïn/Rider. Ses décisions ont eu des conséquences et l’ont conduit au fond d’une cellule avec pour seule compagnie sa solitude. Après plusieurs semaines à subir des tortures, c’est une nouvelle voisine de cellule qui va réveiller le guérir longtemps endormi. Désormais il veut protéger sa douce voisine et il est prêt à tout pour se racheter, même à enfreindre les règles de la communauté et risquer de tout perdre par amour.

J’ai longtemps imaginer l’identité de notre héroïne et quand on connaît le passer de Caïn/Rider il est difficile d’imaginer quelle femme pourrait ouvrir les yeux à notre prophète. La rencontre va se faire en douceur et la confiance se faire progressive, étant moi-même méfiante vis-à-vis de ce personnage qui a commis de nombreuses erreurs, j’ai apprécier découvrir une nouvelle image de notre héros et en ayant terminé cette lecture, je réalise que j’étais loin de connaître ce personnage qui a réussi à m’émouvoir. Notre héroïne captive, va trouver les mots justes pour nous attendrir et contre toute attente, réussir à plaider en sa faveur, l’alchimie n’en ai que plus belle.

Sur le fond l’histoire manque d’un petit élément déterminant, bien que ma lecture fût captivante les émotions brutes des tomes précédents n’étaient pas totalement présentes. Les personnages étant captifs, l’histoire met du temps à se mettre en place et bien que le couple soit attachant, je n’ai pas totalement été ravagée par les émotions. Des éléments m’ont parfois dérangé sans pour autant nuire à ma lecture, mais malgré les quelques défauts avérés, la continuité de l’intrigue lié à la communauté atteint des sommets. On découvre un nouvel angle de l’histoire et des personnages que j’avais jusqu’ici appréciée se sont montrer sous un nouveau jour. Un tome relativement intéressant, qui introduit une suite avec des airs particulièrement savoureux.

Mon avis sur Hors la loi #1 ICI
Mon avis sur Sans foi, ni Loi #2 ICI
Mon avis sur la Loi d’Attraction #3 ICI

La Loi d’Attraction | Tillie Cole (Hades Hangmen #3)

Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

J’ai attendu avec tellement d’impatience de pouvoir enfin découvrir cette superbe histoire, que j’ai savouré chaque instant en compagnie des personnages. Aucune comparaison possible avec les précédents opus, notamment car le héros est un personnage torturé et je ne pense pas avoir déjà rencontré un personnage masculin aussi brisé. J’ai beaucoup aimé cette fragilité qui se dégage du récit et en même temps, lorsque nos personnages se trouvent, ils sont beaucoup plus fort au contact de l’autre et c’est tout ce qu’on leur souhaite.

Lorsque j’ai rencontré Maddie, j’ai immédiatement été attiré par son caractère et je pressentais que son histoire allait être un vrai déchirement. Il est évident que les sœurs ont toutes un rapport difficile avec cette horrible secte, mais à mon sens c’est Maddie qui a le plus souffert, dès son plus jeune âge les sévices ont fragilisé son personnage et Moïse a toujours été un bourreau totalement dépourvu d’émotion. Bizarrement malgré le côté un peu effrayant de Flamme et sa difficulté à communiquer avec les autres, il a toujours été d’une incroyable prévenance avec Maddie, privilégiant sa sécurité et jurant de toujours protéger cette jeune femme qui est sienne.

Ce n’est que lorsque Flamme va devoir faire face à son passé que ces deux-là vont se rapprocher et contre toute attente, la force de ce couple va être Maddie. Malgré son propre passé qui a anéanti toute la lumière qu’elle pouvait espérer, elle va se raccrocher au plus sombre des Hades Hangmen et le soutenir lorsque sa noirceur va l’engloutir. Ils vont découvrir qu’ils ont bien plus en commun qu’il ne l’imaginait et apprendre à communiquer avec la plus grande douceur. Réalisant qu’il est difficile de se remettre de leur souffrance, ils vont pourtant s’accorder une confiance mutuelle et lutter contre leur démon. Je dois dire que c’est l’un des couples les plus mignons que j’ai pu voir, surtout dans ce contexte de bikers où on pourrait avoir des préjugés, Flamme n’a rien à voir avec les hommes que j’ai pu découvrir jusqu’ici et la relation qui va unir nos héros est absolument magnifique.

La présence du club est moins évidente, mais l’amitié qui lit les membres est toujours aussi forte et j’étais loin d’imaginer Flamme si bien entouré. Ce tome m’a encore une fois montré à quel point c’est une famille soudée et les voir évoluer en acceptant leurs nouvelles membres est une vraie leçon de tolérance. Tous les membres sont différents, ils ont chacun leur bagage plus ou moins lourd et pourtant chacun accepte l’autre avec une telle facilité. Maddie et Flamme semblent être de parfait opposé et personne ne les aurait vus ensemble, elle l’enfant effrayée et lui l’homme en colère, pourtant ils sont les seuls à se comprendre et ils veulent juste l’apaisement.

En bref, ce tome est parfois un peu exagéré dans les réactions, mais en même temps il est nécessaire de comprendre ce qu’ils ont vécue pour ressentir la souffrance de nos personnages. J’ai beaucoup aimé la manière dont le récit relate la relation et le sujet est suffisamment délicat pour ne pas rajouter un drame supplémentaire à l’histoire et c’est assez représentatif de nos héros, tout se fait à leur rythme et avec douceur. Encore une fois, les horreurs décrites sont écœurantes et les immersions dans la communauté sont de plus en plus terribles. Je suis plus craintive de la suite, car le décor sera glaçant et j’ai du mal à m’imaginer subir ça pendant autant de pages.

Retrouvez mon avis sur Hors la Loi #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Sans Foi Ni Loi #2 ICI

Sans Foi Ni Loi | Tillie Cole (Hades Hangmen #2)

Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Après avoir été agréablement surprise par le tome précédent, il me fallait absolument continuer l’aventure avec cette suite. Comme le tome précédent l’intrigue est basée sur la secte dont Mae, Lila et Maddie se sont échappées. Ce tome s’éloigne un peu de l’histoire précédente, notamment car notre héroïne est une croyante affirmée et toute sa vie a été fondée par la communauté, alors devoir vivre au sein d’un club de bikers c’est à l’opposé de ce qu’elle peut accepter et comprendre.

Je l’avais compris dans le tome précédent, mais Kyler Willis le Vice-Président du Club est littéralement tombé sous le charme de Lila lorsqu’il l’a sauvé des griffes de sa communauté. Toute sa vie il a toujours savouré sa liberté et il n’est jamais le dernier pour boire ou tout simplement profiter des chaudasses du club. Son père lui a toujours enseigné de ne jamais se laisser diriger par une femme et de ne surtout pas éprouver de sentiments autres que sexuelle pour elles. Il a bien compris qu’au contact de Lila il n’est plus le même et devoir jouer les baby-sitters va s’avérer de plus en plus compliqué à force de la côtoyer.

Ce tome va mettre un accent important sur la différence de milieu et de croyances, Lila est une jeune femme qui a passé sa vie à appliquer les enseignements de l’Ordre et aujourd’hui se retrouver dans un club de bikers va être une expérience difficile, car elle est en contradiction avec ce qu’elle a toujours cru et ce qu’elle croit encore aujourd’hui. Devoir se confronter à des motards qui ne cache pas leurs vices va être assez traumatisant et dans un premier temps elle va se murer dans ses appartements pour rester dans sa bulle protectrice. Le premier contact avec Ky, va être difficile, car le biker est d’une vulgarité assez impressionnante et il pourrait irriter la moindre oreille innocente. C’est vrai que parfois c’était un peu extrême, mais ça va avec le personnage qui ne fait pas dans la demi-mesure, la relation semble incompatible et pourtant, ils se complète d’une manière inimaginable.

J’ai beaucoup aimé la manière dont ces deux personnages vont progressivement apprendre à se comprendre malgré leurs différences et accepter la naissance de sentiments qu’ils n’étaient pas prêts à ressentir. Contre toute attente, Ky va accepter plutôt facilement être attirée par cette Amish qui semble un peu perchée, le plus difficile va être pour Lila qui se sent prisonnière et aimerait retourner dans la Communauté pour continuer son enseignement de Maudites. Même éloignée du Prophète, elle continue d’être pleinement consciente de sa beauté et ce n’est pas Ky qui va la détromper, lui-même étant complètement envoûtée face à cette beauté blonde qui ne cesse de s’insinuer dans son cœur.

L’intrigue concernant la secte va elle aussi progresser et de nouveaux personnages vont faire leur apparition, présageant une importance dans la suite des évènements. De même que certaines scènes vont nous montrer ce que le prochain opus nous réserve et personnellement, la petite Maddie est un personnage qui ne cesse de m’intriguer , donc j’ai été ravie de pouvoir la retrouver même si elle reste à distance et on peut dire que les trois « sœurs » ont un caractère bien différent et c’est vraiment un plaisir de découvrir le chemin parcouru vers le bonheur. Un tome que je recommande aux lecteurs avertis qui ont l’habitude du langage un peu cru des bikers et qui de mon côté m’a vraiment beaucoup plu. Septembre semble tellement loin avant de pouvoir retrouver les frangins et leurs régulières.

Retrouvez mon avis sur Hors la Loi #1 ICI