Attirance | Sarina Bowen & Elle Kennedy (WAGs #1)

Résumé :
Organiser le mariage de son frère et être enfin reconnue « compétente » aux yeux de sa propre famille, voilà un défi de taille pour Jess Canning ! Or la situation n’est pas simple car elle doit à tout prix éviter que ne s’ébruite la liaison qu’elle a eue un an plus tôt avec le témoin de son frère… Une erreur monumentale, qu’elle ne réitérera pas, quand bien même Blake et son corps de gladiateur sont à se damner ! Ne pas flancher et se concentrer sur sa mission de wedding planner semble une solution toute trouvée et facile sur le papier. Mais en réalité, céder à la tentation, ne serait-ce pas la meilleure façon de résister ?

Quand deux autrices talentueuses décident de travailler ensemble pour écrire une romance à quatre mains, il est difficile de se questionner avant d’acheter le fameux roman. J’avais déjà entendu beaucoup de bien de leur précédente série dont est issu ce spin-off donc lorsqu’elles ont décidé d’écrire une romance M/F, c’était pour moi l’occasion de découvrir ce qu’elle pouvait proposer une fois réunie. Au premier abord, j’ai trouvé les personnages un poil vulgaire, mais au fil des pages ça devient un jeu et ça contribue à rendre l’histoire déjantée.

L’histoire débute quelques jours avant le mariage de Jamie et Wes les héros de la série Fierté, nous retrouvons Jess Canning chargée d’organiser le mariage de son frère. Pour la jeune femme c’était l’opportunité de prouver à sa famille qu’elle est compétente et pourtant les vieilles insécurités ont la vie dure. Stressée par l’organisation et la discussion qu’elle doit avoir avec ses parents, Jess est également sur les nerfs à cause du témoin qu’elle cherche à éviter. Blake quand à lui cherche par tous les moyens à se rapprocher de la jeune femme.

Blake et Jess ont tous les deux un fort caractère et malgré l’attirance sexuelle évidente, Jess n’est pas prête à remettre le couvert. Elle va se heurter à la détermination de Blake qui ne peut oublier leur nuit torride et qui sent les vibrations de leurs corps, chaque fois qu’ils sont proches l’un de l’autre. Il n’hésite pas à dire tout ce qu’il pense, au risque parfois d’être trop cru, mais ces échanges en deviennent finalement drôles, car ils se chamaillent et ça ne fait que monter la pression. Et on attend le moment où les résolutions de Jess vont s’écrouler.

J’ai apprécié le personnage de Jess qui renvoi toujours l’image d’une femme sûre d’elle et qui pourtant est rongé par le doute. Sa peur de l’échec est ancré dans chacun de ses projets et même si elle ne le voit pas encore, Blake la pousse à s’affirmer et à prendre confiance. Je suis d’ailleurs un peu déçu que cet aspect n’est pas été totalement poussé au bout, puisqu’on s’intéresse davantage au passif de Blake qui s’est juré de ne jamais fréquenté de nouvelle femme depuis le fiasco de sa précédente relation. Tous les deux ont beaucoup à offrir et même si au premier abord, on pourrait les croire superficiels, ils ont beaucoup à s’offrir, tant en terme d’amitié, que d’amour.

Les deux autrices m’avaient habitué à des romances plus complexes, mais l’histoire est fluide et malgré sa simplicité on passe un bon moment. En le terminant, je me suis d’ailleurs précipité pour lire le résumé du deuxième opus. Même si l’histoire n’est pas parfaite, si vous cherchez un roman sans prise de tête, celui-ci devrait vous plaire. Certes les thèmes abordés sont survolés, mais c’est drôle, l’amitié y occupe une place importante et c’est dans le milieu du hockey. Il me tarde de découvrir le second opus, qui devrait être tout aussi sexy.

Nos drôles de jeux | J. Kenner (Blackwell-Lyon Sécurité #2)

Résumé :
Les jeux dans la chambre à coucher, c’est bien joli… mais j’ai besoin d’une femme qui ne jouera pas avec mon cœur.
Après des années dans l’armée, j’ai affronté beaucoup d’épreuves et il en faut pour m’intimider. Sauf en ce qui concerne le sexe opposé. Surprendre votre femme au lit avec un autre homme, c’est le genre de choses qui a tendance à aigrir contre la gent féminine même le plus endurci.
Quand on m’a engagé pour la surveillance d’une cliente au passé trouble, je me suis préparé au pire. Mais ce que j’ai découvert, c’est une femme qui m’a fait tourner la tête, qui a fait bouillir mon sang et qui a embrasé mon corps. Une femme qui m’a donné l’impression de revivre.
Une femme qui ne correspondait pas à ce que j’imaginais, mais qui avait tout ce que je désirais. Une femme qui, pourtant, avait besoin de ma protection… et qui recherchait mes caresses.
Alors que le monde s’effondre autour de nous, que tout ce que je pensais savoir vole en éclats, il n’y a qu’une seule réalité à laquelle je peux me raccrocher : plus j’apprends à la connaître, plus je la désire.
Pour la faire mienne, je dois non seulement la protéger, mais je vais devoir lui prouver que j’ai surmonté mes craintes et mes doutes, que je ne veux plus regarder vers le passé et que la seule chose que je veux, c’est un avenir – avec elle.
Je remercie des éditions Martini & Olive Books pour cet envoi
Sortie prévue le 5 novembre 2019

Une suite plus crédible qui malgré un format court, parvient à faire passer de bonnes émotions et nous surprendre avec un héros qui montre ses faiblesses. Cayden n’a pas toujours été cynique envers les femmes, après des années dans l’armée son retour a été marqué par une trahison. Surprendre sa femme avec un autre homme, l’a complètement changé, ainsi que son rapport avec le sexe opposé, même s’il n’a rien contre quelques jeux.

Récemment engagé pour la surveiller d’une cliente par un fiancé suspicieux, il était prêt à donner de sa personne pour prouver l’adultère. Seulement l’image de Grace est légèrement différente du portrait fait par son client, et bien qu’il s’attende à être face à une séductrice, la femme qu’il découvre ne correspond en rien à cette image.

Comme je le disais plus haut, lorsqu’il s’agit d’une nouvelle on est souvent frustrée par la rapidité des événements et c’est principalement ce que j’avais reproché au premier opus. Ici on prend de temps d’explorer la relation dans toute sa complexité et on s’intéresse davantage à l’aspect psychologique sans que le charnel prenne le dessus. Bien évidemment, l’attirance est là et chaque interaction fait facilement grimper la température de quelques degrés. Avec le passé de Cayden, il était important d’explorer la relation de manière plus approfondi, car sans confiance, il n’y a pas de possibilité de tisser des liens et c’était primordial que la tête soit en accord avec le corps.

En bref, une nouvelle que j’ai pris plaisir à découvrir et qui s’avère être un format intéressant quand on attend un roman avec envie et qu’on ne souhaite pas débuter un gros pavé. J’apprécie la manière dont l’histoire évolue et on est facilement dans une ambiance relaxante et les pages se tournent sans qu’on se rend compte que la fin est là. Sans compter que j’ai un faible pour le côté sécurité et demoiselle en détresse, donc c’est une sorte de petit plaisir qu’on savoure, même si bien évidemment on souhaiterait voir certains éléments plus développés.

Mon avis sur Mes Adorables Mensonges #1 ICI

Nos Adorables Mensonges | J. Kenner (Blackwell-Lyon Sécurité #1)

Résumé :
Elle n’est pas la femme que je croyais… mais une chose est sûre, c’est la femme que je veux.
Je ne me suis jamais considéré comme cynique, mais se faire larguer à l’autel, ça change un homme.
Maintenant, je ne pense qu’à mon travail. À développer ma société et à reprendre le cours de ma vie. Ne vous y méprenez pas, j’aime toujours les femmes. J’aime leur allure. Leur parfum. La sensation de leur corps – surtout la sensation de leur corps. Et je me suis donné pour mission d’offrir à chaque femme qui partage mon lit l’aventure de sa vie.
Mais se rapprocher ? S’engager ? Accorder à une femme ma confiance ? Non, hors de question.
Ou du moins, c’est ce que je pensais.
Et puis, je l’ai rencontrée. C’est amusant comme tout peut changer en un clin d’œil. Comme une erreur d’identité peut tout changer. Et pourtant, elle était là, professionnelle et pas du tout intéressée. Et moi, je l’ai instantanément voulue. Désirée.
Par-dessus tout, j’ai souhaité l’aider. La protéger, elle et sa sœur. Mais plus j’apprends à la connaître, plus j’ai envie d’elle. La totale. Je veux la femme et tout ce qui vient avec.
Et le miracle, c’est qu’elle me désire, elle aussi.
Le problème, en revanche, c’est que nous avons déjà été échaudés tous les deux. Maintenant, une chose est certaine – le seul moyen de survivre à la chaleur qui crépite entre nous, c’est de trouver le courage de se jeter ensemble dans le brasier.
Je remercie des éditions Martini & Olive Books pour cet envoi
Sortie prévue le 1er octobre 2019

J’ai d’abord cru à une blague, puis passée la surprise j’étais ravie de pouvoir lire à nouveau Julie Kenner. Depuis la fin de sa série Stark, j’ai continué de découvrir certaines de ses nouvelles autoéditées, sans jamais quitter l’univers Damien / Nikki. Alors en découvrant qu’une nouvelle série de l’auteure allait être traduite, c’était l’occasion de retrouver l’auteure dans un autre univers, où l’érotisme occupe toujours une place importante, mais avec des héros inconnus qu’on découvre au fil des pages et qu’on apprend à apprécier.

Pierce Blackwell aime les femmes, leur corps et surtout les relations qu’il peut entretenir avec elle, tout du moins les sensations que son corps peut éprouver au contact de celui d’une femme, sans jamais s’engager. Le long terme n’est pas envisageable et aucune femme ne pourra le détourner de sa seule motivation : son travail. Se rapprocher d’une femme, ou simplement s’engager est inenvisageable, il faut dire que se retrouver seul devant l’autel ça change un homme. Seulement un regard vers elle, va changer ses perspectives et bien qu’elle ne soit pas intéressée, le désir est immédiat et son envie de la protéger va le pousser à s’approcher de son quotidien.

Le format est un peu frustrant on a envie de voir l’histoire approfondie et tout va très vite, mais en même temps on prend le temps de s’attacher à ces deux personnages qui malgré les apparences sont plus fragiles qu’il n’y paraît. Ils essaient tous les deux de lutter contre leur attirance et les éventements vont les maintenir à une distance professionnelle, sans qu’ils puissent réellement s’y tenir et les voir céder à la tension est délicieux.

Bien que l’histoire soit un peu courte c’est un roman de transition parfait entre deux lectures, c’est le genre de lecture qu’on prend plaisir à lire, sans prise de tête le dosage idéal entre érotisme et romance. Nos deux héros vont mettre le temps avant de baisser les barrières, mais lorsqu’ils sont au contact l’un de l’autre, ils oublient leur doute et profitent de l’instant. C’est à la fois sexy, drôle et la mention d’un certain milliardaire contribue au plaisir.

Secrets fondants et Mojitos | Mily Black

Résumé :
Penser à elle, Marie ne l’a jamais vraiment fait.
En revanche, « penser à lui » est une délicieuse habitude.
La vie de Marie n’a rien de véritablement excitant, mais est terriblement rassurante. Entre son travail, ses fantasmes et sa meilleure amie Fanny, tout est parfaitement orchestré… jusqu’à ce qu’un grain de sable perturbe tous ses repères.
Incertaine face à ce que lui réserve l’avenir, Marie se cherche aussitôt une distraction pour oublier ses soucis. Repoussant sa timidité, elle va alors sortir de sa zone de confort, s’affirmer et trouver celui qui l’accompagnera vers un nouvel équilibre.
Profiter de la vie, est-ce vraiment si difficile ? Tout dépend du partenaire, et de sa motivation.

Je remercie Mily Black pour sa confiance

Dès que le titre a été annoncée, j’ai apprécié le côté gourmand, mystérieux et réconfortant que m’évoquait l’histoire avant même d’avoir lu le résumé. A la lecture de celui-ci une image plus précise s’est dessiné et la curiosité a fait le reste. J’ai tendance à avoir une mémoire de poisson rouge, alors j’ai débuté cette histoire à l’aveugle et progressivement l’évocation de personnages ou de certaines situations m’a redonné le sourire. Pour finalement se laisser porter par l’histoire et la romance qu’elle avait à offrir.

Marie est l’une des héroïnes les plus douces qu’on puisse rencontrer dans la littérature, elle a cette faculté à s’effacer pour satisfaire les autres, quitte à parfois se laisser marcher sur les pieds. Dans sa vie de tous les jours, c’est un moyen de conserver ses petites habitudes et de se sentir rassurée sans bousculer son quotidien. Tout va commencer par une révélation, celle qui va tout changer et qui pourrait lui laisser croire que ses désirs pourraient bien devenir réalité. Afin d’oublier l’inévitable, elle va se laisser porter par son instinct et dans la plus délicieuse des distractions. D’abord hésitante, elle va finalement trouver un nouvel équilibre tout en repoussant ses limites et en croquant la vie à pleines dents. Et puis parce que sans amis on n’est rien, Marie va pouvoir compter sur sa meilleure amie Fanny, instigatrice de mauvais coups et lieutenant en chef des soirées Mojitos.

On a toute notre petit plaisir coupable, et les plus timides ne sont pas en reste. C’est le cas de Marie qui ne peut détacher son regard de Lui lorsqu’il est dans la pièce et cette alchimie qui l’habite lorsqu’elle échange avec lui hante ses pensées. Pourtant aux yeux de tous, il est un tyran et son comportement à la limite de l’acceptable n’en fait pas un amant de premier choix. Seulement les premières impressions peuvent s’avérer trompeuses pour le lecteur, parce que lorsque les masques tombent la réalité montre une tout autre réalité. L’avantage c’est qu’on a des chapitres en alternés donc on se fait rapidement une idée des pensées et actions contradictoires de notre héros et ses insécurités en font un personnage attachant, qui s’y prend souvent maladroitement.

J’ai apprécié cette manière dont la vie est célébrée et la romance occupe une place importante dans l’intrigue, mais je vois davantage l’histoire comme un récit de vie. Les personnages vivent des hauts et des bas, mais dans toutes les situations les amis sont au rendez-vous et offrent de beaux moments comme on les aime. Au même titre que la romance qui n’apparaît qu’après qu’un lien fort ce soit tisser entre les personnages et qui les met face à leurs insécurités. Une touche d’humour, une noisette de romance, le tout saupoudré d’une belle amitié.

Love in Lingerie | Alessandra Torre (#1)

Résumé :
Je l’ai engagée pour qu’elle redresse ma société, pour ramener Marks Lingerie à la vie.
Je n’avais pas prévu qu’elle deviendrait mon amie.
Je n’avais pas prévu de tomber amoureux d’elle.
La règle numéro un dans les affaires, c’est de ne jamais avoir de relation avec ses employés. Je pense qu’il y en a une autre qui interdit de s’éprendre de sa meilleure amie – qui interdit d’imaginer les courbes de son corps ou la façon dont elle reprendrait son souffle si je baissais sa culotte et descendais la fermeture Éclair de mon pantalon.
Mais maintenant, je n’en peux plus d’attendre.
J’ai décidé de jeter les règles aux orties.
Au diable l’entreprise.
Au diable notre amitié.
Au diable mes peurs.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

Troisième roman de l’auteure que je lis et j’ai retrouvé l’originalité qui m’avait séduite dans Black Lies. Alessandra Torre, parvient encore une fois à retranscrire un récit très érotique, tout en gardant un équilibre entre passion et amitié. A chaque chapitre, le lecteur ressent la frustration de ces personnages monter et en même temps, une relation amicale solide se dessine. C’est justement ce qui rend cette histoire originale, la manière dont la relation qui unit les personnages évolue et cette tension sexuelle maintenue pour les personnages et pour les lecteurs.

A la tête de Marks Lingerie, Troy Marks espère trouver le moyen de redresser sa société qui est en mauvaise posture, son seul espère est d’embaucher un nouveau directeur de création. Malgré une attirance très prononcée, son choix va se porter sur Kate Martin une jeune femme dynamique prête à tout pour insuffler un nouveau souffle à la société. Dès le départ les règles vont s’établir entre les deux collaborateurs, à commencer par une interdiction formelle de rapprochement entre les employés et même s’ils ressentent tous les deux la tension sexuelle, ils vont devoir garder leur distance pour travailler dans la meilleure ambiance possible. Au fil des pages, nous allons découvrir dans une ambiance studieuse, deux personnages à la comptabilité évidente, tisser des liens professionnels, puis amicaux et la frontière entre l’amour et l’amitié n’aura jamais été aussi mince.

J’ai trouvé le fil conducteur intéressant, Troy a une sexualité affirmé et des règles de vie qu’il parvient à appliquer sans se poser de questions, sa rencontre avec Kate va complètement chambouler ses habitudes et remettre en question son mode de vie. J’ai apprécié son humour un peu salace et sa manière de se comporter avec Kate, malgré des décisions frustrantes on s’attache facilement à cet homme et son comportement bien que parfois discutable apporte du piquant à l’histoire. Sa société occupe une place centrale dans sa vie, alors privilégier l’aspect professionnel prend tout  son sens et on apprécie sans mal la complémentarité des deux collaborateurs.

Du côté de Kate, ce nouveau travail c’est l’occasion de remettre sa vie sur les rails, après avoir occupé pendant plusieurs années un poste dans une société où elle n’avançait pas, la jeune femme est déterminée à proposer des projets innovants à son nouveau directeur. A l’image de Troy, elle va immédiatement ressentir l’alchimie et bien qu’a l’image du lecteur elle ne comprenne pas forcément les décisions de son boss, elle va maintenir une relation professionnelle et amicale sans se forcer puisqu’ils vont immédiatement avoir de très bons rapports et développer une complicité comme je les aime. Au fil des chapitres, la tension sexuelle ne cesse de croître et l’érotisme gagne en intensité, mais on va pouvoir compter sur notre duo pour désamorcer la bombe grâce à l’humour.

La quatrième de couverture accentue énormément sur le côté érotique de l’histoire et il est vrai qu’il y a une vraie tension, mais honnêtement on s’intéresse beaucoup au sentiment amoureux et à la prise risque que ça engendre. Au premier abord vous pourriez être surpris par le contexte de l’histoire et bien que ça contribue à frustrer le lecteur, la romance prend le temps de s’installer et les personnages vont devoir accomplir certaines choses avant de pouvoir prétendre à être ensemble. Et pourtant, l’histoire garde un rythme soutenu et à aucun moment on ne s’ennuie. L’univers de la lingerie contribue à maintenir l’histoire dans la sensualité et ça accentue le côté sexy, sans jamais rentrer dans le vulgaire. Une histoire que j’ai appréciée et j’espère qu’on pourra découvrir l’autre tome.