Last Kiss | Laurelin Paige (Le Palace #2)

Résumé :
Emily Wayborn a pris une décision. Elle n’a peut-être pas entièrement confiance en Reeve Salis, mais il est la seule personne qui lui donne ce dont elle a besoin. Avec Reeve, elle peut enfin être elle-même. Être avec lui est la seule chose qui la maintient à la surface alors que le reste de sa vie s’écroule.
Mais Reeve, le riche et sexy hôtelier, est bien décidé à garder sous clé ses dangereux secrets. Tandis qu’Emily est déterminée à obtenir des réponses sur les activités de son amant et sur les circonstances de la disparition de son amie Amber, il semble que quelqu’un s’assure qu’elle ne les trouve pas… Le temps presse et elle remet en question tout ce qu’elle croyait savoir sur son couple avec Reeve et sur son amitié avec Amber. Plus que jamais son amie lui paraît toxique et elle doit maintenant faire un choix impossible entre suivre son coeur au péril de sa vie ou simplement survivre.
Un jeu de chat et de souris dans un univers empli de désirs inavouables et de sombres secrets.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.
Ce roman est le 2ème tome d’une dyptique, la chronique peut contenir des spoilers.
Date de sortie : 5 avril 2018

Je suis rarement prise de cours dans mes lectures, mais le tome précédent avait été une véritable découverte, tant en me sortant de ma zone de confort, qu’en me captivant et le final me laissait le souvenir d’une véritable claque. Beaucoup de questions demeuraient et c’est avec une grande impatience que j’ai dévoré ce dernier volume.

L’histoire reprend à l’endroit exact où le tome précédent s’est arrêté et les premières questions vont faire leur apparition. Alors qu’Emily était enfin en paix avec ses émotions, et qu’elle acceptait enfin d’accorder sa confiance à Reeve, les évènements liés à la fin du tome 1 vont venir tout remettre en question, accentuant les doutes et faisant ressortir les insécurités. Plus le danger semble se rapprocher et plus notre couple semble traverser des instants compliqués. Les non-dits vont contribuer à des incompréhensions et les secrets ne vont faire que contribuer à créer un climat intense où la seule échappatoire sexuelle n’apporte pas toujours le réconfort attendu.

J’ai adoré retrouver cette ambiance d’interdit qui se poursuit pendant l’intégralité du roman, mais Emily m’a agacé dans ses décisions. On ressent vraiment qu’elle n’est pas bien dans cette situation et qu’elle perd complètement le contrôle. Jusqu’ici sa relation avec Reeve avait dû surmonter quelques épreuves, mais cette fois-ci ils sont à un tournant de leur relation et la jalousie va ronger notre héroïne. Jusqu’ici Emily avait toujours renvoyé l’image d’une jeune femme épanouie et dans ce tome, elle est submergée par ses émotions. J’ai eu du mal à accepter certaines de ses insécurités quand il est évident qu’elle ne réfléchit pas de la bonne manière.

La domination occupe une place importante dans ce tome et revêt différents aspects. Le passé de nos héros va venir creuser un fossé dans la relation qu’ils s’étaient construit, d’un côté Emily se retrouve prise au piège de ses promesses et de l’autre Reeve, essaye de ne pas reproduire les erreurs de son passé, mais lorsque ces deux-là sont en contact l’un de l’autre, l’alchimie fait des étincelles. Pour le coup, les réactions de Reeve m’ont vraiment beaucoup plus séduites que dans le tome précédent, certes il a toujours ce côté dominateur qu’il faut apprécier, mais il pousse Emily à s’accepter sans avoir honte et surtout, il est attentif à sa sécurité, quitte à se faire violence sur certains aspects de sa personnalité pour s’améliorer quand il fait des erreurs.

La manipulation est perceptible dans ce tome et ça rend cette histoire assez particulière, il y a une forme de malaise quand on voit l’influence de certains personnages et rapidement ça en devient dérangeant, car ce n’est pas toujours un rapport sain. J’ai eu du mal à comprendre ce lien et cette loyauté, face à des amitiés clairement nocives. On évoque une forme d’ascendant, mais là encore sous différentes formes, d’un côté nous avons une relation qui vue de l’extérieur pourrait ne pas être bienvenue, mais quand on creuse un peu c’est totalement consenti et bien que les pratiques ne soient pas appréciées de tous, elles rendent heureux les protagonistes et de l’autre, nous avons une relation inexplicable, malsaine et avec une telle intensité qu’il n’y a que de l’intérieur qu’on ne voit pas la manipulation. Néanmoins, cela m’aura valu une étoile en moins.

Impossible de dire de cette histoire qu’elle est belle, pourtant nos personnages ne sont parfaitement trouvés et la passion débridée qui les réunit a quelques aspects romantiques quand ils sont en dehors de la chambre à coucher. Nous avons un mal Alpha, légèrement psychopathe, prêt à tout pour protéger celle qu’il aime et derrière son masque de dure à cuir c’est un cœur tendre, certes sa domination est assez flippante vue de l’extérieur, mais puisqu’il comble les besoins de sa partenaire, je trouve qu’on peut lui trouver des bons côtés. Après, on retrouve quelques longueurs et certains passages m’ont un peu déçue, notamment le manque de combativité d’Emily, mais globalement j’en ai eu des sueurs froides tellement j’étais captivée. Passion, amour, amitié, manipulation, trahison et révélations surprenantes sont au cœur de ce final. Très beau dyptique qui aura su me captiver.

Mon avis sur First Touch #1 ICI
Publicités

First Touch | Laurelin Paige (Le Palace #1)

Résumé :
Après avoir laissé derrière elle son passé sulfureux et ses relations avec des sugar daddy en compagnie de sa meilleure amie Amber, Emily a aujourd’hui réinventé sa vie, elle est comédienne voix off pour une série télé à succès.
Tout va pour le mieux dans la vie d’Emily jusqu’au jour où elle reçoit un message vocal énigmatique d’Amber dont elle n’a plus de nouvelles depuis des années. Elle comprend que son amie est en danger et elle décide de tout mettre en oeuvre pour la retrouver.
Ses recherches la mènent à Reeve Salis, un homme aussi sexy que dangereux, propriétaire d’une chaîne d’hôtels de luxe et connu pour ses relations avec la mafia. Afin de retrouver Amber, Emily doit revenir à ses anciennes pratiques et user de ses charmes pour séduire Reeve. Mais plus elle semble convaincue que le riche hôtelier est responsable de la disparition de son amie, plus son attirance et sa dépendance à Reeve deviennent fortes, incontrôlables.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Une histoire surprenante mêlant romance sur fond de domination et thriller. Âmes sensibles s’abstenir, certaines scènes pourraient heurter la sensibilité. Personnellement j’ai adoré l’ambiance à la limite de la dark romance, mais toujours avec consentement mutuel donc c’est assez difficile à expliquer, seulement ce n’est pas à mettre entre toutes les mains et je suis d’ailleurs surprise de trouver ce titre dans la collection New Romance, car on est dans un récit très érotique. J’ai retrouvé cette même tension psychologique qui m’avait tant plu dans Fixed on you et cette noirceur qui accompagne le récit m’a totalement sorti de ma zone de confort.

Amber et Emily ne se sont pas parlé depuis des années et leurs chemins ont pris une route différente. Après un passé commun sulfureux, Emily a réussi à reprendre sa vie en main et après des années difficiles sa carrière de comédienne répond à toutes ses attentes. Malgré un simple rôle en voix off dans une série télévisée à succès est un vrai tremplin dans la carrière de la jeune femme. Un message vocal mystérieux laissé par Amber, laisse présager le pire, voilà des années qu’Emily n’avait pas entendu la voix de sa meilleure amie, mais la panique et le code d’alerte ne laissent aucun doute. Déterminée à la retrouver, la jeune femme se lance dans une enquête qui la conduira à Reeve Salis, son dernier petit ami en date. Déterminée à mettre toutes les chances de son côté, la jeune femme choisit d’endosser le rôle qu’elle a mis tant d’années à mettre de côté et cette rencontre va s’avérer explosive.

Emily est une héroïne inattendue, dès le début elle renvoie l’image d’une calculatrice prête à tout pour retrouver son amie. Pourtant derrière le masque de froideur se cache un arc-en-ciel d’émotions contradictoires. Ce projet va débuter de manière parfaitement maîtrisée et cette rencontre avec Reeve c’est le début de l’enquête, seulement elle n’avait pas pris en compte le paramètre humain. Un seul regard va suffire à troubler ses motivations et au contact de cet homme qui semble ne rien éprouver, elle va révéler sa vraie nature. Il y a certains aspects du caractère d’Emily parfois difficile à comprendre en tant que femme libre, mais ce sont des choix réfléchis et j’ai apprécié la voir accepter ses propres choix, sans avoir honte de qui elle est au fond d’elle-même.

Reeve se démarque avec un caractère sombre à la limite du psychopathe, pourtant malgré cette obscurité il laisse entrevoir un bon potentiel et même si, ses pratiques ne m’ont pas fait rêver. J’ai trouvé intéressant le parallèle qu’il est fait entre le caractère de dominateur et l’éventuel homme violent, on se pose beaucoup de questions sur les limites de ce personnage.Il va mettre du temps avant de réellement avoir quelque chose à offrir et l’intensité qui naît de la relation est absolument délicieuse. On est face à deux adultes, qui assument difficilement leur personnalité et qui à force de fréquenter l’autre vont repousser leur limite, pour finalement trouver un équilibre.

La sexualité dans ce roman occupe une place centrale et pour certain, l’abus de scènes de sexe pourrait être dérangeant. De mon côté, j’ai été grandement surprise de la manière dont sont abordées certaines pratiques. On est parfois à la limite du dérangeant, mais Emily est une jeune femme épanouie, qui prend seulement conscience d’une sexualité particulière et malgré un malaise flagrant quant à son désir, à aucun moment on n’entre dans une relation qui va contre la volonté de l’héroïne. La relation de domination qui va naître de cette relation va mettre du temps avant d’être pleinement assumé, il est question dans sexualité particulière et d’acceptation. Il n’y a pas de normes et on pourrait parler de sexualité débridée, mais ce roman met l’accent sur des désirs partagés entre des adultes consentants, certes pas du goût de tous, mais où les deux partenaires vont s’épanouir ensemble.

Je conçois qu’il y a beaucoup de scènes de sexe et que l’équilibre entre la romance et la partie thriller liée à l’enquête ne soit pas forcément équitable, mais de mon côté cette histoire m’a captivée du début à la fin. A force de lire des romances, il y a une grande part de prévisibilité et bien que ça ne soit pas dérangeant en soi, j’aime ne pas réussir à prédire la direction que va prendre l’histoire, simplement me laisser guider par mes émotions et l’addictivité du récit. On gagne en intensité au fil des pages, tant par la romance qui flirte avec le danger, que par l’enquête et ses révélations qui sèment le trouble. Les dernières pages ont fait de moi une vraie boule de nerfs, ce final est absolument grandiose et j’espère que la suite sera aussi entraînante.

Darker | E.L. James (Cinquante nuances de Grey #4)

Résumé :

Après une liaison passionnée qui s’est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d’oublier Anastasia Steele. Il l’a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s’efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions.
Hélas, son enfance continue de le hanter, d’autant que Christian comprend que Jack Hyde, le patron sournois d’Ana, la veut clairement pour lui seul.
Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l’aider à affronter ses démons ? Ou est-ce que l’amour exclusif d’Elena et l’adoration insensée de son ex-soumise, Leila, finiront par le retenir dans le passé ?
Et si, malgré ses tourments et ses obsessions, Christian réussit à reconquérir Ana, sera-t-il capable de la garder ?
Merci aux éditions JC Lattes et Net Galley pour ce service presse

En pleine promotion de Fifty Shades Freed, j’ai trouvé qu’il était propice de retrouver Christian Grey. En fond sonore petite compile des différentes bandes sons des précédents opus et si comme moi vous êtes une fan inconditionnelle de Monsieur Grey, cette réécriture devrait vous ravir puisqu’on retrace les évènements de Cinquante Nuances Plus Sombres du point de vue de Christian.

Les réécritures ce n’est pas forcément mes romans préférés, mais j’ai des souvenirs particuliers avec cette série et replonger dans la tête d’un personnage qui m’a marqué c’est toujours un moment privilégié. Dans l’ensemble ce roman n’a rien de surprenant et les lecteurs fidèles seront fascinés par les pensées d’un héros torturé. Je pense qu’on a toute l’image d’un homme impeccable, qui contrôle tout ce qui peut l’être, alors être dans sa tête c’est une expérience un peu différente. A commencer par ses nombreux doutes qui ne transparaissent pas dans ses réactions et j’ai adoré le retrouver aussi vulnérable, c’est principalement cet aspect qui m’a toujours séduite.

Pour tout vous dire, certaines scènes m’ont laissé de marbre, alors que certains passages étaient absolument magnifiques et j’ai adoré les revivre à travers les yeux de Christian. Je pense qu’il est normal de ne pas forcément être à bout de souffle concernant tous les passages parfois répétitif. On a quand même de nombreuses réponses et pour moi c’est un plaisir de retrouver l’un de mes tout premiers books boy-friend. Pour comprendre cet engouement il faut être soit-même fan, après je peux comprendre que pour certain cette série ne soit pas appréciée, voire détestée, il en faut pour tous les goûts, mais dans ce cas je vous vois mal vous taper la lecture d’une réécriture.

Une écriture toujours aussi addictive et on voit bien que E.L. James chéri Christian dans tout son cœur. Seul les fans pourront comprendre à quel point ce tome est important, on découvre notre héros sous un nouveau jour. Certes toujours aussi calculateur, mais également dans une volonté de changement et d’amélioration pour ne pas perdre la femme qu’il aime. Beaucoup lui ont reproché son côté dominateur et on se rend compte qu’il se reproche également beaucoup de ses réactions, il s’agit d’un homme complexe et c’est ce que la plupart ont décelé lorsque nous avons lu les autres tomes, seulement c’est plus flagrant lorsqu’il l’exprime et donc mille fois plus touchant.

Retrouvez mon avis sur Grey #4 ICI

 

Si un jour tu es à moi | Melanie Harlow (Happy Crazy Love #2)

Résumé :

Claire French ne sait pas très bien pourquoi elle a annoncé qu’elle viendrait accompagnée lorsqu’une collègue l’a invitée à son mariage. Elle n’a pas d’homme dans sa vie.
La seule solution est de payer un escort boy : ils passeront la soirée ensemble et elle ne le reverra plus jamais.
Elle n’avait pas prévu que Theo, son compagnon pour ce mariage, serait aussi séduisant et agréable ; qu’il illuminerait une soirée qui s’annonçait morne et ennuyeuse.
Theo est amusant, libre comme l’air. Cela lui donnerait presque envie de le revoir. Et plus encore…
Theo a l’habitude de vivre de petits boulots et son travail d’escort pour quelques heures lui convient très bien. C’est un emploi honnête et sans risque, contrairement à ses autres jobs. A condition de bien respecter les règles du jeu : une seule soirée !
Maire Claire est délicieuse et irrésistible. Est-il digne d’elle ? Après son enfance chaotique et les nombreuses erreurs qu’il a commises, il ne le croit pas…
Claire parviendra-t-elle à accepter l’homme qu’il est vraiment ?
Merci à Hugo New Romance pour ce superbe envoi.
Date de sortie : 7 décembre 2017

Après avoir découvert un premier roman de Melanie Harlow qui m’a laissé complètement en amoureux de son univers, ses personnages et bien évidemment une plume envoûtante, il était indispensable pour moi de lire ce second opus. Alors évidemment, à peine reçu je me suis jeté sur ma lecture et en quelques heures la magie avait opéré et ce qui est appréciable c’est qu’elle réussit à se démarquer du premier.

Claire French a été une véritable révélation pour moi, c’est difficile à expliquer mais je me suis retrouvée dans chacune de ses décisions, ses réactions étaient évidentes et sa manière de se protéger identique à la mienne. J’éprouve rarement ce genre de connexion avec les héroïnes, mais Claire est une belle personne, qu’il est difficile de ne pas apprécier. Tout commence par un mariage et un mensonge, complètement désespéré d’être seule et se retrouver à nouveau à la table des célibataires, Claire laisse échapper l’existence d’un petit-ami. Bien évidemment, le petit-ami imaginaire va devoir se matérialiser rapidement à ses côtés pour ne pas être ridiculeusement seule. Après avoir étudié toutes les possibilités, elle se tourne vers un site pouvant la mettre en relation avec un homme le temps d’une soirée. Un soir, légèrement éméché, elle met sa honte de côté et rédige un message à un escort, qui accepte de la rencontrer pour parler des détails. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que derrière le masque d’arrogance, se cache un homme séduisant et qui semble la cerner mieux que personne.

Lorsque Theo a fait son apparition, le coup de foudre n’a pas été immédiat. Son attitude et sa manière de s’exprimer, donnaient l’image d’un homme égocentrique et son arrogance était assez rebutante. Néanmoins on ne peut pas lui enlever sa capacité à observer les gens et analyser leur mécanisme de défense. Lorsqu’il rencontre Claire il est frappé par sa beauté, mais il n’a aucune intention de rompre leur contrat, cependant face à une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle, il va tenter de lui venir en aide, car il ne fait aucun doute que cette jeune femme a besoin de prendre son envol. Il m’aura fallu un seul chapitre pour apprécier infiniment Theo, cette image qu’il renvoie n’a absolument rien à voir avec l’homme qu’il est, bien qu’il n’en soit pas conscient, c’est un homme d’une grande générosité, qui n’a pas fini de vous surprendre, malgré son besoin de prendre la fuite.

Claire a beau être entourée, sa solitude devient de plus en plus pesante. Alors qu’elle voit ses deux meilleures amies plus heureuses que jamais et sa sœur épanouie dans sa vie, elle peine à comprendre pourquoi de son côté l’amour ne vient pas à elle. Seul Theo va lui montrer qu’elle s’empêche d’être heureuse, tant d’une point de vu personnel, que professionnel. Hésitante, honteuse, intimidée… ce sont les émotions qui traversent la jeune femme et la sécurité de son cocon est réconfortante, il aura simplement fallu qu’un homme libre vienne tout remettre en question. Theo n’a pas l’intention d’abuser de la gentillesse de sa cliente, mais l’alchimie entre eux est difficile à ignorer, pourtant plus ils se rapprochent et plus les difficultés liées au passé de Theo grandissent, on va voir nos héros succomber d’une manière inattendue et se questionner sur la vitesse de la naissance de leurs sentiments. Submergé par son passé et son présent, le jeune homme m’a vraiment brisé le cœur dans son combat, difficile de lui en vouloir quand on voit ce qu’il traverse. Je l’ai vu lutter et se relever grâce à Claire, mais également mener ses propres combats pour son amour pour elle. Il va s’avérer être un héros très secret et mystérieux, mais une fois que les révélations se font, leur amour m’a touché et mon cœur s’est brisé pour Theo.

En bref, cette histoire a énormément de qualité et j’ai été touchée par la puissance des émotions. Cet amour qui réunit nos héros est intense et pure, mais leur difficulté à se confier se ressent dans l’expression des sentiments. Je pense notamment à cette fuite des mots, pour se consacrer à des activités sexuelles intenses et bestiales. L’utilisation de l’érotisme, n’a jamais été un problème pour moi, mais par moments j’aurais apprécié qu’ils s’expriment autrement que par le sexe. Theo est un héros abîmé par la vie et derrière la confiance, se cache des blessures qui sont loin d’avoir cicatrisé et je suis réellement admirative des réactions de Claire. J’ai trouvé qu’ils s’apportaient une belle complémentarité amoureuse et ça renforce l’intensité des émotions. Sans oublier bien sûr le duo Jamie et Margot qui répondent toujours présentes pour soutenir leur amie. Un amour touchant, une belle amitié et des héros fascinants. Sans oublier le bonheur de retrouver la plume de Melanie Harlow.

Mon avis sur Si nos chemins se croisent #1 ICI

Si nos chemins se croisent | Melanie Harlow (Happy Crazy Love #1)

Date de sortie : 16 novembre 2017

En débutant ce roman, j’avais simplement l’intention de me détendre et de profiter de mon après-midi en bonne compagnie littéraire. Ça fait bien longtemps que je n’avais pas dévoré un roman en si peu de temps, Mélanie Harlow a su toucher mon cœur d’une manière inattendue. Tous les ingrédients sont réunis pour apprécier l’histoire et succomber à ses personnages,  c’est avec beaucoup d’émotions que je suis passé du rire aux larmes.

Après un petit incident en public, Margot décide de s’éclipser quelques jours hors de la ville pour épargner sa réputation, alors lorsqu’une opportunité professionnelle se présente, elle va mettre à profit cet exil pour rester quelques jours à la campagne. Lorsqu’elle arrive, on voit bien la petite citadine au look travaillé, pourtant malgré les apparences et les préjugés de l’un des propriétaires, la jeune femme n’est pas totalement ridicule dans cet univers. J’ai beaucoup aimé qu’on ne caricature pas ces deux univers et on réalise que Margot est une jeune femme généreuse, en quête de savoir. Son métier lui tient à cœur et elle entend bien maîtriser ce nouveau sujet. Les choses ne vont pas être simples, une fois sur place elle se heurte à Jack, qui est loin d’accepter l’idée qu’une inconnue vienne se mêler des affaires de la ferme et il ne va pas hésiter à se montrer sous son plus mauvais jouer pour éloigner la jeune femme. C’est donc plus déterminé que jamais que Margot va tenter de lui prouver qu’elle n’est pas l’ennemi, bien au contraire elle souhaite aider cette famille qui l’a touchée.

Margot est un personnage que j’ai littéralement adoré, dès le début on voit à quel point la jeune femme est fière de son image et il est hors de question de se faire remarquer, son éducation de ne pas paraître parfaite en société. Pourtant, un évènement va venir secouer la jeune femme et le vernis va s’écailler de manière assez spectaculaire, alors que la situation ne se prêtait pas du tout à un pétage de plomb dans les règles. Dès le début, le ton de l’humour est donné et c’est avec le sourire que j’ai découvert que Margot est habillée d’un masque de politesse, pourtant au contact de Jack et sa famille, elle va découvrir qu’elle n’est plus cette jeune femme propre sur elle, qui laisse tout passer sans réagir. Il faut dire que Jack, a le don de réveiller son caractère explosif  et mélanger à une forte attirance, on va dire que nos héros vont nous offrir des scènes absolument fabuleuses. Sans aucun doute le jeu de la passion brûle entre eux, malgré les réticences de chacun à se rapprocher.

Malgré son caractère Jack est un personnage très touchant, on lui pardonne facilement ses réactions contestataires quand on apprend à connaître un peu plus son histoire. Son passé a contribué l’isoler des autres et même si il fait des efforts auprès de sa famille, il a du mal à gérer tous ces changements qui s’annoncent. Pour lui Margot débarque sans rien connaître de sa ferme et tous ces projets marketing ne font que dénaturer sa ferme et il n’est pas prêt à renoncer à ses rêves du passé. Ce qui est intéressant c’est que rapidement on a les pièces du puzzle concernant l’histoire de Jack et on accepte facilement son petit caractère. Nos deux héros vont rapidement être dépassés par l’attirance grandissante qui les pousse l’un vers l’autre, mais aucun des deux n’est pas à succomber. On pourrait croire que nos héros baissent la garde rapidement et si on réfléchit au cadre temporel ça peut sembler rapide, mais en tant que lecteur tout arrive lentement, on les voit se débattre et repousser cette idée, pourtant quoique la situation soit complexe les émotions sont décuplées.

On est confronté à deux univers totalement différents, avec d’une part la citadine ouverte et d’autre part l’agriculteur taciturne. Malgré le choc des cultures, on assiste à la rencontre de deux opposés que tout attire et cette complémentarité est d’un romantisme incroyable. Il se dégage des émotions contradictoires, à la fois l’humour lié à notre héroïne qui ne connaît pas grand chose à la vie dans une ferme et au contexte de cette rencontre qui est inattendue. Malgré le rejet de son client, sa famille va se montrer accueillante et des liens sincères vont se tisser entre eux, pour finalement être très bénéfique sur Margot, qui va explorer une part d’elle-même qu’elle taisait jusqu’ici. Difficile de ne pas succomber à cette héroïne pétillante, avec une soif de savoir et ce n’est pas Jack qui dira le contraire. Toutes ces émotions vont se retrouver dans l’intensité des scènes de sexe, leurs rapports sont intenses, comme s’ils répondaient à un besoin et le langage cru illustre parfaitement ce désir d’être au contact de l’autre. C’est d’ailleurs cette alchimie qui va contribuer à les rapprocher humainement.

En bref, je n’aurais pu espérer meilleure lecture, tout se déroule d’une manière tellement naturelle que j’étais dans l’incapacité de ne pas apprécier ce moment. La manière dont la romance prend vie est tellement romantique et je vous passe les détails de certaines scènes à croquer. J’ai aimé voir l’histoire naître au cœur du doute, pour tout vous dire je m’attendais pas à un récit aussi touchant. Le combat de notre personnage principal est difficile, mais j’ai trouvé que l’auteure abordait le thème avec beaucoup d’optimisme et malgré la situation particulière, on n’a pas de triangle morbide. Au fil des pages, la légèreté du récit va laisser la place à une narration plus grave. Jack va progressivement s’ouvrir et difficile de ne pas souffrir avec lui. Un premier opus qui réussis à montrer l’étendue de la plume de Mélanie Harlow et bien évidemment je suis impatiente de découvrir ce que la suite nous réserve.