Dystopie, Young Adult

King’s Cage | Victoria Aveyard (Red Queen #3)

Ce tome est le 3ème opus d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Mes pauvres nerfs se remettent tout juste après un tome aussi intense. J’ai toujours un peu de mal à me replonger dans cet univers et on ne peut pas dire que je sois une grande fan de Mare Barrow, mais quel tome puissant et captivant, une fois dans ma lecture il m’a été difficile de le reposer l’esprit tranquille.

Difficile pour moi de vous parler de cette série qui provoque des émotions contradictoires. Je suis une grande fan de l’univers construit par Victoria Aveyard et on sent qu’elle a travaillé sa stratégie pour rendre ce combat crédible. Mon problème c’est son héroïne et la première partie du roman n’a rien arrangé. Nous retrouvons l’intrigue là où nous l’avions laissée et malgré la longue attente, je peux vous dire que je n’ai jamais réussi à oublier la catastrophe dans laquelle s’est mise Mare. J’ai trouvé les premiers chapitres intenses et tristes, Mare a du mal à réaliser ce qui lui arrive et elle est partagée entre peurs, haine et souffrance. A de nombreuses reprises elle m’a brisé le cœur et la voir dépérir l’a rendu un peu plus sympathique, seulement POURQUOI elle n’arrive pas à comprendre que Marven est démoniaque, ces doutes persistants concernant son humanité enfouie est insupportable et on a l’impression qu’elle éprouve de l’amour pour ce monstre. Certes elle n’a pas aucune échappatoire, mais sa résignation face à son sort m’a rendu dingue et je mourrais d’envie de la secouer pour qu’elle arrête de lui trouver des excuses.

Pour redonner un nouveau souffle, l’auteur a eu la bonne idée d’ajouter deux nouveaux narrateurs surprenants. Ainsi, entre le calvaire de Mare, nous suivons Cameron une sang-neuf qui a rejoint La Garde sous la contrainte. J’ai beaucoup aimé que l’auteure ne se repose pas sur un choix classique en donnant la parole à Cal, certes j’aime beaucoup son personnage de Prince Déchu, mais ça aurait rendu les choses trop banales et nous aurait retiré la vie d’ensemble que nous offre Cameron. Ainsi à travers la jeune fille, nous allons avoir un aperçu de ce qui se passe dans la rébellion et de nouvelles alliances vont voir le jour. Et pour mon plus grand plaisir l’action est toujours au centre de l’intrigue avec des complots, des retournements de situations et beaucoup de sang, de combat et de ripostes.

Contrairement à la première partie qui est trop longue, j’ai vraiment adoré la seconde moitié du roman qui est à l’image du premier tome. J’ai retrouvé cette intensité où l’inattendu est dans chacun des chapitres et j’ai eu l’impression de vivre la situation en même temps que nos héros. Surtout que Mare va s’avérer changer suite à l’épreuve qu’elle a traversée et c’est horrible à dire, mais il était temps qu’elle perde son arrogance car ce n’était plus possible de la supporter. J’ai savouré les moments entre Cal et Mare avant que la réalité ne les rattrape et je suis sous le charme de leurs échanges qui allège l’atmosphère.

Pour ne pas changer dans les bonnes habitudes, l’auteure veut clairement la mort de ses lecteurs la fin est certes moins intense que le tome précédent, mais je suis hyper excitée d’avoir le fin mot de l’histoire. Beaucoup de décisions devront être prises et on découvre certains personnages sous un nouvel angle, ce qui devrait avoir un impact sur le dernier opus. Actuellement, je suis en phase de dépression en réalisant que la V.O. est attendue pour février 2018 donc j’ai juste envie de pleurer en pensant à l’attente que la VF va prendre. Définitivement meilleur que le deuxième opus qui m’avait déçu. Je recommande !

Retrouvez mon avis sur Red Queen #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Glass Sword #2 ICI
Lucie
Dystopie, Young Adult

Glass Sword | Victoria Aveyard (Red Queen #2)

Glass-SwordCe livre est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je garde très peu de souvenirs de ma lecture du précédent opus, je me souvenais vaguement avoir apprécié ma lecture mais j’ai été obligée de relire ma chronique, car j’étais vraiment perdu dans l’énumération de personnages. J’ai vraiment eu du mal à me remettre dans l’histoire et les longueurs de la première partie ont contribué à mon avis, néanmoins la seconde partie se révèle bien menée et l’action occupe une place importante, nous allons prendre conscience des changements que leur cavale va impliquer et les personnages n’ont plus rien à voir avec ceux  rencontré précédemment, et puis les héros sont adorables, même si ils ont du mal à communiquer et s’ouvrir.

L’histoire reprend, en pleine fuite où Mare et Cal sont escortés par la Garde et tente de s’éloigner de la Reine et du Roi Marven. Je ne vous cache pas que cette partie est particulièrement lente et j’ai vraiment eu peur pour la suite de l’histoire. Il faut dire qu’il ne se passe pas grand-chose et ça n’apporte rien au récit, sauf faire durer la fuite. Ce second tome, va également être l’occasion de faire plus ample connaissance avec des personnages secondaires notamment Kilorn, qui peut s’avérer être assez marrant dans certaines situations, mais également Shade le frère de Mare, ainsi que la combattive Farley qui va s’avérer être une alliée redoutable. Mais il réussit à se renouveler en changeant de décor, dans cet opus la vie au palais n’est plus d’actualité et ils vont devoir s’organiser.

Le personnage de Mare est méconnaissable, ce qu’elle a vécue depuis le début du premier tome, l’a profondément changée et son caractère va s’affirmer en leader, mais surtout elle va progressivement s’éloigner de ses proches. A commencer par Cal, qu’elle s’est juré de garder à distance pour rester focalisée sur ses priorités, malgré l’attirance entre eux soit toujours là, mais chacun préfère l’oublier. Nous allons découvrir rapidement qu’elle a perdu toute confiance dans ses proches et malgré le soutien de son frère Shade, elle peine à s’ouvrir et doute en permanence de tout le monde. Rongée par la culpabilité, elle va faire taire ses souffrances et garder pour elle, ses émotions. Tout le monde attend d’elle qu’elle prenne les rênes d’une armée rouge, pourtant elle est beaucoup plus fragile qu’elle ne le laisse voir et à force d’être celle que les autres attendent, elle va finir par se perdre elle-même.

Alors qu’il est difficile de rester attachée à Mare, face à la froideur de son personnage. Il y en a un qui dégage une chaleur réconfortante c’est Cal, son monde s’est effondré et il reste aussi attachant, le mystère qui entoure ce personnage reste entier et malgré les actions désintéressées qu’il mène, j’aimerais tellement mieux le connaître. Il dégage une douceur qui apaise l’héroïne et même si elle ne se l’avoue pas, elle se repose énormément sur Cal. Malgré tout le mal que Mare lui a fait, il demeure à ses côtés et n’hésite pas à rester à ses côtés. Son personnage reste assez en retrait et j’espère vraiment qu’il prendra de l’ampleur dans la suite, car au vu de l’épilogue Mare va désespérément avoir besoin de soutien. Vous l’aurez compris, malgré un début difficile l’action aura fini par avoir raison de moi et je ne peux pas passer à côté de la suite de cette série et je vais surveiller de près cette sortie.

Retrouvez mon avis sur Red Queen #1 ICI
Lucie