New Romance

Hard to Score | K. Bromberg (Play Hard #3)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

Un troisième opus qui se démarquent des précédents et qui insufflent une bouchée d’air frais très appréciable. A l’inverse de ces sœurs Brexton a conservé son âme de romantique et malgré les échecs, elle conserve un côté fleur bleue.

Nous faisons la connaissance de Brexton troisième sœur de la fratrie Kincade, qui ne recule devant rien pour recruter les meilleurs sportifs pour l’agence et sa chasse au client va la conduire à s’intéresser à un jeune quarterback prometteur. Sur place son attention va se porter sur le quarterback remplaçant Drew Bowman, un jeune homme qu’elle connaît très bien puisque leurs deux familles passaient leurs étés ensemble, jusqu’à ce qu’un scandale éclate. Même après dix ans, l’alchimie entre eux semble toujours aussi présente et vient consolider ce lien qu’ils avaient. Seul le passé semble être un obstacle à leur idylle et ils devront affronter les secrets pour pouvoir vivre leur histoire.

Je ne suis pas une grande fan des histoires de deuxième chance, mais quand je vois Brexton et Drew se redécouvrir c’est ce qui me fait vibrer dans les romances. Brexton a tendance à se faire chahuter par ses sœurs, car elle a tendance à tomber amoureuse très vite et même si elle a conscience qu’elle doit protéger son cœur, elle a cette capacité à vivre totalement son histoire d’amour avec Drew malgré la peur et les doutes. J’ai beaucoup apprécié cet aspect de sa personnalité, elle est amoureuse de l’amour et malheureusement ça lui a joué des tours par le passé, mais cette fois elle sait que c’est le bon.

Retrouver Brexton après toutes ses années va être une épreuve pour Drew qui va prendre un aller simple pour le passé et tous ses non-dits qui ont creusé un fossé entre lui et sa famille. Il semble inconcevable de tomber amoureux de la fille de l’homme qui a détruit sa famille et pourtant, ces retrouvailles sont comme une évidence. Il est inconcevable pour lui de rester éloigner de la jeune femme malgré que le passé le pousse à rester à distance. J’ai trouvé ce personnage très bon construit, il a un côté tendre qui convient parfaitement à Brexton et il va s’avérer être un partenaire très à l’écoute et un brin romantique.

Un roman qui comble parfaitement mes attentes de romantique et il détrône les deux autres sœurs Kincade que j’ai rencontrées. Brexton est incomparable, à la fois tellement plus douce et ouverte que je pouvais qu’être séduite par cette femme. Et contre toute attente un personnage jusqu’alors détestable semble avoir trouvé une infime part d’humanité. Cette lecture me motive complètement pour découvrir le final de la série avec la benjamine.

New Romance

Hard to Hold | K. Bromberg (Play Hard #2)

Résumé :
Lorsque l’agente de sportifs Lennox Kincade, reine de beauté, découvre que le joueur de l’équipe de football de première division qu’elle est supposée recruter, n’est autre que Rush McKenzie, un joueur vedette, enfant terrible du football, elle comprend qu’elle a pactisé avec le diable !
Anglais. Tatoué. Sexy. Au coeur d’un énorme scandale…
Ce qui aurait dû redorer sa réputation entachée, est sur le point de s’effondrer.
L’objectif ? Le persuader de rester aux États-Unis.
Aussi vrai qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir, si quelqu’un apprenait que leur relation n’est pas purement professionnelle, cela ne ferait que donner raison à tous leurs détracteurs.
Ce roman qui mêle univers du sport et scandales vous tiendra en haleine.

Une autrice qu’on ne présente plus dans le paysage de la New Romance et encore une fois ça été une lecture qui m’a donné le sourire et qui malgré une intrigue assez similaire avec le premier tome, parvient à faire passer un bon moment. Après une première introduction de la fratrie Kincade, j’avais hâte de découvrir le caractère bien trempé de l’une des autres sœurs.

Lennox Kincade est une excellente agente de sportif et parvient toujours à ses fins pour ajouter un sportif à son tableau de chasse. Dans un milieu où les hommes sont souvent sexistes et elle doit se battre pour se démontrer à ses détracteurs qu’elle n’est pas qu’une belle plante qui couche avec ses clients pour obtenir des contrats. Alors qu’elle surprend une conversation odieuse qui met en doute ses compétences, sa combativité va la pousser à accepter une offre afin de prouver qu’elle peut recruter Rush McKenzie, joueur vedette au cœur d’un scandale, mais avant ça ils vont devoir collaborer comme ambassadeur.

J’ai une légère préférence pour ce second opus, car ça me frustre toujours un peu les retrouvailles et pour le coup, les premières rencontres ont le don de me captiver. Celle-ci est très appréciable et ont ressent immédiatement l’alchimie et l’attirance sexuelle dès leurs premiers échanges. Et également l’intrigue qui se met en place et qui met en évidence les failles d’une héroïne qu’on attendait être une vraie lionne et qui pourtant à ses propres faiblesses et se laisse parfois influencer par ses doutes liés au milieu dans lequel elle évolue et également à cause de maladresse de sa famille qui l’affaiblisse un peu plus.

Rush joueur star de football à Liverpool est au cœur d’un scandale et contraint de faire profil bas, il va décider de s’exiler à Los Angeles pour se faire oublier et pour souffler un peu face à l’instance de la presse. Son agent va lui négocier un contrat pour promouvoir la ligue américaine et il se retrouve associé à Lennox qui a été embauchée pour dire oui à ses moindres désirs. Bien évidemment le destin va en rajouter une couche puisqu’ils vont devoir cohabiter et Lennox va tout faire pour maintenir notre sportif à distance. Et ça va nous valoir quelques scènes torrides. Sans que le côté émotionnel soit en reste, on apprécie la manière dont Lennox se retrouve et on apprend à connaître Rush malgré les rumeurs. Et on découvre un duo sublime qui s’est indéniablement trouvé.

On peut compter sur K. Bromberg pour abordés des sujets forts comme elle sait si bien le faire et la construction d’une romance drôle, touchante, pétillante et où on peut voir deux êtres se trouver au pire moment de leur vie et se donner la force de retrouver confiance en soi et surtout de laisser l’amour faire des merveilles au corps et au cœur. J’ai hâte de lire le prochain tome qui est d’ors et déjà dans ma pile à lire et devrait être lu prochainement.

New Romance

The dare | Elle Kennedy (Briar Université #4)

Résumé :
L’université était censée être ma chance de surmonter mon complexe de vilain petit canard et de déployer mes ailes. Au lieu de cela, je me suis retrouvée dans une sororité pleine de filles odieuses. J’ai déjà du mal à m’intégrer, alors quand mes sœurs Kappa Chi me lancent le défi, je ne peux pas dire non.

Le défi : séduire la nouvelle recrue de l’équipe de hockey. Le mec le plus sexy de la classe.

Conor Edwards est un habitué des soirées de Greek Row… et des lits de la sororité. Il fait fondre les filles mais ne leur accorde jamais un second regard, surtout aux filles comme moi. Sauf que M. Populaire me surprend, au lieu de me rire au nez, il me fait une faveur en prétendant devant tout le monde que je l’intéresse.

Encore plus fou, il veut continuer à faire semblant. Il s’avère que Conor adore les jeux et il pense que c’est amusant de ridiculiser mes ennemis. Mais résister à son charme est presque impossible. Je me rends compte que l’histoire de Conor est bien plus compliquée que ce que son fan club peut voir. Et plus cette stupide ruse se prolonge, plus le danger est grand que tout cela m’explose à la figure.

C’est toujours un bonheur de retrouver la plume de Elle Kennedy, mais en plus quand on retourne à Briar je dois oui ! L’histoire n’a rien d’originale et pourtant ça fonctionne totalement, l’héroïne diffère un peu des personnages précédents et j’ai trouvé ça rafraichissant, dommage que la couverture n’est pas suivie.

Ce nouvel opus est consacré à Conor un personnage qu’on avait aperçu dans les autres tomes et personnellement j’ai accueilli ce tome avec plaisir. Lorsque Taylor est dans une fâcheuse posture et qu’on lui demande de relever un défi, contre toute attente cette vedette du hockey va accepter sans broncher et rendre un immense service à la jeune femme. Alors qu’ils gardent tous les deux un bon souvenir de cette soirée, chacun pensait reprendre sa vie là où il l’avait laissé, mais contre toute attente Conor propose à Taylor de continuer à faire semblant et tire plaisir à clouer le bec aux sœurs de sororité de Taylor.

Il faut dire que la jeune femme est régulièrement pointée du doigt parce qu’elle ronde et son physique qui pourtant plaît énormément, ne fait que la complexer depuis son plus jeune âge. Alors qu’elle est encore une fois mise contrainte de réaliser un pari débile, elle va faire la rencontre de Conor qui va immédiatement la rassurer sur son physique pulpeux et on va facilement s’attacher à ses complexes qui vont progressivement s’effacer pour davantage s’assumer. J’ai trouvé les questionnements de la jeune femme intéressants, elle qui aimerait être la plus discrète possible est rattrapé par des formes et des seins imposants qui attirent malgré elle le regard des hommes.

On pourrait croire qu’un sportif aussi populaire ne soit pas sensible à la détresse d’une parfaite inconnue, mais Conor va s’avérer étonnant et sa réaction m’a immédiatement fait craquer. Il va accepter qu’on se comporte avec lui comme un objet pour prouver que Taylor est désirable et qu’il serait prêt à accepter de la suivre dans sa chambre sous le regard d’un public avide qui s’attendait à un rejet en bonne et due forme et honnêtement toutes les fois où il l’a protégé c’était tout ce qu’il me fallait pour l’adorer.

Je suis un peu nostalgique de me dire que cette fois c’est terminé et qu’il n’y aura certainement pas d’autres sin-off, même si j’aimerais bien pouvoir retourner dans cet univers. J’ai beaucoup apprécié ces deux séries et elles font partie de mes favorites en New Romance donc ça me fait un petit quelque chose. Si vous appréciez les romances à l’université et les romances dans le milieu du sport ces deux séries sont faites pour vous !

New Romance

Love Lesson | Emma Chase (#1)

Résumé :Une comédie romantique truculente où l’on prend plaisir à revenir au lycée !
L’amour est une leçon difficile à apprendre
À Lakeside, dans le New Jersey, la vie de Garrett Daniels semble toute tracée. Celui qui, adolescent, était un quarterback arrogant et sexy est aujourd’hui devenu l’entraîneur de l’équipe de foot et le prof le plus cool de son ancien lycée. Il est entouré de ses amis de toujours et possède une belle maison qu’il partage avec son compagnon à quatre pattes, Snoopy. Rien ne semble pouvoir troubler cette tranquillité… jusqu’à ce que son chemin recroise celui de Callie Carpenter.
De son côté, Callie mène elle aussi une existence parfaite à l’autre bout du pays où elle vit de sa passion, le théâtre. Jamais elle n’aurait pensé devoir quitter San Diego, jusqu’à ce qu’elle soit obligée de revenir vivre à Lakeside pour s’occuper de ses parents. Elle devient alors professeure de théâtre dans son ancien lycée où elle retrouve Garrett, son premier amour.
Querelles, histoires de cœur, malentendus, hormones en ébullition… Ce retour au lycée replonge Callie et Garrett en pleine adolescence, alors qu’aujourd’hui, ce sont eux, les profs !
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

Toujours impatience de découvrir les romans de Emma Chase, celui-ci ne fait pas exception et encore une fois la bonne humeur déborde dans cette romance. C’est le genre de lecture sans prise de tête qui vous embarque dans son récit en toute simplicité et nous porte sur un petit nuage.

Garrett Daniels a grandi à Lakeside et sa popularité n’a fait que croître, d’abord un adolescent qui brillait en tant que quaterback, puis aujourd’hui un homme accompli qui entraîne l’équipe de son lycée et qui est admiré en tant que professeur. Jusqu’ici sa vie était tracée, une belle maison, une équipe de foot au sommet de sa forme et un quotidien qui a toujours répondu à ses attentes… jusqu’à ce qu’il croise son amour de lycée, Callie Carpenter.

De son côté Callie, a quitté sa ville natale pour vivre de sa passion pour le théâtre et aujourd’hui sa carrière la comble. Alors qu’elle obtient une promotion, elle est contrainte de revenir s’installer à Lakeside pour s’occuper de ses parents. Afin de subvenir à ses besoins, la jeune femme va accepter un poste de professeure de théâtre dans son ancien lycée où enseigne Garrett.

On suit l’histoire de Callie et Garrett avec beaucoup d’intérêt et j’ai apprécié la douceur de l’histoire, les personnages ont mis fin à leur relation sans cris, ni larmes et leurs retrouvailles va raviver la flamme. Le cadre scolaire m’a bien plu, le fait que les personnages soient tous les deux professeurs est original et j’ai pris plaisir à découvrir le récit qui en découle.

On retrouve nos héros après plusieurs années de séparation, malgré les années leur attirance est restée intacte et le temps les a gardé éloigné physiquement, mais leurs retrouvailles vont nous montrer que même s’ils étaient heureux dans leur vie l’un sans l’autre, une fois réuni ils sont tout simplement accompli, comme si un vide dont ils n’avaient pas connaissance était soudain comblé.

Ce n’est pas mon préféré de l’autrice, mais j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire. La romance évolue tout en simplicité sans drama, sans barrière, simplement deux amoureux qui se redécouvrent et prennent conscience de la valeur de l’autre. C’est drôle, léger, une lecture doudou comme on aime en découvrir quand on aime la romance. Je vous le recommande chaudement.

Romance

Dirty Devil | L. J. Shen (All Saints High #1)

Résumé :
Il fera tout pour assouvir sa vengeance… et son désir
Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…
Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.
Je remercie les éditions Harlequin et NetGalley pour l’envoi de ce roman
Sortie prévue le 2 septembre 2020

Je crois pouvoir dire que je n’ai raté aucune parution signée L.J. Shen et à chaque fois, j’en ressors conquise. En toute honnêteté les derniers romans de l’autrice se situaient dans une catégorie plus gentillette et peut-être un peu moins originale, mais si comme moi vous aviez adoré Sinners of Saint, cette nouvelle série devrait vous captiver et vous plonger dans un lycée prometteur.

Daria est en haut de l’échelle sociale, riche, belle et capitaine des pom-pom girls, les filles l’envient et les garçons la désire. Au lycée All Saints High, elle fait la pluie et le beau temps, mais son royaume va commencer à prendre l’eau lorsque Penn capitaine de l’équipe adverse menace de détruire tout ce qu’elle a construit, pour venger l’erreur qu’elle a commise il y a quatre ans.

On pourrait facilement qualifier Daria d’anti-héros, elle n’a rien de douce et mieux vaut ne pas en faire son ennemi. Il est rare que dans les romances nous rencontrions un héros aussi atypique et très franchement cette noirceur c’est rafraîchissant. Lorsque les choses ne vont pas dans son sens, la jeune femme passe en mode « Hulk » et sa haine se déverse sur quiconque se mettant en travers de son chemin. Elle possède les pires défauts qu’on pourrait s’attendre à apprécier chez une héroïne, jalouse, égoïste et extrêmement capricieuse, pourtant il y a une infime part de vulnérabilité qui nous empêche de la détester.

Depuis la disparition de sa sœur jumelle Penn n’est plus que l’ombre de lui-même, à la mort de sa mère il est recueilli par la famille Followhill où vit également Daria.  La cohabitation va nous faire passer par un panel d’émotion d’un côté nous avons un papa protecteur qui menace son invité de représailles s’il touche à sa fille, de l’autre une guerre qui s’installe et enfin un désir croissant qui va nous rendre impatients de chaque confrontation. Le début laisse imaginer une histoire classique avec des similitudes avec Vicious, pour finalement s’avérer surprenante dans certains rebondissements que je n’ai pas vus venir et qui m’ont totalement embarquée dans l’histoire.

J’ai crains au début que l’âge des personnages puissent enlever une part d’intensité dans l’attirance entre Daria et Penn et finalement on aborde des thèmes assez matures et les scènes osées sont parfaitement dosées. Ils ont une alchimie indéniable et malgré leur conflit, Penn est le seul qui voit  vraiment Daria et le fait d’être spectateur dans sa maison n’y est pas étranger. Daria a de gros problèmes de communication et sa relation avec sa mère va s’en trouver dramatiquement touchée. Pages après pages, on est témoin des mauvaises décisions de Mélanie et de l’effondrement progressif de leur relation mère/fille.

J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir ce spin-off et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de Daria et Penn, même si il est vrai qu’on retrouve les codes de la série Sinners of Saint le récit prend rapidement son indépendance et on se laisse porter par une certaine originalité, que ce soit le choix des thèmes abordés ou encore le caractère explosif des personnages, ou tout simplement les voir lutter entre haine et amour, tout en se découvrant eux-mêmes.

Une très bonne histoire et en bonus découvrir les Sinners en adulte presque responsable ça m’a bien plu, surtout que j’étais un peu comme une groupie durant les quelques apparitions des autres personnages et je suis heureuse de voir que malgré les apparences, ils n’ont pas changé. Bien évidemment la progéniture des autres Hot Heroes ont fait une apparition remarquée et je déplore de devoir attendre si longtemps pour découvrir la suite.

New Romance

Model Boyfriend | Stuart Reardon & Jane Harvey-Berrick

Résumé :
Qu’est-ce qu’on éprouve quand on sort avec l’un des plus beaux hommes du monde ? Un homme dont le visage est sur tous les magazines et campagnes publicitaires.
Anna Scott est en train de découvrir que ce n’est pas aussi amusant que ça en a l’air.
Nick, retraité du rugby à l’âge de 33 ans, blessé et désœuvré, a eu la chance d’entrer dans le monde de la photographie de mode en tant que mannequin. Mais derrière la façade scintillante se cache une réalité hideuse : la drogue, l’alcool, tous les péchés capitaux et des gens prêts à tout pour parvenir au sommet.
Ce n’est pas une vie simple, et qui l’est encore moins lorsqu’on est en couple. Il va falloir que Nick apprenne à naviguer dans ces eaux troubles, sinon il risque de tout perdre, y compris la femme qui est devenue sa raison de vivre.
Dans ce monde glamour, il n’y a pas de place pour l’erreur. Et être un MODEL BOYFRIEND est un job à plein temps.
Le gentil Nick peut-il s’en sortir ou sera-t-il tenté de tout risquer ? Parce que la seule chose qu’il méprise, c’est l’échec. Heureusement pour Anna, il est bien plus qu’un joli visage.
Cette histoire continue là où Invincible s’est arrêté, bien qu’elle puisse aussi être lue comme une histoire autonome en soi.
Je remercie Hugo New Romance pour cet envoi

Je ne m’étais pas du tout renseigné concernant une éventuelle suite pensant qu’Invincible était un tome unique, alors lorsqu’il a été annoncé chez Hugo Roman j’ai été surprise de découvrir qu’on retrouvait nos précédents héros et finalement il peut tout à fait se lire indépendamment du premier opus. En soi, c’est une lecture agréable et lorsqu’on retrouve nos héros c’est un bon moment, mais en toute honnêteté ce tome n’était pas indispensable et finalement ça replonge nos héros dans la tourmente, alors qu’il avait déjà pas mal de bagages. Au delà de ça, c’est un autre combat qu’ils mènent et bien qu’ont les pensaient soudés, l’avenir peut s’avérer surprenant.

Après des années à vivre pour le rugby, l’heure de la retraite à sonner et on ne peut pas dire que Nick le vive très bien. Au delà du sport qu’il abandonne c’est tout un mode de vie qu’il doit réapprendre et alors que ses journées étaient consacrées à sa passion, il se retrouve démuni, un peu perdu et surtout en pleine remise en question. C’est un retour à la réalité brutal et Nick va avoir un passage à vide. Consciente que Nick ne fait que s’enfoncer dans ses doutes Anna va être d’une grande patience, mais lorsqu’une offre surprenante se présente, la jeune femme pousse l’ex-rugbyman à réévaluer ses possibilités. D’abord réticent, celui-ci finit par accepter de devenir model.

Ayant toujours été en contact avec des sportifs, Anna savait qu’il serait difficile pour Nick de renoncer à sa passion, mais il y a une différence entre le regard d’une spécialiste et celui d’une femme amoureuse. Consciente qu’il ne sert à rien de le pousser, Anna va laisser le temps nécessaire à Nick afin qu’il puisse sortir de sa déprime, mais elle était loin d’imaginer qu’une opportunité de mannequinat remettrait en question toutes ces certitudes. Jusqu’ici elle n’avait jamais douté de son couple, mais face à l’intérêt que suscite son fiancé auprès des femmes, Anna va éprouver les sentiments les plus humains qu’on connaisse : la jalousie et la peur.

On ne peut pas dire que la communication soit le point fort de ce couple et pourtant avec toutes les épreuves qu’ils ont traversées on pourrait penser qu’ils sont plus solides, pourtant leur couple va être confronté à une énième épreuve qui pourrait bien fragiliser le couple. D’un côté, nous avons Anna qui est prête à laisser du temps à son homme, quitte à mettre ses désirs de côté et de l’autre et bien que son silence soit frustrant, la démarche est vraiment belle. Et de l’autre nous avons Nick, la fin de sa carrière va le mettre face à un grand vide et même s’il accepte de se lancer dans une nouvelle carrière poussée par Anna, il va légèrement se perdre dans sa quête. Je ne vous cache pas, que même si Anna m’a parfois fait grincer des dents face à son silence, c’est surtout Nick que j’avais envie de secouer pour qu’il voit ce qu’il a devant lui, plutôt que ce qu’il a perdu.

J’avais complètement oublié la narration extérieure et finalement, comme pour le premier opus on oublie facilement pour se laisser porter par l’histoire. J’ai trouvé l’angle de l’histoire plutôt intéressante, et même si y a des passages un peu énervant c’est une vraie question qui est abordée. Lorsqu’on est un jeune retraité ou même un plus âgés et qu’on s’est levé chaque matin avec un but, année après année et que subitement c’est la fin, il est normal que ça nécessite un temps d’adaptation. On peut compter sur Brendan pour briller par ses réparties, sans compter qu’Anna va pouvoir se reposer sur son fidèle ami et ça permet de gommer quelques longueurs. Nous ne sommes pas sur une lecture qui me marquera dans le temps, mais j’ai trouvé les derniers chapitres touchants.

Mon avis sur Invincible #1 ICI