Model Boyfriend | Stuart Reardon & Jane Harvey-Berrick

Résumé :
Qu’est-ce qu’on éprouve quand on sort avec l’un des plus beaux hommes du monde ? Un homme dont le visage est sur tous les magazines et campagnes publicitaires.
Anna Scott est en train de découvrir que ce n’est pas aussi amusant que ça en a l’air.
Nick, retraité du rugby à l’âge de 33 ans, blessé et désœuvré, a eu la chance d’entrer dans le monde de la photographie de mode en tant que mannequin. Mais derrière la façade scintillante se cache une réalité hideuse : la drogue, l’alcool, tous les péchés capitaux et des gens prêts à tout pour parvenir au sommet.
Ce n’est pas une vie simple, et qui l’est encore moins lorsqu’on est en couple. Il va falloir que Nick apprenne à naviguer dans ces eaux troubles, sinon il risque de tout perdre, y compris la femme qui est devenue sa raison de vivre.
Dans ce monde glamour, il n’y a pas de place pour l’erreur. Et être un MODEL BOYFRIEND est un job à plein temps.
Le gentil Nick peut-il s’en sortir ou sera-t-il tenté de tout risquer ? Parce que la seule chose qu’il méprise, c’est l’échec. Heureusement pour Anna, il est bien plus qu’un joli visage.
Cette histoire continue là où Invincible s’est arrêté, bien qu’elle puisse aussi être lue comme une histoire autonome en soi.
Je remercie Hugo New Romance pour cet envoi

Je ne m’étais pas du tout renseigné concernant une éventuelle suite pensant qu’Invincible était un tome unique, alors lorsqu’il a été annoncé chez Hugo Roman j’ai été surprise de découvrir qu’on retrouvait nos précédents héros et finalement il peut tout à fait se lire indépendamment du premier opus. En soi, c’est une lecture agréable et lorsqu’on retrouve nos héros c’est un bon moment, mais en toute honnêteté ce tome n’était pas indispensable et finalement ça replonge nos héros dans la tourmente, alors qu’il avait déjà pas mal de bagages. Au delà de ça, c’est un autre combat qu’ils mènent et bien qu’ont les pensaient soudés, l’avenir peut s’avérer surprenant.

Après des années à vivre pour le rugby, l’heure de la retraite à sonner et on ne peut pas dire que Nick le vive très bien. Au delà du sport qu’il abandonne c’est tout un mode de vie qu’il doit réapprendre et alors que ses journées étaient consacrées à sa passion, il se retrouve démuni, un peu perdu et surtout en pleine remise en question. C’est un retour à la réalité brutal et Nick va avoir un passage à vide. Consciente que Nick ne fait que s’enfoncer dans ses doutes Anna va être d’une grande patience, mais lorsqu’une offre surprenante se présente, la jeune femme pousse l’ex-rugbyman à réévaluer ses possibilités. D’abord réticent, celui-ci finit par accepter de devenir model.

Ayant toujours été en contact avec des sportifs, Anna savait qu’il serait difficile pour Nick de renoncer à sa passion, mais il y a une différence entre le regard d’une spécialiste et celui d’une femme amoureuse. Consciente qu’il ne sert à rien de le pousser, Anna va laisser le temps nécessaire à Nick afin qu’il puisse sortir de sa déprime, mais elle était loin d’imaginer qu’une opportunité de mannequinat remettrait en question toutes ces certitudes. Jusqu’ici elle n’avait jamais douté de son couple, mais face à l’intérêt que suscite son fiancé auprès des femmes, Anna va éprouver les sentiments les plus humains qu’on connaisse : la jalousie et la peur.

On ne peut pas dire que la communication soit le point fort de ce couple et pourtant avec toutes les épreuves qu’ils ont traversées on pourrait penser qu’ils sont plus solides, pourtant leur couple va être confronté à une énième épreuve qui pourrait bien fragiliser le couple. D’un côté, nous avons Anna qui est prête à laisser du temps à son homme, quitte à mettre ses désirs de côté et de l’autre et bien que son silence soit frustrant, la démarche est vraiment belle. Et de l’autre nous avons Nick, la fin de sa carrière va le mettre face à un grand vide et même s’il accepte de se lancer dans une nouvelle carrière poussée par Anna, il va légèrement se perdre dans sa quête. Je ne vous cache pas, que même si Anna m’a parfois fait grincer des dents face à son silence, c’est surtout Nick que j’avais envie de secouer pour qu’il voit ce qu’il a devant lui, plutôt que ce qu’il a perdu.

J’avais complètement oublié la narration extérieure et finalement, comme pour le premier opus on oublie facilement pour se laisser porter par l’histoire. J’ai trouvé l’angle de l’histoire plutôt intéressante, et même si y a des passages un peu énervant c’est une vraie question qui est abordée. Lorsqu’on est un jeune retraité ou même un plus âgés et qu’on s’est levé chaque matin avec un but, année après année et que subitement c’est la fin, il est normal que ça nécessite un temps d’adaptation. On peut compter sur Brendan pour briller par ses réparties, sans compter qu’Anna va pouvoir se reposer sur son fidèle ami et ça permet de gommer quelques longueurs. Nous ne sommes pas sur une lecture qui me marquera dans le temps, mais j’ai trouvé les derniers chapitres touchants.

Mon avis sur Invincible #1 ICI
Publicités

The Fighter for ever | Vi Keeland (MMA Fighter #3)

Ce tome est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Encore une fois la magie opère et le sourire n’a pas quitté mon visage pendant ma lecture. Les histoires restent assez classiques et pourtant il y a indéniablement un petit quelque chose qui fait la différence. J’avais quelques trous de mémoire concernant le tome précédent et la mémoire m’est revenu en faisant la connaissance de Jackson le demi-frère du célèbre Vince Stones, notre héros fighter du tome précédent.

Cette suite va s’intéresser au point de vue de celui, qui a toujours été le fils légitime d’un homme adulé et les révélations concernant les maîtresses de son père et surtout l’existence d’un demi-frère Vince, ont chamboulé Jax qui a l’impression que l’homme qu’il croyait connaître est en réalité un manipulateur, menteur, en qui il ne peut pas avoir confiance. Bien loin d’être le fils de son père, notre héros est séduisant, charmant et j’ai bien le souvenir de sa première rencontre avec Liv, où ses charmes étaient en pleine action. Le businessman a toujours mené une existence lisse et dans l’ombre de son sénateur de père, pourtant l’attention constante des journalistes depuis les révélations concernant son père l’étouffe, alors pour échapper à cette médiatisation le jeune homme va embarquer pour New-York afin de s’accorder du temps pour lui et en profiter pour s’entraîner aux combats.

Jackson Knight est loin de passer inaperçu dans la salle d’entraînement, à commencer par Lily St Clair, la fille du célèbre fighter le « Saint ». Immédiatement subjuguée par cet homme, la jeune femme va pourtant tout faire pour garder ces distances avec ce séduisant combattant. Il faut dire qu’un mauvais choix durant une phase de vulnérabilité l’a conduite à remettre en question sa relation avec son ex-petit ami, lui aussi combattant pour le club et déterminée à conserver de bonnes relations, la jeune femme va tout faire pour ne pas mélanger sa vie privée et professionnelle. A l’image de notre héroïne, j’ai moi-même immédiatement succombé au caractère de notre héros, il a cette capacité à flirter avec insistance, tout en restant d’une politesse exemplaire et je peux facilement comprendre pourquoi Lily est tombée amoureuse. Il faut dire que Jax va redoubler d’efforts.

Je crois que la première partie est ce qui m’a le plus plu dans cette histoire, malgré l’attirance ils ont cette manière de se tourner autour absolument touchante. Jax est un héros déterminé qui est prêt à montrer la meilleure part de lui-même pour faire succomber Lily et même si elle a ses propres démons à affronter, elle va vite réaliser qu’elle ne peut pas éviter ce qui va se produire. On va assister à une phase de séduction particulièrement chaude et moi c’est le genre de relation qui attire immédiatement mon attention. C’est vrai que le milieu du récit est peut-être un peu trop rempli de scène de sexe, mais cela permet de découvrir une autre image de l’homme d’affaires plus intense. L’homme prévenant et professionnel, puis l’homme à côté de qui elle se couche et qui sait ce qu’il veut.

En bref, une romance toute mignonne avec son lot d’intensité idéale pour les amoureuses des combats de free-fight, certes le sport n’est pas présent à travers un championnat, mais les descriptions d’entraînements ont de quoi faire travailler l’imagination. J’ai tendance à oublier à quel point Vi Keeland manie, humour, amour et sujet touchant. Sans compter le dernier chapitre, un véritable régal à consommer sans modération.

Retrouvez mon avis sur Th Fighter for Love #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Th Fighter for Chance #2 ICI

Furious Rush | S.C. Stephens (Furious Rush #1)

Je me remercie Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

J’étais ravie lorsque j’ai appris que le prochain roman de S.C. Stephens allait sortir, il faut dire que malgré les critiques et l’agacement de sa série précédente, j’étais irrémédiablement tombée amoureuse de son personnage masculin, qui figure parmi books boyfriend. En débutant ma lecture j’avais oublié de quoi parlait le résumé, alors je me suis lancée avec des idées un peu floues de l’intrigue, avec pour seule certitude l’auteure est validée et j’ai pris plaisir à plonger dans ce nouvel environnement.

Lorsque Kenzie et Hayden se rencontrent pour la première fois, on ne peut pas dire que le courant passe immédiatement. Le lendemain, Kenzie découvre qu’il s’agit en réalité du nouveau pilote de l’équipe concurrente et le comportement insupportable de Hayden va passablement énerver la jeune femme. Pourtant à son contact, lorsqu’ils sont en compétition elle redouble de combativité et leur relation conflictuelle va les forcer à se donner à fond pour remporter la victoire.

Seulement bien qu’ils soient tous les deux conscients que l’énergie qui les habite lorsqu’ils s’affrontent est d’une intensité indescriptible, ils n’ont pas le droit de rentrer en contact. Une vieille rivalité les empêche d’entretenir un lien, pourtant réalisant que l’écurie de son père dont elle est l’héritière menace de ne pas s’en sortir, elle demande à Hayden de la pousser au delà de ses capacités et de l’entraîner pendant des rendez-vous nocturnes, afin que ses performances puissent monter au classement. Bien évidemment, plus ils vont passer du temps ensemble et plus l’alchimie va être puissante et j’ai beaucoup aimé la manière dont ils luttent contre leurs émotions. Kenzie est passionné par les courses de motos, pourtant il est difficile de se faire une place dans un sport d’hommes, surtout quand son père était champion dans sa discipline. Aujourd’hui, afin de lutter contre des difficultés financières, tout repose sur les épaules de Kenzie et la pression va être sacrement importante pour une jeune femme qui débute dans la discipline.

Hayden est un personnage assez mystérieux qui m’a séduite dans beaucoup de ses traits de caractère, mais qui demeure un personnage très secret. La première fois qu’il est apparu, je n’étais pas fan de son attitude et j’avais du mal à comprendre ce que les nombreuses lectrices lui trouvaient. Et puis, au fil des pages on découvre qu’il a de bon côté et sa manière de donner des conseils à Kenzie à un côté assez touchant. Ensemble ils vont vivre leur passion à cent à l’heure, ils n’ont pas l’intention de se faire de cadeau sur la piste mais pourtant Hayden va proposer d’une manière assez spontanée d’aider Kenzie à se dépasser et j’ai apprécié découvrir ses motivations, mais un point de l’histoire concernant son passé m’a un peu troublé, au vu de l’intérêt grandissant de ce détail par les personnages secondaires.

Kenzie est un personnage dont je suis admirable, passionnée depuis toute petite de moto et baignant dans cet univers dont son père était le champion, il était pour elle inconcevable de ne pas en faire sa carrière. Cette saison sportive va être décisive pour la jeune femme qui pour la première fois va pouvoir faire ses preuves. Pourtant, face à la pression que son père lui met sur les épaules, elle doute un peu de ses capacités et aspire simplement à le rendre fier d’elle. Alors, pour la première fois de sa vie elle va transgresser les règles pour être la meilleure et il est important pour elle de tout donner. Alors si, il faut passer du temps avec son ennemi pour progresser, elle est prête à mentir, se cacher et surtout se donner pleinement à ces entraînements. Sans compter la température qui grimpe lorsqu’ils goûtent à l’interdit.

Le début est un peu lent à démarrer, notamment car l’héroïne a du mal à supporter ce nouvel arrivant et voyant à quel équipe il appartient, elle va immédiatement se mettre des préjugés en tête. Certes il ne fait pas beaucoup d’efforts pour se faire apprécier, mais l’histoire a mis du temps à se mettre en place j’étais un peu perplexe sur la direction qu’allait prendre le récit. Le fait que les pensées soient concentrées uniquement sur Kenzie rend le personnage de Hayden encore plus difficile à comprendre. Nous en sommes au même point qu’elle, on se questionne, analyse et aimerait bien comprendre tout le mystère qui l’entoure. On peut dire que ses motivations sont nobles et ça le rend beaucoup plus humain et attachant.

En bref, j’ai été très surprise de découvrir qu’il s’agissait du premier tome d’une saga, mais le déroulement de l’histoire à commencer à me mettre la puce à l’oreille au vu de la non-résolution de certains éléments de l’histoire. Et il était évident qu’un point-clé du passé de Hayden n’avait pas été complètement exploité alors la fin n’est pas une surprise, mais j’ai un peu peur d’être déçue car bien que cette suite est du sens, on risque de rapidement revenir au point de départ. J’ai envie d’en savoir plus donc je lirais avec plaisir cette suite, mais je conserve une part de méfiance de peur d’être déçue. Un roman qui m’a apporté des sensations fortes, tant au niveau du sport pratiqué, que par l’alchimie de la romance.

Séduisant | Eve Jagger (Sexy Bastard #3)

Le petit bonheur de retrouver la bande des Sexy Bastard, ce tome aura réussi à me toucher par sa simplicité et une romance attachante. Dans ce tome nous suivons un personnage que nous avons suivi à distance. Cooper Knox ne s’est jamais beaucoup investie dans le business qu’il finance avec ses amis, son domaine c’est le base-ball et il est passionné par ce sport qu’il pratique depuis l’adolescence. Après plusieurs négociations, le jeune homme est de retour à Atlanta et il espère bien retrouver la jolie jeune femme avec qui il a passé la nuit de la St Sylvestre, seulement leurs retrouvailles vont être marquées par une révélation fracassante. En effet Shelby, n’est autre que la sœur de son meilleur ami Jackson et il a bien conscience que cet écart de conduite ne doit jamais se reproduire, sauf que l’attirance est palpable.

Après une mini déception pour le tome précédent, j’avais revu mes exigences à la baisse pour ce tome et je dois dire que j’ai été agréablement surprise de ce tome. Knox est un personnage qui se démarque véritablement du reste de la bande, contrairement à Ryder et Cash il n’est pas autant dans le flirt que l’était ces deux personnages en débutant la série. Certes il ne cache pas qu’il s’est accordé quelques plaisirs avec des groupies, mais sa manière de réagir avec les femmes montre un homme respectueux, j’ai beaucoup aimé qu’il ne soit pas macho et dragueur. Il assume son attirance pour cette inconnue qu’il a rencontrée et en apprenant qui était Shelby, on ressent une réelle déception. Il est conscient qu’il aurait pu vouloir plus avec la jeune femme et il va tenter de garder ses distances dans l’espoir de préserver son amitié, mais face à l’attirance évidente qui les renvoie l’un vers l’autre, ils vont avoir du mal à résister face à la tension.

L’intérêt de ce troisième opus, c’est que nous allons nous éloigner du monde de la nuit et nous intéresser à un milieu plus sportif. Knox est joueur professionnel et Shelby est un requin dans l’équipe de communication d’une équipe de foot. Ces deux-là était destiné à se rencontrer et même si la jeune femme c’est toujours promis de ne jamais fréquenter un sportif, les seuls obstacles qui vont se dresser devant eux sont lié à Jackson et le fait qu’ils vivent une relation cachée. La romance va naître dans la clandestinité et j’ai immédiatement été séduite par l’alchimie entre nos héros, la passion va se transformer en quelques choses de plus forts et l’interdit va renforcer leurs sentiments. Certes Jackson n’est pas aussi présent que je m’y attendais, mais son côté surprotecteur va être au centre de toutes les attentions

En bref, une romance simple et efficace qui m’a fait sourire, attendri par moments et j’ai été ravie de voir l’évolution des membres de la bande, notamment les couples toujours aussi amoureux et le romantisme de ce tome met du baume au cœur. La plume de Eve Jagger est toujours aussi entraînante et j’aime toujours autant le style fluide du récit. Une série que je recommande, bon moment et sexy-tude garantie.

Retrouvez mon avis sur Arrogant #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Insolent #2 ICI

Avril | Audrey Carlan (Calendar Girl #4)

Ce roman est le 4ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Cette série joue un peu au yoyo avec mes nerfs et j’ai du mal à évaluer mon ressenti. C’est indéniable l’addictivité est bien présente et quelque chose me retient d’abandonner complètement. Certes mes sentiments sont mitigés, mais l’histoire associée à la plume suffit à me contenter pour le moment. Dans l’ensemble mon constat est sensiblement le même, à savoir que chaque histoire est trop indépendante et je reste trop accroché à l’intrigue de base pour ne pas y prendre goût.

Dans ce tome j’ai retrouvé une Mia un peu différente et ce changement montre une réelle évolution, ces aventures lui apportent un enseignement et on commence à voir le résultat. Sa mission d’avril va la conduire à Boston, où elle va faire la connaissance de Mason Murphy un joueur chez les Red-Sox et on peut dire que ce jeune homme n’a pas la langue dans sa poche et lui faudra quelques piques de notre jolie escort. Contrairement à ce que j’imaginais, ce tome s’est avéré beaucoup plus positif que l’avait été Février, mais la supportrice en moi qui a succombé au charme de Wes est terriblement frustrée de ne pas avoir sa dose quotidienne et je regrette que son personnage ne soit pas plus récurrent.

J’ai découvert une Mia altruiste, qui va tenter de se mêler des histoires de son client et on peut dire que cette petite histoire m’a beaucoup plu. Seulement deux éléments m’ont perturbé et ont apporté une part de déception, même si dans un sens il y a une part de prévisibilité c’est frustrant en tant que lectrice de n’avoir aucun recours. J’avais tellement adoré le mois de mars, que j’étais persuadé de repartir sur de bonnes bases et même si les personnages secondaires rencontrés au fil des tomes sont touchants, j’aimerais une constante et sentir que ces personnages qui ont compté le temps d’un tome, sont devenu importants pour la suite des évènements. Or pour le moment, aucun lien ne se fait et l’intrigue centrale stagne.

En bref, j’ai du mal à me faire un réel avis malgré quatre tomes et je n’envisage pourtant pas d’abandonner au cours de route. C’est un sentiment très étrange que de se sentir frustrée par sa lecture, mais en même temps de ne pas réussir à décrocher dans l’attente qu’un élément vienne tout changer. Encore une fois Mia nous a prouvé que malgré les doutes, elle va tout donner pour devenir une femme meilleure. Curieuse de découvrir Mai, mais en même temps je préfère baisser mes attentes d’un cran pour éviter la dégringolade, car ce sentiment de frustration s’accroche et j’espère voir le déclic se produire avant décembre.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI