Romance Contemporaine

Le Rôle de sa vie | Lucy Parker (London Celebrities #1)

Résumé :
Comédienne dans une troupe de théâtre londonienne, Lainie Graham vient d’apprendre sa propre rupture sentimentale dans la presse people. Et voilà qu’à présent on lui demande de redorer le blason de Richard Troy, qu’elle ne peut pas sentir ! L’acteur a beau être une star des planches, il a une très mauvaise réputation à cause de son fichu caractère. Après d’âpres négociations, Lainie accepte le marché proposé. La voilà donc partie pour un mois de fausse romance avec l’insupportable Troy !
De répliques acerbes en sarcasmes mordants, elle découvre peu à peu l’homme qui se cache derrière ce tempérament de feu et qui ne la laisse pas indifférente…

Je suis contente cette année J’ai Lu sort un peu plus de romance contemporaine et je ressors de cette histoire avec le sourire aux lèvres. C’est la lecture parfaite quand on veut une romance sans prise de tête et avec un peu d’humour.

Dans un décor londonien nous faisons la connaissance de Lainie Graham actrice dans une troupe de théâtre où chaque soir elle doit jouer avec son ex petit ami qui occupe le rôle principal et avec qui elle entretient des rapports conflictuels depuis qu’elle a appris leur rupture dans la presse. Comme on peut s’y attend c’est hyper gênant, mais j’ai trouvé qu’elle en ressortait plutôt digne. Malgré cette déconvenue, elle est plutôt apprécié des médias et n’hésite pas à utiliser son statut pour mettre en avant des associations aux causes importantes.

Pour les communicants de Richard Troy, l’acteur star de la troupe c’est la femme qu’il lui faut pour redorer le blason de l’acteur qui est entaché par une mauvaise réputation due à son caractère. C’est pourquoi elle se voit proposer le rôle de fausse petite amie le temps que la presse oublie ses frasques. Seulement pour la jeune femme il est inconcevable d’accepter ce nouveau statut, car il est tout ce qu’elle déteste et il ne semble n’avoir jamais avoir fait attention à elle. Sans compter qu’il est imbuvable, mais lorsqu’on lui propose un don conséquent pour son association, Lainie se laisse tenter par l’expérience.

Et on peut dire que la jeune femme ne va pas être déçue du voyage, car jouer les faux couples avec un homme qu’on supporte difficilement va mettre sa patience à rude épreuve. Faire semblant d’être follement amoureuse quand la presse observe va s’avérer difficile, surtout que lorsqu’ils sont seuls ils peinent à ne pas se balancer des piques. Certaines scènes m’ont d’ailleurs amusées, et comme on pourrait s’y attendre la haine va faire place à d’autres sentiments.

On s’attache plutôt facilement au personnage de Lainie, elle est la douceur incarnée et elle n’en est qu’au début de sa carrière et a conservé sa simplicité. Du côté de Richard, même s’il a des bons côtés, je l’ai quand même trouvé assez exécrable et à force de le découvrir on comprend un peu son attitude, mais il en reste parfois crispant. Et finalement j’ai trouvé que Lainie s’en tirait plutôt bien avec lui et elle a une repartie qui contribue à le remettre à sa place et c’est assez jouissif, car elle est la seule qui ose lui dire ce qu’elle pense.

Deux petits bémols, un du côté de la narration qui est à la troisième personne et qui me donne toujours l’impression d’être tenue à distance, l’écriture est vraiment entraînante, mais ça enlève une part d’émotion des personnages qui s’empêche moins sur leur ressenti. Et du coup ça influence mon impression que le récit manque de profondeur et on reste en surface sans réellement approfondir, par exemple on ne décèle pas le fameux moment où nos héros n’éprouvent plus de haine. On apprécie bien évidemment de les voir se rapprocher, mais on ne savoure pas totalement la chose.

Après ça n’empêche pas d’aimer sa lecture et les amateurs de romances qui mêlent amour et haine, et les faux-couples, devraient apprécier la découverte, car au fil des pages ont observe une évolution dans la personnalité des personnages et les répliques entre Lainie et Richard sont plutôt amusantes. Un bon moment de lecture sans prise de tête qui fait du bien au moral.

New Romance

Les Promesses de l’été | Carrie Elks (The Shakespeare Sisters #1)

Résumé :
Dans le cadre idyllique d’une villa au bord du lac de Côme, Cesca, la benjamine de la fratrie aura à affronter le temps d’un été, son ennemi juré ! L’été risque d’être brûlant.
Cesca Shakespeare peine à garder son job, son appartement, et végète à Londres, six années après que sa pièce de théâtre, promise à un grand succès, a été subitement déprogrammée.
Elle pense avoir touché le fond lorsque son parrain lui offre de passer l’été dans le cadre idyllique d’une villa en Italie, pour l’inciter à se remettre à écrire. À contrecœur, elle accepte et découvre, trop tard, que la maison appartient à son ennemi juré, Sam Carlton, le responsable de sa chute.

Sam Carlton, l’idole hollywoodienne, voit son nom traîné dans la boue par la presse à scandale et n’a plus qu’une idée en tête : se cacher. De sa famille, de ses fans… et, plus que tout, de l’homme qu’il est devenu. Il se réfugie pour la période estivale, dans la maison familiale inoccupée, au bord de lac de Côme. Sauf qu’à son arrivée, la résidence n’est pas aussi vide qu’il l’espérait..

Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur amitié, d’abord hésitante, évolue rapidement vers une vive attirance, puis bascule dans une aventure brûlante. S’agit-il d’une idylle aussi courte qu’un été, ou leur amour sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ?

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Quatre sœurs. Quatre histoires. Quatre manières de trouver le Grand Amour. Le tout au cœur des quatre saisons. Personnellement je trouve que c’est le pitch parfait et j’ai adoré le caractère léger de cette romance au cœur de l’Italie. C’est à mon sens la lecture parfaite au bord de la mer, moment de plaisir garantit.

Dans ce premier volet, nous faisons la connaissance de Cesca Shakespeare, une héroïne à un tournant de sa vie. Il y a six ans, elle était aux portes du succès, sa pièce avait tout pour plaire et les attentes étaient nombreuses, seulement ce fût la douche froide lorsque sa pièce de théâtre a été subitement déprogrammée. Aujourd’hui malgré la blessure que lui inflige cet échec, elle tente de s’en sortir en faisant des petits boulots, mais ses difficultés à garder un emploi ne va faire qu’empirer la situation et rendre son quotidien difficile. Lorsque Hugh son parrain lui propose de s’éloigner de l’agitation de Londres elle hésite à prendre cette main tendue, mais l’offre est trop belle passer l’été en Italie autour du lac de Côme, couper du monde extérieur avec pour seule tâche d’entretenir une sublime villa, l’occasion est trop belle et peut-être que ça serait l’occasion de laisser l’inspiration la guider pour se remettre à écrire. Seulement sur place, malgré le cadre idyllique, elle découvre que cette maison appartient à la famille du célèbre acteur Sam Carlton, l’homme à l’origine de sa chute.

Cesca est une héroïne que j’ai particulière appréciée, on découvre au début du roman un personnage avec une certaine fragilité, elle a vécu son échec professionnel comme si elle n’était pas digne de réaliser son rêve. Alors lorsque après six années, elle réalise que sa vie n’est qu’une suite d’échec, tant professionnel que personnel, elle arrive au point de rupture. Sur les conseils de son parrain et ami Hugh, elle accepte de s’éloigner pour remettre sa vie sur les rails et pourquoi pas s’accorder une seconde chance dans l’écriture d’une pièce. Face à ce paysage sublime, l’inspiration ne tarde pas à renaître et Cesca qui n’était jusqu’ici qu’une timide londonienne va reprendre confiance en son talent et oser être cette jeune femme pétillante, drôle et effrontée. Sa tranquillité ne va être que de courte durée et la jeune femme va devoir affronter son passé, sous les traits d’un charmant acteur.

Sam Carlton est un acteur hollywoodien à qui tout semble réussir, seulement après avoir fait confiance à la mauvaise personne, son nom se retrouve en Une de tous les journaux people et incapable d’assumer ces mensonges, le jeune homme souhaite simplement fuir sa famille, ses fans et ce scandales qui risque de tout balayer sur son passage. Il connaît l’endroit idéal qui rempli tous les critères, coupé du monde, sans wifi, sans téléphone et dans un pays étranger.  Ainsi c’est sur un coup de tête que Sam s’envole pour la maison familiale au bord du lac de Côme où il sera chouchouté. Seulement à son arrivée, l’accueil est glacial et le charmant couple de gardiens a été remplacé par une furie. Au premier abord, on pourrait facilement le détester, mais rapidement on éprouve de l’empathie pour ce personnage qui au delà de la star est un être humain avec ses fragilités.

J’ai beaucoup apprécié l’évolution de la relation entre les personnages, on passe de la haine aux chamailleries, puis progressivement les taquineries laissent deviner un rapprochement et tout de suite, l’histoire prend de la légèreté grâce à une amitié naissance où l’humour à toujours sa place et on passe ensuite à des joutes plus intenses et le flirte va laisser transparaître l’alchimie évidente entre les héros. Toutes les phases sont progressives et les interactions prêtent à sourire et lorsque enfin les personnages décident de se laisser une chance, c’est d’un romantisme et d’une sensualité qui ne peuvent qu’être qu’apprécié. C’est drôle, rafraîchissant et les émotions sont abordées avec pudeur, sous le soleil d’Italie, on découvre comment Cesca a rencontré son Grand Amour.

Le lien qui unit la fratrie est présent dès ce premier opus, laissant entre voir des héroïnes très différentes tant dans leur caractère, que dans leur vie et c’est une belle famille qui nous est présentée. Le thème des quatre saisons est intéressant et montre la diversité des personnages, il aurait d’ailleurs été assez sympa de profiter des changements climatiques en même temps que les sœurs, mais la curiosité est la plus forte et il faut noter que la narration à la troisième personne n’a occasionné aucune gêne, au contraire Carrie Elks a réussi à me faire oublier ce détail. Rendez-vous le mois prochain pour prolonger l’histoire des sœurs Shakespeare.

Romance, Young Adult

Max + Becca | Shannon Lee Alexander (Charlie + Charlotte #2)

Ce roman est le deuxième tome d’un diptyque, la chronique peut contenir des spoilers.

L’affreux syndrome de la page blanche fait des siennes, les lectures les plus éprouvantes sont toujours celle qui me mettent les idées en vrac et nécessite un temps de réflexion avant de me démarrer cette chronique. J’étais loin d’imaginer que dès les premières lignes du prologue, mon cœur serait déjà violemment touché. Il faut dire que la douleur du tome précédent ne s’est jamais vraiment effacé, alors retrouver la souffrance de Becca et par son intermédiaire celle de Charlie  m’a fait replonger dans ce qu’ils ont vécu.

Becca est un personnage absolument adorable, elle a cette capacité à être d’une simplicité désarmante qui rend son histoire crédible et par moments j’ai eu l’impression de me retrouver dans ses réactions. Dans le premier opus, à travers les yeux de Charlie j’avais immédiatement été touchée par cette douce jeune fille, qui jusqu’à sa rencontre avec Charlotte n’avait jamais eu la chance d’avoir une amie sur qui se reposer. Cette amitié a été le temps de plusieurs mois, sa bouée de sauvetage et grâce à son amie, elle a eu l’impression de ne plus avoir été invisible. L’histoire reprend lorsque Becca sent qu’il est temps de retourner en cours, mais affronter le deuil d’une amie va être terriblement difficile et même si elle est consciente de fuir la réalité en se plongeant dans la littérature, elle a simplement besoin de s’évader pour oublier à quel point le deuil lui pèse et à quel point l’absence de Charlotte est douloureuse pour Becca.

Une simple maladresse va la conduire à s’écrouler sur les genoux de Max D’abord troubler par ce garçon qui semble vraiment la voir, elle va progressivement réaliser qu’il la comprend mieux que personne. Afin de la sortir de sa bulle, il lui propose de rejoindre la troupe de théâtre pour lui donner un coup de main sur les décors, d’abord réticente elle va se laisser convaincre pourtant contre toute attente, elle décroche le rôle de Juliette et même si le malaise est toujours présent, sa volonté de rendre fière Charlotte va la pousser à s’investir dans ce rôle qui lui rappelle de bons souvenirs. Sans compter que Max le technicos va s’avérer être un soutien infaillible, son amitié va la conduire à se questionner sur son avenir et il va lui offrir un épanouissement dont elle n’aurait jamais cru possible auprès d’un groupe d’amis soudé.

Malgré la simplicité du récit, j’ai immédiatement été séduite par les références littéraires et même si Becca a tendance à s’enfermer dans sa bulle avec ses livres, je me suis retrouvée en elle et dans certaine de ses réactions. Les souffrances engendrées par la perte de son amie, vont lui montrer la vie sous un autre jour et cette peur de l’attachement me parle beaucoup également. C’est une sensation particulière que de ressentir la connexion avec un personnage de fiction, Becca va fléchir de temps en temps, mais j’ai été tellement fière de la voir vivre. Elle va également pouvoir compter sur son frère Charlie, qui malgré sa propre souffrance va s’avérer être de très bon conseil. A commencer par la pièce à laquelle va participer Becca et qui va être le point de départ d’une nouvelle vie pleine de changements et de remise en question.

De nombreuses lectrices auront la chance de se retrouver dans le personnage de Becca et c’est la magie de la littérature. On constate sans mal que la magie des mots peut avoir un impact important dans le cœur d’un lecteur. Cet opus est différent du précédent et pourtant la brutalité des émotions est toujours aussi présente. Charlotte a laissé une trace indélébile dans la vie de Charlie et Becca, la route sera longue avant de pouvoir continuer à avancer, car ils ont tous les deux changés après son passage dans leurs vies. On savoure sans mal la simplicité du récit, sans réel rebondissement qui ne sont pas nécessaires à la reconstruction de notre héroïne. L’auteure a réussi à raconter avec douceur, la suite d’une terrible histoire qui ne sera jamais complètement oublier et sans jamais tomber dans le dramatique.

Agréablement surprise par la mise en page des chapitres, notamment car ils sont sous la forme d’une pièce de théâtre et alors que le tome précédent s’intéressait aux mathématiques, on ressent un vrai changement puisque qu’ici c’est la littérature qui est au centre de l’intrigue. Nos héros vont être réunis par une passion commune et même si leur passion n’évolue pas dans un même contexte, il est évident qu’ils ont de nombreux points communs et qu’il y a une connexion être eux. J’ai été particulièrement touché par la manière dont Max semble comprendre la sensibilité de Becca et il va lui offrir une amitié belle et sincère. L’histoire aurait pu être un coup de cœur les émotions s’y prêtent, mais une part de prévisibilité plane au-dessus de nos héros et malgré tout j’ai été terriblement émue par le combat de Becca.

Retrouvez mon avis sur Charlie + Charlotte #1 ICI
New Adult, Romance

Bad Roméo | Leisa Rayven (Starcrossed #1)

Encore un roman qui m’a brillamment retourné le cerveau, je suis à la fois frustrée que l’histoire se soit terminée dans ces circonstances et en même temps je me maudis d’avoir attendu aussi longtemps avant de le sortir de ma PAL. Toujours est-il que cette fin mériterait de plonger directement dans la suite, le problème étant qu’aucune date n’a été annoncée et que je me sens à fleur de peau.

Cassie Taylor vient d’intégrer la troupe du célèbre metteur en scène Marco Fiori, ce rôle sur les planches de Broadway est une véritable opportunité pour la jeune femme, seule ombre au tableau le non moins célèbre acteur Ethan Holt, qui tiendra le rôle principal masculin. Il a beau avoir gagné un prix et être reconnu par la profession, tout ce qu’elle voit à travers lui c’est le jeune homme qui lui a brisé le cœur à l’école d’art dramatique. La pièce va venir interférer dans la vie privée des deux acteurs et pour ce rôle ils vont devoir réapprendre à maîtriser leur alchimie. Alors que Cassie tente par tous les moyens de se concentrer sur la pièce, Ethan souhaite simplement retrouver ce qu’ils ont perdu il y a six ans.

Afin d’avoir pleinement conscience de ce a amené Cassie à détester Ethan, l’auteure nous plonge dans les prémices de leur rencontre et à travers la célèbre pièce Roméo et Juliette, ils vont apprendre à leur dépende que l’amour est compliqué peut s’avérer dévastateur. A dix-huit ans, Cassie n’a qu’un seul rêve intégrer une célèbre école d’art dramatique et elle espère découvrir la personne qui se cache derrière la comédienne. Ethan lui cherche par tous les moyens à intégrer cette école, mais au contraire de la jeune fille il ne cherche pas à tout prix à se faire aimer, son côté solitaire va tout de suite attirer Cassie. Bien qu’il tente de la maintenir à distance, le théâtre va leur apprendre à lâcher prise et sous couvert de la comédie, ils vont se découvrir une passion digne de Roméo et Juliette.

L’auteure s’est amusée à jouer avec mes nerfs tout au long de ma lecture et sa parfaite gestion du passage entre passé et présent est remarquable. La frustration va grandir progressivement, mais à force de m’immerger dans les époques j’ai commencé à m’attacher à ses deux histoires, qui pourtant n’en forment qu’une seule. Tout ce qu’ils ont vécu à fait d’eux des acteurs hors paires, mais lorsqu’ils sont ensemble la magie opère et ils deviennent grandioses. Conscient des erreurs du passé, Ethan va tenter de réparer les erreurs qu’il a commises et malgré la dureté de son personnage dans le passé, il est difficile de ne pas vouloir comprendre ce personnage complexe. Cassie est fragile et l’auteure a réussi à la rendre vivante, lorsqu’elle interprète son personnage, lorsqu’elle est sur scène, elle laisse parler toutes ses émotions et associé à Ethan , ils brillent. Si seulement ils s’autorisaient à s’aimer…

Là où l’auteure arrive à faire des merveilles, c’est qu’elle insuffle une vague de désir et mets ses héros à bout de souffle, sans jamais les faire succomber. Cette tension qui existe entre eux va grimper, prendre de l’ampleur et pourtant leur relation va s’en tenir à de simples émotions fortes sans jamais basculer. Il est intéressant d’observer l’évolution des deux personnages dans le temps, les rôles se sont inversés, alors que Cassie a toujours eu la force de se battre pour son premier amour, lui n’y a jamais vraiment cru. Pourtant, des années plus tard il va vouloir réparer les souffrances qu’il a causées et face à la douleur de Cassie il va la soutenir et l’aider à s’ouvrir sur les planches, comme dans la vie. Bref, je crois que je pourrais parler de ce roman pendant des heures, j’ai été transportée et je ne peux que vous le recommander. Je n’ai plus qu’à patienter et espérer que la suite arrive rapidement pour m’en remettre.

Lucie