Paranormal, Suspense / Thriller

Layla | Colleen Hoover

Résumé :
Lorsque Leeds rencontre Layla, il est sûr que c’est la femme de sa vie. Leur amour est profond, l’alchimie parfaite entre eux. Ils s’aiment tout simplement, mais leur relation est menacée par un terrible accident qui conduit Layla à l’hôpital pour un long séjour.
Lorsqu’elle en sort, Leeds lui propose de retourner dans le Bed & Breakfast où ils se sont rencontrés, pour sa période de convalescence. L’atmosphère paisible sera parfaite pour la jeune femme encore fragile et cela leur permettra de se rapprocher à nouveau.
Car Layla est différente de celle qu’il a connue. Est-elle encore affectée par l’accident ? A-t-elle définitivement changé ?
Et puis, il y a Willow, qui réside aussi dans le Bed & Breakfast. Qui est-elle ? Et pourquoi Leeds se sent-il irrésistiblement attirer par elle alors qu’il aime profondément Layla ?

On ne présente plus cette autrice incontournable sur le blog. Comme toutes les publications de Colleen Hoover je le suis procuré ce roman dès sa sortie et comme souvent il a suscité plusieurs réactions qui m’ont intrigué, ayant peur de me faire spoiler par accident je n’ai pas trop tardé à le sortir de ma PAL. Je peux déjà vous dire que cette chronique va être difficile à rédiger, car expliquer mon ressenti tout en évitant de trop en dire va être complexe.

Nous faisons la connaissance de Leeds et Layla lors de leur première rencontre, immédiatement c’est un coup de foudre et ils ne peuvent se séparer et leur relation va rapidement s’intensifier telles deux âmes sœurs. Leur bulle de bonheur vole en éclat lorsque Layla se fait tirer dessus et leur romance jusqu’ici sans problème va changer. Pour se reconstruire le couple décide de s’envoler pour la campagne dans le Bed & Breakfast où ils sont tombés amoureux.

Difficile de cerner le personnage de Layla, quelques chapitres de son point de vue auraient été bénéfique pour comprendre e qu’elle ressent et même à travers les yeux de Leeds ont constate que la jeune femme est encore fragile et déboussolée, mais ça manque d’approfondissement et en terminant ma lecture j’ai l’impression de ne pas m’être attachée  aux personnages et d’être resté hermétique à l’histoire. C’est difficile à expliquer, car la plume est vraiment excellente et je ne remets pas en cause l’intrigue, mais en toute objectivité ce n’est pas l’un des romans qui me marquera.

Je n’en dirai pas plus pour garder la surprise, mais je ne trouve pas que la collection New Romance soit adaptée. Pour en revenir à l’histoire, nous allons suivre Leeds, un musicien qui a sa petite notoriété et qui commence à voir sa carrière décoller. Honnêtement je l’ai trouvé très désinvolte et j’ai eu du mal comprendre ses réactions. C’est principalement la raison pour laquelle j’ai eu du mal à apprécier totalement ma lecture. Ses choix sont plus que discutables et bons nombres de ces décisions m’ont fait le détester pendant une bonne partie du roman, alors quand vient l’heure des révélations il est difficile d’oublier son aversion même si les raisons peuvent s’avérer valable et ça créer un malaise.

Colleen Hoover parvient à maintenir une atmosphère oppressante et cette sensation d’être mal à l’aise est finalement écrasée par le besoin d’avoir des réponses. Ce n’est pas un registre dans lequel j’attendais cette autrice et une fois la surprise passée on savoure chaque ligne. Le récit est maîtrisé, bien que pas totalement abouti et comme souvent avec cette autrice on en ressort avec des séquelles. L’intrigue m’a fait passer par plusieurs émotions et j’en ressors perturbée, car je n’arrive pas à savoir ce que j’en ai réellement pensé. Certains aspects de l’histoire m’ont plu d’autres moins, l’histoire est dérangeante et addictive, en bref une lecture toute en contradiction.

Suspense / Thriller

Le mal dans la peau | Mia Sheridan

Résumé :
Trouvera-t-elle un jour la paix ? Le cauchemar de Josie Stratton remonte à neuf ans. Alors qu’elle n’était qu’une toute jeune femme, elle a été enlevée, retenue prisonnière et torturée durant dix interminables mois avant de parvenir à s’échapper de l’enfer.
Aujourd’hui, elle essaie de se reconstruire, un pas après l’autre. Mais alors qu’elle pensait que son bourreau s’était suicidé, de nouvelles victimes apparaissent. Des jeunes femmes séquestrées et torturées qui, elles, n’ont pas eu la chance de survivre.
Josie est prête à tout pour aider l’inspecteur Zach Copeland dans son enquête. Car elle veut participer à l’arrestation du meurtrier, bien sûr, mais aussi parce que l’incroyable Zach est le premier, après toutes ces années, qui parvient à l’approcher, à l’émouvoir… et à faire renaître en elle le désir, ce trésor qu’elle pensait perdu à tout jamais. Elle lui est infiniment reconnaissante pour ce cadeau inattendu, même si elle sait bien, tout au fond d’elle, qu’elle est trop brisée pour aimer à nouveau.

Un roman qui à mon sens n’est pas adapté à la collection New Romance, car il s’agit d’un thriller, la romance bien que présente est au second plan et on se focalise principalement sur l’enquête, si on passe outre ce détail le récit est captivant et plonge le lecteur dans une histoire qui fait froid dans le dos.

Comment surmonter le traumatisme quand on a vécu l’horreur ? Il y a neuf ans Josie Stratton a découvert le pire chez l’être humain, enlevée dans son propre appartement, séquestrée, torturée et retenue prisonnière durant dix mois avant de parvenir à s’échapper, la jeune femme est malgré tout parvenu à se reconstruire malgré les cicatrices toujours à vif. Aujourd’hui elle se concentre sur un nouveau projet et tente de maintenir cette épreuve dans le passé.

Lorsqu’un imitateur émergent et que plusieurs détails rappellent le calvaire de Josie, l’inspecteur Zach Copeland va reprendre contact avec la jeune femme pour tenter d’élucider cette nouvelle affaire. Josie est une héroïne incroyable qui a vécu l’épreuve la plus dévastatrice et qui pourtant n’est pas brisée, son courage est assez impressionnant. Au fil du récit nous frissonnons de l’horreur et honnêtement ce roman n’est pas à mettre en toutes les mains, car l’autrice de nous épargne pas. Les révélations vont devenir captivantes, car on veut remonter le fil des évènements et connaître la vérité.

On s’éloigne vraiment du style auquel Mia Sheridan m’avait habitué et bien que les descriptions soient peut-être un peu trop précises, on se laisse transporter par le récit et on devient un spectateur impuissant fasse à un cauchemar. Je pense qu’en tant que femme c’est un film qu’on s’est déjà fait dans une ruelle sombre, mais honnêtement je n’étais même plus sereine dans ma propre chambre. Il y a un côté un peu malsain et en même temps le désir d’avoir des réponses. L’histoire est surprenante et même si la fin n’est pas celle que j’attendais, je constate qu’il existe un tome compagnon consacré à un personnage important donc je suppose que le dénouement sera dans ce final.

Suspense / Thriller

Verity | Colleen Hoover

Résumé :
La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.
La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès.
Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. Et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

Je lis très peu de thriller, mais en bonne collectionneuse qui se respecte je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman de Colleen Hoover. Je suis dans une période où j’ai besoin de découvrir des romans qui se démarquent et pour le coup, celui-ci m’a complètement sortie de ma zone de confort et c’est un franc succès. Du début à la fin, ce thriller psychologique m’a tenu en haleine.

Je n’ai pas vraiment de point de comparaison, mais ce thriller est vraiment bien construit avec des chapitres qui parviennent à maintenir une tension et plonge le lecteur dans une atmosphère pesante où illusion et réalité se confondent. J’ai beaucoup aimé le côté un peu angoissant où on est mal à l’aise, mais en même temps on ne veut pas en louper une miette pour ne surtout pas quitter ces sensations. Les chapitres courts contribuent à accentuer l’envie de tourner les pages et ce besoin viscéral d’obtenir des réponses après chaque chapitres.

J’ai beaucoup aimé les émotions ressenties durant ma lecture, il y a un côté perturbant car l’autrice nous a habitués aux romances contemporaines donc il y avait une part d’inconnu dans cette lecture et un côté intrigant qui m’a fait éprouver des émotions perturbantes. Colleen Hoover joue avec les nerfs de ses lecteurs en jouant avec le réel et l’imaginaire, contribuant à perturber, ne sachant pas vraiment différencier les deux mondes. Lowen Ashleigh est une autrice qui a des difficultés à vivre de son métier, alors lorsque son agent lui propose une opportunité professionnelle avec une grosse rémunération à la clé, elle hésite d’abord, mais se laisse finalement convaincre. On attend de la jeune femme de devenir co-autrice d’une saga à succès écrire par Verity Crawford. Afin de pouvoir s’imprégner des notes de l’autrice, Lowen accepte de passer quelques jours au sein de la famille de Verity et découvre une autobiographie glaçante.

J’y suis allez à l’aveugle sans lire le résumé et ça m’a permis de découvrir l’histoire sans a priori. Mon seul point de repère c’était une autrice que j’adore, qui prend le risque de se lancer dans un projet différent. Je pense que cette histoire va me marquer et je ressens encore le choc de ce que je viens de lire. Un thriller psychologique à découvrir et un suspense à savourer.

Suspense / Thriller, Young Adult

Je sais que tu te souviens | Jenifer Donaldson

Résumé :
Quand sa meilleure amie disparaît lors d’une soirée, Ruthie va mener l’enquête pour la retrouver.

Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en oeuvre pour la retrouver.

Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les mœurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scénario parfait pour les pires ragots.

Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Zahra plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

Je remercie les éditions Hugo New Way pour cet envoi

Je ne suis pas spécialement amatrice de thriller et pourtant j’ai eu envie de sortir de ma zone de confort pour découvrir un roman différent. Je ressors de cette lecture assez déboussolée par mes émotions et j’ai eu du mal à mettre des mots mon ressenti. Dès les premiers chapitres une atmosphère particulière se crée, le décor se plante progressivement et les premières questions font rapidement leurs apparitions.

Après trois années d’absence, Ruthie est contrainte de réaménager chez son père dans son village natal d’Alaska et bien que son retour se fasse pour de sombres raisons, elle est malgré tout heureuse de pouvoir retrouver Zahra sa meilleure amie. La situation va prendre un tournant inattendu lorsque village apprend la disparition de la jeune femme et malgré le trouble que provoque cette nouvelle, Ruthie est déterminé à retrouver la seule personne qui l’a toujours compris. Au lycée elle tente de rassembler les pièces du puzzle, à commencer par le soir de sa disparition, tout en faisant la connaissance des amis de Zahra, se laissant guider par les indices.

Tout le monde s’accorde à dire que le soir de sa disparition, une dispute a éclaté avec son petit ami et après s’être enivrée, personne n’a revu Zahra. L’intrigue va tourner autour de cette disparition, à travers les yeux de Ruthie nous allons mener l’enquête et remonter progressivement le fil des événements. Au gré des révélations de nombreuses questions demeures et l’envie de découvrir la vérité est un moteur pour poursuivre la lecture. J’aimerais pouvoir dire que plusieurs scénarios se sont démarqués, mais la révélation m’a fait tomber des nus.

Sans conteste l’enquête soit captivante et j’étais impatiente de connaître la vérité sur la disparition de Zahra. Ruthie est déterminée à obtenir des réponses et se démènent pour obtenir des réponses, indéniablement elle est prête à tout pour retrouver son amie. Seulement, j’ai eu plus de mal à apprécier le personnage de Ruthie, son comportement peut s’avérer parfois froid et pourtant, elle fait passer sa quête avant son propre chagrin.

J’ai conscience que cette enquête c’est l’occasion pour elle de s’évader de ses propres problèmes et finalement même si l’histoire se déroule à travers ses yeux, je n’ai pas eu l’impression de la connaître tant que ça. Tout tourne autour de Zahra, son caractère, ses amis, son changement d’attitude et c’est à la fois entraînant parce qu’on veut des réponses et frustrant parce qu’on l’impression de mieux connaitre Zahra.

Lorsque je lis une romance j’ai tendance à découvrir rapidement la trame, en thriller il semblerait que je sois absolument nulle pour voir venir les choses, mais ça ne m’a pas empêché de tenter quelques hypothèses. J’ai trouvé ce roman différents des autres déjà parus dans cette collection, et c’est dans ces moments que je mesure ma chance d’avoir été partenaire durant cette année, car peut-être que je ne me serais pas laissé tenter par cette histoire et bien que cette lecture soit différente de mes goûts, j’ai passé un bon moment et je suis heureuse d’avoir découvert un autre registre. Une enquête que j’ai apprécié voir évoluer, jusqu’à la surprise de la révélation.

Suspense / Thriller, Young Adult

Sadie | Courtney Summers

Résumé :

Sadie, 19 ans, s’est volatilisée. Pour West McCray, journaliste à New York, il s’agit d’une banale disparition. Mais quand il découvre que sa petite soeur, Mattie, a été tuée un an auparavant et que sa mère a elle aussi disparu, sa curiosité est éveillée. West se lance alors à la recherche de Sadie et les témoignages qu’il recueille vont alimenter sa série de podcasts…
Sadie, elle, n’a jamais pensé que son histoire deviendrait le sujet d’une chronique à succès. Elle ne désire qu’une chose : trouver l’homme qui a tué sa soeur.
Qui est réellement cet homme ? Comment est-il entré dans la vie de Mattie ? Tandis que Sadie remonte la piste du tueur, West remonte celle de Sadie. Et se dessine, progressivement, la figure d’un homme – d’un monstre ! – qui pourrait bien frapper à nouveau…
West retrouvera-t-il Sadie à temps ?
Je remercie Babelio et les Éditions De La Martinière Jeunesse pour l’envoi de ce roman

J’ai repéré ce roman à l’annonce de sa traduction en France, beaucoup de blogueurs étaient ravis de pouvoir se procurer ce roman qui a reçu de nombreux avis élogieux à sa sortie aux USA. J’ai commencé à faire mes petites recherches et même si le thriller n’est pas mon genre de prédilection, je n’ai rien contre un roman à suspense mené brillamment. Alors bien évidemment en voyant qu’une masse citrique privilégiée était organisée par Babelio, je n’ai pas hésité longtemps avant de tenter ma chance. Je dois dire que cette lecture n’a rien à voir avec les romans que j’ai pu lire, la narration est originale et le suspense grandissant qui m’a captivé.

L’histoire débute par la disparition de Sadie, 19 ans. A première vue, c’est une banale histoire de fugue, et le journaliste West McCray ne s’y serait pas intéressé si on ne l’avait pas poussé à s’intéresser à l’histoire de la jeune fille. Sa grand-mère de cœur est prête à tout pour retrouver sa petite Sadie et en découvrant que Mattie la sœur de la jeune fille a été retrouvé morte il y a plusieurs mois, sa curiosité le pousse à poursuivre ses recherches et ils découvrent rapidement que la mère des deux jeunes filles s’est également volatilisée. Cette enquête menée sous la forme d’un podcast, va captiver les auditeurs et le lecteur qui découvrent de nouveaux éléments grâce à de nombreux témoignages. Sous la forme de plusieurs épisodes, le journaliste va dresser le portrait d’une jeune fille à la vie brisée et les révélations vont changer à jamais la vie de West McCray. Lorsque la vérité éclate, le lecteur est confronté à l’horrible réalité et découvre impuissant le destin auquel est confrontée Sadie.

Sous la forme de chapitres en alternance, nous suivons nos deux narrateurs dans une enquête entre passé et présent. Chacun d’eux vient apporter sa pierre à l’édifice, grâce à des rencontres qui contribuent à apporter des éléments de réponse sur ce qui est à l’origine de la disparition de la jeune fille. Sadie est une héroïne étonnante, qui s’arme de courage pour la mémoire sœur et qui a tout simplement mis sa vie de côté pour la personne qu’elle aimait le plus au monde. Les chapitres qui lui sont consacrés sont bluffants et les découvertes de West McCray m’ont bouleversée, et tous ceux qui ont rencontré Sadie n’en sortiront pas indemnes.

Le format empêche les longueurs et les nombreux entretiens contribuent à maintenir un rythme rapide. Dès les premiers chapitres on se laisse porter par l’histoire et les thèmes aborder en font un roman avec un puissant message. Beaucoup l’ont souligné dans les avis que j’ai pu lire, la fin peut s’avérer surprenante, mais la réalité emprunte souvent des chemins différents, donc ce choix n’est pas forcément incohérent.

Romance

Revenir pour Mourir | Jennifer L. Armentrout

Résumé :

Après dix ans d’absence, Sasha revient dans sa ville natale de Virginie. Elle y retrouve sa mère, ses amis d’enfance et ses repères. Mais dès ses premiers jours de travail dans l’auberge familiale, elle se sent observée, menacée. Ce retour aux sources tourne vite au cauchemar pour celle qui a fait la une des journaux locaux des années auparavant… car Sasha est la seule rescapée d’un tueur en série connu sous le nom du Marié.
Alors que son amour de jeunesse, devenu agent fédéral, réapparaît dans sa vie et jure de la protéger, des jeunes femmes commencent à disparaître, comme à l’époque de son enlèvement et, dans l’ombre, quelqu’un guette la première erreur de Sasha pour s’assurer qu’il s’agira de sa dernière…

Il y a une semaine j’ai eu la chance de rencontrer une auteure fabuleuse qui nous a tous fait rêver avec ces histoires, c’est tout naturellement que mon choix s’est porté sur l’un des nouveaux romans de Jennifer L. Armentrout. Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu de Romantic Suspense et découvrir l’auteure dans un nouveau genre est dépaysant et cela m’a fait l’apprécier encore plus.

Sasha revient dans sa ville natale après dix ans d’absence, après toutes ces années elle y retrouve ceux qu’elle a laissés derrière elle : sa mère et sa meilleure amie. Son retour est marqué par une série d’événements qui l’incite à se questionner sur son retour, car très vite elle se sent observée et menacée et la plonge dans l’horreur de son passé. Il y a dix ans, Sasha a échappé à un tueur en série connu sous le nom du Marié et ce drame l’a poussé à fuir l’auberge familiale et quitter son amour de jeunesse. Alors que Cole tente de renouer avec celle qu’il n’est jamais parvenu à oublier, le présent et le passé se confondent avec la disparition de jeunes femmes, rappelant les conditions de l’enlèvement de Sasha et lui faisant comprendre que son retour n’est pas apprécié de tous.

Immédiatement nous sommes plongés dans une atmosphère oppressante et l’angoisse de Sasha est bien retranscrite, ses doutes accentuent le questionnement et dès qu’une femme est retrouvée il y a l’angoisse de savoir qui sera la suivante. Bien que j’aie rapidement découvert l’identité du tueur, j’ai apprécié l’intrigue et la manière dont l’enquête est menée. Sans oublier bien sûr un héros toujours aussi craquant, prêt à tout pour protéger la femme qu’il aime et sa détermination ne fait qu’attendrir le lecteur. Après dix années, la flemme brille toujours et malgré les épreuves qu’à dû affronter Sasha, il est appréciable de la voir faire tomber les barrières.

Les amateurs de thriller pourraient trouver l’histoire simple, mais si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et qu’une intrigue meurtrière sur fond de romance vous intéresse, vous devriez y trouver votre plaisir. Personnellement entre la reconstruction de l’héroïne et le danger qui ne cesse de se rapproche, j’ai trouvé qu’on se laisse facilement porter par l’histoire. Difficile de trop vous dire, car l’intérêt de ce genre de lecture est de ne dévoiler aucun indice pour laisser le mystère entier. Une bonne intrigue, sans réelle surprise, mais porté par une auteure incontournable qui pourrait permettre de faire découvrir un autre genre aux amateurs de romances.