Young Adult

Risk | Fleur Ferris

ImpressionExcellentCe roman est une lecture commune avec ma copine Aurélie du blog The Lovely Teacher. Je n’aime pas catégoriser mes lectures, mais ce roman fait vraiment réfléchir sur ce qu’offre Internet. Je recommande tout particulièrement aux adolescents, mais également à leurs parents. La plume est addictive et on est entouré de personnages qui se posent les bonnes questions, qui devront apprendre à vivre avec leur choix et ouvrir les yeux faces à un thème qui les dépassent, la cybercriminalité.

Lorsqu’on grandit avec la fille de la meilleure amie de sa mère, l’amitié est comme une évidence. Taylor et Sierra sont amies depuis toujours, bien que très différentes l’une de l’autre. Alors que Taylor est timide et réservée, Sierra est audacieuse et exubérante, ce qui crée parfois un sentiment de jalousie, alors quand Jacob Jones rencontré sur internet semble s’intéresse à Taylor, elle s’imagine enfin avoir été remarquée par le jeune homme, pourtant encore une fois c’est Sierra qui obtient un rendez-vous. Seulement lorsque la jeune fille ne rentre pas le lendemain, ni le jour suivant, la jalousie laisse place à un sentiment plus inquiétant et la panique va commencer à gagner Taylor.

Quinze ans c’est l’âge insouciant, alors personne ne va s’alarmer. Sans compter que Sierra n’est pas toujours très fiable, seulement, au fil des heures qui vont s’écouler, Taylor va commencer à se poser les bonnes questions et malgré les peurs d’une enfant, l’instinct va prendre le dessus et elle va avouer les circonstances liées à la disparition de sa meilleure amie. Les premiers chapitres sont le reflet de l’innocence des deux jeunes filles, à cet âge nous avons toute fait des erreurs seulement dans le cas de Taylor, elle va devoir apprendre à vivre avec ses choix. Au début du roman, j’avais peur face de ne pas accrocher car les réactions des deux adolescentes sont loin de mes préoccupations et puis, la disparition de Sierra va être un vrai coup de poing et ils en ressortiront grandis après ce drame. J’ai beaucoup aimé la relation avec les adultes, notamment la maman de Taylor, ou encore son professeur. Nous ne sommes pas dans l’accusation, Callum, Riley on conscience de la gravité de la situation et ils vont essayer de surmonter ce drame, chacun d’une manière différente et ils seront à jamais lié.

Je suis vraiment admirative de la manière dont est traité le sujet, ce qui fait la force du récit c’est l’objectivité de Fleur Ferris. On ne diabolise pas l’utilisation d’internet par les jeunes, seulement à un moment donné on comprend que parfois, bien que tout se passe à merveille pour certain, tout bascule pour d’autres. On les voit passer de l’enfance, à l’âge adulte malgré eux et c’est difficile de les voir culpabiliser. Lorsque Taylor va rentrer dans une phase d’acceptation, va naître une merveilleuse idée qu’elle va alimenter et voir grandir. La collection Hugo New Way est une véritable mine d’or, les sujets abordés sont indispensables et c’est également l’occasion de sensibiliser un jeune public.

Retrouvez la chronique de The Lovely Teacher ICI
Signature Lucie
New Adult, Suspense / Thriller

Black Iris | Leah Raeder

ImpressionTout d’abord je tiens à remercier les Éditions Prisma pour l’envoi de ce roman. Je vais essayer de mettre des mots sur mon ressenti, parce que on ne peut pas dire que ça soit un coup de foudre. Je suis beaucoup plus admirative par la plume de l’auteure, qui a réussi à complètement m’embarquer dans une histoire totalement immorale et qui est très éloigné de mes lectures habituelles. A vrai dire, c’est perturbant d’expliquer ce qui m’a plu, tout n’est que sexe, drôle et alcool. Je pense qu’on peut reconnaître la qualité d’un auteur lorsque celui-ci arrive à nous faire aimer son roman, alors que l’histoire est complètement dingue, tordue, dérangeante et tellement addictive que ça en est perturbant et je suis admirative.

Laney Keating est un personnage unique, qu’on pourrait qualifier d’anti-héros. C’est une jeune femme perturbée, les psychiatres lui ont diagnostiqué un trouble de la personnalité. Elle se gave de Xanax, est probablement ivre dans la plupart du roman et surtout abuse à tort et à travers du sexe. Je ne vous cache pas que présenter comme ça ce n’est pas hyper racoleur et pour tout vous dire c’est une personne détestable avec qui vous n’avez aucune chance de vous identifier. Ce qui fait sa force c’est justement son côté marginal et son besoin de vengeance qu’on ne va pas comprendre tout de suite. Plus on avance, plus on comprend qu’elle a un plan en tête… mais c’est seulement lorsqu’elle va rencontrer le gentil Armin et la sensuelle Blythe que les rouages vont se mettre en place. A partir de là, le trio infernal va partir en quête de vengeance contre les personnes qui ont fait du mal à Laney.

Ce qui est grandiose, c’est cette capacité à garder le lecteur accroché alors que son héroïne est loin d’être attachante. Elle n’hésite pas à mentir, manipuler et se sert de ses atouts pour blesser. D’ailleurs, elle le dit elle-même dès le début on va la détester et il ne faut pas s’attendre à une quelconque rédemption de sa part. Durant son cours de littérature j’ai appris un terme intéressant qui s’applique totalement à cette histoire. Laney est une narratrice peu fiable. Elle nous raconte tout ce qu’elle vit, on suit son parcours de manière détailler et elle nous conduit là où elle le souhaite, dans le sens où elle n’hésite pas à cacher des éléments, qui vont avoir leur importance dans la suite des évènements.

La chronologie est plutôt déstabilisante, on alterne de manière totalement aléatoire entre passé et présent, avant la rencontre du trio et après. Je ne vous cache pas que par moments j’ai perdu le fil, mais je pense que c’est un choix calculé par l’auteure pour accentuer les troubles psychologiques et nous donner l’impression d’être dans un gros bordel émotif. En toute honnêteté, je tire mon chapeau l’auteure qui a réussi à complètement m’embarquer, l’histoire est loin d’être simple et son s’éloigne clairement de mes goûts. Pourtant, je dois reconnaître que c’est une prise de risque on est dans une histoire inédite et c’est principalement grâce à l’originalité que la note est aussi bonne. Alors oui, j’ai détesté le fond et le message que véhicule ce roman, mais j’ai avalé ce roman en une journée tellement c’était prenant. Un roman à ne pas mettre dans toutes les mains, car on est dans l’excès et c’est clairement un sujet à ne pas prendre à la légère, mais si vous aimez prendre des risques… !

Signature Lucie

Romance Contemporaine

Chérir | Bridget Page (Diary of Rebirth #2)

ImpressionTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je remercie tout particulièrement Bridget Page, qui a eu la gentillesse de me proposer un service presse pour découvrir la suite de son roman, que j’avais complètement adoré ! Je n’ai pas du tout hésité, car nous laissions nos héros avec des ombres planant sur leur tête et la suite a réussi à être à la hauteur de mes espérances et c’est avec un sentiment positif que je referme ce roman.

Trouver le bonheur n’est pas chose facile quand on a vécu l’enfer comme Annabelle, ses blessures sont profondes et le chemin est long avant de pouvoir toucher l’avenir qu’elle attend depuis tant d’années. Dans le tome 1, la jeune femme commençait doucement à s’ouvrir au monde extérieur et malgré les obstacles, la confiance s’est instauré en la personne de Greg. Malgré son passé de don juan, le jeune homme a enfin trouvé celle qui le rend heureux et celle pour qui, sa vision de l’amour a changé.

A la fin du tome 1, l’épilogue nous apprenait que le gang des loups étaient décidés à en finir avec leur seule victime encore vivante : Annabelle. C’est probablement mon esprit tordu, mais j’ai attendu cette confrontation pendant une bonne partie du roman, sans compter les chapitres au cœur de leur clan, qui donne des frissons, tant ils n’ont aucun remords. et ça fait froid dans le dos, surtout quand Annabelle revient sur son calvaire, de nouveaux éléments vont venir s’ajouter à son enfer.

Le début laisse planer un peu le bonheur du couple, une petite escapade romantique en Italie, ça fait rêver. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Greg, dans ma chronique du tome 1 je vous parlais de mon aversion à son besoin constant de sexe. Or ici, le besoin est toujours bien présent, mais non plus pour son propre plaisir. Il raisonne enfin comme un couple, évidemment le sexe est inévitable et peut-être que sa manière d’agir manque un peu de spontanéité, mais sa douceur fait l’essentiel. Il réussit à être à l’écouter des besoins d’Annabelle, tout en étant ferme avec elle, sans jamais être brusque avec elle et c’est ça qui marche le mieux. L’amour qu’ils éprouvent va être une force pour avancer.

Ce qui m’a dérangé, c’est plus subtile. J’ai trouvé l’intrigue vraiment très bien menée et la pression monte tout doucement, seulement j’ai trouvé tout ça un peu trop facile. A vrai dire, je ne sais pas moi-même comment les loups auraient pu être retrouvés, mais Facebook n’est pas l’endroit auquel j’aurais pensé, bon après ça m’a fait sourire mais ça ne casse pas du tout le rythme. Peut-être que l’action arrive un peu tard dans l’histoire, mais au final c’est un moyen de découvrir qu’Annabelle est de plus en plus forte et c’est nécessaire pour la suite de l’histoire, donc oui j’aurais aimé que ça arrive plus tôt, mais c’était indispensable. Sans compter qu’on a des chapitres des tortionnaires donc ça compense.

Une suite qui conserve la force du tome 1, l’histoire et les personnages ne s’essoufflent pas. Je reste un peu plus dubitative sur le tome 3, j’ai peur que ce soit le tome de trop.. Donc je vais attendre de voir où tout ça va nous mener, mais je sens qu’Ava ne va pas être étrangère à la suite des évènements donc si la qualité est là, je me ferais un plaisir de poursuivre cette histoire. Bien souvent dans l’auto-édition, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, je tiens à mettre l’accent sur la qualité de la plume de l’auteure, le langage est fluide et les dialogues crédibles, sans compter l’addictivité. Une auteure que j’ai hâte de découvrir dans une prochaine publication. Un vrai plaisir.

Retrouvez mon avis sur  Apprivoiser #1  ICI
Signature Lucie
Suspense / Thriller

Maintenant qu’il est trop tard | Jessica Warmam

ImpressionBonVoilà un roman avec un résumé idéal pour cette période proche d’Halloween. Je lis très peu de thriller, mais la couverture m’a vraiment fait craquer. Maintenant ma lecture terminée je suis mitigé, l’histoire et l’intrigue sont excellentes, j’ai eu un peu plus de mal avec les personnages, qui ne m’ont pas touché.

La nuit du 1er janvier 1986, les adultes font la fête à l’étage. Pendant ce temps, Samantha et Remy son meilleur ami essayent de rester éveillés pour faire comme les grands et surveillent Tabitha la petite seule de la jeune fille. Puis, une présence se fait sentir, un homme qui ressemble étrangement au père Noël, il attrape Tabitha et l’emporte, alors que Sam et Remy sont tellement effrayés qu’ils n’interviennent pas. Après la disparition de Tortue, plus rien n’a jamais été pareil et un an plus tard, ils déménagèrent, pour s’éloigner.

Dix ans, après cet évènement Sam est de retour dans la région avec sa famille et retrouve cette maison, qui lui rappelle tellement de souvenir de cette nuit tragique. Mais les choses sont différentes, à commencer à Remy, qui ne lui accorde aucune attention et qui préfère sortir et peloter sa copine. J’ai été assez destabilisée, par leurs retrouvailles Remy semble vouloir ignorer Sam, sans aucune raison apparente, je sais qu’en dix ans on peut changer, mais ils étaient collés l’un à l’autre en permanence et ils sont les deux seuls témoins du drame de leur vie. Sam est devenue la parfaite petite fille sage et se renferme sur elle-même, sans réel ami et qui se contente de regarder les autres vivres, notamment sa grande sœur.

Le récit est rythmé, par une alternance des époques. On revit les évènements, avec les yeux d’enfants de Sam et des extraits d’un roman relatant le drame, parsème les éléments liés à l’enquête. On comprend rapidement, que de gros doutes sur la culpabilité de l’homme qui a été arrêté et jugé est présents dans beaucoup de tête. Alors que la famille est convaincue que le coupable est derrière les barreaux, des preuves semblent indiquées le contraire, pourtant Remy et Sam sont sûrs de ce qu’ils ont vu, du moins ils essayent de s’en convaincre. Au départ j’ai été assez déstabilisée par la gestion spatio-temporelle, car on alterne entre présent et passé, mais de manière à retourner en arrière avant ou après le drame.

Dans l’ensemble le thriller est bon et très bien mené,  on découvre progressivement l’enquête et des éléments du récit d’un journaliste qui a enquêté, viennent compléter ce que Sam ne sait pas. Ce qui m’a dérangée, c’est les personnages qui gravitent autour de Sam, tout est trop facile, la mère un peu foldingue qui habille sa fille en mini-miss pour s’occuper, le père un peu absent qui vit dans sa bulle et puis, je n’ai pas compris cette haine envers la grande sœur, oui elle n’était pas une enfant facile, mais on a l’impression que personne ne l’aime. Et puis Sam est loin d’être expressive, donc j’ai eu du mal à savoir ce qu’elle éprouvait, tant par l’enlèvement de sa sœur que par ses relations avec les autres. La fin est vraiment surprenante, mais je n’ai pas vraiment compris le pourquoi, elle aurait mérité d’être approfondi.

Signature Lucie

Romance Érotique, Suspense / Thriller

Hopper | Laura Moods (#1)

ImpressionBonC’est un peu par hasard que j’ai découvert ce roman et malgré quelques points négatifs je suis agréablement surprise. L’intrigue n’est pas parfaite, mais j’ai été intéressée par l’histoire notamment grâce à la plume de l’auteure et les petites touches d’humour qui font sourire.

Emma Wise vient de décrocher un travail d’assistante de plateau, pour un studio photo, rapidement elle va faire la rencontre du photographe Adam Hopper. L’alchimie est immédiate alors qu’il débute leur passion, un évènement va venir changer la petite vie paisible de la jeune femme. Notamment le mystère qui entoure Adam, ces coups de fil, mais à peine le temps de se questionner que l’idylle va se compliquer et les questions vont s’accumuler, pour finalement rester sans réponses.

On va commencer par les choses qui fâchent. Les personnages. Je suis déçue qu’il succombe si rapidement, tout va trop vite, la passion emporte tout sur son passage et j’ai eu le sentiment qu’il prenait des décisions trop importantes compte tenue de leur relation si fragile. Emma a un caractère qui m’a beaucoup plu, mais je me désole de la voir craquer si rapidement et le Girl Power alors ?! Par contre, j’adhère totalement à son humour, qui aura eu le mérite de m’arracher quelques sourires. En ce qui concerne le personnage d’Adam, difficile de le cerner, le côté photographe qui utilise son métier dans des scènes sensuelles m’a plutôt plu et ça donne des scènes érotiques plutôt hot. Il y a quelques points qui m’ont dérangé, principalement lié à son secret, se mettre en avant comme il le fait dans son métier, c’est un incohérent et j’aurai imaginé qu’il serait davantage dans la discrétion.

A côté de ça, j’ai trouvé le thème vraiment bien abordé et malgré quelques maladresses dans la construction des personnages, j’ai été plutôt captivée par la partie suspense, qui soulève quelques questions intéressantes. Pourtant, avec ce qu’Adam a vécu, il accorde plutôt facilement sa confiance, il m’a l’air d’être plutôt intense, peut-être un peu trop parfois. Lorsque les personnages commençaient à avoir des discussions sérieuses, le sexe a eu un peu trop tendance à s’inviter dans l’équation. Même si les scènes érotiques sont vraiment très bien écrites et parfois très graphiques, notamment les scènes avec l’appareil qui sont décrites à merveille, mais mieux vaut ne pas abuser des bonnes choses et privilégier le thriller qui a réussi à susciter ma curiosité et un intérêt pour la plume de l’auteure.

En bref, un premier tome, qui laisse entrevoir une intrigue complexe et bien menée. Maintenant que les bases sont posées, je suis curieuse de découvrir où la suite va nous entraîner. J’espère que les personnages seront davantage portés sur les sentiments, pour réellement ressentir ce lien qui unit nos personnages. Je suis complètement adepte de l’humour et ça mérite d’être soulignée, car ça entraîne notre héroïne dans des situations plutôt amusantes. Première lecture de l’auteure plutôt encourageante.

*Playlist
Signature Lucie
Paranormal, Suspense / Thriller

Something Wicked | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

C’est toute contente que j’ai débuté ce troisième volet de la série Wicked et j’ai rapidement déchanté. Je l’ai trouvé complètement différent des précédents et à aucun moment je ne me suis attaché aux personnages et très sincèrement j’ai été un peu dépassé par l’intrigue, qui traîne en longueur.

Nous faisions la connaissance de l’inspecteur Savannah Dunbar dans le tome précédent, où nous apprenions qu’elle allait être la mère porteuse du bébé de sœur Kristina et son mari Hale. Difficiles avec un métier comme le sien d’être une femme, mais quand s’ajoute la grossesse les hommes deviennent des mufles, pourtant elle a réussi à concilier son métier et sa grossesse dans les meilleures conditions possibles. Je me souvenais vaguement que nous terminions le second opus avec la découverte du corps de Marie, appartenant à la communauté du Chant des Sirènes. Catherine sa sœur décide contre toute attente de demander de l’aide auprès du bureau du shérif, lors de cette visite elle décida d’accorder sa confiance à Savyy, pour découvrir l’ADN de la personne qui aurait tué sa Marie. A côté de ça, une série de meurtres voit le jour et Savyy s’occupe d’enquêter auprès de son beau-frère.

J’ai été assez perturbée par ce tome, d’abord je ne me souvenais pas du double meurtre qui est survenu dans le tome précédent et c’était la base de l’enquête. Ensuite, une seconde enquête voit le jour sur demande de Catherine et j’ai été un peu perdue par ses deux enquêtes. Sans compter qu’on s’intéresse à pas mal de personnages. Savyy, Hale, le meurtrier, Kristina ont la parole. Et je ne vous cache pas que j’ai été un peu dépassé par toutes ses informations qui arrivent et qui pour moi n’avaient aucun lien. L’histoire personnelle de Savyy va prend une place importante dans l’histoire, car Hale et Kristina sont en pleine crise et la grosse de Savyy est dans tous les esprits. Bien que l’héroïne ne soit pas issue du Chant des Sirènes, le paranormal est toujours très présente, notre meurtrier a soif de vengeance, il le fait savoir et abuse de son don à mauvais escient, ses victimes n’ont qu’a bien se tenir.

Après, qu’est-ce qui m’a dérangé ? Eh bien, tout d’abord le résumé qui est très éloigné de l’intrigue. L’enquête qui occupe le plus de temps à Savyy concerne le double meurtre et celle du Chant des Sirènes n’est que secondaire, on ne s’y intéresse réellement que lorsqu’un élément troublant vient aux oreilles de l’inspectrice. Ensuite, les personnages n’ont pas réussi à me convaincre, leurs relations sont superficielles, sans aucune profondeur. Et je ne parle pas même pas de Savyy / Hale, je cherche toujours le début d’attirance présenté dans le résumé. Leur relation est purement familiale et à aucun moment je n’ai senti d’ambiguïté comme annoncé. Il m’a manqué la petite étincelle.

En bref, une enquête qui n’a pas réussi à me convaincre. Je ne suis passé par aucune émotion et même lors du dénouement, je n’ai pas frissonné. Tout est creux et pour moi ça n’a pas fonctionné. Un troisième tome décevant pour lequel j’attendais plus d’émotion et qui n’a pas réussi à m’emporter. Je laisse une ultime chance au tome final. Je termine avec un goût d’inachevé, une pointe de déception.

Retrouvez mon avis sur Wicked #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Wicked #2  ICI
Signature Lucie