Jeu d’inconscience | Jennifer L. Armentrout (Jeu de Patience #6)

Résumé :
La vie de Jillian Lima a été littéralement bouleversée lorsque Brock, son amour d’enfance, l’a quitté. Après six années à vivre dans des souvenirs emplis de douleur et de regrets, Jillian vient de décrocher un job dans l’école d’arts martiaux de son père. Bien décidée à reprendre sa vie en main, elle accepte un premier rencart. Et tandis que Brock resurgit dans sa vie – plus beau que jamais – parviendra-t-elle à lui faire de nouveau confiance ?

Le tome de la conclusion, celui qu’on attend et redoute à la fois, car le temps des adieux est arrivé. Je dois vous avouer que j’étais partagé concernant ma lecture, d’un côté j’avais envie de n’en faire qu’une bouchée et de l’autre, j’ai tenté de faire durer le plaisir, mais très franchement difficile de reposer ce livre une fois qu’on s’est laissé embarquer par l’histoire. Il est parfois plus appréciable, de laisser les mots vous emporter.

Il y a 6 ans, en une nuit la vie de Jillian Lima a été bouleversée. A commencer par son cœur qui s’est brisé à cause de son ami d’enfance Brock, cette même nuit un évènement terrible à briser à jamais la vie qu’elle a toujours connue. Aujourd’hui malgré les années à se remettre, ses souvenirs sont toujours aussi vifs et elle commence tout juste à reprendre sa vie en main. A commencer par ce poste dans l’école d’arts martiaux de son père, l’entreprise familiale a toujours été la finalité à la fin de ses études et ce job c’est l’occasion de retrouver cette confiance qu’elle a perdue cette fameuse nuit. Cependant, elle n’était pas préparée à voir ressurgir Brock dans sa vie.

Jillian dégage une certaine fragilité et son passé, l’a rendu méfiante et discrète, c’est totalement le genre d’héroïne que j’apprécie découvrir. Dès le début, son authenticité m’a séduite et elle a cette manière de vouloir se cacher, qui m’a parfois rendu triste pour elle. Elle est en vraie remise en question et elle veut s’en sortir, mais parfois les peurs sont plus fortes que tout, alors voir la force qui la pousse à se faire violence pour quitter sa solitude c’est à la fois un crève cœur et une fierté. Revoir Brock va s’avérer difficile, car il va faire remonter les souvenirs.

D’ailleurs Brock ne va pas hésiter à avoir Jillian à l’usure et il est bien décidé à revenir dans sa vie, ce qui est totalement craquant, mais au vu des bribes de souvenirs de Jillian, on a envie de la protéger et cette masse de muscles, va s’avérer aussi doux qu’un agneau, avec un sex appeal inégalable. A force de persuasion, l’ex-fighter va réussir à passer les défenses de la jeune femme, mais l’équilibre va rester précaire et malgré un manque de confiance évident, l’amitié va renaître et il ne va pas hésiter à la séduire de la plus douce des manières. Le fait qu’ils se connaissent enlève une part de séduction, mais on est malgré tout dans une phase de flirt poussé.

Ce n’est pas forcément un coup de cœur, mais à chaque fois que je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, son écriture agit comme une formule magique et c’est avec le plus grand des plaisirs, que je laisse les personnages me conter leurs histoires. J’ai apprécié cette façon de boucler la boucle, Avery c’est le commencement et elle vient apporter son soutien à Jillian, comme on lui a porté secours dans Jeu de Patience. Difficile, voire impossible de détrôner Cam de son rang de book boyfriend ultime, mais si on fait un rapide bilan après 6 tomes riches en émotions, je conçois que Jax ne soit pas bien loin. Bien évidemment, chacun de ces couples m’a marqué à sa manière et chaque histoire restera gravée comme l’une de mes premières séries New Adult, celle à l’origine de tout. Six tomes de joies, d’amitié et de beaucoup d’Amour, qui laisseront une trace dans mon cœur de lectrice.

Retrouvez mon avis sur Jeu d’indulgence #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Jeu d’imprudence #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Jeu d’attirance #5 ICI
Lucie
Publicités

Henry | Emma Chase (Il était une fois #2)

Résumé :
Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités.
C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas).
Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine.
Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la sœur d’une des participantes : Sarah.
Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…
Une comédie romantique qui réunit la Belle, intelligente et timide, et la Bête, à la fois sauvage et tendre.
Merci Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Un conte de fées moderne absolument craquant, une suite que j’attendais avec impatience et qui m’a surpris bien au-delà de mes espérances. Henry est un personnage totalement imprévisible, sa désinvolture m’avait fait beaucoup rire dans le précédent opus, mais derrière se cachait un personnage plus fragile qu’on ne le pensait. Le potentiel de ce futur roi était déjà brillant dans le tome consacré à Nicholas, mais c’est cette suite m’a fait tomber amoureuse d’un personnage comme on les aime dans la littérature. J’ai été bercé par les contes de Walt Disney et replongé dans une version revisitée qui prône l’amour malgré les différences, c’est totalement l’histoire qu’il me fallait pour m’envoler. Bien évidemment cette histoire ne serait rien sans la plus belle des princesses, Sarah est un personnage qu’on attend pas et son caractère en fait l’une des plus belles héroïnes de romance, de mon côté la magie a totalement fonctionné et je n’ai pu qu’être subjugué par cette superbe histoire d’amour.

Henry a toujours eu la meilleure position dans la monarchie, toujours second et bien souvent éloigné des conflits lié à la politique du pays. Bien qu’il en ait toujours fait qu’à sa tête, il a toujours occupé une place privilégiée au côté de sa grand-mère et le décès de ses parents a contribué à cette proximité, jusqu’ici il a toujours pu bénéficier de l’amour de la reine et son rôle n’a jamais été aussi problématique que celui de Nicholas, qui devait se mettre en opposition à certain choix. Aujourd’hui, le Prince adoré, n’est plus autant populaire auprès de la Reine Mère et des décisions pas toujours réfléchis ne vont pas aider à se faire bien voir dans son tout nouveau rôle. Contraint à quelques ajustements avant de pouvoir être celui qu’on attend de lui, la Reine offre à son petit-fils une retraite provisoire pour comprendre la pleine mesure de ce qui l’attend. Sauf que Henry a une autre idée en tête, à commencer par le tournage d’une télé réalité qui élira la future femme de notre Prince.

Ce projet pas forcément adapté à la situation, va pourtant amener de belles surprises à commencer par des participantes sulfureuses, mais dès que son regard va se poser sur Sarah, la sœur d’une des participantes la situation va se compliquer. Sarah est tout ce qu’il n’est pas, douce, gentille, effacée et cette authenticité va complètement retourner notre héros, habituée à la séduction, il va complètement changer d’attitude et son instinct de protection va rapidement créer un lien particulier. Au contact d’Henry, la timidité de notre héroïne va prendre moins d’ampleur et malgré un rapport parfaitement platonique, ils vont se laisser porter par un sentiment de bien-être. Bien que la situation ne soit pas adaptée à la naissance d’une romance, Henry va montrer une image qu’on n’attendait pas et une vulnérabilité qu’il n’avait encore jamais dévoilé. Une romance particulièrement touchante et une héroïne qui m’a immédiatement renvoyée vers ma passion pour la littérature.

Sans compter qu’on a un parfait dosage entre humour et thème plus sérieux, on est face à une histoire d’amour presque parfaite et ça fait bien longtemps que je n’avais pas été aussi emballée par une romance. Des bonnes lectures il y en a pleins, mais des romances qui me donnent l’impression que l’héroïne est une représentation de soi, c’est très rare et pour le coup, le pari est réussi. Je suis absolument conquise par l’histoire, les personnages, les thèmes abordés et la romance à se procurer pour rêver les yeux ouverts.

Mon avis sur Nicholas #1 ICI