Au-dessus des lois | Tillie Cole (Hades Hangmen #4)

Résumé :
« Je l’aimais… J’ignorais comment, mais par miracle, dans toute cette folie, malgré la pression et le chagrin de ces dernières semaines… j’avais offert mon coeur à cet homme, dont l’esprit était aussi fragile que le mien.
Je savais que je pouvais le sauver. »
Depuis l’échec de son plan, Caïn n’est plus qu’un être brisé croupissant au fond d’une cellule. Lui qui a vécu et roulé avec le tristement célèbre gang de Bikers Hades Hangmen, au nom d’une foi lui promettant la gloire n’a désormais plus rien… jusqu’à ce qu’une nouvelle voisine de cellule éveille en lui un instinct protecteur longtemps oublié. Tandis qu’ils se rapprochent, Caïn est de plus en plus décidé à réparer ses torts pour sauver celle qu’il aime par-dessus tout… même si cette bataille doit le mener aux portes de l’enfer.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Le premier constat qui ne vous aura pas échappé c’est le passage du format poche au semi-poche, une vraie désolation pour la collectionneuse que je suis et une frustration pour classer la série dans sa bibliothèque. Passé le choc, j’ai débuté ce roman avec une certaine appréhension. Caïn/Rider est un personnage que l’ont a appris à détester depuis les évènements des premiers tomes, cette suite n’est pas forcément mon favoris, mais c’est un tome de transition indispensable qui nous montre les difficultés du pardon et de la la rédemption.

La difficulté c’est d’apprécier le démarrage alors qu’on a des appréhension sur Caïn/Rider, certes dans le tome précédent il a enfin prit une bonne décision, mais le chemin est long avant qu’on puisse de nouveau éprouver de la sympathie pour Caïn/Rider. Ses décisions ont eu des conséquences et l’ont conduit au fond d’une cellule avec pour seule compagnie sa solitude. Après plusieurs semaines à subir des tortures, c’est une nouvelle voisine de cellule qui va réveiller le guérir longtemps endormi. Désormais il veut protéger sa douce voisine et il est prêt à tout pour se racheter, même à enfreindre les règles de la communauté et risquer de tout perdre par amour.

J’ai longtemps imaginer l’identité de notre héroïne et quand on connaît le passer de Caïn/Rider il est difficile d’imaginer quelle femme pourrait ouvrir les yeux à notre prophète. La rencontre va se faire en douceur et la confiance se faire progressive, étant moi-même méfiante vis-à-vis de ce personnage qui a commis de nombreuses erreurs, j’ai apprécier découvrir une nouvelle image de notre héros et en ayant terminé cette lecture, je réalise que j’étais loin de connaître ce personnage qui a réussi à m’émouvoir. Notre héroïne captive, va trouver les mots justes pour nous attendrir et contre toute attente, réussir à plaider en sa faveur, l’alchimie n’en ai que plus belle.

Sur le fond l’histoire manque d’un petit élément déterminant, bien que ma lecture fût captivante les émotions brutes des tomes précédents n’étaient pas totalement présentes. Les personnages étant captifs, l’histoire met du temps à se mettre en place et bien que le couple soit attachant, je n’ai pas totalement été ravagée par les émotions. Des éléments m’ont parfois dérangé sans pour autant nuire à ma lecture, mais malgré les quelques défauts avérés, la continuité de l’intrigue lié à la communauté atteint des sommets. On découvre un nouvel angle de l’histoire et des personnages que j’avais jusqu’ici appréciée se sont montrer sous un nouveau jour. Un tome relativement intéressant, qui introduit une suite avec des airs particulièrement savoureux.

Mon avis sur Hors la loi #1 ICI
Mon avis sur Sans foi, ni Loi #2 ICI
Mon avis sur la Loi d’Attraction #3 ICI
Publicités

Lincoln | Rachel Van Dyken (Famous Love #1)

Résumé :
Dans ce monde régi par les statistiques, les mathématiques, les calculs et la logique, il avait fallu que je tombe sur la dernière coqueluche de Hollywood.
Lincoln Greene.
Un regard gris profond, les cheveux châtains à reflets roux un brin sauvage façon héros de Outlander et un corps de rêve. L’ensemble créait le spécimen mâme parfait.
Et moi…, j’étais toujours accrochée à lui.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

La rédaction de cette chronique est relativement compliquée, et mon ressenti difficile à décortiqué. Je pense que c’est lié à cette période un peu compliqué où j’ai dû mettre un peu de côté cette lecture pour des obligations personnelles et à force de devoir couper ma lecture, je n’ai pas savouré totalement la découverte de cette histoire. Pourtant dans l’ensemble c’est une lecture mignonne et j’ai passé un bon moment, mais en ce moment j’ai envie de ressentir des émotions brutes et malgré les qualités de cette romance, l’intensité n’est pas au rendez-vous.

Dans ce premier opus nous suivons Dani une jeune fille de dix-sept ans qui s’est murée dans le silence depuis le décès brutal de ses parents, malgré le soutien infaillible de sa sœur et de ses meilleurs amis, la jeune femme s’est construite une bulle où elle se sent en sécurité. De retour dans sa ville natale pour soutenir le mari réalisateur de sa sœur, Dani est contrainte de devenir l’assistante de la coqueluche d’Hollywood et acteur principal du film Lincoln Greeen. Face à l’alchimie évidente de nos deux héros, la jeune femme va progressivement s’ouvrir et réapprendre à apprécier cette vie qui l’a abimé et ensemble ils vont se découvrir une connexion puissante.

Sur le papier, c’est totalement le genre d’histoire qui m’attire : une héroïne torturée qui lutte contre ses démons et une célébrité qui remarque son assistante invisible. Le duo fonctionne plutôt bien, la romance démarre lentement et nos héros sont confrontés à leur alchimie évidente. C’est d’ailleurs ce qui rend cette histoire mignonne et sans prise de tête, mais durant ma lecture j’aurais apprécié qu’on creuse du côté du passé de nos personnages, on évoque un thème difficile et bien qu’il soit au centre de l’histoire, le traumatisme de Dani reste relativement survolé et l’histoire reste prévisible. J’apprécie toute fois l’alternance des points de vue, indispensable pour comprendre la personnalité de nos personnages et appréciable après connaissance de certains éléments.

J’ai découvert Rachel Van Dyken lors de ma lecture de sa série Reborn, ses personnages avaient été une vraie découverte et le coup de foudre littéraire assez immédiat. Dans cette nouvelle série, on retrouve une plume fluide et addictive, avec des personnages qui ont un petit quelque chose qui les rend attachants, mais le côté male Alpha est un peu trop présent, que ce soit Lincoln ou les personnages secondaires qui sont trop protecteur, c’est limite gênant et vraiment disproportionné. Petite déception également concernant l’intrigue qui reste très superficiel et pas aussi prometteuse que le laissait supposer la quatrième de couverture lors de ma lecture.

En bref, un premier tome plutôt agréable et qui introduit le début d’une série prometteuse. Les quelques points négatifs ci-dessus mérite d’être évoqué, mais n’empêche pas d’apprécier la découverte de cette série et les personnages ont tout pour séduire les lecteurs. Sans compter les évocations concernant le second opus laisse supposer un thème très intéressant et s’il est traité convenablement, je sens que mon cœur va devoir s’accrocher. Belle découverte, mais la suite doit faire ses preuves pour réussir à me convaincre totalement.

Savage Boy | Helena Hunting (Pucked #5)

Résumé :

Sauvage, excessif et sans inhibitions : Lance Romero, l’un des plus célèbres joueurs de l’équipe nationale de hockey, traîne une mauvaise réputation. Avec l’adversaire, comme avec les femmes, il fonce tête baissée et ne fait pas de sentiments. Seul compte le plaisir des corps qui se heurtent. Mais Lance n’a pas toujours été comme ça. Avant d’avoir le cœur brisé par une femme qui l’a manipulé et tourmenté, c’était un type correct et sensible. Quelqu’un qui ne pensait pas juste à se battre, à faire la fête et à aligner les conquêtes. Lance n’est pas heureux de cette vie superficielle et tout le monde le déteste. Jusqu’au jour où une femme pas comme les autres surgit dans sa vie. Une femme qu’il désire plus que tout mais qu’il risque de faire terriblement souffrir…
Torride, intense et passionnée : une love story sauvage.

C’est incroyable la manière dont Helena Hunting arrive à nous transporter au-delà des apparences. Depuis le premier tome, j’ai une image peu flatteuse de Lance Romero, mais jusqu’ici je ne m’étais jamais interrogé sur ce qui avait poussé ce héros à réagir de cette manière. Je suis tombée dans le piège de la facilité et dans mon esprit il était simplement un joueur qui use de sa position pour rencontrer facilement des femmes sans avoir à faire d’effort. Au fil des tomes, une intrigue concernant une potentielle romance à commencer à voir le jour et il aura fallu plusieurs histoires avant de pouvoir mettre des mots sur les secrets de notre héros. Je n’étais pas préparé à éprouver autant d’empathie pour ce personnage et il aura suffi d’un chapitre pour sentir mon cœur se fissurer.

Lance Romero aime se battre sur le terrain et en dehors, sa réputation concernant son mauvais caractère n’est plus un secret et les rumeurs les plus folles circulent sur sa vie privée. C’est un peu ce qui s’est passé avec moi, lorsque nous l’avons rencontré son comportement n’était pas des plus sympathiques et bien souvent il attirait des ennuis à ses coéquipiers des tomes précédents. Néanmoins dans le tome consacré à Randy, mes certitudes ont vacillé lorsqu’une nouvelle image différente a commencé à émerger. C’est en découvrant l’étendue des séquelles évoquées dans le premier chapitre, que mon coup de foudre pour Lance s’est produit. Bien plus fragilisé qu’il n’y paraît, Lance lutte pour tenir debout à la suite d’une relation abusive. Cette fragilité qui se dégage des premières lignes montre la détresse dans laquelle la plongée sa précédente maîtresse. Complètement instable et psychologiquement détruit, il va pourtant faire une rencontre qui va changer sa vie et remettre sur pied son cœur en miettes grâce à l’accompagnement et le soutien inédit d’une femme.

Une simple mauvaise décision, va lui permettre de rencontrer une femme douce, gentille et extrêmement attirante. L’alternance des points de vue offre une belle vue d’ensemble et j’ai aimé découvrir les pensées intimes de nos héros sans qu’ils n’aient conscience que le bonheur est à portée de main. Savage Boy est une romance absolument sublime qui retranscrit à merveille la souffrance de son personnage principal et c’est avec beaucoup de tendresse que j’ai vu notre héros panser ses blessures. L’évolution de la romance se fait à petits pas et nos héros vont prendre le temps de se sentir en confiance pour s’accorder dans leur souhait. Voir Lance doucement reprendre sa vie en main alors qu’il est brisé de l’intérieur est poignant, ce mal-être qui l’étouffe n’est pas perçu par son entourage et j’en aurais pleuré de le voir se sentir seul face à une manipulatrice qui le détruit.

Un tome qui m’aura fait vivre l’histoire de manière intense. J’ai toujours eu un faible pour les héros torturés et voir Lance essayer de s’en sortir mais pris au piège d’une spirale infernale ça me chamboule, alors lorsqu’il commence enfin à ressentir des émotions positives ça m’a vraiment fait du bien, tout s’est passé de manière lente et c’était nécessaire pour comprendre les réactions des héros qui ont tous les deux des secrets. J’ai progressivement retrouvé mon sourire en voyant interagir nos héros et la souffrance a laissé la place à une belle histoire d’amour. Je n’aurais pas été contre une résolution de l’intrigue un peu plus net et pourquoi pas donner une petite leçon. En bref, une intrigue touchante et un humour décapant, tout est réuni pour passer un bon moment.

Retrouvez mon avis sur Hard Boy #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Perfect Boy #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Big Boy #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Forever Boy #4 ICI

La Loi d’Attraction | Tillie Cole (Hades Hangmen #3)

Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

J’ai attendu avec tellement d’impatience de pouvoir enfin découvrir cette superbe histoire, que j’ai savouré chaque instant en compagnie des personnages. Aucune comparaison possible avec les précédents opus, notamment car le héros est un personnage torturé et je ne pense pas avoir déjà rencontré un personnage masculin aussi brisé. J’ai beaucoup aimé cette fragilité qui se dégage du récit et en même temps, lorsque nos personnages se trouvent, ils sont beaucoup plus fort au contact de l’autre et c’est tout ce qu’on leur souhaite.

Lorsque j’ai rencontré Maddie, j’ai immédiatement été attiré par son caractère et je pressentais que son histoire allait être un vrai déchirement. Il est évident que les sœurs ont toutes un rapport difficile avec cette horrible secte, mais à mon sens c’est Maddie qui a le plus souffert, dès son plus jeune âge les sévices ont fragilisé son personnage et Moïse a toujours été un bourreau totalement dépourvu d’émotion. Bizarrement malgré le côté un peu effrayant de Flamme et sa difficulté à communiquer avec les autres, il a toujours été d’une incroyable prévenance avec Maddie, privilégiant sa sécurité et jurant de toujours protéger cette jeune femme qui est sienne.

Ce n’est que lorsque Flamme va devoir faire face à son passé que ces deux-là vont se rapprocher et contre toute attente, la force de ce couple va être Maddie. Malgré son propre passé qui a anéanti toute la lumière qu’elle pouvait espérer, elle va se raccrocher au plus sombre des Hades Hangmen et le soutenir lorsque sa noirceur va l’engloutir. Ils vont découvrir qu’ils ont bien plus en commun qu’il ne l’imaginait et apprendre à communiquer avec la plus grande douceur. Réalisant qu’il est difficile de se remettre de leur souffrance, ils vont pourtant s’accorder une confiance mutuelle et lutter contre leur démon. Je dois dire que c’est l’un des couples les plus mignons que j’ai pu voir, surtout dans ce contexte de bikers où on pourrait avoir des préjugés, Flamme n’a rien à voir avec les hommes que j’ai pu découvrir jusqu’ici et la relation qui va unir nos héros est absolument magnifique.

La présence du club est moins évidente, mais l’amitié qui lit les membres est toujours aussi forte et j’étais loin d’imaginer Flamme si bien entouré. Ce tome m’a encore une fois montré à quel point c’est une famille soudée et les voir évoluer en acceptant leurs nouvelles membres est une vraie leçon de tolérance. Tous les membres sont différents, ils ont chacun leur bagage plus ou moins lourd et pourtant chacun accepte l’autre avec une telle facilité. Maddie et Flamme semblent être de parfait opposé et personne ne les aurait vus ensemble, elle l’enfant effrayée et lui l’homme en colère, pourtant ils sont les seuls à se comprendre et ils veulent juste l’apaisement.

En bref, ce tome est parfois un peu exagéré dans les réactions, mais en même temps il est nécessaire de comprendre ce qu’ils ont vécue pour ressentir la souffrance de nos personnages. J’ai beaucoup aimé la manière dont le récit relate la relation et le sujet est suffisamment délicat pour ne pas rajouter un drame supplémentaire à l’histoire et c’est assez représentatif de nos héros, tout se fait à leur rythme et avec douceur. Encore une fois, les horreurs décrites sont écœurantes et les immersions dans la communauté sont de plus en plus terribles. Je suis plus craintive de la suite, car le décor sera glaçant et j’ai du mal à m’imaginer subir ça pendant autant de pages.

Retrouvez mon avis sur Hors la Loi #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Sans Foi Ni Loi #2 ICI

Octobre | Audrey Carlan (Calendar Girl #10)

Ce tome me laisse une impression un peu mitigée et en toute honnêteté je n’ai pas été autant convaincu que je l’espérais. La vie de Mia va prendre un nouveau tournant et ce mois va être sous le signe de la nouveauté, puisque le contrat d’escort de la jeune femme est arrivée à échéance, la jeune femme va pouvoir s’installer à plein temps dans la villa de Wes à Malibu et reprendre sa vie en main dans ce nouvel environnement.

Dans ce nouvel opus, Mia va se voir confier une rubrique dans une émission de télé et ce nouveau projet va être un défi pour la jeune femme. Au côté du célèbre Docteur Hoffman, elle va tenter de monter le meilleur d’elle-même et ces derniers mois vont lui apporter le savoir nécessaire pour briller dans sa rubrique : Vivre en beauté.

Parallèlement nous allons vivre des moments difficiles puisque Wes s’avère souffrir de traumatisme sévère et plus que jamais ils vont avoir besoin l’un de l’autre. Les insécurités de nos héros vont ressurgir et c’est parfois avec beaucoup d’émotions que je les ai vues se rapprocher. Cependant par moments, le trop plein de scène de sexe est devenu un peu lourd quand on considère que le roman est court, il est indispensable que l’équilibre de l’histoire soit respecté, car j’ai eu l’impression qu’on avançait pas beaucoup dans l’histoire.

En bref, un tome qui ne répondait pas totalement à mes souhaits. Le fond de l’histoire avait quelques aspects intéressants, mais les scènes de sexe entre Mia et Wes sont vraiment trop présentes au détriment de l’intrigue nécessaire. Malgré tout, de bons passages sont présents et la lecture est toujours aussi agréable et fluide.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI
Retrouvez mon avis sur Juillet #7 ICI
Retrouvez mon avis sur Août #8 ICI
Retrouvez mon avis sur Septembre #9 ICI