Sang-Pur | Jennifer L. Armentrout (Covenant #2)

Résumé :
Compte tenu de son passif familial et de ce qu’elle est vouée à devenir, on attend d’Alexandria une conduite exemplaire. Entre ses entraînements supplémentaires, les cauchemars qui l’assaillent et la présence continuelle de Seth, il s’agit quasiment d’une mission impossible ! De plus, la jeune femme doit se rendre à l’évidence : sa connexion avec l’Apollyon s’intensifie chaque jour, même si cela ne change en rien ce qu’elle ressent pour Aiden, ni ce qu’il sacrifie pour elle…
Quand les démons trouvent le moyen d’infiltrer le Covenant pour attaquer des cadets, les dieux envoient des Furies en guise de protection. Bras armé de la justice divine, ces dernières sont chargées d’éliminer tout danger ou menace, sans distinction ni exception. Et il semble que quelqu’un soit déterminé à pousser Alex à la faute…
 

J’ai vraiment du mal à mettre des mots sur les émotions qui me passent par la tête lorsque je lis Covenant, j’ai désespérément envie d’apprécier autant que Lux, mais malgré le côté addictif ces deux séries sont loin de me faire éprouver la même chose. Après plusieurs mois écoulés j’ai eu vraiment du mal à replonger dans cette histoire, mes souvenirs de l’intrigue étaient faibles et ça affecte forcément mon ressenti de lecture. Au-delà de ça, je suis partagée concernant l’évolution d’un triangle amoureux et pour le coup, même si les personnages sont attachants, j’ai une sorte d’aversion pour l’un des personnages et ça affecte grandement mon jugement. Néanmoins, ce tome est excellent pour une transition, l’action y est toujours aussi addictive et surprenante.

Ce tome permet d’étoffer le caractère des personnages et Alex continue de nous embarquer avec sa fougue et ses désirs. J’apprécie sa complexité, car nous avons une héroïne qui peut parfois être réfléchie et engagée, et d’un autre côté, on retrouve l’insouciance de ses dix-ans. Plongée dans un rôle qu’elle n’avait pas choisi, la jeune femme va devoir poursuivre son destin désormais tout tracée, mais pour le coup certaines de ces décisions ne m’ont pas toujours plu. J’ai trouvé qu’elle s’obstinait à ne pas écouter les conseils qu’on lui prodiguait, ou peut-être est-ce moi qui focalise sur un personnage en m’inventant des liens avec des prophéties, mais impossible pour moi d’accepter la direction que prend ce tome du côté sentimental, je ne peux définitivement pas m’y résoudre. J’ai beaucoup de questions sur la connexion qui unit Alex à l’autre Apollyon, notamment si c’est la cause de son côté girouette dans ce tome. Les mots de l’Oracle viennent également semer le doute.

Au-delà de cette frustration, les rebondissements prennent un tournant intéressant et l’action occupe toujours une place centrale. Les attaques vont venir monter la tension d’un cran et bien qu’on ne comprenne pas toute l’étendue du plan, le danger semble se mettre doucement en place. Alex va encore une fois se retrouver au centre de l’attention malgré elle et son importance dans les évènements ne semble faire aucun doute. A l’approche de ses dix-huit, le danger n’aura jamais été aussi proche et sa combativité sera au rendez-vous. On peut compter sur notre héroïne pour prendre part au combat, quoi que cela lui en coûtera.

Jennifer L. Armentrout réussi à merveille à garder le lecteur en haleine, c’est avec beaucoup d’intensité qu’elle nous embarque dans un univers intense avec une mythologie qu’elle maîtrise à merveille. Des questions restent en suspens, mais la suite nous apportera probablement des réponses au fil des tomes. Au vu des avis plus qu’élogieux concernant le 3ème opus, je suis impatiente d’obtenir des réponses ; bien évidemment j’espère qu’on viendra à bout de ce triangle amoureux. Et que l’attente ne sera pas trop longue pour oublier l’intrigue en cours.

Mon avis sur Sang-Mêlé #1 ICI
Publicités

Beat | Vi Keeland (Life on Stage #2)

Résumé :
Il a le corps d’un homme et sourire d’un adolescent. Il chante comme un ange et fait l’amour comme un diable. Dylan est le chanteur star d’un groupe de rock, le fantasme de toutes les jeunes filles. Pour Lucky, rouquine de 25 ans, le fantasme est devenu réalité : depuis plusieurs mois, elle sort avec Dylan. Elle en avait rêvé et elle est très heureuse avec lui. Jusqu’au jour où dans un café, elle rencontre un autre homme, Flynn, un rockeur pur jus, beau à se damner. L’attraction est irrésistible et réciproque. Mais la jeune femme freine des quatre fers, refusant de trahir son petit ami. Pourtant, lorsque Flynn est engagé pour la première partie des concerts de Dylan, elle a bien du mal à l’éviter pendant la tournée…
Aimer deux hommes, c’est possible. Jusqu’à un certain point…

Je n’ai pas acheté ce roman pour son résumé, qui m’a fait terriblement grincer des dents, mais parce qu’il est signé Vi Keeland et jusqu’ici elle ne m’a jamais déçue, on aurait pu frôler la catastrophe avec ce roman qui pourrait ne pas être apprécié par tout le monde, mais de mon côté le duo fonctionne plutôt bien et la romance m’a vraiment transporté malgré un détail de taille, qui a quelques nuances pas forcément décelables dans le résumé.

Lucky est une jeune femme qui a toujours fréquenté le milieu musical, fille de deux célèbres musiciens, elle est de son côté musicienne dans l’âme et tient un bar à rockeur qui tient sa célébrité des nombreux passages de musicien. Plutôt heureuse de sa vie, elle peut se féliciter d’être en couple avec Dylan le chanteur star d’un groupe de rock et accessoirement son fantasme d’adolescente. Aujourd’hui elle est à un tournant de sa vie et la reprise en main va nécessiter quelques étapes pour être enfin celle qu’elle a toujours rêvée d’être. Son plan va être chamboulé par sa rencontre avec Flynn, l’attirance et l’alchimie est immédiate, mais elle ne conçoit pas de se séparer de Dylan qui l’a toujours rendue heureuse. Pourtant le destin a un sens de l’humour particulier puisque celui qui lui donne des envies de pécheresse, n’est autre que le chanteur du groupe qui fera la première partie des concerts de la tournée de son petit ami, ce qui va créer des problèmes et en même temps un lien indestructible.

Lucky est un personnage particulièrement attachant malgré la situation, on a du mal à lui en vouloir car elle n’a pas cherché à se retrouver entre deux hommes et sa relation est loin d’être idyllique même s’il elle ne le réalise pas vraiment, après le contexte est assez dérangeant, c’est très personnel mais j’ai du mal avec la tromperie, mais je conçois qu’on puisse être en couple et tout simplement arrêter d’aimer l’autre, le problème récurrent dans ce type d’histoire, c’est que le personnage ne sait pas faire de choix et Dieu sait qu’il est difficile de prendre une décision qui va avoir un impact sur le long terme, mais à un moment il faut savoir regarder la réalité en face et prendre une décision. Son histoire personnelle a contribué à rendre son parcours émouvant et bien que son combat ne soit pas totalement exploité, j’ai apprécié la voir se faire violence pour vivre son rêve.

Flynn m’avait déjà totalement séduite dans Pulsation, mais il est au summum de son charme ici. Bien qu’il n’est pas choisi de se retrouver dans cette situation, il va se battre pour ce qu’il pense être bon pour lui et quand on compare les deux hommes, on a du mal à totalement lui en vouloir de souhaiter le meilleur pour Lucky, car en toute objectivité il est absolument fabuleux. Nous avons un musicien au sourire ravageur, passionné par son art et qui touche enfin le but ultime, loin d’être un coureur du jupon il est réfléchi et lorsqu’il a une femme dans le collimateur il va redoubler d’humour, de charme et la magie opère sans qu’on se pose de questions. Après certes, la relation clandestine n’est pas l’idéal, mais ses réactions sont humaines et il est l’homme de la situation.

Vi Keeland nous offre une histoire pleine d’humour, c’est rafraîchissant et encore une fois la plume de l’auteure fait des merveilles. Malgré vos réticences à la lecture du résumé, c’est un roman que je vous recommande et même si le sujet pourrait heurter certains d’entre-vous, la lecture est tellement fluide qu’on finit par accepter l’inacceptable, juste pour voir l’Amour triompher. Une lecture très plaisante.

Mon avis sur Pulsation #1 ICI

Toi + Moi + Lui | Tijan

Loin d’être une grande fan des triangles amoureux j’ai pourtant craqué pour cette adorable petite romance. J’ai trouvé que le résumé était un peu éloigné de mon ressenti de l’histoire, en effet l’histoire se déroule principalement à la fac et la cohabitation forcée est loin d’être aussi épicée comme annoncé, pour la simple et bonne raison qu’elle s’est déroulée l’année précédente suite à un remariage.

L’année dernière a été difficile pour Summer Stolz, elle a perdu sa mère des suites d’une longue maladie, son père s’est remarié et même si, il semble épanoui, l’heureuse élue n’est autre que la mère de celui dont elle est amoureuse depuis le collège Kevin Matthews. Il est aussi populaire qu’elle est invisible aux yeux de tous et ses sentiments ne vont faire que grandir, désormais la situation va changer puisqu’elle débute son année universitaire et elle est persuadée qu’elle a une occasion de pouvoir être avec son demi-frère.

Les choses ne vont pas se passer comme prévu puisqu’elle va réaliser que Kevin semble décidé à ne pas lui prêter attention et se consacre à sa toute nouvelle copine du moment. Bien que son cœur soit brisé, cette rencontre va la conduire à faire la connaissance de l’insaisissable Caden Banks qui semble avoir sa petite réputation sur le campus et qui malgré un premier contact houleux va s’avérer n’être pas aussi connard qu’elle l’imaginait. Il faut dire que Summer a tendance à se fier aux apparences et elle va se rendre compte qu’à l’inverse de son demi-frère certaine popularité sont différentes et à son contact, elle va réaliser que des sentiments vont voir le jour la plongeant dans une réflexion un peu confuse.

Summer est une héroïne qui manque parfois de maturité, mais qui globalement m’a laissé une très bonne impression, sa simplicité et sa manière de toujours trouver le mot pour rire en font un personnage qui favorise l’attachement, même si par moments j’avais envie de la secouer face à tant de naïveté, elle est guidée par des sentiments forts et c’est en partie à cause du comportement de Kevin. J’ai été ravie de la voir s’ouvrir progressivement au contact de Caden, malgré sa tendance à ne pas voir plus loin que le bout de son nez, elle va finir par se montrer désintéressé. Et le moins qu’on puisse dire c’est que son nouvel ami va s’avérer être un personnage qui ne passe pas inaperçu, un physique de bad-boy, un côté mystérieux et une capacité à toujours venir à son secours vont suffire pour me faire succomber à son charme.

L’addictivité et la fluidité du récit ont immédiatement agi sur moi, l’ambiance m’a contaminé. J’avais envie de poursuivre l’aventure et j’ai eu du mal à le reposer, je déplore quelques moments qui manquent de maturité et Summer se comporte parfois comme une sale gamine, néanmoins on a envie d’en savoir davantage et lorsque les mystères sont dévoilés on retrouve avec plaisir un thème touchant. Après je ne vous cache pas que j’ai été habituée à des émotions plus brutes, mais la mignonnitude de la relation est là et c’est tout ce qu’il me fallait pour passer un bon moment avec une collection chouchou.

Between | Anna Todd (Landon #2)

img_20161110_123616betweenTrès-bonCe roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je remercie les éditions Hugo Roman, ainsi que ses attachées presse pour l’envoi de cette suite. J’aimerais commencer par dire que ce tome est beaucoup plus convaincant que le premier opus, ce qui m’avait dérangé dans le tome précédent s’est grandement amélioré et Landon gagne en charme.

La grande question qui nous taraude, c’est d’enfin savoir avec qui notre adorable Landon va se marier. Alors que dans le tome précédent, l’image du bon copain était difficile à effacer de nos esprits, je dois dire que je suis heureuse de le voir plus affirmé et même s’il est toujours dans la réflexion, sa timidité ne pouvant pas totalement disparaître, il réussit malgré tout à exprimer ses désirs et c’est une meilleure version de lui-même qui fait doucement son apparition. Dans ce tome, j’ai eu le sentiment de mieux connaître les pensées de Landon, il a cette manière de tout analyser avant de prendre une décision et ses choix il ne les prend pas à la légère, je comprends totalement qu’on puisse craquer sur lui, car c’est une belle personne. Alors oui, c’est vrai parfois ses réactions sont assez déstabilisantes, car pas toujours très viril, mais on a envie de le protéger et de le voir heureux, donc quand il prend les commandes ça ne le lui ressemble pas, mais ça le rend craquant et sensuel, dans les scènes hot.

Du côté des personnages féminins, le mystère qui entoure Nora ne cesse de s’épaissir et même si elle lutte de toutes ses forces pour garder sa relation strictement amicale avec Landon, elle a de plus en plus de mal à lui résister. Son côté gentil garçon qui ne m’attirait pas forcément est la raison pour laquelle, elle ne peut pas rester éloigné de lui. Pourtant son passé la rend prisonnière et rend la situation compliquée, les interrogations ne vont faire qu’augmenter et le passé du jeune homme va également venir remettre en question cette nouvelle idylle. Même s’ils ont rompu, il est difficile d’effacer le lien qui existe entre Dakota et Landon. Prendre une décision entre ses deux femmes, va s’avérer être à la fois simple, car il sait très belle celle qu’il veut à ses côtés et compliqué, car l’univers semble contre eux.

Bien que meilleur, ce tome n’est pas pour autant parfait et à mon sens, certains passages auraient mérité qu’on s’y attarde. Il est vrai que Landon s’est épanouie et on le voit moins comme le bon copain, mais j’ai trouvé parfois ses réactions pas toujours crédibles, comme si on cherchait à le rendre plus sûr de lui, alors que clairement il ne comprend pas qu’il puisse plaire. Il manque toujours ce petit côté mâle Alpha et j’ai été déçue que les personnages secondaires ne soient pas plus présents, dans After on présentait Hardin comme son meilleur ami, ou encore Tessa avec qui il vit et qui semble ne jamais être là, ou tout simplement sa relation privilégiée qu’il entretient avec sa mère qui est absente, toutes ses choses font que ce tome est bon, mais dans l’ensemble, pas assez approfondi.

J’ai été ravie de retrouver la plume d’Anna Todd, elle conserve cette capacité à nous rendre accro à notre lecture et je suis contente d’avoir enfin eu le fin mot de l’histoire. Je pense avoir tourné la page After et j’espère vraiment découvrir l’auteure dans autre chose, car ses personnages lui collent trop à la peau et j’ai envie de passer à autre chose. Une belle conclusion, pour une série phénomène.

Retrouvez mon avis sur Landon #1 ICI
Lucie

Too Late | Colleen Hoover

Too-LateColleen Hoover. Un nom qui vous parle forcément si vous êtes mordue de New Adult. Lorsqu’elle se lâche ça donne cette petite merveille sur Wattpad et pour ceux qui ne lisent pas en V.O. Fyctia a commencé la traduction française. J’avais un peu la flemme de lire en anglais, il faut dire que ça nécessite un peu plus de concentration, alors j’ai sauté sur l’occasion pour débuter en français. Au vu de la lenteur aussi frustrante que désespérante, j’ai fini par tout lâcher et le tourner sur Wattpad et j’en suis encore toute retournée, il n’a rien à voir à ce dont j’étais habituée et ce n’en est que meilleur.

Sloan est prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime. Asa est la solution à tous ses problèmes et même si elle est malheureuse, elle est capable de subir la présence de cet homme dangereux. Asa veut gérer son business et agrandir ses possibilités, mais par-dessous tout, il veut Sloan, alors il n’est pas près de la laisser le quitter. Un seul regard a suffit à Carter, pour savoir que Sloan était tout ce qu’il n’a jamais espéré, pourtant elle est tout ce qu’elle doit fuir, car Asa est prêt à tout pour ce qui lui appartient.

Vous aussi vous voyez comment cette histoire a un arrière-goût de tragédie ? A travers ce texte à trois voix, nous allons plonger dans une romance sombre, qui va nous conduire au bord du précipice. Je peux vous assurer que vous êtes loin de vous imaginer ce que j’ai traversé avec cette histoire. A commencer par Sloan, mon dieu elle possède un courage et une force de caractère qu’on est loin d’imaginer, par amour, elle va subir le caractère de son petit ami Asa et même si elle ne l’aime pas, il est une sécurité pour elle, alors quand elle pense à ce qu’il lui apporte, elle s’oublie complètement et le laisse s’insinuer dans son lit. Pendant deux ans, elle a subi cette relation sans vraiment avoir de porte de sortie, et puis Carter a commencé à se faire une place dans son cœur, rendant la situation de plus en plus intolérable.

En face nous avons deux hommes que tout oppose, Carter est intelligent, pourtant il semble tremper dans les affaires d’Asa, un caractère tendre, protecteur et son regard d’une douceur indescriptible. A côté nous avons Asa, il est loin d’être clean et assume parfaitement sa part d’ombre, il aime Sloan plus que tout, il lui est inconcevable qu’elle puisse ne pas l’aimer et même si elle envisageait de partir, il ne la laisserait jamais faire. A partir de là, tu sens que ça va être terrible, tu vois les choses qui ne cessent d’empirer et je dois dire que j’étais d’avoir une imagination assez fertile. Asa est un poison et là où Colleen Hoover est douée, c’est qu’elle arrive à nous donner envie d’en savoir plus à son sujet, tout en continuant à le haïr. Bon, peut-être que certains seront plus indulgents, mais moi j’ai été incapable de m’attacher à cette raclure ! Heureusement que Carter est à tomber, parce que je ne donnais pas cher de la peau de Sloan et mon cœur ne l’aurait pas supporter après toutes ces épreuves.

J’ai adoré détester Asa, j’ai senti mon cœur se briser pour Sloan et se reconstituer grâce à Carter. On pourrait croire qu’après tout ce que mon cœur à subit pendant cette lecture, la pression retomberait et bien au contraire, les évènements montent en puissante et c’est loin d’être une lecture de tout repos. Que dire à part que c’est atrocement bon ! Définitivement une grande auteure qui a de la magie au bout des doigts. En espérant que Fyctia s’active un peu, pour la version française.

Lucie