Sexe, mensonges et idéaux | Rachel Gibson

ImpressionExcellentEn commençant ce livre, ma recherche était de tomber sur une lecture détente, rapide et mignonne. Mon objectif a été rempli sans problème, humour, amour, avec une petite d’enquête policière.

Lucy Rothschild est auteure de polar, pour son prochain roman elle explore les sites de rencontres afin de créer des personnages plus vrai que nature. Après plusieurs rendez-vous sans grand intérêt, elle est surprise lorsqu’elle rencontre le sexy Quinn McIntyre, immédiatement le courant passe, mais Lucy est réaliste et sait très bien qu’il ne voudra jamais la revoir. Pourtant ce qu’elle ne sait pas, c’est que Quinn enquête sur une série de meurtre, ses soupçons se portent rapidement sur Lucy et bien évidemment dans le cadre de l’enquête ce premier rendez-vous est le premier d’une longue série.

L’attirance entre Lucy et Quinn est rapidement palpable, mais leur histoire débute sur un mensonge. Lucy prétend être infirmière, alors que Quinn dit être plombier. Alors que l’enquête poursuit son cours, Lucy s’attache de plus en plus et rapidement les mensonges deviennent pesants, car elle voudrait débuter une histoire avec Quinn. Il est impossible pour elle de laisser les choses aller plus loin, si tout est basé sur un mensonge, d’autant plus qu’ils vont être à l’origine de nombreux quiproquo et lui vouloir d’être la suspecte numéro un. De son côté Quinn va tenter de se contenir, mais rapidement le désir va être plus fort et malgré toute sa bonne volonté, il va se rendre compte que tout cela va bien au delà d’une simple enquête. Mais le mensonge, n’est jamais la chose à faire si on veut mettre en confiance.

Rachel Gibson réussi à tenir son intrigue, tout en mettant tranquillement en place une romance. Malgré quelques longueurs d’introduction au début, j’ai rapidement été prise au jeu pour mon plus grand plaisir. L’écriture est fluide, le récit addictif et les personnages attachants. Ils vont se retrouver prit au piège de leurs sentiments. Une histoire légère, sans prise de tête et qui se lit très vite. La fin aurait mérité d’être approfondi, pour éviter un goût d’inachevé. J’ai beaucoup aimé ce roman, la romance est adorable et malgré les mensonges je me suis énormément attachée à leur histoire. Très proche du coup de cœur.
Signature LuxnBooks

 

Publicités

La septième victime | Mary Burton (Texas Rangers #2)

ImpressionTrès bonUn second tome qui m’a réconcilié avec ce début de saga un peu décevant. Mais j’avais adoré son roman précédent et j’ai eu raison de lui donner une seconde chance avec cette suite, car Mary Burton a réussi à m’embarquer dans un univers parfaitement maîtrisé et faire monter la pression.

Il y a sept ans, Lara Church a échappée à l’Étrangleur de Seattle, droguée, violée et laissée pour morte sur le bord de l’autoroute, elle ne conserve cependant aucun souvenir de sa terrible agression. Effrayée, elle fait le choix de prendre la route avec seulement sa voiture, elle souhaite seulement échapper à cet enfer. La mort de sa grand-mère va mettre fin à sept années de vadrouille dans le pays en s’installant à Austin. La découverte du cadavre d’une jeune femme blonde, correspondant au mode opératoire du tueur va conduire le Texas Ranger James Beck à s’intéresser la septième victime du tueur : Lara.

Passionnée par son métier Beck va prendre très à cœur cette enquête, car il éprouve le besoin de protéger les femmes et qu’il ne supporte pas qu’on s’en prenne à elles. Sa rencontre avec Lara, va accentuer ce côté protecteur, malgré que la jeune femme donne l’image d’une dure à cuire, il va tout faire pour découvrir l’identité du tueur. Bien déterminé à ce que les souvenirs de la jeune femme lui reviennent, il ne va pas hésiter à être un peu bourru avec elle et la secouer. Les deux caractères vont avoir du mal au départ, car Lara garde un très mauvais souvenir des forces de l’ordre, ainsi que des psychologues, alors pas question que Beck décide ce qui est le mieux pour elle.

Le personnage de Lara est assez étonnant, vue de l’extérieur elle est très fermée, solitaire et ne sort jamais sans son chien Lincoln et son fusil n’est jamais bien loin. On pourrait croire qu’après une expérience traumatisante, elle soit prudente pourtant elle ne cesse de se mettre en danger. Pourtant, elle est du genre à partir pendant sept ans seuls sur les routes, sortir aux aurores pour une balade en forêt et depuis son agression, elle se passionne pour la photographie, son modèle de prédilection va vers les scènes de crimes, dont celles de son bourreau. Fascinée par la mort, la jeune artiste va progressivement sortir de sa cachette et va recommencer à vivre cette vie qu’elle avait mise de côté.

L’intrigue est centrée sur l’enquête et de la reconstruction des souvenirs de Lara, qui sont enfouies. Alors que le début de l’histoire est centré sur les victimes du tueur, progressivement on va dériver sur la mémoire de la jeune femme et qui ajoute des éléments à l’enquête. Alors que la première rencontre de Beck et Lara était explosive, leur relation va stagner pour se concentrer sur l’avancement de l’enquête, notamment en offrant le point de vue du tueur et de l’ancien inspecteur chargé de l’enquête à Seattle : Raines qui ne vit plus que pour découvrir l’identité du tueur et mettre fin à cette enquête.

Les personnages sont attachants, ils réussissent à bien tenir l’enquête et leurs instants à deux sont mignons, bien que trop court. J’aurai aimé que la romance soit davantage mise en avant, car par moment j’avais envie qu’ils passent à la vitesse supérieur, mais les choix de Mary Burton sont cohérents par rapport au caractère de ses personnages, le vécu de Lara nécessite de prendre son temps. Un regret concernant l’identité de l’assassin un peu trop prévisible selon moi, mais un second tome avec une bonne intrigue qui tient la route et qui captive. Un bon moment de lecture.
Signature LuxnBooks

 

 

 

En ligne de mire | Nancy Bush (Nulle part #1)

Liz Dugan a perdu sa mère alors qu’elle n’avait que 6 ans, aujourd’hui c’est une femme de 25 ans méfiante et transformée par ce qui est arrivé à sa mère. Lors de son 25ème anniversaire, un cabinet d’avocat lui transmet une enveloppe provenant de sa mère. Convaincue que sa mère ne s’est pas suicidée, Liz est intriguée et cherche à comprendre ce qui s’est produit dans son passé.

Les choses prennent un tournant inattendu, lorsqu’elle découvre ses collègues massacrés sur son lieu de travail. Persuadée que le tueur est venu pour elle, elle prend la fuite. Totalement paniquée, elle prend en otage le premier conducteur croisé, en lui ordonnant de rouler. Les alliés se trouvent parfois pas où on ne les attend pas, car c’est ensemble qu’ils vont tenter de découvrir les raisons du massacre et surtout comprendre quel est le lien entre ses évènements et le passé sombre de Liz.

Liz est un personnage avec une réelle fragilité, on ressent sa peur et son incompréhension. C’est une héroïne écorchée vive qu’on ne peut qu’apprécier tellement elle est touchante. Elle est dépassée par les évènements et seule à devoir gérer cette situation. Au départ paniqué, elle va progressivement faire confiance au mystérieux Auggie. Depuis la mort de sa mère, elle n’a pas été très entourée, son père ne l’a pas soutenu comme il l’aurait dû, la police n’a pas su l’écouter lorsqu’elle était enfant et son internement par son père n’a pas aidé à la rendre plus ouverte. A 25 ans, elle est méfiante envers les autres, solitaire et cherche à se faire discrète dans sa vie de tous les jours. C’est donc avec un énorme effort que Liz, va réussir se confier à Auggie sur son histoire et les éléments qui l’ont conduit à penser que le tueur compte finir ce qu’il avait commencé, comblant les trous de la mémoire de Liz.

Le rapprochement entre les personnages va se faire de manière naturelle, l’attirance et le désir prenant le pas sur le reste. Pourtant, difficile d’imaginer qu’un parfait inconnu qu’on a menacé d’une arme, puisse subitement être décidé à l’aider coûte que coûte. Notre charmant Auggie, va lui voir une occasion inattendue de venir à la rescousse d’une jolie demoiselle en détresse et pourquoi ne pas se faire plaisir au passage avec une nuit avec la belle. Une bonne dose de sentiments c’est plaisant.

C’est un roman à plusieurs voix, on suit la progression de l’enquête avec l’inspectrice Rafferty et sa coéquipière. Nous avons aussi, un aperçu des pensées du tueur, avec des passages rapides et bien flippant. On sent l’étau se resserrer sur Liz, craignant pour sa vie et c’est tellement bon de frissonner, d’attendre le moment où tout va basculer, sentir monter l’urgence du tueur. C’est le genre de moment que je préfère dans ces enquêtes, car le tueur se montre impatient et on peut essayer de jauger ses humeurs et son état d’esprit pour évaluer à quel point la confrontation est proche.

J’ai trouvé l’enquête bien menée, simple et crédible. On avance de manière linéaire, progressant au gré des éléments. J’ai cependant un regret sur la double enquête, que mène September avec l’autre tueur. Trop d’information, tue l’information. Ce n’est déjà pas facile de suivre une enquête, mais si en plus une seconde s’ajoute on perd le fil. Je peux comprendre que c’est une manière de l’introduire dans le prochain tome, mais je trouve qu’elle n’apporte pas grand-chose, puisque déjà la police tâtonne pour trouver le lien avec Liz et accessoirement l’identité du tueur. Nancy Bush m’a convaincue avec une écriture avec tous les éléments pour tenir le lecteur en haleine, une enquête captivante, c’est pour moi un premier tome réussi, qui laisse envisager une suite tout aussi bonne et des personnages captivants. Signature LuxnBooks

 

Dans les yeux du tueur | Maggie Shayne (Les enquêtes de Brown & De Luca #1)

ImpressionBonJe me suis plongée dans ce thriller avec une facilité déconcertante, le récit est fluide l’histoire intriguant et les personnages attachants. Malgré qu’elle soit aveugle, l’héroïne a beaucoup d’humour avec son sarcasme et un don pour cerner les gens qui l’entourent, dès les premières pages j’ai complètement accrochée, une héroïne cynique avec un caractère bien trempé qui n’aime pas être traitée en petite chose fragile comme je les aime et un inspecteur sexy qui laisse rêveuse.

Rachel de Luca a perdu la vue lorsqu’elle avait 12 ans, mais elle a développé une sorte de don qui fait d’elle une écrivaine célèbre. C’est dans une situation particulière qu’elle fait la connaissance de l’inspecteur Mason Brown, puisque celui-ci la renverse alors qu’elle sortait du commissariat pour signaler la disparition de son frère. Alors que Rachel est transportée à l’hôpital et gardée en observation, les médecins lui proposent une greffe de cornée lui offrant la possibilité de recouvrer la vue. L’opération est un succès et Rachel recouvre la vue, pourtant depuis l’opération elle a de terrifiantes visions mettant en scène des crimes atroces, peu à peu elle va découvrir que les cauchemars sont le reflet de la réalité. Elle retrouve en Mason, le seul capable de l’aider dans cette épreuve, pourtant sous la carapace d’inspecteur, se cache un côté secret et mystérieux.

Rachel et Mason c’est avant tout un duo, plutôt qu’un couple, l’attirance est là, mais les personnages sont transportés dans un scénario cauchemar. Les partenaires vont se retrouver dépassés par les évènements qui semblent paranormaux, aucune explication rationnelle ne semble expliquer toutes ces visions. Ces bribes d’informations dans les cauchemars de Rachel font monter la tension, décuplant le suspense, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre, mais on ressent cette envie de comprendre ce qui va se produire et surtout de mettre un nom sur le « rat », qui prend lui aussi la parole.

Je viens de finir le livre et je suis assez mitigée, j’ai adoré être plongée dans cette ambiance paranormale, mais c’est surtout le côté thriller qui m’a intéressée. Je suis quelqu’un de très rationnelle, il m’arrive d’être tellement transporté que je fais abstraction du côté irréaliste, mais voilà, ici malgré une histoire addictive, je n’ai pas été convaincue comme je l’aurais souhaité. J’ai trouvé certain passage un peu trop compliqué et j’ai eu du mal à y croire. Mais un bon retournement de situation pour le final.

Pourtant, Maggie Shayne m’a fait passer du dégoût avec les cauchemars, à la peur de l’inconnu, en passant par une bonne dose d’humour digne d’une chick-lit et ce n’est pas facile quand on aborde un thème aussi lugubre. Malgré le côté malsain, l’humour fait redescendre la pression. Le duo RachelMason, m’a envoûtée j’ai très envie de les retrouver dans une nouvelle enquête et surtout découvrir comment ils vont se rapprocher tous les deux. Affaire à suivre…
Signature LuxnBooks

Sans Issue | Mary Burton (Texas Rangers #1)

ImpressionMoyenDepuis quelque temps, je suis attirée par les romances à suspense. Vous l’aurez compris, le facteur déterminant pour attirer mon attention est la romance. Après 14 ans sans contact avec son ex-femme, le Ranger Brody Winchester se voit contraint de la contacter dans le cadre d’une affaire. Harvey Lee Smith a été bien clair, il ne parlera qu’en la présence de la psychologue Jolene Granger.

D’abord réticente, elle décide d’accepter de rencontrer le tueur. Il lui révèle alors ses derniers secrets, dont l’existence d’un apprenti qu’il aurait formé. Déterminée à avoir des réponses Jo, n’a pas d’autres choix que de faire équipe avec Brody.

La relation entre Jo et Brody aurait dû être simple et s’en tenir à quelque chose de strictement professionnel. Pourtant, la situation n’est pas réglée entre eux et l’aspect personnel de leur relation va peu à peu s’immiscer dans cette enquête. De plus, Jo a l’intention de tout faire pour découvrir les secrets de Smith, qui semble lié à sa vie, quitte à subir son Ranger d’ex-mari. Il est appréciable d’avoir une multitude de points de vue, dont celui de Robbie. Ses pensées compensent les manques de l’intrigue policière et ajoute une atmosphère angoissante, qui n’est pas désagréable.

Je dois dire que j’ai été un peu déçue, l’intrigue reste simplicité et elle ne m’a pas autant captivée que je l’aurais cru. Pour moi l’enquête n’est pas suffisamment exploitée et les indices n’apportent pas un impact important à l’évolution de l’enquête. Le dénouement a réussi à me surprendre avec l’identité du coupable, les indices penchaient en faveur d’un autre personnage qui a presque disparu de l’histoire, néanmoins l’auteur a réussi à me garder jusqu’au final.

J’en attendais un peu plus, l’histoire manque de profondeur. Mary Burton écrit une enquête intéressante, mais selon moi trop bâclée. Malgré une très belle plume c’est avec une pointe de déception que je termine ce roman. Je laisse une chance à la suite, et j’espère qu’elle sera davantage dans la subtilité, avec une enquête plus rythmée.
Signature LuxnBooks