Je ne te hais… plus du tout | Sara Wolf (Lovely Vicious #3)

Résumé :

Isis Blake n’est plus tombée amoureuse depuis trois ans, quarante-trois semaines et deux jours.
Enfin… il se pourrait que si, mais elle ne l’avouerait sous aucun prétexte. Il se pourrait aussi qu’il y ait un trou béant dans son coeur, un trou d’à peu près la taille de Jack Hunter.
Déterminée à combler ce vide, c’est avec un grand sourire qu’elle débarque à l’université pour débuter sa nouvelle vie. Mais lorsqu’elle aperçoit Sans-Nom, celui qui l’a meurtrie à jamais, son sourire s’efface aussitôt…

Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai attendu ce dernier opus de manière assez compulsive et une fois entre mes mains, il n’aura duré que quelques heures avant de me laisser totalement porter par mes envies. Cet épilogue m’a comblé par bien des aspects et le thème aborder raisonne d’une manière particulière, notamment car après s’être intéressé au passé de Jack dans le second tome, c’est autour d’Isis de nous dévoiler tous ces secrets. Malgré quelques éléments pas toujours crédibles, je n’ai pas pu passer à côté des émotions d’Isis tellement elles sont éprouvantes pour le lecteur qui la voit dans une situation émotionnelle fragile et on sent qu’elle va craquer d’un instant à l’autre.

Pour cette conclusion, nous changeons de décor et bien que l’environnement soit différent, cette immersion à l’université va s’avérer difficile pour Isis, qui va devoir s’en sortir sans sa meilleure amie Kayla et après les évènements du tome 2, le petit groupe a implosé. A commencer par Jack qui a préféré fuir, laissant Isis face à ses sentiments amoureux et la douleur liée à son passé qui semble se répéter. Alors qu’elle commence tout juste à accepter la situation et se construire un nouveau cercle d’amis, la jeune femme aperçoit Sans-Nom et toutes ses certitudes vont vaciller face à celui qui lui a causé tant de souffrances et qui continue d’avoir de l’emprise sur elle.

Je ne pense pas être la seule dans cette situation, mais j’ai attendu cette confrontation depuis les premiers extraits issus du passé d’Isis. Bien que cela cause beaucoup de mal à notre héroïne c’est indispensable à sa guérison et on va se rendre compte que Sans-Nom est absolument abjecte et bien que plusieurs années ce soient écoulées, Isis peine toujours autant à remonter la pente pour échapper à son aura malfaisante. Certaines scènes sont douloureuses, car la force et la répartie de notre héroïne semblent figées. Elle va pouvoir compter sur un soutien inattendu, mais les réactions ne seront pas celle que j’avais anticipée. On joue à Je t’aime, moi non plus… et c’est assez frustrant, car on sait pertinemment qu’ils n’ont qu’un mot à se dire pour enfin être heureux.

Concernant l’intrigue semi-policière je ferais les mêmes reproches que lors du tome 2, la pseudo enquête n’était pas indispensable et retire en  crédibilité. Sans compter que parfois ça complique les choses et à l’inverses, d’autres moments sont un peu trop faciles. J’ai eu un peu de mal à apprécier totalement ma lecture, car je trouve que le passé d’Isis se suffisait à lui-même et qu’on n’avait pas besoin d’en rajouter des tonnes. Surtout que la confrontation finale qu’on attend tous, vous savez le moment où l’autre connard en prend plein la gueule et bien c’était méchant, mais pas si terrible compte tenu de son comportement durant ce tome ; alors heureusement que l’épilogue vient combler parfaitement mon cœur de romantique, car sinon j’aurais été un peu déçue. En bref, une lecture captivante bien que pas toujours le reflet authentique de la société, mais qui dégage de réelles émotions.

Mon avis sur Je te hais… passionnément #1 ICI
Mon avis sur Je te hais… à la folie #2 ICI
Publicités

Love Redemption | Laura Brown

Résumé :
Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues
Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

Difficile de parler de cette histoire sans évoquer les sublimes émotions qui s’en dégagent et l’originalité du récit n’a fait que confirmer à quel point la romance est bouleversante. J’ai lu ce résumé à l’annonce de la sortie et il n’a pas été bien compliqué de l’ajouter à mon panier dès sa lecture, bien évidemment plusieurs semaines après ça, mes souvenirs n’étaient que partiels et dès le premier chapitre j’ai su que ce roman allait être une magnifique histoire et quelle belle leçon de vie que de plonger dans le quotidien de deux personnes extraordinaires.

Carli a appris à ne jamais montrer ses faiblesses et aujourd’hui à l’université, elle contrôle tous les aspects de sa vie. Consciente qu’elle ne peut compter que sur elle-même, elle travaille dur afin de pouvoir obtenir son diplôme et enfin réaliser son rêve de devenir enseignante, seulement lors d’un cours indispensable pour sa moyenne, les premiers obstacles d’apprentissage vont mettre en lumière sa difficulté à s’intégrer en tant que malentendante et la jeune femme va devoir prendre conscience qu’elle a besoin d’aide. Dans son apprentissage, elle va pouvoir compter sur Reed, un élève qui va lui être d’une aide précieuse et qui va progressivement franchir sa carapace.

Je suis en totale admiration devant le parcours de Carli, cette sublime jeune femme courageuse et intelligente a été élevé dans une famille qui ne tolérait pas l’imperfection, alors elle a toujours caché ce qu’elle qualifie de faiblesse en tachant de vivre sa vie normalement sans montrer à quiconque ses problèmes pour comprendre certaines conversations. De nature très solitaire, elle va néanmoins devoir accepter l’aide mise en place par l’université et au contact de Reed, apprendre qu’être malentendant n’a rien d’une honte et qu’elle est vivante.

Du côté de notre héros, il y a de quoi activer l’alerte book boyfriend, Reed est un héros touchant. Bien que traumatisé par une précédente relation, il va être une rencontre déterminante pour Carli. Voyant les réticences de la jeune femme, il va se montrer extrêmement patient et d’une incroyable douceur. Difficile de ne pas succomber face à ce héros qui a toujours pour plaire et qui va faire ressortir le meilleur de notre héroïne.

Quelques passages auraient mérité d’être approfondi, mais ce qu’il faut retenir c’est la justesse avec laquelle le thème est mise en avant. Laura Brown a choisi d’aborder un sujet qui lui est familier et c’est avec beaucoup d’émotions qu’elle va traiter ce sujet important, sans jamais en faire trop. C’est l’histoire d’une rencontre qui va tout changer, une romance qui va naître de la plus belle des manières et des héros hors du commun qui vont apprendre à s’épanouir au contact de l’autre. Difficile pour moi de vous expliquer toutes les raisons qui font que ce roman mérite d’être lu, car elles dévoilent une partie de l’intrigue, mais sachez que l’intrigue est superbe.

Sweet Fall | Tillie Cole (Sweet Home #3)

Oh mon dieu, cette claque. J’étais loin d’être préparée à affronter des émotions aussi brutes, le premier opus m’avait fait passer un bon moment, mais l’intensité de cette histoire m’a totalement mise K.O. Le moment où j’ai senti que ce roman allait me faire passer par toutes les émotions, correspond à l’avant-propos de l’auteur. En quelques mots Tillie Cole a réussi à faire passer un message fort et cette douleur qui se dégage de ces mots, ont contribué à l’authenticité du récit et toutes ces émotions m’ont marquées.

 Il y a des lectures qui vous marquent plus que d’autres, ce roman fait partie de ceux qui abordent un thème difficile, de manière bouleversante. Lexi est en dernière année à l’université d’Alabama et pour clôturer en beauté cette ultime année la jeune fille intègre l’équipe de cheerleader de l’équipe de football. Tout semble être idéal et Lexi va donner cette image de perfection, charmée par sa bonne humeur, ses amis ne vont pas réaliser que sous ses peintures de guerre se cache un mal profond qui la ronge et l’entraîne peu à peu dans l’obscurité.

 Austin est footballeur et en compagnie de son meilleur ami Rome, il excelle sur les terrains. La tête remplie de rêve, il espère intégrer une équipe professionnelle et est enfin proche d’obtenir le meilleur pour sa famille. Pourtant des ombres viennent progressivement le ramener à la réalité et lui rappelle sans cesse que ses difficultés financières ne lui offrent que très peu d’options légales. Toute sa vie, il a tenté de fuir l’issue inévitable qui le rapprochait du gang de son frère, aujourd’hui il va devoir faire des sacrifices alors qu’il pensait pouvoir enfin oublier son passé et cela va le contraindre à renier certaines de ses valeurs pour sortir sa famille de ses ennuis.

 Ils n’ont pas été épargnés et ce sont ces ombres qui vont les rapprocher. Leur relation n’était pas une évidence et pourtant lorsqu’ils sont ensemble, la lumière brille. J’ai été submergé par les émotions, cette romance est intense et lorsqu’on voit tout le mal qui entoure nos héros, on savoure les moments où ils peuvent s’abandonner l’un à l’autre et fuir la réalité. Je n’ai jamais eu la maladie qui engloutit Lexi, mais chaque parole m’atteignait comme si c’était mon histoire. Tillie Cole transmet avec réalisme la descente aux enfers de son héroïne et je me suis sentie dévastée pour elle. Tellement impuissante face à ce qui lui arrive, qu’à l’image d’Austin j’aurais aimé pouvoir intervenir et la sauver d’elle-même. Un roman authentique, poignant et d’une folle intensité.

Je pourrais vous parler pendant des heures de cette histoire, mais aucun mot ne transcrirait la manière dont l’histoire se déroule et rien ne serait à la hauteur sauf les mots touchant d’une auteure qui s’ouvre et qui nous partage par la voix de son héroïne la difficulté de son parcours. Austin est un héros qui agit parfois par dépit, mais la douceur et la tendresse renvoie quand il est avec Lexi, ça n’a aucun prix. Certes il va faire des erreurs, mais il va tout donner pour sauver celle qu’il aime et il ne fait pas les choses à moitié notre italien au sang chaud. Une histoire belle et envoûtante, qui m’a beaucoup touché et qui mérite d’être lu.

Sweet Ache | K. Bromberg (Driven #6)

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg, je ne cesse de le répéter mais cette auteure a été une véritable révélation pour moi. L’Amour que je porte à Colton est indétrônable, mais avoir le plaisir de le revoir par l’intermédiaire de sa petite sœur n’a fait que la rendre plus touchante. Avec ce tome je n’avais aucune attente, mais j’ai toujours un petit faible pour les musiciens, alors j’étais ravie de changer de changer d’univers même si le petit clin d’œil au pilote est bel et bien là.

Quinlan a été à bonne école avec un père célèbre et un frère tout aussi reconnu alors lorsqu’elle fait la connaissance du rockeur Hawkin Play elle est loin d’être impressionné par son attitude puisque Colton a longtemps été un célibataire aussi arrogant. Elle n’a ni l’envie, ni le temps de se consacrer à une relation amoureuse et céder à une nuit débridée avec cet homme insupportable n’est pas une option envisageable pour la jeune assistante. Son objectif consiste à terminer sa thèse tout en étant l’assistante du rockeur. Ce que Quinlan ne sait pas, ce sont les raisons qui ont poussé le célèbre chanteur à donner une conférence.

Hawkin est passionné et il réalise enfin le rêve de son enfance, pourtant malgré les excès que la presse ne cesse de mettre en avant, personne ne connaît l’Amour qu’il porte à son frère jumeau, allant même jusqu’à réparer chacune de ses erreurs. Pourtant cette fois, Hunter est allé trop loin et protéger son frère pourrait bien avoir des répercussions sur son groupe. Afin de montrer sa bonne foi, il va accepter de sensibiliser les étudiants au star-system Sex, Drogues & Rock’n’roll et succomber à la repartie de sa belle assistante.

Très belle histoire qui m’aura valu quelques sueurs froides vers la fin et qui m’a complètement séduite. J’aimerais mettre l’accent sur le fait que Quinlan est une héroïne qui a tout pour être heureuse et elle profite à pleine dent de tout ce qu’on lui offre. Vivre avec un père célèbre n’a pas toujours été facile et elle garde une affection touchante pour Colton, qui malgré une enfance difficile a toujours été un frère protecteur prêt à tout pour sa petite sœur. Leur relation a un peu changé depuis qu’il est un mari, car Rylee lui a ouvert les yeux, mais j’ai aimé voir qu’elle pouvait compter sur lui dans les coups durs. Oui, il m’est impossible de ne pas parler de lui, quand je vois à quel point il a parcouru du chemin lorsqu’il conseille Quinlan.

 Hawkin a de nombreux points communs avec son frère, son enfance a été assez merdique et il est en recherche perpétuelle de l’amour de sa mère, sa relation avec son frère est difficile à expliquer, mais il serait prêt à tout pour le voir sortir de cette mauvaise passe, alors lorsque le masque arrogant se fendille un peu, la sensibilité » dont il fait preuve montre une autre personne et il peut compter sur son groupe pour le soutenir dans ses décisions, même si l’histoire du pari n’est pas sa meilleure idée, on s’attache définitivement à ce héros torturé et on aspire à le voir enfin heureux.

Et puis que dire de cette repartie digne du premier tome qui m’a fait sourire, Quinlan n’a rien à envier à son frère, elle sait manier les mots et parfois la température a pris quelques degrés. Je ne vous cache pas qu’au début j’avais du mal avec Hawkin, car il a une attitude un peu désagréable et hautin, progressivement on découvre que ce n’est qu’un masque d’arrogance pour tenir les autres éloignés, mais il m’aura fallu du temps pour supporter son sale caractère. Sans compter que j’étais hyper perturbé par cette histoire de pari qui était de mauvais goût, alors voir qu’il n’assumait pas ça m’a rendu dingue et j’avais envie de le secouer.

En bref, une romance sexy dans un univers musical comme je les aime avec le piquant et la séduction des premiers tomes. Le flirt qui va s’instaurer entre Quinlan et Hawkin est terriblement sensuel, elle va lutter de toutes ses forces et il va user de ses charmes pour pouvoir enfin obtenir ce qu’ils attendent tous les deux, alors quand ce moment arrive on ne peut que savourer. Je serais au rendez-vous le mois prochain.

Retrouvez mon avis sur Driven #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Fueled #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Crashed #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Raced #3.5 ICI
Retrouvez mon avis sur Aced #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Slow Flame #5 ICI

Toi + Moi + Lui | Tijan

Loin d’être une grande fan des triangles amoureux j’ai pourtant craqué pour cette adorable petite romance. J’ai trouvé que le résumé était un peu éloigné de mon ressenti de l’histoire, en effet l’histoire se déroule principalement à la fac et la cohabitation forcée est loin d’être aussi épicée comme annoncé, pour la simple et bonne raison qu’elle s’est déroulée l’année précédente suite à un remariage.

L’année dernière a été difficile pour Summer Stolz, elle a perdu sa mère des suites d’une longue maladie, son père s’est remarié et même si, il semble épanoui, l’heureuse élue n’est autre que la mère de celui dont elle est amoureuse depuis le collège Kevin Matthews. Il est aussi populaire qu’elle est invisible aux yeux de tous et ses sentiments ne vont faire que grandir, désormais la situation va changer puisqu’elle débute son année universitaire et elle est persuadée qu’elle a une occasion de pouvoir être avec son demi-frère.

Les choses ne vont pas se passer comme prévu puisqu’elle va réaliser que Kevin semble décidé à ne pas lui prêter attention et se consacre à sa toute nouvelle copine du moment. Bien que son cœur soit brisé, cette rencontre va la conduire à faire la connaissance de l’insaisissable Caden Banks qui semble avoir sa petite réputation sur le campus et qui malgré un premier contact houleux va s’avérer n’être pas aussi connard qu’elle l’imaginait. Il faut dire que Summer a tendance à se fier aux apparences et elle va se rendre compte qu’à l’inverse de son demi-frère certaine popularité sont différentes et à son contact, elle va réaliser que des sentiments vont voir le jour la plongeant dans une réflexion un peu confuse.

Summer est une héroïne qui manque parfois de maturité, mais qui globalement m’a laissé une très bonne impression, sa simplicité et sa manière de toujours trouver le mot pour rire en font un personnage qui favorise l’attachement, même si par moments j’avais envie de la secouer face à tant de naïveté, elle est guidée par des sentiments forts et c’est en partie à cause du comportement de Kevin. J’ai été ravie de la voir s’ouvrir progressivement au contact de Caden, malgré sa tendance à ne pas voir plus loin que le bout de son nez, elle va finir par se montrer désintéressé. Et le moins qu’on puisse dire c’est que son nouvel ami va s’avérer être un personnage qui ne passe pas inaperçu, un physique de bad-boy, un côté mystérieux et une capacité à toujours venir à son secours vont suffire pour me faire succomber à son charme.

L’addictivité et la fluidité du récit ont immédiatement agi sur moi, l’ambiance m’a contaminé. J’avais envie de poursuivre l’aventure et j’ai eu du mal à le reposer, je déplore quelques moments qui manquent de maturité et Summer se comporte parfois comme une sale gamine, néanmoins on a envie d’en savoir davantage et lorsque les mystères sont dévoilés on retrouve avec plaisir un thème touchant. Après je ne vous cache pas que j’ai été habituée à des émotions plus brutes, mais la mignonnitude de la relation est là et c’est tout ce qu’il me fallait pour passer un bon moment avec une collection chouchou.