Un pianiste ou rien ! | Kat French

Un-pianiste-ou-rienJe remercie les éditions Harlequin pour ce service presse numérique, j’avais envie d’une petite lecture adorable et je suis ravie d’une lecture aussi légère et insouciante.

Honey est une inconditionnelle romantique, au cours d’une énième discussion animée avec ses deux meilleures amies Tash et Nell, la jeune femme va avouer n’avoir jamais été totalement épanouie sexuellement. Complètement sidérée d’une telle révélation les deux amies vont tenter d’élaborer un plan pour lui faire connaître son premier orgasme. L’idée est simple, seul un pianiste a la capacité de manier un doigté parfait pour la combler, ses amies ne vont pas hésiter à lui présenter un partenaire qui pourrait correspondre à ce poste. Pas vraiment convaincue, elle va pourtant se laisser embarquer.

Dans cette folle aventure, elle va faire la connaissance de son nouveau voisin : Hal, un homme colérique et agaçant. Sous ses airs d’alcoolique caractériel, se cache un homme blessé qui n’accepte pas d’avoir perdu la vue, sa carrière et surtout sa fiancée. Il n’aspire qu’à une chose, qu’ont le laisse tranquille et qu’on ne le dérange pas pendant sa cuite et ce n’est pas son emmerdeuse de voisin qui va venir le déranger. Du moins c’est ce qu’il croyait, seulement après un rancard foireux, la jeune femme va s’avérer être un vrai moulin à paroles et son éternelle joie de vivre, va venir exaspérer notre héros. La moindre tentative de la jeune femme va lui valoir de nombreux échanges houleux, Hal ne veut pas être pris en pitié et il ne supporte pas que Honey revienne sans arrêt à sa porte..

Honey va prendre l’habitude d’entretenir des discussions avec son voisin à travers une porte close et même si Hal n’est pas toujours réceptif, il va progressivement se laisser apprivoiser par la jeune femme. J’ai beaucoup aimé la naissance de leur complicité, on voit clairement qu’après leur engueulade ils font des efforts pour maintenir des contacts cordiaux, pourtant ils reviennent sans arrêt l’un vers l’autre. Les situations gênantes vont s’enchaîner pour Honey et ces récits vont adoucir l’humeur morose de Hal. Il faut dire qu’il est difficile de ne pas succomber à l’extrême gentillesse de la jeune femme, elle est toujours prête à aider les autres et le combat qu’elle va mener dans son travail en est la preuve.

Une romance douce et agréable, qui correspond parfaitement pour une lecture estivale.

Lucie

Publicités

L’offre | Karina Halle (Les McGregors #2)

L'offreAyant beaucoup aimé le tome précédent, je n’ai pas attendu avant de commencer et savourer ce second opus. Il faut dire que dans le tome 1, tout était fait pour donner envie de découvrir Nicola. Cette maman célibataire qui semblait abonnée aux coups durs, j’avais néanmoins du mal à l’associer à Bram. Il faut dire que le frère de Linden semblait assez égoïste et pas très sympathique.

Nicola élève seule sa fille Ava âgée de 5 ans, depuis que le père de celle-ci les a quittés du jour au lendemain. De nature assez fière, elle va tenter de gérer la situation toute seule lorsqu’elle va perdre son travail, cependant face à la réalité de son appartement délabré dans un quartier pas très rassurant elle va devoir se résigner à trouver une solution rapidement pour élever sa fille en toute sécurité et dans les meilleures conditions. Une porte de sortie va s’offrir à elle, sous les traits d’un bel Écossais qui pourtant quelques mois plus tôt lors de leur première rencontre n’était pas des plus fiables. Pourtant, difficile de résister à un appartement à louer le tout à moindre coût et sans aucune contrepartie. Même en ne supportant pas Bram, l’occasion semble trop belle pour passer à côté d’une telle opportunité.

Au premier abord Bram est loin d’être fiable, il accumule les conquêtes et n’est pas toujours des plus respectueux avec celle-ci. Pourtant personne ne connaît celui qu’il cache à tout le monde et sous les traits d’une homme sûr de lui, il a souffert de son enfance sans amour et de cette ancienne vie de débauche qui ne lui a pas apporté autant de réconfort qu’il l’espérait. Lorsqu’il va rencontrer la douce Nicola, elle va représenter un défi intéressant pour lui, car les apparences sont trompeuses, la jeune femme à beau être une mère c’est avant tout une femme sexy qui a cruellement besoin de prendre des risques et qui s’est enfermé dans une vie trop rangée avec pour seule compagnie une gamine de 5 ans.

J’ai trouvé intéressant dans ce tome de nous proposer une relation un peu différente, Nicola n’a aucune confiance en Bram et lorsqu’on est maman, il est important de pouvoir faire confiance à son entourage lorsque sa fille est concernée. Il va s’avérer quAva va être la première à succomber au charme de Bram et voyant que sa fille est complètement gaga, elle va progressivement le laisser rentrer dans son appartement, puis dans sa vie. Il va montrer qu’il est digne de confiance et qu’on peut compter sur lui, même si le chemin va être assez difficile, car Nicola va s’obstiner à s’en sortir toute seule et ce n’est que lorsqu’elle va se rapprocher de Bram qu’elle va oser demander à son entourage de l’aide.

En bref, une histoire qui m’a donné le sourire pendant une bonne partie du roman, il faut dire que Bram n’a pas la langue dans sa poche et qu’il parvient sans problème à faire des propositions indécentes tout en gardant un sourire à tomber. Pourtant ce n’est pas totalement lui qui a fait battre mon petit cœur, Ava est une adorable petite fille qui fera fondre votre cœur, cette gamine est une vraie bouffée d’air frais à elle toute seule et on ne va pas se mentir, elle garde une place centrale dans l’histoire. Les enfants ont le don de susciter mon intérêt, car bien souvent ils interviennent dans l’intrigue et c’est souvent aux dépens des héros. L’histoire est drôle, mais sous l’humour se cache quelque chose beaucoup plus profond et les secrets de Bram vont complètement vous prendre au dépourvu pour au final rendre les armes. Et, la fin illustre parfaitement ce que je recherche dans les romances.

Retrouvez mon avis sur Le Pacte #1 ICI
Lucie Signature

Maybe Someday | Colleen Hoover

ImpressionJe savais que Colleen Hoover était douée, mais là on dépasse le simple don, elle possède une plume magique ! J’ai déjà lu ses précédents romans parus en France. Chaque nouvelle parution que je découvre est juste magnifique, mais celui-ci nous transporte dans une expérience unique. On pense avoir atteint le seuil maximum dans l’émotivité, mais non encore une fois elle réussit à trouver les mots.

Le prologue pose les bases, Sydney est en couple depuis deux avec le parfait petit ami Hunter , elle partage un superbe appartement avec sa meilleure amie et coloc Tori, tout va pour le mieux et elle respire le bonheur. Ce qu’elle n’avait pas calculée, c’est découvrir la trahison entre les deux personnes les plus importantes de sa vie. Complètement chamboulée par cette révélation, à la rue, sans argent, elle se retrouve à partager la coloc de son mystérieux voisin d’en face Ridge. Un voisin qu’elle connaît à peine, avec qui elle a échangé quelques messages bizarres aux sujets de paroles de chanson, par balcon interposé. Ne voyant pas d’autres solutions, elle décide de rester et accepte de participer à l’élaboration des chansons du groupe de Ridge, en panne d’inspiration et désespéré pour les paroles.

Ensemble, il se découvre une passion commune pour la musique. Au fil des collaborations musicales, Sydney et Ridge se rapprochent et se découvre d’une manière toute particulière, à travers leurs chansons. Mais quand l’attirance et les sentiments commencent à voir le jour, aucune des deux ne veut prendre le risque de briser le couple de Ridge et Maggie. Tous les deux sont loyaux et bien trop gentille pour faire du mal à M, qui a tout de la femme parfaite. Et très franchement, on ne peut pas la détester, c’est un amour en tant qu’amie ou petite amie. De son côté Sydney, ne veut pas revivre sa rupture à travers le couple en ayant le mauvais rôle. C’est donc d’un commun accord, qu’ils vont faire taire leur sentiment naissant et d’entretenir une relation purement amicale. Pourtant, chaque chanson leur permet de découvrir l’autre tel qu’il est réellement. Au fil des paroles, leurs âmes sont mises à nus et les barrières s’effritent et la frontière entre l’amour et l’amitié diminue dangereusement.  D’une loyauté sans faille, ils vont tenter de s’éloigner avant de commettre une erreur et de tout perdre.

Ridge est un personnage unique, drôle, gentil et d’une loyauté sans faille et la musique est son échappatoire. Vous le découvrirez rapidement, sa différence apporte énormément à l’histoire, mais pas seulement. La collaboration entre Colleen Hoover et Griffin Peterson met en musique les sentiments et émotions de nos héros et nous immerge complètement dans leurs ressentis de manière totalement inattendue. Le fait d’entendre ces musiques créent une relation particulière avec les héros et ils mettent leurs sentiments à nus et nous sommes spectateurs d’une histoire d’amour, qui n’était pas prévue. La bande originale est un réel atout pour le roman et le fait qu’elle soit excellente contribue grandement à envoûter. Je n’arrête pas de me passer en boucles l’ensemble de la playlist et chaque chanson me fait revivre l’écriture, ainsi que les moments qui accompagnent la musique et je retombe amoureuse.

Je viens juste de terminer le roman et c’est difficile de cacher mon émerveillement à chaud, j’ai adoré ma lecture et on frôle le coup de cœur… sans y parvenir. Je m’explique, bien que l’histoire soit totalement envoûtante et que Ridge est à tomber par terre, tellement il m’a séduite, un point centrale de l’histoire m’a frustrée, le triangle amoureux. L’indécision est quelque chose que je ne supporte pas et donc cela influence ma lecture. Selon moi, Ridge aurait dû prendre des décisions pour ne pas faire trop de dégât autour de lui, car il entraîne pas mal de monde dans sa chute. Lorsque Sydney et Ridge écrivaient des chansons, le monde extérieur n’existait pas et on oubliait avec eux. Mais chaque évocation de Maggie, me rappelait pourquoi ça ne pourrait pas être un coup de cœur, malgré que le roman soit une bombe atomique intersidérale, capable de vous rendre émotionnellement instable. Mais comme c’est Colleen Hoover qui l’écrit c’est un détail qui m’empêchera jamais de dévorer ses romans.

Je suis sous le charme de cet incroyable leçon de vie. Si vous êtes fan de new adult, c’est un incontournable à lire absolument et si vous n’aimez pas, lisez le quand même et aimez la beauté du moment lol. Je crois que je suis en admiration devant Colleen Hoover. Merci de me faire rêver !

*Playlist
Signature LuxnBooks

Voisin, Voisine | Angela Behelle

Voisin VoisineOn pourrait croire qu’après tout ce temps, on a fait le tour dans les histoires érotiques. Et bien je suis contente de pouvoir dire : Non. J’ai été agréablement surprise par un récit qui promettait une histoire banale et qui pour finir est compliquée, unique et ne tombe pas dans la facilité. C’est une lutte intérieure, on est parfois révolté, dégoûté, énervé, mais ne vous y trompez pas, c’est une romance qui vous apprend que parfois l’amour habite la porte à côté.

Andréa partage sa vie entre son travail de professeur dans un lycée et ses traductions. De nature plutôt solitaire, elle a tendance à s’oublier dans son appartement. Habituée à l’absence de locataire dans l’immeuble en face, Andréa vit sans pudeur, en toute simplicité. Progressivement, la vie semble reprendre dans l’appartement d’en face, le chantier laisse la place à un charmant voisin à la plastique parfaite. Un simple lien de voisinage, se transforme peu à peu en séduction innocente par fenêtre interposée, chacun étant conscient de la présence de l’autre. Peu à peu cette distance entre voisins va se faire plus mince et des limites inattendues vont être dépassées.

On pourrait dire que le roman est divisé en deux parties. Dans un premier temps, nous sommes dans la séduction, puis un jeu érotique s’installe, laissant place à une tension sexuelle entre nos deux voisins. Andréa et Marc s’apprivoisent, se rapprochent, se cherchent, se titillent…, cependant aucun ne passe à l’acte. Nous découvrons Marc, terriblement autoritaire et laissant le sentiment d’être inaccessible. Il semble avoir ce besoin de tout connaître d’Andréa, pourtant rapidement on est face à quelqu’un qui reçoit beaucoup de la part d’Andréa , mais qui donne peu. Andréa donne l’image d’une personne généreuse, prête à offrir son savoir à ses élèves, sa passion envers Marc, mettant sa vie entre parenthèse. Elle m’a éblouie par sa générosité, et déçue par sa passivité. Quelque part, elle subit cette situation sans jamais se rebeller, comme si c’était inévitable. Son manque de combativité pourrait en énerver plus d’une, moi j’ai découvert une jeune femme prête à tout par amour, faisant passer ses propres émotions après celle des gens qu’elles aiment et je trouve ça honorable.

Secret, fuyant les questions, mais déterminé à avoir des réponses. Marc est à la fois séduisant et agaçant. Les questions sans réponses à son sujet s’enchaînent et les réponses n’arrivent que dans la deuxième partie du roman. Où la tension est enfin assouvie et laisser place aux désirs croissant. Et là, les barrières s’écroulent on rencontre un nouveau Marc. Il se dévoile, répond aux questions, s’ouvre à Andréa. Le comportement de Marc m’a révolté par moment, pourtant un petit quelque chose m’a empêché de le haïr. Je suis malgré tout restée sur mes gardes concernant son personnage, son attitude m’a déplu à de nombreuses reprises, son égoïsme m’a dérangé et j’ai détesté lui pardonner quand il savait trouver les mots. C’est davantage une forme de déception, face à ce personnage que rien ne semble atteindre. Je suis déçue qu’il n’est pas réagit durant certaines scènes, déçue qu’il n’est pas comprit avant et surtout déçue qu’il soit à l’origine de cette situation.

On ressent de nombreuses émotions entre les personnages, l’écriture de Angela Behelle est très addictive, on a envie de continuer et d’en découvrir davantage. Je dois dire que les secrets de Marc sont totalement inattendus. Son personnage a tout pour être détesté, pourtant on s’attache à lui. J’ai été très touchée par l’histoire, Andréa m’a fait beaucoup de peine à certain moment, le genre de situation où on se sent impuissant, on aimerait pouvoir agir, mais aucun mot ne pourrait apaiser pareille souffrance. J’ai eu l’impression d’être spectateur d’une descente aux enfers et ça m’a empêché de savourer le récit, comme je l’aurais souhaitée.

Jusqu’à la dernière page, je me suis demandé quel dénouement l’auteur allait offrir à cette histoire chaotique. Je dois dire que malgré l’histoire compliquée entre les personnages, certaines répliques sont vraiment très belles et remplie d’amour, principalement l’une des scènes finales, qui est selon moi la plus touchante du roman. Et cette scène, vaut bien pareil torture tout au long du récit. Les répliques entre Marc et Andréa m’ont captivés, m’ont fait rêver. Les non-dits éclatent enfin. Les personnages sont montrés sous leurs meilleurs jours.
Signature LuxnBooks