New Romance

Crash Test | C. S. Quill (Campus drivers #3)

Résumé :
Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !
En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa sœur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.
Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du cœur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.
Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman

On clôture cette série par un personnage haut en couleur qui se fait remarquer depuis le premier opus et on peut dire qu’il conclut parfaitement cette histoire des Campus Drivers et j’ai adoré découvrir la plume de C.S. Quill.

Alors que ses meilleures potes sont tous en couple, Lewis se retrouve un peu comme la quatrième roue du carrosse, mais il ne comprend pas cet engouement à être en couple, alors que le célibat lui permet de rester focaliser sur le basket et ses études, sans qu’aucune distraction sur le long terme ne l’empêche d’atteindre ses objectifs. Conscient que les années universitaires sont sur le point de se terminer, les Campus Drivers décident de former la relève et Lewis se voit contraint d’être encombrée et bien qu’il voit d’un mauvais œil cette collaboration, il va tenter d’enseigner à Amy l’art d’être la parfaite Campus Drivers, ce qui est loin d’être le cas de la sulfureuse nouvelle recrue.

J’ai beaucoup aimé la relation non conventionnelle entre Lewis et Amy je n’en attendais pas moins de notre Campus Drivers, qui s’est fait rapidement remarquer par son humour et parfois pour sa lourdeur envers les copines de ses acolytes. Qui aurait pu croire que Lewis l’un des garçons les plus insupportables à l’humour discutable, puisse s’imposer une discipline de fer concernant son avenir dans le basket et dans ses études. On comprend aisément que son humour est une soupape pour décompresser face à la pression et on s’attache facilement à lui, même quand il commet des faux pas.

Amy est une guerrière et elle a grandi dans un milieu qui l’a poussée à s’en sortir par ses propres moyens et de l’extérieur elle est coriace. Sa première rencontre avec Lewis est assez mémorable et ça transcrit parfaitement l’évolution de leur relation. Il est le jour, et elle est la nuit ils sont deux opposés qui s’attirent et pourtant ils sont complémentaires. Amy a passé des années assez chaotique et après un déménagement, elle va chercher à éviter les ennuis et tenter de se reprendre en main. Cette proposition de devenir une Campus Drivers, c’est la main tendue dont elle avait besoin et elle pourra compter sur Lewis pour l’avoir à l’œil afin qu’elle ne s’éloigne pas du droit chemin.

Je suis un peu triste de devoir quitter cette série, mais je suis ravie d’avoir eu l’impression de faire partie de cette bande d’amis. J’ai tout simplement adoré les personnages, la manière dont les sentiments sont abordés et l’atmosphère où malgré les épreuves ont ressent toujours l’humour et la force de l’amitié.

Romance

Passion Irrésistible | Jay Crownover (Clash #4)

Résumé :
Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible.
Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître…

L’une de mes plus belles lectures doudous de cette année, vous l’aurez sans doute remarqué mais je peine à décoller dans mes lectures et les coups de cœur pour cette année n’ont pas réussi à émerger. Dès la première rencontre avec la douce et tourmentée Poppy, il était indéniable que cette superbe âme puisse trouver sa moitié. Jay Crownover a réussi à se surpasser pour cet opus et remplit ses promesses en nous offrant une histoire comme elle n’en avait jamais écrite. Dès les premières lignes tout n’est que douceur et encore une fois l’avant-propos nous touche en plein cœur. Très belle conclusion pour une série spin-off qui aura fait durer l’aventure pour le meilleur.

Quand on connaît le style de Jay Crownover, on peut facilement s’interroger sur ce qui allait nous attendre, car elle est Brut de décoffrage. Sans grande surprise cette grande auteure nous offre l’une de ses histoires les plus touchantes. On est face à deux personnages avec le cœur brisé, qui tente de remonter la pente malgré la souffrance. A commencer par Poppy qui a vécu une histoire traumatisante et qui a conservé des séquelles difficiles à surmonter, on pourrait croire que Wheeler aurait tout pour l’effrayer et pourtant entre ces deux-là c’est le début d’une confiance sans failles qui va les aider à s’en sortir. Jusqu’ici la sensibilité des personnages n’avait jamais vraiment été perceptible et ici tout fonctionne à merveille, comme une évidence.

Du côté de notre héros, nous avons un bon books boyfriend et bien évidemment notre charmant garagiste a un corps qui fait rêver, le tout avec la marque de fabrique de Jay, puisque cet apollon utilise son corps comme une œuvre d’art. J’ai apprécié qu’on ne tombe pas dans le cliché du mec tatoué effrayant, immédiatement il parvient à cerner les craintes de Poppy et c’est grâce à son côté apaisant qu’il va réussir à l’attirer à lui. Bien évidemment le chemin est long, mais Wheeler est d’une douceur qui en fera craquer plus d’une et d’un autre côté, il conserve une aura très bestiale. Bref vous l’aurez compris, tout est réuni pour succomber à cette romance craquante.

Du tout côté de l’histoire, on prend le temps de découvrir nos personnages et bien qu’on ne rabâche pas le passé amour compliqué de nos héros, les choses sont amenées subtilement. Contrairement aux autres romans de l’auteure, il était indispensable que nos héros aient le temps de s’apprivoiser pour voir débuter quelque chose de durable. Avec leurs bagages émotionnels il était inconcevable qu’ils succombent avant d’obtenir une totale confiance et je pourrais même dire qu’ils se sont trouvés de la plus belle des manières. Le rythme de l’histoire est agréable et bien sûre la superbe plus de Jay vous entraînera pour la plus belle des histoires. Addictivité garantie.

Mon avis sur Passion brûlante #1 ICI
Mon avis sur Passion coupable #2 ICI