Vert Émeraude | Kerstin Gier (La Trilogie des Gemmes #3)

Ce livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

Et voilà, c’est fini… Je suis déçue. Déçue de devoir dire adieu à cette saga captivante et hors du temps. Je suis triste d’avoir refermée mon livre, triste de devoir dire adieu à Gwendolyn et Gideon. J’avais beaucoup d’attentes avec ce troisième tome, avoir des réponses à de nombreuses questions, clôturer tous ces mystères qui entourent la famille De Villers et la famille Montrose. J’ai été ravie de retrouver nos héros pour ce final riche en émotions, pourtant c’est avec un sentiment étrange que je termine cette saga. Un sentiment, qu’il manque un petit quelque chose.

Totalement envoûtée par le final du tome précédent, je n’ai pas pu attendre bien longtemps avant de replonger dans cette superbe saga. J’ai attendu la confrontation entre Gwendolyn et Gideon dès que j’ai ouvert le livre. C’est une Gwendolyn perdue et anéantie que nous retrouvons, soutenus par son amie Leslie et un Xemerius toujours aussi drôle, qui est rafraîchissant quand les choses se compliquent. Gwendolyn est bien décidée à comprendre toute cette histoire avant que le moment fatidique de la rentre avec le Comte de St Germain n’arrive. Et malgré son arrogance, Gideon va s’avérer être une aide précieuse, même si Gwendolyn ne le comprends pas encore. Leslie  va aussi être d’une aide redoutable en apportant beaucoup de réponses à Gwendolyn.

Toutes les questions laissées en suspens durant ces 2 tomes précédents trouvent enfin les réponses qui ont tourné dans tous les sens dans ma tête. Et je dois dire que toutes ces révélations ne m’ont pas du tout déçue, je me suis laissée élapser avec nos voyageurs bien déterminés à avoir des réponses à chacune de mes questions. On a enfin un énormément rapprochement, que dis-je l’Amour au grand jour que j’ai tant voulu dès le départ. Avec quelques scènes avec les élèves de la classe de Gwendolyn, qui peuvent baver sur notre beau Gideon. Et surtout, une bonne leçon pour cette garce de Charlotte ! ENFIN ! Même si quelque part, elle m’a fait un peu de peine, j’ai quand jubilé.

J’appréhende toujours un peu le moment, où tu dis adieu à tes personnages. On les suit parfois pendant plusieurs années, c’est un peu comme si ils faisaient partie de notre quotidien. C’est un peu le cas pour Gwendolyn et Gideon. On les a découverts au fil des lignes, on les a détestés, on les a aimés, on a eu peur pour eux, on a été émue par leur déclaration. Et là, je finis la dernière page et je me dis : Okay, non ce n’est pas possible. Ça ne peut pas finir comme ça. Il est où mon chapitre épilogue ou Gwendolyn et Gideon. Ils se font des papouilles, se disent qu’ils s’aiment, s’expliquent enfin sans être dans l’urgence ?! Visiblement, il n’est pas là. Alors attention, Kerstin Gier nous offre un final à la hauteur de mes espérances. J’ai vraiment été captivée jusqu’à la dernière ligne. Mais voilà, je suis une incorrigible romantique et j’aurais aimé un ultime chapitre. Une cave, un canapé et deux amoureux…

Tout du moins, un épilogue qui nous explique la suite des évènements pour nos héros. Mais l’aspect jeunesse ne correspond probablement pas à mes attentes de jeunes adultes. Je reste rêveuse de ce couple, difficile de les quitter. Vert Émeraude clos malgré tout en beauté cette merveilleuse trilogie

Retrouvez mon avis sur « Rubis Rouge » ICI
Retrouvez mon avis sur « Bleu Saphir » ICI
Signature LuxnBooks
Publicités

Bleu Saphir | Kerstin Gier (La Trilogie des Gemmes #2)

Ce livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

Je crois que pour la première fois de ma vie, j’ai enchainé la suite pour mon plus grand plaisir à la seconde même où j’ai terminé le premier tome. La fin c’est ce qu’on attend depuis qu’on a ouvert le livre, alors évidemment j’ai tout de suite plongée tête baissée. Ce tome nous plonge dans un peu plus d’action et ce n’est pas désagréable.

Nous quittions Gwendolyn et Gideon en train de s’embrasser sans une église. Ce moment, je l’ai attendue pendant toute ma lecture. Et c’est agréable de reprendre le fil des évènements à l’endroit même où l’histoire prenait fin. Leur baiser est quelque peu perturber par un nouveau personnage haut en couleur, j’ai nommée : Xemerius un esprit/démon gargouillot. Et on peut dire que son entrée fracassante donne un avant-goût de son caractère, drôle et qui va s’avérer être un personnage très utile dans les évènements de l’histoire et beaucoup plus intéressant que James.

Plus l’histoire avance et plus on découvre qu’il se passe des choses graves concernant directement Gwendolyn. Je l’ai trouvée particulièrement courageuse dans ce tome et devient aussi plus forte émotionnellement, malgré ses nombreuses larmes versées au cours du roman. Elle essaye de se battre avec les armes qu’elle a, à sa disposition et on peut dire qu’elle n’en a pas beaucoup, car personne ne semble de son côté. Heureusement on peut compter sur Leslie et le pétillant Raphaël prêt à tout pour attirer l’attention de la belle Leslie.

On retrouve un Gideon toujours aussi énigmatique, qui visiblement semble légèrement remettre en question, les informations qu’on lui donnent. A la fois tendre et compréhensif d’un côté et mordant de l’autre poussant Gwendolyn dans ses retranchements à force de souffler le chaud et le froid. Mais toujours aussi ambigu dans son comportement Charlotte, qui n’en rate pas une pour se mettre en avant et montrer qu’elle est la meilleure, la mieux préparée… Gwendolyn est toujours considérée comme le mouton noir, incompétente et indigne de confiance. Je trouve ça dommage, car on voit bien qu’elle fait de son mieux pour faire ce qu’on lui demande.

J’ai aimé voir que progressivement Gwendolyn ouvre les yeux ; qu’elle cherche à obtenir les informations qu’on cherche à lui cacher, quitte à enfreindre les règles. Malgré tout, petite pointe de déception concernant la présence de Paul et Lucy, qui apporte des réponses dans le premier tome et qui sont quasiment absents de celui-ci.

Une histoire beaucoup plus dans l’urgence, qui bouge  et offre davantage d’action et de rebondissements. Et là, la fin est légèrement, carrément, totalement frustrante. Munissez-vous de la suite rapidement, car c’est inhumain et je ne l’ai pas vu venir. Un tome où on est loin de s’ennuyer, chaque page contribue à apporter des informations utiles. Aucune scène n’est en trop, les pages se tournent à une vitesse folle. L’histoire est rythmée par des révélations, quelques explications, mais aussi sont lots de questions restées sans réponses. Une saga qui mérite qu’on s’y intéresse avec beaucoup de potentiel.

Retrouvez mon avis sur « Rubis Rouge » ICI
Signature LuxnBooks

Rouge Rubis | Kerstin Gier (La Trilogie des Gemmes #1)

Si je n’étais pas tombée sur la bande annonce de Rubis Rouge, je serais passée à côté d’une superbe saga, qui a frôlé le coup de cœur. La couverture ne rend pas hommage à cette saga qui a beaucoup à offrir, elle donne une image d’une histoire beaucoup plus sombre qu’elle ne l’est réellement.

Gwendolyn Shepherd est une lycéenne ordinaire sans grand intérêt aux yeux de la grande famille des Montrose. Pourtant depuis son plus jeune âge, Gwendolyn a la particularité de voir les esprits, un don que seule sa mère Grâce considère comme réel. La famille Montrose est davantage préoccupée par l’héritage de certaine femme de la famille : Le gène du voyageur dans le temps. Charlotte Montrose la cousine de Gwendolyn est destinée à ce gène. Depuis sa naissance, elle est préparée à sa future vie de voyageuse. Seulement les choses ne vont pas se passer comme prévu, surtout lorsque Gwendolyn est subitement projetée en 1900. D’abord sceptique, les veilleurs vont rapidement réaliser que Gwendolyn n’est pas du tout préparée à voyager dans le temps. Elle est désignée comme étant le Rubis Rouge et va devoir travailler avec l’arrogant Gideon de Villers, diablement sexy.

L’histoire de voyage dans le temps était quelques choses de plutôt inédit pour moi. J’ai rapidement été emballée par cette histoire qui cache pas mal de complot. Gwendolyn est une jeune fille de 16 ans qui baigne dans la normalité et partage tout avec sa meilleure amie Leslie. Leur complicité est un point important de l’histoire, car Gwendolyn n’est soutenue que par sa mère. C’est ensemble qu’elles vont essayer de démêler ce qui dépasse Gwendolyn. Les cachotteries s’enchaînent autour d’elle par manque de confiance. Sa naïveté m’a parfois agacée, mais au final on s’y habitue son personnage est plutôt attachant dans le fond et ses pensées amusantes.

La cousine de Gwendolyn a un rôle important dans l’histoire et elle joue son rôle de peste à la perfection. Elle a toujours été l’enfant chéri de la famille car destinée à avoir le fameux gène sa mère Glenda la considère comme sa princesse. Toutes les deux sont odieuses avec Gwendolyn. Elle se moque ouvertement de Gwendolyn et fricote ouvertement avec Gideon. A côté de ça, elle est soutenue par de nombreux personnages, Leslie, Nick, Caroline, ou son étrange grande tante Maddy qui sont très fière de Gwendolyn. Malgré les critiques qui fusent autour d’elle.

Au cours de ses voyages dans le temps, elle sera accompagnée du beau, mais surtout arrogant Gideon de Villiers. Ils vont devoir apprendre à se connaître, lui qui côtoyait Charlotte lors de son enseignement. On ressent de la méfiance de presque tous les personnages vis-à-vis de Gwendolyn. Même sa mère Grâce, semble avoir des choses à cacher. Fermement opposée à ce que sa fille soit mêlée aux missions des veilleurs. Pourtant, elle va devoir entrer en contact avec un inquiétant personnage Le Comte de St Germain. Leur mission est simple, récupérer le sang de 4 autres voyageurs dans le temps du passé, pour qu’une prophétie se réalise. Mais voilà, les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Un premier tome, qui promet une suite très intéressante. Les personnages sont attachants, on a envie d’en découvrir davantage à leur sujet. Et surtout trouver des réponses à toutes les questions qui s’accumulent. L’idée des voyages est plutôt originale, l’aspect jeunesse est selon moi le seul bémol à l’histoire. Le prologue et l’épilogue du point de vue d’un personnage différent de Gwendolyn est plutôt intéressant et offre un autre aspect de l’histoire. Étape suivante : Le film.
Signature LuxnBooks