Romance

Dirty Devil | L. J. Shen (All Saints High #1)

Résumé :
Il fera tout pour assouvir sa vengeance… et son désir
Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…
Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.
Je remercie les éditions Harlequin et NetGalley pour l’envoi de ce roman
Sortie prévue le 2 septembre 2020

Je crois pouvoir dire que je n’ai raté aucune parution signée L.J. Shen et à chaque fois, j’en ressors conquise. En toute honnêteté les derniers romans de l’autrice se situaient dans une catégorie plus gentillette et peut-être un peu moins originale, mais si comme moi vous aviez adoré Sinners of Saint, cette nouvelle série devrait vous captiver et vous plonger dans un lycée prometteur.

Daria est en haut de l’échelle sociale, riche, belle et capitaine des pom-pom girls, les filles l’envient et les garçons la désire. Au lycée All Saints High, elle fait la pluie et le beau temps, mais son royaume va commencer à prendre l’eau lorsque Penn capitaine de l’équipe adverse menace de détruire tout ce qu’elle a construit, pour venger l’erreur qu’elle a commise il y a quatre ans.

On pourrait facilement qualifier Daria d’anti-héros, elle n’a rien de douce et mieux vaut ne pas en faire son ennemi. Il est rare que dans les romances nous rencontrions un héros aussi atypique et très franchement cette noirceur c’est rafraîchissant. Lorsque les choses ne vont pas dans son sens, la jeune femme passe en mode « Hulk » et sa haine se déverse sur quiconque se mettant en travers de son chemin. Elle possède les pires défauts qu’on pourrait s’attendre à apprécier chez une héroïne, jalouse, égoïste et extrêmement capricieuse, pourtant il y a une infime part de vulnérabilité qui nous empêche de la détester.

Depuis la disparition de sa sœur jumelle Penn n’est plus que l’ombre de lui-même, à la mort de sa mère il est recueilli par la famille Followhill où vit également Daria.  La cohabitation va nous faire passer par un panel d’émotion d’un côté nous avons un papa protecteur qui menace son invité de représailles s’il touche à sa fille, de l’autre une guerre qui s’installe et enfin un désir croissant qui va nous rendre impatients de chaque confrontation. Le début laisse imaginer une histoire classique avec des similitudes avec Vicious, pour finalement s’avérer surprenante dans certains rebondissements que je n’ai pas vus venir et qui m’ont totalement embarquée dans l’histoire.

J’ai crains au début que l’âge des personnages puissent enlever une part d’intensité dans l’attirance entre Daria et Penn et finalement on aborde des thèmes assez matures et les scènes osées sont parfaitement dosées. Ils ont une alchimie indéniable et malgré leur conflit, Penn est le seul qui voit  vraiment Daria et le fait d’être spectateur dans sa maison n’y est pas étranger. Daria a de gros problèmes de communication et sa relation avec sa mère va s’en trouver dramatiquement touchée. Pages après pages, on est témoin des mauvaises décisions de Mélanie et de l’effondrement progressif de leur relation mère/fille.

J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir ce spin-off et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de Daria et Penn, même si il est vrai qu’on retrouve les codes de la série Sinners of Saint le récit prend rapidement son indépendance et on se laisse porter par une certaine originalité, que ce soit le choix des thèmes abordés ou encore le caractère explosif des personnages, ou tout simplement les voir lutter entre haine et amour, tout en se découvrant eux-mêmes.

Une très bonne histoire et en bonus découvrir les Sinners en adulte presque responsable ça m’a bien plu, surtout que j’étais un peu comme une groupie durant les quelques apparitions des autres personnages et je suis heureuse de voir que malgré les apparences, ils n’ont pas changé. Bien évidemment la progéniture des autres Hot Heroes ont fait une apparition remarquée et je déplore de devoir attendre si longtemps pour découvrir la suite.

Fantasy, Romance

Baiser brûlant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #1)

Résumé :
Layla est un être unique. Non seulement ses baisers sont capables de tuer n’importe qui ayant une âme, mais elle est aussi la seule représentante de son espèce : mi-gargouille, mi-démon. Or, quand on grandit au sein d’un clan de Gardiens chargés d’anéantir les créatures démoniaques pour protéger l’humanité, mieux vaut faire profil bas et cacher ses sentiments. En particulier auprès du charmant Zayne, qui la voit davantage comme une petite sœur. Lorsque Layla rencontre Roth, un démon aussi dangereux que séduisant, la liste de ses priorités change quelque peu. En effet, ce dernier prétend connaître tous ses secrets, notamment celui de ses origines…

Jennifer L. Armentrout a un style bien à elle et encore une fois c’est avec des papillons dans le ventre que je termine ma lecture. J’avais beaucoup apprécié Covenant et Origine, mais avec cette nouvelle série on atteint l’excitation qui avait accompagné ma lecture de Lux. Encore une fois l’univers qui se dessine est captivant et les personnages ont tout pour plaire.

Nous sommes plongées dans un monde où les Gargouilles et les Démons sont en guerre. Au milieu de tous ces clans notre héroïne Layla a la particularité d’être mi-gargouille, mi-démone et un seul baiser d’elle pourrait tuer n’importe qui ayant une âme. Difficile de trouver sa place lorsqu’on est la seule représentante de son espèce, au fil des ans les gargouilles qui l’ont recueilli enfant, se sont servi de son don unique pour traquer les démons, mais à l’aube de ses dix-sept ans, elle fait la connaissance du ténébreux Roth un démon supérieur qui est aussi dangereux que séduisant et qui semble tenir les réponses liées à ses origines et connaître tous ses secrets.

Vous connaissez mon aversion pour les triangles amoureux, et cette histoire développe plus ou moins des sentiments partages. Comme seule Jennifer L. Armentrout sait le faire, nous avons deux héros que tout oppose et qui ont un fort potentiel. D’un côté nous avons Zayne, le gardien protecteur avec qui elle a grandi et qui la considère Layla comme sa petite sœur et de l’autre le ténébreux Roth qui est un démon et par définition son « ennemi », mais qui lui fait ressentir des émotions différentes. Personnellement mon cœur a fait son choix, et il n’est pas sans rappeler notre très cher Daemon, mais je vous laisse découvrir lequel mettra vos sens en éveil. Dans un sens, c’est un peu plus compliqué qu’un triangle amoureux, et l’histoire n’est pas véritablement centrée sur la romance, mais elle a son importance.

J’ai trouvé qu’on était dans un univers riche et j’ai beaucoup apprécié découvrir le décor, les personnages et leur histoire. Il y a cet aspect de l’histoire qui évoque la guerre entre le bien et le mal, pour finalement mettre en lumière que les gargouilles ne sont pas forcément tous des êtres bons et en opposition, les démons ne sont pas tous foncièrement mauvais. Au milieu de tout ça, nous avons Layla qui a toujours pensé qu’elle était du côté des gentils et bien que l’aspect de son histoire ne lui soit pas totalement révélé, elle a grandi dans un foyer qui a tenté de l’intégrer à son clan et même si, elle n’était pas totalement considérée comme un membre à part entière, ils se rapprochent le plus de ce qui qualifierait de famille. Et grâce au lycée, elle peut prétendre à un semblant de normalité, en étant intégrée par les humains et ses amis sont géniaux. J’ai beaucoup aimé sa personnalité, à la fois douce et combative. Sa rencontre avec Roth va lui ouvrir les yeux sur sa condition et lui apporter beaucoup.

Ce premier tome réunit tout ce qui fait sensation lorsque je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, une intrigue prenante, de l’action, de l’humour et bien évidemment une romance qui pose ses bases et qui pourrait demeurer forte dans les prochains opus. Avec une telle fin, on ne peut qu’être excitée à l’idée de découvrir la suite. Impossible de passer à côté si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et pour les autres lancez-vous, ça semble être l’occasion.

Romance, Young Adult

Cette fois peut-être | Kasie West

Résumé :
Une année, neuf événements, neuf chances de… tomber amoureuse ?
Mariages, enterrements, fêtes de fin d’année, quelle que soit l’occasion, Sophie Evans est là pour vous servir ! De toute manière, elle n’a pas trop le choix depuis qu’elle travaille pour le fleuriste local de sa petite ville natale. Et croyez bien qu’elle arrange les bouquets et gère les drames familiaux comme personne.
Mais voilà qu’Andrew Hart arrive comme une cerise sur le gâteau, avec son arrogance et ses faux airs BCBG. Le fils chéri du nouveau chef en vue de la région accompagne
son père sur tous les événements du coin.
Traduction : Sophie l’a dans les pattes en permanence. Pourtant, elle ne désire qu’une chose : faire son travail correctement pour pouvoir se payer son école de design l’année prochaine. Mais dès qu’elle tourne le dos, Andrew se débrouille pour lui rendre la vie infernale.
Jusqu’au jour où elle se demande si les complications ne rendent finalement pas la vie plus épicée…
Je remercie les éditions Hugo New Way pour l’envoi de ce roman

Ma panne lecture semble progressivement s’envoler, alors j’ai profité de ce long week-end pour découvrir la dernière parution de Kasie West. Je n’avais aucune attente concernant ma lecture et on peut dire que c’est un roman rafraîchissant. Comme à son habitude l’autrice parvient à dépeindre le portrait de personnages touchants, associé à une histoire à la fois légère et travaillée, ce qui m’a fait passer un chouette moment. 

Nous faisons la connaissance de Sophie Evans, une jeune lycéenne qui travaille chez la fleuriste de sa petite ville afin de pouvoir réaliser son rêve. Depuis toute petite la jeune fille rêve d’intégrer une école de stylisme à New-York et de quitter cette petite ville. Son rêve n’étant pas gratuit elle se tue à la tâche en assistant à tous les événements de la ville et en travaillant d’arrache-pied afin que tout se déroule bien. Lors d’un énième événement, elle fait la connaissance du célèbre chef Jeff Hart et de son fils Andrew. Immédiatement leur rencontre fait des étincelles et bien évidemment elle va se retrouver à devoir travailler avec le jeune homme à chaque événement organisé par la petite ville, les invités n’ont qu’à bien se tenir. 

Sophie est une héroïne attachante que j’ai apprécié découvrir, elle se donne les moyens d’atteindre son rêve absolu et même si son entourage semble ne pas croire qu’elle parviendra à quitter cette ville, elle s’accroche à sa passion. Elle a un côté à la fois réservée dans sa personnalité et une touche d’extravagance qu’on découvre à travers ses tenues. Son poste d’assistante ne la passionne pas forcément, mais elle a acquis des compétences indéniables depuis qu’elle fait ce métier. Sa rencontre avec Andrew va faire ressortir le pire de sa personnalité et face à l’arrogance de ce fils de « star » elle ne va pas hésiter à le remettre à sa place lorsque c’est nécessaire.

Andrew est un personnage qui m’a donné le sourire, il renvoi une image snob alors qu’en faisant sa connaissance on découvrir une personnalité beaucoup plus complexe. J’attendais avec impatience l’événement suivant pour assister à ses échanges avec Sophie, semaines après semaines ils se renvoient la politesse tout en restant bon enfant et ça prête à sourire. Ces deux-là ont du caractère et mon côté un peu sadique apprécie les relations où les personnages ne se supportent pas et qui découvrent que la frontière est mince entre la haine et l’amour. 

Kasie West aborde des thèmes modernes où l’amitié, l’amour et la famille seront au centre des préoccupations. J’ai apprécié faire la connaissance de ces personnages qui au premier abord semblent heureux, mais qui vont nous dévoiler leurs incertitudes, sans jamais abandonner un ton léger où l’humour trouve sa place grâce aux joutes entre Andrew et Sophie. Le style de l’histoire se démarque des autres romans de l’auteure et on attend avec impatience que l’événement suivant arrive, car nos personnages se découvrent et progressivement leurs sentiments arrivent à maturation. Une fois de plus l’autrice parvient à offrir une lecture qui met du baume au cœur et c’est tout ce dont j’avais besoin, j’aurais d’ailleurs bien prolongé l’instant. 

Suspense / Thriller, Young Adult

Je sais que tu te souviens | Jenifer Donaldson

Résumé :
Quand sa meilleure amie disparaît lors d’une soirée, Ruthie va mener l’enquête pour la retrouver.

Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en oeuvre pour la retrouver.

Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les mœurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scénario parfait pour les pires ragots.

Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Zahra plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

Je remercie les éditions Hugo New Way pour cet envoi

Je ne suis pas spécialement amatrice de thriller et pourtant j’ai eu envie de sortir de ma zone de confort pour découvrir un roman différent. Je ressors de cette lecture assez déboussolée par mes émotions et j’ai eu du mal à mettre des mots mon ressenti. Dès les premiers chapitres une atmosphère particulière se crée, le décor se plante progressivement et les premières questions font rapidement leurs apparitions.

Après trois années d’absence, Ruthie est contrainte de réaménager chez son père dans son village natal d’Alaska et bien que son retour se fasse pour de sombres raisons, elle est malgré tout heureuse de pouvoir retrouver Zahra sa meilleure amie. La situation va prendre un tournant inattendu lorsque village apprend la disparition de la jeune femme et malgré le trouble que provoque cette nouvelle, Ruthie est déterminé à retrouver la seule personne qui l’a toujours compris. Au lycée elle tente de rassembler les pièces du puzzle, à commencer par le soir de sa disparition, tout en faisant la connaissance des amis de Zahra, se laissant guider par les indices.

Tout le monde s’accorde à dire que le soir de sa disparition, une dispute a éclaté avec son petit ami et après s’être enivrée, personne n’a revu Zahra. L’intrigue va tourner autour de cette disparition, à travers les yeux de Ruthie nous allons mener l’enquête et remonter progressivement le fil des événements. Au gré des révélations de nombreuses questions demeures et l’envie de découvrir la vérité est un moteur pour poursuivre la lecture. J’aimerais pouvoir dire que plusieurs scénarios se sont démarqués, mais la révélation m’a fait tomber des nus.

Sans conteste l’enquête soit captivante et j’étais impatiente de connaître la vérité sur la disparition de Zahra. Ruthie est déterminée à obtenir des réponses et se démènent pour obtenir des réponses, indéniablement elle est prête à tout pour retrouver son amie. Seulement, j’ai eu plus de mal à apprécier le personnage de Ruthie, son comportement peut s’avérer parfois froid et pourtant, elle fait passer sa quête avant son propre chagrin.

J’ai conscience que cette enquête c’est l’occasion pour elle de s’évader de ses propres problèmes et finalement même si l’histoire se déroule à travers ses yeux, je n’ai pas eu l’impression de la connaître tant que ça. Tout tourne autour de Zahra, son caractère, ses amis, son changement d’attitude et c’est à la fois entraînant parce qu’on veut des réponses et frustrant parce qu’on l’impression de mieux connaitre Zahra.

Lorsque je lis une romance j’ai tendance à découvrir rapidement la trame, en thriller il semblerait que je sois absolument nulle pour voir venir les choses, mais ça ne m’a pas empêché de tenter quelques hypothèses. J’ai trouvé ce roman différents des autres déjà parus dans cette collection, et c’est dans ces moments que je mesure ma chance d’avoir été partenaire durant cette année, car peut-être que je ne me serais pas laissé tenter par cette histoire et bien que cette lecture soit différente de mes goûts, j’ai passé un bon moment et je suis heureuse d’avoir découvert un autre registre. Une enquête que j’ai apprécié voir évoluer, jusqu’à la surprise de la révélation.

Young Adult

Si demain n’existe pas | Jennifer L. Armentrout

Résumé :
L’avenir de Lena Wise semblait tout tracé. Pour que son année de terminale soit parfaite, elle n’avait rien laissé au hasard. Au programme : accumuler un max de souvenirs avec ses copines, avoir un dossier béton pour obtenir l’université de son choix, et peut-être même avouer ses sentiments à son ami d’enfance, Sebastian. Mais un simple choix, à un unique instant, peut tout bouleverser…
Désormais, rien ne sera plus comme avant. Comment Lena pourrait-elle penser à des lendemains meilleurs alors qu’elle ne cesse de rejouer son passé, alors que Sebastian ne lui pardonnera sans doute jamais ce qui est arrivé… ce qu’elle a laissé arriver ?

Un roman signé de la reine de la romance, qui nous plonge dans une histoire plus adolescente mais tout aussi touchante. Au premier abord, l’intrigue semble classique et la romance a un côté prévisible, mais lorsque la vérité éclate les émotions volent en éclats et le réalisme du récit plonge le lecteur au cœur d’un drame.

Lena Wise a tout prévu pour cette dernière année afin de pouvoir intégrer l’université de son choix, mais en attendant elle n’aspire qu’à profiter de son été, de ses amis et de la proximité de Sebastian son meilleur ami qu’elle aime en secret depuis des années. Ce dernier été avant tous les changements c’est l’occasion de se constituer de nouveaux souvenirs et de profiter de la vie. Il aura suffi d’un simple choix pour tout bouleverser.

J’ai apprécié le côté psychologique de cette histoire, on découvre une jeune femme insouciante qui a la vie devant elle et progressivement, on prend un tournant plus sombre, Lena si douce va devoir gérer un traumatisme qui va changer sa vie et celle des autres. En tant que lecteur on se sent rapidement impuissant face aux souffrances, aucune étape ne nous est épargnée et la manière dont la jeune femme va se renfermer est un crève cœur, on la voit lutter pour éloigner les autres et sa solitude n’en est que plus douloureuse. Au même titre que Lena on prend conscience des répercussions que peuvent avoir nos choix, et aucun niveau ne nous est épargné.

Si la romance occupe une place importante, je ne dirais pas qu’elle est centrale à l’histoire, on met surtout en avant la famille et les amis qui vont se révéler face à la douleur et bien que Sebastian soit attendrissant et adorable, la romance ne m’a pas forcément transportée. Je ne suis pas une grande fan des relations entre meilleur ami et on devine facilement la direction que va prendre leur histoire. Bien qu’on soit servi côté surprise j’aurais préféré une romance moins prévisible, mais elle n’en demeure pas moins touchante et Sebastian adorable.

On aborde avec brio un thème douloureux qui fera écho chez tous les lecteurs, quel que soit leur âge. Par automatisme le parallèle entre sa propre vie est inévitable et la souffrance qu’on éprouve pour les personnages authentiques, car l’histoire n’est finalement pas si éloigné de la réalité, tout le monde peut prendre cette décision et pour certains, les conséquences s’apparentent à l’intrigue. Jennifer L. Armentrout aborde un sujet d’actualité avec fluidité et des mots impactant qui rend l’histoire bouleversante. C’est une très belle histoire.

Romance

Sentinelle | Jennifer L. Armentrout (Covenant #5)

Résumé :
Alors que le monde des mortels sombre lentement dans l’anarchie, Alexandria se remet peu à peu de l’enfer qu’on lui a fait vivre et qui a ébranlé toutes ses certitudes.

Déjà compromise, la possibilité d’une vie heureuse avec Aiden s’éloigne davantage lorsqu’un allié inattendu se présente. Or, pour vaincre ses adversaires, Alex doit mettre toutes les chances de son côté, quitte à orchestrer la destruction de tout et tous ceux qu’elle aime… ou se sacrifier.

Ce roman est le 5ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Un dernier tome riche en action qui nous plonge dans l’ultime combat, et rapidement on comprend que la situation est complexe. Sans compter que sa récente rencontre avec Arès a laissé quelques séquelles à Alexandria tant physiquement que psychologiquement. Jusqu’ici la jeune femme n’était qu’une adolescente avec les problèmes qui y sont liés, mais cette vulnérabilité qui l’habite la rend pourtant plus adulte et elle va pouvoir compter sur son entourage pour l’aider à s’en sortir. Et  contre toute attente un nouvel espoir va naître.

Après quatre tomes de haut et de bas, Alexandria et Aiden sont plus proches que jamais et malgré l’épée de Damoclès qui plane au dessus de leurs têtes et la pression des Dieux n’a jamais été aussi oppressante à la fois sur les héros et sur les lecteurs. On pourrait croire qu’on est préparé, mais les rebondissements sont encore nombreux et la mythologie est plus que jamais exploitée, avec des Dieux qui prennent part au duel final et tous les éléments s’emboîtent pour mon plus grand plaisir. Vous savez sans doute que cette série, n’a pas forcément toujours été une évidence et même les plus septiques finissent par être convaincu.

Aiden s’avère être un vrai soutien et le Sentinelle est déterminée à protéger Alexandria et soyez rassurée pour les fans de Seth, ce tome devrait vous permettre d’obtenir un petit shoot d’Apollyon. Et honnêtement, c’est l’une des évolutions les plus flagrantes, après plusieurs tomes placés sous la légèreté, chaque personnage va tirer un enseignement et on éprouve une sorte d’attachement pour ces héros qui vont vivre l’enfer pour sauver le monde.

Contre toute attente je referme ce livre avec une pointe de nostalgie, au côté d’Alexandria  j’ai éprouvé toutes sortes d’émotions. De la joie, à la tristesse et face aux épreuves, j’ai eu l’impression de perdre moi aussi des amis. La mythologie a pris forme sous mes yeux et l’imagination de Jennifer L. Armentrout n’a fait que me porter jusqu’à la dernière page. C’est la fin d’une aventure, mais certainement pas la dernière histoire de l’auteure.

Mon avis sur Sang-Mêlé #1 ICI
Mon avis sur Sang-Pur #2 ICI
Mon avis sur Éveil #3 ICI
Mon avis sur Apollyon #4 ICI