Nos drôles de jeux | J. Kenner (Blackwell-Lyon Sécurité #2)

Résumé :
Les jeux dans la chambre à coucher, c’est bien joli… mais j’ai besoin d’une femme qui ne jouera pas avec mon cœur.
Après des années dans l’armée, j’ai affronté beaucoup d’épreuves et il en faut pour m’intimider. Sauf en ce qui concerne le sexe opposé. Surprendre votre femme au lit avec un autre homme, c’est le genre de choses qui a tendance à aigrir contre la gent féminine même le plus endurci.
Quand on m’a engagé pour la surveillance d’une cliente au passé trouble, je me suis préparé au pire. Mais ce que j’ai découvert, c’est une femme qui m’a fait tourner la tête, qui a fait bouillir mon sang et qui a embrasé mon corps. Une femme qui m’a donné l’impression de revivre.
Une femme qui ne correspondait pas à ce que j’imaginais, mais qui avait tout ce que je désirais. Une femme qui, pourtant, avait besoin de ma protection… et qui recherchait mes caresses.
Alors que le monde s’effondre autour de nous, que tout ce que je pensais savoir vole en éclats, il n’y a qu’une seule réalité à laquelle je peux me raccrocher : plus j’apprends à la connaître, plus je la désire.
Pour la faire mienne, je dois non seulement la protéger, mais je vais devoir lui prouver que j’ai surmonté mes craintes et mes doutes, que je ne veux plus regarder vers le passé et que la seule chose que je veux, c’est un avenir – avec elle.
Je remercie des éditions Martini & Olive Books pour cet envoi
Sortie prévue le 5 novembre 2019

Une suite plus crédible qui malgré un format court, parvient à faire passer de bonnes émotions et nous surprendre avec un héros qui montre ses faiblesses. Cayden n’a pas toujours été cynique envers les femmes, après des années dans l’armée son retour a été marqué par une trahison. Surprendre sa femme avec un autre homme, l’a complètement changé, ainsi que son rapport avec le sexe opposé, même s’il n’a rien contre quelques jeux.

Récemment engagé pour la surveiller d’une cliente par un fiancé suspicieux, il était prêt à donner de sa personne pour prouver l’adultère. Seulement l’image de Grace est légèrement différente du portrait fait par son client, et bien qu’il s’attende à être face à une séductrice, la femme qu’il découvre ne correspond en rien à cette image.

Comme je le disais plus haut, lorsqu’il s’agit d’une nouvelle on est souvent frustrée par la rapidité des événements et c’est principalement ce que j’avais reproché au premier opus. Ici on prend de temps d’explorer la relation dans toute sa complexité et on s’intéresse davantage à l’aspect psychologique sans que le charnel prenne le dessus. Bien évidemment, l’attirance est là et chaque interaction fait facilement grimper la température de quelques degrés. Avec le passé de Cayden, il était important d’explorer la relation de manière plus approfondi, car sans confiance, il n’y a pas de possibilité de tisser des liens et c’était primordial que la tête soit en accord avec le corps.

En bref, une nouvelle que j’ai pris plaisir à découvrir et qui s’avère être un format intéressant quand on attend un roman avec envie et qu’on ne souhaite pas débuter un gros pavé. J’apprécie la manière dont l’histoire évolue et on est facilement dans une ambiance relaxante et les pages se tournent sans qu’on se rend compte que la fin est là. Sans compter que j’ai un faible pour le côté sécurité et demoiselle en détresse, donc c’est une sorte de petit plaisir qu’on savoure, même si bien évidemment on souhaiterait voir certains éléments plus développés.

Mon avis sur Mes Adorables Mensonges #1 ICI

Avec toi, je suis moi | Mily Black

Résumé :
Elle va lui apprendre à cuisiner ; il va lui apprendre à aimer.
Mélanie regrette déjà sa décision. Pourquoi a-t-elle accepté de rendre service à Gabriel, ce mec frimeur qu’elle a rencontré dans une soirée ? Elle a désormais deux mois pour lui apprendre à cuisiner et l’aider à gagner un pari. Vu qu’elle n’arrive même pas à soutenir son regard plus de quelques secondes sans rougir, ce n’est pas gagné… Elle qui a perdu toute confiance en elle et en sa capacité à plaire au sexe masculin se retrouve face à cet homme à l’allure sauvage et indomptable. Le genre à avoir toutes les femmes à ses pieds et pour qui la vie n’est qu’un jeu ; le genre qui ne s’intéressera jamais à elle…
Je remercie Net Galley et les éditions Harlequin pour cette lecture

Prenez une auteure incontournable, ajoutez un résumé alléchant, puis une histoire gourmande, saupoudrez d’un héros drôle et ténébreux vous obtiendrez une romance douce comme on les aime. Immédiatement, j’ai été séduite par la quatrième de couverture, mettez ça sur mon côté gourmand, mais un héros sexy dans une cuisine, c’est parfait pour passer un bon dimanche après-midi et accessoirement un mal de joue à force de sourire.

Mélanie n’aspire qu’à être invisible aux yeux des autres, alors quand Gabriel un homme qu’elle a rencontré chez sa cousine et qui est loin de lui avoir fait bonne impression lui demande de l’aider à gagner un pari, elle hésite, mais finit par accepter de lui apprendre à cuisiner. La jeune femme a deux mois pour lui enseigner les bases de la cuisine et malgré une tension évidente, dû au malaise de la jeune femme, ils vont tisser une relation amicale, Mélanie étant bien conscience qu’un si bel homme ne s’intéresse pas à elle et n’attend rien d’autre que son aide.

Habituée à nous dépeindre le portrait de femme forte, Mily Black nous dévoile ici une héroïne touchante avec des blessures importantes, qui ont été causées à un âge où une adolescente se construit et qui malgré les années n’a fait que fragiliser le développement de cette femme. Par certains côtés, je me reconnais dans certaine des ses insécurités la confiance est difficile à accorder et quand certaines personnes mal intentionnées en ont profité, une coquille se dresse devant les autres. Mélanie va se montrer à nu, à travers ses pensées nous allons voir cette femme fabuleuse brisée par le manque de confiance en elle et par sa difficulté à concevoir qu’un homme puisse voir en elle une belle femme. Son regard envers elle-même est tellement dure et ça a eu sur moi un fort impact.

Pour alléger l’atmosphère, un homme fracassant va faire son entrée et mesdames vous n’êtes pas prêt à rencontrer ce superbe spécimen. Il a ce côté très sûr de lui qui contraste avec les doutes de notre héroïne, mais c’est un héros qu’il vous faut absolument rencontrer. La plupart des scènes nous montrent un homme drôle, rayonnant et qui n’hésite pas à taquiner notre héroïne tout en maintenant une distance qui va permettre à Mélanie de se sentir à l’aise en sa compagnie. Gabriel m’a fait forte impression et il m’a rappelé les raisons pour laquelle j’aime partager mes lectures sur ce blog, entre copin(e)s. Je pourrais parler pendant des heures de cet homme attentionné, qui se révèle surprenant et qui m’a fait espérer chaque rencontre entre nos héros. Indéniablement, il se passe quelque chose et l’évolution de leur amitié m’a fait fondre un peu plus après chaque page. Le romantisme de cette histoire m’a particulièrement fait craquer et les dialogues m’ont conquise.

Je qualifierais cette histoire de romance doudou, le genre qui se lit emmitouflé dans un plaid avec un chocolat chaud à la main et bien qu’on aborde un sujet sensible, l’histoire conserve toujours une certaine légèreté. Comme d’habitude la plume est entraînante et on se laisse porter par la vie des personnages. J’ai tendance à apprécier ce moment où l’amitié et la romance sont difficiles à différencier et finalement dans cette romance, c’est une sorte de parade nuptiale, avec une héroïne difficile à apprivoiser et un héros qui parvient à désamorcer dans la plus grande des douceurs, une bombe prête à exploser. J’ai tendance à préférer une romance qui n’en fait pas des tonnes et qui tout simplement est transposable à la réalité, ici le quota de couinements est atteint. Une très belle lecture.

Nos Adorables Mensonges | J. Kenner (Blackwell-Lyon Sécurité #1)

Résumé :
Elle n’est pas la femme que je croyais… mais une chose est sûre, c’est la femme que je veux.
Je ne me suis jamais considéré comme cynique, mais se faire larguer à l’autel, ça change un homme.
Maintenant, je ne pense qu’à mon travail. À développer ma société et à reprendre le cours de ma vie. Ne vous y méprenez pas, j’aime toujours les femmes. J’aime leur allure. Leur parfum. La sensation de leur corps – surtout la sensation de leur corps. Et je me suis donné pour mission d’offrir à chaque femme qui partage mon lit l’aventure de sa vie.
Mais se rapprocher ? S’engager ? Accorder à une femme ma confiance ? Non, hors de question.
Ou du moins, c’est ce que je pensais.
Et puis, je l’ai rencontrée. C’est amusant comme tout peut changer en un clin d’œil. Comme une erreur d’identité peut tout changer. Et pourtant, elle était là, professionnelle et pas du tout intéressée. Et moi, je l’ai instantanément voulue. Désirée.
Par-dessus tout, j’ai souhaité l’aider. La protéger, elle et sa sœur. Mais plus j’apprends à la connaître, plus j’ai envie d’elle. La totale. Je veux la femme et tout ce qui vient avec.
Et le miracle, c’est qu’elle me désire, elle aussi.
Le problème, en revanche, c’est que nous avons déjà été échaudés tous les deux. Maintenant, une chose est certaine – le seul moyen de survivre à la chaleur qui crépite entre nous, c’est de trouver le courage de se jeter ensemble dans le brasier.
Je remercie des éditions Martini & Olive Books pour cet envoi
Sortie prévue le 1er octobre 2019

J’ai d’abord cru à une blague, puis passée la surprise j’étais ravie de pouvoir lire à nouveau Julie Kenner. Depuis la fin de sa série Stark, j’ai continué de découvrir certaines de ses nouvelles autoéditées, sans jamais quitter l’univers Damien / Nikki. Alors en découvrant qu’une nouvelle série de l’auteure allait être traduite, c’était l’occasion de retrouver l’auteure dans un autre univers, où l’érotisme occupe toujours une place importante, mais avec des héros inconnus qu’on découvre au fil des pages et qu’on apprend à apprécier.

Pierce Blackwell aime les femmes, leur corps et surtout les relations qu’il peut entretenir avec elle, tout du moins les sensations que son corps peut éprouver au contact de celui d’une femme, sans jamais s’engager. Le long terme n’est pas envisageable et aucune femme ne pourra le détourner de sa seule motivation : son travail. Se rapprocher d’une femme, ou simplement s’engager est inenvisageable, il faut dire que se retrouver seul devant l’autel ça change un homme. Seulement un regard vers elle, va changer ses perspectives et bien qu’elle ne soit pas intéressée, le désir est immédiat et son envie de la protéger va le pousser à s’approcher de son quotidien.

Le format est un peu frustrant on a envie de voir l’histoire approfondie et tout va très vite, mais en même temps on prend le temps de s’attacher à ces deux personnages qui malgré les apparences sont plus fragiles qu’il n’y paraît. Ils essaient tous les deux de lutter contre leur attirance et les éventements vont les maintenir à une distance professionnelle, sans qu’ils puissent réellement s’y tenir et les voir céder à la tension est délicieux.

Bien que l’histoire soit un peu courte c’est un roman de transition parfait entre deux lectures, c’est le genre de lecture qu’on prend plaisir à lire, sans prise de tête le dosage idéal entre érotisme et romance. Nos deux héros vont mettre le temps avant de baisser les barrières, mais lorsqu’ils sont au contact l’un de l’autre, ils oublient leur doute et profitent de l’instant. C’est à la fois sexy, drôle et la mention d’un certain milliardaire contribue au plaisir.

Secrets fondants et Mojitos | Mily Black

Résumé :
Penser à elle, Marie ne l’a jamais vraiment fait.
En revanche, « penser à lui » est une délicieuse habitude.
La vie de Marie n’a rien de véritablement excitant, mais est terriblement rassurante. Entre son travail, ses fantasmes et sa meilleure amie Fanny, tout est parfaitement orchestré… jusqu’à ce qu’un grain de sable perturbe tous ses repères.
Incertaine face à ce que lui réserve l’avenir, Marie se cherche aussitôt une distraction pour oublier ses soucis. Repoussant sa timidité, elle va alors sortir de sa zone de confort, s’affirmer et trouver celui qui l’accompagnera vers un nouvel équilibre.
Profiter de la vie, est-ce vraiment si difficile ? Tout dépend du partenaire, et de sa motivation.

Je remercie Mily Black pour sa confiance

Dès que le titre a été annoncée, j’ai apprécié le côté gourmand, mystérieux et réconfortant que m’évoquait l’histoire avant même d’avoir lu le résumé. A la lecture de celui-ci une image plus précise s’est dessiné et la curiosité a fait le reste. J’ai tendance à avoir une mémoire de poisson rouge, alors j’ai débuté cette histoire à l’aveugle et progressivement l’évocation de personnages ou de certaines situations m’a redonné le sourire. Pour finalement se laisser porter par l’histoire et la romance qu’elle avait à offrir.

Marie est l’une des héroïnes les plus douces qu’on puisse rencontrer dans la littérature, elle a cette faculté à s’effacer pour satisfaire les autres, quitte à parfois se laisser marcher sur les pieds. Dans sa vie de tous les jours, c’est un moyen de conserver ses petites habitudes et de se sentir rassurée sans bousculer son quotidien. Tout va commencer par une révélation, celle qui va tout changer et qui pourrait lui laisser croire que ses désirs pourraient bien devenir réalité. Afin d’oublier l’inévitable, elle va se laisser porter par son instinct et dans la plus délicieuse des distractions. D’abord hésitante, elle va finalement trouver un nouvel équilibre tout en repoussant ses limites et en croquant la vie à pleines dents. Et puis parce que sans amis on n’est rien, Marie va pouvoir compter sur sa meilleure amie Fanny, instigatrice de mauvais coups et lieutenant en chef des soirées Mojitos.

On a toute notre petit plaisir coupable, et les plus timides ne sont pas en reste. C’est le cas de Marie qui ne peut détacher son regard de Lui lorsqu’il est dans la pièce et cette alchimie qui l’habite lorsqu’elle échange avec lui hante ses pensées. Pourtant aux yeux de tous, il est un tyran et son comportement à la limite de l’acceptable n’en fait pas un amant de premier choix. Seulement les premières impressions peuvent s’avérer trompeuses pour le lecteur, parce que lorsque les masques tombent la réalité montre une tout autre réalité. L’avantage c’est qu’on a des chapitres en alternés donc on se fait rapidement une idée des pensées et actions contradictoires de notre héros et ses insécurités en font un personnage attachant, qui s’y prend souvent maladroitement.

J’ai apprécié cette manière dont la vie est célébrée et la romance occupe une place importante dans l’intrigue, mais je vois davantage l’histoire comme un récit de vie. Les personnages vivent des hauts et des bas, mais dans toutes les situations les amis sont au rendez-vous et offrent de beaux moments comme on les aime. Au même titre que la romance qui n’apparaît qu’après qu’un lien fort ce soit tisser entre les personnages et qui les met face à leurs insécurités. Une touche d’humour, une noisette de romance, le tout saupoudré d’une belle amitié.

Destins troublés | Geneva Lee

Résumé :
Déterminée à mettre de l’ordre dans sa vie, Faith habite maintenant une petite vie tranquille. Elle travaille dans le bistro de sa meilleure amie et essaie d’être une bonne mère pour Max, son fils sourd de quatre ans. Lors d’une réunion des Narcotiques Anonymes, elle rencontre Jude, un homme mystérieux qui semble la défier. Même si les circonstances ne sont pas parfaites pour une rencontre, elle ne peut nier qu’il est intrigant… et aussi magnifique. Elle ne comprend pas pourquoi elle est tellement attirée par lui, mais elle sent que Jude est dangereux pour son coeur. Pourtant, même si Faith essaie de rester loin de Jude, celui-ci se faufile doucement dans sa vie. Il est vivant, touchant, protecteur avec elle et très aimant avec Max.Mais Faith ne peut oublier son passé, sa soeur jumelle Grace dont elle n’a plus de nouvelles, sa grand-mère rongée par Alzheimer, et ce qu’est la dépendance. Il lui est impossible de s’avouer ses péchés, alors comment pourrait-elle en parler à Jude ? Et puis, elle ne sait rien de lui… ni lui d’elle.Petit à petit, les deux héros vont affronter leurs tourments, s’ouvrir l’un à l’autre, nous révélant leurs secrets enfouis.
Merci aux éditions Hugo New Romance pour cet envoi.
Sortie prévue le 4 septembre 2019.

Un roman que j’attendais particulièrement, notamment grâce à son auteure Geneva Lee, que j’ai découvert dans un saga plus érotique. Le changement de registre m’a immédiatement attiré et la puissance des thèmes abordés n’a fait que renforcer mon amour pour cette auteure et j’ai l’impression de l’avoir redécouverte.

Depuis plusieurs années Faith vie paisiblement dans une petite ville, elle qui a vécue des années mouvementé n’aspire qu’a remettre de l’ordre dans sa vie. Son temps se partage entre son travail, son fils Max et ses séances aux Narcotiques Anonymes. Lors d’une réunion elle fait la connaissance du mystérieux Jude, un homme intrigant qui semble lutter contre ses propres démons. Malgré la complexité de la situation elle est irrémédiablement attiré par cet homme qui l’intrigue un peu plus chaque jour et la pousse vers Jude.

Faith est une héroïne comme j’en ai rarement vu dans la littérature, le thème de la dépendance est bien souvent lié aux hommes, alors découvrir une femme encore hantée par son passé tenter de garder la tête hors de l’eau c’est forcément impactant. C’est une maladie qu’on ne peut pas guérir et le roman met en avant le combat d’une vie. Et sa motivation principale c’est son fils Max, un adorable petit garçon qui idolâtre sa maman et elle va également pouvoir compter sur sa meilleure amie, prête à tout pour voir Faith heureuse, quitte à pousser un peu la jeune femme vers un charmant jeune homme et c’est une amie fidèle sur laquelle elle pourra compter.

Jude est également un mystère pour le lecteur, la frustration de ne pas avoir son point de vue est rapidement remplacer par l’intérêt face à ses actes. Il faut dire qu’il a toute les qualité requise, mystérieux, protecteur, optimiste et tendre envers Max, personnellement il ne m’en faut pas plus pour succomber devant un homme aimant envers un enfant. Bien évidemment des questions restent, mais un portrait attachant se dessine.

J’ai apprécié découvrir une nouvelle facette de la plume de Geneva Lee, les émotions liées au thème de l’addiction sont très fortes et on ne peut qu’être touché par le parcours de nos héros. Il y a cette pudeur à se dévoiler qui incite le lecteur à tourner les pages avec craintes, la peur liée aux révélations contribue à garder une proximité avec les personnages. Je me suis sentie touchée par les difficultés de nos héros à abaisser leurs barrières, alors les voir succomber est comme une bouffée d’air frais. J’ai senti mon cœur palpiter à chaque étape franchie et la romance m’a conquise, et mon amour pour Jude une motivation suffisante à vous recommander ce superbe romans riche en émotions. Je vous recommande chaudement cette lecture.