Invincible | Amy Reed (Invincible #1)

ImpressionTrès bonTout d’abord, je tiens à remercier NetGalley France et les Éditions Mosaïc, pour ce roman que j’attendais avec une grande impatience. Je m’attendais à tomber sur un roman beaucoup plus léger qu’il n’y paraît. Au lieu de ça, j’ai terminé avec une envie de pleurer pour l’héroïne, il y a une accumulation croissante de plein de petits détails, qui nous font craindre le moment où Evie va exploser. Et c’est vraiment très émouvant et aussi difficile d’être impuissant face à cette détresse.

Evie est une jeune fille sage, gentille, avec une famille aimante, des amis attentionnés et un petit ami amoureux d’elle, qui est totalement parfait. Pourtant, sa vie est beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît, à commencer par son cancer, qui gagne du terrain et son incapacité à se déplacer autrement qu’en fauteuil, à cause de sa fichue jambe cassée. Malgré son combat, la maladie l’a conduite à une hospitalisation sérieuse au service d’oncologie pédiatrique. Vivre dans un hôpital, entourée d’enfants malades est une épreuve difficile à supporter, c’est dans ces circonstances que des amitiés qui n’auraient jamais vu le jour ailleurs se sont créés, notamment le trio infernal complété par Stella et Caleb. Personne n’aurait pu croire que la parfaite pom-pom girl pourrait trouver du soutien avec une punk et un garçon timide, pourtant ensemble ils sont plus forts et se soutiennent.

Lorsque les médecins annoncent des résultats peu concluant, Evie décide d’interrompre son traitement et malgré le soutien de son entourage, elle n’en peut plus de s’acharner, alors qu’elle décline à chaque jour qui passe. En paix, avec l’idée de mourir elle fait progressivement ses adieux à sa famille, ses amis et son petit-ami. Contre toute attente, les semaines passent et sa santé finit par s’améliorer et le diagnostic est sans appel, Evie a gagné son combat contre le cancer. Cette nouvelle va être assombrie par un drame qui va totalement lui faire perdre pied et le retour à la vie normale va s’avérer difficile.

Comment reprendre le cours normal de sa vie, quand on a fait ses adieux au monde des vivants ? Evie n’a pas de réponse à cette question. Alors que tout le monde autour d’elle est ravie de son retour, elle prend conscience que sa vie n’est plus la même et qu’au cours de sa maladie, elle est devenue quelqu’un de totalement différente. Personne autour d’elle ne comprend, ses besoins et tout le monde s’attend à ce qu’elle redevienne la gentille petite fille que tout le monde connaissait. Mais, c’est impossible pour elle. Nous allons assister impuissant, à la monter de la colère de l’héroïne. Ses proches cherchent à la dorloter et elle étouffe, personne ne comprend ce qu’elle ressens. Pourtant, malgré tout ce qu’elle pense, elle reste fragile et même si sa colère, lui apporte la force, elle n’est pas prête à accepter l’aide. J’avoue que j’ai eu du mal à comprendre ses réactions, mais je pense que ce qui lui est arrivé est tellement énorme, qu’elle extériorise comme elle le peut et elle finit par ne plus savoir la personne qu’elle est vraiment. Evie va s’éloigner progressivement de sa vie d’avant, et celle de l’hôpital.

Sa rencontre avec Marcus, va un peu la sortir du gouffre et leur relation à quelques points intéressants. Notamment, parce qu’il lui permet de s’évader un peu, mais je suis perplexe à son sujet, notamment parce que son personnage, a un côté sombre. Et même si leur relation est mignonne, j’aurais aimé qu’elle puisse davantage se reposer sur lui. Elle va de plus en plus avoir du mal à se sortir la tête de l’eau et malgré sa volonté de s’en sortir, elle va tomber dans une spirale d’auto-destruction. Au fil des pages, je me suis inquiétée, j’ai pleuré, car les émotions sont fortes et l’histoire touchante. Un roman très réaliste, j’ai aimé qu’on s’éloigne de la fille malade qui va mourir, mais au contraire nous montrer les difficultés rencontrées pour retrouver la vie qu’elle a perdue. Ne vous attendez pas à un roman léger, l’héroïne est remplie de colère et chacune de ses émotions gagnent en intensité, on est spectateur d’une douleur qui dépasse l’entourage d’Evie et j’aurais aimé pouvoir intervenir.

Une lecture vraiment très intéressante et la plume de l’auteure est très convaincante. J’ai moi-même finit avec une certaine colère, dirigée principalement vers l’auteure, car la fin est vraiment très cruelle pour le lecteur ! A noter, que la suite sera du point de vu de Marcus, de quoi nous laisser l’opportunité de le cerner un peu plus et, j’ai très peur pour cette suite, car on est arrivé à un point de non-retour et j’espère vraiment qu’Amy Reed, va réussir à nous redonner des frissons et que les émotions seront toujours aussi intenses, car on risque de prendre un tournant très différent. Prévoyez des mouchoirs.

Signature Lucie

Publicités

[VO] What You Left Behind | Jessica Verdi

ImpressionTrès bonIl n’y a pas à dire, le résumé ne rend définitivement pas justice à ce roman. Je suis assez surprise, car je m’attendais exclusivement à une romance et bien détrompez-vous. Car la romance est largement au second plan et n’intervient pas autant qu’on pourrait s’y attendre en découvrant le résumé.

Ryden est à un moment douloureux de sa vie. A dix-sept ans, il est l’heureux papa d’une petite Hope vraiment trop adorable, mais voilà l’heureux évènement s’est transformé en drame, quand Meg sa petite amie est morte. Lorsque Ryden a rencontré Meg, il ne comprend pas comment il a pu passer à côté d’une telle fille. Elle est belle, douce, gentille et marrante. Rapidement il tente de conquérir la belle et le couple file le parfait amour, jusqu’à ce que sa petite amie lui avoue qu’elle est atteinte d’un cancer. Cet aveu ne lui fait pas peur et Ryden va continuer de lui montrer à quel point il l’aime. Seulement, lorsque Meg lui annonce qu’elle est enceinte, cette annonce signe également la fin de la chimiothérapie de la jeune fille. Les parents de Meg et Ryden vont tenter de la raisonner, mais elle va défendre son bébé coûte que coûte et six mois après sa mort, Ryden s’en remet difficilement. Il est dans sa bulle, isolé de ses amis et profitant des derniers moments de l’été pour travail l’esprit tranquille.

Il ne s’imaginait pas être un père célibataire à seulement dix-sept ans et cela implique des responsabilités, dont il n’a pas conscience. La mère du jeune homme est une femme remarquable, elle a élevé seule un garçon extraordinaire. Elle va être un soutien pour lui, mais elle ne va pas intervenir dans ses décisions pour qu’il comprenne seul, lorsqu’il fait des erreurs et j’ai trouvé que son rôle était juste parfaite, présente, mais pas envahissante. Pour subvenir aux besoins du foyer, Ryden va prendre un travail et il va faire la connaissance d’un collègue complètement déjanté. Joni respire la joie de vivre et être en sa compagnie est un vrai bol d’air frais. Elle ne sait pas pour Meg, elle ne connaît pas Hope, il peut revenir le joueur football insouciant qu’il était avant. Seulement plus il va passer du temps avec Joni, plus les mensonges vont le faire culpabiliser, pourtant c’est la première fois qu’il a le sentiment d’être à nouveau lui-même et qu’il recommence à sourire quand il est avec elle.

Ce qui le hante par-dessus tout, c’est ce sentiment d’être responsable de la mort de Meg. Pour lui, être le père du bébé le rend responsable et même s’il aime Hope plus que tout, la regarder est difficile. Beaucoup de choses viennent s’ajouter, notamment la fatigue car sa fille est dans une phase où elle pleure à longueur de journée et il a l’impression qu’elle le déteste. Il a le sentiment de ne pas être un bon père, car il n’a pas eu de père pour lui montrer comment se comporter. Malgré tout ce qu’il peut ressentir, j’ai trouvé sa relation avec sa fille vraiment adorable, il s’occupe bien d’elle et même si parfois il délègue un peu trop, notamment à Alan, c’est un papa trop mignon, qui aime profondément sa fille. La rentrée, c’est pour lui l’occasion de reprendre les entraînements et oublier sa vie personnelle compliquée. Seulement, l’école, plus les entraînements et le travail nécessitent quelques arrangements. On voit bien qu’il essaye de se convaincre que sa vie n’a pas changé et qu’il va la reprendre là où il l’avait laissé et partir à l’université d’UCLA. Il m’a fait de la peine, parce que malgré tous ses projets on sait qu’il se berce d’illusions et à un moment où un autre, tout va s’écrouler et on est impuissant.

L’auteure ajoute une petite intrigue, notamment grâce à la découverte du journal de Meg. Les flash-back sous la forme d’un récit est bien amené et on a envie de découvrir les autres journaux pour comprendre ce qui se dessine progressivement au gré de la lecture. A la fin on découvre un élément qui m’a fait tomber de haut et j’en ai eu les larmes aux yeux. Même si Ryden fait des erreurs, on comprend qu’il puisse péter un câble et je pense que n’importe qui dans sa situation serait dépassé. Mais c’est magnifique de voir à quel point il peut compter sur le soutien de sa mère et ses amis, alors qu’il ne prend pas toujours les bonnes décisions. Le niveau est un peu plus compliqué que ce soit à quoi je m’attendais, mais j’ai passé un très bon moment. Je recommande à tous les adeptes de VO.Signature Lucie

 

 

 

Tornade | Jennifer Brown

ImpressionTrès bonAyant entendu beaucoup de bien du roman précédent de Jennifer Brown, je n’ai pas hésité lorsque j’ai vu son nouveau roman circuler sur la blogo. Hormis le fait, que la couverture est sublime, le thème d’une catastrophe naturelle est plutôt inédit, suffisamment pour avoir suscitée ma curiosité. Je dois dire que l’ensemble du roman est une très belle découverte et l’histoire est vraiment triste.

Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite sœur Marine, dans la région d’Elizabeth la météo est plutôt capricieuse et il n’est pas rare de voir les habitats préparer à l’apparition d’une tornade. Lorsque l’alerte retenti, les sens des habitants ne sont pas en alerte, car habitué à un changement de cap. Pourtant, cette fois c’est une véritable tornade qui détruit la ville, emportant dans son sillon la mère et la sœur de Jersey. Incapable de surmonter la mort de l’amour de sa vie et de sa fille, Robbie le beau-père de Jersey décide de contact les grands-parents paternels de l’adolescente pour qu’il vienne la récupérer. Au départ, Jersey ne comprends pas les raisons de ce rejet, même si Robbie n’est pas son père, il a était fou amoureux de sa mère, le rejet venant s’ajouter au deuil, Jersey est dévastée.

La vie après la tornade ne va pas arranger les souffrances de Jersey, détruite par cette catastrophe et complètement anéantie par la perte de sa mère. La rencontre avec une famille qu’elle ne connaît pas et qui la rejette ne va faire qu’accentuer le sentiment de solitude de la jeune fille. Contrainte de vivre dans une famille hostile avec ses grands-parents, sa tante, son père, sa belle-mère et ses demi-sœurs, Jersey va être confrontée à la haine de cette famille qui n’a aucune envie de l’accueillir. N’ayant aucun recours, elle va tenter de s’adapter à cette nouvelle vie qui diffère complètement de l’amour qu’elle a toujours reçu. J’ai trouvé Jersey admirable compte tenu du comportement de son entourage, entre Robbie d’une lâcheté sans nom, qui a un comportement franchement dégueulasse et l’absence de repère stable, elle se retrouve complètement seule. Jersey va tenter de surmonter son deuil dans ses souvenirs, mais remonter la pente quand on n’est pas désiré ne fait que creuser le fossé de la douleur.

Après plusieurs semaines dans un climat hostile, Robbie va venir la récupérer pour ensuite la conduire chez ses grands-parents maternels. Il s’avère que malgré ce qu’elle a pu entendre à leur sujet, ils sont complètement différents de ce qu’elle imaginait. Patient face à cette adolescente qui a baissé les bras, à l’écoute de ses peurs, attentif à ses besoins, ils vont être un vrai soutien face à la détresse de Jersey. L’auteure a mis l’accent sur le fait que, la famille ce n’est pas que les liens du sang, c’est aussi les liens du cœur. J’ai attendu qu’elle trouve enfin l’apaisement chez une famille qui prendrait soin d’elle et lorsque s’est arrivé j’ai été déçue, car j’aurai beaucoup aimé que l’auteure se concentre sur les liens avec ses grands-parents qu’elle ne connaît pas, mais qui malgré tout l’aime. La fin arrive beaucoup trop vite et le développement de leur relation n’est pas aussi présent que je l’aurais souhaité.

La tornade occupe une place importante de l’histoire, c’est même le cœur du roman, s’attarder sur les évènements est d’une importance capitale donc malgré les longueurs c’est justifiable. Ce qui m’a déçue c’est la mauvaise exploitation du temps, le roman est court et j’ai trouvé que le temps était long lorsqu’elle est chez son père et j’aurais préféré passer plus de temps avec Patty et Barry. Elle ne fait leur connaissance que vers la fin, précipitant les évènements et donc survolant la naissance de complicité avec ses grands-parents. Ils sont la clé concernant une partie du passé de sa mère et elle arrive brisé, ayant perdu confiance. Je m’attendais à les voir essayer de l’apprivoiser, créant progressivement une relation solide. Mais à peine elle arrive, que les quelques pages restantes s’enchaînent trop vite et on n’a pas le temps de s’intéresser à eux.

Le deuil est traité à la perfection, on ressent les phases par lesquels passent Jersey : l’espoir, le déni, la peine, la colère et l’acceptation. Je suis assez mitigée, j’ai adoré ma lecture et j’ai vraiment eu la boule au ventre pour l’héroïne. Le roman est assez court et aurait mérité que certains points soient éclaircis, mais les émotions sont là. Une lecture marquante et forte en émotions.
Signature LuxnBooks

Les cœurs brisés | Amelia Kahaney (Les cœurs brisés #1)

ImpressionExcellentDepuis quelque temps j’avais mis de côté les romans fantastiques, au profit des romances. Il était grand temps de me relancer et j’étais intriguée par cette superbe couverture. Bien que prévisible, j’ai adorée du début à la fin cette histoire du début à la fin. J’ai passé un excellent moment de détente.

Anthem Fleet est la fille parfaite et ballerine accomplie, du magnat de l’immobilier. Tout son univers est calculé pour donner une bonne image. Bien que réservée et discrète, elle a attiré le garçon le plus populaire de son lycée, avec le parfait petit ami Will. Lassée de cette vie bercée d’illusion, elle se laisse entraîner par sa meilleure amie Zahra, dans les quartiers dangereux de la ville. La soirée va prendre un tour inattendu lorsqu’elle rencontre le beau Gavin Sharp, immédiatement elle se prend d’affection pour lui. Pourtant, un soir sa vie va basculer lorsque Gavin est kidnappé par le Syndicat la mafia locale. Cette même nuit, le sort s’acharne contre la jeune femme et lors d’un accident elle perd la vie. Lorsque Anthem se réveille, elle se trouve dans un laboratoire clandestin et afin de lui sauver la vie, un cœur mécanique lui a été greffée. Progressivement, elle va se découvrir des capacités extraordinaires qui dépassent tout ce qu’elle a toujours cru possible et sa vie ne sera plus jamais la même.

On pourrait dire que l’histoire se divise en deux parties. L’avant & l’après. Le début du roman à tout de la parfaite petite romance adolescente, la rencontre, la folie de l’amour et la chute avec le kidnapping. Anthem jeune fille riche fait la connaissance de Gavin vivant dans les quartiers pauvres c’est légèrement cliché. Les choses vont évoluer rapidement entre eux Anthem va tomber éperdument amoureuse de Gavin. Décidée à le sauver, elle va avoir un accident qui va lui faire perdre la vie. A partir de ce moment, le roman prend un autre tournant, plus sombre. La jeune fille naïve du début, va perdre la vie qu’elle a toujours connue. Elle va changer, ses capacités vont lui faire voir les choses différemment et elle va rester marquée tant physiquement, que mentalement. Le fait d’avoir perdue la vie et une part d’elle, va lui ouvrir les yeux sur le monde et les personnes qui l’entourent.

J’ai dévoré ce premier tome en un après-midi, plus que convaincue par la plume de l’auteure. Pourtant ce n’est pas un coup de cœur, principalement car l’histoire à quelques similitudes avec Mystic City, que j’avais également adorée. Même si l’intrigue prend un tournant différent, je dois admettre que l’histoire est prévisible. Ce n’est pas en soit dérangeant, mais on perd un peu de surprise en voyant les évènements arriver. J’ai adoré voir l’héroïne évoluer, elle qui était au départ un peu naïve va finir par ouvrir les yeux et perdre son innocence. Quelques petites zones d’ombres dans le gouvernement, on ne sait pas qui dirige et ni qui prend les décisions. La décision de séparation décrétée entre les riches et les pauvres reste flou, on ne sait peu de chose, seulement que seul l’Espoir peut les sauver.

Malgré tout, je me suis laissé convaincre par Amelia Kahaney et je me suis embarquée dans son univers, sans jamais remettre en question ses choix. Son héroïne gagne en confiance, perdant au fil des pages, son innocence. J’ai été plutôt surprise du peu d’émotion qu’on véhiculer la perte de son cœur, mais en temps elle avait tellement à gérer à ce moment que le fait qu’elle soit en vie compensait la greffe. Les révélations finales ne m’ait pas choquée, je suis curieuse de voir dans quelle direction va aller l’auteure et je continuerais l’aventure avec plaisir. Je suis  conquise.
Signature LuxnBooks

Respire | K. A. Tucker (Ten Tiny Breaths #1)

ImpressionC’est le genre de roman, que j’ai repéré depuis extrêmement longtemps et que je regardais en VO sans jamais pouvoir goûter à cette histoire. Cette histoire tellement belle et triste, qui m’a retournée tant par son écriture, que ses personnages. J’ai été envoûtée par cette histoire dramatiquement belle.

Kacey n’a que 20 ans et elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, une vulgaire coquille vide depuis un terrible accident qui a coûté la vie à ses parents, sa meilleure amie et son petit copain. Sa condition de survivante l’a longtemps traînée vers le bas, alcool, drogue et sexe aurait pu l’achever définitivement, pourtant malgré cette tragédie elle a décidée de se reprendre pour sa sœur Livie, qui a désespérément besoin d’elle. Depuis le décès de leurs parents, la garde des jeunes filles ont été confiées à leur tante et leur oncle. Une nuit, l’impensable se produit et Kacey décide de fuir avec sa sœur. Déterminée à prendre sa vie et celle de sa sœur en main, elles partent s’installer à Miami pour tout recommencer.

Dans l’adversité les deux sœurs vont se soutenir coûte, que coûte. Pourtant très différentes, elles ont chacune besoin l’une de l’autre et se complètent à merveille. Leur nouvelle vie va être marquée par beaucoup de changements, Livie n’a que 15 ans, mais elle est devenue adulte malgré elle. La mort changerait n’importe qui, pourtant elle est restée la plus sage et la plus posée des deux. Elle tente de retrouver sa sœur qui s’est renfermée sur elle-même, ne laissant personne sauf sa Livie franchir les barrières qu’elle a mises en place. Les premières barrières vont tomber face à l’adorable Mia et sa maman Storm qui vont s’imposer dans la vie des jeunes femmes de manière totalement naturelle.

Les secondes barrières vont s’effondrer, grâce son voisin sexy Trent, qui va tenter de s’approcher de Kacey. Lentement, il va l’apprivoiser et susciter des émotions qu’elles avaient éteintes. Pour la première fois depuis l’accident, Kacey va recommencer à respirer et s’ouvrir à Trent qui est d’une incroyable douceur avec elle. Elle va progressivement recommencer à être heureuse, pourtant mettre de côté son passé, l’empêche de construire son futur et éteindre ses émotions ne va pas arranger les choses. Sa rencontre avec Trent va complètement chambouler tout ce qu’elle s’était forcée à construire pour échapper à la douleur et plus rien ne sera jamais pareil. Trent est un personnage complexe et mystérieux, mais terriblement séduisant et sa patience le rend encore plus merveilleux. Mentions spéciales aux personnages secondaires qui sont justes formidables et apportent énormément aux romans et qui sont des piliers dans l’évolution de Kacey et participe à son bonheur.

J’ai littéralement adoré cette histoire qui est vraiment très belle, le sujet est délicat. Le deuil est très difficile à traiter et c’est aussi très éprouvant. Kacey m’a bluffée, tout ce qu’elle est prête à faire pour sa sœur est remarquable. Être plongée dans ses pensées renforce l’empathie, on comprend que chaque action est une souffrance pour elle, car il est impossible d’effacer tout ce qu’elle a vécue et ses cauchemars ne cessent de la hanter, l’enfonçant un peu plus chaque jour dans la noirceur.

Néanmoins, un aspect du roman m’a titillé et un peu déçue, tout au long du roman j’ai ressentie énormément d’émotions et lorsque les révélations ont été faites, je n’ai pas été tellement surprise. Pourtant, mêmes si le temps agit sur la douleur et que l’héroïne a besoin de se reconstruire, j’ai été déçue par le chapitre final qui était en dessous du reste du roman, je l’ai trouvé plat et sans aucune émotion. Je m’attendais à un chapitre touchant, déroutant à la fois, mais remplie de belle émotions. A mon sens, il n’a pas le même impact que l’ensemble du roman et ne véhicule pas les émotions que j’attendais pour un final. J’imaginais quelques choses de beaucoup plus élaboré et touchant.

C’est sans surprise un énorme coup de cœur, émouvant, éprouvant, mais tout simplement sublime. Impossible pour moi de rester indifférent à une histoire pareil. Un mantra à rythmé l’ensemble du roman et je l’ai trouvée magnifique : « Respire, me disait ma mère. Dix petites inspirations… Saisis-les. Sens-les. Aime-les. », en le lisant je n’avais plus envie d’être simple lectrice, j’avais le besoin d’agir car j’ai été transportée et je n’ai cessée de m’imaginer à la place de l’héroïne. Cette histoire nous fait traverser un tas d’émotions fortes, c’est une invitation au pardon et à la reconstruction. Une série et une auteure qui figure parmi mes chouchous de l’année 2015, il me tarde de découvrir Livie.
Signature LuxnBooks