Fantasy, Young Adult

Ultime soupir | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #3)

Résumé :
À seulement dix-sept ans, Layla doit faire un choix : lumière ou ténèbres ? Le séduisant démon Roth ou le charmant Zayne ? Tandis que son cœur balance, elle doit affronter un nouveau problème : son meilleur ami Sam a été attaqué puis tué par un redoutable Lilin qui a pris son apparence. Dorénavant, Layla n’a plus qu’une idée en tête : se rendre en enfer pour y sauver l’âme de Sam. Mais le prédateur rôde, et la jeune fille doit impérativement protéger sa ville et ses semblables. Perdue entre le bien et le mal, la raison et la passion, Layla devra écouter sa petite voix intérieure, la seule capable de la guider vers un avenir meilleur…
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

J’attendais avec impatience la conclusion de Dark Elements, il faut dire que le triangle amoureux avait de quoi rendre dingue et vous savez quel point je déteste l’indécision en romance. Je remercie l’autrice qui ne fait pas durer le choix pendant tout le roman et qui apaise notre frustration assez rapidement. J’avais eu vent que cette décision était résultat d’un sondage proposé aux lecteurs et je salue cette sage décision qui était parfaite.

Globalement je n’ai rien à redire sur la romance qui est juste un choix évident et chaque scène à fait battre mon cœur. Néanmoins j’ai trouvé que du côté de l’action ça aurait pu être plus étoffé. Les confrontations avec le Lilin sont un peu décevantes sans réel combat. Certes on a quelques révélations intéressantes au sujet de Layla, mais ça reste assez minime. Layla reste assez jeune et on peut comprendre qu’elle est des préoccupations de son âge et que sa romance avec le héros soit assez présente et ce n’est pas gênant en soit, mais je m’attendais à un équilibre entre romance et fantasy et là c’est au détriment de l’intrigue.

Au vu de l’ambiance fin du monde pourrait s’attendre à un final complexe, mais en fait c’est tout le contraire, tout va trop vite et on résout un peu trop facilement les problèmes. Même en écrivant cette chronique je me dis que je n’ai pratiquement rien à raconter, car il ne se passe pas grand-chose. Bien évidemment ça reste un Jennifer L. Armentrout donc on passe forcément un bon moment, mais quand c’est une autrice chouchou j’ai tendance à vouloir toujours plus et même si la romance m’a comblé, j’ai un goût d’inachevé.

Une bonne conclusion à la série, on apprécie découvrir l’évolution de Layla, qui a prit confiance en elle et en ses capacités, mais honnêtement ce n’est pas inoubliable en comparaison de la série Lux qui reste gravé dans mon cœur de lectrice.

Romance Contemporaine

Le Rôle de sa vie | Lucy Parker (London Celebrities #1)

Résumé :
Comédienne dans une troupe de théâtre londonienne, Lainie Graham vient d’apprendre sa propre rupture sentimentale dans la presse people. Et voilà qu’à présent on lui demande de redorer le blason de Richard Troy, qu’elle ne peut pas sentir ! L’acteur a beau être une star des planches, il a une très mauvaise réputation à cause de son fichu caractère. Après d’âpres négociations, Lainie accepte le marché proposé. La voilà donc partie pour un mois de fausse romance avec l’insupportable Troy !
De répliques acerbes en sarcasmes mordants, elle découvre peu à peu l’homme qui se cache derrière ce tempérament de feu et qui ne la laisse pas indifférente…

Je suis contente cette année J’ai Lu sort un peu plus de romance contemporaine et je ressors de cette histoire avec le sourire aux lèvres. C’est la lecture parfaite quand on veut une romance sans prise de tête et avec un peu d’humour.

Dans un décor londonien nous faisons la connaissance de Lainie Graham actrice dans une troupe de théâtre où chaque soir elle doit jouer avec son ex petit ami qui occupe le rôle principal et avec qui elle entretient des rapports conflictuels depuis qu’elle a appris leur rupture dans la presse. Comme on peut s’y attend c’est hyper gênant, mais j’ai trouvé qu’elle en ressortait plutôt digne. Malgré cette déconvenue, elle est plutôt apprécié des médias et n’hésite pas à utiliser son statut pour mettre en avant des associations aux causes importantes.

Pour les communicants de Richard Troy, l’acteur star de la troupe c’est la femme qu’il lui faut pour redorer le blason de l’acteur qui est entaché par une mauvaise réputation due à son caractère. C’est pourquoi elle se voit proposer le rôle de fausse petite amie le temps que la presse oublie ses frasques. Seulement pour la jeune femme il est inconcevable d’accepter ce nouveau statut, car il est tout ce qu’elle déteste et il ne semble n’avoir jamais avoir fait attention à elle. Sans compter qu’il est imbuvable, mais lorsqu’on lui propose un don conséquent pour son association, Lainie se laisse tenter par l’expérience.

Et on peut dire que la jeune femme ne va pas être déçue du voyage, car jouer les faux couples avec un homme qu’on supporte difficilement va mettre sa patience à rude épreuve. Faire semblant d’être follement amoureuse quand la presse observe va s’avérer difficile, surtout que lorsqu’ils sont seuls ils peinent à ne pas se balancer des piques. Certaines scènes m’ont d’ailleurs amusées, et comme on pourrait s’y attendre la haine va faire place à d’autres sentiments.

On s’attache plutôt facilement au personnage de Lainie, elle est la douceur incarnée et elle n’en est qu’au début de sa carrière et a conservé sa simplicité. Du côté de Richard, même s’il a des bons côtés, je l’ai quand même trouvé assez exécrable et à force de le découvrir on comprend un peu son attitude, mais il en reste parfois crispant. Et finalement j’ai trouvé que Lainie s’en tirait plutôt bien avec lui et elle a une repartie qui contribue à le remettre à sa place et c’est assez jouissif, car elle est la seule qui ose lui dire ce qu’elle pense.

Deux petits bémols, un du côté de la narration qui est à la troisième personne et qui me donne toujours l’impression d’être tenue à distance, l’écriture est vraiment entraînante, mais ça enlève une part d’émotion des personnages qui s’empêche moins sur leur ressenti. Et du coup ça influence mon impression que le récit manque de profondeur et on reste en surface sans réellement approfondir, par exemple on ne décèle pas le fameux moment où nos héros n’éprouvent plus de haine. On apprécie bien évidemment de les voir se rapprocher, mais on ne savoure pas totalement la chose.

Après ça n’empêche pas d’aimer sa lecture et les amateurs de romances qui mêlent amour et haine, et les faux-couples, devraient apprécier la découverte, car au fil des pages ont observe une évolution dans la personnalité des personnages et les répliques entre Lainie et Richard sont plutôt amusantes. Un bon moment de lecture sans prise de tête qui fait du bien au moral.

Fantasy, Young Adult

Toucher glaçant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #2)

Résumé :
Layla a perdu la seule personne capable de la comprendre, et Zayne, qu’elle aime depuis l’enfance, lui est inaccessible.
Pour couronner le tout, son propre clan lui cache de dangereux secrets ! Si elle pensait que la situation ne pouvait pas empirer, l’évolution inattendue de ses pouvoirs vient la contredire.
Et lorsque Roth réapparaît, l’univers de Layla bascule. Certes, son vœu le plus cher semble enfin sur le point de se réaliser, mais le prix à payer promet d’être particulièrement élevé….
Ce roman est le second tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Autrice incontournable de ma bibliothèque, chaque nouvelle publication de Jennifer L. Armentrout me pousse à me le procurer. Le premier opus avait été une belle découverte et puis tout simplement, elle a la capacité à m’offrir les meilleures émotions durant mes lectures. Elle a cette capacité à captiver son lecteur avec un univers bien construit et des personnages charismatiques qui m’avaient laissé un bon souvenir dans le premier tome. Honnêtement l’envie d’en savoir plus à chaque révélation est là, mais le triangle amoureux m’a rendu dingue et c’est pour moi un point négatif de ce second opus.

Les évènements du premier tome ont laissé des séquelles dans la vie de Layla, il y a cette fragilité qu’à causer le sacrifice de Roth et cette perte qu’elle ne parvient pas à oublier et qui l’empêche d’avancer vers Zayne, et la tension du clan qui est omniprésente, les gardiens semblent sur leurs gardes et méfiants face aux pouvoirs de Layla et Abbot est plus que jamais derrière elle. Lorsqu’une série d’évènements étranges semble être reliée à Layla, les soupçons vont se faire plus présents et l’évolution de ses pouvoirs ne va rien arranger. Lorsque Roth réapparaît cela ne va pas être aussi idyllique qu’elle l’espérait.

J’ai beaucoup apprécié l’univers, tout dans cette histoire me donne envie d’en savoir plus. Il y a cette maîtrise à la perfection de deux univers qui représentent Layla : le bien et le mal. Zayne le gardien protecteur qui est une représentation du bien et Roth, le démon tentateur qui tente de l’entraîner vers le mal. Tous les deux semblent vouloir l’attirer d’un côté ou de l’autre et c’est assez représentatif de ce que ressent Layla. Elle est déchirée entre les deux côtés de sa personnalité, mais on met surtout en lumière que tout n’est pas blanc ou noir et que parfois les représentations qu’on se fait peuvent être trompeuses. De cet aspect, l’intrigue est assez complète et les mystères qui prennent vie dans cet opus bien qu’addictif, sont ternis par le triangle amoureux omniprésent.

J’ai tenté de me faire violence et de me concentrer sur l’enquête qui prend forme, mais honnêtement le triangle amoureux m’a rendu dingue, cette indécision permanente est agaçante et j’avais vraiment envie de hurler de frustration. Layla ne sait pas ce qu’elle veut et elle papillonne de l’un à l’autre sans jamais remettre en question cette situation et ça prend vraiment trop d’importance dans l’intrigue. Je suis une inconditionnelle de Jennifer L. Armentrout et l’histoire est un vrai délice, mais j’avais vraiment envie qu’on en finisse et que les passages de romance se terminent pour se consacrer vraiment à la traque du Lilin, à défaut de prendre une vraie décision.

L’intrigue avance trop lentement à mon goût et malgré les derniers chapitres qui s’accélèrent et donnent envie de plonger dans la suite, j’aurais aimé qu’on soit fixé sur le triangle amoureux entre Roth, Zayne & Layla. Je suppose que le mystère va perdurer jusqu’à la fin du troisième opus, en espérant que mon chouchou en compétition remporte la mise et pas au dernier chapitre.

Fantasy, Romance

Baiser brûlant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #1)

Résumé :
Layla est un être unique. Non seulement ses baisers sont capables de tuer n’importe qui ayant une âme, mais elle est aussi la seule représentante de son espèce : mi-gargouille, mi-démon. Or, quand on grandit au sein d’un clan de Gardiens chargés d’anéantir les créatures démoniaques pour protéger l’humanité, mieux vaut faire profil bas et cacher ses sentiments. En particulier auprès du charmant Zayne, qui la voit davantage comme une petite sœur. Lorsque Layla rencontre Roth, un démon aussi dangereux que séduisant, la liste de ses priorités change quelque peu. En effet, ce dernier prétend connaître tous ses secrets, notamment celui de ses origines…

Jennifer L. Armentrout a un style bien à elle et encore une fois c’est avec des papillons dans le ventre que je termine ma lecture. J’avais beaucoup apprécié Covenant et Origine, mais avec cette nouvelle série on atteint l’excitation qui avait accompagné ma lecture de Lux. Encore une fois l’univers qui se dessine est captivant et les personnages ont tout pour plaire.

Nous sommes plongées dans un monde où les Gargouilles et les Démons sont en guerre. Au milieu de tous ces clans notre héroïne Layla a la particularité d’être mi-gargouille, mi-démone et un seul baiser d’elle pourrait tuer n’importe qui ayant une âme. Difficile de trouver sa place lorsqu’on est la seule représentante de son espèce, au fil des ans les gargouilles qui l’ont recueilli enfant, se sont servi de son don unique pour traquer les démons, mais à l’aube de ses dix-sept ans, elle fait la connaissance du ténébreux Roth un démon supérieur qui est aussi dangereux que séduisant et qui semble tenir les réponses liées à ses origines et connaître tous ses secrets.

Vous connaissez mon aversion pour les triangles amoureux, et cette histoire développe plus ou moins des sentiments partages. Comme seule Jennifer L. Armentrout sait le faire, nous avons deux héros que tout oppose et qui ont un fort potentiel. D’un côté nous avons Zayne, le gardien protecteur avec qui elle a grandi et qui la considère Layla comme sa petite sœur et de l’autre le ténébreux Roth qui est un démon et par définition son « ennemi », mais qui lui fait ressentir des émotions différentes. Personnellement mon cœur a fait son choix, et il n’est pas sans rappeler notre très cher Daemon, mais je vous laisse découvrir lequel mettra vos sens en éveil. Dans un sens, c’est un peu plus compliqué qu’un triangle amoureux, et l’histoire n’est pas véritablement centrée sur la romance, mais elle a son importance.

J’ai trouvé qu’on était dans un univers riche et j’ai beaucoup apprécié découvrir le décor, les personnages et leur histoire. Il y a cet aspect de l’histoire qui évoque la guerre entre le bien et le mal, pour finalement mettre en lumière que les gargouilles ne sont pas forcément tous des êtres bons et en opposition, les démons ne sont pas tous foncièrement mauvais. Au milieu de tout ça, nous avons Layla qui a toujours pensé qu’elle était du côté des gentils et bien que l’aspect de son histoire ne lui soit pas totalement révélé, elle a grandi dans un foyer qui a tenté de l’intégrer à son clan et même si, elle n’était pas totalement considérée comme un membre à part entière, ils se rapprochent le plus de ce qui qualifierait de famille. Et grâce au lycée, elle peut prétendre à un semblant de normalité, en étant intégrée par les humains et ses amis sont géniaux. J’ai beaucoup aimé sa personnalité, à la fois douce et combative. Sa rencontre avec Roth va lui ouvrir les yeux sur sa condition et lui apporter beaucoup.

Ce premier tome réunit tout ce qui fait sensation lorsque je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, une intrigue prenante, de l’action, de l’humour et bien évidemment une romance qui pose ses bases et qui pourrait demeurer forte dans les prochains opus. Avec une telle fin, on ne peut qu’être excitée à l’idée de découvrir la suite. Impossible de passer à côté si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et pour les autres lancez-vous, ça semble être l’occasion.

New Adult

Confidence | Sarina Bowen & Elle Kennedy (WAGs #2)

Résumé :
Bouleversée par son récent divorce, Hailey consacre tout son temps à Fetch, le service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Si elle n’attend rien de la gent masculine, elle ne peut s’empêcher de flirter avec un certain Sniper87. Est-il possible de tomber sous le charme d’un parfait inconnu, par écran interposé qui plus est ? Justement, ce client anonyme pourrait bien être Matt Eriksson, le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto ! Leurs échanges demeurent purement virtuels, jusqu’au jour où Sniper87 demande à Hailey une chose qu’elle ne peut refuser…

Le premier opus l’avait laissé une forte impression, mais cette suite n’est absolument pas comparable et à mon sens elle la surpasse totalement. Blake était un personnage adorable, mais son extravagance était parfois trop prononcée, alors faire la rencontre du héros son exact opposé c’était beaucoup plus reposant et la douceur de l’histoire m’a séduite. Nous avons deux personnages touchants, drôles, sexy et leur attirance est évidente pour le lecteur, qui n’attend que le moment où ils vont se laisser porter par leur désir.

Hailey consacre tout son temps à Fetch, l’entreprise de service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Elle se donne corps et âme pour son travail en pleine extension pour oublier l’échec de son mariage. Afin de satisfaire les clients VIP, la jeune femme s’occupe elle-même de certaines demandes particulières et c’est dans ce contexte qu’elle fait la connaissance de Sniper87, un client fidèle avec qui elle échange depuis plusieurs mois. Bien que le nom de ce client figure dans les dossiers, elle n’a jamais cherché à découvrir qui était cet homme qui l’attire, mais malgré elle son esprit fait des suppositions et les indices montrent qu’il pourrait s’agir de Matt Eriksson le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto. Suite à un problème lié au service qu’elle propose, Hailey accepte de rendre service au jeune homme en acceptant une mission qui va donner un aspect plus réel à leurs échanges.

J’ai apprécié la vulnérabilité que les deux personnages dégagent lorsqu’ils évoquent leur divorce. Tous les deux s’étant séparés à la même période, ils vont commencer à échanger pendant une période où ils sont à fleur de peau et malgré les dix-huit mois écoulés, il est évident qu’ils voient leurs divorces comme l’échec de leur vie. Néanmoins il ne le gère pas de la même manière, Hailey n’étant pas prête à rencontrer d’autres hommes n’a jamais tenté de fréquenter un nouvel homme et lorsqu’elle fait la rétrospective de sa vie, elle panique en réalisant que son mari a été le seul homme qu’elle est fréquentée et son rapport à la sexualité la tient à distance des hommes. Sa rencontre avec le héros va complètement la déstabiliser et les sensations qu’elle ressent en sa présence vont chambouler ses certitudes. Sa timidité va nous valoir quelques scènes amusantes et j’ai apprécié leur rencontre.

Du côté du héros, il est à un tournant de sa vie et il réalise qu’il en a terminé avec les coups d’un soir et bien qu’il ne soit pas à la recherche d’une femme, il aimerait rencontrer une femme qui s’acclimate à son mode de vie. Bien qu’il soit la force personnifiée, son divorce à laisser des séquelles et les mots de son ex-femme sont resté gravé dans sa tête et il ne se croit pas assez bien pour être avec une femme. Lui qui n’a jamais réussi à comprendre les femmes, va s’avérer être d’une étonnante clairvoyance vis-à-vis de Hailey et sa patience envers elle, n’a fait qu’accentuer mon amour pour lui. Et il n’hésite pas à utiliser tous ses atouts pour convaincre la jeune femme.

Une suite avec beaucoup d’humour, de douceur et les personnages m’ont vraiment touché. L’histoire est simple et il n’y a pas de réel rebondissement, mais l’authenticité de l’histoire m’a convaincu et il ne m’en fallait pas plus pour apprécier ma lecture. J’étais persuadée qu’une suite était disponible donc je me suis empressée de vouloir lire le résumé, mais malheureusement je ne sais pas une suite est prévue, mais je le souhaite.

Romance

Attirance | Sarina Bowen & Elle Kennedy (WAGs #1)

Résumé :
Organiser le mariage de son frère et être enfin reconnue « compétente » aux yeux de sa propre famille, voilà un défi de taille pour Jess Canning ! Or la situation n’est pas simple car elle doit à tout prix éviter que ne s’ébruite la liaison qu’elle a eue un an plus tôt avec le témoin de son frère… Une erreur monumentale, qu’elle ne réitérera pas, quand bien même Blake et son corps de gladiateur sont à se damner ! Ne pas flancher et se concentrer sur sa mission de wedding planner semble une solution toute trouvée et facile sur le papier. Mais en réalité, céder à la tentation, ne serait-ce pas la meilleure façon de résister ?

Quand deux autrices talentueuses décident de travailler ensemble pour écrire une romance à quatre mains, il est difficile de se questionner avant d’acheter le fameux roman. J’avais déjà entendu beaucoup de bien de leur précédente série dont est issu ce spin-off donc lorsqu’elles ont décidé d’écrire une romance M/F, c’était pour moi l’occasion de découvrir ce qu’elle pouvait proposer une fois réunie. Au premier abord, j’ai trouvé les personnages un poil vulgaire, mais au fil des pages ça devient un jeu et ça contribue à rendre l’histoire déjantée.

L’histoire débute quelques jours avant le mariage de Jamie et Wes les héros de la série Fierté, nous retrouvons Jess Canning chargée d’organiser le mariage de son frère. Pour la jeune femme c’était l’opportunité de prouver à sa famille qu’elle est compétente et pourtant les vieilles insécurités ont la vie dure. Stressée par l’organisation et la discussion qu’elle doit avoir avec ses parents, Jess est également sur les nerfs à cause du témoin qu’elle cherche à éviter. Blake quand à lui cherche par tous les moyens à se rapprocher de la jeune femme.

Blake et Jess ont tous les deux un fort caractère et malgré l’attirance sexuelle évidente, Jess n’est pas prête à remettre le couvert. Elle va se heurter à la détermination de Blake qui ne peut oublier leur nuit torride et qui sent les vibrations de leurs corps, chaque fois qu’ils sont proches l’un de l’autre. Il n’hésite pas à dire tout ce qu’il pense, au risque parfois d’être trop cru, mais ces échanges en deviennent finalement drôles, car ils se chamaillent et ça ne fait que monter la pression. Et on attend le moment où les résolutions de Jess vont s’écrouler.

J’ai apprécié le personnage de Jess qui renvoi toujours l’image d’une femme sûre d’elle et qui pourtant est rongé par le doute. Sa peur de l’échec est ancré dans chacun de ses projets et même si elle ne le voit pas encore, Blake la pousse à s’affirmer et à prendre confiance. Je suis d’ailleurs un peu déçu que cet aspect n’est pas été totalement poussé au bout, puisqu’on s’intéresse davantage au passif de Blake qui s’est juré de ne jamais fréquenté de nouvelle femme depuis le fiasco de sa précédente relation. Tous les deux ont beaucoup à offrir et même si au premier abord, on pourrait les croire superficiels, ils ont beaucoup à s’offrir, tant en terme d’amitié, que d’amour.

Les deux autrices m’avaient habitué à des romances plus complexes, mais l’histoire est fluide et malgré sa simplicité on passe un bon moment. En le terminant, je me suis d’ailleurs précipité pour lire le résumé du deuxième opus. Même si l’histoire n’est pas parfaite, si vous cherchez un roman sans prise de tête, celui-ci devrait vous plaire. Certes les thèmes abordés sont survolés, mais c’est drôle, l’amitié y occupe une place importante et c’est dans le milieu du hockey. Il me tarde de découvrir le second opus, qui devrait être tout aussi sexy.