Jeu d’inconscience | Jennifer L. Armentrout (Jeu de Patience #6)

Résumé :
La vie de Jillian Lima a été littéralement bouleversée lorsque Brock, son amour d’enfance, l’a quitté. Après six années à vivre dans des souvenirs emplis de douleur et de regrets, Jillian vient de décrocher un job dans l’école d’arts martiaux de son père. Bien décidée à reprendre sa vie en main, elle accepte un premier rencart. Et tandis que Brock resurgit dans sa vie – plus beau que jamais – parviendra-t-elle à lui faire de nouveau confiance ?

Le tome de la conclusion, celui qu’on attend et redoute à la fois, car le temps des adieux est arrivé. Je dois vous avouer que j’étais partagé concernant ma lecture, d’un côté j’avais envie de n’en faire qu’une bouchée et de l’autre, j’ai tenté de faire durer le plaisir, mais très franchement difficile de reposer ce livre une fois qu’on s’est laissé embarquer par l’histoire. Il est parfois plus appréciable, de laisser les mots vous emporter.

Il y a 6 ans, en une nuit la vie de Jillian Lima a été bouleversée. A commencer par son cœur qui s’est brisé à cause de son ami d’enfance Brock, cette même nuit un évènement terrible à briser à jamais la vie qu’elle a toujours connue. Aujourd’hui malgré les années à se remettre, ses souvenirs sont toujours aussi vifs et elle commence tout juste à reprendre sa vie en main. A commencer par ce poste dans l’école d’arts martiaux de son père, l’entreprise familiale a toujours été la finalité à la fin de ses études et ce job c’est l’occasion de retrouver cette confiance qu’elle a perdue cette fameuse nuit. Cependant, elle n’était pas préparée à voir ressurgir Brock dans sa vie.

Jillian dégage une certaine fragilité et son passé, l’a rendu méfiante et discrète, c’est totalement le genre d’héroïne que j’apprécie découvrir. Dès le début, son authenticité m’a séduite et elle a cette manière de vouloir se cacher, qui m’a parfois rendu triste pour elle. Elle est en vraie remise en question et elle veut s’en sortir, mais parfois les peurs sont plus fortes que tout, alors voir la force qui la pousse à se faire violence pour quitter sa solitude c’est à la fois un crève cœur et une fierté. Revoir Brock va s’avérer difficile, car il va faire remonter les souvenirs.

D’ailleurs Brock ne va pas hésiter à avoir Jillian à l’usure et il est bien décidé à revenir dans sa vie, ce qui est totalement craquant, mais au vu des bribes de souvenirs de Jillian, on a envie de la protéger et cette masse de muscles, va s’avérer aussi doux qu’un agneau, avec un sex appeal inégalable. A force de persuasion, l’ex-fighter va réussir à passer les défenses de la jeune femme, mais l’équilibre va rester précaire et malgré un manque de confiance évident, l’amitié va renaître et il ne va pas hésiter à la séduire de la plus douce des manières. Le fait qu’ils se connaissent enlève une part de séduction, mais on est malgré tout dans une phase de flirt poussé.

Ce n’est pas forcément un coup de cœur, mais à chaque fois que je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, son écriture agit comme une formule magique et c’est avec le plus grand des plaisirs, que je laisse les personnages me conter leurs histoires. J’ai apprécié cette façon de boucler la boucle, Avery c’est le commencement et elle vient apporter son soutien à Jillian, comme on lui a porté secours dans Jeu de Patience. Difficile, voire impossible de détrôner Cam de son rang de book boyfriend ultime, mais si on fait un rapide bilan après 6 tomes riches en émotions, je conçois que Jax ne soit pas bien loin. Bien évidemment, chacun de ces couples m’a marqué à sa manière et chaque histoire restera gravée comme l’une de mes premières séries New Adult, celle à l’origine de tout. Six tomes de joies, d’amitié et de beaucoup d’Amour, qui laisseront une trace dans mon cœur de lectrice.

Retrouvez mon avis sur Jeu d’indulgence #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Jeu d’imprudence #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Jeu d’attirance #5 ICI
Lucie
Publicités

Sang-Mêlé | Jennifer L. Arementrout (Covenant #1)

Résumé :

Alexandria fait sa rentrée au Covenant, une institution où les sang-mêlé apprennent à se battre pour devenir des Sentinelles qui veillent sur la population. Pour sa survie, elle n’a pas droit à l’erreur… et encore moins de craquer pour Aiden, son entraîneur personnel !

Après Lux, découvrez la nouvelle série young adult de Jennifer Armentrout !

Une auteure qu’on ne présente plus, tant par sa série à succès dans le New Adult, que par sa série de sciences fictions qui avait été coup de cœur pour moi : Lux. Depuis que les éditions J’ai Lu ont annoncé la sortie d’une nouvelle saga signée Jennifer L. Arementrout, j’étais impatiente et ravie de retrouver la plume de l’auteure et bien que j’ai un peu tardé à sortir ce premier opus de ma Pile à Lire, ce fût un vrai plaisir de découvrir une série prometteuse qui semble avoir une mythologie bien construite. Après lecture de ce premier tome, je dois admettre que ce n’est pas un coup cœur, mais nos héros ont tout pour plaire et les palpitations se sont fait sentir.

Après trois ans de fuite avec sa mère Alexandria est de retour au Covenant, cette institution qu’elles avaient quitté sans explications. Au sein du Covenant la jeune femme va reprendre son entraînement là où elle l’avait arrêté pour devenir une Sentinelles. Son statut de sang-mêlé ne lui permettant que de servir ou protéger, Alex peut s’estimer heureuse d’avoir un statut privilégié et malgré la supériorité des sangs-purs, elle est déterminée à rattraper son retard que ces trois années au sein des mortels lui ont fait perdre, Alex va devoir se plier à une remise à niveau intense auprès dAiden St Delphi son entraineur particulier et accessoirement le garçon dont elle est amoureuse depuis son enfance. Il est indispensable pour la jeune femme de combattre son ennemi.

Le récit va se concentrer sur l’intrigue et on va s’intéresser à la mythologie de l’histoire qui est assez bien décrite. Notre héroïne est absolument géniale, son caractère de battante m’a vraiment surprise et sa capacité à se foutre dans les ennuis est assez délectable, mais malgré les difficultés elle s’en sort toujours. Après avoir découvert la nouvelle Démon au début du roman, on ne peut qu’être admirative du courage d’Alex et malgré sa condition dite « inférieure » elle ne se laisse pas intimider par les sangs-purs. Elle peut également compter sur Caleb son complice de toujours pour la soutenir et l’aider à se sortir dans des ennuis tout en gardant son humour. Une belle amitié qui est au centre de l’histoire et nous montre qu’Alex est bien entouré malgré la situation.

Du côté d’Aiden St Delphi penser à respirer, car on est vite gagné par l’hyper-ventilation. Malgré son statut de sang-pur Aiden traite chaque sang-mêlé comme son égal et bien qu’il ne soit pas un grand bavard, on cerne rapidement sa gentillesse et son côté protecteur va en séduire plus d’une. Il faut savoir que la romance n’est pas (encore) au cœur de l’histoire et l’amour entre sang-pur et sang-mêlé est totalement interdit donc nos héros vont conserver une simple relation professionnelle et les entraînements vont progressivement prendre un tournant un peu plus personnel, mais cet amour étant interdit la romance n’est pas toujours explicite. On se concentre sur l’action et la romance est au second plan, mais il y a des petites attentions et l’intrigue naissante est captivante.

A Huis Clos | Jennifer L. Armentrout (Frigid #1)

Petit pincement au cœur en terminant cette lecture, car pour la première fois le talent de cette auteur n’est pas totalement exploité. J’ai toujours été habituée à des histoires addictives, originales et avec des personnages réalistes, or même-si là le récit est plutôt agréable il n’est clairement pas parmi les meilleurs romans de Jennifer L. Armentrout, tout en étant restant une romance sympathique.

Alors qu’ils sont amis depuis leur enfance, Sydney ne cesse de rêver qu’un jour Kyler va enfin voir que sous les traits de sa meilleure amie, ce cache une jeune femme de vingt-et-un ans, désespéramment amoureuse de lui et bien que les années passent ses sentiments ne cessent de grandir. Seulement dans la réalité, Kyler est un homme qui ne passe pas inaperçu et il n’est pas du genre à fermer les yeux lorsqu’une jolie fille vient se frotter à lui. Bien que la situation devient de moins en moins supportable Sydney, préfère conserver une amitié solide plutôt que tout risquer pour des sentiments qu’elle sait non partagés.

Comme chaque année à l’approche des fêtes de Noël, Kyler, Sydney et leur groupe d’amis prennent la route pour le chalet du jeune homme. Cette année, alors que l’ambiance semble électrique entre les deux amis, ils décident de ne pas changer leur habitude et faire la route ensemble, seulement les choses ne vont pas se dérouler comme prévu. A commencer par cette énorme tempête de neige qui va les contraindre à un huis clos dont ils se seraient bien passé, entre malentendus, disputes, attirances les deux jeunes gens vont découvrir que se retrouver tous les deux peut tout chambouler et remettre en question leur relation.

Globalement cette lecture m’a fait passer un bon moment, mais dès le début j’ai été assez agacée par certains clichés et je n’ai pas eu trop d’affinités avec les héros qui sont beaucoup trop stéréotypés. C’est un peu facile le beau gosse qui fait tomber toutes les filles et qui a une relation fusionnelle avec sa meilleure amie, leur relation est dans la possessivité alors rapidement lorsqu’elle est approchée par un homme, il va montrer les crocs, alors que de son côté il ne se gêne pas pour passer d’une fille à l’autre. J’ai trouvé leur relation un peu bancale, de son côté il est conscient de la présence de Sydney, mais il ne la voit pas réellement. C’est difficile à expliquer, mais j’ai eu l’impression qu’ils se connaissent seulement depuis quelques semaines, j’ai du mal à concevoir qu’après des années à se fréquenter, à grandir ensemble, connaître les premières expériences, ils ne se connaissent pas par cœur l’un et l’autre, c’est la même chose du côté de Kyler, qui ne voit pas quand il blesse sa meilleure amie, ça me semble improbable.

Parce qu’on ne va pas se mentir, les sentiments de Sydney sont flagrants et il faut être aveugle pour voir à quel point cette situation la ronge. Elle s’isole, ne veut pas être à proximité des conquêtes de son meilleur ami, se désespère de trouver une nouvelle femme à son bras chaque soir et elle en devient parfois un peu pathétique, parce qu’elle n’arrive pas à voir au delà de celui qu’elle sait qu’elle n’aura jamais. Alors oui, je sais les sentiments sont incontrôlables, mais elle ne fait rien pour changer la situation et lorsqu’elle essaye de faire le premier pas elle se ridiculise. J’ai l’impression d’être dure avec elle, mais j’ai eu du mal avec son personnage qui se pose un milliard de questions et qui même quand les choses vont dans son sens trouve le moyen de paniquer pour autre chose et d’en faire des montagnes pour une simple phrase.

Ma chronique semble un peu dure, mais je vous assure que l’histoire n’est pas si terrible et la romance à ses bons côtés. Je reproche surtout à l’histoire un manque de réalisme et les réactions parfois puériles des héros. La plupart des scènes qui pourraient expliquer ce qui m’a dérangé seraient trop ancré dans l’histoire donc il est difficile de vous retranscrire ce qui m’a dérangé, mais on voit bien que Jennifer L. Armentrout tente d’introduire une intrigue, qui est plutôt un prétexte au rapprochement des héros, mais ça reste bien tenté et même si le suspense n’est pas insoutenable ça rajoute un peu de consistance à l’histoire. Malgré une bonne histoire, il m’a manqué l’originalité et l’addictivité à laquelle j’avais été habituée.

Opposition | Jennifer L. Armentrout (Lux #5)

Ce roman est le 5ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je n’en reviens pas que ce tome marque la fin d’une série aussi géniale. Certes il reste encore le tome du POV de Daemon pour faire durer le plaisir, mais renoncer à retrouver les aventures de ces héros est un peu triste, cette série m’aura marqué. Toutes les émotions qui auront animé mes lectures n’auront pas été de tout repos, mais chaque moment de frustration en aura valu la peine de cette conclusion.

L’attente pour ce dernier opus aura été longue, le chemin parcouru par nos héros est impressionnant, mais enfin ce dernier tome est arrivé. Je me suis trouvé dans une situation complexe, vous savez ce besoin irrépressible de lire un livre et cette envie inexplicable de faire durer les choses. Autant vous dire que je n’en ai fait qu’une bouchée, la faute au tome précédent, une fin pareille ça nécessite beaucoup de concentration pour apaiser mon petit cœur, puis Daemon m’a donné envie de ne plus le quitter et puis une chose en entrainant une autre, l’action m’a totalement kidnappé. Ce tome sera l’occasion de revoir des personnages qui nous ont manqués, d’autres un peu moins. Vous serez surpris de découvrir qu’à situation compliquée, exige mesure exceptionnelle. Et on peut dire que l’arrivée des Luxens sur Terre vont amener le chaos. J’ai beaucoup aimé retrouver Dawson, Beth, Dee et Archer, certes c’est le chaos mais la famille est au cœur de leurs préoccupations et face à tout ce qu’ils vont vivre j’ai été émue par leur combat.

Je dois dire que l’intrigue est bien amenée et même si je voyais venir cette situation, l’action n’en pas moins intense. Je me suis toujours demandé quel camp choisirait Daemon et sa position est assez compliqué, parce que les Luxens sont sa famille, mais son monde ne tournerait pas rond sans Kat. Comme à son habitude, Jennifer L. Armentrout, a réussi à trouver le parfait équilibre entre l’action et la romance. C’est d’ailleurs ce qui m’a séduite, car l’histoire prend un tournant New-Adult et pourtant l’univers est ancré dans de la science-fiction, j’aime la manière dont les instants romantiques sont amenés, chaque moment est privilégié et malgré l’étau qui se resserre, ils restent amoureux, et l’humour taquin garde une place importante et Daemon reste un gentil petit alien protecteur, mais en faisant davantage confiance aux capacités de Kat et même si elle a le don de s’attirer des ennuis, elle arrive très bien à se défendre.

Je pourrais encore parler pendant des heures de cette saga, du bien qu’elle me fait, du plaisir que dégage son personnage principal et surtout de l’intensité liée à l’action. Il y aurait beaucoup à dire, mais ça nécessiterait de rentrer dans les détails et puisqu’il s’agit d’un tome cinq, j’ai envie d’en dire le moins possible pour que vous gardiez cet émerveillement et cette peur qui m’a habitée pendant toute ma lecture. Romantique, Drôle, Originale, Surprenante, Haletante, cette série m’aura fait passer par toutes les émotions.. Si vous deviez ne retenir qu’une chose pour lire cette série : Daemon Black.

Retrouvez mon avis sur Obsidienne #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Onyx #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Opale #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Origine #4 ICI

A ta portée | Gail McHugh (Collide #2)

Ce roman est le 2ème tome d’un dyptique, la chronique peut contenir des spoilers.

Je ne garde pas un souvenir mémorable du tome précédent, mise à part la fin atroce qui m’avait tellement frustrée et je vous avoue que ma lecture ne m’a pas forcément rafraîchie la mémoire seulement j’avais très envie d’apaiser ma frustration et c’est désormais chose faite. L’attente a été vraiment très longue et même si cette suite n’est pas parfaite, j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Cette suite reprend quelques heures après la nuit où tout s’est écroulé pour Emily et c’est avec un immense bonheur, que j’ai pu constater qu’elle avait enfin pris des bonnes résolutions et assumait enfin ses sentiments pour Gavin. Malheureusement, le jeune homme n’a pas attendu ce revirement et c’est envolé à l’étranger sans explication. C’était prévisible que la situation se complique un peu, mais voir qu’Emily sait enfin ce qu’elle veut s’est reposant, son comportement dans le premier tome était insupportable.

A l’image du tome précédent Gavin est incroyablement touchant, brisé que sa relation se soit arrêté aussi brutalement il a préféré s’éloigner de l’endroit qui lui rappelle la femme qu’il a perdue. Comme dans le tome précédent, j’ai mis quelques pages avant de me réhabituer à la narration à la troisième personne, mais progressivement je me suis laissé guider. J’attendais avec impatience le moment des retrouvailles et même si c’est du déjà vu, j’ai apprécié ce moment où nos héros peuvent se confronter à ce qui s’est passé.

La romance occupe une place centrale et même si je m’attendais à des rebondissements un peu moins prévisibles, ça été un plaisir de clôturer cette histoire. J’avais le souvenir que le tome précédent était un peu plus mouvementé dans l’histoire, compte tenu des antécédents d’Emily, j’aurais cru que ces décisions viendraient perturber un peu plus sa petite romance tranquille. Au final, c’est classique et prévisible, mais avec tout ce qui s’est dressé contre Emily et Gavin, c’est appréciable de voir autant d’amour.

En bref, un roman que j’ai dévoré notamment grâce à la plume de l’auteure, mais également lié à la romance mignonne. Après je ne vous cache pas qu’il m’a manqué un petit quelque chose pour apprécier pleinement ma lecture, plus particulièrement certains passages trop passifs et qui viennent casser le rythme. Après la lecture du tome précédent, j’attendais un impact et des problèmes liés à l’ancien triangle amoureux, mais pour finir c’est l’histoire d’un couple qui réapprend à se faire confiance et qui aspire juste à un avenir tranquille bien mérité. Une belle histoire, mais une attente un peu trop longue pour savourer pleinement ma lecture, car au final j’ai oublié un tas d’éléments importants à l’histoire.

Retrouvez mon avis sur A ta merci #1 ICI