Ashes Falling for the Sky | Nine Gorman & Mathieu Guibé (#1)

Résumé :

– Espérais-tu plus qu’un jeu, Sky ?
– Certainement pas. On ne tombe pas amoureuse d’un inconnu.
Pour sa première rentrée universitaire, Sky compte bien se délester de son costume de petite fille sage. Elle jette son dévolu sur Ash, attirant mais insupportable bad boy. Prête à assumer cette relation sans lendemain, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…

Les romans issus de Wattpad ne sont pas forcément ceux qui motivent mes achats, mais je suis sensible aux retours des lecteurs et comme bien souvent le bouche-à-oreille à susciter mon envie de découvrir à mon tour cette histoire. En soi c’est une romance qui n’invente rien, mais tous les éléments qui constituent l’intrigue assemblée font qu’on a envie d’en savoir plus et la description qui est faite des personnages pousse le lecteur à en savoir plus.

Sky débute l’année universitaire décidée à oublier le passé et ses souffrances, ainsi que cette image de fille sage qui lui colle à la peau. Le soir de la fête de pré-rentrée, elle jette remarque l’insaisissable Ash, réputé pour être infréquentable. Pourtant, loin d’être effrayée Sky y voit un lot de consolation et surtout un moyen de penser ses blessures. Commence alors un jeu de séduction entre les deux personnages, d’un côté l’étudiante studieuse et de l’autre de bad boy passé maître dans l’art des relations sans lendemain. Ce jeu va révéler deux âmes brisées qui vont entrevoir les blessures de l’autre et jouer le jeu de la séduction pour le meilleur et pour le pire.

Sky est une héroïne que j’ai apprécié découvrir, son passif a contribué à fragilisé une vie entière et ce nouveau départ loin de tout est une échappatoire qu’elle s’espérait plus. Lors de cette première soirée, son passé va la pousser à vouloir tenter une expérience et Ash va rapidement attirer son attention. On va d’ailleurs constater indépendance intéressante, mais ses failles très présentes vont mettre un terme au jeu de séduction, sans pour autant le clôturer complètement. Chaque rencontre change imperceptiblement l’attitude de l’autre et l’alternance des points de vue appuie cette évolution. Face à leurs fêlures, on ne peut qu’être touché par Sky et Ash.

Ash est un personnage complexe qui va bien plus loin qu’une image de bad boy. Au fil des pages ont découvre une histoire bien plus profonde qu’on s’y attendait et pour une fois on ose montrer un homme avec ses faiblesses. La narration alternée, permet de connaître Ash sans se fier aux apparences et du point de vue de Sky, on aurait facilement pu détester notre héros. Il y a un côté psychologique abordé d’une manière intéressante et les révélations bien que prévisibles, n’en demeure pas moins émouvante.

J’ai eu du mal à trouver le temps pour avancer dans ma lecture, mais une fois lancée la fluidité de la plume des deux auteurs à m’a tout simplement emportée. Je ne regrette pas du tout mon achat et d’avoir mis mes préjugés de côté, bien que la frustration liée à la fin soit assez terrible. Heureusement que je ne l’ai pas lu dès sa sortie, parce que c’est assez insoutenable. Il y a cette soif d’en savoir plus et ce désir de voir l’obscurité s’en aller pour voir nos personnages heureux. Je suis plus qu’impatiente de lire le second en opus en juin.

Publicités

Envoûtée | Jennifer L. Armentrout (Ombre et Mystère #1)

Résumé :

Julia vient d’accepter un poste d’infirmière à domicile, où elle a pour tâche de veiller sur une jeune fille à l’état fragile. Ses employeurs sont les frères De Vincent, propriétaires d’un domaine au cœur du Bayou dont ils viennent d’hériter. Quand Julia découvre l’imposant manoir, elle éprouve une étrange sensation. Les lieux semblent empreints d’un lourd secret, voire hantés. Plus surprenant encore, l’homme qui l’accueille, Lucian De Vincent, n’est autre que le séduisant inconnu avec lequel elle a flirté la veille au soir…

Jennifer L. Armentrout est l’une des auteures les plus présentes dans ma bibliothèque, vous comprendrez que cette nouveauté n’est pas mis longtemps à rejoindre ma PAL. J’étais impatiente de découvrir un nouveau roman contemporain, malgré que ma PAL soit remplie de roman fantastique écrit par l’auteure. Voyant que la suite approchait, il était temps de me lancer dans cette nouveauté et malgré un démarrage un peu lent et une narration qui m’a un peu freiné, et puis les choses se sont naturellement débloqué.

Après plusieurs années difficiles, Julia s’apprête à démarrer une nouvelle vie. Un déménagement et un nouvel emploi, la jeune infirmière vient d’être embauché pour s’occuper d’une jeune fille fragile. A son arrivée dans un domaine au cœur du bayou, elle fait la connaissance des frères De Vincent, trois hommes mystérieux qui compte sur sa discrétion. Sur place, Julia découvre un univers très éloigné du sien et elle tente de maintenir à distance le cadet Lucien De Vincent, l’inconnu séduisant qui a flirté avec elle la veille et qui n’a pas dit son dernier mot.

Dans l’ensemble le mystère qui entoure la famille De Vincent est captivant et les événements qui se dévoilent suscite l’intérêt du lecteur, mais rapidement la romance occupe une place importante et le jeu de chat et de la souris des personnages éclipse une partie de l’intrigue. Notamment la personnalité des personnages certes un portrait est dressé d’eux, mais on ne va pas au bout des choses. Julia a un passé compliqué et déménager va lui permettre de se ressourcer, hors lorsque passé et le présent s’entrechoquent, ça n’a finalement aucune importance et bien qu’elle tire sa force de son nouvel employeur, ça rend ses insécurités moins importantes. Néanmoins, on éprouve un attachement pour elle, sa gentillesse et son professionnalisme font du bien à la fratrie, trop habitués à être en contact avec des femmes intéressées et de ce point de vue elle est rafraîchissante.

Lucien a des bons côtés et sa franchise est plutôt drôle et ça permet quelques scènes où la température prend quelques degrés. Je me serais attendue à plus de complexité compte tenu de l’histoire de la famille, mais il reste assez cliché, l’homme riche blasé d’avoir toutes les femmes qu’il veut, mais son côté Cro-Magnon est plutôt attirant. Cependant au début, il y a des questions concernant ses motivations et ses secrets font planer une atmosphère lugubre, rapidement atténué par l’intérêt qu’on a pour la romance.

Bien que la romance soit au premier plan, l’intrigue se concentre sur les secrets de famille et l’habitation de la fratrie est gorgé de mystère. Les rumeurs la disent hantée et bien qu’on souhaite garder un côté rationnel, les faits portent à confusion et on ne sait pas vraiment si le côté paranormal est imaginé ou réel. C’est assez troublant et ça rend l’histoire d’autant plus captivante, mais la romance occupe une place trop importante pour développer cet aspect de l’histoire et malgré les questions de notre héroïne, on ne va pas au bout des choses. On se rattrape sur le mystère qui entoure Maddie et comme Julia on veut comprendre ce qui est arrivé.

Certes l’histoire à des défauts, mais la romance tient la route et les héros arrivent à convaincre, leur rapprochement est subtile et très sexy, Julia parvient à s’affirmer et Lucien redouble de charme. Les autres personnages apportent leur lot de mystère et les révélations sur les frères De Vincent parviennent à donner envie de poursuivre l’aventure malgré la difficulté à les cerner. Je me laisserais volontiers tenter par la suite.

Après Tout | Jojo Moyes (Avant toi #3)

Résumé :
Un homme qui refusait d’être une version diminuée de lui-même m’a appris qu’on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. L’essentiel, c’était de ne pas laisser les autres choisir à ma place. Il y a toujours une façon de se réinventer.
Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Très heureuse d’avoir pu retrouver l’adorable Louisa Clarke, ce tome je ne l’attendait pas forcément et en même temps c’est une série que j’ai du mal à quitter. Beaucoup avaient été déçus d’Après toi, pour ma part j’avais apprécié retrouver les personnages malgré l’absence évidente de Will. Dans ce dernier opus j’ai pris plaisir à retrouver tout ce qui avait fait le charme de ce personnage unique et tellement attachant.

On retrouve Lou fraîchement débarquée à New-York et immédiatement dès qu’elle ouvre la bouche la magie opère et le sentiment d’être de retour à la maison m’a envahi. C’est une belle aventure qui l’attend en Amérique et malgré la distance, la jeune femme est bien décidée à maintenir sa relation avec Sam. Sur place, elle trouve facilement ses marques et se consacre totalement à son nouveau travail au sein de la famille Gopnik. Plongée au cœur d’une famille très fortunée, la jeune femme va mettre du temps avant de prendre ses marques, mais la vie new-yorkaise va rapidement l’émerveiller, et sa nouvelle routine va la conduire vers un nouveau cercle.

Quel bonheur de retrouver la pétillante et bienveillante Lou, c’est en lisant ce troisième opus que je réalise à quel point la jeune femme était éteinte dans Après toi, le deuil a été vraiment difficile et ce nouveau départ c’est l’occasion de se retrouver elle-même. J’ai retrouvé une jeune femme profondément aimante et encore une fois on a un choc des milieux sociaux, après la famille est beaucoup moins attachante que pouvait l’être les Traynor. La famille a quelques problèmes et j’ai un moment cru qu’ils avaient du potentiel, mais ils sont trop antipathiques.

La première moitié m’a vraiment séduite et on remarque vraiment une évolution du côté de Lou, son épanouissement prend du temps, mais la vie à New York lui réussit. J’ai eu plus de mal avec la dernière partie, l’engouement du début a été remplacé par un sentiment de lassitude et j’ai trouvé certains passages un peu longs. Il faudra attendre les derniers chapitres pour récupérer du mouvement et une détermination comme on les aime. Certains aspects de l’histoire sont un peu frustrants, mais dans un sens ça fait partie de l’expérience et c’est comme ça qu’on apprend, en faisant des erreurs. J’ai beaucoup apprécié les derniers chapitres, qui apporte une touche de romantisme, c’est ce qui m’aura un peu manqué dans ce dernier opus, les instants douceurs.

Je pense qu’après trois tomes, on peut dire qu’on a fait le tour et qu’il est temps de dire adieu à nos personnages. Encore une fois Will n’est jamais bien loin et les clins d’œil font toujours un petit quelque chose, Lou a parcouru beaucoup de chemin depuis sa rencontre avec Will Traynor et elle peut être fière de tout ce qu’elle a accompli, mais je pense que maintenant le petit bourdon va pouvoir prendre son envol.

Mon avis sur Avant toi #1 ICI
Mon avis sur Après toi #2 ICI

Pure | Scarlett Cole (Sous ta peau #3)

Résumé :
Il y a des années que Pixie a tiré un trait sur son passé et tous les mauvais souvenirs qui s’y rattachent. Avec un nouveau nom, une nouvelle vie, et une nouvelle famille au studio Second Circle, elle a réussi à se reconstruire et rêve désormais de lancer sa propre affaire.
Mais sa rencontre avec Dred, chanteur et guitariste du groupe de rock Preload, vient jeter le trouble sur cette existence tranquille. Car Dred résiste difficilement au charme particulier de Pixie, avec ses cheveux violets et ses tatouages exotiques autour des bras… Et il sait très bien qu’elle ne lui est pas non plus indifférente, même si elle s’est promis de ne pas s’engager dans une relation.
Si seulement le passé ne menaçait pas de ressurgir… Victimes de chantage, Dred et Pixie vont devoir affronter leurs démons et se battre pour protéger ce qui compte vraiment.

Un troisième opus qui se sera fait désirer et cette lecture aura nécessité quelques ajustements dans l’identité des personnages. La seule chose dont j’étais certaine, c’était mes souvenirs du coup de cœur que j’avais eux pour cette petite jeune femme. De mémoire, le second tome n’avait pas été aussi exaltant que les premiers opus, notamment car l’envie de découvrir Pixie s’était faite très présente. Le duo nous offre une belle romance dosant parfaitement la douceur et l’intensité. Je suis ravie de ce moment de lecture et les voir se confronter à leur passé difficile.

Le mystère qui entoure Pixie se lève enfin, après un aperçu plutôt envoûtant je voulais pouvoir mettre des mots sur son histoire et j’étais loin d’imaginer que les mauvais souvenirs soient aussi touchants. Il y a sept ans Pixie a décidé de prendre un nouveau départ et même si ces années n’ont pas été de tout repos, c’est une véritable famille qu’elle a trouvé et sur qui elle peut compter. Le studio Second Circle lui a permis de s’en sortir et aujourd’hui elle se sent prête à lancer sa propre affaire dans un univers différent, mais où l’artistique est toujours présent.

Sa rencontre avec Dred, membre du groupe Preload, va venir troubler sa tranquillité, le jeune homme va redoubler d’inventivité pour charmer Pixie et bien que la jeune femme tente de garder ses distances en refusant systématiquement tout rapprochement, il est évident qu’elle n’est pas insensible à son charme. On rentre dans une phase de séduction que j’aime particulièrement où nos héros se tourne autour en toute innocence et lorsque enfin la magie opère, mon petit cœur était totalement sous le charme. Ils ont une manière émouvante de s’accrocher mutuellement leur confiance et même si le passé vient se mêler de leur histoire, il est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre malgré les réticences de la jeune femme à s’engager avec lui.

On mêle plusieurs thèmes que j’affectionne particulièrement, le milieu du tatouage, les musiciens et les passés tourmentés qui ont laissé des séquelles, voire de gros traumatismes. C’est le cas de nos héros, à un degré différent, alors que Dred a réussi à s’en sortir, il va être confronté à son passé d’une manière qu’il n’était pas prêt à affronter, mais celle qui m’a le plus touché dans son combat, c’est Pixie. On est face à un réel sentiment d’insécurité et même s’il y a du chemin parcouru, certains souvenirs sont impossibles à affronter. Je me sens toujours un peu mal à l’aise d’apprécier ce genre d’histoire, mais le moment où notre héroïne affronte enfin son passé, ça n’a pas de prix.

La narration étant à la troisième personne, j’ai habituellement du mal à accrocher et pour le coup, la fluidité du récit montre la qualité de la plume de l’auteure, qui réussit à nous tenir en haleine jusqu’au dernier chapitre. Sans compter cette manière d’aborder deux relations amicales, c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai découvert ce lien qui unissait tant les membres de Preload, que cet instinct de protection qu’on Trent et Cujo envers Pixie. En écrivant cette chronique, je n’ai pas encore découvert sur qui va porter le quatrième opus, mais je suis impatiente.

Mon avis sur Strong #1 ICI
Mon avis sur Broken #2 ICI

Broken | Scarlett Cole (Sous ta peau #2)

Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Agréablement surprise par ce tome que j’ai commencé par défaut pour me tenir à jour dans cette série et qui au final est plus sympathique que je m’y attendais, il faut dire qu’un autre personnage secondaire m’a tapé dans l’oeil, alors devoir attendre avant de pouvoir enfin lire cette histoire c’est un peu frustrant. Ce tome conserve comme le précédant une grande part de romance avec une petite enquête qui ajoute un peu de danger à l’intrigue, mais qui n’était pas aussi prenante, globalement l’histoire se lit vite , mais l’univers du tatouage est moins au centre de l’histoire et ça m’a grandement manqué, surtout quand on considère que Cujo est passionné par son art et qu’au final on le voit à peine dans son élément.

Lorsque Drea et Cujo se sont rencontré, l’entente était loin d’être cordiale et à travers les yeux d’autres personnages, j’étais consciente qu’il allait falloir un miracle pour les rapprocher. Contre toute attente, Drea est un personnage plus sympathique que je me l’étais imaginé et sa vie est loin d’être simple, même si ses amis connaissent les grandes lignes de son histoire, elle a tendance à cacher l’ampleur de la situation. Alors lorsque Trent et Harper la désignent avec Cujo co-organisatrice de leur soirée de fiançailles, ils vont devoir trouver un terrain d’entente et se découvrir des affinités qu’ils n’imaginaient pas. Ce qui va réellement les rapprocher c’est un kidnapping dont va être témoin Drea, car sans le soutien d’Harper elle va devoir affronter le danger avec celui dont elle n’imaginait pas un jour succomber au charme : Cujo.

Drea est une héroïne attachante, depuis plusieurs années elle s’occupe de sa mère qui a des problèmes de santé et la situation ne cesse de s’aggraver, plongeant la jeune femme dans de graves problèmes financiers. Aujourd’hui elle est épuisée et bien qu’elle fasse des heures supplémentaires, la situation ne s’améliore pas. Je n’imaginais pas qu’elle est une opinion aussi négative d’elle-même et la voir avoir du mal accepter d’être sans diplôme est touchant, lorsqu’elle va rencontrer Cujo elle va bien sentir qu’elle éprouve des sentiments contradictoires, mais l’un comme l’autre savent que ce n’est pas le bon moment pour être avec quelqu’un. Ce qui n’empêche pas l’artiste de flirter et avec son humeur c’est l’un de ses traits de caractère les plus marquants, mais derrière sa désinvolture se cachent des secrets inattendus et bouleversants. L’auteure n’y a malheureusement pas consacré autant de temps que je l’aurais souhaité, c’est un aspect très émouvant de l’histoire et on reste en surface. Un peu comme l’enquête policière qui sert de prétexte, mais qui n’est pas totalement exploitée pour être totalement convainquant.

En bref, un tome un peu en dessous qui a malgré tout des personnages intéressants et une romance plutôt mignonne. J’ai bien aimé les voir se tourner autour et découvrir ce qui les empêchaient d’être ensemble. Je suis un peu plus déçue de l’évolution de l’intrigue, l’enquête est un peu bâclé, le dénouement prévisible et beaucoup trop rapide ! Sans compter que l’essence même du studio de tatouage m’a énormément manquée dans ce second opus et j’aurais bien aimé qu’on s’y intéresse un peu plus, certes Cujo est un personnage atypique, mais sa différence n’est pas assez creusée ce qui en fait un personnage mignon, mais pas unique. Néanmoins c’est une série que j’apprécie donc j’achèterai avec plaisir les autres tomes. J’ai beaucoup d’attente pour ce prochain tome, donc espérons qu’il sera à la hauteur.

Retrouvez mon avis sur Strong #1 ICI